predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

Danse Macabre ♦ Sven V. Pszaniawski

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
bittersweet taste of liquid sunset (yuri)




Partagez | 
 


 bittersweet taste of liquid sunset (yuri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans bittersweet taste of liquid sunset (yuri) | le Lun 7 Aoû 2017 - 10:35
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Opale Sinclair
Féminin Personnage sur l'avatar : Chitoge Kirisaki — Nisekoi
Âge, classe & année : 18 yo — Classe D — 7e année — colombe

Prism' : 526

Messages : 124
Date d'inscription : 19/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


wish taker
yuri ∞ lola

Elle a toujours admiré les fées, Lola. Elle a toujours voulu les tirer de leurs contes et les rendre à la vie réelle. Pour changer l’monde ou quelque chose comme ça. Oui quelque chose comme ça. Comme préparer de prochains arcs-en-ciel pour les meilleurs. Ses repères comme une ligne d’horizon. Ses lumières et ses portes secrètes vers de nouvelles émotions. Les Blasters. Elle les a peut-être un peu trop évité ces temps-ci. Juste un p’tit sourire bancal, un rire grelot, un ‘salut’ en coup de vent et des invitations déclinées avant de leur filer entre les doigts. Mais c’est pour le mieux. Une surprise qu’elle leur concocte, un truc qu’elle cultive avec soin. Même si elle galère un peu parfois. Comme là. Quand elle est partie aux aurores et fait des allers et retours entre la crique et le centre de l’île, passant par toutes les boutiques possibles et inimaginables. C’est le troisième week-end à ce rythme et faut avouer que Lola fatigue un peu. Mais elle tient bon. Y a une trop bonne raison pour tout ça.
Les bras chargés une nouvelle fois, elle est même obligée de se servir de son pouvoir pour tout faire rentrer d’une bonne vieille bourrasque. Tout le matériel et tout le reste est secoué, déplacé d’un coup d’un seul, mais c’est pas grave. Elle se remet vite au boulot ; c’est dans ces moments-là qu’elle dit merci à son hyperactivité. Elle a encore quelques planches à placarder pour éviter de “vrais” courants d’air, ensuite ça sera ponçage et peinture, puis aménagement et déco de l’espace. Elle a hâte d’en être à ces étapes-là, parce que les clous et le marteau ne sont pas définitivement pas ses amis. Ça plus ces satanés échardes, ses mains sont dans un sale état. L’étape ponçage sera indispensable. Hors de question que les Blasters se blessent avec ces petits trucs fourbes.

N’empêche, quand elle y pense, elle a du cul de trouver ce truc et de pouvoir se l’approprier. Un lieu rien que pour eux. Une espèce de cabane ou maisonnette. Pas loin de la crique. Un peu délabrée, mais pas en si mauvais état que ça. Elle a pas mal décapé déjà. Avec de la récup' et de l’ingéniosité, même si bon, elle a tout de même dû faire quelques gros achats de base. Elle a tellement hâte de leur montrer leur futur squat. Il n’y a pas d’électricité -vaut peut-être mieux pas qu’elle s’y essaye ou alors si ?-, mais c’est un genre de refuge où ils pourront y passer des soirées posées et même quelques week-ends si ils veulent. Un amoncellement de matelas par ici, des maxi-coussins par-là, des poufs poire encore là-bas, ça va presque recouvrir tout le sol, pour qu’ils n’aient qu’une envie : se jeter dans cette océan de moelleux. Manque encore des caisses pour faire office de tables ? Une ou deux colonnes pour avoir des étagères ? Note à elle-même : passer au port pour voir ce qu’elle pourrait récupérer. Et des guirlandes aussi ? Elle sait pas trop. Elle a déjà préparé quelques jarres revisitées avec de la peinture phosphorescente, mais il en reste, faut qu’elle trouve une utilité. Oh et puis faut qu’elle fasse faire des doubles pour la clé du cadenas pour qu’ils puissent tous y accéder quand ils veulent.
Expiration. Mains sur les hanches, regard fixé sur ses essais de peinture -peu convaincue. Soupire. Les journées passent trop vite. Elle se disperse vite, surtout avec la musique dans ses oreilles.  C’est peut-être pour ça que ça lui prend autant de temps. Il lui reste encore tellement de choses à faire finalement. Revers de mains sur le front comme pour essuyer la fatigue, elle s’étire le dos et cherche à toucher le toit avec ses bras levés, mais sa salopette abîmée et salie l’entrave un peu. Bon allez, Lola ! Resaisis-toi ! Et la miss s’en claque les joues pour se réveiller !  Aïe !
Pas les joues, mais les mains. Elle se crispe sous les piques de “douleur”, parce que ça ressemble plus à des milliers d’aiguilles qui lui picorent les paumes. Les écorchures et les bleus tirent sa peau. Mmh… elle n’a pas grand chose avec elle, un ou deux pansements à tout casser. Faudra penser à avoir un petit kit de secours ici, juste au cas où, parce qu’avec les Blasters, on n’est jamais sûr de rien. Et au moment d’aller farfouiller dans son sac pour trouver de quoi se panser, son volte-face est tranché net. Le pinceau est lâché, la peinture s’éclate au sol et sur ses baskets, en même temps que son coeur qui s’y écrabouille pour tout éclabousser. Yuri ?! P’tit vent de panique dans ses cheveux attachés et dans ses yeux lagon. Non non non !! Tu devais pas être là ! Ses mots qui lui sautent dessus, comme son corps tout entier qui a eu le même élan en le rejoignant. C’était censé être une surprise ! Attention. Dans 3, 2, 1 secondes, elle va pleurer. Elle est fatiguée Lola. Elle s’est mise la pression, et lui, il a simplement tout découvert, il l’a découverte, et elle a tout gâché.




"J'pense qu'il a beau jouer le timide/sweet il peut être savage" — yuri
Message Dans Re: bittersweet taste of liquid sunset (yuri) | le Sam 19 Aoû 2017 - 16:26
Just let it rocks
avatar
Autre(s) compte(s) ? : stan, puis stan & fay, puis juste fay, puis juste stan. et là aujourd'hui c'est yuri & stan
Masculin Personnage sur l'avatar : rigby · regular show • christian leave
Âge, classe & année : 18 yo • 7e année classe D

Prism' : 346

Messages : 90
Date d'inscription : 07/03/2015

Just let it rocks
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




sunset
Fille de l'air insaisissable elle lui file entre les doigts
Lola
comme les fragments d'une plage qu'on tente de garder au creux de ses poings.
Elle est bizarre en c'moment Lola tu trouves pas ? Quand on lui demande elle annule une fois sur trois
c'est déjà trop.
Haussement d'épaules. Car elle lui fait écho à lui et à tous ces instants dans son coin dans son monde à ces moments précieux, nécessaires. Parfois Yuri il décline aussi il s'éclipse
ouvre pas sa porte, même aux amis. Alors de quel droit est-ce qu'il se poserait des questions ?
Ça c'était l'idée.

Malheureusement il la sent poindre à chaque esquive, cette curiosité mal placée, et il a étrangement envie d'être le premier au courant. De quoi ? Il sait pas vraiment. Quelque chose c'est sûr.

C'était pas comme s'il la suivait en douce.
...
Si, carrément.

Ça le fait froncer les sourcils alors qu'il se détourne et fait mine de mater la vitrine d'un libraire, longboard sous le bras mains dans les poches de son bermuda. Capuche de son sweat sur la tête pour éviter que sa tignasse accroche le moindre regard, ses yeux se plissent, et Yuri adresse une mine renfrognée à son reflet. Qu'est-ce que tu fous sale con. T'es ni son père ni flic ni pion, aucune excuse pour être sorti à l'aube histoire de l'observer de loin. Dans sa tête ça sonnait balade matinale au début, filature indiscrète désormais.
Mais c'est que Lola lui force la main un peu des fois, alors pourquoi pas lui ? Comme lorsqu'elle passe au cabanon alors qu'il a précisé qu'il avait envie de voir personne, comme quand elle lui propose une présence à moitié silencieuse alors qu'il a plus l'humeur de dire un seul mot.

Et bientôt le roulement des vagues, alors qu'il slalomme doucement d'un bout à l'autre de la promenade longeant la plage, debout sur sa planche. Situant à peu près où la miss a pu partir, pas en train de la poursuivre non plus, Yuri flâne, observe la mer. Il pourrait rentrer. Et si on lui demande.
Bah Lola elle nous lâche pour faire du bricolage, chais pas.
Soupir.

Nan décidément, la réponse lui plaît pas. Sa planche à la main, les pieds dans le sable désormais. Il lui semble avoir apperçu un éclair blond dans les environs de la crique, un peu plus loin. Là où y a rien à voir, à priori. Mais faut dire que Lola elle a une autre vision des choses, parfois, décèle des fragments du monde que la plupart des gens passent à la trappe. Le cadeau idéal pour un anniv' la couleur préférée pour une fringue, l'ingrédient favori pour un glaçage
le lieu parfait pour une planque.

Sa longboard plantée dans le sable, Yuri s'avance, détaille l'endroit. Style cabane de pêcheur défraichie, où l'on a rien entreposé depuis longtemps mais qui se tient par on ne sait quel miracle malgré le climat de bord de mer. Les planches de bois iodées, brûlées par le soleil, à l'épreuve des éléments. Du solide en soi. Il hésite, à quelques pas désormais. Et si c'était sensé rester secret.
Au pire
il ouvre il check il reset
il ouvre il check il reset
répète la marche à suivre dans un coin de sa tête, s'en sent presque capable à mesure que les mots passent en boucle. Ça serait plus simple de faire comme si de rien n'était mais c'est plus fort que lui.

Il ouvre
s'attendant à ce que l'ancienne porte en bois grince, c'est comme si le paisible de l'endroit étouffait tous les sons
il check
paupières qui papillonnent une seconde alors qu'il est pas sûr de bien comprendre. Comme si tout ça n'était pas sensé être ici, un peu à la manière d'un portail sur une autre dimension, t'entres dans une cabane t'arrives à la maison
il reset
éclaboussure jusque sur ses baskets à lui.
Son attention irrémédiablement attirée par les dégats sur ses pompes blanches, il a le réflexe de baisser les yeux
reset Yuri, rembobine sort d'ici
Yuri ?!

Éclat doré dans son champs de vision, il comprend à peine les mots, lève tout juste la tête, qu'il tombe nez à nez avec elle, Lola, agitée comme rarement, la panique dans les yeux.
C'était ça qu'tu faisais en douce ??
Dans les siens aussi, sûrement, alors qu'il la dévisage avec un air plus que désemparé.
C'était censé être une surprise !


En temps normal il aurait retourné la situation en balançant une vanne, histoire de désamorcer la crise de larmes. Mais qu'est-ce que tu fous Lola aux dernières nouvelles tu galères à r'mettre une cartouche dans un porte-plume alors te la jouer bricolo ?  Sauf que ça brille un peu trop dans l'œillade qu'elle lui lance. Elle a les cheveux au vent. Damn Yuri
tu vas faire pleurer Lola pour de bon.

Une moitié de pas en arrière, les épaules et le haut du corps qui se dérobent les premiers, pour lever ses mains devant lui, faire écran avec tout ce qui a pu lui sauter aux yeux, Lola comprise. Pas chaud pour voir la fille de l'air se changer en tempête, un air aussi désolé que confus sur son visage à lui.

Wowow Lola attend j-j'peux
revenir en arrière ! C'est ça qu'tu veux ? Laisse moi trois s'condes et j'serai jamais rentré ici, te fais pas d'soucis pour ça !


Sauf que même en rembobinant tu t'en souviendras encore Yuri. Tricheur. En espérant que ça puisse suffir à la consoler.





Soixante-quinze, Paname, je n'ai que des idées dans mes bagages
Qualifiez-moi de Monsieur maintenant que c'est mon travail
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «ville & monde :: Plage :: Crique-