Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia

Aller en bas 
Wanderer
L. Athena Bottero
Pseudo du joueur : Lily
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Songli, Wolfy † Niniels
Personnage sur l'avatar : Amy Pond (Doctor Who) + red head girls || Karen Gillan (IRL)

Féminin Âge / Classe ou Job : 24 ans • Libraire
Messages : 254
WandererL. Athena Bottero
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11372-in-between-being-young-and-being-right-you-were-my-versailles-at-night-label https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9555-we-re-all-stories-in-the-end-make-it-a-good-one-eh#166044 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11398-you-and-i-were-fire-fire-fireworks https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12502-we-are-like-young-volcanoes#175750

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia   HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia 1400359500-clockLun 16 Nov 2015 - 19:28




SPORTS TIME ~ FELICIA&NIELS
The life is harder but we are better. You're always faster so I can be stronger.
Vite. Ashcorp avait réussi à livrer un message, il serait bête d’ignorer le LMS ! Je dépliais le petit papier et les mots en capitales me firent l’effet d’un ordre qui n’attendait pas de réplique. Je pris un crayon à portée de main sur mon bureau en bordel puis griffonna sur l’envers une réponse des plus obéissantes… mais témoignant de ma gêne. Même à l’écrit. Arf… je suis un sujet d’auto-consternation. Enfin… C’était écrit, tant pis. J’appelai Draco qui atterri prestement sur mon épaule après un petit vol plané. Comme je m’en doutais, il était caché dans les étagères mais il ne rechignait pas au peu de services que je lui demandais. J’aurais pu reprendre Ashcorp mais je n’avais qu’une confiance relative dans le lézard de Feli.

Comme annoncé dans ma réponse, j’attrapai mon sac rempli de choses inutiles pour la terre entière sauf pour moi : des outils et matériaux pour construire recouvrant des manuels de physique ayant déjà bien vécus. Mais j’étais en plein déni je pense. Ne voulant pas saisir l’erreur dans mon équation Gymnase + Matos de mécano = un bon moment passé ensemble. Mais au fond de moi, je savais ce qui m’attendait. Car la suédoise n’était pas comme Zoé ou Autumn et ce n’était pas les machines qui l’intéressaient mais le sport. Sport… Gymnase… Même mon déni ne pouvait faire face à cette conclusion. J’enfilais un pantalon confortable qui ferait office de jogging et j’enfilais une basket à mon pied toujours présent et je changeais ma prothèse pour une plus adaptée à ce que je m’étais résigné à faire. Je fermais la porte, un œil attendri vers les machines qui peuplaient ma chambre, leurs lumières clignotantes communiquant un ultime « Reeeeste » que je me forçai d’ignorer.

Une fois dehors, je ressentis le temps de plus en plus rafraîchi en cette fin d’octobre et souris. Le Danemark n’est pas le pays le froid mais j’avais toujours préféré l’hiver à l’été. Vivement que la neige arrive ! J’arrêtais de rêvasser en fixant le ciel bleu délavé pour me diriger vers le Complexe sportif. On y faisait du sport mais aussi les cours de Maîtrise où j’étais totalement NUL. Je commençais un peu à désespérer à vrai dire. Comme si j’avais eu un sursaut de magie en mai dernier mais que Dieu avait fini par se raviser « En fait nan… Je déconnais. On va pas laisser ce mec qui tient à peine debout se transformer en bête de 10 tonnes. » Mais Misters Parker et Endor ainsi que tous les autres balayaient tous mes doutes avec ce regard brillant d’envie de me voir pousser des ailes d'écailles…

Je poussais la porte du Gymnase, un peu hésitant (pour pas changer) mais un œil à ma montre m’indiqua que j’avais pas tant traîné que ça… malgré ma prothèse. Comme quoi, Felicia avait peut-être raison. Je refusais le sport, clamant partout que j’étais un incapable pour tout ce qui était physique mais je pouvais tout à fait me débrouiller quand je le voulais. Ne lui répétez pas ça, bien sûr, j’ai envie de pouvoir me défendre quand elle va apparaître, tourbillon aussi blond et hyperactif que ma petite sœur. Enfin… Beyla si elle était très grande et s’était prise de passion pour les rollers plus que les arts martiaux. Je fis quelques pas sur le parquet ciré, couinant et cliquetant, l’écho assurant l’annonce de mon arrivée. L’espoir d’une fuite était vain et je n’avais à en vouloir qu’à mon obéissance et mon incapacité à refuser quoi que se soit. Mais bon… un regard sur mon corps de squelette et toute personne, médecin ou non, me recommanderait de faire du sport pour étoffer tout ça !
28 October 2015 ~ Complexe sportif ~ firebrick

©Gau



_______________________

- Memories turn into daydreams
Baby we built this house On memories Take my picture now Shake it till you see it And when your fantasies Become your legacy Promise me a place In your house of memories I think of you from time to time More than I thought I would You were just too kind And I was too young to know That's all that really matters I was a fool × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia   HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia 1400359500-clockVen 20 Nov 2015 - 9:48
harder better faster stronger


Elle ne lui avait pas laissé le choix. Il faut dire que dans ce genre de situations, rares étaient les personnes qui l’avaient. Depuis toute cette récente agitation dans l’école, Felicia avait besoin de se défouler et le sport avait toujours été une excellente solution - alors, si Niels se proposait, de part sa seule existence, comme une victime / un élève potentiel de la blonde dans le domaine, cette dernière ne laisserait pas passer cette chance.
Elle lui avait envoyé un LMS immédiatement, lui ordonnant presque de se rendre au complexe de sportif - comme une excuse pour s’y rendre aussi.
Elle avait aussitôt laissé tomber toute activité et, fouillant dans sa chambre, il ne lui avait fallu que cinq minutes pour se changer en conséquence. La suite n’était pas si intéressante que ça. Un claquement de doigts pour se téléporter dans le complexe sportif et faute de bien viser, elle s’était finalement écrasée dans les poubelles des serres.

C’était le soucis des D.
Elle avait beau avoir les bases, la majorité des possibilités de son pouvoir lui échappait - et se téléporter comme ça, c’était à l’identique d’une course folle jusqu’au complexe : fatiguant. Elle aurait pu économiser ses forces et décider de marcher jusque là-bas mais elle était bien trop impatience pour s’y résoudre.
Et puis, étant donné que Niels n’était pas aussi rapide qu’elle l’était, elle aurait le temps de se reposer. Enfin, ça, c’est ce qu’elle pensait - étant donné le cruel manque de motivation du jeune homme, il n’était pas censé être là si vite. Et pourtant, il l'avait contredite.

Niels s’était pointé avec un sac, en tenue, la surprenant de part sa rapidité d’arrivée et la voyant en train de pousser un soupir bruyant, adossée contre le mur. Oups. Elle gonfla légèrement les joues, contrariée d’être vue dans cette situation et se leva pour l’accueillir d’une étreinte presque trop agressive - mais ses proches, dont elle estimait qu’il faisait parti, y étaient habitués à force. Elle lui fit signe de la suivre et lui montra tout ce qu’elle avait préparé : des raquettes, des balles en tout genre, des filets… ils avaient de quoi faire.

« Tu préfères quel sport ? Ou aucun ? C’est toi qui choisit. »

Elle passa ses mains dans son dos tout en l’observant, le sourire aux lèvres.
Elle n’était pas pressée, juste un peu hyperactive. Elle ne risquait pas de lui crier dessus, juste de rouler par terre d’impatience tant elle ressentait le besoin de se défouler.
Si ça ne tenait qu’à elle, elle aurait prit un sac de sable et frappé dessus jusqu’à n’en plus pouvoir. Frappé jusqu’à ne plus avoir de souffle ni de force, ni même de peau au bout des jointures de ses doigts. Frappé sur quelque chose. Parce que c’était l’unique façon d’exprimer vraiment ce qu’elle ressentait, parce qu’elle pouvait, ainsi faisant, canaliser sa colère quelque part, loin des gens, et contribuer au bonheur commun qui représentait l’unique but de sa présence ici.
Elle voulait frapper contre sa rancoeur envers les A, les S, tout faire pour ne pas basculer dans ses mauvais côtés. Les autres, toujours, ce besoin constant. Et ça allait d’un simple choix de sport à donner sa personne en pâture aux autres classes pour éviter la vengeance. Songeuse, c’est son lézard qui extirpa Felicia de ses pensées et elle passa sa main dans sa poche pour en retirer le réptile qu’elle posa par terre.

« Va jouer Ashcorp. Draco ne doit pas être loin. » supposa-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Wanderer
L. Athena Bottero
Pseudo du joueur : Lily
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Songli, Wolfy † Niniels
Personnage sur l'avatar : Amy Pond (Doctor Who) + red head girls || Karen Gillan (IRL)

Féminin Âge / Classe ou Job : 24 ans • Libraire
Messages : 254
WandererL. Athena Bottero
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11372-in-between-being-young-and-being-right-you-were-my-versailles-at-night-label https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9555-we-re-all-stories-in-the-end-make-it-a-good-one-eh#166044 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11398-you-and-i-were-fire-fire-fireworks https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12502-we-are-like-young-volcanoes#175750

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia   HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia 1400359500-clockLun 23 Nov 2015 - 0:01




SPORTS TIME ~ FELICIA&NIELS
The life is harder but we are better. You're always faster so I can be stronger.
Felicia. Feli était là, adossée au mur et semblait déjà un peu essoufflée. Avait-elle déjà commencé la séance sans moi ? En m'entendant arriver, elle leva vers moi des yeux surpris. Elle n'était pas la seule : d'où m'était venu la motivation de venir ici et aussi vite ? Je pense que la réponse ne se trouvait pas dans le sport. Je pouvais pas dire non à une invitation, certes, mais c'est aussi que je voulais de plus en plus aller vers les gens. Zoé devait réussir à m'ouvrir à force. Même si les fêtes, c'était pas trop ça encore... Angoisses sociales, bonjour ! Voir mes proches, un à un, ça me mettait aussi de bonne humeur maintenant.

J'eus le droit à une étreinte à la Feli, celle qui vous fait sentir l'existence insoupçonnée de certaines de vos côtes mais qui vous fait grandir vos sourires. Elle partie vers la salle principale aussi hyperactive qu'à son habitude et je la suivis à mon allure, éloignant les images inquiètes de ce qu'elle m'avait préparé. Parce qu'elle avait forcément préparé quelque chose ! Et... bingo ! Je zyeutais rapidement sur l'arsenal sportif qui n'attendaient que d'être utilisé. Enfin... par les personnes qui aimaient, à longueur de journée, courir après des ballons et qui ne se viandaient pas ; taper dans des projectiles de tailles diverses sans les recevoir dans la tronche ; utilisant pour cela des raquettes qui ne semblaient jamais adapté au poignet humain.

Okay, okay... Moi et le sport, ça n'avait jamais été une bonne équation. Mais j'étais là. Je devais faire un effort. Pour Feli au moins. Elle se donnait tellement de mal, je pouvais pas lui dire non. Nan... Je pouvais décidément pas alors que la gentillesse incarnée s'appliquait pour que je remue ailleurs que sur mes machines. Je fis un léger aller-retour suite à sa question, commençant par répondre "Maintenant que tu le dis, aucun est une bonne réponse... J'élargis mon sourire, rentrant ma tête dans mes épaules, les bras au-dessus de ma tête et disant d'une voix faussement plaintive : Pas taper, pas taper !" Je blaguais mais je me fis un peu plus sérieux, délaissant mon sac pour regarder plus attentivement ce que j'avais devant moi.

Pom-pom-pom... Que choisir en effet ? Trop de choix tue le choix et choisir, ça n'a jamais été mon fort. Un regard vers Feli qui dit à Ashcorp d'aller jouer avec Draco me fait sourire (Ash va-t-il débusquer mon lézard dans les arbres du coin ?)  mais ne répondait pas à ma question. A moins que... Lézard... jeu... vol... Non, non, toi là-bas dans le fond oublie : je ne veux pas taper dans mon lézard volant (DRACO NOOOOON) mais ça m'a donné une idée. Je prend un filet, deux raquettes de Badminton (elles ont une drôle d'allure sérieux) et les volants. Oui, pas des balles au Badminton ! Même moi, je sais ça. Je me tourne vers Felicia, les bras chargés :

"J'ai une idée de jeu. Je te parie pas pour pour ma performance physique mais inventer, ça je sais. Après, dis moi juste si c'est assez "sportif" pour toi ! Alors... On reprend les raquettes et volants du Badminton mais au lieu de simplement faire pif-paf-poof au-dessus du filet, je te propose de corser le jeu ! Soupir en secouant la tête : Pourquoi suis-je si maso ?! Je ne sais... M'enfin bref ! Le but est de faire l'échange de volant le plus longtemps possible mais y a des petites règles en plus ! De un, pas le droit de faire tomber le volant :  retour à zéro et celui qui fait tomber, perd ! De deux, au multiple de cinq, faut rattraper en passant en dessous du filet et si t'oublie, tu perds ! Et de trois, en tapant dans le volant, faut dire un objet-animal-truc qui a un rapport avec le nombre de lancés... et tu perds si tu trouves pas avant que l'autre est renvoyé ! Et dès qu'on recommence, on redit pas les mêmes noms, hein ! Avant que tu me regardes avec un œil horrifié de "Aaarg : je veux juste faire du sport, Nini !", je te propose cela comme un deal. Je veux bien muscler mon corps, mais je veux muscler aussi ma tête. Par exemple : si j'arrive à cinq, je dis... "Etoile de mer", je passe en dessous du filet et je tape. N'aie crainte : il est peu probable que j'y arrive donc t'auras pas à réfléchir à un objet avec seize trucs !"

C'était compliqué ? Oui, peut-être pour Feli et vous... Pour moi c'était limpide mais c'était ma manière de faire. On me disait souvent que je me compliquais la vie mais je ne me voyais m'amuser que par les chiffres et l'imaginaire pour compenser le sport qui est un calvaire... D'accord, d'accord, j'exagère... et je rime pas mal, haha. Mais j'espérais sincèrement que Feli accepterait. Sinon, je consentirais au sport classique, suant et pleurant, me demandant encore pourquoi j'étais incapable de dire non. Mais au moins là, même si je finissais par me ranger, j'aurais proposé un truc venant de moi. Je pourrais presque être fier. Presque. Mais sérieux... Je pouvais pas prendre simplement le volant et éviter de me prendre le filet ?  
28 October 2015 ~ Complexe sportif ~ firebrick

©Gau



_______________________

- Memories turn into daydreams
Baby we built this house On memories Take my picture now Shake it till you see it And when your fantasies Become your legacy Promise me a place In your house of memories I think of you from time to time More than I thought I would You were just too kind And I was too young to know That's all that really matters I was a fool × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia   HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia 1400359500-clockDim 29 Nov 2015 - 16:18
harder better faster stronger


Même avec 50 ans en plus, elle n'était pas sûre qu'elle aurait eu le temps de comprendre tout ça. C'est vrai qu'elle ne brillait pas d'intelligence, après tout, elle était quelqu'un de plutôt manuel et sportif, mais la vitesse à laquelle il avait réfléchi à tout ça était plutôt impressionnante.
Avec un oeil étonné, elle avait appréhendé le long silence qui avait suivi la proposition et hoché la tête doucement pour signifier qu'elle avait entendu et enregistré... au moins 20% de ce qu'il avait raconté, mais que, bon sang, comprendre n'était sûrement pas à sa portée.

Felicia n'était pas stupide.
Mais elle n'était pas apte à capter des intrigues de séries anglaises compliquées ou un sport qui lui semblait trop difficile à mettre en pratique. Elle s'assit par terre en prenant - littéralement - sa tête entre ses mains histoire d'être certaine de ne rien oublier.

Taper le volant, dire un mot.
Compter les frappes, trouver un mot.

Le soucis c'est qu'un mot en rapport avec un chiffre en particulier... c'était un concept difficile. Elle n'était pas certaine d'arriver à compter alors s'il fallait trouver un mot, elle était certaine de sa défaite. Heureusement, ses avantages physiques lui offraient plus de temps pour réfléchir. Et puis, à bien y penser, si elle arrivait à lui placer des coups difficiles à rattraper, elle n'aurait pas à songer à ce qu'elle raconterait : la balle ne reviendrait pas.

Oui. C'était parfait.
Ça transformerait cet entraînement en un véritable match où le progrès serait bien moins amoindri, autant pour le corps que l'esprit, mais elle n'aimait pas perdre et elle était trop immature pour mettre ça de côté. Et si elle se montrait trop douce, c'est lui qui prendrait son pied, et ça, il n'en était pas question. Elle voulait bien le muscler un peu mais si elle finissait par perdre toute crédibilité dans le domaine, autant tout arrêter là.

« Ok, on fait ça ! Tiens-toi prêt, j'arrive ! »

Elle attrapa le volant pour avoir le premier service et se mit en place derrière le filet, au bout du terrain. Se refusant à faire une entrée en matière toute simple, elle lança le volant et sauta pour smasher la balle de toutes ses forces en hurlant « Balle ! » parce que, sans le moindre doute, celle-ci lui apporterait son premier point.
Seulement, en redescendant, elle perdit l'équilibre et, ne sachant que faire, activa son pouvoir par mégarde, se cognant contre le poteau du filet juste devant lequel elle venait d'apparaître. Elle tomba par terre et se redressa aussitôt pour s'asseoir et posa sa main sur son front à la peau humide et chaude. Elle devait saigner. Elle avait l'esprit trop engourdi pour en être vraiment consciente mais ça ne pouvait être que ça.

Pourquoi diable fallait-il qu'elle fasse tout de travers en ce moment ?
Revenir en haut Aller en bas
Wanderer
L. Athena Bottero
Pseudo du joueur : Lily
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Songli, Wolfy † Niniels
Personnage sur l'avatar : Amy Pond (Doctor Who) + red head girls || Karen Gillan (IRL)

Féminin Âge / Classe ou Job : 24 ans • Libraire
Messages : 254
WandererL. Athena Bottero
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11372-in-between-being-young-and-being-right-you-were-my-versailles-at-night-label https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9555-we-re-all-stories-in-the-end-make-it-a-good-one-eh#166044 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11398-you-and-i-were-fire-fire-fireworks https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12502-we-are-like-young-volcanoes#175750

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia   HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia 1400359500-clockSam 5 Déc 2015 - 14:38




SPORTS TIME ~ FELICIA&NIELS
The life is harder but we are better. You're always faster so I can be stronger.
Arf. Je n'aurais peut-être pas dû inventer un truc pareil. Même si elle reste fière, je reconnais le regard qu'a Feli : c'est le même quand je lui parle de calculs de SI ou de Physiques. Elle n'a rien compris mais elle ne veut pas l'avouer. Moi je m'en veux et je suis prêt à lui dire de laisser tomber et de jouer au Badminton classique... mais elle fait comme si de rien n'était et accepte de le faire, un sourire déterminé aux lèvres.

J'ai un mauvais pressentiment quand on installe le filet mais je ne dis rien. Je ne sais pas si c'est pour moi ou pour elle que je crains l'échec. Je me répète mes règles dans ma tête : compter, dire un mot, taper dans la balle, si multiple de cinq passer sous le filet... compter, dire un mot,... C'est vrai que dit comme ça c'est plus simple que comme je l'ai annoncé. Enfin, je crois. Il est vrai que je vais parfois tellement loin dans mes inventions qu'il m'arrive que même moi je m'y perde.

Mais bon, Feli a le volant : allons-y Alonso ! Et prie, Niels, pour ne pas avoir été trop ambitieux et te foirer honteusement ! Je me place de l'autre côté du terrain, serrant nerveusement le manche de ma raquette. J'essaye de me dresser, paré à relancer comme je pourrais le volant. Mon amie lance le volant, criant "balle" pour le premier lancé, et saute pour frapper le projectile qui fonce dans ma direction. Je tente de suivre le volant qui... vole, oui, et tape dedans mais de travers et avec une force ridicule.

Bon, il faut dire que j'ai été déconcentré en voyant Felicia se téléporter ! Mais mon amie ne maîtrise pas encore son don : elle s'est frappée violemment contre le poteau en réapparaissant et est tombée, le bruit ne présageant rien de bon. "FELIII !" Mon cri mêlant surprise et inquiétude est sorti tout seul. J'ignore le volant qui atterrit sur le côté, j'abandonne ma raquette et je me précipite vers elle de mon pas chaloupé. J'avale ma salive en comprenant que le rouge que j'avais cru apercevoir à l'autre bout du terrain est bien du sang.

Je m'agenouille à côté d'elle, mon ton tremblant d'angoisse et de culpabilité : "Feli... Ça... ça va ? Nan je me doute mais... Pourquoi tu t'es téléportée ? Tu... Ta vision est trouble ? Combien j'ai de doigts ? " Je lui montre trois doigts de la main : "Tu veux bien me laisser voir ça ?" fis-je en écartant sa main de son front. Je sors un mouchoir du paquet de ma poche et l'applique le plus doucement possible sur la plaie, épongeant le sang, pour pouvoir constater l'ampleur du choc. Je me retiens de faire la grimace pour ne pas l'inquiéter mais elle a pris un sacré coup. Et je me sens responsable. Elle n'aurait sûrement pas essayer de faire un tel lancé si on avait joue normalement.

Mes yeux s'agitent de partout, comme si ça allait faire apparaître une trousse de secours miraculeuse. En fait si. Pas que mon hyperactivité oculaire y soit pour quelque chose mais j'ai trouvé où était le placard à pharmacie. J'ai plusieurs fois changé de mouchoirs, les anciens se tâchant à une vitesse folle même si j'essaye d'appuyer un peu pour arrêter l'écoulement. J'en applique un nouveau sur son front et je guide ses mains vers sa plaie, lui précisant "Reste appuyé dessus. Je vais chercher le nécessaire et de l'eau. Tu es encore sonnée ? Tu as le vertige ? Si oui, reste comme ça tout le temps qu'il faut ! Je... Je reviens."

M'éloigner, même de quelques pas, m'inquiète mais je sais au fond que Felicia est la plus forte des deux. Avec son don, elle en a connu d'autres des atterrissages difficiles. Mais si elle pouvait s'en passer et en sortir indemne, ce serait mieux ! Je vais au placard et remarque une serrure dont je n'ai pas la clé. Je jure bien que ce ne soit pas dans mes habitudes et me dirige rapidement vers les affaires de Feli pour chercher un trousseau. Felicia étant manager du club de Basket, elle doit avoir ça sur elle, non ? Mon regard ne cesse de vérifier Felicia alors que je fouille : j'ai tellement peur que ce soit plus grave que je ne le pense !
28 October 2015 ~ Complexe sportif ~ firebrick

©Gau



_______________________

- Memories turn into daydreams
Baby we built this house On memories Take my picture now Shake it till you see it And when your fantasies Become your legacy Promise me a place In your house of memories I think of you from time to time More than I thought I would You were just too kind And I was too young to know That's all that really matters I was a fool × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia   HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia 1400359500-clockLun 7 Déc 2015 - 16:42
harder better faster stronger


Non. Je ne sais pas. Cinq. Non.
Toutes les pensées défilaient à une vitesse surprenante, son regard embrumé peinant à déchiffrer l'expression actuelle de Niels. Ne t'inquiète pas pour elle. Qu'est-ce qu'elle détestait ça ! Elle était celle qui devait venir en aide, elle n'avait pas besoin de celle des autres. Elle ne la voulait pas. Elle était censée se débrouiller seule. Elle était censée se sortir de tout ça elle-même. Elle était censée voler de ses propres ailes, s'affirmer comme une battante, combattre le mal qu'elle percevait dès maintenant. Elle était censée faire tout ça.

Elle n'était pas censée être à terre, la tête saignante, aux dépends d'un élève de E... et dieu sait tout le respect qu'elle avait pour cet élève, mais ça n'y changeait rien. Elle n'aimait pas cette idée. Elle n'aimait pas cette situation. Elle n'aimait pas qui elle était, comment elle était, cette façon qu'elle avait de toujours fuir.
La suédoise se redressa, les paroles de Niels comme un écho à l'horizon - et sa main toujours sur le mouchoir, elle cherchait désespérément une accroche à la réalité. Elle pensa à tous ses proches, elle pensa à tout ce qu'elle a toujours tenté d'entreprendre pour eux.

Elle pensa aux histoires racontées, aux héros qui l'ont inspiré.

Ce n'était qu'un simple choc mais c'était une raison de plus pour ne pas y céder, car elle se sentirait bien incapable de mener de grands combats si elle ne pouvait remporter les plus petites batailles. Tant pis si elle devait mettre sa santé en danger.
Tant pis si elle inquiétait ses proches.
Elle préférait mille fois ses sentiments au désespoir que certains ressentaient.
Elle préférait mille fois subir plutôt que voir l'inégalité se poursuivre plus longtemps.
Elle était bien trop prise par cette idée des classes pour en détourner ses songes, et dieu sait qu'elle avait tendance à s'éparpiller - mais elle bloquait ses idées, comme une dangereuse distraction, un risque qu'elle refusait de prendre. Un but qu'elle refusait d'oublier.

« Je vais bien. C'est bon. Un pansement et... ça ira. Je ne suis pas sûre de pouvoir jouer plus longtemps, désolée. »

Elle se fondit en un maigre sourire et pivota pour s'adosser au poteau du filet.
Elle soupira doucement, essayant d'effacer toute émotion, toute faiblesse de sa voix. Dans ce silence qu'elle appréhendait peu à peu, elle se posa mille questions sur son ami. Malgré leur relation, elle n'avait jamais abordé le sujet de la classe devant Niels et elle ne savait pas s'il s'en contentait ou s'il était des rares battants qu'il restait chez les rouges.

« Puisque tu es si intelligent, pourquoi tu restez chez les E ? Tu ne travailles pas ou tu es juste attaché à ta classe ? Qu'est-ce que tu penses de tout ça ? »

Revenir en haut Aller en bas
Wanderer
L. Athena Bottero
Pseudo du joueur : Lily
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Songli, Wolfy † Niniels
Personnage sur l'avatar : Amy Pond (Doctor Who) + red head girls || Karen Gillan (IRL)

Féminin Âge / Classe ou Job : 24 ans • Libraire
Messages : 254
WandererL. Athena Bottero
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11372-in-between-being-young-and-being-right-you-were-my-versailles-at-night-label https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9555-we-re-all-stories-in-the-end-make-it-a-good-one-eh#166044 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11398-you-and-i-were-fire-fire-fireworks https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12502-we-are-like-young-volcanoes#175750

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia   HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia 1400359500-clockVen 11 Déc 2015 - 15:17




SPORTS TIME ~ FELICIA&NIELS
The life is harder but we are better. You're always faster so I can be stronger.
Inquiétude. Constante de ma personnalité et de ma vie, pour moi-même et pour mes amis... et même le monde entier. J'avais beau faire preuve d'un certain courage et d'oser dire les choses quand on dépassait les bornes... Je restais toujours ce grand gaillard discret et inquiet. Et Felicia allait mal et je le savais et je voulais l'aider et j'allais le faire d'ailleurs... Mais j'étais toujours bloqué par mes angoisses malgré toute mon envie d'être fort pour les autres.

Quand je comprends qu'elle se relève, je remarque tout de suite qu'elle tente de s'équilibrer, que ses yeux sont encore troubles et sa blessure présente à travers le mouchoir. J'attrape d'un mouvement le trousseau que je viens de repérer dans ses affaires et je me dirige de nouveau vers elle, proposant mon bras pour la soutenir, alors que c'est moi qui ne suis pas des plus stables d'habitude. Mais je dois l'être. Et j'arrive toujours à l'être... pour les autres.

Elle nie. Sa douleur, elle la réfute derrière une formule maintes fois employée mais jamais réelle. Tout le monde répond "ça va" mais où vont les gens au juste ? Personne ne sait au fond. Tout le monde est perdu et tout le monde fait semblant. Même pour le bien des autres, on se ment... et à soi-même aussi. Mais sa réponse me fait mal. Pour elle j'entends. Pourquoi se refuse-t-elle toujours d'avoir mal ? C'est humain et acceptable d'être faible parfois ! Quand j'ai appris qu'elle était déléguée de sa classe, cela ne m'a pas du tout surpris car je savais qu'elle était ce quelqu'un qui donne et refuse d'avoir à demander. Je connais ce sentiment : l'altruisme et l'effacement de soi sont mes deuxième et troisième prénoms.

"Ne t'inquiète pas... On pourra rejouer un autre jour." Je veux la rassurer mais je ne sais pas si j'ai les mots pour. Alors je fais ce que j'arrive le mieux : j'obéis à ce qu'on me dit. Elle s'appuie contre le poteau et je rejoins l'armoire à pharmacie et finis par trouver la bonne clé pour l'ouvrir. Je m'empare d'une bouteille d'alcool et du coton ainsi que d'une compresse, d'un rouleau de sparadrap et d'une paire de ciseaux. Je reviens vers mon amie avec mon attirail dans les bras et pose à terre ce qui ne me sert pas encore. Le mouchoir est tâchée et ce qu'il révèle me fait penser qu'une Infirmière serait plus à même de s'occuper de cela que moi.

Mais je sais que Felicia ne m'écoutera pas alors je m'exécute silencieusement en évitant de faire la grimace. Je désinfecte comme je peux et j'applique une compresse avec du sparadap sur son front et prie pour que ça ne s'infecte pas. Tout cela est vraiment sommaire mais c'est mieux que rien. J'ai la pensée que si je n'avais pas été là, Feli n'aurait peut-être pas demander de l'aide... Je chasse ce présent qui n'est heureusement jamais arrivé et écoute ce qu'elle me dit. Je baisse mes yeux vers les siens, surpris de sa question alors que je ne pensais qu'à sa santé. Je prends une seconde de réflexion avant de lui répondre :

"On m'a mis chez les rouges parce que j'ai été incapable d'utiliser mon don... Et ce n'est pas gagné pour que ça s'améliore. Je pourrais aller en D... voire un peu plus "haut" : mes notes et mêmes les profs qui font un peu attention me le montrent. Mais c'est vrai que... je ne suis pas si pressé de rejoindre ma sœur en A. Je ne suis là que depuis mai, quasi-juin et j'ai envie de prendre le temps de comprendre comment cette école marche vraiment. J'ai écouter les discours de Warren... puis ceux d'Ansel... et finalement je comprends les intentions WIP mais aussi les revendications de ma classe." Je soupire un temps : "Après... j'ai eu un historique de ce qui s'est passé il y a quelques temps et je ne sais pas si j'aurais soutenu la violence car ce n'est pas mon truc. Mais en même temps... En même temps, tu crois que si on disait stop à la Guerre des Classes, les rouges auraient obtenu de meilleures conditions ? Parce que franchement, et les D j'ai vu que ce n'était pas ça non plus, nos classes ne sont pas en état pour travailler correctement et nos profs ne sont pas tous déterminés pour que l'on progresse !"

Je relâche mes épaules et secoue la tête, dévoilant une certaine résignation. Mais je veux me reprendre et me redresse, ma voix se voulant plus assurée : "Alors oui... Je ne pense pas quitter les E sans avoir agi pour que ça s'améliore. Je ne peux décemment pas laisser Warren et Ansel et tous les autres et ne penser qu'à ma propre réussite scolaire ! Cela n'aurait aucun sens ! Même si je  ne suis pas le plus doué, je vais essayer d'aider... Mais je ne vais pas pour autant ignorer mes cours car ça, je ne sais pas faire." J'affiche un petit sourire. Ce petit sourire qui dit que je suis un bon élève malgré moi mais que je n'en pense pas moins. J'avais toujours été comme ça. Au Danemark, on ne me remarquait pas toujours mais on savais que je pouvais aider pour des causes justes. Et je voulais faire de même à Prismver.

Je baisse la tête vers mon amie suédoise : "Et toi, les D ? Tu es à ta place non ? L'important c'est de se sentir bien en tous cas... Et puis, tu es déléguée : ça doit te permettre d'agir pour les autres et selon tes idéaux !" Mon sourire sincère se veux rassurant. Je me dis que si elle a posé cette question, c'est qu'elle est troublée. Et je ne veux pas qu'elle le soit. Si j'avais pu lui mettre un pansement sur ses doutes, je l'aurais fait sans hésiter. Mais ce n'est pas si facile en réalité. Alors je me permets juste d'être là pour elle... et j'espère que cela suffira.
28 October 2015 ~ Complexe sportif ~ firebrick

©Gau



_______________________

- Memories turn into daydreams
Baby we built this house On memories Take my picture now Shake it till you see it And when your fantasies Become your legacy Promise me a place In your house of memories I think of you from time to time More than I thought I would You were just too kind And I was too young to know That's all that really matters I was a fool × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia   HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia 1400359500-clockJeu 24 Déc 2015 - 16:23
HARDER BETTER FASTER STRONGER

Elle se faisait honte. Si Felicia avait un miroir pour regarder son expression, elle, la pacifiste, exempte de toute colère et violence, elle aurait voulu se gifler. En l’instant, troquant sa faiblesse pour un masque à peine crédible, changeant grossièrement de sujet pour attirer les feux d’une réponse guidée par la pitié et l’inquiétude, elle ne pouvait se résoudre à se comporter de cette façon. Mais elle devait s’arrêter. Elle devait savoir quand, laisser les autres la prendre en charge, se reposer plutôt que poursuivre dans un combat dont l’issue se résumerait à l’inquiétude qu’elle apporterait à ses proches. Elle prit une grande inspiration et calma sa respiration, écoutant les paroles de Niels qui se voulait presque trop rassurant. Par cette sincérité et cette simplicité, il arrivait à la remettre sur le droit chemin. Il était maladroit, bavard et dangereux, mais il apportait moralement bien plus que la plupart des gens.

Si Felicia ne l’avait jamais rejeté pour ses défauts, elle l’admirait pour ses qualités et le tenait en haut estime - un fait qui se confirmait ce soir.

Il parlait toujours autant mais son avis était clair à défaut d’être concis, la tonalité de sa voix, la sincérité qui en ressortait captivait l’attention de la jeune fille. Clignant des yeux pour ne pas se faire embarquer par cette vague de sentiments purs, elle mit un moment à réagir à sa tirade qui semblait si pertinente qu’elle en attendait une suite alors que le sujet avait déjà été résumé et conclu. Incapable de trouver les mots pour répondre, elle lui sourit - le genre de sourires qu’elle n’offrait que dans ses meilleures périodes. Depuis qu’elle était revenue, son visage n’avait jamais été radieux, mais retrouver ses marques, des gens sincères avec une telle croyance lui remontait plus le moral qu’autre chose. Elle n’était pas seule. Autant dans ce combat que dans sa vie. Il y avait des gens sur qui elle pouvait compter, aussi bancal soit leur espoir, aussi impossible soit leur victoire. « Si seulement tout le monde était aussi raisonnable ! » clama-t-elle d’un ton monocorde, blasée par la situation. Elle se gifla doucement le visage de ses deux mains pour reprendre ses esprits et se releva brusquement, ignorant la blessure. Elle pouvait marcher - tant qu’elle n’allait pas se bouffer la porte en pleine gueule, tout irait bien - et rester immobile ici lui semblait insupportable. « Les D sont géniaux ! On organise plein de fêtes pour entretenir la bonne humeur ! Je suis certaine qu’un jour, les conflits cesseront et on pourra y inviter tout le monde sans qu’il y ait de bagarres. » Elle marqua une pause et sourit. « Qu’on se moque, ça m’est égal. Je continuerai quand même, même dès maintenant ! Tu viens ? » Elle sautillait sur place, le sourire aux lèvres. Elle ne savait même pas où aller, elle voulait juste continuer d’avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Wanderer
L. Athena Bottero
Pseudo du joueur : Lily
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Songli, Wolfy † Niniels
Personnage sur l'avatar : Amy Pond (Doctor Who) + red head girls || Karen Gillan (IRL)

Féminin Âge / Classe ou Job : 24 ans • Libraire
Messages : 254
WandererL. Athena Bottero
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11372-in-between-being-young-and-being-right-you-were-my-versailles-at-night-label https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9555-we-re-all-stories-in-the-end-make-it-a-good-one-eh#166044 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11398-you-and-i-were-fire-fire-fireworks https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12502-we-are-like-young-volcanoes#175750

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia   HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia 1400359500-clockLun 28 Déc 2015 - 1:23




SPORTS TIME ~ FELICIA&NIELS
The life is harder but we are better. You're always faster so I can be stronger.
Là. Je serai là quand elle aura besoin de moi, même quand elle ne voudra pas. Je la vois sourire comme je ne l’avais encore jamais vu depuis que je suis arrivé. Et j’ai envie qu’elle garde ce sourire, qu’elle ne le perde sous aucun prétexte ! Et je ne parle pas d'un sourire triste car elle cache ses peines, d'un sourire hésitant car elle n’arrive pas à prendre les reines,… non. Mais d'un sourire déterminé car elle se dresse au-devant de la scène ! Car c’est un soleil cette fille et elle peut briller et illuminer tout ! J’en suis sûr qu’elle le peut car rien que ce sourire rassure mon cœur inquiet pour elle. Alors non, non, s’il te plait non ! Faites qu’elle ne prenne pas ce ton résigné, faites qu’elle se batte et qu’on la suive ! Je suis persuadé que je ne suis pas le seul raisonnable ici et qu’il faut juste activer les consciences ! Ma tête a un léger mouvement de recul, surpris qu’elle se gifle même si c’est doucement et pour s’activer. Elle vient de se faire un coup à la tête, pas besoin qu’elle s’achève…

Je fais mine de me pencher vers elle quand elle se relève, prêt à la rattraper si un vertige l’abat mais elle semble tenir le coup. J’agite mes mains le long de mon corps, me retenant de m’avancer : je sens bien qu’elle veut faire la forte et je ne sais pas si ce serait une bonne chose de lui montrer sa faiblesse physique. Tant qu’elle est lancée, elle ira bien, non ? Et je serais toujours pas loin au cas où. Elle va bien. Je veux y croire quand elle me parle des D qui semblent formés la classe la plus joyeuse du Pensionnat. Comme pleins de petites Feli qui répandent la bonne humeur par le pouvoir de la gentillesse et des fêtes ! Pourquoi le monde n’est-il pas rempli de personnes à cravates jaunes ? Parce que ce serait trop facile sûrement : il faut rendre le monde meilleur et c’est un travail de tous les jours. C'est pourquoi Feli doit toujours se relever comme maintenant et avancer sans jamais s'arrêter, sans jamais douter. Et moi, petit gars ridicule par rapport à elle, je la suis sans trop savoir où, pensant suivre une étoile qui va guider mon chemin. Je sautille juste un peu moins... mais je commence à ressentir cette énergie dans tout mon corps. C’est elle qui a dû réussir à me le transmettre, bien mieux qu’Ansel ou Warren. Je ne sais pas trop ce que c’est : une sorte de courant électrique qui me donne envie de bouger, de me bouger pour les autres.

On abandonne le gymnase et nos affaires sans inquiétude : plus d’inquiétude ne devrait être permise ! Juste l’espoir d’un jour plus beau qui se construit aujourd’hui. Je me dresse à côté d’elle, plus léger et droit que je ne l’étais en arrivant et je dis de ma voix assuré : « Tu verras ce jour de paix. Et j’en suis sûr que ce sera grâce à toi. Ah ça oui, j’ai une pleine confiance en toi pour ça ! » Je marque un temps et regarde un temps en arrière avant de secouer la tête. Ce n’est pas le gymnase mais beaucoup de choses que je renie : je n’ai pas être faible et en retrait. J’ai été là pour Feli et je peux l’être pour tellement de gens. Et je vais l’être. Aucune moquerie ne t’atteindra Felicia car ton combat est juste et vertueux. Et je serais là si certains croient qu’on peut éteindre le soleil. Mon amie trépigne quand mon regard revient à elle. On se sourit et, avant de la suivre, je murmure un simple mais fort : « Je viens. ».
28 October 2015 ~ Complexe sportif ~ firebrick

©Gau



_______________________

- Memories turn into daydreams
Baby we built this house On memories Take my picture now Shake it till you see it And when your fantasies Become your legacy Promise me a place In your house of memories I think of you from time to time More than I thought I would You were just too kind And I was too young to know That's all that really matters I was a fool × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia   HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
HARDER BETTER FASTER STRONGER ~ ft. Felicia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FELICIA CANO
» Aidan ~ Be stronger than you think you are.
» ≈ i've turned into a monster and it keeps getting stronger.
» A drink, a meeting {Noa~Felicia}
» I believe that tomorrow is stronger than yesterday ₪ ANATOLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: