predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

Danse Macabre ♦ Sven V. Pszaniawski

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
mais juste une fois dans le chalet (if u know what i mean) ✰ bibou




Partagez | 
 


 mais juste une fois dans le chalet (if u know what i mean) ✰ bibou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans mais juste une fois dans le chalet (if u know what i mean) ✰ bibou | le Lun 30 Déc 2013 - 10:18
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : nada
Féminin Personnage sur l'avatar : princess allura (voltron)
Âge, classe & année : 19 ans // classe b // 8ème année

Prism' : 8799

Messages : 1453
Date d'inscription : 15/06/2012

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


PV. BIBOU, SISTA, BESTA, BEB'S, PÉDALE, MORGAN DES MONTAGNES. ♥

© - modifié par mes soins so don't touch bitch.
un conseil mon gars fous ta cagoule
représente le hardcore des montagnes, en direct de la savoie
« Victoria, pourquoi tu rigoles bêtement ? »

Oh, si ils savaient… Elle en jubilait d'avance, cela s'avérait fort amusant. Ce stratagème avait été planifié des jours à l'avance, si ce n'est pas des semaines, finement préparé et élaboré dans la plus parfaite discrétion. Personne ne se doutait de rien. Qui pourrait se douter d'une chose pareille ? Il n'y avait que Victoria pour se lancer dans d'aussi folles aventures, croyez moi. C'est une enfant dans l'âme, en constante quête de tribulations et de sensations fortes. Ah, et par 'ce stratagème' vous vous demandez sûrement de quoi suis-je entrain de parler ? C'est vrai qu'il serait grand temps pour moi de vous expliquer ce qui se trame dans ce voyage scolaire qui, à la base, était spécialement prévu pour les A. Oh ce n'est pas vraiment compliqué, juste une idée farfelu qui avait germé dans la tête de deux amis il y a peu et qui fut finalement mise en place, suite à un étonnant manifeste de motivation et de détermination de la part de ces deux mêmes énergumènes : j'ai désigné Victoria et Morgan. En effet, les deux jeunes étudiants avaient trouver fort intéressant d'intégrer Morgan au sein du voyage au ski, clandestinement bien sur. Après plusieurs jours à se creuser durement les méninges sur comment on trimballerait le D jusqu'à la station sans que personne ne le sache, il fut convenu que le blond irait se cacher dans la valise de Victoria le temps du trajet en bus. La rose avait pris soin de sélectionner la dernière chambre restante, c'est à dire celle où personne ne logeait. Ainsi, ils n'auraient pas à se préoccuper d'un quelconque voisin de chambre qui pourrait ruiner tout leurs plans géniaux. Car, nous sommes d'accord, si ils sont découvert, ils sont plus que fichus, ils seraient rayés de la liste des personnes vivantes sur terre, punis jusqu'à la fin des temps par Prudence et les adultes qui supervisaient cette escapade. Ouais, ça craignait, y'avait beaucoup de chances qu'ils soient pris en flagrant délit mais bon, il fallait avouer que ça restait tout de même terriblement excitant comme péripétie. Ils braveraient chaque danger qui s'opposerait à eux tel des farouches guerriers du… Bref. Ce que je veux dire, c'est qu'après tout, les règles, elles sont faites pour être brisée, n'est ce pas ?

Voilà, vous êtes donc au courant de tout. Oh et juste un petit détail, histoire que ça paraisse un peu plus réaliste aux yeux de votre pauvre petit cerveau qui depuis tout à l'heure, n'arrête pas d'en pâtir avec mes histoires saugrenues. Une bienfaisante personne détentrice du don nommé contrôle de l'espace accepta de modeler le volume intérieur de la valise de Vic (qui avait prétexter que tout ses habits ne rentraient point dedans), histoire que Morgan puisse aisément s'y faufiler. Sa pauvre petite valise, elle risque de s'abîmer là-bas, dans la soute à bagage… Bon ok, son compatriote se trouvait dans une position bien plus inconfortable et devait être bien mal au point. Il doit certainement crever de chaud. Ou de froid. Il fait quelle température dans le coffre d'un bus ? Bonne question, à méditer. Elle demandera à Morgan, une fois arrivé là-bas. Et lorsqu'il aura finit de se plaindre. Impossible qu'il ne se plaigne pas après avoir subit une telle chose. Enfin, qui ne se serait pas plaint aussi… Oh il neige. Oh il vente. Oh une nouvelle illustration de débloquée sur amour sucré, elle ne devra pas oubliée de vanter ses mérites auprès du D tout à l'heure. Oh mais que fais ce petit chaton au bord de la route, qu'est ce qu'il est mignon ! Mais enfin il tremble. Qui a pu abandonner ce petit être sur la route ? Démon ! Vade retro Satanas ! Il essaye de traverser la route et… Impossible… Il vient de se faire écraser par une voiture. Que. MONSTRE. POURRITURE. Celui qui conduisait ce maudit engin de fer allait périr ! C'est pas possible… Pauvre bébé… Mais, une biche que voilà ! […] Ainsi de suite, jusqu'à ce que la petite troupe de A arrive enfin à l'hôtel où ils résideraient durant leur séjour. Bon, c'était pas le grand luxe, mademoiselle Victoria consentait à rester dans… Ce… Cette chose, quelques jours, mais quelques jours seulement. Sinon, la bête sortiraient de ses grands gonds. Et on ne veut vraiment pas voir une rose en furie. Vraiment pas, croyez moi.

Sortir la valise du bus et la ramener jusqu'à la chambre fut… Sans hésiter l'épreuve la plus difficile et éprouvante de toute sa vie. Imaginez déjà le poids d'une valise normale, plus celui d'un humain. Voilà, comprenez un peu sa souffrance. Heureusement, quelques personnes ont bien voulues lui prêter main forte, tout en se questionnant vivement sur ce qu'elle avait bien pu mettre d'aussi lourd dans son bagage. Louche, ça l'était. Mais ce soir, ils auraient déjà oubliés. Du moins, elle l'espérait. Au pire, la rose leur feraient avaler des salades. Après avoir vérifié au moins trois fois que la porte de la chambre était bel et bien fermée, Victoria ouvrit, enfin, sa valise. De suite, une touffe blonde apparut. Effectivement, vu la tête qu'il tirait le voyage n'avait pas du se dérouler très bien… Bah, ce fus qu'un mauvais moment à passé, un bon gros câlin poulpinesque dégoulinant d'amour fera retomber toute sa colère ! (ou pas) Elle se jetât sur lui assez violemment, enroulant très fort ses bras autour de lui. Si l'une de ses côtés s'était briser, rassurez vous c'est tout à fait normal, vu la puissance de son étreinte.

« MON BIBOU ! C'est quoi cette tête ? Allez ça devait pas être si horrible que ça, hein ! Je suis sûre que tu t'es beaucoup moins ennuyer que moi ! En plus, moi j'ai eu l'horrible tâche de transporter la valise jusqu'à la chambre, quand même. Elle était HYPER lourde, c'était un supplice, je te jure. Et mais… Je rêve ! C'est mon parfum que tu portes là ? Tu as pas pu résister à sa bonne odeur hein ? C'est que t'as, de la chance, j'en ai encore plein d'autres, tu vas pouvoir tous les tester ! J'ai apporter plein de vernis aussi. Il serait grand temps de te faire une manucure, n'est ce pas ? » ponctua-t-elle d'un sourire entendu.

Courage Morgan, la valise finalement, ça devait être bien moins pire que ça.
hrp : voila je t'aime poste fait avec amour j'étais motivée hihi. c'est un peu caca vers la fin mais il est genre 4h du mat donc c'est normal, sorry... ;w; j'espère que tu seras inspirée tout de même ! ET JE VIENS DE ME RENDRE COMPTE QUE J'AI SKIPPER LA PARTIE TRAIN. fais genre qu'il y en a toujours eu une D8








Dernière édition par Victoria S. Hatfields le Lun 17 Mar 2014 - 1:47, édité 1 fois
Message Dans Re: mais juste une fois dans le chalet (if u know what i mean) ✰ bibou | le Mar 31 Déc 2013 - 2:05
avatar
Invité
Invité



Excepté une fois au chalet w/

Bebou

well that's definitely illegal...
Chance is the only game I play with, baby

VIC ET MO ARE IN DA PLAAACE.
Enfin pas encore. Presque. J’ai pas la notion du temps mais à priori, c’est pour bientôt.
Je pousse un soupir, remet un peu mieux mon casque sur mes oreilles, musique à fond pour m’occuper, affalé entre une pile de pulls et une pile de fut’. Ça va, je respire mieux. J’ai paniqué tout à l’heure parce que j’ai bêtement renversé une bouteille de parfum en voulant me redresser, ça s’est ouvert, j’ai cru mourir. Parce que ouais j’ai failli crever, c’est un putain de périple qu’on me fait vivre. Quand Victoria m’a annoncé qu’elle avait trouvé quelqu’un capable de contrôler l’espace, direct je me suis dis “la valise ça va devenir un appart’ T3, une suite, UNE VILLA”. Ouais je pensais que j’allais passer le voyage tranquille, comme un roi. Mais nan visiblement ils ont eu du mal à voir grand, l’intérieur de la valise fait même pas 2m² , niveau hauteur je dois m’asseoir pour pas me cogner la tête, et avec les fringues de Vic’ et les miens, j’vous assure qu’y a pas beaucoup de place.

Alors me voilà, caché dans la soute d’un car de manière tout à fait clandestine comme un chicano voulant passer la frontière. J’ai nommé Morgan le mexicain. Parce c’est pas juste, pourquoi y aurait que les A qui pourraient profiter d’ce voyage, c’est quoi ce favoritisme ? “Les plus méritants” mon cul, les plus lèche botte ouais. SLURP, c’est sale. Haha, quand ils vont me voir débarquer ils vont hallucin-
Nan wait.
Souviens toi des règles qu’on a posé avec Vic’. Une fois là-bas, interdiction de sortir de la chambre, sauf en scred like a ninja (sneak for the very first tiiiime) pour aller faire les cons dans la neige. Bah ouais j’me ramène pas aux sports d’hiver pour m’imprégner de l’ambiance chaleureuse du chalet. On va se débrouiller, j’essayerai de voler les ski de quelqu’un, ça va rouler haha !
…. Hha wtf Morgan faut se calmer. MAIS J’Y PEUX RIEN J’SUIS JUSTE COMPLETEMENT HYSTERIQUE KJNZJBFHFUJ-

#ZBLAM

Le bus freine, brusquement, ma tête heurte la paroi de la valise, tellement brusquement. Je me retiens de sortir le vocabulaire adéquat pour dire que goddammit ça fait super mal. J’enlève mon casque, serre les dents, passe plusieurs fois mes mains sur mon visage. J’entends du grabuge à l’extérieur, on est arrivé ? Ça bouge, je tente de m’agripper mais aucune prise, WTF IS GOIN’ ON, y a tout qui part en live, je me prend des pulls dans la gueule, des pulls vraiment ? nan j’crois que c’est de la lingerie, OMG STOP PLZ.
Je vois la lumière. Omondieu j’crois que j’suis mort. Nan nan sérieux ça craint comme mort !! T’imagines ?? “T’es mort comment toi ?” bah j’ai joué le manouche, j’me suis caché dans les bagages de quelqu’un pour me barrer, le bus a freiné et FATALITY.
Je tente de me lever, l’éclairage me viole littéralement la rétine. À peine sorti, j’ai le temps de voir Vic’ se jeter sur moi, me serrer fort. Courbatures, limite j’entends mes côtes hurler de douleur. J’suis bien vivant...

« MON BIBOU ! C'est quoi cette tête ? Allez ça devait pas être si horrible que ça, hein ! Je suis sûre que tu t'es beaucoup moins ennuyer que moi !  »
PUTAIN DE MERDE VIC J’AI VU MA VIE DEFILER DEVANT MES YEUX (un super film au passage, facilement nommé aux oscars meh). Sauf que je me tais, hausse les épaules, joue le mec fort et viril. “Pff, me faire trimbaler dans une valise de meuf pendant 5 heures ? Trois fois rien.”  Enfin bon, je vais pas me plaindre, j’ai été consentant, comme à chaque fois qu’on a une idée lumineuse pouvant potentiellement nous attirer de gros ennuis. J’ose même pas imaginer la punition qu’on me réserve si jamais on se fait cramer.  « En plus, moi j'ai eu l'horrible tâche de transporter la valise jusqu'à la chambre, quand même. Elle était HYPER lourde, c'était un supplice, je te jure. » Indignation totale et absolue. « Nan mais vas-y, dis clairement que j’pèse ! »

« Et mais… Je rêve ! C'est mon parfum que tu portes là ? Tu as pas pu résister à sa bonne odeur hein ? »
Comment lui dire que j’ai renversé le flacon lorsque le bus a freiné brusquement pendant le trajet… ? Furtivement je m’écarte et referme la valise pour retarder le moment où elle le verra. Sourire qui dégouline de fausse innocence, check. « C'est que t'as, de la chance, j'en ai encore plein d'autres, tu vas pouvoir tous les tester ! J'ai apporter plein de vernis aussi. Il serait grand temps de te faire une manucure, n'est ce pas ? »
« La manucure attendra, j’suis pas venu ici pour que tu m’fasses les ongles ! »
Faut que je bouge, trop longtemps amorphe pour rester planté là. Quelques pas, pour explorer la chambre, typique, spacieuse, parquet, lits confortables au premier coup d’œil, balcon en bois avec la vue sur la station de ski. Je vais aussitôt regarder par la fenêtre. WAW. JUSTE WAW. J’ai vu beaucoup de neige, mais la Suède c’est plutôt plat, y a pas beaucoup de stations de ski. À Londres même pas en rêve. Et à New York c’est pas la peine d’en parler. ALORS QUE LÀ. Je reviens vers Vic’, prend ses mains, je tiens plus en place, mega smile alors que je la fais tournoyer, LIKE A PRINCESS.

« BEBOUUUUU ON A REUSSI ON GÈREE !! »
Ta gueule, ta gueule Morgan on va vous entendre. Je m’arrête, des étoiles dans les yeux.
« On va aller skier, et faire des batailles dans la neige, et boire du vin chaud, et bouffer d’la tartiflette, et faire des nuits blanches, et t’inquiète on aura tout le temps d’se faire des manucures. »

Bah ouais comme d’hab’ je vais céder à tous ses caprices et la laisser faire donc bon, c’est inutile de résister. Et NON je suis pas une pédale, on appelle ça “se montrer galant”. Gros silence. Putain je viens de remarquer que j'ai un soutif à Vic' sur l'épaule depuis tout à l'heure.

« ......... HEM. »
Message Dans Re: mais juste une fois dans le chalet (if u know what i mean) ✰ bibou | le Mer 1 Jan 2014 - 7:10
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : nada
Féminin Personnage sur l'avatar : princess allura (voltron)
Âge, classe & année : 19 ans // classe b // 8ème année

Prism' : 8799

Messages : 1453
Date d'inscription : 15/06/2012

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


PV. BIBOU, SISTA, BESTA, BEB'S, PÉDALE, MORGAN DES MONTAGNES. ♥

© - modifié par mes soins so don't touch bitch.
un conseil mon gars fous ta cagoule
représente le hardcore des montagnes, en direct de la savoie
« Nan mais vas-y, dis clairement que j’pèse ! »

Sourire innocent aux lippes. Yeux de biches baignés dans un faux sentiment d'incompréhension, reflétant malgré tout un maigre éclat de malice. Ses longs cils noirs papillonnaient doucement, lui procurant un air plus candide que jamais, tandis que ses joues légèrement teintées de carmin ajoutait plus de réalisme au personnage angélique que Victoria essayait d'interpréter pour appâter Morgan. C'est avec une voix tremblante et des yeux emplis de reproches que la rose lança au blondinet :

« Ce n'est pas du tout ce que j'insinuais, comment peux-tu avancer une telle chose ? Moi qui pensais sincèrement que tu me connaissais par cœur… »

Si il ne culpabilisait pas après sa petite mascarade, cela signifierait qu'il ne la connaissait que trop bien. Brisant le masque de la petite fille crédule, l'anglaise décida de prêter une attention toute particulière à l'étrange comportement de son camarade, qui semblait vouloir dissimuler quelque chose. En effet, ce dernier s'était dégager de son étreinte pour pouvoir furtivement refermer la valse qui dégageait également une odeur de… Parfum. Son parfum. Celui dont Morgan était imprégné. Une odeur qui agressait ses narines tellement on devait en avoir abuser. Victoria entrevoyait un problème arriver, son nez flairait la puanteur d'une gaffe au loin. Quelque chose se tramait dans cette valise, quelque chose qui ne risquait pas de lui plaire. Cependant, elle ne chercha pas à pousser sa petite enquête plus loin, des choses plus importantes lui trottaient déjà dans la tête et il fallait l'avouer, la flemme empêchait d'animer une quelconque lueur de motivation en elle. Allons bon, supposons pour le moment que la féminité du D avait reprit le dessus, le poussant à utiliser son parfum dont la fragrance n'était qu'un pur délice pour les narines. Tôt ou tard, elle découvrira ce qui se cache dans cette valise.

On s'éloigne un peu du sujet principal là, n'est ce pas ? Bref, après une petite moue vexée de la part de Victoria qui semblait mal prendre le non enthousiasme de Morgan quant au sujet de lui faire une manucure, les deux étudiants s'affairèrent à détailler la chambre dans laquelle ils allaient séjourner durant leurs vacances. Jetant un coup d'œil circulaire à la pièce, la première impression qu'eut la rose fut, je cite : normale, tirant un peu vers le bof quand même. Elle se promit intérieurement d'y remédier sous peu. Son pouvoir pouvait s'avérer vraiment utile dans des situations comme celle-ci, vous comprendrez plus tard pourquoi. Ses prunelles rosées continuaient leur silencieuse inspection et c'est alors que… DOUX JÉSUS. Le paysage qui s'offrait à elle l'éblouissait tant il était splendide, emplissant ses yeux de paillettes et d'étoiles, pétillant. Un large sourire étira ses lèvres et elle se jeta contre la rambarde en bois du balcon, poussant des petits cris et des rires à la façon d'une gamine de 3 ans. Elle n'y avait pas vraiment prêter attention en rentrant dans la chambre, trop préoccupée par le passager clandestin qui voyageait dans sa valise, mais la vue était magnifique, donnant directement sur la station de ski toute de neige immaculée.

Morgan semblait tout aussi enthousiaste qu'elle, voir plus, à l'idée d'aller pouvoir faire des conneries dans la neige, saisissant ses mains pour la faire tournoyer comme une vrai princesse.

« BEBOUUUUU ON A REUSSI ON GÈREE !! »
« BIBOUUUUU, ON VA TROP S'ECLATER ! » lui répondit-elle en criant.
« On va aller skier, et faire des batailles dans la neige, et boire du vin chaud, et bouffer d’la tartiflette, et faire des nuits blanches, et t’inquiète on aura tout le temps d’se faire des manucures. »

Elle lui offrit un sourire irradiant de bonheur en guise de réponse, qu'est-ce qu'elle avait hâte. Franchement, Victoria ne regrettait absolument pas d'avoir emmener Morg… Attendez quelques secondes je vous prie. Quelle est la chose pendue à son épaule là, qui ressemblait très TRÈS fortement à l'un de ses soutifs ? L'un de ses soutiens-gorges évidemment, quoi d'autres ? De chez Victoria Secret's en plus, soit sa marque de lingerie préférée. (on se demande bien pourquoi) Son regard devint noir, le genre de regard qui vous aurait déjà électrocuter si il pouvait véritablement lancer des éclairs. Le genre de regard que l'on préfère ne jamais voir sur le faciès d'un individu, encore moins sur celui de l'anglaise. Le genre de regard qui vous donne bien plus que des frissons, il suscite en vous un sentiment de peur et d'effroi. Silencieusement, d'une lenteur angoissante, elle s'approcha du blond, un peu à la manière d'un psychopathe comme on en voit bien souvent dans les films d'horreurs, ses prunelles dardées vers lui. Sa main se posa délicatement sur son épaule et s'empara du soutien-gorge qui y était toujours accrochée.

« Morgan. » entama t-elle dans un soupir, yeux clos.

Rouvrant soudainement ses paupières, son regard maintenant amusé se planta dans le sien, tandis qu'un sourire en coin se glissa sur ses lippes. Son expression faciale venait de changer en un clin d'œil.

« Je te savais féminin, mais de là me piquer mes sous-vêtements… T'assumes enfin le fais que tu tiens plus de la femme que de l'homme ? On ira t'en acheter un cette aprèm si tu veux ! »

Et la rose termina ces quelques paroles par un clin d'œil, signifiant qu'elle ne lui en voulait pas et que, bien sur, elle plaisantait. Ou pas.

« Bon, mon lit à l'air tout dur et pas propre, aucune chance que je dorme là dessus. Je vais lui refaire une petite beauté, si tu vois ce que je veux dire hihi. »

Elle plaça une main sur le matelas peu confortable de son lit et durant l'espace de quelque seconde, celui ci se mît à briller d'une douce lumière. Son pouvoir faisait effet. Une fois la lumière dissipée, on pouvait rapidement constater que l'aspect du lit avait radicalement changer. En quelque chose de largement plus beau, confortable et moderne. Et là n'est pas tout l'étendue de son pouvoir, si Victoria le souhaitait, elle pourrait aisément modifier l'apparence de cette pièce et s'en tirer qu'avec un peu de fatigue. Et oui mes chéris, c'est ça de faire partit de l'élite, ne croyez pas que cela est une chance donner à n'importe qui. Fière de son travail, l'étudiante sourit et poussa un soupir de satisfaction. Passant une main dans ses cheveux roses histoire de leur redonner un peu de volume, elle jugea qu'il était temps pour eux de se bouger un peu, avant que le soleil ne décline et que les pistes soient fermées.

« Bon je vais me mettre en habits de ski, faut qu'on bouge là ! Je prends la salle de bain et toi tu te changes dans la chambre, ok bibou ? » dit-elle en souriant.

Enfin, ce n'était pas vraiment comme si elle lui laissait le choix, puisqu'elle ouvrait déjà sa valise pour… Trouver son parfum renverser sur tout ses vêtements. Son Iris Nobile de chez Aqua di Parma. Son parfum favori. Son bébé. SON PRÉCIEUX.

« Morgaaaaaaaan. » souffla-t-elle d'une voix glaciale.
hrp : love bibou.






Message Dans Re: mais juste une fois dans le chalet (if u know what i mean) ✰ bibou | le Dim 5 Jan 2014 - 6:06
avatar
Invité
Invité



Excepté une fois au chalet w/

Bebou

well that's definitely illegal...
Chance is the only game I play with, baby

Stress. Parce qu’il pensait qu’elle allait se douter de quelque chose vu qu’il sentait le parfum comme pas possible. Parce que des fois Vic le fait carrément flipper. C’est vrai, il a beau avoir l’impression de la connaître par cœur, parfois il se fait avoir. Il arrive pas à la cerner, trop naïf, incapable de faire la différencier le vrai du faux. Comme maintenant, alors que Vic s’approche de lui, doucement, très doucement, trop doucement. Il aurait eu le réflexe de reculer si son regard ne le figeait pas littéralement sur place. C’est un mec, il comprend pas le rapport des filles avec leurs sous-vêtements, ça se trouve c’est un truc sacré pour elles, ça se trouve c’est blasphème de laisser un mec toucher leur lingerie.
« Morgan. »
Ouais il a dû commettre un acte impardonnable, les soutien-gorges sont incontestablement sacrés, c’est pas possible autrement.
Air désemparé de mec paumé lorsqu’il voit Vic rouvrir les yeux, arborant un sourire en coin plutôt amusé.
« Je te savais féminin, mais de là me piquer mes sous-vêtements… T'assumes enfin le fais que tu tiens plus de la femme que de l'homme ? On ira t'en acheter un cette aprèm si tu veux ! »
« Haha, ouais ! ~ »

“Ouais” ? Mais t’es con Morgan, tu veux vraiment aller t’acheter de la lingerie avec Vic ? Il s’en doute, il la connaît, y a des chances pour que Vic soit sérieuse. Il regarde ailleurs, pique un fard presque. Toussotement gêné. Ça le fout un peu en rogne qu’on moleste sans pitié sa virilité comme maintenant. Et après les gens s’étonnent qu’il a la hargne lorsqu’il manque de confiance en lui ! Morgan n’est pas une fillette, mais ça l’énerve d’avoir des réactions de meufs parfois. Il fait pas exprès.

« Bon, mon lit à l'air tout dur et pas propre, aucune chance que je dorme là dessus. Je vais lui refaire une petite beauté, si tu vois ce que je veux dire hihi. »

Il se tait, la regarde faire. Elle au moins elle a un don utile, qu’elle maîtrise, et qui a un minimum d’intérêt. Ça facilite la vie. Soupir. Morgan se dit alors que si il avait eu un pouvoir aussi cool que celui de Vic’, il serait sûrement dans une ou deux classes au dessus. Il se sentirait beaucoup moins minable et il serait peut-être un peu plus confiant.
Nan, il faut qu’il arrête. Jim lui a dit, ça sert à rien de se mépriser. Il se descend tout seul. Il cligne des yeux, comme pour chasser ces pensées désagréables. Son regard se reporte sur Victoria, qui a fini son petit tour de magie. Il met ses mains dans les poches de son jean, hausse les épaules, son dos se voûte à peine lorsqu’il arbore une moue un peu boudeuse. Mode gamin qui fait son caprice activé.
« Moi aussi j’veux un beau lit. »
Silence. Clin d’œil ponctué d’un sourire tendancieux
« Au pire j’squatterai le tien. »

Trop facilement distrait, Morgan oublie un détail crucial.

« Bon je vais me mettre en habits de ski, faut qu'on bouge là ! Je prends la salle de bain et toi tu te changes dans la chambre, ok bibou ? »
LA FUCKING VALISE.
« Nan mais t’inquiète, t’as pas besoin, t’es bien comme ça, j’t’assure. J’aime bien comme t’es habillée d’ailleurs. Attend fais voir la marque ton haut ?? »

Pour corrompre une fille faut lui faire des compliments, c’est bien connu.
Il hésite, la voit s’avancer vers la valise. Nan. Naaan. Faut qu’il l’en empêche. Qu’il se passe un truc. Concentre toi Morgan, provoque un malheurs, pour une fois, maîtrise. Un accident, la valise qui prend feu, ou alors…
Trop tard. Vic’ ouvre la valise. Silence de la mort.

« Morgaaaaaaaan. »

Poker face. Il se dit qu’il aurait mieux fait de se dénoncer dès le départ. Qu’il est con aussi. BIEN SÛR QU’ELLE ALLAIT CHECKER SA VALISE À UN MOMENT OU UN AUTRE.
Allez Morgan, faut réagir, te défendre, dégager l’aspect positif de la chose, je sais pas !

« Au moins nos fringues sentent super bon… ! »
Il se mordille la lèvre inférieure, l’air coupable, son regard dévie sur la valise quelques secondes avant de revenir à Vic’. Il s’approche, prend un air enthousiaste tout à coup.
« T’en fais pas, j’t’en rachèterai, le même ! J’peux te repayer des fringues aussi ! No problem ! Qu’est-ce que tu voudrais ? Une robe ? Deux ? On ira t’offrir tout ça quand on sortira en ville, ok ? »

Il a tellement pas les moyens, surtout avec Vic' et ses goûts de luxe. Mais bon, c’est Vic’. Ça lui est déjà arrivé de lui payer une tonne d’affaire pendant une virée en ville, il sait juste pas lui dire ‘non’. Vous pensez qu’il la laisse lui mettre du vernis à ongle par plaisir ? Franchement. (Bon ok un peu par plaisir parce que c’est plutôt joli mais chut, sa virilité a déjà pris assez cher). Il hausse les épaules, détourne le regard. Sourire en coin.

« Tu t’attendais à quoi, darlin’ ? Tu sais bien que j’porte la poisse... »

Message Dans Re: mais juste une fois dans le chalet (if u know what i mean) ✰ bibou | le Mar 14 Jan 2014 - 6:13
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : nada
Féminin Personnage sur l'avatar : princess allura (voltron)
Âge, classe & année : 19 ans // classe b // 8ème année

Prism' : 8799

Messages : 1453
Date d'inscription : 15/06/2012

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


PV. BIBOU, SISTA, BESTA, BEB'S, PÉDALE, MORGAN DES MONTAGNES. ♥

© - modifié par mes soins so don't touch bitch.
un conseil mon gars fous ta cagoule
représente le hardcore des montagnes, en direct de la savoie
«Non mais l'autre. « Au moins nos fringues sentent bon. » OK. C'est la seule excuse qu'il a trouver ? Tu aurais pu faire preuve d'un peu plus d'imagination, Morgan. D'accord, Victoria n'est pas un symbole d'intelligence, cependant, les mensonges un peu trop gros, elle les voit venir. Surtout ceux venant de son meilleur ami. Elle gonfla un peu les joues, pour se procurer un air plus menaçant que le précédant.

« T’en fais pas, j’t’en rachèterai, le même ! J’peux te repayer des fringues aussi ! No problem ! Qu’est-ce que tu voudrais ? Une robe ? Deux ? On ira t’offrir tout ça quand on sortira en ville, ok ? »

Sourire victorieux. Affichant une mine triomphale, elle le toisa quelque seconde, prunelles contre prunelles, comme pour contempler l'amertume de la défaite dans les iris de son adversaire. Un tantinet exagéré ? Ça ajoute toujours plus de profondeur à un récit, l'exagération. Du moins, c'est ce que l'anglaise croit dur comme fer. On ne change pas une personne aussi facilement, même durant plusieurs années. Victoria est et resta toujours une gamine dans sa tête. Satisfaction, voilà ce qui pouvait aisément se lire sur son faciès à cet instant précis.

« Tu t’attendais à quoi, darlin’ ? Tu sais bien que j’porte la poisse... »

Un petit rire filtra de ses lèvres. Pour leur porter la poisse, oh ça il savait le faire, sans le faire exprès heureusement. Cependant, croyez moi si une personne pourrait bien le concurrencer, c'est Victoria. Combien de fois s'était-elle mise en situation problématique sans le vouloir vraiment ? Elle avait le don pour attirer les problèmes. Grace à son extrême maladresse, elle pouvait parvenir à créer des embrouilles la ou il n'y en avait pas. Comme par exemple, plomber l'ambiance d'une soirée en ramenant le sujet "mami est morte" à table. Ou alors, réussir à renverser la bouteille de vin qui a coûté une fortune à papa. Renverser l'armoire où toute la vaisselle était disposé, ça aussi cela en était une bonne. Laisser l'eau couler dans la baignoire pendant quelques heures et j'en passe. Autant vous dire que sa famille en a baver avec elle, Victoria leur en a fait voir de toutes les couleurs. Soupirant quelques peu, la rose souffla une mèche de son visage. Elle reporta son attention sur Morgan, levant ses yeux vers lui. Mine boudeuse.

« BON. J'accepte de te pardonner si tu me laisses te manucurer les ongles ET te coiffer ET t'habiller ok ? J'ai toute une ribambelle de vernis et de robes à te faire essayer huhu. Et ce n'est pas tout mais il serait grand temps pour nous de sortir d'ici. Vois-tu Morgan, la neige n'attend. Le soleil non plus. Bref je sais pas ce que je veux dire mais VITE FAUT S'HABILLER. »

Ponctuant ses paroles de grands gestes, Victoria ne perdit pas une seconde de plus. Rassemblant toutes ses affaires de ski, elle s'enferma dans la salle de bain et s'apprêtait en deux temps trois mouvements. Fin prête, elle ressortit de la pièce un grand sourire aux lèvres. A vrai dire, dans cette tenue, elle ressemblait plus à un esquimau qu'autre chose, en petite bouboule qu'elle était. Bon c'était pas le summum de swag, mais c'était mignon, ok ? Avouez qu'on voit pas ça tout les jours, alors estimez vous heureux. A peine Victoria franchissait la porte qu'elle se jeta sur le balcon. Modelant un peu de neige dans ses mains de manière à ce que cela ressemble à une boule, elle se retourna d'un seul coup et la la,ça sur Morgan. Décidément, ils aillaient même foutre le boxon dans leurs chambres d'hôtel. On ne change pas une équipe qui gagne.

« PRÊT À ME PROUVER TA VIRILITÉ DANS UNE BATAILLE DE BOULE DE NEIGE ? »

Sourire de défi. Provocation. On ne titille pas Morgan sur sa virilité.
hrp : love bibou. SORRY POUR LE RETARD ET CE POST CACA SJAJKSJAJS ;W;






Message Dans Re: mais juste une fois dans le chalet (if u know what i mean) ✰ bibou | le Mar 21 Jan 2014 - 16:16
avatar
Invité
Invité



Excepté une fois au chalet w/

Bebou

well that's definitely illegal...
Chance is the only game I play with, baby

« BON. J'accepte de te pardonner si tu me laisses te manucurer les ongles ET te coiffer ET t'habiller ok ? J'ai toute une ribambelle de vernis et de robes à te faire essayer huhu. » NOOOOO. Énorme tragédie dans la tête de Morgan right now. Regarde, spectateur, remontée à bloc, une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l’anéantissement mathématique d’un mortel : VICTORIA ET SES SCÉANCES DE MANUCURE. Omg la torture en perspective. Morgan tient difficilement en place, et il entend déjà Vic’ râler comme à chaque fois qu’elle s’amuse à lui mettre du vernis : “bouge pas Morgan, bouge pas Morgan, bouge pas Morgan ou je vais dépasser, Morgaaaan”. Il aurait bien aimé que Vic’ use de son sens de la mode pour mettre en valeur sa viriliteyy plutôt que de l’habiller comme une meuf. Mais au lieu de protester, il se contente de hausser les épaules, comme acceptant son sort. Parce que c’est toujours comme ça avec Vic’, il sait pas dire ‘non’. Et en plus de ça elle lui pardonne ses conneries. C’est la vie. « Et ce n'est pas tout mais il serait grand temps pour nous de sortir d'ici. Vois-tu Morgan, la neige n'attend pas. Le soleil non plus. Bref je sais pas ce que je veux dire mais VITE FAUT S'HABILLER. »

Vic’ s’éclipse un instant, Mo’ reste là sans bouger. Il a un moment d’absence. Les bras croisés et le regard rivé sur la baie vitrée, il voit les pistes de ski au loin, en train de se demander ce que Jim pouvait bien faire là tout de suite. Soupir. Il n’avait même pas pu l’accompagner à la gare pour lui dire au revoir vu qu’à ce moment là il était caché dans une valise un peu spéciale. Il espère qu’il ne lui en veut pas trop… En tout cas il essayera d’aller le voir en scred ce soir. Elle sort finalement de la salle de bain, il esquisse un sourire en la voyant. Et c’est là qu’il capte qu’il va falloir se bouger vu qu’ils vont sortir, alors que Vic’ est déjà sur le balcon.

« Han, okay, attends deux secondes j’enfile un truc un peu plus chaud ! »

Parce qu’avec son t-shirt et son pull ça va pas le faire. Il se baisse pour fouiller dans la valise et sortir un sweat gris foncé, super grand et bien épais, avec le doublage tout doux à l’intérieur, tsé, celui qu’on a tous et qu’on AIME. Il saisit le bas de son pull pour le faire passer au dessus de sa tête, galère un peu parce qu’il se précipite, comme d’hab’. Son t-shirt remonte légèrement. Il est dos à Vic’. Et là c’est le drame.
Il sait pas si elle a fait exprès.
Il sait pas si c’est à cause de sa poisse.
Il sait juste qu’il a quelque chose à -10 °C qui vient de lui heurter le bas du dos.
IL SAIT QU’IL A DE LA NEIGE SOUS LE T-SHIRT ET PRESQUE DANS SON FUT.
« WTFFFF, niiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiih kzenfn »
Morgan laisse le processus d’enfilage de sweat sur pause et tente d’enlever la neige, tremblant. Ça fond contre sa peau, ça lui dégouline dans le dos, horrible. Morgan la chochotte lève alors les yeux vers Vic’, son regard criant VENGEANCE.

« PRÊT À ME PROUVER TA VIRILITÉ DANS UNE BATAILLE DE BOULE DE NEIGE ? »

Oouuh. OUUUUUH.
« Pff, j’suis pas un gamin moi.. »
Mo’ finit d’enfiler son sweat avant de sortir sur le balcon, tant pis pour les fringues de ski, il va bousiller ses Doc’ mais osef au moins elles sont étanches. En passant devant Vic’, il hausse les épaules, il se contente d’aller s’accouder à la balustrade, faisant mine d’admirer le paysage. Et cet enfoiré profite du fait d’être de nouveau dos à Vic’ pour fabriquer en scred une boule de neige de la taille de sa face, avec la neige qui se trouvait sur la balustrade. Gros silence.
Il se tourne tout à coup et la balance en plein dans la tête de Vic’, même si il avait pas forcément visé le visage au départ. BOOM, HEADSHOOT.

« On remet pas en question ma virilité, plz. »

Message Dans Re: mais juste une fois dans le chalet (if u know what i mean) ✰ bibou | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: Poubelle ! :: RPs :: R.I.P-