Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Soni, des idées pour la vie.

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Soni, des idées pour la vie.   Soni, des idées pour la vie. 1400359500-clockJeu 19 Juin 2014 - 2:24

Too quiet.

                                                     

Un LMS et le message était passé. Sonera avait eu quelques idées - probablement très saugrenues - car elle était tenace et voulait absolument entendre la voix d'Anders. C'était un peu débile, à bien y réfléchir, cet entêtement, mais c'était tout elle, ça. Un jour, elle finirait par le faire parler et s'imaginait parfois sur une scène comme dans les films policiers : Anders serait l'accusé, dans la salle d'interrogatoire et Sonera serait le flic con et borné (vachement impressionnant, un flic nain, n'est-il pas ?) et elle ne cesserait de le harceler de questions jusqu'à ce qu'il crache enfin le morceau. Dans le cas présent, qu'il crache sa voix.

La petite demoiselle soupira, se moquant d'elle-même et ses réflexions pour le moins insensées, alors qu'elle se dirigeait vers le lac, lieu auquel elle avait donné rendez-vous au D. Elle croisait les doigts pour qu'il n'y ait pas grand monde, histoire que si Anders se mettait à hurler, il n'y aurait que Soni qui finirait sourde. Elle était gentille, à penser aux autres mais au moins, si ses tympans implosaient, plus de morts ! Et plus de raisons de rester à Prismver en fait, donc ce n'était peut-être pas une bonne idée... Brace myself, Anders is coming. La jeune femme rigola toute seule comme une demeurée de sa blague très spirituelle,  sur le chemin qui menait au plan d'eau et y arriva enfin.

Juste un pauvre péquin qui pêchait de l'autre côté du lac. Il faisait quoi ici, celui-là au juste ? Ce n'était pas la propriété de l'école, cet endroit ? Soni haussa les épaules et déposa sa veste dans l'herbe, à une distance assez éloignée de l'eau. Elle ignorait ce qui clochait chez elle mais malgré sa phobie de l'eau, elle avait tendance à choisir un lieu en rapport avec l'eau pour ses rendez-vous. Elle avait rencontré Anders à la plage et maintenant, au lac... Tout allait très bien dans son petit cerveau. D'aucuns diraient qu'elle était simplement une blonde et son intellect allait avec. Sonera s'assit sur la veste et prise d'une flemme incontrôlée, s'allongea carrément dans l'herbe en attendant. Ses paupières étaient lourdes, alors qu'elle regardait passer les nuages mais elle tint bon, jusqu'à ce que des pas ne se fassent entendre, pas bien loin.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Soni, des idées pour la vie.   Soni, des idées pour la vie. 1400359500-clockSam 21 Juin 2014 - 23:01
Sonera Di Gregorio a écrit:
Hoy Anders ! Bon, j'ai réfléchi pour te faire parler (non, t'arriveras pas à m'enlever cette idée de la tête, désolée...) et j'ai des solutions ! Enfin, des trucs à te proposer. Rejoins-moi au petit lac, y'aura pas trop de monde normalement. ^w^

~ Soni


PS : Pitié, ne vois pas le côté étrange du LMS comme je l'ai vu... *se facepalm*

Anders avait lu le message avec une circonspection croissante sous le regard scrutateur de Poto qui, n'ayant rien eu de mieux à faire à cet instant précis, s'était décidé à fixer son humain d'ami jusqu'à ce qu'il se passe quelque chose d'intéressant.
La première chose à laquelle Anders avait pensé, dans un manque de sérieux tout à fait surprenant, était à Soni elle même en train de prononcer le début du LMS avec un accent Allemand grassement énervé. Et à bien y penser, c'était sans doute ce qu'elle ne voulait pas que le jeune homme pense si l'on se référait à son post-scriptum. Et tandis qu'une telle scène se jouait dans l'esprit du garçon, il se surprit à penser qu'une teigne de petite taille habillée en quelque SS ou autre nazi lui tournant autour en sous-entendant qu'elleavait les moyens de faire parler n'importe qui avait quelque chose... D'hilarant à un degré si élevé que c'en devenait abstrait. Même conceptuellement abstrait.
En somme, au dessus, il n'y avait que le soleil.
Se posait ensuite le problème du but de l'invitation. Très sincèrement, Anders ne voulait pas parler. Il ne voulait pas même s'y essayer. A chaque fois, ça finissait soit en silence,soit en couinement, soit en hurlement douloureux pour les oreilles... Pas moyen d'aligner un embryon de phrase censé pour essayer de se joindre à quelque conversation, de quelque nature qu'elle fusse. Et c'était d'un frustrant à la limite du douloureux. Vraiment.
Du coup, était-ce une bonne idée d'y aller ? D'un autre côté, Anders avait bien trop peu d'ami pour seulement hésiter plus d'une poignée de seconde à une telle invitation -si bien que oui, tout le précédent paragraphe de réflexion en devient futile-, alors entreprit de faire ses affaires pour se mettre en route. Par "affaire", comprenez simplement de quoi manger pour occuper la bouche de Sonera assez longtemps pour qu'elle ne déballe pas trop vite ses idées dont il était question.

Il avait fini par la trouver sans mal, installé près de l'eau. Le coin était paisible, comme en témoignait ce fier pêcheur au proche horizon qui, bredouille ou non, brillait par la perseverance dont il nourrissait son stoïque immobilisme -il attendait que ça morde, mais l'auteur se laisse encore aller à la frime-. Anders avait simplement approcher pour se tenir debout, penché au dessus de la petite carpette colorée qui manquait de somnoler sur son manteau. Il lui adressa un sourire et secoua une main qui tenait une petit sachet de biscuits secs couverts de chocolat au lait.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Soni, des idées pour la vie.   Soni, des idées pour la vie. 1400359500-clockDim 22 Juin 2014 - 16:10

Too quiet.

                                                     

Là où elle se trouvait, tout était calme et apaisant et au moins, Soni n'entendait pas les morts ici. Ils avaient peut-être décidé de se taire aujourd'hui. "Jour de congé pour les morts, arrêtez de parler et soyez heureux !" Si seulement ça pouvait fonctionner ainsi... Il n'y avait qu'un petit vent qui venait agiter les branches des arbres bordant le lac et ce doux bruit hypnotisait la jeune fille, qui regardait passer les nuages avec des paupières de plus en plus lourdes.

Le soleil baignait son petit visage pâle dans ses rayons et la chaleur l'emporta encore plus dans la torpeur, aussi se laissa-t-elle aller à fermer les yeux. Mais ce moment ne dura pas bien longtemps car une ombre vint se glisser entre l'astre et elle, après le bruit de pas qu'elle avait entendu. Sonera ouvrit lentement un oeil et observa la source de l'ombre sans rien dire, avec une grimace peu glorieuse. Finalement, Anders était venu.

« J'ai eu peur que tu me poses un lapin, trop effrayé par mes mots et ma ténacité haha ! »

"Poser un lapin" n'était pas le terme qu'aurait employé une personne bien saine d'esprit, or ce n'était pas le cas de Soni et même si elle avait déjà un petit ami, cette expression ne la gênait pas plus que ça, malgré le caractère "rendez-vous un peu plus qu'amical" qu'elle portait. Puis le jeune homme agita une main et le regard de l'Italienne s'agrandit. Manger. MANGER. Mais elle se contint, se contentant tout simplement de sourire en coin tout en se redressant de toute son impressionnante et haute stature.

« Je vois que tu as apporté une offrande à la terrible puissance que je suis ! C'est gentil de penser à mon estomac d'ogresse. »

Sur ces mots, Sonera chipa rapidement le sachet des mains du garçon en marmonnant un petit merci - tout de même - et l'invita à s'asseoir à côté d'elle. Elle se doutait bien que ses idées saugrenues ne le feraient sûrement pas parler aujourd'hui, ou peut-être que si, s'il était dans un bon jour mais qui ne tentait rien n'avait rien. Non, disons plutôt que l'Italienne était capricieuse et qu'entendre la voix d'Anders était un de ses chichis de lolita.

« Prêt à entendre mes éclairs de génie ? »

Trop de modestie tuait la modestie, Soni l'avait bien compris.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Soni, des idées pour la vie.   Soni, des idées pour la vie. 1400359500-clockMer 25 Juin 2014 - 19:49
Comme il se l'était figuré, Anders était trop seul pour manquer ne serait-ce qu'un rendez vous qui, au travers de ses yeux, apparaissaient comme de vrais petits trésors. Déjà bien content de pouvoir fréquenter quelqu'un, même si pour cette fois ça pouvais impliquer de lui casser les oreilles, il se montrait instinctivement permissif quant au vocabulaire d'expressions employés ; ainsi ne se dit-il pas que "poser un lapin" était plutôt quelque chose qu'on laissait entendre à propos d'un couple.
Le jeune homme recula d'un pas pour laisser la place à Sonera de se relever, souriant quant il remarqua la lueur avide qui brillait dans ses yeux quant à la vue du petit paquet de gâteau. "Offrande" avait-elle dit. En un sens, le mot était bien choisi : peut être que ce modeste présent refrénerait l'imagination du monstre en ce qui concernait ses idées saugrenues pour faire parler le jeune homme.
En parlant de ces même idées, Anders afficha une fugitive réserve sur ses traits quand vint l'heure de les entendre. Il hésita un instant avant de sortir sa petite tablette de sa sacoche pour pianoter dessus. Il tâchait de ne pas taper dessus à toute vitesse pour subtilement gagner du temps :
- Alors, à propos de ça, tu vois, je me disais que ça n'était pas vraiment une bonne idée. Genre pas du tout. Elle est vraiment en dent de scie, ma voix. Elle peut aller d'un bête silence à un vacarme désagréable. Et puis ça n'est pas juste désagréable pour les autres, ça l'est aussi pour moi : une fois j'ai eu un "coup de voix" en me cognant les orteils dans un pied de table. Brève pause. Ouais, ça à l'air niais comme ça, mais attend. Evidemment ça m'a fait mal, mais ça m'a surtout surpris. Du coup j'ai lâché un "Ah" involontaire, et manque de bol, c'est tombé sur un moment où ma voix est partie très fort. Alors comme de base ce "Ah" était sensé sortir déjà plutôt fort, avec mon bug de gorge ça n'a rien arrangé. ça m'a ruiné le cou en plus de me coller une migraine olympique. Il s'autorisa un soupir avant de poursuivre. Et puis, mécontent que j'étais et avec ces deux nouvelles douleurs, j'ai regrogné par dessus sans le vouloir, et rebelote. ça l'a fait encore une dernière fois après ça, et puis c'était fini. Ok, ça à l'air vachement, vachement nul dit comme ça, fit-il en dodelinant de la tête, concédant volontiers que son histoire était insolite. Mais c'est plutôt terrifiant parce que tu ne sais pas si ça va s'arrêter, et tu te dis que si chaque cri te fait de nouveau crier de douleur derrière, tu vas peut être resté coincé dans une boucle.
Il se souvenait encore bien de cet épisode et de la frousse qu'il avait ressenti. un bien mauvais souvenir. Mais comme il voyait déjà la mine de son ami se déconfire de ne pouvoir exposer ses idées et qu'il tenait à ne surtout pas la vexer :
- Mais... Dis toujours. Par curiosité, tu voulais proposer quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Soni, des idées pour la vie.   Soni, des idées pour la vie. 1400359500-clockSam 28 Juin 2014 - 14:43

Too quiet.

                                                     

Maaaaanger ! C’était probablement le mot le plus fréquent dans le vocabulaire oral et pensé de Sonera, d’une part parce qu’elle était présidente du club de cuisine et qu’elle travaillait dans un resto à mi-temps, ensuite parce que manger était une de ses activités favorites… Et là, Anders avait apporté de quoi l’appâter un temps. Monsieur savait parler aux ogresses naines, c’était indéniable. Elle ne prit même pas garde au doute qui s’insinuait lentement sur les traits du jeune homme tant son attention était entièrement absorbée par les gâteaux.

Soni en fourra un dans sa bouche et laissa le temps à Anders d’écrire. Soit il avait les doigts rouillés sur sa tablette, soit il prenait un malin plaisir à étirer le temps en écrivant lentement. Si lentement que c’en était frustrant. La blondinette était consciente que ses idées n’étaient pas forcément ultra brillantes et qu’elle n’était pas un génie mais quand même, elle voulait les exposer ! Elle décida de lire ce qu’écrivait le jeune homme, jugeant qu’elle avait assez attendu.

- Alors, à propos de ça, tu vois, je me disais que ça n'était pas vraiment une bonne idée. Genre pas du tout. Elle est vraiment en dent de scie, ma voix. Elle peut aller d'un bête silence à un vacarme désagréable. Et puis ça n'est pas juste désagréable pour les autres, ça l'est aussi pour moi : une fois j'ai eu un "coup de voix" en me cognant les orteils dans un pied de table.

Elle se doutait bien qu’il tenterait d’esquiver ses idées et elle s’était préparée à ça en quelque sorte mais d’un côté, cela vexait Soni. Pas beaucoup mais elle se reprit rapidement tout de même. Anders avait quand même fait l’effort de venir. L’exemple qu’il était en train de raconter par écrit, elle le comprenait tellement - sauf qu’elle avait une voix posée et douce, ce qui faisait toute la différence.

- Ouais, ça à l'air niais comme ça, mais attend.
- Non du tout ! Je crois bien deviner ce que tu vas m’écrire même.

Et sa prévision ne rata pas : comme tout être humain normalement formé qui n’était pas atteint d’insensibilité physique, Anders avait voulu pousser un “ah” de surprise. Normal. Ô douleur infâme, quand tu nous étreins entre tes griffes glacées et que tu mouds nos doigts de pied contre des meubles… Évidemment avec son don, la voix du jeune avait du se barrer en cacahuète. Il continua de raconter sa petite histoire nonchalamment, tirant un petit sourire à la fois amusé et compatissant à Sonera.

- Comme je te comprends… Enfin, pour la douleur. J’ai jamais crié au point de me briser un tympan.

Il enchaîna de nouveau en parlant d’une boucle, sans lui laisser le temps d’exposer ses brillantes idées. Bien sûr, Sonera compatissait, comprenait, tout ça tout ça mais dans sa tête, la frustration de ne pas pouvoir parler atteignait un tel niveau qu’on aurait presque pu capter “desfhseçfugkfe”. Capter et non comprendre, bien sûr.

- Mais... Dis toujours. Par curiosité, tu voulais proposer quoi ?
Alleluia ! Soni n’était pas la patience même surtout quand elle devait parler aussi se hâta-t-elle d’enchaîner.

- Ah bah j’ai cru que je pourrais jamais en placer une ! Je suis tristesse là !

Ou pas.

- Bon sinon, une idée que j’ai eu vient de mon frère. Il faisait du théâtre et il me disait que pour réussir à poser sa voix, il faut que ta respiration vienne du ventre. Léger silence de la part de Soni. Bon ok, ça paraît fumeux dit comme ça mais le “mouvement” ça se décompose comme ça. Elle pointa son index vers le ventre d’Anders. D’abord tu inspires profondément “par le ventre”, il se gonfle et tout, puis ça passe par ton thorax et pouf, tu parles.

Elle engloutit un pauvre gâteau et réfléchit à cette méthode qui paraissait étrange, quand on la décrivait ainsi puis elle trouva une amalgame à faire.

- C’est comme la respiration du dormeur ou celle des bébés. Mais je ne dis pas que t’es un bébé hein !

Il valait mieux préciser, on ne sait jamais...


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Soni, des idées pour la vie.   Soni, des idées pour la vie. 1400359500-clockJeu 3 Juil 2014 - 11:27
Le fait que se soit Sonera qui se plaigne d'avoir manqué de ne pouvoir prendre la parole dans une discutions où l'un des deux interlocuteurs ne pouvait guère faire mieux qu'écrire avait quelque chose d'ironiquement amusant, pensa le jeune homme. Comme quoi faire continuellement usage de sa voix n'était pas forcement une prérogative pour clouer le bec de quelqu'un !
Quand vint l'heure pour la jeune fille d'exposer sa théorie, Anders lui accorda volontiers son attention, sans parvenir à se départir de ce défaitisme et de ce découragement qu'il cachait en lui. Vous pensez bien que quelque chose d'aussi évident que le coup de la profonde respiration, l'Anglais s'y était déjà essayé en cours. Il laissa tout de même son interlocutrice terminer son biscuit avant de préciser à l'écrit :
- On m'avait déjà conseillé ça pendant les cours sur les pouvoirs, et le résultat reste le même en ce qui concerne les bonds que fait ma voix : parfois il n'y a aucun son qui veut sortir, parfois ma voix fait comme... Tu sais, comme quand tu parles à quelqu'un sur Skype, Teamspeak ou ce genre de truc et que la personne lag. Et c'est ridicule en plus d'être douloureux en fonction du niveau sonore. Sinon, ça produit simplement un gros son vraiment pas agréable pour les tympans.
Anders marque une pause, une note de dépit s'affichant sur ses traits sans qu'il n'y fasse attention. Il se rappelait de cette époque où il avait vraiment tout donné pour faire des progrès quant à son problème, tout ça ayant eu pour seul résultat qu'il était juste capable de se retenir de hurler pour quelqu'un qui s'apprêtait à se faire un petit bobo.
Mais c'était déjà ça.
- Tu sais, c'est gentil de m'accorder du temps et d'essayer de m'aider pour mon soucis, commença-t-il avec le plus de diplomatie possible, mais dis toi bien que j'ai déjà essayé tout un tas de techniques pendant les cours sur les pouvoirs. Il n'y a jamais rien qui a bien voulu marcher. J'essayais vraiment pourtant ; je donnais tout ce que j'avais. Mais je n'ai fait aucun progrès, rien ne fonctionne. Je ne remets pas en cause tes talents, mais je ne pense pas que tu puisses vraiment plus m'aider que le personnel de l'école dont c'est le métier.
Il termina sur un bref haussement d'épaule et un sourire désolé, conscient que ses mots pouvaient peut être affecter son amie qui, il n'en doutait pas, se souciait vraiment de son cas malgré le fait qu'ils se connaissaient depuis peu.
Pour le coup, il se figura qu'elle était précieuse, comme amie.
Il laissa s'écouler un nouvel instant, le regard perdu dans les scintillement d'argent à la surface du lac, puis :
- C'est quand même tellement compliqué cette histoire de pouvoir. On n'est pas né au bon moment, les spécialistes en la matière n'y connaissent encore rien. Je suis sûr que si ces trucs nous avaient affecté quelques générations plus tard nous n'aurions aucun problème. Bien sûr, je ne parle pas là de se débarrasser de ces pouvoirs pour redevenir """normal""". C'est un peu un mot à la con. Je veux dire qu'on aurait peut être eu plus de solutions pour s'en sortir un peu mieux, pour maîtriser tout ça et pour, au final, faire de ce handicap un don, une partie de soi dont on peut se servir aussi simplement qu'un membre. Un instant de réflexion. Parce que oui, ça fait quand même parti de nous ; se le faire enlever, ce serait comme se faire amputer, tu crois ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Soni, des idées pour la vie.   Soni, des idées pour la vie. 1400359500-clockSam 12 Juil 2014 - 16:49

Too quiet.

                                                     

À débiter ses idées - sa seule idée, en réalité puisque Sonera n’avait pu en trouver qu’une et pas des plus brillantes - la petite demoiselle se rendit compte que c’était une pathétique tentative. Anders ne voulait pas qu’on l’entende, il ne voulait pas que sa voix porte, au contraire… À l’instant où elle termina son petit exposé bien médiocre, elle eut envie de se recroqueviller sur elle-même ou s’enterrer bien profondément dans le lac pour ne plus à avoir à parler et dire autant de conneries. Et ce qu’il rajouta ne l’aida pas à se sentir plus intelligente et utile.

On m'avait déjà conseillé ça pendant les cours sur les pouvoirs, et le résultat reste le même en ce qui concerne les bonds que fait ma voix : parfois il n'y a aucun son qui veut sortir, parfois ma voix fait comme... Tu sais, comme quand tu parles à quelqu'un sur Skype, Teamspeak ou ce genre de truc et que la personne lag. Et c'est ridicule en plus d'être douloureux en fonction du niveau sonore. Sinon, ça produit simplement un gros son vraiment pas agréable pour les tympans.

Soni comprenait parfaitement le concept de lag sur Skype ou Teamspeak étant donné qu’avant Prismver, elle jouait beaucoup en ligne. Elle dut se retenir de rire et même de simplement sourire en imaginant Anders qui parlait comme quand le réseau mobile n’était pas bon ou qu’on passait sous un pont en train. Elle ne voulait pas le vexer en montrant une pointe d’amusement car c’était loin d’être le cas. Et puis l’Italienne parlait assez pour deux, après tout ! Elle soupira en repliant ses jambes contre, appuyant son menton sur ses genoux.

La jeune fille laissa son ami finir d’écrire avant de lire, un peu dépitée par son échec et triste pour ceux d’Anders. Après tout, la solution qu’elle lui avait proposé était tellement évidente que n’importe qui y aurait pensé.

Tu sais, c'est gentil de m'accorder du temps et d'essayer de m'aider pour mon soucis mais dis toi bien que j'ai déjà essayé tout un tas de techniques pendant les cours sur les pouvoirs. Il n'y a jamais rien qui a bien voulu marcher. J'essayais vraiment pourtant ; je donnais tout ce que j'avais. Mais je n'ai fait aucun progrès, rien ne fonctionne. Je ne remets pas en cause tes talents, mais je ne pense pas que tu puisses vraiment plus m'aider que le personnel de l'école dont c'est le métier.
Oui je me doute… Désolée de rien pouvoir faire pour t’aider. Après tout, mes seuls talents se résument à la cuisine et au violon, je maîtrise même pas mon propre pouvoir ! Enfin, pas à la perfection.

Si au moins on lui donnait la “recette” pour faire taire les morts. Parfois Sonera y arrivait, comme en cet instant mais c’était rare. Nouveau petit soupir impuissant. Elle n’aimait pas ça, ne rien pouvoir faire, elle qui adorait aider les autres - quand ça l’arrangeait ou qu’elle appréciait la personne, bien sûr. Une petite moue déçue sur le visage, Soni se rapprocha d’Anders, lui attrapa le bras et posa sa tête sur son épaule. Il ne devait pas encore connaître les réflexes de Bisounours de la jeune fille mais il allait rapidement les apprendre, surtout quand on venait de lui retirer ses espoirs. Et au moins ainsi, elle n’avait pas à se tordre le cou pour lire correctement ce que le D écrivait.

C'est quand même tellement compliqué cette histoire de pouvoir. On n'est pas né au bon moment, les spécialistes en la matière n'y connaissent encore rien. Je suis sûr que si ces trucs nous avaient affecté quelques générations plus tard nous n'aurions aucun problème. Bien sûr, je ne parle pas là de se débarrasser de ces pouvoirs pour redevenir """normal""". C'est un peu un mot à la con. Je veux dire qu'on aurait peut être eu plus de solutions pour s'en sortir un peu mieux, pour maîtriser tout ça et pour, au final, faire de ce handicap un don, une partie de soi dont on peut se servir aussi simplement qu'un membre. Parce que oui, ça fait quand même parti de nous ; se le faire enlever, ce serait comme se faire amputer, tu crois ?
Certains vivent avec et le maîtrise parfaitement, ils s’en servent dans la vie de tous les jours, ça serait horrible de vivre sans… Bon après, on est pas forcément dotés des dons les plus simples toi et moi, mais j’ai fini par m’habituer aux morts. Je m’imagine pas sans ça, je me sentirais trop vide, je serais plus vraiment moi.

Sonera s’arrêta de parler un instant et porta son regard bleu vers le pêcheur qui venait enfin d’avoir une prise. Ce n’était pas un gros poisson mais il semblait heureux quand même. Comment aurait-il réagi s’il avait su que la seule école de l’île abritait des centaines de gamins aux pouvoirs étranges quand lui ne croyait sûrement pas à la magie ? On lui avait expliqué à son arrivée que les habitants de l’île ne savaient rien sur les pouvoirs au pensionnat. Ils étaient en quelque sorte à Poudlard, sauf qu’Harry Potter n’existait pas, lui, alors qu’Anders et Sonera, si. Avec un petit sourire amusé, elle ajouta :

Mais si on avait pas nos pouvoirs, je pourrais t’entendre parler au lieu de te lire héhé. Je suis capricieuse, hein ?

Anders n’avait pas besoin de le confirmer, Soni le savait déjà depuis longtemps mais vivait plutôt bien avec ce petit défaut. Un peu trop bien même. Elle engloutit deux gâteaux et tendit tout de même le paquet au jeune homme, c’était les siens à la base.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Soni, des idées pour la vie.   Soni, des idées pour la vie. 1400359500-clockDim 13 Juil 2014 - 16:07
Anders fut bien vite mal à l'aise d'avoir plongé son amie dans un tel désarrois. Elle n'essayait que de l'aider après tout, alors peut être aurait-il pu se montrer plus compréhensif -sans trop savoir comment exactement- en lui expliquant les faits avec d'avantage de diplomatie ou de douceur. Sincèrement, il s'en trouva penaud mais trouva consolation dans le fait que Sonera comprit immédiatement la référence aux logiciels de communication vocales, outils indispensables du gamer quel que soit son niveau.
A quoi jouait-elle déjà ?

Le jeune homme garda cette question de côté pour l'instant puisqu'il fut d'abord surpris par la soudaine proximité de sa camarade contre lui. Lorsqu'on est quelqu'un avec peu d'ami, on fait parti de ces gens peu habitué au contacte. Mais, très étrangement, malgré sa relative timidité quant à la proximité, Anders s'en accommoda presque immédiatement, comme si l'attitude de Sonera avait fait parti d'une suite logique inévitable à laquelle on ne pouvait que se plier -avec plaisir en l'occurence-.
Et quand bien même il serait demeuré surpris, Anders restait un jeune homme. A ce titre, il n'aurait pas refusé une preuve d'affection de la part d'une jolie fille comme celle-ci.  
Finalement relativement à l'aise après un moment, il parvint à correctement focaliser son attention sur l'avis de Sonera quant à sa question. Et elle avait parfaitement raison quant au fait qu'il existait des pouvoirs plus "dociles" que d'autres, ou du moins bien plus pratiques et moins dangereux. C'est pour étoffer une telle réflexion qu'Anders reprit sa tablette en main :
- C'est vrai que comparé à d'autre, on n'a vraiment pas eu beaucoup de chance. Tu sais, je pense que le pouvoir que j'aurais préféré par dessus tous les autres ça aurait été... De communiquer avec les animaux. Les humains les ont qualifié de bêtes sur le froid constat que leur cerveau était peu être moins efficace que le nôtre pour inventer des solutions à un problème donné, mais malgré ça je reste convaincu qu'ils auraient des tas de choses intéressantes à nous apprendre ou à nous faire remarquer, comme le fait qu'on ferait mieux d'utiliser nos cervelles pour les protéger eux et la terre plutôt que de toujours trouver de meilleurs moyens de se mettre sur la tronche.
Ouais, ça ou alors le super-pouvoir de créer son propre monde. Ce serait sans doute être Dieu, mais au risque d'être prétentieux, je suis sûr que j'arriverais à faire quelque chose de bien plus vivable que le monde dans lequel on évolue. Ce qui ne serait pas bien compliqué en même temps.

Son élan de passion calmé, Anders se reprit :
- Hm. Mais oui, si on n'avait pas nos pouvoirs, on ne serait pas les même. Je pourrais sans doute chanter et tout ça, même si je m'y prendrais mal au possible, mais bof... J'attend. Peut être que ça s'arrangera avec le temps.
Mais dans sa voix, on devinait qu'il n'y croyait pas vraiment lui même. Il laissa s'écouler un moment de flottement durant lequel Anders tâcha de faire comme s'il n'avait pas vu les miettes que Sonera avait laissé sur son T-Shirt à vouloir se goinfrer de gâteaux en laissant sa tête contre l'épaule du jeune homme ! Pour faire bonne mesure, il accepta un unique biscuit avant d'écrire :
- Et maintenant ? Tu veux faire quoi ? J'avais pas prévu que ton exposé tournerait court comme ça, navré,fit-il en ajoutant -attention c'est exceptionnel- un petit smiley "x_x" pour signifier comme il était désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Soni, des idées pour la vie.   Soni, des idées pour la vie. 1400359500-clockMar 29 Juil 2014 - 22:25

Too quiet.

                                                     

Si Sonera était déçue un jour, son attitude toujours très positive lui permettrait de se reprendre rapidement et de retrouver le sourire en un clin d’oeil. C’est exactement ainsi qu’elle réagit à l’instant où Anders lui annonça sans ambages qu’il avait déjà essayé nombre d’astuces sans résultats. Bien sûr que la jeune fille était déçue, bien sûr qu’elle aurait voulu continuer à trouver des choses mais elle ne voulait pas non plus passer pour une cruche trop entêtée. Ce qu’elle aurait parfaitement pu être parfois…

Soni préféra rester positive et tenter de “rassurer” son ami en disant que certains avaient la vie encore plus difficiles qu’eux. Elle imaginait bien les gens qui maîtrisaient mal le feu ou des pouvoirs du genre devenir très dangereux. Quand elle lui attrapa le bras pour s’en faire une sorte de doudou vivant, son sourire s’étira un peu plus car Anders ne se dépêtra pas de l’étreinte comme aurait pu le faire d’autres personnes et malgré son peu de contact humain. S’il s’était arraché à son étau, la demoiselle se serait faussement vexée de toute façon.

Elle l’écouta parler de son désir de parler aux animaux en regardant la surface calme du lac, toujours collée à lui - et peu gênée par la situation, il faut le dire - en souriant doucement. Il n’avait pas tout à fait tord sur ce point et Sonera aussi aurait apprécié de pouvoir communiquer avec les animaux, ce devait être plutôt marrant et plus joyeux que parler avec des morts…

Tu savais que le professeur de littérature, Mr. Rivers, peut le faire ? Des fois je le vois parler avec son perroquet, quand il le ramène ici. Il a toujours l’air irrité quand il a sa bestiole sur l’épaule, c’est drôle de le voir comme ça !
Ouais, ça ou alors le super-pouvoir de créer son propre monde. Ce serait sans doute être Dieu, mais au risque d'être prétentieux, je suis sûr que j'arriverais à faire quelque chose de bien plus vivable que le monde dans lequel on évolue. Ce qui ne serait pas bien compliqué en même temps.

Sonera ne répondit rien et se contenta tout simplement de sourire à son assertion. Alors comme ça il avait un petit côté mégalo pour vouloir faire le dieu ? Si elle répliquait, la jeune fille craignait de le vexer en usant un peu trop d’humour cinglant alors elle se tut et acquiesça vaguement. Après tout, pour le monde meilleur, il n’avait pas tort…

Hm. Mais oui, si on n'avait pas nos pouvoirs, on ne serait pas les même. Je pourrais sans doute chanter et tout ça, même si je m'y prendrais mal au possible, mais bof... J'attend. Peut être que ça s'arrangera avec le temps.

Une petite moue compatissante tordit un instant le visage de Soni, qui trouva comment rebondir avec humour sur cette note plutôt triste.

Je suis sûre que tu chanterais comme un pied, mais ça pourrait bien être marrant à entendre. Histoire de me moquer un peu, je veux dire.
Et maintenant ? Tu veux faire quoi ? J'avais pas prévu que ton exposé tournerait court comme ça, navré.

La C haussa un sourcil et surprit le regard scrutateur d’Anders, dirigé en direction de… Sa poitrine ? Elle fronça le nez et plaqua fermement sa petite main sur ses yeux, tout en époussetant les miettes, qu’elle venait de remarquer. Avec un petit rictus, elle ne put s’empêcher de le “bousculer” quelque peu.

C’est plutôt aveugle que t’aurais du être, jeune voyeur ! Mater une jeune fille frêle et sans défense, nan mais vraiment… Sinon, on peut créer un monde parfait avec des Lego si tu veux ! Mais j’en ai pas sous la main. Ou Minecraft, mais pas d'ordi. Donc euh… Une sieste ?

Pour tout dire, Sonera était un peu à court d’idées mais une sieste sur l’herbe ne pouvait pas être une très mauvaise idée, ils pourraient discuter tranquillement. Enfin, communiquer serait plus juste dans leur cas. Sans attendre de réponse de la part du jeune homme, elle s’allongea sur l’herbe, le paquet de gâteaux sur le ventre - en ayant rendu la vue à Anders, aussi - et tendit le bras vers le ciel en battant la mesure du bout des doigts, un rythme imaginaire en tête.

Et t’en fais pas, je m’attendais pas à avoir l’idée du siècle non plus. Elle lui désigna une mèche de ses longs cheveux, l’air moqueur. Après tout, on dit beaucoup de choses sur les blondes, tu dois le savoir aussi.



Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Soni, des idées pour la vie.   Soni, des idées pour la vie. 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Soni, des idées pour la vie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» L'OPL organise des sessions de formation pour les maires
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: