Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

19 résultats trouvés pour 6E6E6E

AuteurMessage
Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: Pretty boy ~ | Julian ♥
Invité

Réponses: 3
Vues: 424

Rechercher dans: R.I.P   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: Pretty boy ~ | Julian ♥    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockLun 4 Avr 2016 - 23:59



PRETTY BOY ♥

Ft. MAGNUS


Il avait la bougeotte Mag', à peine qu'il a entamé la conversation, le voilà déjà en dehors de ta chambre. Alors tu patientes encore, t'essayes de le suivre le danois et c'est pas toujours facile. Râleur comme tu es on aurait déjà pu t'entendre maugréer mais là, non. Tes yeux suivent ses mouvements, ses fossettes qui se dessinent d'une drôle de façon, la façon adroite dont ses vêtements recouvre son corps, sa peau teintée qui te rappelle l'Australie... et un je ne sais quoi que tu n'arrives pas vraiment à décrire. Ton meilleur ami envahit une parti de ton lit avec divers ustensiles de coutures. Et tu le remarques à peine, que tu le fixes un peu trop. Tu le sens, il y'a un truc Mag' qui fais que les choses gravitent autour de lui. Un truc en plus... ou alors, c'est juste toi qui gravite vers lui.

Tu pouffes, essaye de balayer une nouvelle fois cette impression.
T'es bien, un brin euphorique, prêt à dire des conneries avec Mag à tes cotés. Il t'adresse un sourire rempli de sous-entendu... Le genre de sourire qui laisse présager un plan tordu. Il se laisse un petit temps pour répondre à ta question, comme si cela pouvait être drôle, tsss.

- Suspense, suspense.

Tu souries.
Ton regard se remplit de malice, imitant ceux de ton ami et Magnus finit par lâcher le morceau, riant et remplissant la pièce de bonne humeur.

- Déjà faut qu'tu te désapes... Bon, tu gardes le caleçon hein !
- Haha, je savais que tu allais m'demander quelque chose de louche, coquin.
- … Ah et si tu veux j'ferme les yeux regarde.

Tu te retournes vers lui et le voit, sourire aux lèvres se cachant le visage de façon tellement niaise. My god. Tu as le cœur qui flanches et ce coup de jus qui de parcoure l'échine. Tu détendrais bien le malaise en plaisantant sur le manque de virilité effarante qu'il a dans ses gestes, mais t'as les pensées qui déraillent. Depuis quand j'trouve mes potes mignons moi ? Y'a un truc clochait là, vraiment. T'avais jamais ressenti ça pour Mag'.

- Met pas deux ans par contre s'te plaît, le bal c'est dans un mois hein. Il te secoue un peu et tu pouffes.
- Ouai, ouai fais genre tu te caches les yeux mais c'est pas peine... je t'ai déjà vu me mater dans les douches après les séances de Baseball... Tu  plaisantes évidemment.

Ta cravate verte à déjà rejoint les outils de couture sur le lit et tu commences à entamer le déboutement de ta chemise. Ta jamais été pudique Julian et Mag' a en déjà vu des pas mal sur toi, alors tu te poses pas plus de questions quand il te dis de te désaper devant lui.

- Je te fais pas de streap-tease, j'espère que tu n'es pas déçu.

Bien que tu saches danser et que tu es déjà fais ça de manière comique lors de soirée entre potes... Tu te rappelles pas en avoir fais part à Mag' d'ailleurs. Tu mets ta chemise sur le lit, t'es maintenant torse nu et malgré toi, tu penses à l'éventualité d'une transformation soudaine en fille qui pourrait de mettre mal à l'aise. Il manquerait plus que ça.

- Tu comptes faire un costume plutôt classique ? Ou t'as une autre idée de ce que tu me veux faire ?

Tu veilles à mettre des chaussures et des chaussettes en dessous de ton lit et tu t'attaques à défaire ton pantalon de l'uniforme de l'école. Une fois officiellement en boxeur, tu reprends la conversation un peu plus détendu.

- Et maintenant, Magnus ? Je les prends moi même les mesures ?

Tu lui adresses un sourire. Tu sais vaguement où tu dois prendre les mesures quand c'est un vêtement de prêt à porter... Mais c'est surement pas la même chose quand quelqu'un entreprend de faire un vêtement à la main, sur mesure.





Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: Vamos a la playa ▬ Alexis & Julian
Invité

Réponses: 6
Vues: 607

Rechercher dans: Fini m'dame   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: Vamos a la playa ▬ Alexis & Julian    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockLun 14 Mar 2016 - 0:02


Vamos a la playa

Ft. ALEXIS


Et elle avait rit aux éclats Alexis, secouée au rythme de la course de l'australien avant qu'elle n’atterrisse -si on pouvait le dire- dans l'eau salée. Le contact de l'eau lui donne des frissons dans le dos, bien qu'il essaye de les refréner. Sa camarade se relève, réagit à la petite remarque du C avant de le jauger.

Julian est sur tes gardes.

- Et si je vais te tuer ? Oh que oui ! A L'ATTAQUE !
Oh shit.

Il s'attendait à une riposte, à une contre attaque forcément, alors il ne sait pas bien pourquoi il est aussi étonné. Alexis le bouscule, l'éclabousse, il trébuche sur les trous qu'il ne voit pas sur le sable et elle fait semblant de le noyer. Il riposte gentiment, bien que la frénésie d'Alexis le contamine très vite et ce jeu réussit quelques instants à lui faire oublier la température de l'eau, trop froide pour lui. Qu'il a la chair de poule, oui. Il glousse, des étincelles dans le coin des yeux... Il en faut peu pour être heureux, surtout lorsque l'on s’appelle Julian.

- Je ne sais pas combien de cibles j'ai eu mais je crois que c'est une réussite pour nous deux ! On a réussit à animer un peu cette plage !
- Ouaaii, c'est cool !

Fit-il alors que son acolyte continuer de l’arroser. Ils arrêtèrent leur petit jeu au bout de quelques minutes, lorsqu'Alexis se redressa et lui donnant la main, signant une trêve.

- Allez mon ami, viens ! Je vois bien que tu as froid ! Tu veux aller jouer au soleil pour te réchauffer ou tu as un petit creux après tout ça ?
- Ouai, ouai fait pas comme-ci j'étais le seul à avoir froid hein. Brrrr.  Mauvaise fois. Il bougonne en sortant de l'eau. Si Alexis avait froid, il était le plus sensible à ce changement de température. Il croise les bras, comme pour se réchauffer alors que ses pieds rencontrent enfin du sable sec.

- J'ai juste envie d'être au soleil Miss et en bonne compagnie, c'est encore mieux !

Sous-entendant ici que la compagnie d'Alexis était agréable pour lui. Il sourit à la blondinette, alors que des gouttelettes tombent de ses cheveux et dévalent sur son visage.

- On va se prendre à manger avec les autres, en espérant qu'ils nous en veuillent pas trop.

Il pouffe alors qu'ils rejoignent ceux prêt du barbecue, sous le soleil et dans la bonne humeur. Les deux adolescents continuent de discuter ensemble et se mêlent aux autres étudiants : une bonne après midi s'annonçait pour eux. Tout va bien, ils rigolent, plaisantent, parle à tout va et Julian à cette intime conviction qu'Alexis et lui ne passeront que de bons moments ensembles. Qu'ils resteront longtemps aussi proche qu'en ce début d'été.  





Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: Pretty boy ~ | Julian ♥
Invité

Réponses: 3
Vues: 424

Rechercher dans: R.I.P   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: Pretty boy ~ | Julian ♥    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockJeu 24 Déc 2015 - 0:51



PRETTY BOY ♥

Ft. MAGNUS


Tu sifflotes alors que ta chambre commence enfin à être un semblant rangée. T'as perdu une clé dans ton foutoir et t'as entrepris de la retrouver. Cette mission te fais redécouvrir d'autres objets qui se meurent en dessous de lit comme des stylos, des sous-vêtements ou encore des mots de certaines de tes ex. Trois allées-retours entre la poubelle et ton lit, un fou rire et tu finis par trouver le Graal. Ta vie allait beaucoup mieux depuis que Willow était sorti de son coma, oublié le stress qui finissait par te rendre malade, t'avais retrouver ton plus vieux pote, ta bonne humeur envahissante et quelques semaines après le réveil de Willow c'était Magnus qui avait fait son entrée dans le pensionnat. T'avais plus le mal du pays avec ses deux là à tes cotés. Tout allait bien, peut être même trop, hormis les quelques désagréments que t'offraient ton pouvoir d’hermaphrodisme.

T'entends vaguement quelqu'un débouler dans ton bungalow, ton prénom aussi mais tu n'y prête pas plus attention -c'est souvent le bordel avec votre trio ici- et c'est un Magnus essoufflé qui entre dans ta chambre. Regard interloqué, t'as peut être oublié que vous aviez quelque chose à faire ensemble, peut être, ça t'étonnerais pas.

- Ooooooh bah t'étais là finalement...
- Euh ouiiii… et tu es là aussi.

Ce qui n'était pas vraiment extraordinaire puisque vous partagiez le même bungalow.  T'arques un sourcil, fais mine de ne pas comprendre.

- Fais pas cette tête, j'ai frappé en plus t'sais. D'ailleurs ça m'fait penser que j'ai pas fermé la porte d'entrée. Je reviens.
- Qu-oooi ?

Trop tard, il détale. T'essaye même pas de comprendre, c'est Magnus après tout, tu le connais un peu : il va finir par te dire ce qu'il a en tête. Tu caches de façon pas très subtile d'autre truc sous ton lit, histoire de finir le travail de façon superficielle.

- DONC JE DISAIS !
- Bordel. Il t'a fait sursauter.
- Je vais te fabriquer un costume pour le bal. Et t'as pas le choix. Mec j'ai tellement une idée parfaite là.
- Un costume… OH mais c'est GÉNIAL, depuis le temps que je voulais une tenue faites de tes mains.

Même si tu n'avais pas encore de cavalière et que savais pas non plus si tu irais à ce foutu bal. Tu pouffes, vous vous regardez tous les deux, le sourire aux lèvres.

T'as l'impression qu'il y'a un truc qui cloche.

- Et tu viens me choper comme à l'improviste haha, c'est pour ça que tu es aussi essoufflé ? T'aurais pu m'envoyer un LMS t'sais. Tu balances un tas de vêtements dans un coin de la pièce. J'ai fini ce que je faisais tu as de la chance : je suis à toi BG !

Tu rigoles mais tu sens une gêne malgré toi te frôler. Ta façon de regarder Magnus a changé depuis peu, surement à cause de ton pouvoir qui perturbe ton corps... et tes hormones. Du moins, c'est ce que tu aimerais croire. T'as envie d'être avec lui, parce que c'est ton meilleur pote, qu'il y'a eu un long moment où vous ne vous êtes pas vu... mais t'as l'impression qu'il y'a autre chose.

Peut être.
Bizarre.
T'essaie de balayer cette impression, de rester naturel.

- Et j'fais quoi, je suis sensé t'aider ? Tu m'expliques ? Question con, mais c'est pas Magnus qui viendra te le reprocher.





Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: Vamos a la playa ▬ Alexis & Julian
Invité

Réponses: 6
Vues: 607

Rechercher dans: Fini m'dame   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: Vamos a la playa ▬ Alexis & Julian    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockVen 27 Nov 2015 - 19:37


Vamos a la playa

Ft. ALEXIS


Air joueur, sa camarade s'était levée d'un bon, attirant immédiatement son interêt. « Je ne suis qu’une fausse timide, my dear ! Mais c’est vrai que ton influence ne me permet pas d’être la plus studieuse. Il suffit de se souvenir du dernier cours de Litté : je me souviens plus de tes blagues que du cours lui-même, haha ! » Il rigole de bon cœur, c'est vrai qu'il lui arrivait -trop fréquemment- de distraire sa voisine de table -ainsi qu'une partie de sa classe, en faite-. Il rit de tout, chope la moindre occasion pour s'amuser, vivre à fond parfois au détriment de la tranquillité des autres... Intenable, oui.

Et aujourd'hui, Alexis semble lui faire de la concurrence sur ce plan là. Quand elle lui murmure l'idée de son coup foireux, il est emballé toute de suite notamment avec son ''Agent Julian Bond'' qui le plonge dans le délire. La Miss ne prend pas plus le temps pour discuter et il doit se lever de façon grotesque pour ne pas se faire distancer.

C'est ainsi que les deux adolescents coururent en direction des glacières, en rigolant de façon pas vraiment discrète pour Julian. Alexis atteignit sa première cible alors qu'il avait son pistolet dans les mains, il s'est dirigé vers un autre groupe que la blondinette. Les autres ont rapidement compris à quoi ils jouaient. Il prend garde toute même à ne pas mouiller des objets fragiles ou de valeur. Ça rigolent, ça crie de surprise la plupart du temps... ou ça râle vraiment, dans ces cas là, Julian fait la moue en balançant un ''C'est pas moi, c'est Alexis qui a eu l'idée...'' en indiquant Alexis du doigt a plusieurs mètre de lui -comme s'il pouvait y avoir une ambiguïté sur la personne en question-.

Il court, piétine le sable chaud en vidant sa recharge d'eau. Le vent lui caresse la peau, il a le cœur léger. Il vit l'un de ses moments parfait où on a l'impression que l'on pourrait vivre heureux ainsi, toute sa vie. Il ne fait pas attention aux nombres de personnes qui sont victimes de son acolyte jusqu'au moment ou son jet atteint Alexis, de façon involontaire. Oups. Il s'arrête un instant.

- Tu m'as pas dit... Tu es considérée comme une cible aussi ? Il pouffe, énième haussement d'épaule. J'ai pas fait exprès.

Oui... évidement, il a l'air tellement crédible là avec son pistolet à eau vide au creux des mains. Manquerait plus que d'autres veulent se venger en prenant d'autres pistolets à eau.

- Faut battre en retraite darling, on a plus de munitions !

Une idée derrière la tête.
Il laisse son pistolet à ses pieds, fonçant sur Alexis pour la balancer sur son dos, la portant ainsi comme un sac en patate. Il se remet à courir -moins vite forcément- vers la mer. L'eau lui arrive aux chevilles, puis aux genoux et il la laisse tombe dans l'eau tout en rigolant. La chute d'Alexis l'éclabousse par la même occasion.

Comment finir en beauté.

- Agent Trevelyan, je crois qu'ici nous ne risquons aucunes représailles. Il glousse, tout en haussant les sourcils de façon faussement dragueuse. Il laisse le temps à Alexis de se relever. Avec toi, j'ai mouillé 8 personnes je crois HAHA... Tu vas me tuer, nan ?

L'eau lui parait horriblement froide, il refrène l'envie de frisonner et sourie jusque aux oreilles en attendant la réaction d'Alexis.




Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: u're traitor ▬ ft julian
Invité

Réponses: 8
Vues: 577

Rechercher dans: R.I.P   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: u're traitor ▬ ft julian    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockJeu 26 Nov 2015 - 22:49

I shot for the sky
I'm stuck on the ground
So why do I try, I know I'm gonna fall down.

Ft. ALEX


Alex s'était avancé vers toi, menaçant, t'écrasant de sa stature. T'as refréné l'envie de reculer, comme si la peur ne t'avais pas sauté à la gorge. Comme si tu étais fort quand la violence venait te claquer à la figure. T'as déglutis. T’espérais seulement qu'il n'en ferait pas plus... Parce que t'avais encore confiance en lui. Foutaise. T'avais senti quelque chose se caser entre vous à ce moment là, quand t'as compris qu'il pouvait vraiment te frapper, son poing a frôlé ton visage alors que tu t'étais reculé. Ça t'as jeté un froid.

Il a fait demi-tour et tu t'es contenté de le regarder partir, le regard vide, un peu choqué. Morose comme jamais t'as claqué la porte derrière lui. Secoué par la dispute, retourné par le départ de Zack, inquiet pour Willow y'avait plein longtemps que ta bonne humeur était parti aux oubliettes. T'étouffais, t'avais la sale sensation d'être au pied du mur... Seul, avec toute cette culpabilité qu'Alex venait de te mettre sur le dos. Tu t'es laissé tombé dans ton lit. Tu venais de perdre une autre personne à laquelle tu tenais aujourd'hui, mais t'avais trop d'ennuis Julian pour essayer d'arranger votre querelle et surtout, tu n'en avais aucune envie.

___________


Le temps a filé et les ennuies ont continué. Y'avait plus de club de danse pour toi, plus l'envie de danser ni de swinguer dans les couloirs d'ailleurs. Tu gardais cette malice dans les yeux quelque peu voilée, tu continuais de sourire aux autres mais l'envie n'était pas là. Y'avait un truc qui clochait et fallait pas être particulièrement observateur pour le remarquer : tu tanguais Julian. T'avais de la tristesse et de la peur dans le cœur. T'étais souvent absent, loupant des journées entières de cours sans que personne ne sache vraiment pourquoi.

Aujourd'hui, la pluie tombe en goutte fine sur le terrain de Baseball, t'adresses un dernier sourire de façade aux quelques membres fidèles de ton club avant qu'ils ne te quittent. Comme d'ordinaire, t'effectues un dernier tour de terrain et ranges le matériel, seul. Regard rivée au sol, plongé dans tes pensées sombres tu ne remarques pas que quelqu'un vient dans ta direction.

- Hey…

Alex.
Juste à sa voix t'as envie de déguerpir. Tu voulais pas risquer de reproduire la dernière scène qu'il y'avait eu lieu entre vous, t'avais pas la tête à ça. Pas après le départ de Zack, pas avec cette peur permanente que ton meilleur ami de toujours soit débranché à tout moment, pas avec les dernières plaintes que t'as entendus de Magnus au téléphone.

- J’ai été nul. En fait, j’ai été le pire ami qu’il puisse exister.

Ça s'est sur, mec. Tu te pinces les lèvres et continues de prendre tes battes de baseball comme si de rien n'était.

- J’ai été ingrat, méchant alors que t’avais besoin de soutien. Je me suis comporté de la façon la plus égoïste du monde et je le regrette tellement. Je sais que t’en a probablement rien à foutre de mes excuses. Parce que, oui, je te demande pardon. J’mérite même pas que tu me ré-adresses la parole, mais sache que voilà, j’ai conscience de m’être mal comporté.

Je te demande pardon.
Tu demandais que ça au fond Julian, qu'il fasse le premier pas... Même si tu ne pouvais pas lui pardonner aussi facilement. Alex se lève et s'en va aussi sec, les battes que t'avais sous le bras tombent par terre alors que tu marches sur ses pas. T'as pas beaucoup réfléchi en faite. La pluie se fait plus forte alors que ta propre voie s’élève pour le rattraper.

- Alors, c'est tout... Tu t’excuses vite fais et faut que je te cours après, c'est ça? J'ai même pas eu le temps de réagir, Pff.

Le A se retourne vers toi et tu t'arrêtes nette, ta bouche entrouverte se ferme piteusement, hésitant. T'as besoin de quelqu'un, de te confier mais tu sais pas trop comment t'y prendre.

- J'vais pas... démentir de ce que tu as dis, t'as été vraiment nul et je crois qu'il va me falloir un peu de temps pour te pardonner complètement.

Tu tiens un sourire crispé, sans le regarder dans les yeux. C'est plus un constat qu'un reproche.

- J'ai dis des choses moches aussi, je suis désolé notamment d'avoir dit que tu n'étais pas un bon frère pour Zack, c'était stupide et gratuit. J'étais... j'étais pas bien ce soir là. -et tu es toujours un peu à coté de la plaque- et ça m'a vraiment surpris que tu viennes comme ça. Bref. Soupir. Je peux te prendre deux minutes de plus? J'aimerais qu'on parle. Tes mains s'enfoncent dans tes poches un peu nerveux. T'as dis un truc qui m'a pas vraiment plus la fois dernière. Comme quoi j'avais vraiment assumé mon rôle de frère auprès de Zack... Tu sais pourquoi il me détestait autant ? Il t'as dit quoi au juste ? 

A travers ces questions tu cherches pas l'embrouille, tu cherches à t'expliquer, à t'enlever une partie de la culpabilité qui croule sur tes épaules depuis trop longtemps. T'espère qu'Alex t'écoutes, qu'il te soutienne comme il aurait dû le faire il y'a quelques semaines.





Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall
Invité

Réponses: 12
Vues: 801

Rechercher dans: Fini m'dame   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockMar 1 Sep 2015 - 11:24


That evening, These fake feeling...

Ft. NOLY


Perturbé, il voit son ex adresser un regard dégoûté aux coupes qu'ils avaient pris tout à l'heure. Ils semblaient d'accord sur l’élément qui les avaient fait dériver, mais Julian a du mal à comprendre comment.

- Tu vois quand tu réfléchis ! Tu devrais faire ça plus souvent, tu verras c'est bien ! Et la bonne réponse est... le suspense est à son comble...un philtre d'amour ! Eh oui messieurs dames, un de mes amis a trouvé hilarante l'idée de m'enfermer avec mon ex dans une pièce romantique, et de nous droguer pour qu'il puisse se mater une bonne télénovela !

Il débloque, écarquillant les yeux, la surprise marque son visage inopinément. Un filtre d'amour, ça non, il l'aurait jamais deviné seul. Ça lui semble tellement enfantin, en dehors de sa réalité : on voyait ça dans les films ou les contes. Même à Prismver il n'avait pas pensé que cela pouvait exister... Mais maintenant avec les symptômes qu'il avait ressentit, cela lui paraît évident.

Surprise balayée. Les applaudissements théâtralisés de Nolwen l'agace, il lève les yeux au ciel... Rien que dans son ton et ses manières il a l'impression d'avoir affaire à une garce. Une peste. Au delà de ses remords, il l'a déteste, même s'il a du mal à se l'avouer. Comment il a pu l'a trouver désirable déjà ? A oui, on l'a drogué, voilà.

- Et le prix du plus grand enfoiré de cette année revient à... Jim !! Bravo !
- Il a peut être pas fin exprès... pfff.

Peu probable. Même lui, il y croit pas. Jim contrôlait plutôt bien ses fêtes, tout était millimétré... Et c'était pas un connard, la situation ne devait pas l'amuser. Alors pourquoi leurs avoir fait ça ? Jim croyait réellement qu'en les faisant s'aimer quelques poignées de minutes, d'heures arrangeraient tout entre eux ? Tss.

Nolwen tourne les talons et se dirige vers la sortie, comme si c'était inévitable, ça finit encore mal entre eux. Ils ont le bonheur aux creux des mains et il faut toujours qu'il éclate en morceau avec leurs disputes. Ils n'étaient peut être pas fait pour s'entendre. Julian s'y était résout avec la fin de leur relation, mais ça le fait toujours chier même des mois après. Il a envie de la retenir, de ne pas cracher sur ce qu'il vient de se passer comme elle, de voir le bon coté des choses. Éternel optimiste.

Il aime trop les Happy End, l'Australien.

La porte s'ouvre et Nolwen prend un drôle d'air encore, mais il capte pas pourquoi, faut croire qu'il a jamais apprit à décoder cette fille.

- Mais t'es obligé de te comporter de façon aussi détestable, tss ?
- Sur ce, jeunes gens, je me barre le plus vite possible de cet enfer.
- Att- …

La porte claque derrière elle, après qu'elle ait fait une sorte de révérence. Mais il ne lui court pas après. Il reste là, debout les mains le long du corps et la mine déconfite. La bouche entre-ouverte, il baisse le regard et revisualise la scène. Il est pas en colère Julian, il est déçu. Par elle et son comportement, par lui d'être tombé dans le panneau et d'avoir dit des choses qu'il ne pensait pas... et d'avoir ressentit ça pour elle.

Il n'était jamais tombé amoureux jusqu'à ce soir, maintenant il savait ce que cela faisait.

Mais c'était du vent.  


-  FIN DU RPPPPP  ♥ -


Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: u're traitor ▬ ft julian
Invité

Réponses: 8
Vues: 577

Rechercher dans: R.I.P   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: u're traitor ▬ ft julian    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockLun 31 Aoû 2015 - 14:43

Traitor ?tch'

Get out darling, i'm down.

Ft. ALEX


Tu vois la balle de baseball aller se fracasser dans tes trophées et tu sais quelque part que tu as été trop loin. Que tes mots ont peut être dépassé ta pensée, que tu aurais du garder toute cette rage, toute cette rancœur pour toi. Mais c'est de sa faute à lui, si tu viens de tout balancer. Et tu te sens un peu mieux là Julian, maintenant que tu lui a balancé tes quatre vérités, t'es libéré d'un poids. Mais t'as toujours cette colère virulente qui circule dans tes veines et cette haine comme jamais dans le cœur. Avec ce geste, tu sens bien qu'Alex va pas gentiment partir de ta chambre la queue entre les jambes.

Tu le sens mal.

Il explose à son tour et t'écoutes à moitié ce qu'il débite, à moitié blasé et le regard colérique.

- EVIDEMMENT. EVIDEMMENT QUE JE L’AI VU. EVIDEMMENT QUE JE NE SUIS PAS RESTE LA, A RIEN FAIRE. Tu croyais quoi hein ? Tu croyais que c’était qui, qui était là à désinfecter sa lèvre quand il venait de se prendre un coup ?

T'écoutes pas, tu préfères dénier, même si tu te doutes un peu qu'Alex ait bougé ses fesses.

- REVEILLE TOI JULIAN. Tout le monde fait des erreurs. T’es aussi passé par la crise d’ado. Sauf que la tienne était si… Parfaite ? Comme à peu près toute ta vie, millimétrée à la perfection. Zack était pas dans une passe facile, certes, mais toi, comme d’habitude, TU EVITES LA DIFFICULTE, TU ESQUIVES LES OBSTACLES. J’ai l’impression que tu ne sais ABSOLUMENT PAS ce que c’est de pas avoir une vie où tout se passe bien. TU CROYAIS QUE C’ETAIT FACILE POUR LUI ? D’être dans aux côtés du frère parfait ? EH BEN NAN. Et se faire plaquer, ça arrive et ça arrivera encore. TU ME DIS QUE JE SERAIS JAMAIS UN BON FRÈRE, MAIS LE FAIT EST QUE C’EST MOI QUI ÉTAIT LA POUR L’ENTENDRE CHIALER SUR SA COPINE, MOI QUI ÉTAIT LA POUR LE DÉFENDRE, MOI QUI ÉTAIT LA POUR L’AIDER A SE RELEVER.
- TA GUEULE, PUTAIN.

Il se permet de juger directement ta propre vie, de te parler d'obstacle alors qu'il ne sait rien... T'es plus capable de prendre sur toi tous ces reproches. Et t'hurles et il t'enfonce en te rapelant à quel point tu n'avais pas pu pas être là pour ton frère. Qu'il te haîssais trop Zack, qu'il t'avais écarté de sa vie depuis longtemps et qu'Alex avait prit ta place d'un claquement de doigt. Il te blesse, appuyant un peu plus sur le point qui te fais mal, là.

Tu bouillones.

- Et s’il y a bien un truc que tu n’as pas, c’est bien l’expérience. PARCE QUE MONSIEUR A EU UNE VIE BIEN ROSE.
- TU SAIS RIEN ABRUTI.

Une vie bien rose ? Tss... Si il savait...
T'hurles de nouveau, mais ce con ne s'arrête pas.

-  J’suis peut être loin d’être le frère idéal, c’est vrai, mais moi au moins JE SAIS PAR QUOI IL EST PASSE. Tu parles comme si tu connaissais toute l’histoire de ton frère, mais tu as juste eu la vision d’extérieur. Et après je m’étonnais que ton frère ne te confiais plus rien. MAINTENANT J’AI MA RÉPONSE. ET APRES C’EST MOI LE CONNARD ? JE DIRAIS PLUTÔT QUE C’EST TOI, QUI N’A PAS SU VOIR QUE TON FRÈRE TRAVERSAIT DES ÉVÉNEMENTS DIFFICILES.
- Je l'ai vu.
- TU AS PRÉFÉRÉ LE RENVOYAIT D’OU IL VENAIT POUR PAS AVOIR A ASSUMER UNE SEULE FOIS TON PUTAIN DE RÔLE DE GRAND FRÈRE.

Oh, putain.
Tu le fusilles du regard, tu te vois le frapper là, mais tu n'en fais rien. T'as les larmes aux yeux, des larmes de rage et tu te mords l'intérieur des joues essayant de te contenir. Si seulement Zack t'avais laissé assumer ce rôle tu l'aurais fais, mais t'as pas eu cette chance là toi... et c'est même pas parce que tu as fait une vrai connerie, c'est surement ce qui te tue le plus. T'as voulu le protéger et il a pas pu le comprendre Zack.

- ET LE PIRE C’EST QUE TON EXCUSE C’EST « SES NOTES BAISSENT, IL S’EST FAIT PLAQUER, IL A EU UNE ALTERCATION. » TU SAIS RIEN BORDEL. IL PEUT PAS ETRE PARFAIT, COMME TOI. ALORS OUAIS, IL A BAISSE. OUAIS, IL S'EST FAIT PLAQUE. OUAIS, IL S'EST BATTU. MAIS CA ARRIVE A BEAUCOUP D'ADO, C'EST PAS UN CAS EXCEPTIONNEL, JULIAN.

Une excuse ? Un instant t'as des doutes... Mais tu sais bien que Zack dérivais, que c'était ce pensionnat et ses tensions qui l’entraînaient vers le bas... et pour le coup quand tu as essayé  de convaincre ton frère de partir, il t'avait vite donné raison.

Tu laisses une pause, tendu, les poings fermés, tu sens ton coloc' prêt à cogner et tu remarques à peine que t'es parait comme lui. Dire qu'il y'a à peine quelques heures vous  rigoliez comme des gosses complices, que vous comportiez comme des potes, que vous projetiez des choses ensembles pour le club de danse : ça te paraît bien hypocrite là, bancal même. T'as plus un ami devant toi, c'est juste un parfait connard pour toi.

- C'est bon, t'as fini maintenant j'peux en placer une ? Tu lui cracherais presque dessus. J'ai jamais prétendu être un frère parfait et tu connais rien d'ma vie Alex... Tu sais bien que Zack en avait rien à foutre de moi, il me prenait pas pour un gars parfait, c'était même plutôt l'inverse alors ferme là, merci. Mon frère est parti de toute façon maintenant et c'est mieux comme ça. Dégage maintenant, je veux plus te voir, plus jamais même.

En colère et t'as l'air tellement sincère là Julian. T'as plus que de la rancœur dans le regard, la mâchoire serrée, aucune trace de pitié malgré les larmes d'Alex que tu vois dégouliner de ses yeux... c'est tellement pas toi ce comportement.

Vous êtes juste tristes à en crever tous les deux, deux grands frère incapables de guider leur cadet et qui ont la sensation de l'avoir perdu voilà, vous devriez vous serrez les coudes, mais non, au lieu de ça vous vous déchirez.


Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall
Invité

Réponses: 12
Vues: 801

Rechercher dans: Fini m'dame   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockDim 30 Aoû 2015 - 17:39


That evening, These fake feeling...

Ft. NOLY


- Mais oui vas-y, fuis les questions quand ça t'arrange.

Murmure acide, nouveau froid. Il l'a voit osciller, froncer les sourcils et surement se poser des questions, brouillant la situation. Le perdant aussi, Julian l'observe presque impuissant, ne sachant que dire et que faire. Il sent un fossé se creuser de nouveau entre eux. Elle lui échappe, comme le moment qu'ils venaient de vivre. Mais pourquoi avait-il cette sensation et avait-il aussi peur tout à coup ? Pourquoi Nolwen venait-elle se torturer ainsi ? Pourquoi ne pas profiter juste de ce moment qu'il leur était donné ? Alors que c'était l'une des belles soirées qu'ils ont vécu ensemble.

Ça te sert à quoi Nolwen de tout gâcher encore, comme ça perpétuellement ?

Même lorsqu'ils sortaient à deux, c'était ainsi. Il fallait toujours la rassurer, faire attention à ses fréquentations, toujours des questions, des promesses auxquels Julian n'avait pas envie de penser. Parce que c'était quelqu'un qui vivait l'instant présent sans se poser de questions.

Des questions. Trop de question, qu'il se pose à cause du comportement de Noly. Alors qu'il essaie de rétablir le contact, que la malice se perd dans ses yeux tristes, la jeune fille retire brusquement sa main.

C'est fini là, Julian.

Rejet de la part de Nolwen, il accuse à peine le coup. Ses bras reviennent contre lui, les croisant un peu penaud. Il ne sent pas capable de la rattraper, ni de faire un pas vers elle, il se demande même comment il a pu l'embrasser et la prendre dans ses bras plus tôt dans la soirée.

Sourire en coin un tantinet mauvais.

- Pourquoi tu gâches toujours tout, Noly ?

Blessé, sa rancœur est revenu et il porte un regard accusateur vers elle.

- Ce n'est pas un rêve. Et je ne crois pas que ce soit l'alcool. Noly recule presque horrifiée. Oh merde...
- Quoi ?

Il arque un sourcil. Il sait très bien que ce n'est pas l'alcool, que tout est trop tangible à ses cotés pour qu'il soit dans un rêve... Et que s'il était vraiment dans un rêve une toute autre personne serait en face de lui. Il y'a un truc qui cloche ici, définitivement et ça le bouscule d'en prendre pleinement conscience. Nolwen recule, s'éloigne de lui mais il s'en moque désormais : ce n'est plus le cadet de ses soucis. Comment expliquer les sentiments qu'il ressentait à peine quelques instants plus tôt ?

Froncement de sourcil, le regard de Nolwen l'amène vers les coupes vidés juste avant leurs conversations, juste avant le premier baiser qu'il lui avait donné... Mais il ne comprend pas de suite.

- Noly, ça va ? La situation commence à le faire flipper. Tu crois qu'on aurait mis un truc dans nos verres ? J'ai commencé à me sentir bizarre après avoir bu ce truc la...

Mon dieu. On t'aurait drogué, Julian ?
Son regard fait le va et vient entre elle et les verres et il adopte malgré lui une expression horrifié, comprenant que la situation pouvait être dangereuse. Qu'est ce qu'il venait de se passer ?

- C'est bizarre, Jim nous aurait jamais drogué... je me sens bien, fin... a peu près.

Il secoue légèrement la tête, négativement. Jim été un peu barré parfois mais Nolwen et Julian étaient ses amis il ne leur aurait jamais fait ça, Julian en mettrait sa main à couper.

Alors, quoi ?
Une autre personne, un pouvoir, un sort … ?




Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall
Invité

Réponses: 12
Vues: 801

Rechercher dans: Fini m'dame   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockMer 19 Aoû 2015 - 21:38


That evening, These fake feeling...

Ft. NOLY


Ailleurs, déconnecté. Peut être envoûté par la force de ses propres sentiments. Il l'avait ramené vers lui d'un mouvement, vu rougir légèrement quand il avait posé ses doigts sur sa joue pour la caresser. Léger pouffement gêné de sa part et les mêmes paillettes dans les yeux. Il ne s'est surement jamais senti aussi bien avec quelqu'un. C'est beau, trop même. Il fond pour la fille qui le détestait le plus de tout ce pensionnat. Cette même fille qui un peu plus d'une heure auparavant, il croisait les doigts pour ne pas l'apercevoir. Parce qu'il savait très bien que cela allait gâcher sa soirée... Et le voilà qui grognerait presque de la voir s'éloigner un peu pour mieux lui parler.

En y réfléchissant plus de trois secondes, il pourrait deviner qu'il y'a un truc qui déraille. Mais il fait abstraction Julian, il se met des œillères et il continue d'avancer.

Foncer.
Apprécier l'instant quitte à s'exploser, à se fracasser dans un mur juste après.


Pas très raisonnable comme comportement. Il lui adresse un sourire mince, attentif aux gestes de Nolwen qui finit par murmurer un tantinet trop bas : ''Moi aussi Julian, moi aussi.'' Et dans sa façon de le dire, de battre les paupières il a presque l'impression qu'elle est triste à ces mots. Pincement au cœur, il se pince les lèvres, il a un mauvais pré-sentiment qui lui colle à la peau.

- Dis-moi, chuchote-t-elle, on a bien cassé pour une raison ? Qu'est-ce qu'on est en train de faire ?

Pas ça Nolwen, lui pose pas de questions avec ta voix fluette qui le retourne. Lui force pas à voir la vérité en façe, parce qu'il le sent déjà là, que ça va faire mal.

Il grimace et lève les yeux aux ciels à la voix tintée de désespoir de son ex. Il a l'impression de se prendre une gifle : une gifle qui lui ramène de mauvais souvenirs. Si ils s'étaient quittés c'était par rapport à son comportement maladroit, par rapport à ses sentiments et à ses preuves d'amour inexistantes. Tout ce qu'il n'a pas fait durant des semaines et qu'il semble soudain emprunt à faire malgré lui... ça le dépasse Noly.

Visiblement embarrassé, ses traits se tordent légèrement et il reprend la parole :

- Eh bieeen... Je n'ai pas très envie de penser à la raison pour laquelle on s'est quitté, je crois que tu me l'as assez répété avant… avant qu'on se quitte.

Justement.
Il bafouille. Ça lui rappelle toutes ses fois où il a essayé de se justifier, de s'excuser alors qu'elle l'assommait de reproche et qu'ils finissaient par s'engueuler. Son regard vagabonde entre le décor à sa droite, puis à sa gauche avant qu'il regarde ses pieds un peu perdu. Presque triste.  

- C'est bizarre là, je sais. Mais on passe un bon moment Noly, j'ai pas envie de me poser de questions. J'ai envie de passer un bon moment avec toi, vraiment.

Il ramène son regard vers elle, toujours aussi sincère... mais il a l'impression que quelque chose s'est brisé.

- On a peut être trop bu... ou c'est un rêve. Petit haussement d'épaule. Un très beau rêve dans une soirée magnifique.

Éternel optimiste, peut être un peu rêveur aussi. Il garde de la malice dans les yeux. Main dans la main, il lui caresse le dos de la main avec ses pouces comme s'il essayé de rétablir un contact qu'ils commençaient à perdre tous les deux.



Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: u're traitor ▬ ft julian
Invité

Réponses: 8
Vues: 577

Rechercher dans: R.I.P   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: u're traitor ▬ ft julian    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockVen 14 Aoû 2015 - 12:06

Traitor ?tch'

Get out darling, i'm down.

Ft. ALEX


Alex t'étais rentré littéralement dedans, balayant la porte que tu tenais pour pouvoir lui foutre au nez. Épaule amicalement bien enfoncé. T'essayes de te tenir droit, mais c'est toi qui allais péter un câble s'il continuait ainsi. Tu captes pas le problème, ni le délire là… et c'est pas trop un moment où t'as envie de faire preuve de patience.

- TU VEUX QUE JE ME CALME ? T’AS PAS L’IMPRESSION DE TE FOUTRE DE MA GUEULE LA ? ATTEND, TU DEMANDES A ZACK DE SE BARRER ET APRES TU FAIS GENRE CA TE FAIT DU MAL ? MAIS FALLAIT REFLECHIR AVANT MON PAUVRE GARS.

Ok. Donc, Alex te pètes un câble par rapport au départ de Zack.
En même temps il vient de te le gueuler aux oreilles.
Perspicace, Mec.

Tu vois les larmes de rage qu'il a aux yeux, mais t'auras pas de pitié pour lui aujourd'hui, surtout avec sa manière de venir te cueillir.

- J'ai réfléchis, espèce d'abruti, j'avais pas besoin de toi pour prendre cette décision et… T'es pas capable de comprendre apparemment.

- T’ES VRAIMENT QU’UN EGOISTE JULIAN. TU SAVAIS QU’ENTRE LUI ET MOI CA ALLAIT MIEUX. TU SAVAIS QUE J’AVAIS REPARE MON ERREUR. MAIS IL A FALLUT QUE TU LUI DISES DE SE BARRER PARCE QUE CA T’ETAIS INSUPPORTABLE.

Egoïste ?

Egoïste ?

Sérieux, là ?

Ce mec, Alex Evan Walker vient de t'exploser ça à la gueule ? CE MEC LA. Qui t'as limite voler ton frère sous ton nez alors qu'il savait pertinemment qu'il te faisait un mal de chien. Ce mec qui a eu des conseils de toi pour approcher et connaître davantage ton frère. Toi, qui t'es oublié pour t'assurer que ton frère prenne le bon chemin. Le plus égoïste des deux, ça a toujours était lui, toujours. Putain.

Ce mec tellement égoïste qui se dit grand frère de Zack et n'a pas vu à quel point il déraillait, que Prismver lui faisait du mal. Ce mec qui ramène ta décision par rapport à lui alors que t'avais même pas pensé une seconde à lui.

Mais mec, t'as raison le monde gravite autour de ta magnifique personne.
Tu fais pitié Walker, pitié.


Tu pouffes malgré toi et tu lances un regard teinté d'amusement et de colère. Une colère virulente qui ne te ressembles pas. Toute la jalousie, toute la rancœur qui t'as bouffé pendant des mois est en train de remonter.

T'as envie de le massacrer.

Et peut importe qu'il ait une carrure plus imposante que toi. Peut importe que tu perdes, tu t'en fous là, t'as juste envie de lui faire du mal. De le faire souffrir autant qu'il t'as fait souffrir sans y penser pendant tout ce temps.

- Tu te fous de ma gueule là, genre complètement, Alex.

Enragé, il bazarde et cogne l'une de tes piles de CD. Et ça serait trop beau si tu n'y tenais pas, vraiment. Mais t'es trop matérialiste Julian, tu tiens à tes affaires. Surtout quand certains CD recueillent des photos et des musiques de tes potes en Australie. On touche pas à ça, Alex. Pas à ses souvenirs, pas à ses affaires et surement pas à sa relation avec son frère aussi instable soit elle.

Explose pas Julian, c'est pas toi.

…Mais c'est trop tard.


- OK, t'arrêtes ta comédie maintenant. Si ta relation avec mon frère me gênait ça fait un moment qu'il aurait dégagé mon frère. J'aurais pas attendu plus de 6 mois pour ça. Ou j'aurai peut être chercher à te faire dégager, puisque visiblement pour toi, je suis un incroyablement CONNARD...  On peut imaginer toutes les solutions ! Tu le fusilles du regard. Je vais te poser une question, Alex.

Ton ton s’accélère, monte et devient de plus en plus mauvais et t’enchaînes, Julian, ça sort, c'est plus fort que toi.

- Si t'es capable de comprendre quelque chose. Presque arrogant. T'as vu une seconde comment mon frère déraillait en ce moment ? T'Y AS FAIS UN MINIMUN ATTENTION ? Il s'est fait cogner par un E, une fois par une S... Il ameutait les gens dans la réaction des lecteurs. Ses notes ont chuté. Tu l'as vu trente secondes dans quel état il était après qu'il se soit fait lamentablement plaqué ? Ou tu étais trop occupé à REGARDER TON NOMBRIL WALKER ?

Tu commences à lui hurler dessus, à cran, t'agitant par la même occasion, les larmes de rage te montent vite aux yeux.

- C'est qui qui t'as dis de le calmer plusieurs fois et qui t'as permis de le réconforter pour pas qu'il déconne encore plus ? PRISMVER ÉTAIT EN TRAIN DE LE POURRIR. J'AI JAMAIS VU MON FRÈRE COMME CA ET CA ME FAISAIT BIEN PLUS MAL QUE DE LE VOIR ROUCOULER AVEC TOI. TRIPLE ABRUTI.

Tu lui hurles littéralement dessus et t'as à peine remarqué que tu t'es rapproché un poil trop de lui, comme si tu apprêtais à lui sauter au cou. La rage marquant ton visage.

- Et c'est pas toi qui changeait ça, c'est pas moi non plus.

Lucide, t'es pas dans le déni, tu t'étais sentit fichtrement inutile, spectateur. Alors Zack était mieux maintenant, loin de tout ça. Tu sais que ta mère réussira à le recadrer, qu'il y'a pas autant de tensions dans ton ancien lycée. T'avais j'avais agis de manière égoïste concernant leurs relations, t'avais pris sur toi, ça t'avais bouffé : Alex avait pas le droit de venir te reprocher ça.

- Elle changeait rien ta relation avec Zack dans tout ça. T'es capable de le comprendre ? Y'A PAS QUE TOI QUI COMPTE DANS L'HISTOIRE et c'est pour ça que tu seras jamais un bon frère pour Zack. Parce que tu penses trop qu'à ta gueule pour ça, dégage. DÉGAGE !

Tes paroles dépassent peut être ta pensée.
Furibond, tu choppes l'une de tes balles de Baseball qui traîne malheureusement dans ton champ de vision et lui balance vers son visage... Tir violent, rapide. Il vient le frôler de peu et la balle finit sa course dans l'une de tes étagères, explosant certains trophées au passage.

- CONNARD, DÉGAGE !


Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: Vamos a la playa ▬ Alexis & Julian
Invité

Réponses: 6
Vues: 607

Rechercher dans: Fini m'dame   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: Vamos a la playa ▬ Alexis & Julian    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockJeu 13 Aoû 2015 - 16:52


Vamos a la playa

Ft. ALEXIS


Posé, détendu. Des gens ici et là, le soleil qui venait caresser sa peau d'Australien et le ronronnement des vagues à quelques pas, Julian était dans son élément. Ça sentait la fin d'année, ça sentait le début de l'été. Il avait fait signe à bons nombres de gens qu'il ne connaissait pas ou peu. Peu importe. Alexis était revenu vers lui, main sur la nuque un brin gênée.

- Oui… en effet. Mais tu as raison : autant en profiter !
- La plage, elle attend que nous sweetiiiie.

Toujours ce sourire qui reste ancré sur ses joues. Il ne sait pas trop quoi faire et se permet de demander ce qu'a sa camarade dans la tête -avant de faire n'importe quoi,  d'aller parler à n'importe qui ou d'attirer l'attention par une de ses conneries (c'est que ça le démangeait déjà)-.

- Mmm… Peut-être se mettre de la crème solaire tout de suite et faire un peu de baignade me plairait bien ! Même si ce n’est pas la Méditerranée, un peu d’eau fraîche ne fait pas de mal !
- Ok, coool ça me va ! Plus ou mois en faite, il est pas encore assis sur sa serviette qu'il veut déjà bouger. Mais l'eau ici est moche... et froide, brrr.

Mauvaise foi absolue. Il râle pour rien et il aime ça.
Il imite Alexis, ramenant son sac devant lui afin de prendre ce dont il a besoin et le délaisse ensuite à ses pieds, de manière un peu je m'en foutiste. Il râlera plus tard que ses affaires sont pleines de sable. Les discussions bourdonnent autour d'eux avec les petits clans qui se créent et certains se baignent déjà. Il secoue sa serviette et l'étend sur la plage. Ni une, ni deux il enlève déjà son tee-shirt qui connait le même sort que son sac et continue de se dévêtir, presque pressé.

- HOP, tout nu ! Ou presque. WHA, t'as sorti le petit biniki et tout, ça rigole plus.

Petite boutade. Il s'assit auprès d'elle et l'imite en s'appliquant de la crème solaire.

- La plage était plus belle près de chez moi, pfff...
- Tu allais souvent à la plage en Australie ? J’aurais aimer aller me baigner à New-York…
- A ouai, je passais beaucoup de temps là bas, je faisais du surf avec mes potes et j'ai même fait de la plongée. Le top c'est noël sur la plage ! Il a le sourire jusqu'aux oreilles rien que d'y repenser. J'étais même super bronzé avant d'arriver ici... Et j'ai perdu mon bronzage en deux ans ici de Prismver et j'en suis réduis à me tartiner de crème solaire maintenant, comme toi qui sors pas beaucoup. C'est tout simplement HONTEUX. Du drame un peu par ci par là. Je savais pas qu'il y'avait une plage à New York par contre, j'imagine que Main street et des buildings quand on me parle de c'tte ville. Il pouffe et une illumination le frappe. HAAA et les taxis jaunes aussi !! Mais c'est la classe New York de toute façon. J'zappe à chaque fois que tu viens de là, t'as dû voir de belles choses.

Bavard, bavard. Il pourrait continuer de déverser un flot de parole sans interruption, heureusement qu'Alexis prend la parole.

- En tous cas, moi, je vais pas pouvoir rester immobile très longtemps ! Aujourd’hui, je te le dis, il faut que je bouge ! Et je suis d’ailleurs contente qu’il y ait de la musique ! Je crois que tu vas encore me voir danser, haha !

Alexis semblait enthousiaste et riait de bon cœur : il était ravi de voir son ami ainsi. Lui qui savait qu'elle pouvait avoir parfois de mauvais jour. Ravi de la voir aussi extraverti avec lui : elle n'était pas aussi ouverte à lui les premières fois où il l'avait abordé.

- J'suis content que tu veuilles bouger. Il a déjà envie de faire une connerie et ça s'entend à son ton. Lance à gérer pour la musique, c'est cool ce qu'il a organisé...

Il se permet de jeter un œil derrière lui, observant les autres qui s'affaire près du barbecue. Une odeur bientôt alléchante va venir frôler leurs narines. Puis il ramène son regard vers sa camarade. Haussant les épaules, il continue de lui parler.  

- Et si tu danses en plus alors ça va carrément être magnifique. Non, il ne se fout pas de sa gueule. Fin peut être un peu, y'a ce sourire  en coin qui le trahie. Tu es plus aussi timide, même pas besoin de te demander, Whaou. Fais attention Alex' tu es peut être malade : tu vas finir aussi débile que moi à force de me côtoyer. Il pouffe légèrement, le sourire aux lèvres.


Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: u're traitor ▬ ft julian
Invité

Réponses: 8
Vues: 577

Rechercher dans: R.I.P   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: u're traitor ▬ ft julian    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockVen 7 Aoû 2015 - 11:54

Traitor ?tch'

Get out darling, i'm down.

Ft. ALEX


Le train s'était éloigné depuis longtemps mais il est resté là sur le quai, déconnecté un moment. Dans sa bulle le regard dans le vague, absent, vide avec cette petite voix dans l'crâne, horrible, qui lui demandait à tue-tête pourquoi il avait fait cela... Qu'il aurait du repartir aussi, avec lui, que c'était idiot de se faire du mal comme ça.

Mais tu sais que tu as pris la bonne décision.

Ton frère vient de partir.

Son pouvoir qu'il maîtrisait à la perfection, l'abandon de sa première copine, les conflits avec des gens qui ne lui arrivait pas à la cheville, le fait de plus t'avoir dans les pattes... Autant d'arguments que tu as avancé, Julian. Tu lui a montré à quel point il ne tenait pas vraiment à être là, tu lui as dit que rien ne le retenait ici. Tu l'as convaincu de prendre ses clics et ses clac y'a juste quelques jours, et tout a été très vite. Tu t'es occupé des papiers à l’administration, tu as fais une partie de ses bagages pendant que Diva Nestor textoyait une dernière fois sur les réseaux sociaux du pensionnat... Avec ta bonne humeur, ce sourire si triste Julian que t'avais bien du mal à maintenir, tu t'es chargé de l'accompagner jusqu'à la gare et une nouvelle fois, t'avais senti une distance se creuser entre vous. Une fois de trop.

Sensation horrible, injustifié, tu sentais que tu l'avais définitivement perdu. C'était peut-être qu'une impression, une impression qui te mettais sans dessus-dessous.

T'as laissé à Zack le temps de dire au revoir aux gens auxquels il tenait, notamment à Alex avant que vous vous rendiez à la gare ensemble. Normal. Bien que tu tiquais toujours intérieurement à cause de leurs relations. Mais ta jalousie te bouffais moins depuis que tu étais devenu pote avec Walker.


…Et le pas traînant tu étais rentré au pensionnat, tu t'étais engouffré dans ta chambre le cœur lourd, avait balancé ton sac, fermé la porte à clé. Maussade. Pour une fois, tu avais envie d'être seul, de ruminer dans ton coin, de laisser aux oubliettes ta réputation de bout en train.
Y'a personne qui pouvait comprendre à quel point tu étais mal.

- SULLIVAN BORDEL OUVRE MOI CETTE PUTAIN DE PORTE. BORDEL, JE TE PROMETS QUE JE VAIS TE FAIRE UN RAVALEMENT DE FAÇADE, OUVRE CETTE PORTE.

Surprise, incompréhension. Alors que tu t’apprêtais à te rouler en boule dans ton lit, la porte de ta chambre se met à trembler sous les coup de ton coloc'. Furax. Sourcils froncés, tu penses un instant à faire le mort pour échapper au conflit. Attitude de lâche, oui.

Le tumulte te stresses rapidement. Soupirant, tu avances mollement et c'est avec beaucoup d'appréhension que tu découvres un gars avec surement plus de testostérone que toi, prêt à te bondir dessus.
T'as jamais vu Alex dans un état pareil.

- Qu'est ce que tu branles, Alex ? Y'a un truc qui cloche avec le club ou c'est …?

T'es malgré toi sur tes gardes, en retrait et ton regard se fait bas, osant à peine croiser le sien. Tes neurones captent que le danger plane et t'es en alerte, prêt à te reculer ou à te protéger. Ta phrase reste en suspens, pendant que ton cerveau fais la liste des choses qui pouvaient bien mettre autant en rogne ton coloc … Le départ de Zack peut-être, peut être, bien que tu ne comprennes pas pourquoi il s'énerve autant.

Mais tu t'en moques tellement à cet instant de ses états d'âmes, t'es prêts à le congédier, à lui fermer la porte au nez.

- T’as quoi dans la tête hein, pourquoi t’as fait ça ?
- Baisses d'un ton bon sang, j'capte pas pourquoi tu viens m’agresser là. Je reviens de la gare : Zack vient de partir, j'ai besoin d'être un peu seul...

Excuse plus ou moins vrai, mais t'as surtout besoin de fuir là, de te réfugier.

- Calme toi, okey ? Ou c'est pas la peine de v'nir me parler.

Acerbe, sec tu lui en veux de venir ainsi, alors que ton frère vient de partir, que ça te blesses, il peut quand même comprendre que tu ça te perturbe non ? Que t'as plus besoin d'un pote là pour toi, pour t'épauler un peu, te changer les idées ou juste te foutre juste la paix... Pas d'un énergumène qui vient en remettre une couche à tes soucis.



Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: Vamos a la playa ▬ Alexis & Julian
Invité

Réponses: 6
Vues: 607

Rechercher dans: Fini m'dame   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: Vamos a la playa ▬ Alexis & Julian    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockMar 23 Juin 2015 - 20:48


Vamos a la playa

Ft. ALEXIS


10h30. Pas très frais, un peu dans les vap, il n'a pas entendu son réveil sonner. A la bourre, il se presse, mais c'est sans compter sur le bazar dans sa chambre. Cahiers, stylo, affaires de sports, couvertures sèment la zizanie sur le sol et le bureau de sa chambre. Impossible pour lui de retrouver rapidement ce qu'il devait ramener à la plage, ni de retrouver son maillot de bain. Et Diva Sullivan n'a pas choisi sa tenue et dieu seul sait qu'il est difficile -pour lui- d'accorder la couleur de son haut ainsi que celle de son bermuda en un temps record.

Une fois revêtu d'un débardeur à rayures de plusieurs couleurs, de lunettes de soleil et d'un chapeau en paille, il se sent enfin prêt. Sa bonne humeur est déjà là, avec la perspective d'une belle journée à la plage avec des gens du pensionnat. Sans les embrouilles, sans cette ambiance pourrie qui pouvait le miner parfois. Une occasion aussi d'oublier un peu la peine qu'avez provoqué le départ précipité de son petit frère.

Chantonnant légèrement, un sac sur le dos et les bras chargés il quitte son bungalow afin de retrouver sa camarade pour le trajet : Alexis, une élève de la même classe que lui. Une fois devant sa porte il jette un coup d’œil à l'heure : 11h20 passé, il soupire : c'est pas comme ci le barbecue avait déjà commencé. Il tape trois fois, assez fort et lève la voix.

- Bon sang, ALEXIIS ça fait deux heures que j'attends. Sa camarade lui ouvre rapidement. Bah enfin. J'ai failli partir sans toi ! Tout sourire, alors que c'est lui le fautif dans l'histoire et qu'il ne va surement pas s'excuser. Il enchaîne très vite, enjoué. T'es prête pour une journée à la plage avec moii sweetie ? Je veux te voir en maillot de bain aujourd'hui, j'espère que tu l'as pas oublié. Ahh et zappe pas ta crème solaire aussi, les zombies de l'informatique ça crame vite au soleil, crois-en mon expérience visuelle.

Il lui laisse le temps de prendre ses affaires et ils prennent la route ensemble doucement pour la plage, avec un train de retard. Sur le trajet, comme toujours, Julian n'a pas sa langue dans sa poche. Il en vient à évoquer divers sujets allant du dernier devoir de littérature qu'il a réussi haut la main jusqu'à ses mauvaises blagues. Alexis semble aussi enthousiaste que lui et il en est ravit.

Arrivée sur la plage, il pose le pack d'eau dans le sable qui commençait à lui faire mal aux bras, dépose les brochettes que lui a demandé Lance prêt du barbecue et n'oublie pas de saluer les personnes présentes. Après avoir balayer la plage du regard, il s'adresse de nouveau à la blondinette.

- Je crois que je ne connais presque personne, en faite. Haussement d'épaule. Eh bien, ça va être l'occasion pour nous deux de rencontrer des gens ! Incroyablement décontracté. Tu veux faire quoi maintenant dis-moi ? Discuter avec les autres, te baigner, te recouvrir de crème solaire ?  

''Que je te recouvres de crème solaire'' avait il envie de dire pour la taquiner. Yeux remplis de malice, le sourire aux lèvres : il arrête de parler un instant pour ne pas faire crouler sa camarade sous ses questions et sa bonne humeur.



Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall
Invité

Réponses: 12
Vues: 801

Rechercher dans: Fini m'dame   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockLun 22 Juin 2015 - 19:41


That evening, These fake feeling...

Ft. NOLY


Les yeux qui pétillent, un peu d'euphorie dans les veines. Les sentiments l'ont envahit et il ne sait plus très bien ce qu'il fait Julian. Il s'est reculé, comprenant qu'il avait surement dépassé les bornes, qu'il n'avait aucun contrôle sur la situation. Mais l'attraction est toujours là, celle qui le porte vers elle. Son corps, son cœur appel celui de Nolwen. Marqué. Il ne voit plus qu'elle au milieu des décors du grand hall. C'est évident, tellement évident lorsqu'il l'a regarde maintenant.

Pourquoi maintenant ?
Pourquoi pas avant, pendant les semaines où tu étais proche d'elle ?
Pourquoi pas la toute première fois où tu l'as vu quand elle te faisait faire le tour du pensionnant ?


Surpris. Il s'attendait à un mouvement de recul, peut être à de la colère de la part de Noly pour s'être permis de la toucher, de l'embrasser après tout ce temps. Mais la miss s'est approchée, tuant la distance qu'il avait eu du mal à mettre. Hébété, il a peine réagit. Les doigts de Nolwen glissent contre lui et l'électricité lui parcoure l'échine. Il fond. Et c'est le peu de volonté qui tombe lorsqu'il l'a sent se pencher alors qu'il s'apprêtait  à parler.

"Pas d'excuses ce soir"

''Tais toi, Julian'', voila ce qu'il comprend. Ne pas parler, ne plus réfléchir. Foncer, foncer au rythme de son cœur qui défaille. C'est dangereux. Il se mordille l'intérieur des joues, comme pour essayer de se réveiller. C'est trop beau. Il voudrait arrêter le temps, imprimer l'instant. Julian sent Noly trembler légèrement et son instinct de protection qui revient en force. Les lèvres de Nolwen reviennent sur les siennes et Julian ne se fait pas prier.

Vertige.
Souffler et se laisser tomber dans les bras de l'autre.

Il répond au baiser fougueux de la jeune femme avec un train de retard. Leurs lèvres se rencontrent, se mouvent et tout s'accélère. Le reste n'a plus d'importance, léger, heureux, il plane. Sa langue vient chercher celle de Nolwen pour ne faire qu'un avec elle l'espace de quelques secondes qui semblent durer pour lui, bien plus longtemps. Elle joue avec le col de sa chemise et il essaie de ne pas s'emballer malgré l'effet que cela lui fait.

Il n'a plus la perception du temps et c'est lui qui revient chercher Nolwen, une main sur sa hanche, lorsqu'il sent qu'elle s'éloigne. Comme s'il ne pouvait plus la lâcher. Ses doigts reviennent sur sa joue, leurs nez se frôlent, le regard remplit de malice qui s'adresse à celui de Nolwen. La douce sensation de ne faire qu'un avec quelqu'un autre. Pensée absurde et il laisse s'échapper un rire un peu nerveux qui s'enfouit dans le cou de Nolwen. Alors que son cœur papillonne, il l'a prend dans ses bras tendrement et il se sent encore mieux.

Il n'a pas vraiment les mots pour décrire ce qu'il ressent, ce qu'il est en train de vivre. C'est beau, c'est fort, ça le transcende complètement et il partage cela avec elle.

- Je suis bien avec toi.

Murmure léger dans son cou.

- J'aurai aimé être comme ça dès le début.



Tag 6e6e6e sur  Nonews10Sujet: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall
Invité

Réponses: 12
Vues: 801

Rechercher dans: Fini m'dame   Tag 6e6e6e sur  1400359500-sujetSujet: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall    Tag 6e6e6e sur  1400359500-clockLun 20 Avr 2015 - 19:34


That evening, These fake feeling...

Ft. NOLY


- Crois-moi, on ne sortira pas d'ici de sitôt. Puisqu'on est coincés ici... à la tienne.

La deuxième coupe se lève devant lui, portée par Nolwen et amené jusqu'à ses lèvres. Amer. Coincé, comme elle le disait à cause de Jim. L'alcool vient lui brûler délicieusement l’œsophage, il n'en a pas laissé une goutte et il aurait bien continuer pour avoir l'esprit plus léger, sentir la gène se dissiper.

Mais il se sent déjà étrange. Léger, heureux, des papillons qui crépitent dans le ventre et le cœur : ce ne sont pas les effets que l'alcool produisent sur lui d'ordinaire. Vertige. Troublé il repose la coupe sur la table avant de ramener son attention vers son ex.

Déclic, deuxième électrochoc.
Son regard ne se décroche pas, hypnotisé, happé d'un seul coup. Il n'a jamais ressenti ça Julian, des gens il en a apprécié, mais il n'a jamais été vraiment amoureux. Pas une seul fois dans les 19 ans de sa vie. Et il les sent là, ses sentiments qui déferlent et qui l'emportent d'un seul coup. Impuissant, ça l'envahit, l'empoisonnent dans chaque parti de son être. C'est délicieux, ça fait mal.

Tu n'as plus de regrets, ni de remords à cet instant Julian.
T'es juste heureux. Heureux de tomber amoureux, d'avoir ses sentiments que Nolwen te réclamait. Même si elle, elle pouvait n'avoir que du mépris, de la rancœur contre toi.


Tu es trop bête Julian.

Nolwen lui rend son regard, un regard incroyablement doux, intense. Il n'arrive pas à décrocher, c'est trop fort, ça le surprend. Ils sont un peu ailleurs là, dans leur monde, sur un nuage. Cliché. Elle a des paillettes dans les yeux Noly et un je ne sais quoi qui l'attire. Sa fragilité le touche. C'est physique, c'est même plus que ça : il a envie de prendre soin d'elle, de la protéger. Ses lèvres le titillent et veulent se coller à celles de la jeune femme. Pas comme leur premier baiser ou cela lui semble presque vulgaire. Le cœur heureux, il sourie jusqu'aux oreilles et fait aller machinalement une main dans ses cheveux en bataille.

- J'avais jamais vu que tu pouvais être aussi belle, Noly.

Petit compliment presque innocent, presque cliché. Il avoue cela et détourne légèrement le regard un instant avant de revenir planter ses pupilles dans ceux chocolaté de Nolwen. Charmeur sans le vouloir avec son sourire en coin. Il se permet de débarrasser les mains de Nolwen de sa coupe : subtile excuse pour venir frôler les mains de sa camarade de trop près. Frisson électrisant, cela lui plait. Il laisse traîner sa main près de sa jumelle bien plus longtemps que l'aurait nécessité ce simple échange. La proximité ne semble pas déranger son ex, au contraire : ils gravitent l'un autour de l'autre.

- Désolé, je ne sais pas ce que j'ai.

Ce désolé qui n'en est pas un.
Ses lèvres continuent de le titiller dans une sorte de chatouillement fébrile. Hors du temps, il a l'impression d'être à un moment où la situation doit chavirer.

Sa main revient se poser de façon plus volontaire sur celle de la jeune fille. Mais Nolwen ne le repousse pas, elle attend, son regard et ses gestes répondant toujours à ceux de Julian. Sourire timide, il prend sa réaction comme une invitation. Il s'approche, se délectant de cette proximité. Ses lèvres viennent se posaient sur celle de Nolwen, délicatement. Longuement. Vertige alors que son cœur vient jouer les montages russes.

Tu n'as jamais semblé aussi attentionné lorsque tu sortais avec elle.
Tu n'aurais peut être pas dû l'embrasser.


- C'est fini Noly : je ne te ferais plus jamais souffrir.

Ce murmure qui sonne presque comme une promesse.
Ses mains qui viennent encadrer le visage de son ex de manière presque protectrice. Puis inéluctablement il s'éloigne : retour à la réalité.

- J'espère que tu ne m'en veux pas pour... pour ça.

A peine gêné.
Il laisse sa langue aller sur sa lèvre inférieur, les yeux pétillants.



Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers: