Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Video Games.

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Video Games.   Video Games. 1400359500-clockJeu 12 Juin 2014 - 7:48
(c) Zelda.
hrp : indianred.

Feat. Mateo
Party girls don't get hurt

1, 2, 3, drink.
Pourquoi fais-tu ça ? Pourquoi t'obstines-tu à t'auto-massacrer ? C'est du suicide, de continuer d'avancer, d'ignorer cette douleur lancinante, cette souffrance qui t'arrache les tripes, autant physique que morale. Tu fuis tes proches et fracasses tes ennemis, tu évites l'amour et prends la haine en pleine face. Tu es stupide. La ferme. Tu pourrais remédier à tout ça. La ferme. Parles-leur, dis-leur que tu as mal, affrontes leur regard compatissant, sens-toi faible comme tu l'es. Jamais.

Une main dans tes cheveux, rapide, pour occuper tes doigts fins. Tu soupires et regardes le brun à côté de toi, forçant un léger sourire. Paraître naturelle, c'est la clé. Paraître heureuse, c'est la porte. Réussir, c'est l'autre pièce. Une salle d'arcade, juste devant vous. Tu fourres tes pattes dans tes poches et observes brièvement le bâtiment. L'un de tes préféré, l'un de ceux que tu visites le plus souvent - sans forcément être accompagnée.

« Alors, on entre ou on attend comme des clochards devant ? » Petit rire, et tu lui prends la main, tu le traînes avec toi. « Fallait pas me proposer ça si t'as pas de sous, mon grand. »

En réalité, tu ne sais pas s'il en a, tu t'en fiches - mais tu n'iras pas jusqu'à lui payer ses jeux, il se démerde. C'est sa faute, c'est lui qui voulait une deuxième chance, après l'échec cuisant de cette soirée, au bar. Tu n'avais pas mordu à son hameçon et avais été particulièrement méchante, ce qui te pesait, au fond. Ouais, au fond tu t'en voulais et tu désirais te faire pardonner, mais ton arrogance l'avait refusé - obstinément. Et c'est lui qui est venu vers toi, finalement. Ah, Mateo, peut-être que tu es masochiste et que tu fais exprès de ramener tes fesses quand la petit Anarchy n'est pas au meilleur de sa forme ?

Ou alors il n'a simplement pas de chances. Une question qui restera en suspens. Tu passes la porte sans lâcher son poignet, l'entraînant plus comme un esclave que comme un ami - tu ne sais même pas comment le considérer, après ces quelques verres. Aujourd'hui, pas d'alcool, hein ? Il ne veut probablement pas te draguer. De toute façon, le seul qui obtiendra un baiser - ou autre - de ta part, c'est Eryk. En pensant à lui, tu te mords la lèvre inférieure, tu retiens ce petit soupir presque nostalgique. Il te manque un peu, tu n'as pas osé aller le voir après ton entrevue douloureuse avec Edean.

Tes bras et tes jambes portent encore les marques de cette énième bagarre, mais il ne reste sur ton visage que quelques cicatrices quasi-invisibles, ce qui te soulage quelque peu. Tu lâches Mateo pour prendre ton portefeuille et glisses une pièce dans le premier jeu qui attire ton regard. Tu jettes un coup d'oeil à ton compagnon et montres d'un geste de la tête le siège voisin, souriant franchement cette fois.

« Assieds-toi, je mords que quand on me provoque trop. » C'est vrai, mais il n'a pas besoin de le savoir - il devrait prendre ça pour une blague, du moins tu l'espères. Tes yeux rouges se reportent vers l'écran et tu répartis tes doigts sur les touches, attendant qu'il en fasse de même pour commencer. Un jeu de versus, tu adores ça.

« On va voir si t'arrives à te défendre contre une fille, ou si cette fille te démonte... Ca te dit de parier ? Pas de l'argent, disons... des gages ? »

Et ta bonne humeur semble retrouvée.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Video Games.   Video Games. 1400359500-clockLun 16 Juin 2014 - 22:10
Video Games.
C'est inopiné, d'être tombé sur elle comme par enchantement. Depuis la dernière fois, je n'arrête pas de ressasser mon échec dans ma tête. Stupide. En y repensant, je me suis vraiment conduit comme un con. Cela dit, je me plais à mettre ça sur le compte de mon pouvoir. Ou plutôt, mon absence de pouvoir. Sombre crétin, je pensais vraiment réussir à plaire sans l'utiliser ? Qu'importe. Toujours est-il qu'en me promenant dans les rues de la ville, je suis tombé nez à nez avec Anarchy, et avec je-ne-sais-quelle once de débilité, je me suis précipité de l'inviter pour me racheter.

Nous voilà donc devant la salle d'arcade. J'avais cru me rappeler qu'elle était fan de Zelda, et bien que les jeux vidéos ne soient pas vraiment mon truc, je me suis dit que ça pouvait être sympa. Et cette fois-ci, je n'aurais pas l'être d'un dragueur lourd et profiteur. Je vois bien qu'elle se force à me sourire, qu'elle n'a pas l'air ravie d'être là. Ou plutôt, d'être avec moi. Cependant, son rire résonne comme une douce mélodie et je suis happé vers l'intérieur, non sans avoir subi une ou deux piques de sa part. Je balbutie une réplique comme un con.

- Oh mais.. J'ai des sous !

Bravo, tu t'illustres mon bonhomme ! Grace à ça, elle va me prendre pour un génie, c'est sûr. Je souris tout penaud, avant d'être entraîné vers un jeu au fond de la salle. Deux sièges face à un seul écran, un jeu de versus donc. Hmm hmm. Cela risque d'être intéressant, et un brin humiliant. Mon crédo c'est plus le sport que les jeux vidéos, mais je vais essayer de ne pas me faire massacrer.. Surtout par une fille.

« Assieds-toi, je mords que quand on me provoque trop. » Cette phrase me laisse perplexe, et une pensée surgit soudainement : je n'utilise toujours pas mon pouvoir. Devrais m'en servir, juste un peu, pour rattraper la situation avec ma sauvageonne ? Ce mot m'arrache un sourire en coin. Je m'apprête à lui répondre lorsqu'elle propose des parier des gages. Des gages ? Cela s'annonce plus amusant que prévu.

- Je ne suis pas un pro comme toi, mais l'idée de parier me semble séduisante..

Je n'en dis pas plus, je ne voudrais pas non plus étaler ma nullité absolue. J'observe discrètement la manière dont elle place les doigts sur la machine, et imite sa posture. J'inspire un grand coup, avant de me concentrer sur l'écran. Bien, maintenant c'est le grand saut dans le vide. Au passage, il faudrait que je réussisse. Je réfléchirai à l'usage de mon pouvoir plus tard, pour l'instant je ne pense pas en avoir besoin. Ce sera ma solution de replis. Appuyant sur le bouton Start sans la prévenir, j'utilise ce subterfuge peu fairplay pour espérer prendre une marge d'avance. D'une voix innocente, j'annonce alors :

- Attention, c'est parti !

Mes yeux ne s'attardent plus sur elle, mais seulement sur l'écran. Ma stratégie d'attaque ? L'improvisation.

HRP : Désolé du retard, j'espère que ça te plaira ! Enjoy it ♥
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Video Games.   Video Games. 1400359500-clockVen 20 Juin 2014 - 11:25
(c) Zelda.
hrp : indianred ; c'pas très long désolée.

Feat. Mateo
Party girls don't get hurt

« Oh mais.. J'ai des sous ! »

Tant mieux, parce que de ton côté, tu n'en as pas tant que ça. Un sourire fend tes lèvres, le plus crédible possible. C'est presque reposant d'être avec lui, lui qui stresse tellement. Oui, tu le sens, sa tension essaye de t'envelopper toute entière pour que tu te mettes à sa place, pour que tu te sentes idiote à sa place. Mais tu aimes bien ta position présente, et tu préfères la garder.

« Je ne suis pas un pro comme toi, mais l'idée de parier me semble séduisante.. » Si t'es un noob, dis-le de suite, histoire de pas te ridiculiser... Si tu ne dis rien, tu n'en penses pas moins, on ne peut plus amusée par son attitude. Autant le dire, on dirait que tu viens de lâcher un chiot devant une meute de loup - toi-même incarnant la meute et étant, bien évidemment, l'alpha. Tu soupires et enclenches le bouton qui fera démarrer le jeu, les yeux de nouveau rivés vers l'écran. Allons-y, puisqu'il en est ainsi.

Sourcils froncés, mine concentrée. Tes doigts volent sur les touches, enserrent à peine la molette fluorescente censée faire bouger ton personnage. Tu ne le fais pas réellement se mouvoir, tu te contentes d'être à la bonne distance pour frapper ton adversaire, impitoyable dès le début de la partie. Gagner est ta seule volonté, c'est bien connu, tu détestes vraiment perdre. Et contre Mateo, visiblement, ça n'est pas si dur. Probablement parce qu'il n'est pas habitué à ce genre de jeux.

Pas un mot n'est soufflé, pas un rictus n'est dessiné. Seule une mine passionnée, comme d'habitude lorsque tu joues avec sérieux. Tu souffles doucement et achèves le premier round sans trop de soucis, ce jeu n'a pas de vrai secret pour toi - à force de regarder les autres jouer, on s'y connait. Tu lâches la tension de tes épaules pour lui lancer un regard moqueur, alors que le faux présentateur demande la confirmation du lancement du deuxième round. « On dirait que tu as du mal à commencer ? Hmm, je me demande qu'est-ce que je pourrais te faire faire en échange.. ~ »

Sans attendre qu'il réponde, tu abats ton poing sur la touche « Start » et entames le second tour, peut-être un peu trop sûre de toi. M'enfin, on verra.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Video Games.   Video Games. 1400359500-clockLun 23 Juin 2014 - 15:21
Video Games.
Son silence me met mal à l'aise, je n'arrive pas à savoir ce qu'elle pense. En même temps, ce n'est pas une bavarde. Je repense à la soirée au bar honteusement, et c'est vrai que je ne sais pas grand chose sur elle. Qui est-elle ? À part Zelda et les jeux vidéos, que fait-elle de sa vie ? Je voudrais en savoir plus mais n'ose pas, de crainte qu'elle me fuit comme la dernière fois.

Elle a dû comprendre directement que je ne jouais pas, son soupir en dit long. Je ferme les yeux rapidement mais ne me laisse pas m'abattre, je n'ai pas dit mon dernier mot. La partie commence et je sens que ce ne va pas être si difficile que je l'aurais cru. J'observe la manière dont elle joue. Ses doigts bougent avec grâce et rapidité sur la machine, je ne tente pas vraiment de gagner. Un tour de chauffe, comme on dit ! J'analyse et je retiens. Bon, j'ai perdu le premier round. Relevant les yeux vers elle, je lui lance un sourire gêné.

« On dirait que tu as du mal à commencer ? Hmm, je me demande qu'est-ce que je pourrais te faire faire en échange.. ~ »

- Méfie-toi de l'eau qui dort, chica ! Profite bien de ce gage, ce sera peut-être le dernier..

Dans un élan de confiance, je me suis peut-être avancé trop vite. Tant pis, je n'ai plus le choix maintenant, il faut que je la batte au prochain round ! Après un clin d’œil joueur à la demoiselle, mon attention se reporte sur le jeu et car elle a lancé la seconde partie. Ce coup-ci, je sais à quoi m'attendre. J'ai bien appris ma leçon, j'ai observé la maîtresse, et je ne compte pas me faire ridiculiser ! Chassez le naturel, il reviendra au galop : ma fierté a été mise trop longtemps de côté.

Au début hésitants puis de plus en plus habilement, mes doigts parcourent le bloc de métal. Les deux personnages à l'écran s'affrontent vaillamment. Ce n'est pas simple mais petit à petit le mien prend de l'assurance et la vie de celui d'Anarchy descend, à mon plus grand plaisir. J'essaye rapidement d'apercevoir un changement sur son visage, mais elle ne laisse rien transmettre. Je souris, amusé de cette soirée qui ne s'annonce pas si horrible que ça. C'est que ce n'est pas si nul, ces jeux !

Après une lutte acharnée, je relâche toute la tension accumulée dans mon corps : gagné ! Avec un regard d'autosatisfaction, je reporte mon attention sur mon adversaire. Que vais-je bien pouvoir lui demander ? Un tas d'idées traverse mon esprit, mais aucune ne me convient. Avant de me décider, je fanfaronne gentiment.

- Match nul ! On attend la fin pour annoncer les gages ?

Je sors une pièce de mon portefeuille, et la brandit sous ses yeux comme pour la défier. Après ces deux parties, il faut bien faire la belle !

HRP : //
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Video Games.   Video Games. 1400359500-clockDim 29 Juin 2014 - 16:18
(c) Zelda.
hrp : indianred ; c'pas très long désolée.

Feat. Mateo
Party girls don't get hurt

« Méfie-toi de l'eau qui dort, chica ! Profite bien de ce gage, ce sera peut-être le dernier.. » Cette confiance en lui, ça t'amuse. Et surtout, ça te distrait. Alors qu'il se bat vaillamment et avec toute la concentration du monde, tu ne peux t'empêcher de repenser à cette soirée, durant laquelle tu as si bien réduis ses espoirs à néant. Ah, vile Anarchy qui se satisfait du malheur des autres. Et il gagne ce tour, t'arrachant un chuintement surpris. Merde. A force de réfléchir, tu perds.

Un grognement s'échappe d'entre tes lèvres, parce que tu détestes perdre. Mais la journée est loin d'être finie, tu auras tout le temps de prendre ta revanche. Souriant d'un air vicieux, tu te détends sur ton siège en poussant un soupir. Tes doigts craquent, trop tendus. Aïe, ce son te dégoûte. « Match nul ! On attend la fin pour annoncer les gages ? » Un simple hochement de tête pour réponse.

Tu fermes les yeux et te reposes quelques instants, plongée dans tes pensées. Laisser ta dépression remonter maintenant foutrait ta journée en l'air, donc tu préfères réfléchir au gage. Hmm.. L'obliger à payer une tournée ? Non, l'argent c'est précieux, surtout quand on est payés en Prism dans l'établissement. Soupir exaspéré, cette pratique te révulse. M'enfin, on n'y peut rien. Tu lui voles sa pièce et la fait tourner entre tes doigts, rabattant subitement tes paupières en arrière. « On verra à la fin, ouais. » Bâillement. « Fais pas trop le fier, c'juste que j'suis crevée mon chou. »

Excuse non valable, mais tu t'en fous. A vrai dire, sur le moment, tu t'en fous de tout. Des cours, de la guerre des classes, de ta propre vie... C'est drôle, en un sens, de ne plus s'inquiéter inutilement. C'est comme de lâcher une grosse pierre sur le pied de quelqu'un d'autre, même si on apprécie la personne, ça soulage de ne plus avoir quoi que ce soit sur les bras.

Tu ne dis plus rien et fourre la pièce dans la fente, déjà prête pour le prochain tour. Il faut que tu gagnes, c'est tout ce qui t'importe. Il faut que tu le battes, que tu lui montres qu'une Scarlet ne perd que très rarement - et avec une bonne raison. Autant qu'il voit qu'une fille déprimée peut le latter à un jeu pris au hasard sans problème, quoi...

Ah, Anarchy, que tu es vicieuse. Que tu es méchante.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Video Games.   Video Games. 1400359500-clockJeu 3 Juil 2014 - 12:33
Video Games.
« Fais pas trop le fier, c'juste que j'suis crevée mon chou. »

La façon dont elle grogne lorsqu'elle perd me fait halluciner. Mais qu'est-ce que c'est, cette fille ? Impossible de la cerner. Après l'autre soir je ne pouvais m'en prendre qu'à moi même si je ne comprenais rien, mais là.. Il fallait le dire si elle avait juste besoin de quelqu'un à écraser !

Elle me fascine. Je n'arrive pas à me servir de mon don, ou plutôt je n'arrive pas à m'y résigner. Je veux comprendre le mécanisme de ce petit être complexe sans coup de pouce, et qu'elle m'accepte. L'échec social, je ne connais pas. Pourquoi avec elle c'est aussi dur ? Elle a l'air blasée, et ça fait un peu de peine à voir. Ah, Anarchy, aide-moi à te comprendre..

Elle m'arrache la pièce des mains et l'insère dans la machine. Je ne dis rien, mes yeux sont rivés sur l'écran. Si je veux grimper dans son estime - étant donné que je n'ai pas l'air d'y être placé bien haut - il faut que je la batte. De son côté, je la sens aussi remontée à bloc, ça risque d'être sportif cette dernière manche. Tout le long de la partie, c'est serré. Nos jauges de vie descendent à peu près à la même allure.

En leitmotiv, une phrase tourne en boucle dans ma tête : Il faut que je gagne. La partie est bientôt finie, les deux persos sont presque K.O. Je retiens mon souffle, elle est en train de me battre. Je vois d'ici ma défaite, mais je ne peux pas laisser ça arriver. Alors, dans un dernier brin d'espoir, j'essaye d’enchaîner les combos. J'avoue, c'est moins gracieux qu'elle, j'appuie un peu sur tous les boutons au hasard.

Mais n'empêche que lorsque je m'y attends le moins, je vois enfin "K.O." sur la machine. C'est elle ou c'est moi ? Une petite grimace vient se coller sur mon visage, jusqu'à ce que je découvre que je suis le vainqueur. Vraiment, de trois fois rien. Avant que je n'ai eu le temps de le maîtriser, un petit "Wouhou !" sort de ma bouche, à la fois surpris et fier.

Puis mes yeux se posent sur elle, et je déchante rapidement. Son regard noir me glace le sang. J'appréhende sa réaction, que va-t-elle faire ? J'ai bien peur d'avoir signé mon arrêt de mort, tout compte fait. Je tente une petite remarque pour détendre l'atmosphère.

- Eh bien, on dirait que le jeune Padawan a dépassé le maître !

HRP : J'espère que ça t'ira ♥
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Video Games.   Video Games. 1400359500-clockDim 13 Juil 2014 - 17:55
(c) Zelda.
hrp : indianred ; c'est de la merdeuuuh.

Feat. Mateo
Party girls don't get hurt

Tu n'as plus envie de jouer. Tu n'as plus envie de faire quoi que ce soit. Tes doigts bougent mollement à la fin du combat, il gagne - logique. Tu pousses un soupir, tu t'appuies nonchalamment contre ton siège et lui lances un regard presque vide, toute motivation à bouger s'étant volatilisée. Ta main se lève et remue en un geste vague ; tu n'as même pas le désir de faire une blague, de rire à la sienne ou de lui sourire poliment. La larve que tu es ne dit rien, ne bouge pas. Elle attend que le temps fasse son affaire.

Il est déjà tard, manifestement. Tu réussis à te lever et à lui indiquer de te suivre, sortant de la salle d'arcades en ignorant les gens que tu bouscules involontairement. Ils grognent, ils râlent comme des animaux. Plongée dans tes pensées, tu t'arrêtes au bord du trottoir et laisses le vent chatouiller ton cou, caresser tes cheveux. C'est doux et ça te fait du bien - pas comme l'humanité. A force d'agir comme tu le fais, tu vas devenir misanthrope, et t'enfermer dans un cocon répulsif.

A cette pensée, tu souris. La buée qui s'échappe d'entre tes lèvres te donne envie de fumer. Toi qui n'as que très rarement touché à la drogue, tu sais que, quand tu seras seule, tu t'achèteras un paquet et, qui sait, peut-être que tu l'utiliseras ? Passant une main dans ta crinière sombre, tu te retournes finalement vers le jeune homme et réussis à esquisser une ombre de sourire, le genre de rictus presque triste que l'on tente de faire pour rassurer les autres - alors qu'on est au bord du gouffre.

« C'était sympa, comme sortie. » Qu'est-ce qu'on est censé dire, quand on a envie de rentrer chez soi ? C'était cool mais j'veux m'casser et crever dans ma chambre, ciao ! Non. « L'est tard, on verra une autre fois pour les gages. T'auras qu'à m'envoyer un lms. »

La magie des lézards. Pas besoin de donner de numéro, juste le nom du reptile - du moins, c'est ce que tu fais à chaque fois. Tu regardes distraitement l'heure, puis lui fait un signe et t'en vas, tout simplement. Un au revoir et on se retourne, on s'éloigne. C'est bizarre, t'as l'impression de pas t'être amusée depuis l'ère mésozoïque. De pas avoir ris franchement depuis la deuxième guerre mondiale. C'est triste. Désespérant. Pitoyable. Anarchy, quoi.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Video Games.   Video Games. 1400359500-clockMer 23 Juil 2014 - 13:57
Video Games.
Alors que je m'attends à susciter une quelconque émotion sur son visage, Anarchy reste de marbre. Je soupire, résolument perdu face à cette énigme ambulante. Qu'est-ce qu'il faut que je fasse pour avoir l'impression de ne pas l'ennuyer dès que j'ouvre la bouche ?

Elle se lève sans un mot, se dirige vers la sortie. Penaud, je la suis. On se retrouve finalement dehors, et je profite de la pénombre pour l'observer. Elle dégage tant de lassitude, c'est désolant. Le pire, c'est que je ne suis pas sûr que ce soit à cause de moi. Ah Anarchy, livre-moi un peu tes secrets. Comme si elle avait lu dans mes pensées, un sourire triste se dessine sur sa jolie bouche.

« C'était sympa, comme sortie.  L'est tard, on verra une autre fois pour les gages. T'auras qu'à m'envoyer un lms. »

- Te forces pas à mentir, chica. Surt..

Même pas le temps de finir ma phrase qu'elle s'éloigne déjà. Un simple signe de la main, un petit hochement de tête, et elle disparaît dans la nuit. Je reste planté là comme un con, à la regarder partir. Je ferme les yeux une seconde, et lorsque je les rouvre, elle n'est plus là. Je voudrais comprendre. À demi-mot, je m'interroge comme si je m'attendais à ce qu'elle réponde.

- Anarchy, t'es un sacré mystère. Qu'est-ce qui te rend comme ça ?

Je traîne les pieds, c'est l'heure de rentrer pour moi aussi. À mon tour, je m'enfonce dans le noir pour rentrer au bungalow.

HRP : Et voilà ! Désolé du retard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Video Games.   Video Games. 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Video Games.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: