Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

  I can tell you will always be danger - One Shot

Aller en bas 
Hello my name is
Galahad O. Thorsen
Pseudo du joueur : Narratroll
Autre(s) compte(s) ? : Casimir le héros, Merlin l'emmerdeur, Hamlet le relou ( RIP Vlad & Faust. )
Personnage sur l'avatar : Oreki Houtarou @ Hyouka, Alex Lawther IRL

Masculin Âge / Classe ou Job : 16C5
Messages : 444
Hello my name isGalahad O. Thorsen

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: I can tell you will always be danger - One Shot    I can tell you will always be danger - One Shot 1400359500-clockVen 18 Mar 2016 - 16:02
It's in the eyes

début mars


Dans une ruelle déserte , un jeune homme se réveille en piteux état. Il suffit de jeter un coup d’œil sa dégaine pour comprendre qu'il a passé la nuit dans ce coin de rue : frusques sales, visage en sang, cheveux en vrac, pas vraiment l'idée que les femmes se font du prince charmant. Ce type, c'est Vladimir, ou ce qu'il en reste après une soirée semble-t-il mouvementée. Il n'avait présentement pas la moindre idée de ce qu'il fichait ici et ce n'était pas la violente douleur lui frappant le côté droit du visage qui allait l'aider à remettre les pièces du puzzle en place... Après réflexion, ce n'était pas que son visage qui lui faisait un mal de chien, mais son corps tout entier.

- C'quoi c'bordel ?

Le Green Ranger était désorienté et avait même du mal à se remémorer son propre prénom. Pour le moment, il se souvenait juste qu'il était Gallois, qu'il détestait les vaches et que son meilleur ami était un phoque. Étrangement, ce détail ne le surprenait pas plus que ça. Peut-être parce qu'en se rappelant du dénommé Warren, il se souvint aussitôt être lui aussi capable de pratiquer la magie, ou quelque chose dans le genre. Peu après, c'est l'image d'une asiatique qui lui vint à l'esprit. Winifred ? Non. Winifred n'était pas chinoise. Et était encore une fois partie avec Preben. Chan. Voilà, c'était Chan cette fille. Et si tu avais pensé à Winnie l'espace d'un instant, c'est parce que tu aimais maintenant cette Chan. C'était une bien étrange sensation que de se remémorer la belle dont tu es raide dingue en passant par ton amour de jeunesse non partagé. Si elle savait, nul doute qu'elle se vexerait et que de ton côté, tu trouverais la tête qu'elle tire adorable.

- Sacré nom d'une vache engrossée, t'as dû t'prendre un sacré coup pour t'taper un tel bug crânien Vlad. ... Vlad ? Dans le doute, il fouilla ses poches, mais rien, pas le moindre portefeuille, pas la moindre carde d'identité. Super. Bon, on va faire avec, savoir que j'me nomme Vladimir c'déjà pas si mal. ... Oh p'tain mais j'me tape un prénom d'marde !

Ce n'est qu'après s'être plus ou moins remis les idées en place quant à son existence que Vladimir réalisa qu'il ne voyait pas grand chose du côté droit, son œil restant fermé depuis son réveil : et pour cause, ce dernier se refermait automatiquement pour empêcher le sang sale et poisseux de lui dégouliner dessus... Mais après s'être - maladroitement - nettoyer le visage avec la manche de sa veste, notre amnésique improvisé  réalisa que quelque chose clochait avec sa vue : il y avait comme un voile trouble. En effet, si du côté gauche tout était normal, pour peu qu'il n'use que du droit, c'était le flou total avec en invitées des couleurs complètement saturées.

- ... Mais qu'est-ce j'ai foutu cette nuit ?

Par automatisme, le jeune homme regarde ses mains et c'est sans grande surprise qu'il note plusieurs blessures au niveau des jointures. Il s'était battu, bien, mais avec qui ? Et pour quelle raison ? Il réfléchit. Rien. Black out complet. Pourtant il n'avait pas avalé une goutte d'alcool : en son statut d'individu incapable de tenir plus de 3 verres, il aurait déjà gerbé dans un coin. Qu'importe, pour le moment il devait avant tout rentrer à Prismver : avec ces histoires de magie révélée au monde, mieux valait pour lui ne pas traîner longtemps en dehors de l'établissement. Cependant, le blessé réalisa qu'il devait changer de plan car une fois extirpé de sa ruelle, la lumière du soleil le frappa... Bien trop fort à son goût.

-  PUTAIN !!!

Sans prévenir, les rayons solaires vinrent en effet lui brûler littéralement l’œil droit.  Il avait l'impression de se prendre un rayon laser en pleine face. Et soudain, son cerveau se réveilla pour lui apprendre que, salut mon pote, tu étais censé hurler au réveil en sentant la douleur lancinante dans ton œil, mais, hé, j'ai oublié de t'en informer, je suis un cerveau sympa t'as vu ?

Récapitulons. Des crampes à ne savoir qu'en faire, trouble de la vision, hypersensibilité, la face peinturlurée de sang et amnésie partielle ? Ouep, vu comment ça se présentait, il devait se présenter à la clinique au plus vite. Mais avec quelle explication ? " Salut, mon corps est en vrac, mon œil droit déconne grave et j'me souviens pas d'ma vie mais j'sais pas pour quoi. Par contre j'suis sûr d'avoir casser des bouches, lol ! " ? Mouaiiiis. Y a mieux pour se présenter aux urgences.

- Hey ! Toi ! Ouais, toi, avec le t-shirt Slytherin !

Vladimir reste planté là quelques instants, son unique iris visible se plantant sur l'fomme barbu semblant le désigner. Il regarde alors son t-shirt. il était vert avec un espèce de serpent argenté en motif. Ah oui, ça lui revenait. Harry Potter, tout ça.

- ... Yep ?
- Qu'est-ce que tu fiches encore ici ?!
- ... Hé ?
- Après l'foutoir que t'as foutu dans le coin hier, tu ferais mieux de dégager d'ici et fissa ! On veut pas de fouteur de troubles dans ton genre ici ! Déjà qu'on n'ouvre seulement la nuit, on a pas besoin des élèves de Prismver pour faire fuir les clients !

autant vous dire que là tout de suite, le Gallois n'entravait que dalle.

- ... 'Kay. Mais, juste pour savoir... Vous pouvez m'dire ce que j'ai fait hier ?
- Comment ça ?
- Beh... J'me souviens d'rien. C'est l'néant mon capitaine. Et j'suis même pas bourré.

Alors le barbu détailla le cours des évènements au paysan, ou du moins, sa version des faits. Le brun avait visiblement pété un câble et tabassé un groupe de 4 types de son âge, des touristes un peu trop bruyants, visiblement. Plusieurs villageois avaient alors intervenus pour stopper la bagarre. Des villageois que Vladimir avait également frappé. il semblait fou de rage, d'après les dires du quarantenaire au timbre de voix laissant deviner un mélange de colère et de crainte.

- ... Et.. J'les ai tabassé sans raisons ? Z'en êtes certain ?
- Parfaitement. Alors maintenant tu vires pisser le sang ailleurs le temps qu'on t'oublie !
- ... J'vais faire ça.

S'il commençait à avoir une idée du pour quoi du comment, Vladimir restait toujours dans le flou quant à son état : visiblement, personne ne l'avait passé à tabac : les villageois l'avaient juste dégagé plus loin afin que la bagarre cesse. Le A était perplexe. Tout d'abord, pour quoi s'être pris à ce groupe de touristes ? Il avait effectivement eu des retours comme quoi il redevenait violent, okay, mais il y avait toujours un motif derrière. Avait-il vraiment pété un fusible juste pour une bande de glandus faisant trop de bruit ?

- ... Nan. Y a un truc qui cloche.

Peu importe comment il retournait le problème, il bloquait toujours autant. Au point qu'une fois arrivé aux urgences, s'il n'avait pas résolu le mystère de son état, il n'avançait pas plus quant à son passif. Il n'avait pour le moment que quelques vagues souvenirs de son enfance à la ferme, de sa famille et de Prismver. Quelque peu inquiet, il se présenta à l’accueil d'un pas quelque peu boiteux et en se maintenant le côté droit du visage avec sa main ensanglantée.

- Et bien jeune homme, vous avez passez une mauvaise soirée, hein ?
- J'peux pas vraiment vous l'confirmer, mais ça m'semble plausible.
- Hum... Avez-vous consommé de l'alcool ?
- Nope. J'ai juste aucune idée de c'que j'ai foutu d'ma soirée... Et l'reste de ma vie m'semble pas particulièrement plus clair. Sinon mon oeil droit m'donne l'impression qu'on m'y fourre des aiguilles, c'pas l'kiff.
- Une amnésie et une douleur cornéenne? Très bien. Patientez quelques minutes, on s'occupera de vous dès qu'une place se libère. Monsieur ...?
- Vladimir. Mon nom complet ne m'revient pas. Mais j'suis élève à Prismver.
- Oh, un mono ma... Mag... Un sorcier, hein ?
- Semblerait bien qu'oui.
- Bien. Nous allons contacter votre école afin d'en savoir plus quant à votre identité. Prenez place.
- M'Kay.

Les minutes passèrent et sans surprises, d'autres blessés ou malades avaient al priorité sur toi, mon cher Vladanette. Néanmoins, les services de l'île se montrant efficace, c'est après un peu moins d'une heure avec de la glace sur le crâne qu'un médecin se chargea de ton cas. Verdict : le point positifs, c'est que tu n'avais pas de fractures sur le corps, juste des gros hématomes bien laids qui te feront hurler un juron au moindre contact physique ( Conclusion : la sadomasochisme n'étant pas une déviance sexuelle l'intéressant, interdiction pour quiconque d'enlacer le Gallois. Même Chan. ), la partie moins fun maintenant : tu allais te taper une amnésie pour une durée variable, néanmoins ça ne devrait pas durer plus de quelques semaines et d'ici quelques jours, tout devrait être clair quant à tes relations sociales ou ta scolarité.

Enfin, la nouvelle plus difficile à encaisser, c'est l'ophtalmologiste qui te la livra : comme tu t'en doutais, ton œil avait été salement endommagé. Traumatisme cornéen provoqué par un coup d'une rare violence ou, plus probable au vu de l'entaille qui laissait ton sang se déverser sur ta figure : un projectile. Tu n'allais pas perdre ton œil, mais pour ce qui était de la photophobie et la baisse de la vue, seul le temps allait t'apprendre si tout allait revenir à la normale ou si tu étais bon pour changer le verre de tes lunettes. En prime, interdiction formelle de sortir sans te protéger de la lumière sous peine de te taper de sévères migraines.

Autrement dit à toi les lunettes de soleil et les compresses dissimulées sous un eyepatch pour te la jouer borgne et devenir pote avec le prof d'histoire rouquin. Et là, si une personne normale angoisserait à mort pour sa santé, ce qui t'agaçait réellement était de te retrouver avec une vue amoindrie alors que ton pouvoir repose avant tout sur la précision et l'estimation des distances. Tu t'attendais déjà à en baver, seul ou avec Luke, pour compenser ton handicap fraîchement acquis. Tu soupires et sort de la pièce après avoir remercié le médecin pour sa patience et repart avec la boule au ventre. Tu voyais d'ici la tête de ceux que tu savais être tes proches en leur apprenant la nouvelle, le tout dans l'incapacité d'expliquer comment tu en étais arrivé là.

♦ ♦ ♦

Quelques heures, après avoir traîné dans la nuit, tu étais retombé sur ce groupe de touristes et tu leur étais à nouveau tomber dessus, mais cette fois pour une bonne raison : ces connards que tu n'avais pas pu sentir s'amusaient à tourmenter un de tes semblables. N'écoutant que cette rage qui s'était graduellement installé en toi, tu avais chargé, permettant à l'élève à la cravate bleu de fuir.

Ce que tu n'avais pas prévu, trop aveuglé ( *wink wink* ) par la colère pour réfléchir, c'est que le plus costaud allait faire en sorte de te bloquer et que l'un de ses chers amis allait s'empresser de te jeter une putain de brique à la face, avant que, tous en cœur et profitant de ta perte d'équilibre, ils ne se mettent à te lyncher jusqu'à ce que tu perdes connaissance. En prime, ils s'étaient même permis de te piquer tes papiers et ta thune. Décidément, depuis que le monde savait pour vous, les touristes curieux de vous rencontrer étaient de plus en plus amicaux.

Mais tout ça, tu ne t'en souviendras que bien plus tard.




_______________________


All we are is an isle of flightless birds

 I can tell you will always be danger - One Shot 1524750062-leafeonshinyxy
Revenir en haut Aller en bas
 
I can tell you will always be danger - One Shot
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: