Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL   Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL 1400359500-clockJeu 26 Juil 2012 - 18:01
DE TOUTE FAÇON, J'AI JAMAIS DE CHANCE.


Encore une fois je devais faire mes valises pour me rendre dans un lieu inconnu. Et pour être franche l’inconnu ça me faisait vraiment flipper. A quoi pouvait bien ressembler ce pensionnat ? Comment étaient les jeunes de mon âge ? Est-ce que ça ce passerait comme dans mon ancienne école ? Est-ce que cette fois j’aurais des amis ? Est-ce que je savais encore comment m’en faire ? Toutes ces questions se bousculaient dans ma petite tête au point de m’avoir empêché de dormir. Toute la nuit je n’avais pensé qu’à ça. Encore et encore. A force de réfléchir j’avais l’impression que des éléphants avaient joué au bowling dans ma tête. C’était horrible et malgré le doliprane que m’avait donné l’infirmière ça ne voulait pas passer. Autant dire que se lever fut difficile. Bien sur ma petite valise était déjà prête, pour le peu d’affaire que j’avais ce ne fut pas bien compliqué de la faire. J’avais avec moi que deux jeans, un short, trois petits hauts, une veste, une écharpe et une robe. Mes parents m’avaient transmis quelques sous pour que je puisse m’en racheter sur place mais je ne savais plus ce qui était à la mode.

Ce matin-là j’avais enfilé un jeans noir et un haut gris où on pouvait voir quelques motifs fleuris. La veste sur le dos, des baskets aux pieds et ma valise à la main je sortis de ma petite chambre blanche. Même si je n’aimais pas ce lieu, j’étais quelques peu nostalgique. Cela faisait si longtemps que j’étais là, je crois que j’avais finis par m’y habituer. La solitude me rassurait et les autres m’effrayaient. C’était un peu ironique non ? Moi qui désirais depuis mon arrivée partir, maintenant je ne le voulais plus vraiment. L’appréhension me jouait de drôles de tours. Mais je ne pouvais plus reculer. Ma place n’était plus ici et je l’avais bien compris. Une fois dans le couloir je vis l’équipe soignante qui m’attendait, un dinosaure en peluche qui mesurait la moitié de ma taille dans les mains. Je me mis à courir vers eux, des larmes coulant sur mes joues. A force, je les considérais comme ma seconde famille. Et puis cette peluche, elle était juste trop classe quoi.

Après des adieux qui déchirèrent mon cœur j’avais dû me rendre à la gare en taxi. Cela faisait si longtemps que je n’avais pas vu la ville, c’était assez impressionnant. Toute cette agitation me faisait penser à une fourmilière en panique. C’était amusant à voir de l’intérieur du taxi qui me protégeait de ce monde inconnu mais je n’aurais pas aimé me retrouver au cœur de cette foule. Rien que d’y penser un frisson des plus désagréables parcouru mon dos. Mais je n’eus pas le temps d’admirer plus le paysage urbain, le taxi était arrivé en gare. Après avoir remercié le chauffeur je me mis en quête de mon train. Une quête, une vraie de vraie. Même si il me manquait la carte et l’épée magique ce fut une réelle épreuve pour moi. Le sens de l’orientation et moi ça faisait quatre alors je me perdis un nombre de fois incalculable. On avait beau m’indiquer la route je finissais toujours pas me retrouver à l’opposé, au moins, ça m’avait permis de trouver les toilettes. C’était mieux que rien. Mais cela n’arrangeait en rien mon appréhension.

Au final, une dame qui travaillait pour la gare avait fini par m’accompagner jusqu’au train. Je crois qu’elle avait eu pitié de moi. J’étais un cas désespéré et je le savais mais j’avais tout de même un peu honte. J’étais vraiment incapable d’être autonome, c’était navrant. Cette journée commençait vraiment à me déprimer. Tout allait de mal en pire. Le seul point positif était le voyage en train, j’étais presque seule dans mon wagon. Le calme ambiant me permis donc de somnoler un peu. Histoire de récupérer de la nuit agitée que j’avais passé. Après plusieurs de trajets à voir défiler les paysages plus ou moins teintés de blancs je finis par arriver à la gare du pensionnat. Wouah. C’était époustouflant. Elle était immense, il y avait même des hôtels à l’intérieur. C’était comme un immense centre commercial. En mieux. Mais je ne m’attarda pas dans ce lieu, le bus qui partait vers le pensionnat était déjà là. Pleine d’appréhension je pris place à l’intérieur, vers l’avant pour être tranquille. Le trajet fut court mais j’eu le temps de voir un peu l’île. En été cela devait ressembler à un bout de paradis mais en hiver c’était plutôt lugubre. Au bout de dix minutes il s’arrêta devant ce qui devait être mon nouveau chez moi.

Mon sac sur le dos je traversai la petite cour, puis le hall d’entrée. C’était assez simple mais joli. Il y avait bien plus de couleurs que dans le centre. C’était agréable à voir. Je mis ma valise dans un coin avant de partir en exploration. Même si l’idée ne me plaisait pas, il fallait que je trouve quelqu’un pour me montrer ma chambre. Rien que d’y penser ma gorge s’asséchait. Nan vraiment j’avais pas envie. D’un pas rapide je parcouru les différents couloirs du rez de chaussé mais rien. Il était environ onze heures, tous les élèves devaient être en cours. Comme d’habitude, à force de tourner j’avais finis par me perdre. Je crois que j’étais arrivé au premier étage. Devant moi se trouvait un magnifique pont qui reliait le pensionnat à une petite tour des plus magnifiques. Sans hésiter je le traversai. Qu’est ce qu’il pouvait bien y avoir là-bas ? Je n’allais pas tarder à avoir ma réponse. La première chose que je découvris fut une petite salle de classe, enfin, ça ressemblait à ça en tout cas. Mouais, okai. Je ne m’attendais pas vraiment à ça. Curieuse je décidai d’empreinte l’escalier en pierre qui entourait la tour. Peut-être y aurait-il des choses plus intéressantes à l’étage.

Pressée de voir ce qu’il y avait plus haut j’avalais les escaliers deux à deux. Un immense sourire fixé à mes lèvres. Dans ma bêtise j’imaginais y trouver une salle remplie de petits trésors en tout genre, je pensais trouver le four tout du pensionnat. Je voyais déjà tous les petits bibelots et les vieux livres que je pourrais prendre. Tellement absorbée par mes pensée j’en oublia de lever le pied pour le poser sur la marche. Ça m’arrivait assez souvent pour être honnête. Sans vraiment comprendre je me retrouvai la tête sur le sol en moins de deux secondes. Dans ce genre de moment il n’y a qu’une chose à dire « Aiiiiie !!! ». C’est simple mais ça exprime clairement le sentiment que l’on a sur le coup. Je ne sais pas vraiment combien de temps je suis restée allongée sur ces marches, je ne sais pas combien de temps je me suis évanoui non plus mais je sais juste qu’à mon réveil ma tête me faisait atrocement souffrir. Ce que je pouvais être nulle des fois ! Je me désespérais. Être aussi maladroite et tête en l’air que moi c’était impossible. La vision encore flou je releva les yeux pour apercevoir, à ma grande surprise, une paire de basket. Mince ! En plus de ça quelqu’un m’avait vu tomber, il devait vraiment se dire que j’étais débile. Incapable de construire une phrase je lâcha juste un son, un bruit.

« Nyuh ? »

Pas très constructif, mais c’était mieux que rien.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL   Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL 1400359500-clockJeu 26 Juil 2012 - 18:46
    Mon premier jour de classe s'était bien passé. Cela faisait environ une semaine que j'étais arrivé sur l'île. J'avais eu le temps de m'acheter de nouvelles vêtements pour le week-end. Quoi? Je n'allais pas rester tout le temps en uniforme. C'était plutôt classe d'ailleurs. C'était noir avec une cravates vert pour montrer la classe. Cette couleur n'était pas ma préféré, j'aurai préféré bleu. Enfin, peut-être que si je maîtrisais mieux mon pouvoir, je serai transféré dans la classe B, si c'était possible. Par contre, je n'aimais pas trop cette cravate. Je l'avais attaché à mon bras gauche comme si c'était un bandage ou quelque chose du genre. Pour l'instant, j'avais rencontré des gens assez....enfin, je préférais ne pas trop détaillé. Et puis, même si cela faisait une semaine que j'étais là, je n'avais pas pris le temps de tout visiter. Bizarrement, le prof nous avait lâché à l'avance. Cela me laissé toute la pause déjeuné pour faire un tour....dans la tour. Oui blague à deux balles. Cependant, j'avoue que j'étais curieux de savoir ce qu'il y avait. Une prison? Une arme surpuissante? Ou un dragon? J'étais excité de le savoir.

    J'avais pris un long manteau bleu marine foncé avec une écharpe bleu en tissu. Je n'avais trouvé que ça dans les magasins. Je marchais à l'extérieur, seul. La solitude, c'était mon pain quotidien. En fait, je n'y faisais plus attention. Une chose m'avait interprété dehors: une valise. Quelqu'un l'avait perdu? Un nouveau? Je pris la malle et je pouvais sentir que c'était lourd. C'était bien ce que je pensais: un gars ou une fille ayant des capacités spéciaux - comme moi - s'était perdu. Je ne pouvais pas laisser la valise là alors je l'emmenais avec moi. Droit devant, je pouvais voir la tour. Le possesseur de la mallette devait sûrement se trouver là. Quel coïncidence. J'allais donc vers le bâtiment et je pouvais voir une salle de classe....ou une salle de retenue. J'avais entendu des élèves en parler. A mon avis, valait mieux ne pas avoir d'heure de colle. Je montais donc les escaliers. La valise était lourde mais ça allait. Ce n'était pas ça qui allait me faire tomber des escaliers. Alors que je pris mon temps pour monter, j'entendis des bruits de chute et....


    Aiiiiie !!!

    C'était le cri de jeune fille. Était-elle attaquée par un sale type? Non, j'aurai entendu un "à l'aide" ou des trucs du genre. Elle serait tombée des escaliers? Dans tous les cas, je m'étais mis à courir dans les escaliers et je pouvais voir une filles aux cheveux roses évanouit. Le temps que je remontais, elle s'était déjà réveillée. Cela devait être la propriétaire de la valise que j'avais trouvé. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, je pouvais voir leurs couleurs: rouges comme le sang. Elle semblait mignonne, j'en rougissais légèrement pendant une seconde. Heureusement qu'elle ne m'avait pas vu, je serais un peu embarrassé. Enfin, le galant que j'étais lui tendis la main pour l'aider à se relever.

    Ça va? demandais-je avec un air inquiet. Tu ne t'ai pas fais trop mal?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL   Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL 1400359500-clockDim 29 Juil 2012 - 15:19
Ma tête me faisait tellement mal, c’était un véritable calvaire. Je n’en pouvais plus. Même si c’était inutile je posais ma main sur mon front pour essayer de calmer la douleur. C’était idiot mais ça me donnait l’illusion d’arranger les choses. C’est à ce moment-là que je remarqua que mon front était couvert de sang, et la marche aussi d’ailleurs. Ce liquide chaud et visqueux procurait une drôle de sensation sur ma main. Hélas la surprise de cette découverte fut vite remplacer par la terreur. J’avais une sainte horreur du sang, on peut même dire que c’était une phobie. La panique reprit rapidement le dessus, ma tête se remettant même à tourner, comme si j’allais de nouveau tomber dans les vapes. Il fallait que je résiste, il fallait que je combatte ma phobie. Je n’eus pas vraiment le temps de m’attarder sur ce problème, une main apparue miraculeusement devant mes yeux. Elle devait appartenir au même corps que les pieds que je venais de voir. Ma main était pleine de sang à présent, je n’osais donc pas prendre la sienne. C’était un peu dégoutant quand même.

Ça va? demandais-je avec un air inquiet. Tu ne t'ai pas fais trop mal?

Je relevai la tête pour apercevoir à qui j’avais à faire. Mon audition était encore flou, comme ma vue d’ailleurs. Je plissai un peu les yeux pour essayer de recouvrer une vision plus nette. Mais cela ne marchait pas très bien. Le garçon qui se trouvait face à moi restait bien flou. Je pouvais juste voir qu’il était brin. Le reste était indéfinissable. Comme si je portais des lunettes et qu’elles étaient pleines de bué. Un peu tremblante j’appuyai ma main pleine de sang sur la pierre pour tendre au jeune homme celle qui était propre. C’était la main gauche mais tant pis. Il se débrouillerait pour l’attraper. D’un seul coup ma timidité c’était envolée, ou presque, c’était l’instinct de survie qui avait pris le dessus. J’avais besoin d’aide et il était là, je devais en profiter. Sans pouvoir réellement articuler je prononçai ces quelques mots.

« Ze… Je… Je crois ça va aller… »

Une fois redressée je perdis connaissance durant quelques secondes, m’écroulant dans les bras du jeune inconnu. Cela ne dura que quelques secondes mais je n’eus pas le temps de me rattraper. Heureusement qu’il se trouvait à côté de moi. Je venais d’éviter une seconde chute. Ouf. Lorsque je rouvris les yeux j’aperçue un cou, enfin nan, le cou du jeune homme. J’étais complètement affalée dans ses bras. Mes joues se teintèrent d’un peu de rouge, c’était assez gênant comme position. Mais au moins là je ne risquais pas de verser d’un côté ou de l’autre. J’étais en sécurité dans ses bras, en tout cas, c’est ce que je me disais. C’était étrange, je ne voyais pas grand-chose, je n’entendais pas bien mais je pouvais sentir son parfum, ce n’était pas désagréable. C’était un parfum léger mais pourtant si masculin. C’était une odeur rassurante. Avec ma main déjà rouge écarlate j’essuyai de nouveau mon front. Mal à l’aise comme jamais.

« Excusez-moi… Je ne voulais pas vous tomber dessus comme ça. »

Même si je ne le remarquai pas tout de suite un peu de sang coula sur mes vêtements et ceux du jeune homme. Mon dieu ce que j’allais avoir honte.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL   Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL 1400359500-clockMar 31 Juil 2012 - 19:07
La tête de la jolie inconnue saignée. Je pus voir qu'elle avait tâchée sa main. Elle ne semblait pas s'en préoccuper. Mon dieu, elle était belle. Ses cheveux....Elle devait les avoir teint. Quelque part au fond de moi, je souhaitais qu'elle ait des pouvoirs, je ne voulais pas qu'elle soit qu'une simple touriste qui s'était perdu. Je n'avais jamais vu une fille aussi belle avant. Elle avait utilisé sa main gauche pour se relever. Elle ne voulait sans doute pas me salir avec son sang. Ça devait être une sacrée chute.

« Ze… Je… Je crois ça va aller… »

A la seconde où elle s'était relevée, elle tomba dans mes bras. Non, elle n'avait pas flashée sur moi, elle était vraiment tombée sur moi. Si je n'étais pas là, son crâne serait brisé. Elle était contre mon torse, je pouvais sentir l'odeur de ses cheveux. Elle sentait bon. Je la tenais par ses épaules. Là, je ne savais pas quoi faire dans ce genre de situation. C'était la première fois que je me sentis aussi....

« Excusez-moi… Je ne voulais pas vous tomber dessus comme ça. »

Elle semblait gentille. Je ne pouvais m'empêcher de rougir dans ce genre de situation. J'avais complétement oublié que j'étais dans une tour avec une mallette...qui était à côté de moi. J'avais dû la lâcher pour rattraper l'inconnue. J'y pense...


Ce..Ce n'est pas grave. Au fait, j'ai trouvé une valise dehors, c'est à toi?


J'enlevais ma main gauche de son épaule droit pour prendre la mallette et la lui montrer. Si c'était à elle, alors elle devait être une touriste ou une nouvelle. Je ne connaissais pas tout le monde ici donc je n'étais pas surpris de voir un visage qui ne m'étais pas familier. Son front saigné....Elle devait aller à l'infirmerie. Sauf que je ne savais pas si l'infirmière pouvait soigner les inconnues. Je remarquais aussi que nos vêtements étaient tâchés...MERDE!!!!!! Ma chemise était blanc!! Ça risquait d'être difficile d'enlever la tâche rouge. Enfin, ce n'était pas la faute de cette étrangère. Je me grattais la tête avec ma main gauche en lui demandant:

Dit, c'est quoi ton nom? Tu es nouvelle? Je te souhaite la bienvenu alors.


Je n'avais pas réalisé que ma main droite était toujours sur son épaule gauche...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL   Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL 1400359500-clockMer 1 Aoû 2012 - 18:20
Même si d’habitude je n’aimais pas bien les contacts physiques je dois avouer que sentir sa main sur mon épaule me rassurait. Il me tenait maintenant, je ne risquais plus rien. Mais mon dieu ce que ça pouvait être agréable d’être dans les bras de quelqu’un. Ca faisait si longtemps que cela ne m’était pas arrivé que j’en avais oublié la sensation que cela provoquait… C’était tendre et apaisant. Enfin, c’était génial quoi. Mais c’était tout de même tellement gênant. Sentir son corps contre le miens me fit rougir au plus haut point. Mes joues étaient rouges écarlates. Même si ma tête me faisait horriblement souffrir je ne pensais plus qu’à ça pour le moment.

Ce..Ce n'est pas grave. Au fait, j'ai trouvé une valise dehors, c'est à toi?

Mon regard se porta immédiatement sur la dîtes valise, oubliant ce à quoi je pensais avant. Ah bah oui c’était bien la mienne, celle que j’avais laissé dans le hall le temps de chercher quelqu’un pour me faire visiter le pensionnat. Au moins, personne ne me l’avait volé. A part lui peut être si on peut dire. Au, moins, il semblait appartenir au pensionnat. Il pourrait me faire visiter après qu’on soit allé à l’infirmerie soigner mes conneries. Sur le coup, je tentai de me pencher en avant pour attraper la valise mais mon corps retomba lourdement sur le garçon. Ma tête se reposant sur son épaule. D’une voix douce je prononçai ces quelques mots.

« Euh… Oui c’est la mienne… Mais si ça ne te gêne pas je vais te la laisser pour le moment… »

Déjà qu’à la base je n’avais pas beaucoup de force là c’était devenu pire. Pour vous donner un ordre d’idée j’étais le genre de nana incapable d’ouvrir un bocal à cornichon toute seule. Oui je sais ce n’est pas très glorieux, mais on est tous fait différemment, c’est la vie. Moi j’avais juste un squelette, ils avaient oublié de me mettre des muscles. J’avais appris à vivre avec, à trouver des combines pour compenser mon manque de force. Mais revenons à nos moutons. Dîtes le-moi si je m’égard, ça arrive tout le temps. J’ai toujours tendance à partir dans mes délires, ça peut être pénible. Alors que je revenais à la réalité le jeune homme prit la parole.

Dit, c'est quoi ton nom? Tu es nouvelle? Je te souhaite la bienvenu alors.

Je remis ma tête droite avec un peu de difficulté pour poser mon regard sur son visage. On m’avait toujours dit que c’était plus poli de regarder les gens dans les yeux quand on leur parlait. Et oui, même dans cet état je n’en oubliais pas les bonnes manières. Et puis, ma vision c’était rétablie alors je pouvais enfin voir son visage de façon nette. Son visage était celui d’un homme, carré mais pas trop. Juste ce qu’il fallait pour faire masculin. Ses cheveux bruns lui tombaient devant les yeux si bien que je ne pouvais pas distinguer leurs couleurs de là où j’étais. Un peu hésitante je pris la parole. Certes c’était mon sauveur mais il n’en restait pas moins un parfait inconnu.

« Oui je suis nouvelle. Je m’appelle… »

Je n’eus pas le temps de terminer ma phrase que je repartis faire un saut dans les bras de Morphée. Il faut dire que j’avais une santé fragile et j’avais perdu quand même pas mal de sang. Mon corps me faisait comprendre que j’avais besoin de repos. Mon esprit s’envolait à des millions d’années-lumière de ces marches en pierre. Je ne me souviens plus si j’avais rêvé ou pas. Je ne me souviens pas non plus combien de temps j’étais restée évanouie. Je me rappel juste qu’à mon réveil il était toujours près de moi. Un léger sourire gêné s’afficha sur mes lèvres. Ce que j’avais honte de lui causer autant de soucis.

« Ania. M.. Moi c’est Ania. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL   Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL 1400359500-clockSam 4 Aoû 2012 - 15:19
Plus le temps passait, plus je me disais que cette inconnue était vraiment fragile et elle n'était pas grosse. En fait, je n'aurais aucun mal à la porter. Bon là je n'avais pas le choix, élève ou pas, je l’emmènerais à l'infirmerie. Alors qu'elle avait essayé de prendre sa valise, elle tomba encore une fois sur moi, sa tête sur mes épaules. Je rougissais et j'espérais que je n'aurais pas à saigner du nez.

« Euh… Oui c’est la mienne… Mais si ça ne te gêne pas je vais te la laisser pour le moment… »

O-...oui, je comprends. Dit, c'est quoi ton nom? Tu es nouvelle? Je te souhaite la bienvenu alors.

Je la regardais. Elle avait fait des efforts pour me regarder. Elle semblait jeune, elle devait avoir probablement plus ou moins mon âge. Je me demandais quelle était ses pouvoirs si elle était vraiment une nouvelle. Est-ce qu'il y avait un lien avec sa fragilité? Je n'étais pas médecin, mais peut-être que son pouvoir lui pompe toute énergie et force. Je n'arrêtais pas de penser que si j'allais à l'infirmerie, j'aurai des réponses à mes questions.

« Oui je suis nouvelle. Je m’appelle… »

Et elle retomba dans les pommes. Je n'avais même pas remarquer que je la tenais encore dans mes bras. Je me devais de l'emmener à l'infirmerie, c'était vraiment une urgence. Je sortis un mouchoir pour enlever le sang de son front puis je la portais dans mes bras, sa valise dans ma main droite et sa tête sur ma main gauche. Ce n'était vraiment pas l'heure pour les présentations. Je descendais les escalier sans trop de difficulté. Après un moment, elle finit par se réveiller.

« Aiko. M.. Moi c’est Ania. »

Ania.....C'était un jolie nom. En hébreux, ça voulait dire la "grâce". Elle portait bien ce prénom. Pourquoi je pensais à ça moi? Je lui souriais et me présenta à mon tour.

Moi, c'est Neal, enchanté. Je t'emmène à l'infirmerie, tu as perdu trop de sang et tu risque d'avoir un malaise.

Je ne savais pas si elle appréciait le fait que je la portais. En fait, cela m'importait peu pour le moment. Il fallait bien qu'elle arrivait à l'infirmerie en étant le moins blessé possible. Et puis, si elle faisait encore un autre malaise, elle ne tombera pas. Heureusement que j'étais plus grande qu'elle et que j'étais fort physiquement. Mon sac de facteur, sa valise et une personne. Je n'étais pas Mackenzie, mais j'arrivais au moins à marcher.

Dis, c'est normal que tu tombes dans les pommes comme ça? Si c'est le cas, tu ne devrais pas trop te forcer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL   Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL
» Besoin d'un nouveau départ
» Nouveau départ [Cherise - Zeno]
» un nouveau départ [pv Alwenna]
» Oliville : Le nouveau départ, la quête des réponses. { H-Finder & Terminée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: