Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Amelia Remington & A. Bellamy Aramov

Aller en bas 
Hello my name is
Maître du Jeu
Autre(s) compte(s) ? : Animé par le staff
Masculin Âge / Classe ou Job : 69 ans
Messages : 177
Hello my name isMaître du Jeu
MessageSujet: Amelia Remington & A. Bellamy Aramov   Amelia Remington & A. Bellamy Aramov 1400359500-clockVen 11 Déc 2015 - 19:08
Vous avez été embarqué par ces gens étranges qui se disent cupidons, et, visiblement, téléporté. Vous avez le réflexe de regarder autour de vous - et force est de constater que vous n'êtes pas seul.

(Le lieu où vous avez été téléporté est dans la description du sujet)

Vous pouvez RP à votre convenance à la suite de ce sujet : il n'y a aucun ordre et aucune restriction, vous vous organisez comme vous le désirez.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Amelia Remington & A. Bellamy Aramov   Amelia Remington & A. Bellamy Aramov 1400359500-clockMer 16 Déc 2015 - 17:12


Bal de Noël - Cupidon « ft. Amelia
Bellamy n’était pas spécialement excité à l’idée de se rendre à ce bal de Noël.
Ne vous méprenez pas, il n’était pas le genre de personne qui haïssait Noël et méprisait tout ce qui ressemblait à un bal. Mais sans doute aurait-il était plus enthousiaste s’il avait seulement eu quelqu’un avec qui partager ce moment.

Oui, c’était dans ces cas-là que Bellamy se rendait compte que ses amis proches pouvaient se compter sur une main sans doigts. Et que sa vie amoureuse était aussi riche qu’un clochard. Bref, cet événement ne l’aura pas réjoui autant que souhaité. Sans compté le fait qu’il ira ensuite fêter un deuxième Noël et Nouvel An au pays. En famille. Cette idée non plus ne le réjouissait pas plus que ça.

Mais malgré tout, Bellamy avait pris la peine de se préparer et de se rendre à cette fête. Un peu près tout Prismver serait présent et il trouvait dommage d’être l’un des seuls à s’isoler dans sa chambre. Chose qu’il avait pourtant considéré faire après s’être rendu compte qu’il n’avait personne à inviter. Et du coup, il se retrouvait en compagnie d’un parfait inconnu, ce qui ne lui plaisait pas plus que ça. Mais honnêtement, il ne comptait pas passer la soirée avec lui ou tenter de faire connaissance. Parce que ça ne l’intéressait pas. Mais, l’idée qu’il puisse déranger ses amis qui eux, ont sûrement quelqu’un avec qui passer la soirée ne l’enchantait pas vraiment.

Alors forcément, les cupidons étaient comme ne bénédiction pour lui.
Même s’il ne pouvait que compter sur sa chance légendaire afin de ne pas se retrouver avec n’importe qui. Une personne qu’il ne pouvait supporter ou pire encore, une personne qui ne pouvait le supporter – et ils étaient nombreux, croyez-moi.
La chance le faisait toujours penser à une certaine personne. Et cette pensée lui arrachait toujours un sourire. Pas la peine de préciser de qui il s’agissait.

D’ailleurs, en se rendant à la fête, le jeune homme s’était demandé si cette personne s’y rendait également. Si oui, avec qui, si non, pourquoi. Tout ça en essayant tant bien que mal d’éviter des regards et certaines remarques concernant sa tenue. Elle n’était pas sale ou quoique ce soit d’autre qui puisse être dégradant. Elle ressemblait juste étrangement à l’un des costumes du célèbre Tony Montana. Le pire dans tout ça, c’est que ce n’était même pas voulu. En tout cas, pas par lui-même.

Il se souvenait du jour où ce costume avait été acheté. Il était en compagnie de son père, et comme presque à chaque fois avec ce dernier, Bellamy n’avait pas eu le choix. Génial, son père était un mafieux et maintenant il ressemblait à l’un des leurs aussi. Une cravate aurait dû normalement accompagner la tenue, histoire d’atténuer la ressemblance avec Scarface, mais elle était introuvable. Bon, au moins, il trouvait que cette tenue lui allait vachement bien quand même.

Bref.
Bien sûr, le brun ne s’était rendu compte de rien avant qu’il ne soit arrivé à destination. Et il ne se rendit compte que quelques secondes plus tard qu’on l’avait téléporté et que les cupidons étaient donc finalement passés à l’action. Bellamy s’apprêtait à explorer les lieux, lorsqu’il l’aperçut. Elle.
« Mais quelle belle surprise.
Lui qui avait songé à elle en début de soirée ne put s’empêcher de penser que les cupidons faisaient bien leur travail, au final. Et même s’il n’était pas sûr que cette dernière se souvienne encore de lui, il dit : Bonsoir Amelia. »

Tenue:
 


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Amelia Remington & A. Bellamy Aramov   Amelia Remington & A. Bellamy Aramov 1400359500-clockJeu 24 Déc 2015 - 16:25
show me what you've got


Ça ne lui avait pas plu. Pas du tout, même, car, il en fallait pour qu’Amelia soit aussi remontée. En soi, ça n’avait rien à voir avec Bellamy - c’était un pur hasard qu’elle se retrouve en sa compagnie, mais avoir été kidnappée par deux fou furieux alors qu’elle passait une soirée pareille, ça ne lui plaisait pas. Pour un peu, elle aurait tourné les talons et planté le jeune homme ici, mais elle se souvenait de lui pour le peu qu’ils avaient partagé.

Il l’avait suivie, avait voulu l’arrêter et avait fini par lui montrer quelque chose de suffisamment intéressant pour qu’elle daigne jouer pour lui - ce qui était impressionnant étant donné que seule sa famille connaissait son talent pour cet instrument. Le plus étonnant dans cette histoire, c’était qu’elle se trouvait dans la salle infinie - un endroit qu’elle détestait, comme tous les lieux magiques qu’elle avait en mémoire. Elle n’aimait pas que l’on joue avec ses sens, elle aimait percevoir la réalité et pas ce qu’on tentait de lui faire voir. C’est en partie pour cette raison qu’elle n’était pas si emballée par cet événement, à la base : chacun se déguisait selon ses goûts pour plaire et personne ne pensait à rester naturelle. Dans son cas, elle portait une robe, comme souvent, à la différence près que celle-ci était plus chère et qu’elle s’était munie d’un peu de maquillage et de quelques accessoires dont celui que Jude lui avait offert. Un regard pour le bracelet força son agacement et elle prit une grande inspiration pour retrouver son sarcasme. « Bonsoir Bellamy, que fais-tu dans un accoutrement pareil ? » Elle croisa les bras en le regardant, amusée.

C’était bien son genre de porter un costume aussi tape-à-l’oeil, mais ça lui donnait plus des airs de maffieux qu’autre chose. C’était sa façon d’être, cela dit. Un détail qui lui plaisait - car il demeurait lui-même contrairement à la majorité des gens. Avec cette pensée, elle se rappela de la raison pour laquelle elle avait passé du temps avec lui - il était, lui aussi, différent des autres, et même si elle n’aurait mit fin à sa soirée pour rien au monde, Bellamy valait le détour et demeurer ainsi fermée n’avancerait rien. « J’étais en bonne compagnie et puisque nous avons été placés de force ensemble, j’espère que tu sauras m’offrir une soirée à sa hauteur. » demanda-t-elle avec un sourire amusé. La dernière fois, elle lui avait donné un aperçu de sa personne, elle lui avait rendu les comptes qu’elle lui devait, mais ce soir, c’était différent. Elle était la cavalière - et c’était à lui de l’impressionner, à lui seul, et elle ne ferait montre d’aucune pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Amelia Remington & A. Bellamy Aramov   Amelia Remington & A. Bellamy Aramov 1400359500-clockDim 26 Juin 2016 - 1:09


Bal de Noël - Cupidon « ft. Amelia
Peut-être que non, les cupidons n’avaient pas très bien fait leur boulot.
Non pas que la compagnie d’Amelia ne lui convenait pas, au contraire. Par contre, il ne pouvait pas vraiment en dire autant pour la jeune fille. Il se sentit tout de même un peu rassuré lorsqu’elle commenta sa tenue. Certes. Il n’avait rien d’un cavalier de rêve. Il s’en rendait bien compte. « Eh bien, j’estime qu’il s’agit là de la tenue qui me représente le mieux. » C’était ça le pire. C’était la stricte vérité. Un mafieux : voilà ce que Bellamy allait probablement devenir. Alors oui, on ne pouvait que rire de l’ironie de cette tenue qui lui donnait un air de Tony Montana.

« Par contre, je dois dire que ta tenue te va à merveille. Le rouge te sied à ravir. » Certains diront qu’il ne s’agit que de flatteries et pourtant, Bellamy le pense vraiment. Il ne voyait aucune raison de la cacher de toute manière. Amelia était agréable à regarder. Il le lui avait dit. Autrement, mais il l’avait fait. Il ne savait pas si cette dernière s’en souvenait. Mais peu importe. Rien ne l’empêchait de le répéter, autant qu’il le faudra.
Il n’avait pas honte, il ne se sentait pas gêné de le dire. Pourquoi se sentir embarrassée à l’idée de dire à une personne qu’elle était plaisante ? Bellamy n’y voyait pas de raison. Le problème étant que tout le monde ne pensait pas comme lui. Et en soit, il préférait que ça me change pas.

Il sentit son assurance prendre un sérieux coup lorsqu’elle s’exprima à nouveau.
Bellamy avait déjà été mis sous pression, mais en général il savait rester plus ou moins sûr de lui. Là, c’était une toute autre histoire. Parce qu’il ne pouvait pas deviner ce qu’elle pensait, ce qui lui plairait ou au contraire, ce qui pourrait l’irriter.
Amelia était imprévisible, elle se démarquait, elle l’intriguait. Et c’était pour ça qu’il avait peur. Peur de la décevoir. Peur qu’elle ne le voit comme un insecte, un personnage sans intérêt. Alors oui, Bellamy se sentait mal. Il était également révolté, peut-être un peu jaloux de la personne qui eut l’honneur d’accompagner la jeune Remington.

Pourtant il affiche un sourire.
Un sourire parce que ça ne lui ressemblait pas de le faire disparaître. Un sourire parce que malgré le fait que cette situation lui soit grandement désavantageuse, Bellamy acceptait le défi. C’était tout ou rien. Autant prendre le risque.
Parce qu’il ne s’imaginait pas non plus la planter là et prendre les jambes à son cou en cédant sous la pression. Ce n’était pas son genre. Et il osait espérer que ça ne le sera jamais. « As-tu trouvé ton Prince Charmant, Amelia ? » Ce sera le comble. Mais il le sentait, au fond de lui-même, que c’était probablement le cas.
« Est-ce que moi, dans ma tenue digne d’un mafieux, ai la moindre chance ? » Malgré le ton assuré et l’étirement de ses lèvres, Bellamy appréhendait grandement la réponse à cette question.
Si elle lui en donnait une.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Amelia Remington & A. Bellamy Aramov   Amelia Remington & A. Bellamy Aramov 1400359500-clockDim 17 Juil 2016 - 9:47
show me what you've got


Elle porta longuement son regard sur lui, silencieuse, laissant son corps répondre à sa place. Elle devait l'admettre, en dépit de sa fierté : Bellamy n'avait eu cesse de la surprendre et d'effleurer le mérite de cette soirée - et c'est purement par amusement qu'elle avait décidé de lui révéler les critères de son jugement. Pourtant, depuis la première fois, elle ressentait de la déception à l'égard du garçon - et ses yeux perdirent une partie de cette étincelle curieuse qu'il avait réussi à faire naître jusque là.

Amelia laissa son sourire disparaître, décroisa ses bras et plongea ses yeux dans les siens avec un regard offusqué. La russe s'avança vers lui, continua de l'observer pendant quelques instants et entama une marche autour de lui, non pas dans un objectif menaçant, mais comme un gamin impatient qui n'ose pas aller trouver la sortie. Elle cherchait à lui faire comprendre ce qu'elle avait en tête en lui mettant la pression vis-à-vis de cette soirée - et paradoxalement, à le mettre plus en confiance. Elle ne jugeait pas les gens emplis de doutes dignes de sa personne ; si Bellamy craquait, elle n'aurait aucun regret quant à ses agissements. « Je ne serai pas ici si je l'avais trouvé. » déclara-t-elle avec calme - et si cette question aurait pu la vexer, via cette remise en question de sa morale, ce n'était pas ce qui la faisait vraiment tiquer. Ce garçon, en dehors de sa façon d'être, ne semblait clairement pas en confiance. Et c'était tout son contraire.

Amelia avait grandi dans un environnement riche où ses parents ne lui enseignèrent que le meilleur - et c'est tout ce à quoi elle avait droit. Elle était faite pour le haut du tableau, enrobée dans cette confiance que n'importe quel homme ne saurait ébranler - et c'est ce qui la différenciait de Bellamy. « Et si je te disais que tu n'en a aucune, ça t'arrêterait ? J'en serai très déçue. N'essaie pas de connaître tes chances, rassemble-les toi-même. » Elle soupira doucement et tourna la tête avec cette amère impression de faire la morale à un enfant. Si la soirée commençait comme ça, elle aurait du mal à faire semblant de s'y intéresser - mais elle décida de donner une dernière chance à celui qui avait su piquer son intérêt.

Une fois, il avait réussi. Il l'avait vue se dévoiler.
Amelia ne l'oublierait pas - et elle tenait à savoir si elle aussi, elle était digne de l'intérêt de quelqu'un ou s'il aurait mieux fait de ne pas la revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Amelia Remington & A. Bellamy Aramov   Amelia Remington & A. Bellamy Aramov 1400359500-clockDim 14 Aoû 2016 - 0:07


Bal de Noël - Cupidon « ft. Amelia

Touché.
Mais agir et parler d’une manière aussi peu assurée ne lui ressemblait pas. Il en regretterait presque ses paroles. Faillir face à la pression. Ça lui arrivait si rarement – probablement parce qu’il ne se rendait justement pas compte de cette pression qu’on pouvait lui imposer – qu’aujourd’hui c’était loin d’être naturel pour lui. « Non, pas du tout. Je suis connu pour être un homme très obstiné. Et j’avoue que ça a tendance à énerver la plupart. »
Forcément, c’était l’origine de la plupart de ses ennuis.

« Personnellement, je considère qu’il s’agit là d’une de mes plus grandes qualités. Qui d’ailleurs, fait défaut à beaucoup trop de personne. »

À quoi bon faire preuve de modestie ?
La vie était bien plus intéressante quand on ne l’était pas. Du moins, aux yeux du C. Et il continuera de penser ainsi, peu importe le nombre de personnes qui lui diront que non, être aussi insistant que lui, ce n’était pas une qualité. Peu importe le nombre d’individus pour lui dire que la modestie était une vertu. Tout simplement parce qu’il s’en fiche. « Même s’il y a 99.99% de chance, tant qu’il reste les 0.01%, je continue. »

Il se sent mieux.
Le regard d’Amelia n’est plus aussi pesant qu’au départ. On peut dire qu’il reprenait confiance, oui. Même s’il aurait préféré dire qu’il ne l’avait jamais perdu. Au moins, ce fut le cas pendant un court instant. « Enfin. Je me débrouille plutôt bien lorsqu’il s’agit de danser, mais je n’ai pas eu l’occasion de le faire ce soir. »
Forcément, quand son cavalier manque à l’appel, difficile de faire grande chose. Mais voilà, il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même après tout, le jeune homme n’avait invité personne.

S’il avait hésité à s’y rendre, ce n’est pas à cause de ses talents de danseur. Parce qu’il se débrouillait réellement bien, ce n’était pas un mensonge. Cependant, le russe n’avait pas appris par passion, mais par nécessité.
« M’accorderez-vous cette danse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Amelia Remington & A. Bellamy Aramov   Amelia Remington & A. Bellamy Aramov 1400359500-clockLun 12 Sep 2016 - 13:12
show me what you've got


Une danse, c’était tellement simpliste, tellement basique en l’accord avec le thème de la soirée qu’elle considéra l’option un instant comme un jeu d’enfant qu’on lui proposait. Elle observa le garçon du regard, détaillant sa tenue étrange d’une oeillade intéressée et en conclut qu’il n’y avait rien à comprendre. Elle se fondit en un léger soupir et tendit doucement sa main pour la poser dans la sienne, acceptant via ce geste la danse qu’il lui proposait. Amelia n’était pas du genre à se laisser entraîner facilement mais plutôt à faire montre d’une esprit analyse plutôt étonnant pour une fille aussi spontanée - volontairement, dans ce cas, pour intimider le jeune homme qui tentait de la séduire. Elle essayait de le décourager au maximum pour tester sa détermination, mais avec le temps et ses réponses, elle était forcée d’admettre que ce genre de choses ne marcherait pas sur lui. Ils étaient de la même trempe - il était spontané et agissait sans plus de réflexion, juste de la façon dont il le désirait. Ceci expliquait sa tenue - et cette confiance n’était pas l’absolue croyance qu’elle ne refuserait pas mais celle qu’il n’aurait pas le moindre regret.

Elle ne le forcerait pas à sortir de ses principes pour elle - certains garçons idiots en étaient capables, au regard de la volonté d’une fille, mais ce n’était pas son cas. Elle l’avait compris, c’est pour cette raison qu’elle avait décidé de lui rendre son dû - telle est prise qui croyait prendre, certes, mais la russe n’en éprouvait pas la moindre honte.

En définitif, elle était plutôt satisfaite d’un tel dénouement ; elle cherchait quelqu’un à même de défier sa volonté et il correspondait plutôt bien à ses critères. La suite de cette relation, elle aurait aimé la définir avec des pensées ou la lui exprimer, mais ses mots restaient coincés dans sa gorge sous la forme d’une interrogation si stupide et niaise qu’elle ne considéra même pas l’idée de la lui partager. Elle étira un maigre sourire sur ses lèvres et le laissa guider la danse, désirant évaluer ses aptitudes pour une discipline qu’elle avait toujours apprécié.

« J’ai changé d’avis. Tu es une personne digne d’intérêt. »

Quelque part, elle avait l’impression de céder aux caprices d’un gamin en manque de confiance qui cherchait le réconfort - mais s’il avait réussi à lui soutirer cette pensée, il méritait d’en être le témoin. Elle était mystérieuse, froide, désagréable peut-être, mais elle savait admettre ce qu’elle ressentait de temps à autres - bien qu’elle préfère le mensonge à cette honnêteté si rare qu’elle en devenait symbolique, il lui arrive de faire montre de cette dernière. Amelia leva les yeux pour croiser le regard du garçon et le ton aussi sérieux que son visage l’était, elle articula doucereusement les syllabes d’une phrase importante.

« Raconte-moi tout à ton sujet. Je veux connaître ton histoire. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Amelia Remington & A. Bellamy Aramov   Amelia Remington & A. Bellamy Aramov 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Amelia Remington & A. Bellamy Aramov
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (D5) here's some advice. (CASTIEL & AMELIA)
» Le Manoir des Bellamy.
» combat de gwendal
» Sèche moi ces vilaines larmes et viens danser! (Morph et Amelia) - Bal
» Bellamy Blake ~ "Kill them before they kill us."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P :: Cupidons-
Sauter vers: