predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

Danse Macabre ♦ Sven V. Pszaniawski

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
[FINI] the sound of silence ft. killiam




Partagez | 
 


 [FINI] the sound of silence ft. killiam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message Dans [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Dim 21 Mai 2017 - 22:42
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : nothing
Masculin Personnage sur l'avatar : oc kelpls - fay & irl paul craddock
Âge, classe & année : 18yo B 7ème

Prism' : 3385

Messages : 459
Date d'inscription : 08/05/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



AGAIN AND
AGAIN AND
Il marchait dans les couloirs, un pas devant l'autre, l'air toujours aussi perdu dans ses instants "je-plane-à-fond-laissez-place." Le visage hagard, il n'avait plus cours de la journée et cherchait résolument quelque chose à faire. En attendant, il semblait être dans une quatrième dimension et les élèves qu'il croisait avaient pris tellement l'habitude de le voir voguer ici ou là, qu'on ne vint pas le déranger. Il s'élança - sans vraiment avoir l'intention, cependant - dans une autre direction, vide de personne, de brouhaha ; sans aucune présence. Si ce n'est un son tout particulier qui ne lui était pas étranger.

Clignant des yeux, il s'avança prudemment vers la salle de musique avant d'entrouvrir la porte pour y jeter un coup d'œil. Il avait une impression de déjà vu et c'est sans surprise qu'il découvrit un garçon décoloré, assis sur une des chaises de la salle, perdu dans ses pensées. La guitare en main, tu grattais une musique qui t'étais propre, alors qu'à cet instant, c'était toi qui semblait dans une autre dimension.

Souriant jusqu'aux oreilles, il hésita une demi seconde sur sa manière de se comporter et, contrairement à la dernière fois, cette fois-ci, il entra. Marchant doucement vers toi après avoir refermé la porte avec toute la douceur dont il pouvait faire preuve, il s'amusait du fait que tu ne l'ai pas encore remarqué.

Il te détailla un instant alors que ses yeux se voilait d'une lueur vague. Cette impression de découvrir une personne qui n'était autre que toi, tout comme cette soirée, cette conversation que vous aviez partagés. Aucun de vous deux n'y étaient revenu et alors que tout semblaient vous séparer, ça vous avez rapprochés. Content de ce constat, vous ne vous étiez pas revu plus que nécessaire depuis, quelques fois dans les couloirs, quelques messages par-ci par-là, mais depuis cette dernière fois, c'était la première fois que vous étiez de nouveau seul à seul. Et là, à cet instant, il pouvait t'observer dans ton élément et, même s'il aurait voulu te regarder encore un peu plus longtemps, loin de tout, loin du temps, il brisa l'atmosphère en ouvrant la bouche :

tu as du talent.

et il souriait, tout simplement.



la machine est en route
sans même qu'ils ne s'en doutent



❝ If he doesn't hit you

(( karma fucking will ))




Dernière édition par Ezéchiel Prince le Sam 3 Juin 2017 - 0:54, édité 1 fois
Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Lun 22 Mai 2017 - 19:33
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru — Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans — 8B

Prism' : 4407

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:






The sound of silence
feat. Ezéchiel Prince


Tu étais retourné dans la salle de musique directement après le déjeuner, et tu y étais resté un nombre incalculables d'heures : comme d'habitude. A vrai dire, tu pouvais y rester des heures et des heures entières, à jouer de la guitare, majoritairement, de la batterie de temps en temps, pour ne pas perdre la main.

Guitare acoustique à la main, tu te laisses aller aux reprises de groupes ici et là, ne terminant pas une chanson si une te vient en tête. Et tu continues, continues de jouer, sans t'arrêter, oubliant un instant tes questionnements, tes suppositions. Tu passes par du Scorpions, du Red Hot Chili Peppers et du Led Zeppelin. Tu ne penses plus, à rien, à personne. Tu ne fais que marquer le rythme d'un hochement de tête léger quand il existe. Il n'y a plus rien qui compte, plus rien que tu n'écoutes, plus rien que tu n'entends. Et ça te soulage un peu, toi qui te pose des dizaines de questions sur pourquoi tu n'as pas envoyé ton poing dans la gueule d'Ezéchiel la dernière fois. C'est une question qui amène des dizaines d'autres questions... et tu n'as pas envie d'y penser. C'est pour ça que tu joues, sans penser à rien d'autre.

Tu joues, tu joues, encore et encore, assis sur la table, les pieds sur la chaise. Tu joues, sans faire attention à son arrivée, sans faire attention au fait qu'il rentre. Et tes doigts se stoppent en même temps que ta tête se relève quand il ouvre la bouche. Tu te racles la gorge et te cales contre le corps de la guitare, soupirant alors :

— Je croyais que tu devais arrêter de stalker les gens... ça fait peur tu sais ?

Oh, c'est faux, bien-sûr. Ça ne faisait pas peur, et même si ça aurait pu te gêner et t'énerver à une période, tu acceptes tout de même un peu qu'Ezéchiel s'insère dans ta bulle en même temps que dans ta vie. Tu reprends sans lui laisser le temps de véritablement répondre :

— Ça va ?

Tu déposes la guitare sur la table à côté de toi et tu t'étires, passant une main dans tes cheveux de nouveau décoloré, sûrement pour un temps indéterminé.



❝ If karma doesn't hit you

(( i fucking will ))


Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Lun 22 Mai 2017 - 20:02
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : nothing
Masculin Personnage sur l'avatar : oc kelpls - fay & irl paul craddock
Âge, classe & année : 18yo B 7ème

Prism' : 3385

Messages : 459
Date d'inscription : 08/05/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



AGAIN AND
AGAIN AND
C'est un rire qui accompagne tes propos alors que sans plus attendre, il s'avança sur l'une des chaises à tes côtés, il courba les jambes et s'assit en tailleur, tout en suivant tes gestes et en s'étirant de même. Il hocha nonchalamment la tête en t'offrant un sourire, l'œil à demi fermé tandis qu'il faisait craquer ses os ; se mettant à son aise et, s'imposant une fois de plus dans ta sphère privée qui, depuis, ne l'était plus vraiment - n'est-ce pas ? tout du moins, c'est ce qu'il pensait.

tranquille. et je stalk pas, j'ai juste entendu, comme la dernière fois... alors j'ai pas pu m'empêcher de jeter un œil. fit-il en dodelinant de la tête tout en te souriant. C'était une belle journée, chaude et reposante, une de celle dont on bénissait la fin des cours pour juste pouvoir l'apprécier. Ses yeux papillonnèrent et, durant quelques secondes, il parut un peu lointain. De précieuses secondes qui lui insuffla cette simple chance d'être-là, de profiter juste de l'instant, de pouvoir fermer les paupières et juste se plaire du moment. Il était si tranquille, si serein, totalement en opposition avec cette soirée que vous aviez passé, si... différent. Ses zygomatiques se réactivèrent - à croire qu'il souriait en permanence - et il rouvrit ses prunelles qu'il n'avait pas eu conscience de fermer, regardant distraitement devant lui.

tu ne joues pas pour les autres.

Ce n'était ni une question, ni une réflexion, simplement une affirmation. Son sourire se fit plus grand et il bascula la tête sur sa propre épaule comme si celle-ci n'avait pas la force de tenir droite, déposant ses deux orbes sur ta petite personne, ces dernières soudainement éclairés par cette étincelle qui s'allumait à chaque fois qu'il était simplement bien et en présence d'une bonne personne.

et toi, comment tu vas ? en oubliant que je viens d'éclater ta petite bulle.

Il se redressa pour repencher la tête sur le côté.

à moins que je dérange et que tu veuilles que je m'en aille ?

et il y a avait cette lueur un peu espiègle, un peu joueur.




y a ce tempo qui fait vibrer,
comme un second souffle après que le monde ait changé


❝ If he doesn't hit you

(( karma fucking will ))


Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Lun 22 Mai 2017 - 21:39
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru — Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans — 8B

Prism' : 4407

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:






The sound of silence
feat. Ezéchiel Prince


Il s'installe à tes côtés, avec cette légèreté qui te surprend un peu, avec cette douceur qui te met mal à l'aise sans que tu ne saches pourquoi. Ce n'est pas un malaise, tu n'es pas mal à l'aise, tu es... gêné ? Peut-être, tu ne sais pas vraiment, et tu chasses ce genre de pensées de ton esprit. Tu n'es pas vraiment d'accord pour avoir ce genre de réflexions maintenant. Il te répond et tu te contentes de hocher lentement la tête, pour lui signifier que tu as compris, que tu as entendu et écouté. Il semble songer à tu-ne-sais-quoi et tu profites de ce moment dans le vague pour le détailler, l'observer. Tu ne vois plus ses yeux si différents, si uniques, cachés derrière ses paupières closes. Tu détailles sa peau lisse, claire, plus que la tienne, et il a de longs cils, de très longs cils, peut-être plus longs que Théa ? Tu ne te rends compte que tu le dévisages seulement quand il soulève les paupières et tu t'empresses de regarder ailleurs.

Il te fait la remarque que tu ne joues pas pour les autres et tu jettes un regard à ta guitare. Non, c'est vrai, tu ne joues pas pour les autres. Tu ne joues que pour toi. Et pour Théa, qui est une autre partie de toi. Tu joues rarement devant les autres, sauf quand tu y es obligé, mais c'était dans l'espace « cours », dans cet espace où tu étais jugé, noté sur ce que tu faisais.

Je pourrais jouer pour toi.

Mais tu ne lui dis pas, non, bien-sûr que non. Tu pourrais jouer pour lui parce qu'il t'a déjà entendu, parce qu'il t'a déjà surpris, parce qu'il t'a déjà vu, toi et seulement toi, toi et ta musique, et rien d'autre autour. Alors oui, oui, tu pourrais jouer pour lui. Et ta réflexion te surprend, ton constat t'étonne. Oui, tu pourrais jouer devant lui, pour lui, et c'est surprenant. Peut-être pourrais-tu le faire pour Laurent, aussi ?

Tu relèves la tête vers lui quand il reprend la parole, quand il parle de ta bulle et quand il te propose de repartir. Tu secoues la tête de gauche à droite, poses tes mains derrière toi pour t'appuyer dessus et tu lâches d'un ton que tu veux nonchalant, étirant un peu tes jambes sur la chaise en face :

— Je pourrais jouer pour toi.

C'est nonchalant, n'est-ce pas ? Ça ne veut rien dire, ce n'est pas pour lui dire qu'il est devenu quelqu'un d'important, au fur et à mesure de votre relation un peu bancale. Ça ne veut rien dire de spécial, finalement, c'est juste quelques notes de musique, ce n'est qu'une chanson ou deux, ce n'est rien. Beaucoup t'avait entendu jouer pendant les cours, donc ce n'était pas grand chose. Et ça t'arrivait, des fois, à certaines soirées, d'être de corvée guitare, mais tu ne jouais jamais vraiment comme si tu étais seul. C'était différent.

Je pourrais jouer pour toi.
Cette phrase sonne un peu fausse, pourtant.
Elle sonnerait mieux différemment.
Tu es important pour moi.



❝ If karma doesn't hit you

(( i fucking will ))




Dernière édition par Killiam Kenneth le Lun 22 Mai 2017 - 22:45, édité 3 fois
Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Lun 22 Mai 2017 - 22:11
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : nothing
Masculin Personnage sur l'avatar : oc kelpls - fay & irl paul craddock
Âge, classe & année : 18yo B 7ème

Prism' : 3385

Messages : 459
Date d'inscription : 08/05/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



AGAIN AND
AGAIN AND
Y a ce sourire qui se forme alors qu'il te regarde secouer la tête en signe de dénégation. Il se doutait que tu ne l'enverrais pas balader, après tout... - après tout ? Les choses avaient quelque peu changées depuis et vous étiez irrémédiablement et officiellement amis. Après tout ses efforts à te courir après et à trainer dans tes pattes, il avait réussit et c'est un peu sa manière de faire, à Ezéchiel - forcer jusqu'à céder. Il se flatta tout en essayant de ne pas faire attention à ce terme qui vous définissaient à présent et qui, étrangement, ne lui convenait pas vraiment.

je pourrais jouer pour toi.

et ça il s'y attendait pas,
depuis quand en étiez-vous là ?


La transformation fut assez comique. Il perdit immédiatement son sourire et ses grands yeux, si particuliers, s'écarquillèrent d'étonnement. Ses lèvres ne purent s'empêcher de s'entrouvrir sous la surprise, alors que ses sourcils s'haussèrent face à cette proposition sortie de nulle part. Un raté - et son cœur repartait ; battant plus vite qu'il ne pourrait jamais oser se l'avouer.

Déglutissant, il essaya de se reprendre en clignant des yeux stupidement avant de hocher la tête vivement, ses prunelles s'enflammant d'une lueur si scintillante qu'on aurait pu le comparer à un enfant devant un cadeau de Noël. Il dégagea l'une de ses jambes pour la laisser s'étendre devant lui, alors qu'il ne te lâchait pas des yeux, toujours légèrement éberlué et il réussit à se persuader que son flux sanguin n'avaient pas atteint la hauteur de ses joues.

euh...je...ouais ?! carrément ?! tu ferais ça ?? je veux dire...

... c'est à peine si tu me supportes ...

... là ?! maintenant ?! poursuivit-il heureux comme un gosse mais toujours aussi surpris. Il savait à quel point la musique était quelque chose d'important pour toi mais aussi de véritablement intime. Selon lui, tu ne jouais que pour toi et sûrement pour Théa, mais ce n'était absolument pas quelque chose que tu partageais. Il n'y avait qu'à voir ta réaction à la dernière mention où il avait avoué t'avoir écouter. Selon lui, ça ne t'avais pas plus - ce qu'il pouvait comprendre. Alors, lui ? - lui ?! Etait-ce un privilège qu'il offrait à beaucoup de monde ?

Il ne le pensais pas.
Du moins, il espérait.

ok... juste... ok. rajouta-t-il finalement avec un sourire qu'il essayait de cacher, tout en te regardant, en te détaillant sans la moindre pudeur, essayant de savoir comment, du stade "je te tolère " tu étais passé à "je partage un bout de moi " - et ça, non, il ne le comprenait pas.


et y avait son palpitant qui battait follement.




bum bum
badabum



❝ If he doesn't hit you

(( karma fucking will ))


Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Lun 22 Mai 2017 - 22:32
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru — Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans — 8B

Prism' : 4407

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:






The sound of silence
feat. Ezéchiel Prince


Tu n'as pas pensé à la valeur de tes mots avant de les dire. Tu n'as pas pensé à ce qu'ils pourraient signifier pour lui, comme pour toi. Tu n'as pas songé, ne serait-ce qu'un court instant, à ce que ça pouvait vraiment signifier, tout ça. Tu te persuades que ce n'est rien, que ce n'est pas grand chose, que la musique n'est pas quelque chose de si intime, pour toi, quelque chose de si secret, quelque chose que tu n'aimes pas partager. Ou du moins, pas réellement, ce n'est pas quelque chose que tu aimes partager quand elle est vraie, quand elle est... c'est différent.

Sa réaction te fait rire, un peu, de ce rire un peu trop léger, un peu trop enfantin, innocent, attendrissant. Ce rire qui est loin d'être faux, au contraire, il est vrai, il n'a sûrement jamais été aussi vrai que maintenant, par rapport à toutes les autres fois où tu as pu rire devant lui, avec lui. Ses yeux, écarquillés, te font sourire, ses joues rouges te mettent un peu mal à l'aise... et son regard te fait te redresser.

— Euh...je...ouais ?! carrément ?! tu ferais ça ?? je veux dire... là ?! maintenant ?!

Tu ne pensais pas à maintenant, tu ne pensais pas qu'il voudrait que tu joues maintenant, ce n'était pas prévu. A vrai dire, c'était plus un constat, une pensée qui avait dépassé la barrière de tes lèvres sans que tu ne t'en rendes vraiment compte, une idée lancée pour qu'il comprenne un peu où t'avaient mené tes idées, tes pensées cette dernière semaine. Tu hausses les épaules alors qu'il reprend, comme un gosse, avec ce sourire bien trop vrai, bien trop réel pour que tu n'y fasses pas attention, avec ce regard bien trop heureux pour que tu lui dises que non tu ne disais pas ça pour maintenant.

— Je parlais pas de maintenant...

Tu marques une pause, sembles réfléchir un court instant aux pour et aux contre avant d'attraper le manche de ta guitare d'une main pour la poser sur tes jambes.

— Mais pourquoi pas.

Tes doigts courent doucement sur les cordes, comme pour en vérifier les notes, comme si la guitare avait pu se désaccorder entre son arrivée et maintenant. Puis tu le regardes un instant. Peut-être devrais-tu lui demander ce qu'il aimerait entendre ? Ce n'est pas comme ça que tu fais quand tu joues avec Théa. Tu joues et elle écoute, te demande quelques fois une chanson ou deux quand elle a envie d'en entendre des particulières... mh. Tu ne sais pas vraiment quoi faire, quoi jouer, alors tu lui demandes avant de commencer à jouer, avant de laisser tes doigts pincer les cordes et glisser dessus :

— Tu veux entendre quoi ?

Qu'il te conseille un peu, tu ne connaissais pas du tout ses goûts musicaux.



❝ If karma doesn't hit you

(( i fucking will ))


Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Lun 22 Mai 2017 - 23:04
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : nothing
Masculin Personnage sur l'avatar : oc kelpls - fay & irl paul craddock
Âge, classe & année : 18yo B 7ème

Prism' : 3385

Messages : 459
Date d'inscription : 08/05/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



AGAIN AND
AGAIN AND
Il ne s'y attendait pas. Evidemment, il avait songé faire des pieds et des mains pour un jour que tu lui octroie sournoisement un morceau - après tout, quand il voulait quelque chose, ce n'était pas pour le gêner - mais la facilité de l'instant le déconcertait quelque peu. Cette même simplicité alors que tu allais réfuté de lui offrir à ce moment même pour finalement acquiescer sans le moindre problème. C'était déroutant - étrange et peut-être légèrement inquiétant.

Ca avait le don de le stresser sans qu'il en est véritablement conscience. Il n'était pas très doué pour bien saisir les sentiments des autres et galérait comme un chien pour suivre ses propres émotions. Cela faisait une semaine depuis la dernière fois et, certes, vous vous étiez considérablement rapprochés. Certes, de l'eau avait coulé sous les ponts, depuis. Certes, vous vous étiez considérablement dévoilés. Mais comment pouvait-on réagir quand celui qui, d'habitude si hermétique en apparence, vous invitait de lui-même à faire le premier pas ? Ca ne pouvait que le déboussoler. Il se dit que ce n'était pas le moment.

tu veux entendre quoi ?

Il cligna des yeux - une deuxième fois - pour revenir à l'instant présent, alors que tu lui demandait le plus naturellement du monde, ce qu'il souhaitait entendre. Il ne pu se retenir de se mordre la lèvre et de froncer imperceptiblement les sourcils : la réponse était importante. Il ne savait pas si c'était un coup de chance et si cela se reproduirait, alors comment devait-on répondre à une telle question ? Beaucoup aurait simplement dit ses propres gouts musicaux ou tout simplement, une musique qu'il aimerait bien ; mais c'était un peu plus compliqué que cela. Ce qu'il voulait entendre, ce n'était pas une musique - c'était un homme.

... toi. - et il laissa passer un temps où il eut l'impression d'être un parfait idiot ; mais il ne se démonta pas - ...je veux dire, une musique qui te plaît, toi. que t'as envie de jouer, là, maintenant. genre... si j'étais pas là, tu jouerais quoi ? c'est ça que je veux entendre. sourit-il simplement.

Ah. C'était léger, un peu doux, un peu tout. Loin des problèmes, loin des autres, loin du système. Juste deux ados face à face, un peu perdus, sans savoir par où commencer, sans savoir où ça allait les mener. Ah. C'était compliqué, tordu, imbriqué. Il y avait ce mélange un peu étrange, celui qui intrigue plus qu'il ne dérange. Et peut-être qu'à cet instant, le temps s'était arrêté, juste pour leurs laisser le temps de souffler.


après tout, toi aussi, tu l'avais écouté.



il inspire un peu plus fort,
et étrangement il le fait sans effort


❝ If he doesn't hit you

(( karma fucking will ))


Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Lun 22 Mai 2017 - 23:38
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru — Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans — 8B

Prism' : 4407

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:





The sound of silence
feat. Ezéchiel Prince



Tu le laisses réfléchir, tu le laisses à ses réflexions, à choisir ce qu'il veut écouter, à choisir ce qu'il veut que tu lui joues. Il n'y a rien d'étrange, n'est-ce pas ? Tu ne lui ouvres pas la porte de ton monde, de ton univers. Tu ne le laisses pas entrer à l'intérieur sans même hésiter, tu ne le laisses pas faire sans réfléchir, n'est-ce pas ? Menteur. Tu te jettes dans la gueule du loup sans réfléchir, en sachant pertinemment que tu ne sais pas où tu vas, jusqu'où tu vas, mais tu y cours quand même, tu défonces la porte sans hésiter.

Quelle idée, Killiam.
Ça ne te ressemble pas.

— ... toi. 

Tu arques un sourcil et ta main droite s'ouvre un peu, comme pour l'inciter à continuer. Parce que tu avoues que là, tu ne comprends pas trop. Il n'était pas question que lui jouer une de tes compositions. Même Théa avait du mal à te les faire jouer : à vrai dire, tu étais tellement perfectionniste que tu les trouvais nulle à chier, disons le tel quel. Il se reprend et tu l'écoutes d'une oreille attentive, baissant les yeux sur les cordes. S'il n'était pas là, que serais-tu en train de jouer, Killiam ? Tu serais forcément en train de jouer, tu ne t'arrêtes jamais de jouer, de siffloter, de chanter. Tu ne t'arrêtes pas, la musique fait partie intégrante de toi. Tu réfléchis, fais monter et descendre tes doigts sur le manche avant de te redresser.

Tu attrapes le capo pas loin de toi que tu mets à ta guitare et tu positionnes tes doigts avant de commencer à jouer les premières notes du Château dans le ciel. C'était de loin l'un de tes Ghibli préféré et il t'arrive encore d'en regarder certain. De plus, les musiques étaient... magnifiques. Comme dans la quasi totalité des Ghibli de toutes façons.

A vrai dire, tu ne fais plus attention à Ezéchiel... c'est un peu comme s'il n'existait plus. Tu sais qu'il est là, bien-sûr, mais tu ne cherches pas son regard, tu ne lui souris pas, tu es juste... concentré sur les notes qui s'échappent d'entre les cordes. Douces et lentes d'abord, peut-être un peu trop, qui ressemblent plus à une berceuse qu'à autres choses.  C'est un peu faux. Tu relèves le regard vers Ezéchiel, de temps en temps, comme pour capter ses émotions, pour savoir si ça lui plaît... de temps en temps, une fois, ou deux. Puis le rythme de la chanson s'accélère et tu n'as plus le loisir de lui lancer quelques regards rapides. Tu devras te contenter de son point de vue à la fin, après, mais ce n'est pas grave, parce que la musique te transporte, même quand c'est toi qui la joue.

Et les notes s'échappent, s'écoulent, et tu profites du calme de la chanson pour te calmer aussi. Parce que finalement, tu es un peu stressé de jouer devant lui, en sachant qu'il t'écoute, en sachant qu'il te regarde, qu'il pourra entendre la moindre fausse note. C'est assez impressionnant de jouer devant lui, sans savoir ce qu'il pense vraiment... et au fond de toi, tu enterres un peu plus ses paroles de la semaine dernière que tu n'arrives pas à oublier malgré toi.

Tu joues les dernières notes, elles s'évanouissent dans le silence de la pièce qui prend place quelques instants avant que tu ne te racles la gorge et reposes la guitare un peu plus loin.

— Voilà.

Voilà.
Comme si ce mot pouvait décrire tout ce qu'il se passait là.



❝ If karma doesn't hit you

(( i fucking will ))


Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Mar 23 Mai 2017 - 0:18
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : nothing
Masculin Personnage sur l'avatar : oc kelpls - fay & irl paul craddock
Âge, classe & année : 18yo B 7ème

Prism' : 3385

Messages : 459
Date d'inscription : 08/05/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



AGAIN AND
AGAIN AND
Et une note après l'autre. Les mains se mouvant avec une aisance toute particulière alors qu'à chaque frottement, l'instrument échappe un son, puis un autre et une ribambelle qui finisse par composer la musique. Et il la connaît cette musique, évidement qu'il la connaît - qui ne la connaît pas ? Un sourire s'échappe entre les ligne de cette partition alors que le rythme s'accélère. Les yeux qui s'illuminent. Et ça se suit, ça se poursuit sans qu'il ne puisse détacher les yeux de toi. Ca chantonne, ça fredonne et il y a cette douceur, cette énergie, cette simplicité qu'écoule cette si célèbre musique - et d'un coup le temps s'arrête. Doucement. Lentement. Comme reprenant un souffle qu'elle semblait avoir perdue, et il se surprit à respirer plus convenablement. Totalement subjugué.

Perdu dans cette presque mélodie, ses prunelles s'écoulent sur ta personne, te détaillant dans son élément alors qu'il jurerait que tu l'as oublié. Habillé d'une manière si simple et si personnelle à la fois, il note cette si légère contradiction qui est tout à ton honneur avant de se concentrer sur ton visage - et quel visage. Si sérieux, si perdu, si présent, ici et là en même temps ; les yeux rivés sur ton monde, cachant leurs couleurs brumeuses et grisâtres, si étranges, si claires - tout à ton image. Les cheveux suivant le rythme que tu imposes alors que ta peau semble briller par la beauté du jour et, sans qu'il ne puisse se contrôler, ses orbes ambrés se posèrent sur tes lèvres - gercées, mangées, grignotées.

et peut-être bien qu'il se reprit,
et peut-être bien qu'il déglutit,


Il t'observe et plus que ça, il te regarde dans ton élément, dans ton monde, alors que tu sembles évoluer dans une autre réalité - et il ne peut s'empêcher de faire fleurir un sourire sur son visage, c'était si naturel, si toi.

mais toute bonne chose à une fin,
et son cœur lui aussi jouait tout aussi bien,


voilà.
... voilà.

Sans te lâcher des yeux, il glissa sa main dans ses cheveux, se donnant une certaine contenance avant de t'offrir un sourire lumineux. La vérité ? Il ne savait quoi dire face à ce que tu lui avais montré. Il avait envie de te féliciter, de te dire à quel point c'était magnifique - talentueux. Il aurait voulu dire tout un tas de choses, dont même lui n'en savait pas le moindre sens et, bêtement, il ouvrit la bouche - la refermant bien vite. Il se fit violence pour ne pas baisser les yeux et contenir son regard sur les gris des tiens puis il laissa échapper un petit rire - un peu nerveux.

je ne sais pas quoi dire, en fait...

Il se reprit et te sourit plus calmement, cachant une tempête et le chamboulement qu'avait créée cette musique. Se formant un visage un peu plus serein qu'il n'y paraissait - vous étiez deux à ce petit jeu.

... c'était...toi.

et dans sa bouche,
ça sonnait comme le plus juste et le plus beau des compliments.




aussi magnifique, aussi beau,
sans savoir comment tout décrire par des mots


❝ If he doesn't hit you

(( karma fucking will ))


Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Mar 23 Mai 2017 - 11:30
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru — Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans — 8B

Prism' : 4407

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:





The sound of silence
feat. Ezéchiel Prince



Voilà.
Comme si ce petit adverbe signifiait tout. Comme s'il était la définition de tout ce qu'il s'était passé, et de tout ce qu'il se passe actuellement.

Voilà.
Comme si tout pouvait être défini juste avec ça.

Il ne te lâche pas du regard, ce regard si spécifique, si unique, que tu n'avais vu chez aucun autre, et tu te racles la gorge, gêné. Son sourire est bien trop éblouissant, bien trop lumineux, bien trop... lui ? C'est perturbant, c'est un peu... tu ne trouves pas les mots, tu ne sais pas vraiment. Tu te mordilles la lèvre inférieure, comme tout le temps, comme toujours, comme à chaque fois que tu es gêné, embarrassé, ou simplement quand tu ne sais pas quoi faire, et tu attends un peu, tu attends, impatient, tu attends, les mains un peu moites. Finalement, ça signifie bien plus que ce que tu ne veux bien le croire, Killiam, ça signifie bien plus que ce que tu le penses, n'est-ce pas ? Tu frottes tes mains sur tes genoux alors qu'il rit, de ce rire gêné, embêté, embarrassé.

Voilà.
Finalement, il définit bien l'instant, ce petit adverbe insignifiant.

— Je ne sais pas quoi dire, en fait...

Un sourire qui te fait détourner le regard, qui te fait te concentrer sur ce nouveau poque sur ta guitare. A force de la balader partout depuis que tu l'as, elle devient forcément un peu plus abîmée chaque jours.

— ... C'était...toi.
— Merci... ? Je suppose...

Oh, que tu es gêné, Killiam, que tu es gêné, que tu es embarrassé. Tu ne comprends pas pourquoi tu es si gêné, si embêté par tout ça. C'est toi qui avait proposé ça, c'est toi qui t'étais jeté dans la gueule du loup, et regarde toi, regarde vous, maintenant. Vous étiez bien beaux, tiens, à faire comme si tout ça était normal, comme s'il n'y avait pas quelque chose de bizarre dans cet instant.

Tu tapes tes mains sur tes genoux, te redresses un peu. Il faut que tu changes de sujet, il faut que tu casses cette ambiance qui s'installe et que tu ne veux pas connaître. Tu ne veux pas que ce genre d'ambiance s'installe. Tu as peur qu'elle te manque ensuite.

— Du coup, ton prochain strip-tease sur les bureaux des bungalow c'est quand ? De façon à ce que j'évite cette soirée.

Et ton ton est rieur, taquin. Loin de cette ambiance indéfinissable. Tu veux cacher ta gêne, ton malaise, ce léger sentiment qui te tord doucement l'estomac.

Oh oui tu veux oublier tout ça.
Et ne pas ressentir ça.
Surtout pas.
Ça n'existe pas.



❝ If karma doesn't hit you

(( i fucking will ))


Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Mar 23 Mai 2017 - 18:13
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : nothing
Masculin Personnage sur l'avatar : oc kelpls - fay & irl paul craddock
Âge, classe & année : 18yo B 7ème

Prism' : 3385

Messages : 459
Date d'inscription : 08/05/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



AGAIN AND
AGAIN AND
Et au final, il ne te lâchait pas des yeux. Notant le moindre de tes sourires, le moindre de tes gestes, le moindre froncement de sourcil ou plissement de paupière. Il entendit à peine ton merci à demi soufflé, alors qu'il semblait totalement accroché à ta personne, comme subjugué. Laissant couler son regard sur tes mains, si grandes, si fines, munies de cette couleur si claire, si douce que tu possédais, alors qu'il dérivait à nouveau sur ton visage - est-ce lui ou tu semblais embarrassé ? - pour s'appuyer sur ton nez, sur tes yeux légèrement en amande où s'y écoulait un temps nuageux, sans oser aller plus bas - tout en se demandant si tes cheveux paraissaient aussi doux qu'ils le semblaient et pourquoi les piercings t'allaient si bien que pour lui ça ne le serait.

du coup, ton prochain strip-tease sur les bureaux des bungalow c'est quand ? de façon à ce que j'évite cette soirée.

Il semble troublé, comme s'il venait d'émerger - sortant d'une transe légèrement déplacé. Son rire ne tarda pas à accompagner tes propos et, brisant le contact, il laissa son regard divaguer devant lui, sans oser les dévier.

((y avait son cœur qui faisait un embardé ; et il s'demandait s'qui avait d'changé))

y avait ce truc un peu bizarre,
un truc qui f'sait fleurir des papillons dans l'ventre
y avait ce truc un peu bizarre,
un truc dont vous n'aviez pas conscience d'être l'épicentre


éviter ? j'paris que tu serais trop curieux pour pas te ramener ! ... ce soir, bungalow 3, vingt-trois heure et ramène les billets. rajouta-t-il en te lançant un regard en coin, les lèvres munies d'un rictus graveleux alors que son air se fit plus coquin.

Y avait ce truc. Ce truc qu'avait changé - sans en saisir la nuance. Y avait cette atmosphère si différente, y avait cette attention qu'il n'y avait pas avant. Et que vous sembliez perdus, que vous sembliez embêtés dans cette relation qui n'avait plus de sens - plus intérêt qu'amitié.

Et alors qu'il ne comprenait pas, il décida de ne plus chercher à comprendre pourquoi - sans savoir que plus tard, il s'engluera. Alors il reprit cette aisance un peu joueuse, pour cela et, peut-être un peu pour éviter cette atmosphère qui ne vous ressemblait pas - et qui lui plaisait bien plus qu'il ne l'avouera. Après tout, c'était lui qui devait courir après toi, pas l'inverse. C'était de là que tout avait commencé, que se passerait-il si à présent, les rôles étaient inversés ? Si tu y répondais. Il ne préférait pas y penser.

alors toujours sans te regarder,
il reprit ce naturel un peu dans l'excès
et même s'il ne savait pas où cela le mènerait,
tout lui allait tant qu'il pouvait te parler


en plus a c'qui paraît, je suis plutôt doué, j'fais un tabac dans les bars gay, on dirait que j'suis né sur une barre de pole dance  - et il se marrait alors qu'il déconnait - tu s'rais jaloux d'mon succès, fit-il en connaisseur, hochant la tête de façon entendue, mais j'pourrais t'apprendre les bases du métier si tu veux ? tu ferais un ravage dans tout prismver ~ ? et il riait.

Il se mordilla la lèvre et finit par regarder à ton opposé, la voix un peu moqueuse, comme s'il t'avait pris sur le fait mais si basse qu'il semblait se parler à lui-même, comme s'il essayait de ne pas réfléchir à ce que cela impliquait : et puis. j'ai jamais dit que je c'était un strip-tease en vrai, j'croyais que je faisais que danser, pas que j'me déshabillais...

eh, oh, c'est lui qui devait te courir après.




car si tu y répondait,
ça s'rait fort compliqué


❝ If he doesn't hit you

(( karma fucking will ))




Dernière édition par Ezéchiel Prince le Mar 23 Mai 2017 - 18:40, édité 1 fois
Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Mar 23 Mai 2017 - 18:36
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru — Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans — 8B

Prism' : 4407

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:





The sound of silence
feat. Ezéchiel Prince



Tu ne songes plus vraiment à ce qui venait de se passer, à cet instant un peu trop indéfinissable pour toi, un peu trop important pour ne pas en parler, pour ne pas l'envisager. Il rit et tes épaules se détendent, tes jambes s'allongent sur la chaise devant toi et tu appuies tes mains sur la table derrière toi, hochant la tête lentement, une moue amusée sur le visage quand il prend la parole.

— Eviter ? J'paris que tu serais trop curieux pour pas te ramener ! ... ce soir, bungalow 3, vingt-trois heure et ramène les billets. 

Tu te mordilles la lèvre, haussant les épaules. Oui, tu étais plutôt curieux de le voir se dandiner sur une table et de se déshabiller. Non pas parce que tu voulais le voir se déshabiller – non surtout pas – mais seulement pour pouvoir prendre des vidéos bien embarrassantes pour avoir de quoi le faire chanter un peu, pour pouvoir l'emmerder. Parce que lui, c'est tout le temps qu'il te taquine, tout le temps qu'il t'emmerde. Il faut bien changer les choses de temps en temps, inverser les rôles.

— Mais j'pourrais t'apprendre les bases du métier si tu veux ? tu ferais un ravage dans tout prismver ~ ?
— Oui bien-sûr ! lâches-tu dans un rire, avant de continuer : Et ensuite on monte un night-club dans les sous-sol de l'académie ?
— Et puis. j'ai jamais dit que je c'était un strip-tease en vrai, j'croyais que je faisais que danser, pas que j'me déshabillais...

Ton regard se pose sur sa personne et tu ouvres la bouche, la refermes. Touché. Tu réponds au tac-o-tac, assez rapidement, le rose sur tes joues étant inexistant... il l'est, n'est-ce pas ?

— C'est pas l'étape juste d'après ? Un, tu lèves ton index : boire jusqu'à n'en plus pouvoir. Deux, puis ton majeur : commencer à faire un karaoké. Trois : annulaire, danser sur la table, quatre : auriculaire : se déssaper en dansant sur la table et cinq : tu ouvres ta main : avoir une gueule de bois mémorable le lendemain et ne plus se souvenir de sa soirée... mais avoir des potes tellement géniaux qu'ils ont tout filmé pour te faire chanter. T'es vraiment sûr de vouloir me voir ce soir ?

Tu laisses échapper un rire en t'étirant et tes jambes se replient sous toi, en tailleurs sur la table.

— Je suis sûr et certain que ça t'est déjà arrivé !

Oh oui, c'était bien son genre.



❝ If karma doesn't hit you

(( i fucking will ))


Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Mar 23 Mai 2017 - 19:37
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : nothing
Masculin Personnage sur l'avatar : oc kelpls - fay & irl paul craddock
Âge, classe & année : 18yo B 7ème

Prism' : 3385

Messages : 459
Date d'inscription : 08/05/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



AGAIN AND
AGAIN AND
Il ne peut s'empêcher de rigoler face à ta gêne apparente alors que tes joues se fleurissait d'un joli rouge. Il finit par t'écouter, argumentant ce que tu disais et à la fin, il ne put que glousser alors que sa tête de balançait de gauche à droite de façon désabusée, un sourire en coin qui illustrait toute sa pensée. Allons bon, où allais-tu chercher ça - ?

non, pas vraiment non... commença-t-il tout en laissant en suspend alors que son sourcil se haussait, comme s'il te demandait si tu étais sérieux. Un p'tit air de - moi ? mais non. c'est absolument pas mon genre ! olala. Très vite, il balaya cette impression en prenant une moue goguenarde et légèrement espiègle, qui, au final, confirmait à elle seule tout ce que tu disais.

je me souviens toujours de ma soirée.

((et p't'être qu'à cet instant, il sous-entendait))

j'avoue mon crime, j'ai des antécédents. et il levait les bras en l'air comme preuve de sa (non) culpabilité. mais je fini jamais à poil, c'est déjà ouf que je tienne sur les tables, surtout que, eh, j'suis pas le seul à le faire, même toi j'paris t'es pas très net quand t'es bourré, alors euuuuh... hein ! et bonjour l'argumentation.

Il dégagea sa deuxième jambe, les étendant devant lui alors qu'il te regardait, toujours amusé.

et puis, si tu enregistres quoique ce soit, j't'abattrais 7 ans de malheurs sur la gueule, t'y a pensé ? il plissait les yeux, l'air d'un conspirateur avant de se désigner lui-même du doigt. tu veux vraiment m'avoir sur le dos pendant 7 ans ? tu veux vraiment prendre des risques avec moi ? fais gaffe, j'suis un ouf moi dans ma tête.

il fit taire la petite voix dans sa tête,
qui lui chuchotait des paroles à tue-tête :
ça m'dérangerait pas vraiment, en étant honnête


et puis, c'est toi qu'est pas prêt à me voir ce soir, beaucoup trop d'talent dans mes mouvements. se vanta-t-il faussement en abattant sa main dans l'air, face à toi, telle une diva.

continuez à faire semblant qu'il n'y a rien de cela.




et bla, et bla et bla,
plus simple quand on assume pas


❝ If he doesn't hit you

(( karma fucking will ))


Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Mar 23 Mai 2017 - 20:21
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru — Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans — 8B

Prism' : 4407

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:





The sound of silence
feat. Ezéchiel Prince



Il commence par nier et tu le regardes, d'un regard presque désapprobateur et tu ris sans honte quand il rajoute qu'il se souvient toujours de sa soirée. Puis il continue, et ça te fait sourire, ça te fait légèrement rire. Vous aviez rarement – voire jamais – ce genre de conversation, vous parliez rarement, finalement, étant donné que tu passais le plus clair de ton temps à le fuir.

— Mais je fini jamais à poil, c'est déjà ouf que je tienne sur les tables, surtout que, eh, j'suis pas le seul à le faire, même toi j'paris t'es pas très net quand t'es bourré, alors euuuuh... hein !
— J'ai jamais dépassé la phase 1. Je reste toujours maître de moi-même.

Tu détestais perdre le contrôle. Tu haïssais ça, c'était quelque chose qui t'énervait, te faisait flipper, un peu. Tu préférais rester maître de tes émotions, de tes actions. Certes tu étais souvent dans cet état de bien-être, quand tu buvais trop, quand tu fumais trop, mais c'était surtout parce que tu étais en manque. En manque de cette sensation que te donnais ton don.

— Tu veux vraiment m'avoir sur le dos pendant 7 ans ? tu veux vraiment prendre des risques avec moi ? fais gaffe, j'suis un ouf moi dans ma tête. Et puis, c'est toi qu'est pas prêt à me voir ce soir, beaucoup trop d'talent dans mes mouvements. 
— Tellement de talent que j'en tomberai à la renverse, j'en suis sûr. Et tu rajoute, en haussant les épaules : Puis bon, sept ans avec toi pourquoi pas, sept ans de malheur non merci,

Tu ne te rends pas compte de la portée de tes paroles, Killiam, non, du tout, et tu ne veux pas t'en rendre compte. Tu ne veux pas y réfléchir, tu ne veux pas faire attention à ce sourire qui étire tes lèvres depuis qu'il est là, cette gêne que tu ne comprends pas. Tu ne veux pas songer à tes mains moites, au fait de l'avoir laissé entrer dans ton monde sans hésitation, sans un seul moment de réflexion.

Change de sujet, change de sujet, change de sujet.

— Tu joues d'un instrument, toi ?

Oui, voilà change de sujet, va sur un sujet que tu peux contrôler, un sujet que tu connais, un sujet qui te ne te fait pas être mal à l'aise, gêné, un sujet que tu peux gérer. Ne lui parle pas de soirées, d'alcool, de rigolade, de lui, de toi, de projets. Surtout pas. Ne lui parle pas de ça.

Tu pourrais commencer à y croire.



❝ If karma doesn't hit you

(( i fucking will ))


Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le Mar 23 Mai 2017 - 21:01
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : nothing
Masculin Personnage sur l'avatar : oc kelpls - fay & irl paul craddock
Âge, classe & année : 18yo B 7ème

Prism' : 3385

Messages : 459
Date d'inscription : 08/05/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



AGAIN AND
AGAIN AND
C'était tellement agréable de parler avec toi sans devoir faire l'effort d'amener la conversation - ou de tout simplement la faire tout court - avec quelque chose derrière. Il te balança un regard septique à ton "je reste toujours maître de moi même gngngn " sans rappeler des souvenirs qu'ils avaient partagés et, même s'il se souvenait avoir bien plus craqué ce soir là, le maître de soi n'en menait pas large.

puis bon, sept ans avec toi pourquoi pas, sept ans de malheur non merci.

Il ne fit pas attention au tambourinement incessant de son palpitant, tout comme il ignora le tourbillonnement de sentiments contradictoires qui vinrent remuer ses entrailles. Il finit par feindre un amusement léger tout en n'osant pas jeter un coup d'œil à ce qu'il en était réellement. Il se persuada que tes mots n'avait pas cette portés, qu'ils ne voulaient pas dire ça, que ça ne signifiait rien pour toi. Il se convainquit qu'il n'y avait rien de bizarre, rien que du hasard - après tout, n'est-ce pas ce que l'ont disait à ses amis ? Pour la vie et pourtant il n'y avait rien de dérangeant - alors il fit l'effort de se mentir, peut être parce que c'était plus simple, peut-être parce... parce que ? Alors il se fit violence et pourtant, son sourire réussit à traverser cette barrière et, le regard baissé, le ton amusé, ses lèvres se tordirent comme preuve d'un certain plaisir.

c'est un peu la même chose...

(un coup d'œil)
Et il hochait frénétiquement la tête ; négativement.

non... non ! je n'ai jamais touché un instrument de ma vie. je trouve ça super classe quand je vois les gens y jouer... quand je te vois jouer... mais... je ne sais pas ? je n'ai jamais pris le temps de m'y intéresser... un peu plus depuis quelques jours... alors... ouais, non... c'est un peu con mais...


Il finit par t'offrir une petite moue, pas très convaincu de lui-même alors qu'il entremêlait une nouvelle fois sa main dans ses cheveux.

...moui... réponse de boloss... mais euh... toi, tu en fais depuis combien de temps ?


et il était réellement intéressé par la question.



comme si en apprendre plus sur toi,
changera quoi que ce soit


❝ If he doesn't hit you

(( karma fucking will ))


Message Dans Re: [FINI] the sound of silence ft. killiam | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «établissement :: 1er étage :: Salles de musique-