predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

Danse Macabre ♦ Sven V. Pszaniawski

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.




Partagez | 
 


 Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès. | le Jeu 21 Nov 2013 - 17:39
On the top of your world
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Théa & Olivia
Masculin Personnage sur l'avatar : Hiruma Yoichi ◊ Eyeshield 21
Âge, classe & année : 20 ans ◊ 10A ◊ Informatique

Prism' : 6042

Messages : 483
Date d'inscription : 30/10/2013

On the top of your world
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:






Hey, it's nice to meet ya !
« OOOOH.. MERCEDES ! TU D'VIENS QUOI DEPUIS L'TEMPS ? »

Popcorn chocolat et Kebab frittes, please.



Prismver. Tu y as posé tes valises il y a huit ans, t'y es restée deux ans puis t'es repartie. T'as essayé d'oublier, de passer à autre chose et de vivre une vie normale, seulement t'as jamais pu. Parce que Prismver est unique. Pour toi c'est une bénédiction. Franchement, tu remercies le ciel de t'avoir donné ce pouvoir parce que sans ça. .. Sans ça tu serais probablement toujours au service du petit Prince. Aaah, Anshu. Comment va t-il d'ailleurs ? Tu sais pas trop, la dernière fois que tu l'as vu il avait huit ans et le soir même tu changeais de vie. Tu laisses échapper un soupir nostalgique en pensant à tout ça, c'est pas la plus belle partie de ta vie et pourtant, c'est celle que tu préfères. Même ton école passe après. Prismver. Au fond t'as jamais voulu quitter le pensionnat. Au fond tu savais que tu reviendrais tôt ou tard, et te revoilà. Ce sont ces portes qui te rendent rêveuse, évasives. Ce sont ces portes et ce qu'elles cachent à leurs suites qui te rendent heureuse. Tu souris. T'as la clé de ton studio, avant de faire quoi que ce soit tu vas ranger tes affaires. Tu t'es toujours demandé c'que ça faisait d'être "membre du staff", d'être de ceux qui donnent les ordres. Attends donc quelques jours que les élèves se familiarisent à toi, et après. Après ils comprendront qu'ici, c'est toi la chef. M'enfin, n'allons pas trop vite en besogne.

Tu entres dans ton nouveau chez toi puis observe les lieux rapidement le sourire aux lèvres. C’est plutôt propre comme endroit, ça te fait penser à ton cabanon, le 7. Exactement comme ce studio que l’on t’a approprié. Un signe ? Bof, c’était pas très important. Tu poses tes affaires dans un coin pour ressortir aussitôt, finalement tu rangeras tout ce beau bordel plus tard. Là t’as des gens à aller saluer, que tu connais sûrement puisque tu avais entendu dire que certains anciens élèves travaillaient maintenant ici. Tu penses notamment à Mercedes, ton amie de soirée, celle avec qui tu passais le plus clair de ton temps à rire et t’amuser. Parce que Mercy a ce caractère qui fait que. Et toi, tu as cerné son bon coté. Tu sais qu’elle t’apprécie et qu’au début ça n’a pas forcément été très simple. Seulement en y repensant, tu ne crois pas t’être déjà prit la tête avec elle. Et seul Dieu sait à quel point les occasions avaient été présentes. Tu tournes la clé dans la serrure et entame ta marche en direction des bureaux, tu sais qu’elle y sera. C’est obligé. Mercy c’est celle qui a la flemme de bouger et qui préfère rester assise à regarder des films gores à la télé en s’empiffrant de quelques diverses cochonneries. Tu étouffes un rire. Non mais vraiment, t’espère qu’elle a un minimum changé, vive le secrétariat autrement.

Tu imagines ce qu’elle est devenue, tu te demandes si elle a changé physiquement, si tes préjugés ont lieux d’être ou non. Mercy tu la connais bien alors t’en doute un peu, mais on sait jamais, non ? Ton regard est soudain attiré par une silhouette au loin. Une ombre qui ne t’es pas inconnue. Une ombre que tu n’avais pas vu depuis des années et qui avait bien grandie.

« Anshu ? »

Alors comme ça, lui aussi ? Tes lèvres s’étirent toujours plus, les cours vont bientôt commencer, tu lui parleras plus tard, à l’occasion. T’es surprise, vraiment tu t’attendais pas à le voir ici. Et son pouvoir à lui, c’est quoi ? Tu as hâte, vraiment hâte. T’en fais pas Anshu, j’vais trouver le moyen de te coincer quelque part pour qu’on parle un peu. Mais pas maintenant. Tu entres dans le bâtiment, avance distraitement vers l’objet premier de ta visite, le secrétariat. Tu connais Prismver par cœur, si bien que t’aurais pu y aller les yeux fermés. Allons bon. Dans lequel elle bosse Mercy ? Aah, tient. Tu vois son nom inscrit sur l’une des trois portes présentes face à toi. Tu toques. Mais le truc c’est que t’es tellement mal élevée que t’attends pas qu’elle te réponde. Et hop ! Tu ouvres la porte d’un habile mouvement de main avant de te présenter à elle, tout sourire.

« Heeeeee, Mercy ! Comment ça s’passe la vie d’puis l’temps ? » Limite tu lui cris pas à la figure. Franchement.



(c) MEI SUR APPLE SPRING



Comète sauvage et électrique qui s'éclate au fond des cœurs. Solaire et implacable vérité qui vous guide sans un mot prononcé, happé par les joies de la vie qui s'offre à lui.
Gamin bienheureux aux responsabilités bien trop grandes, défoncé par les coups qu'il rend par deux cents.
Message Dans Re: Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès. | le Ven 29 Nov 2013 - 17:28
avatar
Invité
Invité


Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again !

Tu t’étais levée du mauvais pied –pour changer- Tu ruminais rien qu’en posant ton pied parterre te plaignant que le sol était trop froid. « VOUS AVEZ LE DROIT DE METTRE UN SOL CHAUFFANT ». Avais- tu crié. Dans le vide bien évidemment qui partagerait ton studio ? Personne. T’es trop exaspérante.  

Rapidement, tu te prépares, enjambant tout les déchets de ta chambre en mode kung fu panda. Et files avec assurance dans ce froid. Une écharpe rouge vient réchauffer tes joues. De petites guêtres noires entourent tes chevilles.   « On se les pellent putain ».

Alors que le vent souffle dans tes longs cheveux noirs, te faisant frissonner, tu ouvres la porte de Prismver. Une vague de chaleur et de crie t’emporte. Tu soupires. Tu aurais aimé apprécier la douce chaleur et oublier ces crient de gosses.

Et tu restes deux minutes, poignée en métal dans la main. C’est cette porte que tu as ouverte il y a 14 ans. C’est cet endroit qui t’as réchauffé le cœur autant qu’il t’a fait déglutir. Celui où t’as connu amour et haine où tu as appris à vivre. Enfin, même si tu es toujours invivable pour beaucoup de personne. Et t’es revenue en un claquement de doigt. Y’avait quelque chose qui te retenait ici. Tes souvenirs. Lui. Lui. Lui.

Tu secoues la tête en murmurant « Omg, il m’arrive quoi là ».  Alors, d’un pas rapide, tu décales et t’en vas à ton bureau. Bien évidemment, des gens te saluent. Toi ? Tu continues ton chemin comme de rien n’était. Pourquoi s’acharnent- ils à me dire bonjour, sérieusement. Ils sont cons. Je ne suis pas une personne fréquentable. Je ne suis pas une personne qu’on apprécie. Tss bande d’hypocrite.

Arrivée dans ton bureau, tu balances un peu tout parterre, frustrée. Tu t’installes comme un patapouf dans ton fauteuil rouge devant ton ordinateur et commence à travailler, clope en main et bière à ta porté. La pizza, c’est pour plus tard.

Alors que tu étais à fond dans ton travail, un petit toc toc te fait murmurer des injures   « OUAIS C’EST QUI LA ? ». Très aimable. Limite tu pourrais faire un remake de confession intime *. Tu n’as pas le temps de finir ta phrase qu’elle est déjà là, tout sourire. Elle et ses longs cheveux roux. Elle et son fucking sourire qui te rend joyeuse. Elle te crie dans les oreilles en te demandant comment ça se passe depuis le temps. Tu soupires « Quand t’arrives ça s’entend hein ! » Tu émets un petit ricanement. Oui, tu aimais la charrier. C’est dans ton caractère d’ailleurs. Mais, elle, c’est ton amie. Malgré ton caractère de merde, elle sera là. Et toi aussi, même si l’on peut en douter.

Tu lui montres où elle peut s’asseoir, et lui demande si elle veut quelque chose. Tu arrêtes alors ton travail, met tes pieds sur ton bureau et sirote ta bière.  « Et bien, genre je suis revenue y’a un an. J’en avais marre de la vie monotone que je menais la bas. A chier et toi ? T’es pas la depuis longtemps, il me semble ! » Dis tu. Tu marques une courte pause avant de reprendre  « ça fait plaisir de te revoir ».


HRP:
 
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: Poubelle ! :: RPs :: R.I.P-