Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockSam 2 Fév 2013 - 18:39
« Jouer de la musique Chloé, c'est pas appuyer sur une note pour faire un son. C'est bien plus que ça. Seulement ceux qui aiment la musique le comprennent. » © Mamy.

feat Cale N. Summers


____ Ca doit faire bien dix minutes qu'une mélodie me trotte dans la tête. Ça sonne dans deux minutes. Je tape du bout des doigts le rythme de la musique sur ma jambe. Je veux qu'une seule chose : que ça sonne et que je puisse me casser d'ici. On venait de terminer le truc le plus amusant et maintenant, le prof nous explique une théorie un peu bizarre que je comprends pas. Je ne cherche pas à comprendre car il nous a dit qu'il ne l'expliquera de nouveau demain. Alors je regarde l'horloge, gardant la chanson dans la tête et frappant toujours son rythme sur ma jambe. Je regarde les autres élèves aussi. Certains sont dans le même cas que moi : ils pigent rien et ne cherchent pas à comprendre. En plus, le prof explique beaucoup trop vite parce qu'il dit que c'est bien qu'on commence déjà à voir à quoi ça ressemble (vous avez compris ?). Certains ont déjà tout compris je pense. Je sais, je sais, je suis en classe B et je suis pas fichue de comprendre quelque chose. Mais bon, comme dans toutes classes, il y a les têtes de classe et les cancres. Non, je ne fais pas partie des cancres. Je suis dans la moyenne et quand ça me passionne, je suis en tête. Mais sachez que le latin ne m'a jamais passionné. J'ai pris cette langue pour la culture et quand je comprends pas, j'écoute plus. Ne me traitez pas de flemmarde, c'est pas vrai ! (bon si un peu) Mais on s'en fout. DRIIIIIIIIIIIIIIIIING ! YOUPIIIIIIIIII ! Je range mes affaires rapidement, et je sors. Je ne suis pas la première, preuve que je ne suis pas la seule à en avoir marre. Je marche dans le couloir, le sac sur le dos. J'ai fini et il est deux heures de l'après-midi. Je crois que j'ai pas mal de devoir sur le dos, mais vous savez, quand vous sortez de cours, la dernière chose que vous avez envie de faire, c'est vos devoirs... On a envie de faire une pause, d'arrêter de bosser comme ça. Donc, je crois que je vais attendre quelques heures avant de m'attaquer à mes devoirs.

____ Je marche dans le pensionnat. Je croise des élèves. Je leur souris sans vraiment qu'ils s'en rendent compte. Je m'en fiche qu'ils le voient ou pas de tout manière parce que c'est pour moi que je souris. Je pousse les lourdes portes des escaliers et en une seconde très rapide, je m’approprie les propriétés de la lumière et descends les escaliers comme une flèche. Mon corps brille légèrement, donnant l'impression qu'une lumière se déplace. Lorsque j'arrive en bas, j'annule toutes les propriétés et je redeviens « normale ». Je pousse une nouvelle porte et j'arrive au rez-de-chaussée. Je traverse un nouveau couloir. Je n'utilise pas les propriétés de la lumière pour aller plus vite. Je préfère les utiliser quand je suis toute seule. Normalement, il n'y a pas de problème car mes sens sont aussi vifs que la lumière donc je peux tout analyser, mais le truc, c'est que parfois, j'ai des bug, oui, j'ai des bug et je percute les gens. Oui, oui, ça m'est déjà arrivé. Un professeur m'avait expliqué que les bug de mon esprit étaient liés au fait que je ne me concentrais pas assez sur mon pouvoir et que mon cerveau finissait par rejeter les propriétés de la lumière donc, il fonctionnait moins bien pour garder mes sens en marche. Enfin bref, un truc compliqué qui sert pas à grand chose mais c'était juste pour vous dire pourquoi je préférais aller vite quand j'étais toute seule. Vous vous en foutez ? Ah. Ba c'est pas mon problème. Je veux quitter le pensionnat, quand je vois la porte d'une salle ouverte. Je m'arrête et observe l'intérieur de la salle. Je vois une guitare, puis des tambours. Ce serait pas la salle de musique ça, par hasard ? Je ne me pose pas trois fois la question, je tourne et je rentre dans la salle. Je referme la porte derrière moi (je ne sais pas pourquoi, mais je l'ai refermé). Je pose mon sac sur une chaise dans un coin et je regarde toute la pièce. La toute première chose qui attire mes yeux, bien entendu, c'est le piano. Je regarde quelques secondes toutes les autres sortes d'instruments qu'on peut avoir dans la salle, mais tout de suite après je vais voir le piano. C'est un piano acoustique (youpi, c'est les meilleurs cela !) et à queue en plus ! Je touche les touches sans émettre une note, puis je vois le son que ce piano peut produire. Le son semble parfait. Les nuances sont correctes et les cordes semblent bien tendues. Je regarde vers la porte. Personne. Je m'assois sur le siège et je joue vite fait « La lettre à Élise » de Beethoven. Après ça, je m'arrête et je crois que j'ai dans mon sac quelques partitions qui doivent trainer dans mes pochettes. Je me lève et vais chercher dans mon sac. Je sors de trois feuilles. Je regarde vite fait les titres et un seul attire mon regard. Je range les autres et me dirige de nouveau vers le piano. Je pose la partition devant moi. Je joue. La musique résonne dans mes oreilles, dans ma tête, dans mon cœur. J'ai l'impression de revoir Mamy, assise à côté de moi, corrigeant la position de mes mains, de mes doigts, de mes bras. Je sens encore le son de sa voix vibrer quand elle chantait et que je l'accompagnais. Je nous revois, chantant ensemble. Je ne chante pas aujourd'hui, car je préfère me laisser porter par le son de la musique. Je laisse mes doigts danser sur les touches, je laisse les notes voler dans l'espace. Je me laisse aller tout simplement. Rien de mieux pour se détendre après une petite journée de cours.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockDim 24 Fév 2013 - 14:29
Cale & Chloé
« Le piano reflète l'état de l'âme »

Il y a des gens ils aiment raconter leur vie. Du genre "ouais donc ce matin j'ai mangé des Chocapic" y a des gens ils aiment raconter qu'ils se sont levé maladroitement de leurs lits pour se trainer tel un zombie jusqu'à la salle de bain et donc à un miroir pour voir les dégâts de la nuit passait et malheureusement pour vous c'est mon cas et donc je vais légèrement raconter ma vie, mais je sais que t'aimes ça donc ça va être ok *sort* Noooon je blague, là je suis en cours je joue avec mon stylo bleu, je regarde la fenêtre, le soleil et là je me dis MAIS PUNAISE QUESKE QUE TU FAIS ICI CALE ? C4EST TA SAISON, C'EST L'ÉTÉ , SORS ! Je zieute rapidement ma montre (que j'ai grâce à Elissy) et là je vois qu'il reste juste 20 minutes avant la fin de la journée, je vais quand même pas sortir pour gagner 20 minutes ? Non, bien sur que non. Le temps passe, longuement, je n'écoute pas vraiment ce que me dit le prof, prof de chimi. Je déteste la chimie. c'est trop dur pour mon pauvre cerveau de D blond. Alors là je le vois agiter ces petites fioles et tout ce que j'espère ce qu'on ne va pas devoir faire la même chose car j'ai pas envie de parler à mon voisin de table, un pelo. Et puis ça sonne, il nous dit d'une voix stricte de rester assis et d'écrire dans son agenda le DM pour demain, mais moi j'ai déjà toutes mes affaires ranger dans mon sac et ma main est déjà sur la poignée de la porte, comment je suis trop rapide, je l'avoue. Le prof me regarde, je le regarde, il me dit de me rassoir, je me casse bref je crois que je vais me coller. Au pire j'ai l'habitude. Il y a déjà des petites têtes dans le couloir, ils sont eux aussi heureux d'avoir fini leur journée et ça me donne aussi le sourire. Je marche donc en souriant dans les couloirs en me demandant si je dois prendre le raccourci pour aller dans mon studio ou pas, donc dans ma tête je fais Am, stram, gram,: Pic et pic et colégram et donc je dois faire un long détour, je dois passer devant la salle de musique.

Généralement il s'émane de cette pièce des douces mélodies et généralement je reste écouter quelques minutes avant de repartir vers mon studio avec ce perpétuel sourire heureux au visage. Je pousse la grande porte de l'étage et m'approche donc de la salle de musique, mes baskets font un bruit pas possible sur le sol archi propre de l'étage "chuuuuut" je fais, genre mes baskets ont des oreilles, ça serait coo... ok j'ai rien dit. Et là je commence à entendre une mélodie, une mélodie qui cache les bruits de mes pas, j'écoute attentivement, j'entends les do, les mi et les fa, j'ai envie de dire qu'une chose et c'est "ouaw" je ne sais pas qui joue, mais en ressent qu'il y a de la passion dans ce morceau de musique, peut-être de la nostalgie ? Le tempo et lent et doux, ça me fait du bien, surtout au coeur, je me pince la lèvre, j'ai envie de savoir qui joue. Peut-être que c'est encore cette fille aux cheveux roses. Je secoue vaguement la tête et attends qu'elle ait fini son morceau pour rentrer timidement dans la pièce en toquant légèrement à la porte ouverte, elle me scrute comme je la scrute y a un grand blanc et je me racle la gorge pour lui dire

▬ Tu joues du piano aussi ?

Je lance ça comme si je sais jouer du piano, je sais jouer qu'un seul morceau. Celui que ma soeur à bien voulut m'apprendre. Je pose mon sac bleu dans un coin et viens m'asseoir à ses côtés sur le siège, je pose mes doigts sur les touches du piano et lui demande en souriant pendant ce silence "Je peux ?" il semble que oui donc je commence à jouer "Beethoven : clair de lune", doucement, je lui demande en souriant tout en gardant mon regard sur mes doigts

▬ Tu connais ce morceau ?

Elle doit me prendre pour un fou elle ne me connaît pas et genre je viens lui parler musique. Je continue de jouer un peu, mes doigts longs et fins survolent les touches, je déteste cette musique, elle me fait presque pleurer, elle me touche profondément, je me revois gosse pleurer en la jouant avec ma soeur jumelle, "quelqu'un de sensible" sans doute. Je m’arrête soudainement et reprends d'un ton maussade.

▬ Cette chanson a était écrite pour Giulietta Guicciardi, Beethoven en était amoureux, elle s'est mariée avec un autre...

Je grimace et je lui pose cette question toujours les yeux braqués sur le piano comme si j'avais peur de regarder à ce moment-là le regard d'une quelconque personne.

▬ L'amour... je déteste ce sentiment, pas toi ?


Je me reprends vaguement, mais qu'est-ce que je raconte, je secoue la tête et lui dit hébété "non oublie", je devrais peut-être partir... LA FATIGUE ME MONTE A LA TÊTE.








Learn me to love.
bulle par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockSam 2 Mar 2013 - 17:10
« Celui qui vie avec son passé n'a pas d'avenir. » © Stone


feat Cale N. Summers


____La musique c'est comme un rêve. C'est comme les paroles d'un songe qui vous emporte dans un monde où vous êtes le seul maître. Vous vibrez au rythme de ces paroles, de ces notes, de cette musique. Vous vivez comme pour cette musique, vous êtes le créateur de ce qui vous fait vivre. C'est tellement étrange mais si beau à la fois. La musique a toujours été essentielle pour moi. Je ne sais pas, c'est comme ça. Mamy me l'a enseigné et c'est un peu la seule chose qu'il me reste d'elle. Jouer c'est comme la faire venir à mes côtés, c'est comme rendre tous ces moments passés avec elle réels. Je ne cesse de jouer pour pouvoir la sentir encore à mes côtés. Seulement, un jeune homme entre dans la pièce, parlant. Je n'entends presque pas ses paroles parce que seul le chant de la musique rentre dans mes oreilles. Je cesse brutalement de jouer, sentant toute l'harmonie qu'elle dégageait s'envoler ; et bonjour la réalité. Je pose mes yeux émeraude sur le jeune homme aux cheveux blonds. Il est beau. /PAN/ Bon, brefeeee. Il vient vers moi, comme si on se connaissait, comme si tout était normal. Il s'assoit sur la chaise et il demande s'il peut. Je ne refuse pas, je l'invite à jouer d'un signe de tête. Il joue. Il joue bien. Il joue un joli morceau. Il me demande si je connais. Je hoche la tête. Oui, je connais. Je l'ai déjà joué étant enfant, mais il n'a jamais trop marqué mes oreilles alors je ne l'ai plus en tête actuellement. Je regarde le jeune homme jouer. Il semble comme moi. Tout d'un coup, j'ai l'impression qu'on se ressemble, qu'on est pareil. Il est perdu dans cette musique, perdu dans le monde qu'il crée. Je le regarde, assez ébahie. Jamais je n'avais vu quelqu'un jouer presque comme moi, dans son monde.

____Il parle de nouveau. Il parle du morceau en quelques phrases. Je passe une main dans mes cheveux pour remettre un mèche rebelle qui vient dans mes yeux. Il grimace. Je garde mes yeux sur lui. Il ne me regarde pas, par contre ; comme s'il avait peur du regard des autres. Est-il toujours dans son monde ? Un peu je pense car sa question est très surprenante. Elle me frappe comme un électrochoc. L'amour. L'amour. L'amour. Aaaah ! Beurk ! Je n'ai jamais connu l'amour. J'avoue peut-être être tombée amoureuse étant gamine, mais j'étais qu'une enfant qui ne savait rien de la vie alors c'est très différent. Pour le moment, le seul amour que j'ai vécu c'est avec Mamy. Je sais, je parle beaucoup d'elle mais cette femme me manque, si vous saviez. Elle m'a tout donné et moi ; je n'ai même pas été capable de l'aider, de la sauver. Je pouvais le faire, je le savais. Mais je ne l'ai pas fait parce que je suis faible, parce que ce sentiment m'a rendu faible. Je l'aimais trop et je l'ai perdu ! Je serre le poing, baissant la tête. Lorsque le jeune homme me dit d'oublier, je répond à sa question :
« Si, moi aussi. »
____Je garde les yeux baissés. Je suis trop en colère contre moi même pour pouvoir relever la tête. Comment ?! Comment ai-je pu la laisser partir ?!! A quoi ça sert la magie si elle ne peut pas nous permettre de protéger ceux qu'on aime ? Et pourquoi la vie nous arrache les personnes aux quelles nous sommes le plus attachées ? Pourquoi nous souffrons chaque jours pour des personnes que nous aimons ? Pourquoi nous souffrons aussi ? Je relève la tête et me remet à jouer doucement, tout doucement, pour pouvoir me calmer. J'appuie fort sur les touches car la pointe de mes doigts blanchit, mais le son reste stable. Bordel, c'est fou comment une question peut te conduire à une pensée qui te conduit à ça. Je soupire et termine le morceau qui n'a duré que quelques secondes. C'était juste histoire de me calmer. Je fais doucement glisser mes doigts et les laisse tomber. Je les pose sur mes genoux, restant assise à côté de ce jeune homme dont je ne connais quasiment rien. Même pas son nom. J'ai déjà du l'apercevoir, mais très peu et je ne sais pas du tout qui c'est. Je tourne la tête vers lui.
« Ca fait longtemps que tu en joues ? »
____ Commentdémarrerunediscussion, bonjour !


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockLun 4 Mar 2013 - 14:22

The Song Of My Soul
« Hate love with me, little girl maybe you're my fairy ? »

Elle serre le poing baisse la tête et je lui dis d'oublier. Pourquoi je raconte ma vie comme ça ? Ok je suis quelqu'un d'extravertie mais, quand même, j'aurai peut-être dû me présenter, mais j'aime pas me présenter. Je déteste ça, c'est ennuyeux je trouve. Elle répond à ma question pendant que je bats quelques secondes des cils.

▬ Si, moi aussi.

Ma bouche reste entre ouverte quelques instants, je secoue vaguement la tête avec un sourire et lui réponds doucement pendant qu'elle a encore la tête baissée

▬ Alors nous sommes faits pour nous entendre.

Mais elle ne semble pas vraiment entendre, elle relève la tête et je la laisse jouer et plus elle joue plus elle l'air de se détendre et de se calmer c'est l'effet de la musique, la musique touche le coeur et l'esprit. La musique peut aussi réunir les gens. Puis elle appuie un peu plus fort sur les touches, j'ai énervé la demoiselle, sans doute j'ai dû lui rappeler des souvenirs qu'elle voulait oublier et oui bienvenue dans la vie ou un pow con débarqué de nulle part et vous rappelle quelque chose de blessant. *sort* Quelques secondes après, ses doigts glissent doucement les longs des touches et elle les fait tomber le long de son corps, elle tourne soudainement la tête vers moi, je la fixe quelques instants, est-ce qu'elle va me tuer ? Je m'excuse d'avoir parlé d'amour *pleure* C'est vrai un garçon vient peut-être de la quitter et pour aller mieux elle est allée jouer puis voilà que je lui balance ça dans la tête "je déteste l'amour", c'est presque comme inciter à la haine.

▬ Ca fait longtemps que tu en joues ?

Ma bouche forme un petit "o" parce que je ne m'attendais pas à ce qu'elle veuille faire un semblable de conversation et puis ma surprise laisse à un demi-sourire parce que je me rappelle de ma soeur maintenant, ma soeur dans sa petite robe blanche qui jouait le dimanche du piano après qu'on soit allé à l'église. Elle jouait pour tout le monde, son truc à elle c'était de répandre la bonne humeur et moi j'étais un peu jaloux de cette soeur jumelle qui rendait le sourire à tout le monde donc je lui ai demandé de m'apprendre. Mais le basket a rapidement pris la moitié de ma vie, en même temps que mes autres occupations j'ai abandonné la musique pour le sport. Je réponds simplement avec une touche heureuse dans ma voix

▬ Je n'en joue pas vraiment, je connais juste ce morceau, je suis un sportif, j'ai abandonné la musique depuis longtemps.

Et je reprends en me remémorant sa musique.

▬ Tu dois en jouer depuis longtemps, toi.

ça s'entend parfaitement. Elle est peut-être même allée dans une école des musiques, ou peut-être qu'elle a juste un don pour jouer, c'est ça qui est bien quand tu rencontres quelqu'un tu as tout à découvrir de lui.

© DONT TOUCH Ce code, please. ✤



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockDim 24 Mar 2013 - 19:07
« La musique, c'est du bruit qui pense.» © Victor Hugo.


feat Cale N. Summers


____Non, je n'ai pas entendu sa phrase toute légère qu'il a dit juste après que j'ai répondu à sa question. Je ne me souviens pas trop des mots qu'il a dit. Je me souviens juste que c'était doux et calme. Je ne me souviens que de la douceur de sa phrase en fait. Ça devait être beau. Je ne sais pas. Je ne sais plus. Il sourit quand il entendit ma question. Oh, peut-être qu'il ne s'attendait pas à ce que je pose une question pareille. C'est vrai que je suis très vite repartie dans mon monde après qu'il est parlé de l'amour. Je ris intérieurement en m'imaginant qu'il est pu croire qu'un garçon venait de me décevoir. Haha. C'est drôle. Si je vous assure. Moi et les garçons, ça fait deux vous savez. Je n'ai jamais eu d'histoire. Je n'ai jamais réellement connu ce sentiment amoureux qu'on ressent pour une personne du sexe opposé (ou pas). /PAN/ Enfin, voilà. L'amour là dont il parlait est différent de celui au quel je pense. L'amour que j'ai pour Mamy est un amour maternelle. Un merveilleuse amour qui ne s'éteint jamais. Un amour qu'on n'oublie jamais. Un amour qui est éternel comme les étoiles dans le ciel. Et cet amour, je l'ai tendrement aimé, mais je l'ai aussi terriblement détesté. L'amour vous donne des ailes, mais vous rappelle aussi que lorsque vous en êtes privés, vous tombez comme une merde. C'est le cas de le dire... Vous perdez tout repère, tout encouragement, tout espoir. Vous vous demandez comment vous allez voir l'avenir maintenant. Vous trouvez même qu'il n'y en a pas. Comment ai-je fait pour ne pas être détruite pas sa mort ? Je ne sais pas. Je dois vivre parce qu'elle me l'a dit. C'est pour cela que je ne dois pas m'apitoyer sur mon sort. La vie est belle. Oui, elle est belle. Je garde alors mon sourire devant le jeune homme à qui je ne connais toujours pas le nom.

____Il répond à ma question et je dois avouer que je ne peux retenir un petit rire. Un sportif. Et alors, les sportifs peuvent être des artistes aussi. Il semblerait que lui non. Néanmoins, c'est vrai qu'il a plus une carrure d'athlète qu'une carrure de pianiste ou d'artiste tout simplement. La musique doit tout de même lui tenir à cœur puisqu'il joue très bien le morceau qu'il connaissait. Du moins, à mon goût. Lorsque quelqu'un joue, on ressent ce qu'il donne à sa musique, on ressent comment il l'a perçoit, comment il la pense, comment il la voit. La musique peut refléter la sensibilité, la douceur et même l'âme des gens. C'est que j'ai toujours compris lorsque quelqu'un jouait. Quand il joue, tu le vois différemment. Tu ne penses pas au fait que ce soit ton pire ennemi, un connard ou un bandit. Tu écoutes ce qu'il créé et tu vois qui il est face à un piano. Ce garçon est peut-être très différent devant un piano que derrière. Voyez plutôt, je ne pensais pas que c'était un athlète et pourtant... La musique est vraiment quelque chose de surprenant qui fait vibrer chaque parcelle de notre âme, de notre esprit et de notre vie. Il me pose alors la même question. Je baisse légèrement les yeux. Je garde toujours ce sourire qui exprime mon envie d'être en vie.
« Ça s'entend tant que ça, dis-je en rigolant. »
____Je sais parfaitement que mon niveau s'entend lorsque je joue car cela doit faire maintenant plus d'une dizaine d'année que je pratique cet instrument. Mais le nombre d'années importe peu. C'est la façon dont on a appris, la façon qui nous a fait apprendre, le temps qu'on a passé à apprendre. Une personne qui joue du piano durant cinq ans quatre heures par moi sera moins bonne qu'une personne qui a joué pendant deux ans avec dix heures par moi. Enfin, bon, ce n'est pas bien grave. Je regarde le jeune homme et commence à demander :
« Alors si tu es un sportif, quel est le sport que tu pratiques ? »
____Je lui aurais bien dit que pour un sportif, il jouait très bien. Enfin, le morceau qu'il connaissait. Je suis sûre qu'il pourra faire un superbe pianiste, même s'il dit n'être qu'un sportif. Ma foi, je ne dis rien, je m'intéresse à lui. Par contre, il y a quelque chose qui m'échappe. Je ne connais toujours pas son nom mais je pose des questions sur lui comme ça... Bizarre non ? Ba pas plus que ça en fait. Le nom n'apporte rien sur ce que sont les gens, vous savez ; alors je ne suis pas pressé de le connaître son nom. Il faut croire que lui non plus puisqu'il ne me la pas demandé. J'ai l'impression que nous sommes sur la même longueur d'onde, ou c'est juste pour ces quelques minutes ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockMer 27 Mar 2013 - 17:19

Maybe I'm Just A Kid In Love
« Guess »

▬ Ça s'entend tant que ça ?

Dit-elle en se mettant à rire, d'un joli rire comme peuvent rire les jeunes filles, je hoche la tête avec un sourire muet, ça s'entend pas qu'un peu, on entend clairement la différence quand moi je joue et quand elle, elle joue je chuchote en me penchant légèrement vers la brune ;

▬ ça s'entend même parfaitement, tu sais.

Elle peut se vanter de ses années piano, ça ne me dérange pas du tout, elle peut me raconter sa vie aussi, de toute façon moi j'ai tout mon temps huhu. Alors que je souris comme un abruti heureux, elle pose son regard sur moi, elle me regarde, me scrute, donc je fais de même et remarque ses beaux yeux verts émeraudes, puis je me concentre sur ses lèvres et je les vois remuer avant d'entendre un son sortir de sa bouche, un son qui forme une phrase c'est sa voix que j'entends, une jolie voix comme celle des oiseaux (ouais je me la joue poète, problem ?) ;

▬ Alors si tu es un sportif, quel est le sport que tu pratiques ?

LE SEKS
(herm si je lui réponds ça, je crois que je vais passer non seulement pour un kon, mais en plus pour un vieux pervers, pour une fois je vais me retenir, POUR UNE FOIS, j'ai dit, hein) je la fixe à mon tour et fais mine de réfléchir quelques instants, alors que je sais déjà exactement la phrase qui va sortir de ma bouche. Le basket, un sport de "tapette" comme j'entends certains de mes potes dire, mais j'y fais pas attention, le foot c'est pas bien viril non plus, bref je réponds avec un sourire pendant que la lumière commence à pénétrer dans la pièce.

▬ A ton avis, je suis du genre à jouer quel sport ?

Et je lui fais un magnifique sourire, joueur et fais vagabonder mes longs et fins doigts sur les touches propres du piano, peut-être qu'elle me voit bien faire de la nage ? C'est vrai que j'en ai le physique aussi, donc parce qu'elle a bien le droit à un indice, sans quitter mes yeux du clavier, je reprends amusé.

▬ C'est un sport avec une balle.

Et quand elle a faux, je secoue vaguement la tête en continuant de jouer un petit air de musique, un air de musique que tout le monde connait "au clair de la lune" et je songe alors, qu'elle est la première personne ici, dans se pensionnant à m'entendre jouer, en fait elle est l'une des seules personnes à avoir entendu mon jeu, à cette pensée je bats des cils et je reprends amusé inlassé par ma blablaterie habituelle.

▬ C'est marrant, on vient de se rencontrer et t'es l'une des seules personnes à m'avoir entendu jouer.

Oui oui je trouve ça marrant et triste au fond, je devrais peut-être jouer plus souvent ? ça peut plaire aux filles un mec qui joue au piano, enfin je crois... Je devrais demander à une spécialiste ; peut-être que je lui demanderai à cette brune-là, si un garçon qui sait jouer au piano peut-être un atout pour la drague, c'est toujours mieux d'avoir l'avais d'une fille, je trouve. Et d'un côté je me sens sans gêne quand je suis avec elle, c'est bizarre, mais peut-être que la musique rapproche bel et bien ? Intéressant.

© DONT TOUCH Ce code, please. ✤



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockLun 1 Avr 2013 - 15:05
« On ne peut être normal et vivant à la fois. » © Emil Michel Corian

feat Cale N. Summers


____Il se penche légèrement sur moi. Je ne bouge pas, je le regarde, le laissant me murmure ces quelques mots qui m'arrachent un petit sourire. Je scrute ses yeux. Je voulais dire merci, mais je ne dis rien. Merde, pourquoi ? Je continue de fixer ses yeux, sans rien dire. En fait, je n'arrive pas à dire quelque chose. Je sais pas, c'est bizarre. Je trouve ces petits mots si mignons que je préfère ne rien dire, de peur de briser les quelques secondes de silence, des merveilleuses secondes de silence. (et au fait, je suis pas brune /PAN/). Je le laisse réfléchir. Il semble réfléchir à une phrase déjà méditée. Comme s'il connait déjà la réponse, mais préfère réfléchir tout de même. Dans l'ombre d'un sourire, mais dans la lumière naissante de la pièce, il me répond. Je l'écoute, amusée. Il m'offre un magnifique sourire amusé. Ce sourire je le connais. C'est le mien. Il ressemble au mien lorsque je veux jouer, lorsque je veux donner à la vie cette pointe de joie et de bonheur. Ses doigts parcourent le clavier, pendant que moi, je réfléchis, rentrant dans son jeu. C'est un sport avec une balle ? Je réfléchis, l'observant. Je ne juge pas de son physique car ça ne veut rien dire je le sais. Ne jamais juger par l'apparence, c'est ce que j'ai toujours appris. Mais je ne l'applique jamais à 100%. C'est vrai après tout, quand on ne connait pas les gens, quand on ne connait vraiment rien à part son physique, on est bien obligé de s'accrocher à des valeurs sûres. Bref.

____Dans la petite ambiance que crée son morceau au clair de la lune, je propose deux trois sports comme ça qui me viennent à l'esprit. Foot (oui, je sais, c'est un sport super basique et très très répendu chez les garçons, donc c'est le premier qui m'est venu et ce n'était pas ça. Tant mieux d'ailleurs. Je trouve que beaucoup trop de garçons jouent au foot et ne valorisent pas les autres sports FIN DE LA PARENTHESE), Hand-Ball, Tennis ? Non, rien de tous ces sports est celui qu'il pratique. Il continue de jouer son petit morceau pendant que je continue de chercher. Mais il parle, faisant cesser mes recherches. Je le regarde de nouveau, le scrute de nouveau. Sa phrase me surprend mais en même temps pas du tout. C'est comme les mots qu'ils m'avaient murmurer il y a quelques minutes. Je sais pas. Il y a quelque chose d'étrange. Comme si tout ce qu'il disait sonnait juste ; comme de la musique. Un petit sourire étire mes lèvres et je lui murmure à mon tour :
« C'est bien dommage ça, tu joues très bien et je suis sûre que tu serais très doué si tu continuais. »
____Même s'il prétend être un sportif. Rien n'empêche de faire les deux. C'est peu commun un sportif qui fait de la musique ? Et alors ?! Cessons de vivre dans la normalité et devenons des êtres originaux, non ? Je trouve que c'est bien d'avoir plusieurs vocations. Ça nous donne une ouverture sur plusieurs domaines. Moi personnellement, je vois très bien ce garçon musicien comme sportif. Bon, d'accord, je pense qu'il penchera plus vers le sport plutôt que la musique, mais il pourrait être très doué. Néanmoins, il semblerait que pour lui, le sport est l'élément qu'il préfère le plus et être musicien ou même jouer de la musique ne fait pas vraiment partit des choses qu'il sait faire. Bon, okay, il ne m'a joué qu'un seul morceau et il semblerait qu'il ne sache que celui-là, mais ce morceau était très beau ! Enfin bon, je pense que je réfléchis un peu pour rien là. Je réfléchis alors à un sport où il pourrait être doué. Une idée germe dans mon esprit. Je joue alors une petite série de note entrainantes et dit :
« Basket ? »
____Grand sourire. Qui va se transformer en mine déconfite si je me trompe. J'ai pas pensé à ce sport tout de suite car il faut avouer que je ne connais pas beaucoup de garçons qui me disent moi, je vais du basket ! mais qu'importe. Et en plus, c'est vrai qu'il aurait le gabari pour en faire, il est grand (enfin, plus grand que moi). Je le regarde, priant pour que je ne me sois pas trompée parce que j'aurais bien l'air ridicule à avoir sauter sur le siège en jouant une musique énergique pour une réponse fausse ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockSam 6 Avr 2013 - 10:27

My Heart Like You
« Congratulation ! »

Elle me propose plusieurs sports, les sports que généralement beaucoup de gens jouent déjà. GENRE, le foot, Handball, Tennis, j'ai déjà pratiqué tous ses sports, mais le seul qui a vraiment touché mon âme vous voyez c'est le basket, le basket et juste le basket, le reste c'est pas sérieux, c'est pour s'amuser les après-midis, c'est pour faire passer le temps et surtout pas aussi passionnant, quoi.

▬ C'est bien dommage ça, tu joues très bien et je suis sûre que tu serais très doué si tu continuais.

Je plisse des yeux et me dis simplement que j'ai pas le droit de jouer, peut-être que l'esprit y est, mais pas le coeur. Pour jouer il faut du coeur et pour l'instant on va dire que question coeur, je ne l'entends pas beaucoup, Herm. Moi je joue que du basique, je joue pas des morceaux qui font vibrer, je fais des morceaux que tout le monde connaît et écoute, je ne vais pas plus loin, tss, peut-être qu'elle va me reconvertir ? -LOL- Au lieu de Cale Summers le grand basketteur ça serait ; Cale Summers le grand pianiste, marrant. Oui je trouve ça marrant, ça fait why so classe le "pianiste", mais c'est n'importe quoi, je secoue vaguement la tête et lui dit pendant que mes doigts continuent d'effleurer les touches

▬ Pour jouer au piano il faut une muse et je n'en ai pas je me rapproche un peu plus du piano pour murmure avec un sourire de séducteur enfin pas encore.

FUFUFU, peut-être que dans ma phrase y a des sous-entendus ? Mon regard scintillant croise à un moment ses yeux verts émeraudes et je rompt notre échange en continuant de jouer silencieusement, attendant patiemment qu'elle trouve la réponse au sport que je joue, ça m'étonne je pensais qu'elle allait dire "natation" mais même pas, pourtant ça se voit avec mon corps que j'en pratique (oui ok ou pas), c'est vrai ça m'était sortie de la tête que j'aimais bien faire de la natation, mais bon on s'en fous, hein. J'entends la voix de cette ROSE (parce qu-elle est pas brune et que j'ai légèrement bu)

▬ Basket ?

AH BHA VOILA. Je hoche la tête,satisfais de cette réponse. ENFIN, elle a trouvé, ce mot qui me fait vibrer. Au fond, ma muse c'est peut-être le basket, hey ? *sort*, un grand sourire vient se scotcher à mes lèvres (ouais je souris beaucoup) pour lui répondre enthousiasme et papillonnant genre présentateur télé, genre qui veut gagner des millions ;

▬Bravo, FÉLICITATIONS, mademoiselle au nom inconnu, vous avez gagné le droit à une boisson offerte par Cale Summers - à utiliser quand vous voulez-

Comme ça, la prochaine fois que je la vois, PAF, je viens la harceler pour boire, enfin boire du coca-cola allons pas dans l'alcool tout de suite -non- juste un truc sympa genre dans le parc avec des boissons, HUHU, j'ai toujours le temps pour les jeunes filles, puis au fond ça me ferait plaisir, je me sens calme aux côtés de cette fille, comme si bha y avait prismver puis la bulle qu'il y a quand je suis avec elle, un autre monde, une autre époque où les minutes passent plus lentement et dite vous que je la connais depuis genre 20 minutes, c'est qu'elle me fait de l'effet dit-donc.

© DONT TOUCH Ce code, please. ✤



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockDim 14 Avr 2013 - 12:02
« La moindre joie ouvre sur un infini » © Christian Bobin


feat Cale N. Summer


____Voilà longtemps que je n'avais pu partagé, faire entendre mes chansons en piano. Ca me rappelle quand j'apprenais à jouer avec Mamy, lorsqu'elle me corrigeait et me donnait tous les conseils nécessaire pour progresser. Je me souviens qu'un jour, j'étais énervée et je jouais un peu sans vraiment me rendre compte de ce que je faisais. Mamy m'avait donc arrêté et avait joué comme je jouais. Je me suis alors tout de suite rendu compte du changement. J'ai senti les sentiments que Mamy me faisait passer à travers sa musique. J'ai alors compris que pour jouer de la musique, il fallait ressentir ce qu'on faisait, trouver une inspiration. Une muse. Qui était ma muse pour moi alors ? Mamy ? Cela ne m'étonnerait pas. Si je joue si bien aujourd'hui, c'est en sa mémoire. C'est pour me rappeler toute ma vie ce qu'elle a pu m'apporter. Elle ne m'a pas qu'apporter un savoir important sur la musique et cet instrument. Elle m'a apporté tant d'autre chose. La vie. C'est ceci que je veux faire passer à travers ma musique. La vie ! Je veux que le monde puisse entendre le chant doux de la vie, comme son chant triste et dur. Je veux que les gens comprennent ce qu'on peut ressentir à travers une musique, un chant, une mélodie... C'est ça que Mamy voulait que je comprenne. Et je l'ai compris.

____Il aime le basket. Ça se lit dans ses yeux maintenant et sur sa peau. Il frissonne. Il vibre. Je peux sentir la passion qu'il ressent pour ce sport dans le ton de sa voix. Cette passion que je peux moi-même ressentir pour la piano. Je me mets à sourire en repensant à la phrase qu'il avait dit sur les muses. Son petit sourire séducteur m'intriguait mais j'ai gardé mon sourire, levant un sourcil. Tiens, tiens... Monsieur serait-il un dragueur en fin de compte ? Je n'en sais rien, après tout cela ne fait que quelques minutes que je le connais. Mais j'aime déjà parler avec lui. Je me reconcentre plus sur ses paroles. Il vibre, oui je le sens. Je me mets alors un pousser un petit cri du genre : Vuiiiiiii ! comme une enfant qui gagne un bonbon. Sa phrase me fait alors rire, d'un rire joyeux et très amusé.
« Oh ouaaais ! Trop cool ! »
____Je continue de rigoler un peu, comme une enfant de cinq ans. Comme j'aime me sentir enfant quelque fois. Peut-êre que je me sens enfant avec lui ? Je repense aussi à son mademoiselle dont je ne connais pas le nom. Ah ouiii, c'est vrai, il ne connait pas mon nom comme moi je ne connais pas le sien. C'est drôle, son nom m'importe peu en fait. Je n'ai pas besoin de ça ; si ce n'est pour l'appeler. Je me rends de nouveau compte que le nom n'a aucun impact sur ce que sont les gens. On a pas tant besoin de ça pour les « connaître ». Pourtant c'est souvent la première chose qu'on demande aux gens, non ? Je ne sais pas trop si je dois lui dire mon nom. J'aime bien cet échange que nous avons entre nous, sans connaître nos noms. On dirait que nous n'en avons pas besoin. Je souris devant ces pensées assez étranges. Puis, je souffle entre mes dents d'une petite voix.
« Je m'appelle Chloé. »
____Petit clin d'œil.


OUVRE ! ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockMar 16 Avr 2013 - 18:30

Your Name Please ?
« I'm enchanted »

Elle semble être heureuse d'avoir trouvé la bonne réponse et je peux pas m’empêcher d'être heureux à mon tour, vous savez à sourire comme un idiot et de papillonner, elle rit, je ris avec elle aussi et je me pince la lèvre ; qu'est-ce qu'il m'arrive d'être aussi sincère avec quelqu'un ? Avec une fille en plus, je passe une main dans mes cheveux pendant qu'elle s'exclame suite à mon sketch :

▬ Oh ouaaais ! Trop cool !

Elle continue de rigoler un petit moment en même temps que moi et je lance en plaisantant -en ne le pensant pas, je suis pas du genre à me sentir SI supérieur aux autres.

▬ C'est l'effet Summers qui fait que c'est cool, vois-tu.

Et on laisse le silence retomber, pourtant ça ne me dérange pas, l’atmosphère est douce et paisible, c'est pas une ambiance lourde pas le silence, au contraire, mais plus je repense à ma phrase et plus je me dis que peut-être je vais passer pour un mec superficiel qui se croit plus haut que les autres, OUAIS faut pas comprendre mon humour pourri, de toute façon ce qui est dit est dit, non rien de rien, noooon je ne regrette rieeen, je relève le regard quand sa petite voix mélodieuse répond ;

▬ Je m'appelle Chloé.

Je souris, la demoiselle m'a donc enfin dévoilé son prénom, pourtant elle aurait pu s’appeler n'importe comment que ça n'aurait rien changé, strictement rien, après tout c'est qu'un prénom, ça ne peut pas définir une personnalité, jtrouve ça idiot au fond. Chloé c'est doux, j'aime bien, ça fait fraaançais alors que ça l'est pas du tout, sans doute, parce qu'un prénom ça provient jamais de la France, à part peut-être François ou Henri, 'fin vous voyez le genre. Je prononce une fois tout bas son prénom et prends de l'assurance quand je le répète une deuxième fois.

▬ Je suis enchanté, Chloé. je reprends en faisant une petite pause je trouve que ça fait français je trouve ça très jolie.

Et en commençant à papillonner en la regardant du coin de l'oeil je lui demande ;

▬ Tu aimes la France ?

OUAIS, ou comment changer de sujet complètement, j'aime bien poser des questions useless, c'est pas de ma faute, faut ma pardonner, la curiosité est un vilain défaut à ce qu'il parait et bien je pense que c'est vrai. Mais on n'a qu'une vie c'est idiot de faire des chichis, une question me vient en tête je la lui pose, je suis pas du genre à me compliquer la vie c'est tout ce qu'elle doit savoir de moi.





© DONT TOUCH Ce code, please. ✤




BLBL:
 


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockVen 26 Avr 2013 - 15:23
« N'entretiens pas l'espoir de ce qui ne peut être espéré. » © Pythagore


feat Cale N. Summer


____La pièce baigne toujours dans cette douce lumière que nous apporte les rayons du soleil. Je regarde les touches blanches du piano briller légèrement sous cette douce lumière. Je sens des frissons m'envahir. Je crois que si un jour on me demande si je suis déjà tombée amoureuse, je répondrais oui. Mais je ne dirais pas de qui, ou de quoi. Les gens me prendraient pour une fada du piano, mais cet instrument est tellement beau, tellement simple, tellement moi... Je l'aime. Je l'aime tant. Je laisse Cale répéter mon nom en silence sans que je l'entende puis il ouvre la bouche pour me parler. Je relève les yeux vers lui et lui sourit. Mon prénom semble lui plaire. Je dois avouer qu'il me plait aussi. Chloé, c'est simple, c'est doux et ça n'embête personne car ce n'est pas difficile à prononcer. De plus, je n'ai pas super courant, mais suffisamment connu pour que les gens ne me disent pas : « hein ? quoi ? Chloé ? c'est ça ? » Je lui adresse un petit signe de tête pour lui dire que je suis enchantée de même. Euh, ça fait pas plus d'une demi-heure qu'on cause et je dis que je suis enchantée maintenant ? Euh.. Y a un truc bizarre, là non . ONS'ENFOUT ! Bref.

____Français ? Chloé. Français ? Je ne me suis jamais posée la question si Chloé était français ou non. Je ne connais même pas les origines de mon prénom à vrai dire. Et ba je suis pas mal comme fille, moi, hein. Faut dire qu'en réalité, je ne connais même pas mes véritables origines. Mes parents, où je suis née, ai-je des frères et sœurs ? Ça me fait tellement bizarre de me dire qu'en réalité je suis « orpheline ». Oh non, j'aime vraiment pas cette idée. J'ai vécu toute ma vie dans l'idée que Mamy était et a toujours été ma seule et unique famille, ma mère, ma sœur, ma grand-mère, mon père. Elle a tout été pour moi. Vraiment tout. C'est affreux de se rendre compte que tout ce que je possédais vraiment, c'était elle ; et elle est partie... J'eus soudainement envie de rejouer du piano, mais je me retins. Je préfère ajouter un petit commentaire à ce que viens de dire Cale :
« Je n'ai jamais trop entendu de nom français. Je ne connais pas trop le « sons » d'un nom français. »
____C'est vrai que je ne connais rien de la culture française. Excepté qu'ils mangent du fromages dans les montagnes et que Paris est la ville de l'amour, c'est tout. Oooh, vous moquez pas. Mamy ne connaissait pas trop la France non plus et nous n'y sommes jamais allées. Mais la France doit être un très beau pays je pense. Il faudrait que je pense à y aller. J'aurais aimé emmener Mamy avec moi. On aurait pu... « Tu aimes la France ? » Hein ? Quoi ? Pardon ? Redescendant de mon petit nuage, je réfléchis deux trois secondes puis réponds en rigolant :
« Je ne connais que trop peu la France pour dire si j'aime bien ou non. Et toi, tu y es déjà allé ? »
____Je pose sur lui un regard rempli de question et de mystère. J'aimerais bien qu'il me dise deux trois trucs qu'il connait sur la France (s'il en connait). Ca doit être un beau pays n'empêche, la France. Des montagne à l'Est, de la mer à l'Ouest, du soleil au Sud, des mines au Nord... Une merveilleuse ville au centre. Ce doit être un pays très riche. Je commence à m'imaginer toutes sortes de paysage qu'on peut trouver là-bas. Ce doit être beau. Mais si on allait plus loin, si on s'imaginait encore d'autres horizon. Les Etats-Unis, la Chine, l'Australie, le Cananda ! Ouaa, j'aimerais tant voir tout ces pays. Ce doit être extrêmement agréable de faire le tour de monde, le tour de tous les pays de notre Terre. Je me demande si avec mon don je pourrais le faire... Non, trop compliqué; Restons-en à la France, vous voulez bien.


hi :
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockMer 15 Mai 2013 - 1:11

'Cause she's cute
« I'm enchanted »

Elle me dit qu'elle ne sait pas ce qu'est le son d'un nom français et je sais pas pourquoi j'éclate de rire et essaye avec un accent français épouvantable - je suis pas français hein, c'est pas de ma faute- de prononcer son prénom

▬ Chloé, chloé je détourne un regard de ses yeux et dis un sourire.... Ah j'arrive paas... C'est vrai, que le français c'est quand même particulier.

Mais je regrette pas d'avoir essayé de prononcer son prénom et de m'être joliment ridiculisé devant ses yeux et qu'elle ne rie pas sinon je lui fais essayer de prononcer son prénom à la version française - ça change tout- sisi je vous jure. Le ch des Français c'est super compliqué à faire ! Et ils arrivent à parler toutes la journée entre eux ? Impossible, ça doit être trop dur. Je demande donc à la miss si elle aime bien la France, ce pays me fascine, j'aurais voulu en connaitre un peu plus sur lui, en quelque sorte. Elle réfléchit quelques secondes et répond en riant

▬ Je ne connais que trop peu la France pour dire si j'aime bien ou non. Et toi, tu y es déjà allé ?

J'hoche la tête positivement pour dire "oui", c'était pendant les vacances, je devais avoir quoi, neuf ans ? C'était pour le mariage d'un de mes oncles, il avait choisi de se marier dans la ville la plus romantique du monde à ce qu'il paraît. C'est vrai que du peu que je m'en rappelle, c'est magnifique. Mais j'ai vu à la télé qu'il y avait pas mal de vol. Si je dois aller à Paris c'est avec ma petite amie, ça c'est sur. Le cliché de la demande en mariage en haut de la tour Eiffel, je crois que ça me tente bien. J'arrête d'être nostalgique un instant pour lui répondre avec des étincelles dans les yeux.

▬ Oui oui j'y suis déjà allé. C'était y a longtemps mais ça compte quand même. Dis, t'as pas le don de téléportation ? Je regrette presque d'avoir un pouvoir useless.

Je fais une légère moue, je pense pas que ce soit ça, son don. Mais je préfère demander on ne sait jamais, non non son pouvoir ça doit être un truc mignon, du genre contrôle des plantes, ou parler aux animaux, parce qu'elle est mignonne où tient, pourquoi pas le don de voir le futur, ou de je ne sais quoi, mais elle doit un pouvoir classe et efficace. 'tin ça doit être la classe de parler aux plantes quand même. Bon, je m'égare du sujet, la France, la France.

▬ J'adore les chansons françaises.

Ouaisouais je lance ça tranquille alors qu'on s'en fout, avec mon superbe accent américain - mots mâchés à donf- non sérieusement je vais passer pour un has been mais. GILBERT MONTAGNE, je le vénère et si je peux parler de lui, soit, autant essayé (okjemelaferme).

© DONT TOUCH Ce code, please. ✤




RRR:
 


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockLun 20 Mai 2013 - 19:10
« Te raconter un peu qu'il faut t'aimer la vie, l'aimer même si, le temps est assassin et emporte avec lui le rire des enfants. » © Renaud.


feat Cale N. Summer


____La France... Il vient de me mettre pleins de belles images, de beaux rêves dans la tête. Ce doit être magnifique la France. Ne dit-on pas que Paris, la capitale de la France n'est pas la plus belle des villes, la plus romantique des villes ? Oooh, comme se doit être beau et merveilleux de pouvoir visiter cette ville. Je me perds alors dans mes rêves, m'imaginant en haut de la Tour-Eiffel, sur un bateau sur la Seine, dans un restaurant typique de la gastronomie française, dans le château de Versailles... Alalala, je veux aller à Paris. Je regarde alors Cale qui tente tant bien que mal de tenter de prononcer mon prénom en français. Je pose mes mains sur ma bouche pour ne pas pouffer de rire. Hahaha, il le fait trop bien. L'effet français de mon prénom ne me plait pas trop, mais qu'importe, il est drôle quand même. Je refuse néanmoins d'éclater de rire, car je vois bien qu'il semble un peu gêné lorsqu'il se rend compte qu'il n'y arrive pas. Je lui adresse un petit sourire, comme pour le rassurer. Mais le rassurer de quoi ? Ba, qu'il ne faut pas se sentir humilier lorsqu'on tente des choses difficiles ; car reconnaissons-le parler français c'est un véritable chaleng. On aurait du donner ça comme travail à Hercule. Apprend à parler Français ! Je crois que la légende se serait écrouler là. Non, mais je vous assure que parler Français est vraiment très difficile, avec toute leur règle de grammaire qui servent à rien, leur « y » qu'on sait pas pourquoi il est là, de leur terminaisons interminables, de leurs accords à ne rien comprendre... Poulalala, beau pays, mais quelle langue de fou...

____Lorsque Cale hoche doucement la tête pour me confirmer qu'il est déjà allé en France, mes yeux se mettent à briller. Ouaa, la chance ! Il me raconte qu'il y est déjà aller étant enfant, mais il s'en souvient. Ca veut dire que ça doit vraiment être beau, alors ! J'ai doublement plus envie de voir ce pays. Je continue de rêver, lorsqu'il me demande si je n'ai pas le don de la téléportation. Je réfléchis trente seconde. Est-ce qu'on peut dire que je me téléporte. Non, pas vraiment et je doute que courir pendant plus de 200 000 kilomètres me fasse du bien. Je n'ai même pas encore réussi à courir sur l'eau. Oooh, tiens, c'est un défi à se lancer ça. Courir tellement vite que je peux courir sur l'eau. Je n'ai jamais essayé et je pense que je peux y arriver. Lorsque Cale finit sa phrase, je lui adresse un petit sourire mesquin et disparaît. Je cours jusque dans le fond de la pièce. Des feuilles se mettent alors à voler lorsque je passe. Je le regarde, puis disparaît de nouveau pour arriver derrière lui. Je me rassois ensuite à ma place et lui dit en souriant :
« Ce n'est pas un don de téléportation mais étant donné que courir à la vitesse de la lumière nous donne une vitesse telle qu'on disparaît lorsqu'on se déplace, tu peux considérer ça comme une téléportation. Petite nuance, je ne peux pas courir d'ici jusqu'en France. C'est bien trop loin ! Donc, non, ce n'est pas un don de téléportation. »
____Voilà, petite parenthèse sur mon don qui roxe du poney poilu ! :chloétagueule!: Bref. Je souris et commence à m'imaginer pouvoir me téléporter dans les plus belles villes du monde. Haaan, mais comme ce serait trop bien ! C'est alors que Cale parle de chanson française. Un bref souvenir revint dans mon esprit. Un souvenir tendre. J'observe le piano, me remets face à lui et me mets à jouer un morceau que j'avais beaucoup joué et chanter avec Mamy. Durant l'intro, je glisse à Cale :
« Tu l'as connais ? J'aime beaucoup cette chanson et c'est surement une des seules que je connaisse qui soit française. »
____Les notes s'enchainent et ma voix les accompagnent de paroles sortant directement du cœur. Mamy m'avait raconté un peu l'histoire de cette chanson. L'auteur l'a écrit pour sa fille et je la trouve tout simplement merveilleuse. Mamy m'a dit que lorsqu'elle la chantait c'était pour moi, alors ensemble nous l'a chantions, comme pour se dire et redire tout ce que nous avions sur le cœur. Lorsque la chanson s'arrête, je caresse les dernières touches sur lesquelles j'ai appuyé puis me retourner vers Cale.
« Et toi, tu voudrais bien me chanter une chanson française que tu connais ? »
____Petit sourire tout innocent. ♥


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE   « Tu sais jouer ? Non mais je parle de l'instrument, hein. » CALE 1400359500-clockMar 28 Mai 2013 - 22:40