Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti   on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti 1400359500-clockSam 19 Mai 2018 - 20:10


on wrongs swift vengeance waits.
J’avais reçu un message intriguant ce matin, un message d’une élève en E – tout comme moi, qui mentionnait avoir eu vent de mon soudain intérêt pour les Voltors, et qui en conséquence voulait en discuter avec moi cette après-midi. Habituellement, je préférais rester enfermée dans ma chambre, à chercher et tester de nouvelles potions. Mais elle avait piqué mon intérêt. Que pouvait-elle bien me vouloir ? Me dissuader, ou au contraire me convaincre de rejoindre définitivement ce groupe ? J’agissais souvent par intérêt, et je ne pouvais manquer cette chance : celle d’enfin pouvoir agir. Je ne supportais plus de rester dans l’ombre, et une opportunité se présentait enfin à moi. Bien que je ne savais pas si je pouvais vraiment lui faire confiance, si je pouvais lui exposer mes idées saugrenues de vengeance. Alors il fallait que j’attende, que je l’observe. Parce qu’elle voulait peut-être tout simplement me rallier à une cause qui n’était pas la mienne. Et ça, il en était hors de question. Les humains et les mages n’avaient rien à faire ensemble. Ils n’étaient que des monstres. Paul, ainsi que les récents événement le démontrait.

Peut-être qu’ensemble nous pourrions trouver un moyen de quitter l’île, de leur rendre la pareille. Peut-être que son pouvoir pourrait nous y aider. Mais aussi, je pourrais probablement aussi me servir d’elle dans ma vengeance. La manipuler pour qu’elle m’aide à anéantir Paul – et au passage tous les monstres qui me hantaient – une bonne fois pour toute.

C’est alors intrigué que j’avais quitté ma chambre – quel miracle – pour me rendre au lieu du rendez-vous un peu en avance. Sur les falaises reculées, il y avait souvent des plantes rares, qui pourraient mettre utiles dans la confection de mes potions. Par méfiance, j’en avais d’ailleurs emporté quelques-unes avec moi, sait-on jamais, je pourrais avoir à me défendre. Mon colocataire me l’avait récemment confirmé : le Monde était beaucoup trop dangereux, rempli de cinglés.

Elle était en retard et ça m’arrangeait bien, je pouvais en profiter pour cueillir plusieurs plantes, introuvables dans l’enceinte et les alentours du pensionnat. Mais je n’étais pas rassurée. Depuis que ma sœur s’était jetée du toit du manoir, je ne supportais plus la vue du vide – mes mains tremblantes en était la preuve.

Un bruit me fit soudainement sortir de ma torpeur. Elle venait d’arriver. Ce n’était pas trop tôt :

▬ T’es en retard.

Il était important de le souligner. C’était cette élève qui m’avait donné rendez-vous, alors la moindre des choses c’était d’arriver à l’heure. Je lève la tête vers elle, tout en rangeant mes fioles dans ma sacoche, la détaillant du regard. A première vue, elle semblait adorable, candide – un peu comme moi, j’espérais qu’elle ne s’était pas mise en tête de me faire adhérer à une utopie de paix entre les mages et les humains :

▬ Et donc ? Que voulais-tu me dire ?

Je me relève, tout en la fixant. Mes jambes tremblent, je ne peux vraiment pas rester ici, trop de mauvaises images me viennent en tête :

▬  On peut bouger ? J’ai le vertige.

Et je ne lui laisse pas vraiment le choix, m’éloignant suffisamment du précipice.

Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
L. Amaryllis Miller
Pseudo du joueur : Flore
Autre(s) compte(s) ? : Pas encore
Personnage sur l'avatar : Reimu Hakurei || Touhou Project

Féminin Âge / Classe ou Job : 16 ans 5E
Messages : 139
Hello my name isL. Amaryllis Miller
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12125-the-show-must-go-on-laetitia https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12181-flore-laetita#173131 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12179-come-out-and-play-laetitia https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12182-queen-lezard-maltraite-oo-lms-laetitia#173132

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti   on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti 1400359500-clockMar 22 Mai 2018 - 15:43
But I won't be burned by the reflection of the fire in your eyes
S’il y a bien une chose dont tu es à présent certaine, Laetitia, c’est que tu es complètement perdue.

Tu aimerais adopter une attitude aussi fière que la majorité des élèves du pensionnat, exposer tes opinions avec autant d’assurance que tous ces leaders charismatiques ; tu aimerais pouvoir impacter le pensionnat avec ces idées qui fusent dans ton esprit en ébullition, détenir la vérité ou la solution qui révolutionnerait cette guerre qui fait rage à l’échelle planétaire.

Sauf que tu es perdue, Laetitia.

Jusqu’à présent, tu t’es rangée du côté des Voltors suite à la lettre de ton aîné, concluant que vous n’obtiendrait votre happy ending qu’à l’aide de la force, gardant cette sympathie pour les Colombes qui recherchaient une harmonie possible – ton lien avec tes parents adoptifs ne pouvait que prouver que ce n’était pas qu’un idéal. Toutefois, force est de constater que l’acte de terrorisme survenu dans le hall n’a démontré qu’être trop naïf vous fera défaut. Oh, Laetitia, tu aimerais croire les Colombes, mais le Leader semble plus réaliste ; mais tu tiens à la paix ; mais, les non-mages ne méritent guère qu’on leur tende l’autre joue après qu’ils aient giflé la première. Plus que jamais, tu crois dur comme fer à l’opinion des Voltor comme tu ne crois en personne. Tu t’accroches à tes collègues comme Athena ou Cattleya et à leurs paroles convaincantes emplies d’ambition tout comme tu aimerais t’accrocher à tes propres réflexions approfondies.

Les Voltor ne peuvent se vanter d’avoir fondé un grand groupe – peut-être est-ce même celui comptant le moins de membres actifs. Un petit groupe déterminé mais pour l’instant extrêmement passif ; tu as besoin d’en découvrir le potentiel par toi-même, d’y reconnaître ta voie dans cette route brumeuse. Et sans doute as-tu trouvé un moyen de fortifier ta volonté en discutant avec cette fille, Zelda, une Adler avec des tendances de Voltor selon les bruits qui courent. Tu t’es dit que si tu parvenais à la convertir à ton idéal, tu serais davantage active dans ton groupe, ou que si tu laisses influencer, tu trouverais enfin ta voie. Alors, tu l’as contactée d’un LMS rapide pour lui donner rendez-vous en haut de la falaise de l’île, lieu pittoresque et bien reconnaissable pour n’importe quel habitant.

Tu n'as jamais été spécialement douée avec la ponctualité, Laetitia, plongée dans tes pensées qui ralentissent ta marche frénétique. Tu t’es déjà permise de quitter ton cabanon beaucoup trop tard et te perds volontairement sans te préoccuper des minutes qui défilent – se priver de profiter de la beauté du paysage et de la cité serait une grave erreur. Une playlist de Queen dans les oreilles, tu te rapproches de la falaise, vêtue d'un style rock habituel. Et lorsque tu te retrouves enfin au lieu de rendez-vous, la jeune blonde qui ne parvient pas même à te surpasser en taille t’offre un accueil plutôt froid. Retirant le casque de tes oreilles, tu glisses tes bras à l’arrière de ta nuque.

▬ ‘Scuse, c’est qu’je suis une personne plutôt occupée en vrai. réponds-tu mollement.

Tu la détailles discrètement afin d’imprimer dans ton esprit l’apparence de cette nouvelle interlocutrice. Une jolie blonde habillée de façon féminine qui pourrait te plaire, du moins physiquement – même si elle n’égale pas à ton sens la beauté de Cattleya. Une jolie blonde qui range des fioles étranges dans sa petite sacoche – serait-elle du fanclub de Loïs par hasard ? Peu importe.
Elle te pose une question, mais tu la laisses te confier son vertige avant de prendre la parole.

▬ Wesh, si mademoiselle a peur du vide, on peut bouger, yep. Genre en ville. ricanes-tu presque en haussant les épaules.

Tu décides de la suivre toujours avec cette attitude et posture détendues. De toute manière, elle ne t’a pas donné le choix en s’éloignant sans t’attendre. Ses jambes tremblantes t’indiquent sans peine que son vertige n’est pas à sous-estimer. Cette fragilité d’esprit t’arrache un léger soupir, te demandant si elle serait assez forte pour se ranger dans votre camp.

▬ On parle beaucoup des autres chez les Voltors t’sais. On a beau être un ptit groupe, on a envie d’faire bouger les choses, surtout avec c’qui s’est passé récemment. commences-tu d'un ton explicatif.

C’est une entrée en matière assez légère, une amorce assez vague qui cherche à lui mettre l’eau à la bouche avant d’en venir aux faits.

▬ Chez nous, y en a qui disent que t’as clairement ta place parmi les vautours.



_______________________

Maybe life is like a ride on a freeway dodging bullets while you're trying to find your way, everyone's around, but no one does a damn thing it brings me down, but I won't let them ▵ ©️endlesslove.
There's more to living than only surviving maybe I'm not there, but I'm still trying
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti   on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti 1400359500-clockMar 22 Mai 2018 - 18:32


on wrongs swift vengeance waits.
Lorsque ma camarade daigne enfin se montrer, je ne peux m'empêcher de la décrire du coin de l'œil. C'est une jolie brune - un peu le genre de fille que j'aime physiquement, à peine plus grande que moi. Je tapote ma jupe pour en retirer la poussière alors que je me relève. Elle était en retard mais qu'importe. La seule chose qui m'importait, c'était de savoir ce qu'elle me voulait.

▬ Peu importe.

Léger sourire pour essayer de faire tomber ce masque de froideur auquel je suis tant habituée- et surtout pour tenter de la mettre un peu plus en confiance afin qu'elle daigne me parler franchement. Mais ce sourire tomberait bien vite si elle s'avérait être une colombe qui s'était mise en tête de me repentir. Il n'y aurait plus aucun salut pour moi désormais. Plus depuis que Hannah était partie.

Sa façon de s'exprimer est légèrement agaçante, mais je ne le relève pas. Si je veux qu'elle me parle franchement mieux vaut garder ce genre de réflexion pour plus tard. C'est un soulagement pour loi lorsque la E me propose d'aller en ville :

▬ Oui. La ville se sera très bien. On peut boire un truc si tu veux... Ah. Je ne t'ai pas demandé ton prénom. Et tu n'as même pas signé ton message - ce que je peux comprendre après tout.

Je l'écoute d'une oreille attentive tandis que nous marchons. Apparemment, Laieticia serait bien une Voltor. Maintenant, il restait à savoir ce qu'elle attendait de moi. Qu'un petit groupe comme les vautours parlent de moi ne pouvait que me réjouir, ainsi que me conformer dans l'idée de les rejoindre. Bien qu'après tout cela me semblait normal : je n'étais pas connue pour faire dans la dentelle, et encore moins pour être quelqu'un de sympathique. En plus de ça, je savais plutôt relativement bien me défendre - merci père et mère de m'avoir forcée à faire de l'escrime. Je n'avais d'ailleurs pas hésité à casser la gueule à Paul avant de quitter la Suède. J'avais donc ma place dans leurs rangs, non ? J'étais motivée, décidée à agir.

▬ Je suis rassurée de savoir que tu es une Voltor. J'avais peur que tu sois une Colombe s'étant mise en tête de me faire changer d'avis. T'as l'air tellement innocente.

Je hausse les épaules, avec un léger rire :

▬ Mais on dirait que pour ça, ce n'est qu'une image. Comme pour moi.

Je me sens un peu plus détendue maintenant. Nous partageons au moins ça. Cependant ce n'est pas pour aurait que je lui fais totalement confiance. Après tout je ne la connais pas :

▬ C'est cool de savoir qu'on parle de moi. Parce que, moi aussi j'ai envie de me faire bouger les choses. Vous avez prévu une action prochainement ? Ne me dites pas que vous comptez laisser ses terroristes impunis ?

Parce que moi non. C'était des monstres et ils méritaient la pire des punitions.

Nous commençons à arriver en ville, je lui fais signe de s’asseoir à la terrasse d'un bar, puis de commander ce qu'elle voulait. Je pouvais bien me permettre de l'inviter. Il était dans mon intérêt d'être en bon termes avec cette élève.

▬ Qu'est qui t'as motivé à rejoindre les Voltors toi ?

Je me devais de connaître ses motivations. Savoir si elle serait prête à agir :

▬ Tu voudrais tenter quelque chose avec moi. Contre les monstres qui profanent la haine ? Je ne sais pas quel est ton pouvoir mais il peut peut-être nous aider. En tout cas le mien, la persuasion.  Il pourra être utile non ?

Utile à condition que je daigne faire un effort.

Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
L. Amaryllis Miller
Pseudo du joueur : Flore
Autre(s) compte(s) ? : Pas encore
Personnage sur l'avatar : Reimu Hakurei || Touhou Project

Féminin Âge / Classe ou Job : 16 ans 5E
Messages : 139
Hello my name isL. Amaryllis Miller
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12125-the-show-must-go-on-laetitia https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12181-flore-laetita#173131 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12179-come-out-and-play-laetitia https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12182-queen-lezard-maltraite-oo-lms-laetitia#173132

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti   on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti 1400359500-clockSam 26 Mai 2018 - 23:07
But I won't be burned by the reflection of the fire in your eyes
Elle a oublié de signer son LMS ?

Ses pupilles se logent vers le haut de ses yeux, pensive face à ta remarque qui la surprend. Peut-être l’a-t-elle écrit beaucoup trop rapidement, dans l’urgence d’une réponse qu’elle cherche désespérément. Peut-être que deux pensées lui ont traversé l’esprit à ce moment précis. Elle ne parvient à se rappeler exactement de la raison, mais elle se prépare à corriger cette erreur.

▬ Sérieux ? Moi c’est Laetitia. Appelle-moi Laeti s’tu veux. Et pourquoi pas boire un truc oui. lâche-t-elle décontractée.

Tu te montres étonnamment bavarde tout d’un coup, lui donnant l’indication que tu es tout autant – ou même davantage ? – intéressée par cette rencontre et sa conclusion. Tu lui lances cette pique peut-être involontaire sur son apparence faiblarde qui arque l’un de ses sourcils. A-t-elle l’air si innocente avec ses habits de cuir, ses bracelets cloutés, ce style vestimentaire très rock et cette réputation de racaille qu’elle se trimballe ? Voilà qui la surprend quelque peu.

▬ Wesh, t’es bien la première personne à m’dire ça. Mais oui j’suis bien un Voltor convaincue. déclare-t-elle pleine d'assurance.

Toutefois, tu fais bien de le souligner Zelda, toi, tu dégages cette innocence et cette fragilité qui donnent l’impression que te briser est si facile. Tes paroles s’accordent si peu avec ton visage d’ange, pour quelle raison refuses-tu d’assumer pleinement ta nature mauvaise ? De ta bouche ne sortent que des mots durs et narcissiques, créant un contraste assez étrange qu’elle cherche à cerner. Heureusement, tu es d’humeur à parler beaucoup, lui donnant l’opportunité de balayer le mystère qui t’entoure.

▬ Ne rien faire serait la pire réaction à avoir. Elle marque une brève pause. Mais on peut rien prévoir avec notre faible nombre. C’est c’qui empêche les Voltors d’agir, en plus du fait qu’il y a plus d’touristes qui s’promènent par ici. poursuit-elle sur un ton monocorde.

En marchant d’un pas assuré, elle se rend compte que vous avez déjà atteint le début de la cité, dévoilant ses habitations et son architecture pittoresque. Quelques terrasses ouvrent déjà leur service pour ceux souhaitant profiter du soleil radieux de la région, et tu prends la décision de l’inviter à l’une d’elle pour discuter tranquillement. Elle s’installe énergiquement sans te quitter des yeux, attend un serveur pour commander un petit verre de vin rouge – l’initiative de se désaltérer avec une autre boisson que de la bière sans quitter la catégorie des boissons alcoolisées dont elle peine à se passer. Laetitia laisse tomber son sac à terre, écoutant la question tant redoutée qui fige son visage peu expressif.

Que fait-elle chez les Voltor ?
Elle aurait aimé y répondre comme conclusion.

Vois-tu, c’est difficile de répondre à ton interrogation sans ajouter une pointe de malhonnêteté ; c’est difficile de prétendre détenir une opinion sans nuance lorsque le cœur et le cerveau se disputent en permanence pour trouver la solution la plus logique. Elle aurait apprécié construire son raisonnement avec ton aide, mais tu la mets face à une impasse ; dorénavant, elle va devoir faire des efforts pour être convaincante sans avoir tranché.

▬ Le fait d’agir, je dirais. Le fait qu’ils s’enferment pas dans la naïveté pour régler un problème comme ça. Le respect, on doit l’obtenir par la force. Personne changera d’avis en visitant simplement notre école comme l’croient les colombes : on doit montrer qu’on s’soumettra pas à leurs caprices paranoïaques et que toute opposition leur coûtera cher. explique-t-elle avec un léger rictus, déterminée.

La venue du serveur ponctue sa petite tirade et elle attrape malicieusement le verre de vin qu’elle sirote tranquillement. Ta proposition l’enthousiasme, la réjouit à la simple constatation de ta motivation. Veux-tu déjà rejoindre les rangs après si peu de temps ? Etais-tu si peu convaincue de l’opinion des Adlers ? Es-tu aussi influençable qu’elle ? Ou bien as-tu simplement les mains qui démangent à l’idée d’enfin agir ?
Elle te juge, Zelda, elle te juge avec beaucoup de soin.

▬ Persuasion hein ? Hmm… murmure-t-elle.

Son esprit réfléchit directement aux portes qu’ouvre ce don loin d’être inoffensif. Pourrais-tu convaincre les foules à l’aide d’haut-parleur ? Ou bien doit-on trafiquer ton don à l’aide d’un objet à mettre au point ? Laetitia pense qu’à l’aide d’Amplificateur, cela peut être une arme redoutable. Son avant-bras allongé sur la table, faisant cliqueter son bracelet clouté, elle s’avance un peu avec un sourire fraichement esquissé.

▬ Oui ça peut être utile. Mais tout dépendra d’l’action, et même si agir avec toi m’botte bien, j’pense qu’on devra compter sur d’autres Voltors aussi. C’qui est sûr c’est qu’ici, y a rien à faire : les mages dominent, à quoi bon ? continue-t-elle, toujours motivée.

Elle éloigne de quelques centimètres son visage pour s’abreuver une nouvelle fois de vin, avant de poser son verre et se désigner du pouce.

▬ Mon don c’est d’créer des objets magiques. N’importe quoi à partir de n’importe quel don. Et ouais ! Ca peut paraître marrant à première vue, mais suffit d’un peu d’imagination pour passer d’gadgets marrants à des inventions révolutionnaires. Typiquement, j’suis certaine qu’avec quelques réglages, un micro avec ton don pourrait faire sensation dans une foule. Ajoute à ça quelques haut-parleurs avec Amplificateurs, et t’as là qu’un bref exemple. Les possibilités sont infinies quand on y pense. s'emporte-t-elle, des étoiles dans les yeux.

Elle laisse le silence planer quelques secondes avant de reprendre.

▬ T’as l’air d’avoir la motiv’ pour agir. Pourquoi être du côté du Leader qui est si passif ? questionne-t-elle, un peu curieuse.




_______________________

Maybe life is like a ride on a freeway dodging bullets while you're trying to find your way, everyone's around, but no one does a damn thing it brings me down, but I won't let them ▵ ©️endlesslove.
There's more to living than only surviving maybe I'm not there, but I'm still trying
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti   on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti 1400359500-clockLun 28 Mai 2018 - 19:35


on wrongs swift vengeance waits.
Je hausse légèrement les épaules, avec un léger sourire. Peu importe qu’elle n’ait pas signé son message.  La seule chose qui m’importait, c’était mon objectif : faire bouger les choses, me venger de ces stupides humains. Rien ne m’importait plus que ma vengeance, tant envers les non-mages que Paul. Parce qu’il m’avait volé Hannah. Dans un soupir, je remets l’une de mes mèches de cheveux derrière mon oreille, tournant mon regard vers Laetitia :

▬ Ce n’est rien, moi c’est Zelda, mais je pense que tu le savais déjà. Je t’invite ?

Ce genre de petite attention – lorsqu’elles viennent de moi – cache forcément quelque chose. Parce que je n’agis que par intérêt, et j’avais le présentiment que la E pourrait m’être utile, à un moment ou un autre. Tout était bon pour accomplir à prendre ma vengeance.

Elle semble surprise lorsque je lui lance une pique sur son apparence juvénile. Avec sa petite taille, Laeti semblait si candide. Mais, il est vrai que si l’on s’attardait sur son style vestimentaire – et sa façon de s’exprimer également, c’était autre chose. Je pousse un petit rire, amusée par sa réaction. Je pense que n’allais pas avoir trop de mal à la ranger de mon côté :


▬ Peut-être parce que je suis la seule à m’être attardée sur les traits de ton visage ?


Petit compliment – ou tentative de séduction -  dissimulé. Je ne la lâche pas du regard, tout en continuant de lui sourire, comme pour essayer de la déstabiliser. Il fallait que j’en sache un maximum sur elle, car plus j’en saurais, plus il me serait facile de la ranger de mon côté, de me conformer à ce qu’elle attendait de moi.

Nous sommes au moins d’accord sur le fait que ne rien faire serait la pire des réponses à donner. Mais pourtant, les Voltors n’agissent pas pour autant. Trop peu, hein ? Je reste un instant pensive, cherchant un moyen d’en recruter le plus grand nombre. Avec mon pouvoir ? Pourquoi pas, mais je ne le maîtrisais pas assez, et sa portée était limitée. Non. Le mieux c’était d’agit, en petit nombre. Mais que pouvait-on bien faire ? Les touristes avaient déserté l’île, et il nous était impossible de sortir…

▬ C’est vrai que vu comme ça, ça a l’air compliqué d’agir.

Nous atteignons déjà la ville, quelques bars commencent à ouvrir les terrasses, et je regarde ma camarade s’installer à l’une d’entre elle avant de la rejoindre. Je ne la quitte pas des yeux, toujours plongée dans mes pensées. Il faut que je trouve une idée, il faut que cette journée soit rentable. Je commande un Cuba Libre, tout lui posant une question qui semble la surprendre. A ce moment précis, je me dis qu’elle n’a pas l’air très sûre d’elle, et qu’elle semble influençable. Je ne peux m’empêcher de sourire d’un air presque malsain – que je tente tout de même de dissimuler, je ne dois pas perdre ma crédibilité. La tâche me serait probablement encore plus facile que je ne l’espérais.


▬ Je vois. Fis-je, dans un murmure.

Je sirote ma boisson sans la quitter des yeux :

▬ Les colombes sont stupides, tu ne trouves pas ? Regarde ce que leurs idéaux de paix nous ont couté. Le chaos. Et on doit rendre la pareil à tous les opposants. Parce que la paix ne pourra jamais exister. Nous sommes bien trop différents, bien trop dangeureux.  


Je hausse les épaules, tout en faisant tourner ma paille dans mon verre :

▬ Mais, c’est aussi notre atout.

Je la regarde chercher des opportunités, suite à la révélation de mon pouvoir. J’espère qu’elle aussi imaginative que moi, mais aussi que son pouvoir pourrait nous permettre d’agir rapidement. Je n’en pouvais plus de rester passive. Je ne voulais plus attendre. C’était le moment ou jamais, l’explosion était encore fraîche dans les esprits. Notre action marquerait les élèves.

▬ Je ne suis pas d’accord avec toi sur ce point, il y’a des choses à faire ici, crois-moi.

Je ne cache pas mon sourire mauvais cette fois-ci, je prends mon visage entre mes mains, plongeant mes iris dans les siens :

▬ Tu me disais que vous étiez en sous-nombre, non ? Eh bien, voilà ce que je te propose. Mon don au service du recrutement. Ce sera facile, je n’aurais même pas besoin d’argumenter.

Je marque une pause, pour observer sa réaction :

▬ Un simple, hey, les Voltors sont cools, rejoins-les. Et ils accourront dans nos rangs.

Je me délecte d’une gorgée de mon cocktail plutôt satisfaite de moi. Son pouvoir est plutôt intéressant, et nous offre pas mal de perspectives. Et celle qu’elle me propose est tout bonnement génial. Finalement, je ne regrette pas d’être sortie.
▬ Ton pouvoir est génial. Et si tu peux amplifier mon pouvoir, ce serait parait. Tu imagines, diffuser un message de recrutement, dans tout le pensionnat ? Tu crois qu’on pourrait gagner des membres, qu’on pourrait enfin agir ? Ton pouvoir offre tellement de possibilités, c’est fou. Je t’envierais presque.

Pourquoi avoir rejoint le Leader hein ?  

▬ Au début je partageais son opinion, mais au final il s’est avéré décevant. Il n’a pas la motivation d’agir lui. Au final, je me suis trompée sur lui, on dirait.

Je soupire, avant de finir mon verre cul sec.

▬ Qu’est-ce que tu veux du coup ? Agir ? Ou rester passive, tout comme lui ?

Ne me déçoit pas Laeti, je suis sûre qu’ensemble, on peut faire de grandes choses.


Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
L. Amaryllis Miller
Pseudo du joueur : Flore
Autre(s) compte(s) ? : Pas encore
Personnage sur l'avatar : Reimu Hakurei || Touhou Project

Féminin Âge / Classe ou Job : 16 ans 5E
Messages : 139
Hello my name isL. Amaryllis Miller
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12125-the-show-must-go-on-laetitia https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12181-flore-laetita#173131 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12179-come-out-and-play-laetitia https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12182-queen-lezard-maltraite-oo-lms-laetitia#173132

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti   on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti 1400359500-clockVen 15 Juin 2018 - 21:47
But I won't be burned by the reflection of the fire in your eyes
Tu prends l’initiative de l’inviter et cette petite attention l’arrange ; peu lui importe que tu agisses pour ton propre intérêt ou attendes un retour de sa part, tu sais. D’une certaine manière, elle est pleinement consciente que tu cherches à obtenir un petit quelque chose de cette conversation. Une motivation. Une vengeance. Une façon de balayer l’ennui qui te ronge. Il est vrai qu’au final elle ignore tout de toi à l’exception de ton prénom, de la couleur de ta cravate et ton symbole ailé. Lentement les traits de ta personnalité se dessinent dans son esprit. Une fille relativement ambitieuse, bien que méprisante. Le compliment que tu lui lances fait claquer sa langue tandis qu’elle t’affiche un sourire à pleines dents. Une âme narcissique qui a toujours apprécié qu’on lui jette des fleurs – surtout quand cela vient de Cattleya.

Tu as cette manière d’imposer ta vision du monde avec ce mélange de mépris et de confiance qui l’aurait vexée si elle n’était pas convaincue par ton avis sur les colombes. Elle aimerait tellement défendre ce très cher Owain qui dirige les oiseaux blancs, comme elle aimerait penser à sa famille adoptive qui a pris soin d’elle pendant toutes ces années et qui prouve qu’une harmonie peut exister. Toutefois ce qui sort de sa bouche est tout autre :

▬ L’harmonie n’existe pas. crache-t-elle avec dégoût.

L’expression de son visage se durcit, comme celui d’un médecin annonçant à la famille d’un malade le destin funeste qui l’attend. La triste réalité qui brise une utopie dans laquelle tout le monde se plairait à vivre. Ses doigts se placent de chaque côté du pied du verre de vin rouge afin de le soulever et le bouger légèrement afin de jouer avec le liquide.

▬ Il n’existe que deux solutions : vivre dans un milieu isolé comme l’veulent les Adler, bien qu’on risque d’se faire envahir par les non-mages qui peuvent nous couper les vivres ou le reste des ressources. Elle soupire, exprimant son avis sur la question, puis hausse les épaules avec un sourire, prenant un ton plus expressif Ou bien vivre en leur compagnie. Mais, les colombes sont connes de penser qu’l’on cohabiterait sur un pied d’égalité : les gouvernements voudront sûrement nous soumettre à leurs fins personnelles, ou nous utiliser comme des objets, des armes ou des esclaves, et supprimer nos atouts le reste du temps. La seule solution est d’imposer notre supériorité pour être tranquilles. Et d’imposer la magie aussi. conclut-elle d'un ton sec.

Elle reprend une petite gorgée en plongeant son regard dans le tien, tout comme tu le fais ; elle n’a jamais été gênée à l’idée de croiser les iris de son interlocuteur, beaucoup trop friande de ces petits contacts qui rendent l’interaction si vivante.
Le plan que tu énonces éveilles son regard, comme si tu venais de réveiller son intérêt. Sa tête posée sur sa main droite se lève gentiment, pour laisser son support retomber doucement sur la table. Laetitia esquisse un début de sourire mauvais tandis que ses pupilles se promènent vers le ciel, pensive l’espace d’un instant. Oh que tu sais la flatter avec tes jolis mots. Oh que tu sais l’intéresser avec ton ambition sans fin. Oh qu’elle se dit que, décidément, cette entrevue était une idée merveilleuse. Toute sa motivation et son amour pour les Voltors qui s’éteignaient avec leur passivité commence à renaître…

▬ Wesh, si j’avais voulu rester passive, j’t’aurais jamais envoyé d’LMS. répond-elle d'un ton monocorde en souriant et arquant un sourcil.

Et elle pensait que tu l’aurais déjà compris, une évidence simple à saisir. Cependant, si elle doit le préciser, cela ne la dérange pas plus que cela. La Coréenne termine le délicieux contenu de son verre avant de reposer le récipient sur la table et de ne plus s’en préoccuper.

▬ Même si l’idée est putain de bonne, j’te garantis qu’il faudrait argumenter, princesse. Ton don peut persuader que ce que tu dis est la stricte vérité nan ? Alors si on les persuade de tous les arguments des Voltors, ils vont être les partisans les plus convaincus qui soient. Nos motivations, nos actions, notre idéal, ils s’ront persuadés que c’est comme ça qu’il faut penser et pas autrement. On peut même en profiter pour décrédibiliser les autres piafs héhé, eh ouais. propose-t-elle en terminant avec un léger ricanement.

Elle marque une pause, toujours avec cet éternel sourire qui démontre toute sa fierté. Elle s’autorise ce petit surnom affectueux dû à ton prénom venant d’une saga à laquelle elle n’a jamais jouée. Ne le prends pas mal, c’est sa façon d’être, un peu trop familière avec toutes les personnes qu’elle croise. Même s’il faut bien l’admettre, il est difficile de t’associer à la fragilité et l’inutilité de la princesse connue pour sa sagesse.

▬ Avec plus de monde on pourra davantage agir. La question s’rait d’savoir si on prépare ce recrutement forcé avec l’aide des autres ou pas. J’pense surtout à Athena, notre milice. Ou si on les prévient qu’on utilisera le pouvoir de persuasion. réfléchit-elle à voix haute.

Mentir pour le meilleur, ou risquer de foirer une occasion en or avec l’honnêteté.






_______________________

Maybe life is like a ride on a freeway dodging bullets while you're trying to find your way, everyone's around, but no one does a damn thing it brings me down, but I won't let them ▵ ©️endlesslove.
There's more to living than only surviving maybe I'm not there, but I'm still trying
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti   on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti 1400359500-clockSam 16 Juin 2018 - 19:31


on wrongs swift vengeance waits.
L’harmonie n’existe pas, hm ?
Elle n’a pas tort. Je ne crois pas en la paix, et je n’y croirais jamais. Les colombes sont stupides, stupides de croire qu’un jour, nous pourrons être en paix avec les humains. Nous leur sommes supérieurs, nous sommes différents. Et l’être-humain a pour habitude de détester ce qui ne lui ai pas semblable. Ils ne nous accepteront jamais. Nous sommes trop dangereux, nous sommes une menace, qu’il convient d’éviter ou d’utiliser à leur guise. Certains nous verront comme des montres, lors que d’autres comme une arme surpuissante. Quand je pense à ce connard de Paul a bien pu faire, cela ne me rassure pas. Je ne veux pas d’un monde comme ça. Je veux un monde dans lequel on me craindra, dans lequel je serais enfin quelqu’un. Et pas seulement la gamine un peu tarée qui se prend pour une fée.

Je prends mon visage entre mes mains, sans lâcher son regard. Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que toutes les deux, nous allons faire de grandes choses. Après tout, elle semble aussi méprisante que moi. Et Dieu sait que les grands-esprits se rencontrent. Pleins d’idées, de plans machiavéliques fusent dans mon esprit. Mais doucement. Une chose à la fois, laissons les choses se faire doucement. J’aurais ma vengeance, je dois juste me montrer patiente.

▬ Oui, c’est vrai.

Je hausse simplement les épaules, jouant avec ma paille. Elle a l’air si convaincue, je ne peux pas la contredire. Et sur ce point je partage son avis. A quoi bon se voiler la face ? Je ne veux pas croire en une utopie, que mes efforts soient vains. Pour moi, la seule solution est de s’imposer par la force, la violence. Et c’est de là qu’était né mon intérêt pour les Voltors.

▬ Je ne veux pas cohabiter avec eux. Et je ne veux pas fuir non plus, comme le cherche le Leader. S’isoler est la pire idée possible. C’est s’avouer vaincu. Et je déteste perdre.

Je fronce les sourcils, serrant le bout de ma paille entre mon index et mon pouce :

▬ Je te rejoins sur le fait que nous devons nous imposer, mais n’importe comment. Il faut marquer les esprits, sinon à quoi cela servira-t-il ? Il faut utiliser la force, la violence, physique ou morale qu’importe. Se montrer sans scrupule, que l’on nous craigne.

Tu peux penser que je suis mauvaise Laeti, je n’en ai que faire. C’est la triste réalité après tout. Je n’ai jamais prétendu le contraire. Mais au fond, tu es comme moi. Et ça me plaît. Je ne regrette pas d’être venue à ta rencontre finalement. Tu as su susciter mon intérêt, félicitations.

Je ne peux m’empêcher de regarder son intérêt s’éveiller suite à l’évocation de mon plan, tout en me mordant la lèvre inférieure d’un air mauvais. Ce genre de réaction, c’est ce que j’attendais.

▬ Toi, tu veux agir. Mais qu’en est-il des autres ? De leur motivation ?

Parce qu’il serait plus simple de mettre ce plan à exécution avec des Voltors, motivés à agir, à changer les choses.  Ils n’avaient jamais vraiment eu l’occasion de faire quelque chose, de ce que j’avais entendu, on les avait seulement accusés à tort du fiasco du Prismver got talent. Mais il était temps de changer, de se venger, nos pouvoirs le permettait.

Qui sait ce qu’une telle opportunité pourrait amener, de nouveaux membres, des pouvoirs intéressants, l’occasion de s’échapper de l’île et de frapper là où ça fait mal. Il serait bien plus marquant de mener une action en dehors du pensionnat. Ah, tant d’opportunités à saisir…


▬ Oh, tu sais, ça ne me dérange pas d’argumenter pour la bonne cause.

Je souris à l’entente de ce petit surnom affectueux. J’ai tellement l’habitude que l’on lie mon nom à celui de cette princesse, bien que je sois très loin de lui ressembler. Ma main frôle la sienne, tandis que mon visage se rapproche du sien, dans un léger rire :

▬ Fait attention, si tu continues de m’appeler comme ça, je ne répondrais plus de rien.

Je lui lance un regard aguicheur, avant de glisser l’une de mes mèches de cheveux derrière mon oreille, et me laisser retomber contre le dossier de ma chaise, croisant les bras :

▬ Ton idée est loin d’être mauvaise, on a tout intérêt à décrédibiliser  les autres, surtout ces crétins d’oiseaux de la paix. Alors on fera comme ça, j’imposerai nos idéaux. Plus mon pouvoir touchera de monde, plus nous aurons d’occasion de préparer un plus gros coup, qui sait, en dehors du pensionnat peut-être ? Il doit bien y avoir quelqu’un avec le pouvoir de la téléportation.

Je marque une pause, avant de poursuivre :

▬ Tu sais, je suis pleine de surprises. Je connais pas mal les propriétés des plantes, je pourrais toujours fabriquer deux trois potions qui pourraient nous être utiles.

Et vient une question à laquelle je ne peux répondre avec certitude. Agir en duo, ou bien rassembler le maximum de membres ? Je ne sais pas. Est-ce qu’on peut faire confiance aux autres membres ? Après tout, il suffirait de rien pour faire capoter tout notre petit plan. Je demeure un moment pensive, me tenant le menton :

▬ Hm, c’est une bonne question. Est-ce que tu penses qu’on peut leur faire confiance ? Je ne suis pas contre, mais je veux être sûre qu’ils ne fassent pas foirer une telle opportunité.


Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
L. Amaryllis Miller
Pseudo du joueur : Flore
Autre(s) compte(s) ? : Pas encore
Personnage sur l'avatar : Reimu Hakurei || Touhou Project

Féminin Âge / Classe ou Job : 16 ans 5E
Messages : 139
Hello my name isL. Amaryllis Miller
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12125-the-show-must-go-on-laetitia https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12181-flore-laetita#173131 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12179-come-out-and-play-laetitia https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12182-queen-lezard-maltraite-oo-lms-laetitia#173132

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti   on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti 1400359500-clockSam 23 Juin 2018 - 19:12
But I won't be burned by the reflection of the fire in your eyes
Elle s’étonne à défendre sa cause avec autant de conviction alors qu’elle paraissait si hésitante au début de cette rencontre. Elle s’étonne à sortir des arguments aussi pertinents alors qu’elle s’attendait à se faire rapatrier par les Adlers avec ton aide. Elle s’étonne à penser comme une véritable Voltor, au final, elle qui se voyait au milieu d’un épais brouillard sans la moindre lueur pour éclairer son chemin. Elle ignore si cette motivation nait d’un désir profond de son cœur, ou si les dires d’Adrian s’étaient au final bien mieux ancrés dans son crâne si influençable qu’elle ne le pensait. Pourrais-tu le juger pour elle, Zelda ? Pourrais-tu déceler cette sincérité qui découle de ces mots si ambitieux, ou bien ce rôle qu’elle joue avec tant d’habilité ? Elle-même n’en serait pas capable, tu sais. Elle-même serait incapable de connaître la réponse à sa propre interrogation. Mais tu sais, d’une certaine manière, elle s’en moque.

Seule la future action importe dans l’histoire.
Seule l’avenir des Voltors importe désormais.

▬ Wesh, j’aime pas perdre non plus : on n’y a surtout pas droit. On s’rejoint sur ça. crache-t-elle.

Ta volonté résonne au rythme de la sienne en pleine ébullition ; vos idéaux s’entremêlent en une harmonie parfaite contre toute espérance ; toutefois ta question reste pertinente, Zelda, les Voltors seront-ils sur la même longueur d’ondes que vous ? Sont-ils disposés à vous suivre dans cette conquête ? Elle souhaiterait te répondre que les quelques membres figurant parmi ses rangs sont d’une fiabilité irréprochable, tu sais. Elle souhaiterait te dire que, bien entendu, tous les Vautours sont comme elle. Brûlant d’un désir ardent de dominer la bataille. Cependant, une hésitation transparaît sur son visage, effaçant ce magnifique sourire qui paraissait pourtant inébranlable – laissant place à une expression on ne peut plus pensive.

▬ Hmm. J’imagine déjà qu’si on adhère au côté violent des Voltor c’est qu’on attend forcément une action. J’veux dire, tu vas pas te considérer comme une Voltor si t’as envie d’apporter la paix en faisant des cookies aux non-mages, c’est un peu dans l’contrat. suppose-t-elle comme une réflexion logique.

Il y a subitement ta main qui frôle la sienne avec délicatesse, un geste doux et affectueux qui est loin de lui déplaire totalement ; tu rapproches ton visage du sien, ignorant bravement cette zone personnelle imposé par les règles sociales, une approche qui esquisse un sourire malicieux sur ses lèvres. Elle s’amuse de ton avertissement, ricane à son tour sans répondre, préférant laisser flotter cette ambiance aguicheuse qui lui plaît bien ; tu retombes sur le dos de ton siège tandis qu’elle reste dans sa position comme une statue de pierre, se délectant des flatteries que tu adresses à sa proposition fraichement réfléchie. Et puis, tu as bien raison Zelda, il doit bien y avoir un détenteur de la téléportation pour le lui dérober et construire une machine. Après tout, Laetitia doit bien faire honneur à sa réputation d’ingénieure en herbe.

▬ Des plantes ? Des potions ? Elle marque une pause en arquant un sourcil. Tu devras m’expliquer c’que tu pourrais nous faire avec des potions. Les seuls retours qu’j’ai d’ces préparations ce sont les pièges foireux de Loïs donc j’compte sur toi pour me redonner d’l’estime en les alchimistes. grogne-t-elle en appuyant bien sur le mot "potion" à chaque fois.

Ses connaissances en médecine et en préparations de cette espèce sont bien moindres, tu sais. Ne lui en veux pas, Zelda. Car malgré son ignorance et sa méfiance, elle accepte de te donner une chance de lui dévoiler la magie de ta chimie secrète. Elle prend un air plus détendu désormais, prenant compte de ton manque de confiance naturel envers le reste du groupe.

▬ Ptêtre que dévoiler la machination derrière notre discours serait risqué en vrai. Quoique… En parler à Athena s’rait possible : elle fait des efforts de dingue pour recruter t’sais. Elle est vraiment digne de son poste wesh. Quant au reste du plan, là on peut être sûres qu’on s’ra pas seules. répond-elle sur un ton dynamique et appuyé.

Nouveau sourire.

▬ J’m’occuperai d’en parler à ceux qu’je connais. Et toi, t’as des gens en tête ? poursuit-elle avec confiance.






_______________________

Maybe life is like a ride on a freeway dodging bullets while you're trying to find your way, everyone's around, but no one does a damn thing it brings me down, but I won't let them ▵ ©️endlesslove.
There's more to living than only surviving maybe I'm not there, but I'm still trying
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti   on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
on wrongs swift vengeance waits.▬ laeti
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «reste de l'île & monde
 :: Forêt & ruines :: Falaises
-
Sauter vers: