Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Maybe I may know eternity || Cassandra

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Maybe I may know eternity || Cassandra   Maybe I may know eternity || Cassandra 1400359500-clockMar 14 Avr 2015 - 12:44
HRP : voilà voilà ♥
Elle en entendait plein des rumeurs, Chan, tellement au sujet de tout le monde sur tous les sujets possibles. Leurs histoires d'amour, leurs passés, leurs secrets, leurs particularités. Et parfois, elle en avait un peu assez, assez d'accumuler toutes ces futilités honteuses et parfois blessantes. Assez, parce qu'en général les échos ne traitaient aucun sujet qui éveillait son intérêt ; juste des potins qui éveillaient quelque âme curieuse.

Du moins, c'était ce qu'elle pensait...

Ce devait être au alentour de fin mars, lorsque la chaleur printanière commençait à balayer le froid hivernal tout doucement. Elle était en train de ranger ses affaires d'anglais à l'aide de la télékinésie quand soudain, une C rentra dans la salle de classe à la recherche du B qu'elle attendait ; Chan ne suivit qu'à moitié la discussion qu'ils entamèrent, conversation habituelle, sans véritable intérêt. Du moins, jusqu'à ce que l'élève de la classe verte s'écria :

— Eh ! Tu devineras jamais ! Il paraît que Prismver a recruté une nouvelle enseignante en astronomie, et on dit qu'elle a seulement 14 ans !

À cette nouvelle, elle décida de focaliser son attention sur les deux étudiants, intéressée subitement par le sujet.

— Non, t'es pas sérieuse ?
— Si, si ! Je te jure ! Je pense même l'avoir vu tout à l'heure qui entrait dans la salle des profs. Elle a l'air encore plus jeune que nous mais elle ne portait pas notre uniforme scolaire.
— Ha ha ! Si tu le dis. Bon, sinon [...]


Puis, ils sortirent de la classe en poursuivant une toute autre discussion, et disparurent en laissant derrière eux une petite Chinoise intriguée.

~~~~~~~~~~~~~~

Un jour, puis deux, puis trois s'étaient écoulés depuis le début de cette histoire ; elle avait en effet croisé une jeune fille qui possédait une longue chevelure blonde, mais surtout non vêtue de l'uniforme réglementaire. Elle ne l'avait pas questionnée au sujet de son métier, par crainte de s'être trompée de personne — la blonde pouvait être une simple élève qui violait le règlement. Cependant, suite à quelques observations, elle avait remarqué que cette jeune fille détenait quelques caractéristiques propres aux instituteurs. L'accès à la salle des maîtres...

Ou encore, là, le dernier cours qui se donnait à la salle des C : lorsque la sonnerie annonça la fin de la leçon, les élèves se précipitèrent vers la sortie, et derrière eux se tenait la fameuse enseignante de 14 ans, à l'avant de la classe, près du pupitre qu'utilisaient les professeurs dans cette pièce. Elle en avait pratiquement la certitude à présent, Chan ; cette adolescente faisait partie du personnel.

Sa curiosité lui suppliait d'aller à sa rencontre, la découvrir et surtout comprendre comment Prismver eut pu accepter d'engager une personne beaucoup plus jeune que la majorité des élèves. Ses pas avancèrent tout seuls, instinctivement en direction de l'intrigante inconnue ; elle se positionna en face de cette dernière, avant de commencer, un peu hésitante.

— Euh, excusez-moi... Mademoiselle...? commença-t-elle d'une voix toute douce.

C'était le dernier mot qui sonnait comme une interrogation, le dernier mot qui sous-entendait la raison de cette approche brutale, un peu maladroite, mais sans timidité.


▬ Fin Mars • Code par Lix ▬
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Maybe I may know eternity || Cassandra   Maybe I may know eternity || Cassandra 1400359500-clockDim 12 Juil 2015 - 20:05




Cassandra & Chan


Être au centre des rumeurs, tu détestais cela, Cassandra. Pourquoi s'intéresser à toi de la sorte ? Ou même, pourquoi s'acharner sur d'autres ? Ta vie, ton passé, ton pouvoir... Cela ne regardait que toi. Tu n'avais pas à te justifier sur les apparences. Une prof de 14 ans ? Si les gens étaient assez stupides pour y croire...

Cela t’exaspérais de voir, chaque jour, les élèves défiler, et t’assaillir de questions : "Dites, vous avez vraiment 14 ans ?", "Comment vous avez fait pour devenir professeur si jeune ?", "Vous êtes du genre super intelligente ?". Raah, non non et non. Ils devaient bien le voir, qu'ils t'énervait. Tu n'avais jamais su cacher tes émotions.

Une fois les cours terminés, tu rassemblas tes affaires, avant de quitter la salle de classe, et te fondre dans la masse, parmi les élèves. Ce n'était pas compliqué, la seule chose que l'on remarquait, c'était ta petite tenue soignée. Tu étais professeur, tu devais donner une bonne image de toi.

Plus tu avançais, et plus la foule se dispersait. Puis, tu fis demi-tour. Tu avais oublié l'un de tes manuels dans la salle de classe. Une fois récupéré, tu le serras légèrement contre toi. Un cadeau de ton mari...

Alors que tu te dirigeais vers la sortie, tu manquas de bousculer une élève. Elle devait sûrement te vouloir quelque chose. Toutefois, tu étais si plongée dans tes pensées que tu ignorais ce qu'elle te voulait.

- Oh... Désolée... J'étais dans mes pensées, tu as besoin de quelque chose ? Tu es peut-être perdue ?

Tu t’assis sur ton pupitre, avant de lui sourire chaleureusement :

- Ou alors l'astronomie t'intéresse ? Tu es jeune, tu n'es sûrement pas en cours avec moi ?

Puis, tu eus un regard quelque peu dur :

- Est-ce les rumeurs qui courent sur moi, qui t'intéresse ? Si c'est ça, je n'ai pas quatorze ans, je ne suis pas un prodige... Malheureusement...

Parce que, si tu l'avais été, tu aurais pu rester aux côtés de ta famille. Tu n'aurais pas vu tes enfants partir avant toi.
©Gau
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Maybe I may know eternity || Cassandra   Maybe I may know eternity || Cassandra 1400359500-clockMer 19 Aoû 2015 - 13:50
HRP : voilà voilà ♥ Ah oui, j'avais prévu de mettre Chan en filière astronomie, mais là elle ne l'est pas encore.
La petite blonde semblait perdue dans ses pensées, complètement ailleurs ; elle n'était pas encore consciente de la présence de l'élève qui se tenait en face. Chan, quant à elle, commença à analyser les faits et gestes de son interlocutrice. Une enseignante de quatorze ans, hein ? Il y avait quelque chose clochait avec ça, qui ne s'harmonisait pas avec les rumeurs. Ce petit quelque chose qui donnait une allure très mature à cette fille pourtant si jeune. Oh, on considérait aussi qu'à son jeune âge, la jeune Chinoise dégageait une aura un peu plus mûr que les autres ; toutefois, même à ce moment-là, elle gardait une part de candeur propre à la jeunesse ; même les petits les plus mûrs du pensionnat ne donnait pas une impression aussi sereine.

— Oh... Désolée... J'étais dans mes pensées, tu as besoin de quelque chose ? Tu es peut-être perdue ? commença la jeune inconnue en la bousculant par accident.

Le ton de sa voix qui ne sonnait pas comme celui d'une enfant ; elle s'adressait à elle comme un professeur s'adressait à ses élèves. Et Chan pouvait difficilement croire qu'une fille plus jeune qu'elle pût se comporter ainsi. Elle commençait à se demander si elle n'avait pas fait fausse route en fin de compte, si ces rumeurs ne reposaient pas sur un délire sans queue ni tête. Tout cela n'était que sottise ? Elle y avait cru aussi aisément ? Sa propre erreur commençait à lui faire perdre ses moyens. Elle détestait tellement, mais tellement avoir tort, Chan. Se laisser guider par des échos sans même réfléchir une seule seconde. Elle n'osa rien répondre, absolument rien, se contentant de s'en vouloir à elle-même.

— Ou alors l'astronomie t'intéresse ? Tu es jeune, tu n'es sûrement pas en cours avec moi ? continua-t-elle, assez douce.

"Tu es si jeune..." Ce fut comme si ce bout de phrase avait définitivement répondu à ses interrogations. Ses muscles se lâchèrent, comme un soulagement. Ses lèvres souriantes laissèrent échapper un soupir qui sonnait comme un "c'était évident..." Il y avait bel et bien quelque chose de spécial en cette institutrice mais ce n'était pas l'âge. Quelle idiote ! Elle-même savait que les jeunes détenteurs du pouvoir "Captain Obvious" ne pouvait pas entrer dans le personnel malgré les capacités.

— Est-ce les rumeurs qui courent sur moi, qui t'intéressent ? Si c'est ça, je n'ai pas quatorze ans, je ne suis pas un prodige... Malheureusement... poursuivit-elle, un peu plus dur cette fois.
— Je l'avais compris. Un peu tard, mais en y repensant, c'est vrai que c'est absurde. soupira-t-elle souriante, comme si elle s'avouait coupable.

Elle n'avait pas pensé à l'immortalité, elle qui connaissait pourtant tant de choses au sujet des dons. Elle n'y avait pas pensé une seule seconde. Ce n'était pas la première qu'elle croisait en réalité, parmi les élèves et même parmi les adultes. Elle connaissait même très bien les effets du don en question, bien qu'ils restassent assez mystérieux pour elle. Cela dit, c'était sans doute la première fois qu'elle croisait une femme prisonnière dans un corps aussi jeune. Quel âge pouvait-elle bien avoir sous cette enveloppe trompeuse ? Chan n'osait pas le demander, craintive à l'idée de froisser davantage son interlocutrice. A la place, elle décida de se présenter.

— Excusez-moi, je me présente : je m'appelle Chan Xiang, une B, et non je ne suis pas parmi vos élèves — je ne suis pas en astronomie, et aucune autre filière pour l'instant. Elle semblait gênée en avouant qu'elle n'avait pas encore choisi sa voie, malgré son âge. J'avais entendu parler de vous à travers les bruits qui courent. C'est assez rare que l'on entende ce genre de choses ici, il faut dire. continua-t-elle d'un air assuré.

Essaie de te justifier, Chan. Oui, essaie. Il fallait dire qu'agacer une membre du personnel de l'enchantait absolument pas ; et le regard un peu dur de la blonde lui avait bien fait comprendre qu'être au coeur des racontars ne lui plaisait pas. Pour des questions de fierté et de morale, la Chinoise détestait porter le mauvais rôle. C'était pour cette raison qu'elle préférait encore s'excuser plutôt que de se sentir fautive.

— Enfin, j'imagine que je ne suis pas la première à vous questionner à ce sujet ? Désolée si je vous ai dérangée avec ça. dit-elle en s'inclinant un peu, comme les Japonais le faisaient pour s'excuser.

Voilà ce qui arrive quand on est trop curieuse, Chan.


▬ Fin Mars • Code par Lix ▬
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Maybe I may know eternity || Cassandra   Maybe I may know eternity || Cassandra 1400359500-clockSam 11 Juin 2016 - 19:18




Cassandra & Chan



La petite Chan semblait bien curieuse. Comparé aux élèves - étrangement, elle ne t'agaçais pas à vouloir en savoir plus sur le fameux professeur de quatorze ans. Non, autre chose se dégageait d'elle. Tu ne savais pas quoi, mais ce petit quelque chose te plaisait. L'étudiante te faisait pensait à Rose, ta défunte fille, dans sa jeunesse.

- Je n'aime pas être au cœur des rumeurs fis-tu, dans un soupir. Enfin, tu es la première à ne pas me poser de questions stupides. Je ne suis pas un prodige, je suis simplement immortelle. Mais je pense que tu l'avais compris.

Tu essayas de lui sourire légèrement, tu n'aimais pas avoir l'air trop stricte et, en ce moment, tu n'arrivais pas à être aussi optimiste qu’auparavant.

- Je n'étais pas la seule personne dans ce cas ici. Mais, Aiden est parti maintenant... Et tu ne m'as pas dérangée, si tu as des questions, tu peux me les poser sans problèmes. De toute façon, je vais bien devoir répondre de ses rumeurs si je veux être tranquille.

Tu t'avanças vers la jeune fille, tout e lui souriant :

- En fait, si j'ai envie de partager mon passé avec toi, c'es surtout parce que tu me fais penser à ma défunte fille. Tu a l'air aussi adorable qu'elle.

Tu l'invitas à s’asseoir, tu ne savais pas vraiment sur quoi elle allait t'interroger. Si elle oserait te poser des questions sur ton passé, alors que tu es son professeur. D'ailleurs, la jeune fille ne savait pas vraiment vers quelle filière se tourner, non ? C'était une opportunité de lui vendre ta matière, tu n'avais pas beaucoup d'élèves après tout.

- Sinon, tu ne sais pas vers quelle filière te tourner ? Tu sais, l'astronomie c'est passionnant. Chercher s'il y'a une vie dans une autre galaxie, savoir comment sont nées et sont mortes certaines étoiles. Chercher si notre soleil n'est déjà mort une fois. Il y'a tellement de questions sans réponses, tellement de questions auxquelles j'aimerai trouver la solution !

HRP : Excuse moi pour le retard QAQ
©Gau

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Maybe I may know eternity || Cassandra   Maybe I may know eternity || Cassandra 1400359500-clockMer 26 Oct 2016 - 17:49
Tell me...

Pas une prodige. Oh bien sûr que cela me paraissait évident : il y avait des indices dissimulés qui ne trompaient personne, Madame. Il y avait ces petites choses qui se ressentaient au moindre contact avec elle, à la moindre parole, qui donnaient autant d'informations que ne le pourrait jamais une multitudes de mots. Et je n'étais ni aveugle, ni sourde. J'avais bien perçu cet esprit mature qui se cachait dans ce petit corps d'enfant. Bien sûr que tout ceci était l'œuvre d'un pouvoir. Je m'y connaissais dans ce domaine, après tout. Mais mes hypothèses me conduisaient plutôt vers le contrôle de l'âge, la modification de l'esthétique ou encore l'immortalité temporelle — c'était l'hypothèse la plus plausible et celle qui avait été confirmée par la mystérieuse enseignante.

— C'est vrai que ce doit être lourd. Mais d'un autre côté, on croise peu d'immortels ici : je pensais que Monsieur Prismver était l'un des seuls, à vrai dire. répondis-je, en posant mon doigt sur mon menton, un réflexe que j'avais quand je réfléchissais.

Ou même le seul. Sauf que l'on doutait plus de son véritable âge, tant la personnalité loufoque et l'apparence juvénile de notre chère directeur s'accordaient à dire qu'il ne dépassait pas la vingtaine. Tout l'inverse du contraste que représentait Cassandra à mes yeux. Ceci dit, ce Aiden ne me disait pas grand-chose ; il y en avait effectivement deux au sein du pensionnat, portant chacun une cravate violette. Un blond, toujours fidèle au poste, et un autre à la chevelure d'ébène qui semblait s'être volatilisé du jour au lendemain. Mais selon mes souvenirs, ce dernier ne détenait pas le don d'immortalité — mais plutôt une magie en rapport avec la température, non ?
Je m'éloignais du sujet initial.

Madame Meiller s'avançait vers moi, m'offrant un sourire moins sévère et plus chaleureux que le précédent ; elle voulait certainement balayer cet air trop ferme propre aux adultes mûrs, et me dévoiler un visage plus sympathique, à présent. Cela me fit plaisir, et réussit à m'arracher un sourire rassuré. Elle me dit que je lui apparais comme une jeune et adorable fille, tout autant que sa propre fille. J'étais prêté à le prendre comme un compliment. Mais elle me dit aussi que sa fille était aujourd'hui décédée.
L'étonnement vint donner une forme arrondie à mes yeux bridés. Décédée...? Elle semblait l'énoncer sans faire ressortir la moindre tristesse sur son visage de poupée, alors que moi, je n'arrivais tout simplement pas à cacher ma mélancolie. J'avais quelque peu du mal avec la compassion, mais le choc de cette révélation m'avait frappée de tristesse, et mon imagination vint interpréter ses paroles. Avait-elle eu un mari ? Combien d'enfants avait-elle eu ? Depuis combien de temps... tout s'était effondré ?. Elle m'invita à m'asseoir sur une chaise se trouvant à proximité, alors que je semblais quelque peu déroutée. En réalité, je me questionnais surtout sur l'âge de cette femme ; j'émettais déjà l'hypothèse qu'elle devait dépasser la trentaine, au moins ; mais savoir qu'elle avait déjà mis au monde un enfant, et avait dû assister à sa mort — sûrement de vieillesse... Est-ce que cela signifierait qu'elle dépassait la centaine ? C'était l'hypothèse la plus plausible, et la plus triste...

Quelque part, j'étais contente qu'elle me posa une autre question, de moins en moins à l'aise à l'idée de raviver de tragiques souvenirs. Une question intéressante, qui plus est. Il était vrai que j'hésitais beaucoup au sujet de ma filière.

— Oui, on me donne un délai pour choisir une filière ; j'aimerais beaucoup devenir professeur de maîtrise de pouvoir, mais comme aucune filière ne correspond à cette profession, je pensais me diriger vers une filière qui pourrait simplement m'apprendre des choses intéressantes. Le problème c'est que trop de choses m'intéressent. expliquai-je sur un ton doux et presque gêné.

Je pouffai légèrement de rire pour accompagner mes dires, pour prendre ce problème plutôt sur le ton de la rigolade que du désespoir. On disait souvent que mon principal problème était d'être trop curieuse ; là où la majorité des adolescents préféraient profiter de leur insouciante jeunesse jusqu'à la dernière seconde, moi je l'avais toujours passée en compagnie des livres. J'étais si heureuse et enthousiaste à chaque découverte que cela m'obsédait un peu... Et maintenant, là où certains élèves ne savaient pas vers quelle filière se tourner par désintérêt de toutes celles proposées, moi j'avais le problème inverse. Mais maintenant que j'y songeais, je n'avais jamais vraiment pensé à me diriger vers l'astronomie ; j'aimais beaucoup les matières scientifiques, mais je n'avais jamais étudié le thème des galaxies ou des étoiles, des planètes, de tout ce qui s'étendait au-delà de la planète bleue.
Ça pourrait être une idée, après tout ?

— C'est vrai que ça pourrait être une option. En vérité je n'y avais jamais pensé. Je ne savais pas vraiment quel thème on abordait en astronomie. Je ne connais personne qui l'a en filière. Ça se rapproche de la physique, pas vrai ? m'exclamai-je.

Il en fallait peu pour capter mon intérêt. Je remis une mèche derrière mon oreille.

— Vous avez dû suivre les progrès scientifiques durant ces années... non ?

Les découvertes, l'astronomie, les planètes, le premier homme sur la lune...
N'est-ce pas...?


*  *  *


HRP : Don't worry XD je fais pas mieux





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Maybe I may know eternity || Cassandra   Maybe I may know eternity || Cassandra 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Maybe I may know eternity || Cassandra
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cassandra Duval
» Cassandra Beltwick
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» what we do in life echoes in eternity (seetah.)
» Cassandra Winter - Cassy ! [P]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: