Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Apologies

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Apologies   Apologies 1400359500-clockDim 16 Mar 2014 - 19:00



Apologies

feat : Zack Vincentius
Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre que n'en rêve votre philosophie.
Lorsque Céleste entendit les excuses de son petit-ami, elle ne pu s'empêcher de pleurer davantage. Elle ne voulait pas qu'il perde sa place par sa faute. La jeune femme savait à quel point le blond y tenait. Se mordant la lèvre, afin de contenir ses sanglots, la demoiselle fixa longuement son professeur. D'un côté, notre amie mourait d'envie de voir sa mère, de la serrer contre elle. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas eu de contact physique avec cette dernière. Depuis une bonne dizaine d'année... Mais, d'un autre côté, si un membre du personnel les voyaient, Zack pouvait dire adieu à son poste,et cette idée désolait Céleste. Elle n'était pas si égoïste. Alors que son corps tremblait légèrement, la rouquine cala sa tête contre le torse du philosophe, tout humant son parfum. Dès que la jouvencelle se calma, elle tenta tant bien que mal de sourire à son petit-ami :

- Je... Je vous aime... Pardonnez moi...

La jeune femme vint caresser ses joues, longuement :

- Vous aller vraiment m’emmener la voir ?

La jouvencelle avait un peu de mal à y croire, elle attendait ça depuis si longtemps.... Cela était comme un songe. De retrouver Zack comme zu premier jour, de revoir sa mère... Malheureusement les tourtereaux devaient faire le voyage en voiture, puisque la rousse ne pouvait réserver des billets. Mais au moins, ils seraient ensemble. Des qu'ils furent en dehors de l'établissement, l'italienne plaqua son professeur contre un mur, avant de l'embrasser sans rete Jnue...  Enfin, elle pouvait enfin regoûter à la chaleur de ses lèvres. Sa main droite se perdait dans l'épaisseur de ses cheveux d'or, l'autre dessinait les subtiles courbes de son torse.

- Monsieur... Je dois aussi vous avouer quelque chose...

Céleste baissa soudainement la tête, anxieuse. Un silence de plomb se faisait sentir dans la petite salle de classe... Serrant fermement sa petite jupette, la demoiselle murmura :

- Je... J-je crois... que j-je suis enceinte...

Évitant le regard de son professeur, la rousse poursuivit :

- E-et, ce ne peut qu'être que votre enfant...


H.S : SI TU VEUX RAJOUTER QUELQUE CHOSE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Apologies   Apologies 1400359500-clockLun 24 Mar 2014 - 19:05


Apologies
Tu corrigeais des copies, essayant de penser à autre chose... Depuis quelques temps ta petite amie était très distante avec toi, c'était hélas nécessaire, votre relation était trop dangereuse pour pouvoir l'exposer aux yeux du monde entier, surtout dans l'établissement. Tu avais du prendre tes distances avance la rousse, refuser ses rendez-vous, repousser ses avances. Elle t'en voulait et tu comprenais. Tu gribouillas des notes plus horribles les unes des autres sans vraiment lire le travail de tes élèves. Tu t'en voulais de ne pas être plus avenant, mais c'était pour son bien ! Pourquoi ne pouvait elle pas comprendre cela ? Tu tenais tellement à ce travail, tu ne pouvais le perdre comme ça... Tu étais égoïste, mais elle aussi d'un coté... Non... Elle avait raison, tu ne prenais plus soin d'elle, tu était devenu un de ces petits amis inintéressant, peut être finirais tu par la perdre... Cette pensée te mis dans une rage folle, tu explosas ton stylo rouge contre le mur, non, elle ne pouvait pas partir comme ça, tu l'aimais bien trop... Un jour ou l'autre il faudra que tu démissionne, pour elle, si elle voulait encore de toi évidement. Tu rangeas ces horribles copies dans ta besace lorsque ton nez fut attiré par une odeur familière, son parfum. Non, ce ne pouvait être que ton imagination, cette odeur de lys devait venir du jardin. Tu redressas la tête et tu la vis, elle était revenue te voir, son visage était plus beau que d'habitude, mais couvert de larmes, ton coeur flancha.

- Mademoiselle...

Ses cris, ses pleurs, ils étaient si déchirants, tu ne remarquas même pas que tu t'étais avancé vers elle. Tu l'attrapas et la serras contre ton torse. Tes mains se perdirent dans sa chevelure de feu, puis ils descendirent sur son dos, tout en caressant ses omoplates tu essayas de la calmer. Sa mère souffrait, et elle aussi. Tu devenais la ramener en Italie. Tu caressas délicatement sa joue essuyant quelques larmes au passage.

- Partons en Italie, voir votre mère... Je me fiche si ils décident de me renvoyer, je ne me suis pas assez occupé de vous, je m'en excuse...

Tu pris sa petite main entre tes grands doigts et y déposa un léger baiser, tu ne pouvais pas résister face à la jeune femme, tes lèvres mourraient d'envie de se coller aux siennes, mais ici tu ne pouvais pas. Il fallait que tu partes.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Apologies   Apologies 1400359500-clockDim 20 Avr 2014 - 11:29


Apologies
Trop de choses te passaient par la tête à ce moment la... Tu avais réussi à mettre ton élève enceinte. Tu voyais déjà ton contrat de travail s'envoler avec des petites ailes et une énorme peine de prison te foncer droit dessus pour abus de mineurs. Tu fixais la jeune femme, ne sachant quoi dire. Tu allais encore lui attirer des problèmes. Il fallait réfléchir rapidement, trouver ce qu'il y aurait de mieux pour elle et pour toi, ainsi que votre bébé... C'était si étrange de dire ça. Tu t'appuyas contre le mur sans lâcher la rousse du regard.

- Pour le moment, nous allons partir en Italie... Nous verrons plus tard... Mais vous ne pourrez pas cacher votre grossesse bien longtemps. Le mieux serait de l'annoncer, tout en cachant l'identité du père. Si nous avons été suffisamment prudent, personne ne devrait me soupçonner.

Pour le moment il fallait que tu continues à être distant avec elle, pour sur tu étais heureux de pouvoir fonder une famille avec elle (même si c'était un peu tôt) mais rien ne devait transparaitre sur ton visage. Votre avenir était en jeu, le siens surtout, elle ne pouvait pas se permettre d'arrêter ses études à cause de toi.

- Il faudra à nouveau être distant à notre retour Céleste, et je le crains, confier votre enfant à votre belle-mère.

Cette idée te glaçait le sang, ton rang t'interdisait de t'occuper de ton propre enfant. Et partir de l'établissement juste après la naissance de ce dernier serait  trop suspect. Espérons que la jeune femme comprenne correctement ton raisonnement car vu comme ça, on a plutôt l'impression que tu cherches absolument à l'abandonner. Il va falloir que tu prévoies un plan pour la protéger, tout en restant discret. 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Apologies   Apologies 1400359500-clockLun 2 Juin 2014 - 17:08
Céleste n'osait plus regarder Zack. Bien que notre amie ne savait pas vraiment si elle était réellement enceinte. La demoiselle ne fit qu'écouter son professeur, en hochant la tête. A vrai dire, celle-ci n'avait pas vraiment envie de s'éloigner du philosophe... Mais ils n'avaient pas vraiment le choix. La rousse se dirigea silencieusement vers la voiture du blond, sans lui adressait le moindre regard. La simple idée de s'éloigner de lui la désolait. Après quelques heures de voyage, Céleste scruta Zack, avant de murmurer faiblement :

- Vous savez... Je ne suis pas vraiment sûre d'être enceinte...

La donzelle continua de le fixer, en tentant de lui sourire :

- Vous avez mauvaise mine... Vous devriez vous reposer... On peut s'arrêter pour la nuit...

La jouvencelle força le blond à s'arrêter, avant d'aller réserver une chambre pour la nuit. Son amant avait besoin de repos, et surtout de tendresse. L'étudiante le laissa s''installer sur le lit, puis su glissa derrière lui, doucement :

- Monsieur... Je ne veux pas que vous me laissiez toute seule... J'ai besoin de vous... Lui susurra-t-elle à l'oreille, en passant ses bras autour de son cou.

Céleste avait besoin de lui parler, de se sentir réconfortée. Trop de choses l'avaient chamboulé. Doucement, elle vint poser ses frêles mains sur les épaules de son professeur, et le massa, tendrement.

- Détendez-vous un petit peu... Je sais que je vous ai causé du tord... Pardonnez-moi...

La rouquine baissa la tête, et vint se coller au dos du blond :

- Mais... Quand je vous ai vu avec cette femme... J'ai eu peur...

Céleste ne supportait pas qu'une autre femme puisse être aussi proche de son petit-ami, c'était une grosse jalouse.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Apologies   Apologies 1400359500-clockMer 9 Juil 2014 - 22:36


Apologies
Les frêles mains de la rousse dansaient sur ton dos, mais tu étais trop tendu pour pouvoir apprécier un tel honneur. Tu avais tellement peur pour elle, sa vie allait être gâchée, comme pour ta mère... Elle ne pouvait pas se permettre d'arrêter ses études pour ton enfant, c'était ta faute aussi, en plus tu ne pourrais pas être présent pour lui, comme ton père... Tu te levas d'un coup et te dirigeas vers la fenêtre pour prendre l'air. Tu n'arrivais pas à lui adresser un mot de peur de te cacher ou de craquer, elle n'avait pas besoin de ça.

- Vous ferriez mieux de dormir mademoiselle... Une longue route nous attend demain, et je tiens à être en forme. Profitez de l'hôtel, allez prendre une douche.

Tu partis alors sur le petit balcon de votre chambre. Tu venais de remarquer que tu allais devenir comme ton père, un homme qui ne fait qu'abandonner sa famille, m^le si toi ce n'est pas intentionnel c'était tout de même dégueulasse. De plus Angelo allait sans doute se venger sur la jeune femme à cause de toi encore. Tu ne savais pas quoi faire, à part le confier à Flavia pour un moment... Mais qui qui sait de quoi Angelo serait capable ? Il bat son fils, et sa propre fille... Il, il la... Non, finalement votre enfant ne serait pas en sécurité en Italie, mais comment expliquer ça à Céleste. Et à qui confier cet enfant ? Tu repartis alors dans ta chambre, plus pâle qu'avant ne savant que penser. Tu t'allongeas sur le lit sans dire un mot et en cherchant toujours une solution... Le confier à Rafael ? Pourquoi pas, mais il n'avait pas fini ses études non plus... À un autre prof ? Non plus, ça serait trop louche. Tu soupiras bruyamment en te tournant et te retournant sans cesse dans le petit lit de l'hôtel.  

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Apologies   Apologies 1400359500-clockVen 11 Juil 2014 - 17:50



Apologies

feat : Zack Vincentius
Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre que n'en rêve votre philosophie.


Céleste était heureuse de retrouver son petit-ami, elle voulait profiter de cette soirée pour le retrouver, et surtout parler de leur avenir. Mais, le blond ne semblait pas de cet avis. Il se leva brusquement, afin de lui tourner le dos. La jeune femme sentit son cœur se serrer. Il pensait sûrement qu'il allait lui gâcher la vie. Cependant, au vu des circonstances, c'était plutôt elle qui allait causer son malheur. Il pouvait perdre son emploi à tout moment. La jouvencelle se leva brusquement, afin de rejoindre la salle de bain. Dès qu'elle fut proche de la porte, celle-ci se retourna soudainement, afin de fixer son professeur. Celle-ci le fixa longtemps, avant de froncer les sourcils. Les larmes lui montaient encore aux yeux.

- Vous n'êtes vraiment qu'un imbécile ! Vous pensez arranger les choses en étant froid, en m'abandonnant ?! Je suis prête à arrêter mes études pour m'occuper de cet enfant. Jamais je ne le confirais à Flavia. C'est notre enfant ! Je veux m'en occuper... Vous n'êtes vraiment qu'un idiot ! Pourquoi vous voulez le confier à quelqu'un d'autre ? Vous n'en voulez pas ?! Vous... Vous ne voulez plus de moi hein... Vous préférez la compagnie de cette femme n'est-ce pas..? Je comprend... Elle est sûrement beaucoup plus mature que moi, et n'a probablement pas fait autant d'erreurs que moi. Mais... Jamais, jamais elle ne pourra vous aimer autant que moi... Je veux rester avec vous, je veux qu'on s'occupe de cet enfant ensemble... Si vous ne voulez pas le comprendre... Ne ... Ne m’adressez plus la parole !

Céleste ne voulait pas vraiment que son petit-ami l'abandonne, elle avait juste besoin de sa présence. Sentant qu'elle allait encore une fois perdre ses moyens, cette dernière s'enferma dans la salle de bain. La rousse se fit couler un bain, puis  fouilla frénétiquement ses poches, afin d'en sortir un paquet de cigarettes. La jeune femme le fixa longuement, avant de le jeter sur le sol. Non ! Elle ne pouvait pas recommencer... Elle ne devait pas laisser ses démons l'emporter, pas encore. La rouquine profita donc du confort d'un bain, tout en laissant ses sentiments s'échapper. Elle aimait beaucoup trop Zack pour le perdre.

H.S : SI TU VEUX RAJOUTER QUELQUE CHOSE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Apologies   Apologies 1400359500-clockVen 11 Juil 2014 - 19:54


Apologies
Tu t'approchas doucement de la porte de la salle de bain. Tu t'en voulait d'avoir mis Céleste dans cet état, tu savais à quel point elle tenait à toi et c'était réciproque. Tu hésitais à frapper à la porte; Tu ne voulais pas encore la blesser. Mais tu n'avais pas envie qu'elle vive la même chose que ta mère... Tu décidas d'entrer dans la pièce et te jetas sur la jeune femme. Tu la serras contre toi, comme si elle allait s'envoler, comme si tu allais la perdre. Ta main se perdit dans sa chevelure de feu, l'autre caressait sa colonne vertébrale. Tu ne savais pas quoi lui dire... Tu ne voulais pas la fâcher de nouveau.

- Pardon... Je m'inquiète pour toi...

C'était la première fois que tu tutoyais la jeune femme, mais il était temps de faire évoluer votre relation et ceci n'était que le premier pas. Il fallait se rendre à l'évidence, vous étiez plus qu'un couple maintenant, dans quelques mois vous allez former une famille. Il était temps de faire mieux mon petit Zack.

- Au pire... Je suis près à retourner à Berlin... Avec toi et le bébé. Ils cherchent des profs aussi la bas.

Tu te mis à lui sourire légèrement, il est vrai que tout serait plus simple si vous partiez de cet établissement, peut être pas tout de suite, mais quand Céleste aurait obtenu son diplôme, en attendant tu te débrouilleras pour l'aider et pour t'occuper de ton enfant. Il fallait vraiment que tu sois plus présent dans sa vie, au diable les autres. Tu embrassas encore une fois ses lèvres couleur cerise, ne la lâchant toujours pas. 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Apologies   Apologies 1400359500-clockSam 12 Juil 2014 - 15:58
Céleste sursauta légèrement lorsque le blond se précipita dans la salle de bain, elle évita son regard du mieux qu'elle pouvait. Alors que la demoiselle allait s'excuser de lui avoir dit toutes ses choses mais, son professeur la coupa en la prenant dans ses bras. La jeune femme n'osait plus bouger, elle profita alors de la chaleur de son petit-ami. La jouvencelle ne pu s'empêcher de rougir lorsque son professeur la tutoya. Elle n'avait jamais osé franchir ce pas, elle qui pourtant était si entreprenante.

- Moi aussi, je suis désolée... Je vous... Je t'aime...

Les deux tourtereaux passèrent la nuit ensemble, puis se rendirent à l'établissement où sa mère était internée. Céleste s’avança rapidement vers un médecin, afin de lui demander où se trouvait sa génitrice. Ce dernier resta longuement silencieux, avant de poser sa main sur l'épaule de la demoiselle :

- Elle est morte depuis plusieurs années maintenant.

L'adolescente fronça les sourcils, avant de repousser le médecin :

- Vous mentez ! J'ai reçu une lettre d'elle dernièrement...

Visiblement, c'était un imposteur qui lui envoyait toutes ses lettres. Mais, qui ? Ce n'était ni le genre d'Angelo, ni celui de Rafael. Il ne restait que Flavia. Il est vrai que celle-ci s'était toujours comportée comme sa mère.Elle composa rapidement le numéro de la jeune femme sur son téléphone :

- Flavia... MA mère est morte.. Je... Je sais que c'est toi qui m'a envoyé toutes ses lettres... Depuis combien de temps me le caches-tu ..?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Apologies   Apologies 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Apologies
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apologies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: