Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Happy Birthday to me {Piercy}

Aller en bas 
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockSam 16 Mai 2015 - 0:19
Happy Birthday to Me {Piercy}Je me suis réveillée aux aurores ce matin-là. Sans raisons particulière, juste comme un putain de besoin d'ouvrir les yeux. Il y a tellement de choses que je dois faire aujourd'hui. Mon réveille affichait cinq heures quand je me suis levée. Je me suis levée discrètement pour faire chauffer de l'eau et me préparer un thé. J'en aurais bien besoin.
C'était mon anniversaire. Dix-neuf ans. Tu parles d'une veine. Il fallait que je range toute mes affaires dans des cartons, je n'avais que quelques jours pour libérer le plancher. Ca me rendait un peu triste de quitter cet endroit. Ma vie avec Chan et Dhakwan m'était très sympathique, et ce malgré le récent emménagement de Nolwen qui ne cessait de me faire des reproches. C'était aussi pas mal de souvenirs plaisants qui disparaissaient au profit d'une chambre un peu plus grande. On m'avait assigné le bungalow 2, ce qui signifiait que je n'y connaîtrait personne. Du moins, pas quelqu'un que je ne connaisse suffisamment bien pour savoir dans quel bungalow il vivait. Tout en rangeant mes cartons, je songeais à tous ces bons moments ici : l'arrivée de Chan, les scène un peu gênantes où Dhak se baladait torse-nu dans les couloirs, son sourire un peu idiot quand il trouvait son petit-déjeuner prêt sur la table, les aprèm' à regarder des séries sur le canapé, cet fameuse soirée où Piercy s'était infiltré dans ma chambre pour que je lui mette de la crème pour ses blessures, et cette autre fois où il m'avait donné mes lunettes… La vérité, c'est que je n'avais pas vraiment envie de partir, comme ça avait été le cas pour mon départ de cabanon. A chaque fois, c'était comme une nouvelle étape qui me rappelait amèrement que j'avais grandi, que j'étais une «adulte». Les mots de Zephiriel résonnaient dans ma tête. Pourtant, il allait bien falloir assumer. On ne peut pas rester une enfant pour toujours. L'arrêt brutal des lettres de ma mère m'en avait vite fait voir la couleur. Plus de nouvelle, et surtout plus le moindre centime. Fort heureusement, j'avais économiser une grande partie de ce que j'avais reçu au court de ma scolarité à Prismver et avait pu tenir jusqu'au moment où je m'étais résolue au fait qu'elle ne m'écrirait plus. Un an, jour pour jour.

Perdue dans mes pensée, j'avais remplis mes cartons sans vraiment m'en rendre compte. Il était six heures trente, l'heure de me préparer pour la journée à venir : une après-midi à la plage. J'avais reçu le LMS de Lance il y a une semaine, et bien que les sorties à la mer avec des inconnus ne soit absolument pas mon truc, j'avais accepté. Tout d'abord parce que je n'avais absolument pas l'intention de fêter quoi que ça soit pour ne pas attirer le feu des projecteurs sur moi, mais surtout parce que c'était l'occasion idéale de me sortir de mes idées noires. Ca faisait déjà quelques semaines que je n'avais pas le moral et m'amuser un peu ne pouvait pas me faire de mal. Lance m'avait demandé de l'aider à l'installation de sa petite fête. Impossible pour moi de refuser quelque demande d'aide, je m'étais empressée d'accepter. J'avais ainsi préparer un bavarois aux fruits de la passion et mangue (le désert préféré de Lance) et une salade de tomates agrémentée de laitue, maïs et morceaux de fromage pour l'occasion. L'ensemble était assez compliqué à transporter, chose à laquelle je n'avais pas pensé au moment de la conception du gâteau. Je fini par trouver un dernier carton vide dans lequel je pu caller mes saladiers (car il y avait en effet plusieurs plâtrées de salade pour pouvoir nourrir tout le monde) entre des serviettes de plages et draps sur lesquels nous pourrions nous installer, et avait prévu un petite glacière pour amener le bavarois… et les quelques autres gâteaux. Je n'avais en effet pas pu m'empêcher de faire quelques fournées de cookies et muffins à grignoter tout au long de la journée. Une fois mes réserves de nourritures bien rangées, je me dirigeais vers la salle de bain pour me préparer à mon tour. Je m'étais habillée d'une robe d'été tout ce qu'il y a de plus classique, en dentelle blanche, mais beaucoup trop grande pour mon corps d'adolescente. Cependant, j'adorais cette sensation de liberté que j'avais en la portant. Le seul hic était que cela la rendait assez décolletée… mais pour une journée plage, ce n'est pas très grave, si? De toute façon, je ne me mettrais pas en maillot de bain, ce qui ferait probablement de moi la fille la plus habillée de l'évènement dans tous les cas.  Lavée, cheveux tressée, parée de mon chapeau de paille fleuri et sac en osier et équipée de mes vivres, je partais pour la plage aux alentours de neuf heures, après avoir fait son dernier petit-déjeuner à Dhakwan.

C'est parti pour une nouvelle année.

Une fois sur les lieux,  je tombais une énorme pile de choses à installer, Lance qui me l'exhibait fièrement en m'expliquant que Joshua avait déjà commencé à en monter une partie. Joshua. J'utilisais tellement rarement son prénom qu'il me fallut presque deux secondes pour comprendre. Piercy était là, un peu plus loin, en train de s'occuper d'une sorte de terrain gonflable. Tous occupé chacun de notre côtés à faire le travail que Lance nous donnait, nous n'eûmes l'occasion de parler qu'une fois les préparatifs terminés. Il était presque onze heures quand nous trinquions à notre beau travail d'équipe, et les invités ne tardèrent pas à montrer le bout de leur nez. Lance se précipita alors à leur rencontre tandis que Joshua et moi restions aussi loin que possible du reste des convives.

- Si je m'attendais à te voir ici… dis-je timidement en regardant Lance s'agiter un peu partout. J'étais loin de m'imaginer que tu irais à ce genre de fête, toi qui déteste tant le contact… être avec des gens…

C'était plutôt maladroit comme phrase. Ca le faisait un peu passer pour une personne associable, non?

- Enfin, je ne veux pas dire que tu n'es pas sociable, hein? Je veux dire, moi non plus je ne m'imaginais pas à ce genre d'évènement haha… essayais-je ne me rattraper pas très à l'aide. J'avais juste besoin de m'occuper l'esprit aujourd'hui…

Et en deux secondes, j'avais l'impression d'avoir plomber l'ambiance. Il savait pour les lettres depuis quelques mois déjà, et remettre le sujet, aussi implicitement que ça le fut, sur le tapis n'était pas la meilleure façon de me faire oublier les évènements en question.

- Enfin, oublie ça, c'est awkward… Tout ce que je voulais dire c'est que je suis contente que tu sois là, résumais-je.

Dix-neuf ans, et toujours incapable de m'exprimer normalement. Je constatais j'avais enfouis mes pieds dans le sable à force de les tortiller dans tous les sens alors que je tentais de fuir son regard en accrochant le mien au sol. Je soupirais longuement. Je n'avais pas à m'angoisser autant pour ça, si? Pourtant je me sentais hyper mal de dire une chose pareille. Je n'ai pas l'impression que j'étais si gênée de dire ce genre de choses… du moins avant. Ce bourrage de crâne de Kei et Zephirel avait fini par totalement me retourner l'esprit. J'avais juste envie de m'enfouir sous mon chapeau.

- Q-quoi qu'il en soit … ça va, toi?

Wow. Awkaward. Réveille-toi Leanny, faut que tu fasse quelque chose. Quelque chose de plus constructif que de dire n'importe quoi et t'enfoncer dans le sable.

- Tu veux quelque chose à boire? Proposais-je immédiatement après.

C'est pas comme si on venait de trinquer à notre bon travail, hein. Sérieux, qu'est-ce que je fais.    Leann, t'as des symptômes là. Tu sais, CES symptômes. Ceux qui rendent à moitié idiots, et complètement aveugle. Tu vas pas nous faire ça. Pas maintenant...



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockLun 25 Mai 2015 - 13:12
Cinq heures du matin, le soleil ne va pas tarder à se lever, je me réveille, je vais faire mon footing habituel. Six heure et demie, je suis douché, j’ai pris mon petit déjeuner, j’ai deux heures à tuer avant d’aller à la plage…
« Un saladier avec de la salade » … l’art de se compliquer la vie. J’étais parti faire des courses la veille, j’avais acheté de quoi faire une petite salade composée. Je m’étais mis silencieusement aux fourneaux, pour ne pas réveiller Sonera, ni Clarissa. J’avais aussi sortis la glacière pour l’occasion, ma salade était prête, mes boissons sans gaz légèrement glacée, tandis que les autres étaient fraîches.
J’allais dans ma chambre je regardais mon calendrier, c’était l’anniversaire de Leann, je lui avais acheté un petit quelque chose.
Je me préparais, j’avais enfilé un bermuda bleu gris foncé, et un simple t-shirt blanc, j’enfonçais mon chapeau de paille sur la tête, et j’enfilais une paire de basket. Je mis quelques muffins que j’avais préparés la veille dans une boîte que je rangeais dans mon sac à bandoulière, je pris un plus petit sac en papier que j’ai soigneusement préparé la veille, je le posais sur la petite boîte à muffins.
Je mettais tout dans la glacière, le saladier recouvert d’un film plastique fermement installé, les boissons, des gobelets en plastiques aussi pas de place dans mon sac ils pourraient se casser, et enfin les blocs réfrigérant qui sont dans le congélateur depuis des semaines.
J’enfilai mon sac à bandoulières dans lequel j’ai réussi à glisser serviette de plage et livre et ukulélé qui dépassait à moitié du sac. Je portais d’une main la glacière, de l’autre mon parasol posé sur mon épaule.

Direction la plage, tout le monde dormait, j’aimais bien l’école le matin. Aucun risque de faire des rencontres indésirables.
Une fois sur place, je réalisai que j’étais venu trop tôt. J’ôtai mes chaussures, je les attachai ensemble avec les lacets je les pendis à la sangle de mon sac avant d’aller pieds nus sur le sable.
Lance arriva une demi-heure plus tard avec des tonnes de choses à installer. Ce qui expliquait son retard. Je l’aidai à monter les barbecues avant de m’attaquer à … une espèce de château gonflable… Vraiment ? Tout en soupirant, je pris la pompe à vélo qu’il avait ramené et le château gonflable. J’étais parti pour pomper pour un moment.
Une heure plus tard j’avais presque fini. Leann arriva. Il était presque onze heures quand tout était installé. Les invités arrivèrent, Leann me prit subtilement à part. « Si je m’attendais à te voir ici… J’étais loin de m’imaginer que tu irais à ce genre de fête, toi qui déteste tant le contact…. Etre avec les gens… » tout en l’écoutant je pris mon sac et mon parasol, je nous faisais reculer un peu plus. Je plantais mon parasol et je sortais ma serviette, j’acquieçai, elle me voyait ainsi, j'étais aussi froid et associable ? Elle essaya de rattraper « Enfin, je ne veux pas dire que tu n’es pas sociable, hein ? Je veux dire, moi non plus je ne m’imaginais pas à ce genre d’évènement haha… J’avais juste besoin de m’occuper l’esprit aujourd’hui… Q-quoi qu’il en soit… ça va, toi ? » elle me proposa à boire, je ne répondis pas, j’étais penché au-dessus de mes affaires.
Je sortis de mon sac à dos la boîte à muffin, et le petit sac en papier blanc. J’en sortis discrètement une bougie que je plantais sur un muffin je l’allumais et je le pointai vers elle. « Joyeux anniversaire Leann. » je sortis du sac en papier un petit étui bleu marine, avec un ruban bordeaux, il contenait un fin collier d’argent sobre. « Je ne suis pas doué avec les cadeaux mais bon… j'espère que ça te plaira...» j'évitais son regard, je craignais les effusions de sentiments. Je gardais un œil sur le groupe au loin.









Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockMar 26 Mai 2015 - 23:33
Happy Birthday to Me {Piercy}
Pendant que j'essayais désespérément d'éviter son regard, Joshua installa ses petites affaires à quelques pas d'où nous discutions. Il avait prévu un parasol, ce qui était une idée absolument géniale. SI j'avais pensé à prendre la crème solaire et quelques draps pour que nous puissions tous nous installer, l'idée du parasol ne m'avait même pas effleurée. Suivant l'exemple de mon camarade, je sortis l'un de mes gros morceaux de tissus et l'aplatis difficilement sur le sable. Quand je me relevais, Piercy me tendait un petit gâteau. Un instant, je me demandais s'il n'était pas tombé de mon Tupperware, mais ceux que j'avais préparé ne me semblaient pas si dorés. Et la bougie qui y trônait. Et son «Joyeux anniversaire Leanny». Mon regard alternait entre sa pâtisserie et son visage tout souriant sous son chapeau de paille. Je suis restée silencieuse quelques secondes, la bouche légèrement entre-ouverte, avant de lâcher la réponse la plus idiote qu'il soit.

- Q-quoi?

Woh. Je ne m'attendais vraiment pas à ça. A vrai dire, je ne pensais pas quelqu'un soit ne serait-ce qu'au courant de ça, et surtout pas que l'on s'en rappelle.  Je n'avais d'ailleurs pas reçu de LMS, et la petite soirée de Lance qui tombe à cette exacte date montrait que même lui, qui était pourtant un ami proche, n'avait pas réussi à savoir que c'était aujourd'hui que tombait mon anniversaire. J'attrapais lentement le muffin, les yeux rivés sur le petite flemme et soufflais dessus d'un coup d'un seul.

- M-merci, bégayais-je. Il ne fallait pas …

Bien que je ne sois pas très sucreries, je me décidais tout de même à mordre dans son gâteau, et il était délicieux. Moelleux, consistant mais pas trop et agrémenté de pépites de chocolat blanc et framboise.
Je laisser échapper une sorte de  gémissement de bonheur en avalant cette première bouchée.

- Hmm… C'est super bon, avouais-je.

Pendant ce temps, Piercy retournait fouiller dans son sac. J'étais vraiment touchée par son geste.  Kei aussi d'ailleurs.

- Si c'est pas trop mignon… ricana l'esprit qui s'était tranquillement assis sous le parasol.

Comme si je n'étais pas déjà assez gênée comme ça, il fallait qu'il s'y mette. Ses petits bavardages ne m'avaient pas manqués. Surtout aujourd'hui. J'étais suffisamment perturbée pour agir de façon complètement irrationnelle, je n'avais pas besoin de ses petite réflexions. Je le transperçais du regard, les joues cramoisies, au moment où Joshua me présenta un petit paquet bleu. Je passais ma main devant ma bouche, ravalant un «Eeeeeeh» pas très élégant.

- Oh mon … Piercy tu… Mais… Enfin, je veux dire…

Dans l'incapacité de trouver le moindre enchaînement de mot cohérant, je tentais de me faire comprendre avec des signes de mains plus ou moins compréhensifs. Plutôt que de me laisser m'enterrer dans le ridicule, je soupirais longuement, pensant pouvoir me faire reprendre un peu mes esprits.

- Il y a déjà les lunettes et … ça devais aussi compter pour Noël et tout plein d'autres choses et …

La méthode du inspire - expire ne marche pas à tous les coups il faut croire. J'étais toujours aussi rouge. Mon cœur s'agitait dans tous les sens, sans compter le fait que je jetais constamment un coup d'œil vers les reste des invités pour vérifier si quelqu'un n'était pas en train de regarder. La situation serait surement devenue encore plus embarrassante. Voyant qu'il avançait la boîte dans ma direction, j'attrapais le petit étui. Je savais qu'il le prendrait mal si je refusais une fois de plus. Du bout des doigts, je tirais le ruban bordeaux et relevais le couvercle, révélant ainsi une chaîne argentée qui portait un pendentif en nacre en forme de fleur. Cinq pétales, nacre blanche, on aurait dit une fleur d'abricotier. Je ne savais pas vraiment comment réagir et restais à nouveau bouche bée face à un tel présent. Il en avait encore beaucoup trop fait. Je refermais la boîte au bout de quelques secondes. Comme pour faire comme si tout ceci n'avait jamais existé.

- Mon Dieu, Piercy c'est … c'eau beaucoup trop sérieusement… Je veux dire, il est superbe mais… Mais ça t'arrives souvent de faire des cadeaux comme ça? J'ai pas souvenir avoir eu des écho que tu aurais fait à Soni dans la même situation…

J'avais gardé la boîte dans ma main droite, hésitant à jeter un nouveau coup d'œil à l'intérieur. J'avais peut-être juste halluciné? Improbable…

- Mais j'imagine que tu ne me laissera pas ne pas le prendre, conclus-je de son regard insistant.

Fixant le bout de mes pieds, j'essayais de trouver le courage de remonter mon regard jusqu'à lui.

- M-merci… marmonnais-je les joues rouges. Et désolée d'être juste … super bizarre.

C'était le mot. S'il y avait bien une personne avec qui j'avais toujours été à l'aise, c'était bien lui. Aujourd'hui je n'arrivais même pas à lui sortir une phrase syntaxiquement correcte du type sujet verbe complément (HRP : moi non  plus LOL). J'avançais de quelques pas et lui fis un rapide baiser sur la joue. Rien d'indécent, pourtant je me sentais encore plus gênée.

- Et pour ça aussi, vu que tu n'aimes pas spécialement le contacte mais… bon, disons que c'est de circonstance, ok?



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockDim 31 Mai 2015 - 12:55
Ses grands yeux louchaient sur la petite flamme, elle souffla d’un coup, l’image était assez attendrissante, je ne pus m’empêcher de sourire. Mon gâteau semblait lui plaire.
Elle était toute rouge c’était amusant à voir. Elle semblait sans voix, et elle ne pouvait pas compter sur moi pour l’aider. « Il y a déjà les lunettes et… ça devait aussi compter pour Noël et tout plein d’autres choses et… » elle rougissait encore plus, elle n’avait même pas déballé le cadeau. « Bah… Je n’ai jamais dit que les lunettes compteraient pour ton anniversaire, j’ai juste parlé de Noël, de Pâque, de tes études et de ton entrée au Yard... Non ? » lui dis-je d’un air amusé. J’avais parlé de toutes les occasions les plus communes pour offrir un cadeau, j’ai même parlé de son anniversaire en premier, puis de Noël, Pâques, et des félicitations pour ses études, de bienvenue au Prismver Yard… « Au pire dis-toi que c’est pour fêter Kwanzaa. » dis-je avec légèreté... A ce rythme-là je serai vite à cours de fêtes…

« Si tu n’as pas eu d’écho d’éventuels cadeaux que j’aurais pu faire à d’autres personnes c’est parce qu’elles les acceptent sans me faire de procès. Elles. » fis-je remarquer en lui faisant un clin d’œil. Avec Clarissa on s’en fait souvent, j’achète de temps en temps des livres pour Willow, et Sonera c’est un peu plus compliqué mais je lui fais, parfois des cadeaux.
Leann tenait la boîte, elle n’osait pas l’ouvrir de nouveau. Elle finit par comprendre qu’un cadeau n’était pas refusable, surtout quand il vient de moi.
Elle fixait ses pieds n’osant me regarder. Suis-je si intimidant que ça ? Elle me remercia avant de s’excuser d’être super bizarre.
Elle me prit de court en déposant un rapide baiser sur ma joue, je fus pris de court, je ne m’y attendais pas… La seule personne qui ne peut me surprendre avec ce genre de chose c’est Clarissa. Elle est capable de m’embrasser sans crier garde… Mais Leanny je ne m’y attendais pas. Je ne m’étais pas préparé psychologiquement à subir ce genre d’interaction avec elle. Claire, je m’y suis habitué, venant d’elle ça ne me gêne plus autant qu’avant, mais pour Leann je n’étais pas prêt, bien que ce ne fut pas déplaisant. Mes joues viraient au rose pâle.
J’enfonçais mon chapeau sur la tête. « Ok disons ça. » je détournais le regard, je fixais Lance au loin qui semblait nous regarder avec insistance, on était en retrait par rapport au groupe. « Le soleil commence à cogner, je vais brûler si je rester au soleil… J'ai de la crème solaire d'ailleurs... Si jamais...» Je passais mes mains sur mes joues. « On dirait que ça a déjà commencé. », oui… tout ça pour justifier le rose sur mes joues.

Je m’assis sur ma serviette à l’abri du soleil grâce à mon parasol. J’étais éloigné du groupe, mais présent, on ne me reprochera pas de ne pas être venu. « Tu ferais mieux d’aller voir Lance et de lui demander de te préparer quelque chose où tu ne mangeras pas grand-chose. Moi je vais rester ici et lire tranquillement, je n’ai pas faim. » lui dis-je tout en fouillant dans mon sac pour sortir un livre sur le Programme Neurolinguistique. « Si jamais tu vois que Lance a du mal avec le barbecue appelle-moi, j’irai l’aider, histoire d’éviter qu’il ne rende tout le monde malade. »
Je le regardais en coin, il nous fixait toujours… A quoi est-ce qu’il pense celui-là ? « Tu n’as pas l’impression que Lance nous regarde depuis un moment ? Le connaissant il doit se faire des films à la con. Il ne manquerait plus qu’il imagine que l’on soit en couple… Il nous harcèlera avec ça pour les 4 prochains mois... » je secouais la tête en rigolant légèrement avant de retourner à ma lecture.







Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockJeu 4 Juin 2015 - 14:21
Happy Birthday to Me {Piercy}
- Bah… Je n’ai jamais dit que les lunettes compteraient pour ton anniversaire, j’ai juste parlé de Noël, de Pâque, de tes études et de ton entrée au Yard... Non ?

Je le regardais de travers, insinuant fortement qu'il avait explicitement parlé de cette occasion. Comme si mon expression avait suffi il proposa alors Kwanzaa à qui je lui répondis sur le ton de la plaisanterie:

- Les cadeaux de Kwanzaa sont censé être fait maison, argument rejeté.

Il éluda rapidement le sujet en contrant que de toute façon, si je n'avais pas entendu parlé de cadeaux de la part de nos amis en communs, c'était parce qu'elles ne lui faisait pas toute une histoire à chaque fois. C'était probablement pas faux … Cependant, recevoir un bijoux d'un garçon, ça restait tout de même quelque chose de suffisamment rare pour qu'on se raconte des détails croustillants.

- Hm, tu sais, c'est quand même pas quelque chose de courant les bijoux de quelqu'un, bégayais-je. Enfin je sais que pour toi c'est peut-être pas grand-chose mais … qu' importe.


Je le sentis se raidir quand je posais mes lèves sur sa joue. Comme je pouvais m'y attendre, il n'avait pas spécialement apprécié le contact. Prévisible, mais un peu décevant. Je n'en faisais pas tout un plat quand il m'embrassait sur le front, si? Il se contenta de se cacher sous son chapeau de paille, grommelant une sorte de «Ok» mal à l'aise. Bien joué Leanny, t'as réussis à totalement briser l'ambiance. Certes, c'était pas spécialement folichon avec mes réactions excessives à tout bout de champs mais je ne savais pas vraiment comment relancer la conversation. Parfois, mon introversion se révélait être un véritable handicap. Je restais silencieuse quelques secondes avant qu'il reprenne la parole :

- Le soleil commence à cogner, je vais brûler si je rester au soleil… J'ai de la crème solaire d'ailleurs... Si jamais...

- O-oui ! Moi aussi d'ailleurs ! Pour le soleil et la crème…

J'allais donc à mon tour me réfugier sous le parasol, en profitant pour tirer de mon sac un pot de cette fameuse crème.

- On dirait que ça a déjà commencé, remarqua Joshua en posant ses doigts sur ses joues.

Elles étaient effectivement un peu rosées. Se pourrait-il qu'il ait une peau encore plus sensible que la mienne? A pourrait en effet justifier cette teinte extrêmement pâle qu'il gardait qu'importe la période de l'année. Mais ce n'était pas vraiment le moment de réfléchir à cela. Il fallait que je trouve quelque chose à dire pour éviter à notre conversation de retourner à nouveau au silence. Réfléchis, Leann. Qu'est-ce que tu aurais fait normalement? Peut-être …ça? Je rangeais le collier dans une poche de mon sac (ça serait dommage de prendre le risque de le mettre et l'abimer ou pire, le perdre dès le premier jour) et fis couler un peu de crème sur le bout de mon index gauche pour en mettre un peu sur ses rougeurs.

- C'est mignon, on dirait que tu rougis avec ça, plaisantais-je.

Il se contenta de s'assoir à l'abris des rayons du Soleil et sortir un livre scientifique.

- Tu ferais mieux d’aller voir Lance et de lui demander de te préparer quelque chose où tu ne mangeras pas grand-chose. Moi je vais rester ici et lire tranquillement, je n’ai pas faim.

- Il est encore un peu tôt, non? Je n'ai pas encore faim non plus. Dans tous les cas, je ne suis pas très viande et j'ai ramené assez de salade pour que tout le monde puisse être rasasié… répondis-je en m'installant à côté de lui.

Je me tournais tout de même dans la direction de l'initiateur de cette petite fête qui s'était installé derrière son barbecue en compagnie de Chan. Cependant, j'avais l'impression qu'il nous observait. Il trouvait peut-être notre comportement un peu impoli? Après tout, nous n'avions pas tardé à nous éclipser après l'installation du matériel. L' "Introverts Unit" à part, c'était sûrement pas ce qu'il espérait de son après-midi plage. Piercy avait une tout autre théorie.

- Tu n’as pas l’impression que Lance nous regarde depuis un moment ? Le connaissant il doit se faire des films à la con. Il ne manquerait plus qu’il imagine que l’on soit en couple… Il nous harcèlera avec ça pour les 4 prochains mois...

Kei ricana. De mon côté, je manquais de m'étouffer à sa remarque. Q-quoi? D'où est-ce qu'il sortait une idée pareille? Wow, hey. Dis pas des trucs comme ça à des moments pareils. Toi qui analyse si bien les gens, ne me fait pas des plans dans ce genre alors que je suis déjà perturbée. Je ne pus m'empêcher de toussoter. Je devais être toute rouge… La honte. Je tentais de pallier à ce soucis en faisant glisser mon chapeau de paille fleuri sur mon visage.

- C'est la nouvelle mode de penser ça? Pensais-je à voix haute.

Oh. Oh non. Je l'avais prononcé? La phrase, je l'avais dite? Oh, non. La phrase qui était susceptible d'en faire se poser mille autres. C'était clairement pas le jour pour en parler en plus. J'avais réussis à garder ça loin de lui pendant à peu près cinq mois, ce qui était déjà pas mal, alors pourquoi fallait-t-il que je gaffe maintenant?

- D-de toute façon c'est impossible, me rattrapais-je avec un rire nerveux. Il y a pas lieu à un tel malentendu, si? Il doit juste se demander pourquoi on est parti si loin…


Je remontais lentement mon chapeau sur mes cheveux, évitant soigneusement son regard. Faites qu'il ne dise rien, faite qu'il ne dise rien...



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockSam 20 Juin 2015 - 23:45
Elle me suivit sous mon parasol. Elle appliqua de la crème sur son index gauche et j’avais compris ce qui allait suivre, et ça ne me plaisait pas… Mais je ne phasai pas quand elle dirigea son index vers mes joues. « Bien parce que c’est ton anniversaire… », je détournais le regard tout en me pinçant fermement les lèvres comme pour endurer un sale moment. Quand elle eût fini, comme un réflexe, je frottais énergiquement mes joues de la paume de mes mains. C’était un réflexe… Un poil psychotique je le concède.
Je ressentais le besoin d’être seul alors que je lui ai proposé d’aller demander à Lance de lui cuire quelque chose mais elle n’avait pas faim, et elle n’était pas fan de viande… On ne nous surnomme pas les rosbifs pour rien pourtant. « Tu sais la grenouille c’est de la viande aussi, Froggy. », ouais et nous on surnomme les français ainsi : froggies. C’est de l’amour vache.

Elle manqua de s’étouffer à ma remarque… Quoi ? Ai-je dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Elle était encore plus rouge qu’après avoir vu le cadeau. « C’est la nouvelle mode de penser ça ? » … hein ? Pourquoi nouvelle mode ? Peut-être parce que c’est l’été… La chaleur les hormones et les jupes… Tout le monde se veut en couple ? … Sûrement…
Elle semblait paniquée quand elle reprit la parole. « D-de toute façon c’est impossible. Il y a pas lieu à un tel malentendu, si ? Il doit juste se demander pourquoi on est parti si loin… », un petit rire nerveux. Je lançai un regard vers elle, mais elle m’évitait. « Pourquoi tu te mets dans cet état relax. Il suffit de lui faire comprendre. Aurais-tu peur qu’il ébruite des rumeurs qui pourraient tomber dans les oreilles de ton petit ami secret ? » lui demandai-je en riant de sa réaction exagérée.
Je soupirais, je pris mon tube de crème solaire et je m’en appliquais sur ma nuque mes bras et mes jambes.

Je continuais ma lecture assis tranquillement sous mon parasol, sur ma serviette. Je regardais autour de moi. Ma filleule est partie se baigner avec une de ses amies qui n’avait pas l’air en confiance dans l’eau, je gardais un œil discret vers elle au cas où.
Je lançai un rapide coup d’œil vers Chan, elle nous regardait Leann et moi. Elle riait… Je n’aime pas ça. Ma première idée est très certainement la bonne… D’ailleurs Chan n’est pas venue nous voir… « Dis Leann, tu as parlé avec Chan ? De ton déménagement, ton anniversaire ? Elle n’est pas venue te souhaiter un joyeux anniversaire. Vous vous êtes fâchée ? » je tournais la page de mon livre sur la PNL « Elle doit être un peu triste de ton départ… Si jamais, quand l’occasion se présentera dis-lui que je lui promets de venir lui apporter à manger et de discuter avec elle, je pense que toi aussi tu viendras. » je pourrais très bien le dire moi-même, mais aller la voir ne changera rien pour moi, mais pas pour Leann. Bien-entendu je lui disais ça pour la pousser à faire ce genre de promesse à Chan, ça semble assez évident, un changement de chambre ne rompt pas une amitié, mais je pense que ça lui fera du bien d’entendre ça.
Je ballais avant de m’étirer. Il y avait un peu de bruit sur la plage mais c’était tolérable, j’étais au frais sous mon parasol, il faisait beau et chaud et tout le monde semblait passer un bon moment à l’exception de deux personnes qui semblent discuter au bord de l’eau, je crois que le gamin c’est Warren, un E, considéré comme le plus faible de l’école.
La blonde dans l’eau qui accompagnait ma filleule hurla, je relevai la tête pour jauger la situation… « Alerte au poulpe… vraiment ? » chuchotai-je, exaspéré ; je soupirai longuement.



Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockVen 26 Juin 2015 - 20:39
Happy Birthday to Me {Piercy}
Je me contentais de lever un sourcil en entendant sa petite réflexion sur les grenouilles. Mes origines françaises venait de mon père que je ne saurais même pas reconnaître si je le recroissais un jour dans la rue, je ne comprenais pas pourquoi il s'obstinait autant à m'appliquer tous ces clichés sur eux. Tant les grenouilles que la lingerie, aucun de ces domaines n'était vraiment des choses que j'appréciais particulièrement.

- Pourquoi tu te mets dans cet état relax. Il suffit de lui faire comprendre. Aurais-tu peur qu’il ébruite des rumeurs qui pourraient tomber dans les oreilles de ton petit ami secret ? 

- Mais tu as mangé un clown ce matin dis-moi…

Je soupirais, enroulant mes bras autours de mes jambes. C'était la deuxième fois qu'il mentionnait ces rumeurs qui pourraient me nuire. Peut-être qu'en fait, c'était lui que ça dérangeait dans l'histoire. Je pouvais comprendre. Je n'avais jamais été la fille très populaire avec qui on aimait être vu, après tout. Ca ne m'avais  jamais vraiment dérangée comme ces préoccupation futile telle que l'image qu'on pouvait avoir de moi ne m'avaient jamais vraiment affecté. Mais il m'arrivait de plus en plus de penser que je finirais comme une vieille fille entourée de chats et de pelotes de laines…

- Dis, Leann, tu as parlé avec Chan? De ton déménagement, de ton anniversaire? Elle n'est pas venue te le souhaiter… Vous vous êtes fâchées?

Je tournais lentement la tête vers la chinoise qui semblait aussi regarder dans notre direction. Elle n'allait pas s'y mettre? Non, évidement. Chan n'était pas vraiment le genre de personne à s'amuser à colporter des rumeurs ou s'intéresser au ragots. Elle était un peu comme moi, calme et sage, ne prêtant attention qu'à ce qui importait vraiment, éviter de faire des vagues.

- Je lui ait dis que je m'en allais bientôt, répondis-je pensive. Et si ça peut te rassurer, on ne s'est pas disputées.

Je n'étais un petit peu enfuie à la va-vite ce matin, pour éviter les adieux dramatiques, mais je ne savais pas qu'elle serait présente. Peut-être que ça l'avait froissée. Ou peut-être qu'elle discute avec Lance de sa théorie farfelue? Ou est-ce seulement moi qui part totalement dans un petit film mental? Après tout, rien ne nous dit qu'ils parlent vraiment de ça…

- Avant d'aller faire tout un remue-ménage, je vais juste envoyer Kei voir s'il s'agit bien de ce que tu penses. Si ça se trouve, ils parlent juste de la vue derrière nous ou envie notre parasol.

Oui, la présence de Kei n'était pas uniquement un fardeau. Il arrivait qu'il soit utile, une fois de temps en temps. Sans que je n'ai rien à ajouter, il se leva  et se dirigea vers le barbecue. Ses pas me semblaient incroyablement lents. A vrai dire je redoutais un peu la réponse qu'il m'apporterait, mais si l'idée de Piercy étaient bien vraie, il valait mieux mettre un terme à ceci aussi vite que possible. Surtout avec Lance. Pas que je n'avais pas confiance en lui, mais je le savais bien trop extraverti et grande-gueule pour garder ça pour lui.

- N'empêche, plus j'y pense, plus je me dis qu'à leur place, je me dirais peut-être la même chose… admis-je pour passer le temps. On va se coller dans un coin un peu éloigné, on discute sans prendre la peine d'aller saluer les invités, pour peu qu'ils aient vu ta jolie petite boîte. De l'extérieur, ça passerait presque pour un truc super romantique, analysais-je avec une petite moue sur le visage. Prenons Lance, la dernière fois qu'il nous a vu ensemble c'était pour le Yard et tu n'a pas pu t'empêcher de faire le malin en me parlant du deerstalker…

Rapidement, je pu observer les empreintes de pieds de Kei faire demi-tour. Mon ami imaginaire s'était placé bien droit entre Piercy et moi, le regard blasé, avant de passe ses longs doigts entre ses cheveux gris.

- Je déteste avoir à l'admettre, mais il semblerai que Joshua marque un point soupira-t-il longuement.

- Oh…

Je me mordis la lèvre inférieure. Hm, il allait peut-être falloir faire quelque chose… Mais quoi? M'éloigner de lui pour la journée? Aller les voir? Je ne m'imaginais pas du tout m'immiscer dans la conversation pour dire que j'avais envoyé mon ami imaginaire les espionner et qu'ils avaient torts. De toute façon, la dernière fois que j'avais nier la même affirmation, on ne m'avait pas cru… Le problème est que cette fois, le principal intéressé est à moins de 22,74 mètres de la conversation. Je ne savais d'ailleurs pas vraiment comment lui annoncer la nouvelle….

- Bon… il semblerait qu'une petite explication avec eux finisse par s'imposer…



Je me levais lentement. j'avais envie de tout, sauf de devoir lancer cette discussion. Je rejoignais le barbecue à contrecœur. Une petit signe de main à Chan pour la saluer et … aaaaah! Pas moyen! Je partis me dissimuler au milieu des salades, faisant mine de me servir à manger. C'était vraiment pathétique. Paniquée, je tournais la tête vers le fond de la plage, envoyant un regard de détresse à mon ami.




_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockDim 5 Juil 2015 - 0:02
Leann préféra envoyer Kei avant d’aller voir Lance et Chan. Je soupirais, c’était une perte de temps, ils parlent de nous. « N’empêche, plus j’y pense, plus je me dis qu’à leure place, je me dirais peut-être la même chose… On va se coller dans un coin un peu éloigné, on discute sans prendre la peine d’aller saluer les invités, pour peu qu’ils aient vu ta jolie petite boîte. De l’extérieur, ça passerait presque pour un truc super romantique. Prenons Lance, la dernière fois qu’il nous a vu ensemble c’était pour le Yard, et tu n’as pas pu t’empêcher de faire le malin en me parlant du deerstalker… » … ? Le lien m’échappait pourquoi me parlait-elle du deerstalker ? Qu’est-ce que ça à voir avec Lance, ma remarque était inaudible pour les autres, et à part ça on ne s’est rien dit…
Je soupirais « Tu me sembles énormément te soucier de ce qu’ils peuvent penser… Pourquoi ça ? Tu me caches quelque chose ? »
Elle se contenta de fixer le sol et de réagir de manière étonnée. Elle se mordit la lèvre inférieure… Ma question était passée à la trappe. Kei était revenu, je venais de voir les traces de pas… Intéressant on peut le localiser de cette manière. Je pensais qu’il lévitait, comme une sorte de fantôme.
Bref… « Bon… Il semblerait qu’une petite explication avec eux finisse par s’imposer… » dit-elle pas vraiment convaincue par ses propos. Elle se leva et se dirigeait vers le duo, on voyait tout le désespoir du monde la tirer vers l’arrière.

Comme toujours, il s’avère que j’ai raison. Ils parlaient de nous. C’était assez évident… M’enfin bref. Je la regardais faire. Elle fit un signe de la main à Chan avant de se jeter sur les salades, elle était en panique. Elle se tourna vers, je haussais les épaules, avant de rire légèrement en secouant la tête. Elle était irrécupérable, je posais mon livre sur ma serviette, je soupirai avant de me relever. Je m’étirai et redressai mon chapeau de paille.
Je m’avançais vers Lance et Chan. « Salut Chan. » dis-je une fois à l’heure niveau. Je rejoignis Leann qui était devant les salades, je la regardais avec un sourire en coin, j’attendais qu’elle me le demande de manière explicite, j’aime quand on joue carte sur table et que les choses sont dites de manière directe. Je hais quand on tente de noyer le poisson ou de m’embrouiller. M’enfin je parle d’en général, ma pauvre Leanny était juste terrorisée.

Je pris une assiette et je me servis allégrement et sans gêne parmi les brochettes qui étaient en train de cuir, je les remplaçais par les même mais crue. Je salais ma viande, et je pris une pomme. Et au moment où je passais devant Lance, je lançai un petit clin d’œil vers Leann. Puis mon regard se planta dans celui de mon ami. « Sois tu fixes mon arrière-train depuis mon arrivée, et donc je te rappelle que je ne suis pas gay, sois tu élabores je ne sais quelle théorie sur Leann et moi. Dans ce cas, je te recommande d’arrêter si tu veux que ta fête se déroule bien, il n’y a absolument rien entre elle et moi. Si tu as des questions viens me les poser au lieu de risquer de répandre je ne sais quelle rumeur. » e retournais sous mon parasol au loin sans même lui-laisser le temps de répondre, et sans même regarder Leann qui devait être dans un sale état.

Je m’assois sur ma serviette et je commençai à manger d’une main, ce que j’avais pioché sur le barbecue, et je lisais mon livre de l’autre.




Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockMar 7 Juil 2015 - 23:30
Happy Birthday to Me {Piercy}
Tout en remplissant mon assiette de salade, j'entendais la dernière question de Joshua raisonner dans ma tête.
« Tu me sembles énormément te soucier de ce qu’ils peuvent penser… Pourquoi ça ? Tu me caches quelque chose ? »
La question était loin d'être idiote. Pourquoi, après tout? Il est vrai que ça ne pouvait pas changer grand-chose. Lance et Chan étaient des amis proches, clairement pas du genre à ébruiter quoi que ça soit avant de nous demander confirmation. Et il semblait relativement logique que n'importe quel autre de nos amis auraient également pris la peine de s'informer s'ils apprenaient une nouvelle pareille. En soit, les seules personnes qui pourraient ébruiter une telle rumeur s'il advenait qu'elle parvienne à leur oreille seraient des gens que nous ne connaissions pas. Alors pourquoi m'en souciais-je? Plus je réfléchissais, plus je trouvais ma réaction totalement stupide. Je devrais juste retourner au parasol et dire à Joshua d'oublier ça. Lui-même ne semblait pas si affolé, pourquoi j'étais-je?
Mais c'était un peu tard pour le réaliser. Piercy avait déjà traversé la plage pour venir à ma rescousse.

- Salut Chan.

J'adressais un petit sourire mal à l'aise à mon ami qui me répondis avec une expression toute fière sur le visage avant de se rapprocher du barbecue. Je le rejoint en trainant mes pieds dans le sable chaud.

- Euh… tu sais je … en fait…

Il n'avait pas du prendre ça comme une tentative de l'arrêter mais comme une confirmation de mon besoin d'aide car il s'approcha de Lance et me fit un clin d'œil discrètement.

-  Sois tu fixes mon arrière-train depuis mon arrivée, et donc je te rappelle que je ne suis pas gay,

Ce qui en soit était une autre bonne nouvelle… Enfin… Ca n'avait pas de réelle importance mais bon.

-sois tu élabores je ne sais quelle théorie sur Leann et moi. Dans ce cas, je te recommande d’arrêter si tu veux que ta fête se déroule bien, il n’y a absolument rien entre elle et moi. Si tu as des questions viens me les poser au lieu de risquer de répandre je ne sais quelle rumeur. 

Il ne passait pas par quatre chemins. C'était peut-être même un peu agressif, surtout pour directement tourner les talons et partir. J'observais la scène, espérant pouvoir disparaître dans le sable. Je me sentais un peu responsable, et ne pouvais m'empêcher d'évacuer mon stress en enroulant mes doigts les uns autours des autres. Lance semblait clairement touché par la remarque. Il avait serré le poing tandis que le brun regagnait sa serviette plus loin. Au moins, les choses étaient réglées, non? Pourquoi j'avais cet espèce de tiraillement en entendant sa phrase raisonner dans ma tête. «Il n'y a absolument rien entre elle et moi.» Tout ce qu'il y a de plus clair…

-Euh, ne t'en fais pas, hein? Il… je pense pas qu'il ait voulu le dire méchamment… C'est ma faute d'ailleurs, c'est moi qui ait insisté pour éclaircir les choses et … j'ai pas eut le courage. Je suis désolée… m'excusais-je au près de mes deux amis.

Lance me souris avec bienveillance avant de se pencher vers moi et me chuchoter quelques mots à l'oreille.

-  "Joyeux Anniversaire Leann... Je t'offrirais un cadeau plus tard... Profite de la fête comme si c'était la tienne"

- Ce n'est pas la peine, le rassurais-je. De toute façon, si c'était ma fête, je serais sûrement déjà rentrée chez moi. Je n'aime pas spécialement célébrer ce genre d'occasion.

Ca avait souvent été le cas et était d'autant plus vrai depuis l'an dernier. J'avais toujours eu plutôt peu d'amies et mon anniversaire était la date qu'avait choisi ma mère pour couper tout contact avec moi, et bien que je n'en soit pas très sûre vu les souvenirs très flou de lui, le jour que mon père avait choisi pour quitter la maison. C'était pas spécialement réjouissant.

- Sur ce… je vais le rejoindre, annonçais-je soudainement en montrant Joshua du doigt. Désolée de vous avoir dérangée!

S'enfuir, vite. Et penser à autre chose. C'est pour ça que je suis venue, non? Pour pas rester à déprimer dans ma cabane. Alors pense à autre chose ! Pense à … euh … au collier dans ton sac. Il est super joli. En plus ça prouve qu'il a pensé à moi. C'est pas adorable? Voilà. Ca va un peu mieux, non? Tant mieux, pare que tu es déjà face au parasol alors c'est plus le moment de faire la tête.
Je m'assis discrètement aux côté de Piercy. Il avait son assiette dans une main, son livre dans l'autre. Comme l'on pouvait s'en douter, ce n'était pas un petit roman de vacances. En lisant par-dessus son épaule, je reconnu quelques termes assez techniques.

- Désolée… chuchotais-je après quelques secondes de silence. Et merci…

Je n'osais pas vraiment soutenir son regard et me contentais de poser mon regard dans le vague.

- Je suis vraiment inutile dans ce genre de situations… Et puis en réfléchissant un peu à ce que tu avais dit, j'ai réalisé que j'avais fait plein de soucis à tout le monde pour rien… Enfin, je sais pas pour toi, mais au final, je me suis rendue compte que même si la rumeur tournait, ça changeait pas grand-chose…

Je creusais un petit trou dans le sable au fur et à mesure que je parlais.

- Enfin, je devrais peut-être pas te dire ça? Ajoutais-je un peu crispée. Surtout avec ce que j'ai raconté tout à l'heure…

Un rire nerveux s'échappa de ma gorge. Depuis ce matin, j'avais l'impression d'être tout sauf naturelle… Un peu plus loin, quelqu'un semblait nous faire signe. Une blondinette, totalement inconnue au bataillon. Surement une amie de Joshua.



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockSam 18 Juil 2015 - 0:19
Je vis Lance attraper Leann par la nuque et lui susurrer quelques mots à l’oreille. Je soupirais, qu’est-ce qu’il peut être naze quand il s’y met. Je suis sûr qu’il a fait ça pour que les gens se demandent s’il se passait quelque chose entre eux deux au lieu d’elle et moi… Seul bémol, il est gay. Et je ne pense pas être le seul à le savoir.
Leann revint vers moi, elle s’excusa après s’être assise à mes côtés. Je me bougeais un peu pour lui faire plus de place sous le parasol. « Serres-toi, viens à l’ombre. »
Elle continuait d’en parler. Elle disait qu’elle était inutile dans ce genre de situation et qu’en gros j’avais raison, tout en creusant dans le sable témoignant ainsi son embarras et sa gêne.
« Enfin, je devrais peut-être pas te dire ça ? Surtout avec ce que j’ai raconté tout à l’heure… » Je restais silencieux, elle ria nerveusement. « Boarf tu t’en es rendue compte, c’est l’essentiel. »

Je saluais de la main Alexis qui me dit bonjour de loin, j’étais content de la voir ici tout sourire. Au moins elle n’était pas seule en train de déprimer. Mon attention retourna vers Leann.
« T’es vachement nerveuse pour quelqu’un qui est à une fête qui n’est pas son anniversaire. Pète un coup Leann et profite c’est une belle journée. ». Je rangeai mon livre. Et je mangeais une brochette. Passable. « Tu sais… » lui dis-je la bouche à moitié pleine. « Si Lance t’a attrapé par la nuque pour te chuchoter quelque chose à l’oreille c’était pour que les gens pensent que vous êtes ensemble. Ce qui est complètement stupide… Puisqu’il n’est pas intéressé. » repris-je la parole après avoir avalé ma bouchée.

Je finis mon assiette en quelques secondes. J’ai toujours mangé trop vite, mauvaise habitude vous me direz… « Bref tu veux faire quoi ? J’ai mon ukulélé dans mon sac… Tu n’as pas pris de quoi te baigner apparemment… Il est trop tôt pour faire la sieste et quant à la bronzette… Je ne veux pas devenir une écrevisse… », je posai l’assiette à côté et je sortis de mon sac mon ukulélé qui était rangé dans sa housse. Et je commençai à gratter quelques accords, les premiers qui vinrent à l’esprit, c’était Chupee de Cocoon.
La gorge nouée, je pris sur moi et je me mis à chanter. Ça faisait longtemps que je n’avais pas pris le temps de me poser pour faire de la musique, je n’étais pas trop trop rouillé ça allait. J’espérais ne pas trop attirer l’attention sur moi, j’avais les yeux fermés, et plus je jouais plus j’oubliais que je n’étais pas seul et plus je chantais plus fort. Cercle vicieux.

Il faisait beau, la journée était agréable, les gens souriants, je m’étais laissé un peu allé… Et me voilà en train de faire du ukulélé et de chanter devant Leann, je ne me rappelle l’avoir déjà fait depuis toutes ces années. J’avais fini… Je n’osais pas regardé vers Leann, je souriais, timide et embarrassé.




Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockDim 19 Juil 2015 - 1:08
Happy Birthday to Me {Piercy} - Serres-toi, viens à l'ombre, proposa Joshua après s'être décalé.

Je le remerciais à mi-mots en me rapprochant centimètres par centimètres. Son "Serres-toi", ça voulait dire que je pouvais me mettre plus proche de lui? Ou juste plus sous le parasol? Il s'était éloigné après tout. Pas pour que je vienne le coller… Incapable de prendre une décision, je m'avançais de manière à être "un peu plus proche mais pas trop", le genre de rapprochement qui passe inaperçu. Le genre de rapprochement des filles un peu niaises.

- Boarf, tu t'en est rendu compte, c'est l'essentiel, conclut-il à mon mini-monologue.
- Hm, j'imagine… soupirais-je.

Le problème, c'était que c'était lui qui ne se rendait pas compte. Pas compte du nombre de gens qui nous croyaient en fait ensemble.  Peut-être que si je lui en parlais, il ne réagirait pas de la même manière? Ou peut-être en avait-il peut-être tout bonnement rien à faire. De toute façon, seuls nos amis nous voyaient ensemble, on évitait d'être croisé en duo vu nos classe respectives. Et n'importe quelle autre personne censée n'imaginerais pas que nous puissions être quoi que ça soit d'autre que deux anciens camarades. J'avais beau avoir dit que ça ne me dérangeait pas, j'étais tout de même un peu préoccupée au final, en arrivant à ronger l'ongle de mon pouce. D'une certaine façon, ça dû attirer l'attention de Piercy.

- T’es vachement nerveuse pour quelqu’un qui est à une fête qui n’est pas son anniversaire. Pète un coup Leann et profite c’est une belle journée. 
- Oui, une belle journée, répétais-je bêtement en enfonçant mes mains dans le sable.

C'est vrai que sur le principe, c'était plutôt une belle journée. Il ne faisait pas froid, la température était même plutôt élevée pour un moi de mai. Le soleil iradiait un ciel bleu immaculé, même le vent semblait avoir décidé de donner à cette fête la météo idéale, offrant une brise légèrement rafraichissante sans pour autant agiter le sable. Le regard perdu dans le paysage, j'entendis à peine Piercy prendre la parole.

- Tu sais … Si Lance t’a attrapé par la nuque pour te chuchoter quelque chose à l’oreille c’était pour que les gens pensent que vous êtes ensemble. Ce qui est complètement stupide… Puisqu’il n’est pas intéressé

Je relevais lentement la tête, le visage marqué par l'incompréhension.   Il avait fait quelque chose comme ça? Le détail ne m'avait pas frappé. Il m'avait bien chuchoté quelque chose mais d'ici à dire qu'il  m'avait attrapé par la nuque et que ça soit susceptible de faire penser qui que ça soit que l'on sorte ensemble… Ce pourrait-il qu'il soit jaloux?

- Et moi non plus… Qui serait intéressé par une fille comme moi de toute façon? Questionnais-je en haussant les épaules.

C'était sincère. Tout le monde à Prismver me semblait ridiculement beau. Il n'y avait qu'à voir les gens sur cette plage : Chan était la beauté asiatique par excellence :  la peau parfaite, les longs cheveux incroyablement soyeux lui arrivant jusqu'au milieu du dos, les yeux en amande, ce genre de raffinement discret qui ne passe pas inaperçu. Un peu plus loin, près de la mer, Lhym (que je n'avais pas remarqué jusqu'à présent) était l'archétype de la jeune fille gracieuse au visage de poupée et la démarche de princesse. La petite qui s'agitait un peu partout à la sublime chevelure blonde était peut-être encore jeune, mais elle avait clairement le corps d'une futur superbe jeune femme. Et je ne parle même pas de Sonera était indécemment adorable et semblait irradier le pensionnat entier par sa beauté. A côté de tout ça, je me sentait incroyablement banale, avec ma peau encore légèrement marquée par l'acnée de mon adolescence, mes cheveux qui tombaient sur mon visage comme une serpillère greffée à ma tête et mes cuisse beaucoup trop épaisses. Je soupirais rien qu'en y repensant, en profitant pour tirer ma robe pour qu'elle recouvre un peu plus mes jambes.  

-  Bref tu veux faire quoi ? J’ai mon ukulélé dans mon sac… Tu n’as pas pris de quoi te baigner apparemment…

Je piquais un phare, couvrant comme par réflexe ma poitrine à sa dernière phrase.

- C-c-comment tu peux en déduire ça au juste? Rétorquais-je sans même écouter la fin de sa phrase.

Le fixant d'un regard suspicieux, je rehaussais le haut de ma robe. C'est ça que de mettre un décolleté, Leanny. Les hommes, c'est tous les même. Trust no one. Pendant je faisait ma mine renfrognée, Joshua avait sorti son fameux ukulélé et commencé à chantonner la chanson typique d'une après-midi à la plage. Pas la moindre idée du titre, mais l'air est tellement connu qu'il a même réussi à parvenir jusqu'à ma petite tête. Je fermais les yeux, écoutant sa voix transportée par la brise printanière. C'était si relaxant… Ca sentait un peu les vacances en avance, deux mois avant la fin de ma première année de médecine. Je repensais à toutes ces choses qu'on nous avait fait apprendre bêtement au cours de cette année, bien contente d'arriver au terme de cette partie de la formation. Portée par la musique, je me laissais déportée un peu plus vers mon camarade en mimant les paroles du bout de mes lèvres.
Je rouvris doucement les yeux à son dernier accord, me rendant brusquement compte de notre proximité. J'étais clairement à la limite d'avoir ma tête sur son épaule. Je me redressais à toute vitesse, plongeant la tête dans mon sac à main avant qu'il ne se rende compte du peu d'espace qui nous séparait.

- Wha, c'est fou ce qu'il fait chaud, j'ai intérêt à me mettre de la crème solaire si je ne veux pas brûler. Ha. Ha. Ha.

Au diable le naturel, je me recouvrais le visage de lotion pour cacher mes joues rosées. J'en avais mis beaucoup trop sur le feu de l'action. Me rendant compte que ma peau n'absorberait jamais autant de substance, je me tournais vers mon camarade qui me fixait avec un regard intimidé.

- … Ne crois pas que je vais te laisser échapper à ma question de tout à l'heure juste avec une tête adorable, ok?

Wait, c'était pas vraiment ce que je voulais dire. Pas du tout même. Le but premier n'était pas de lui proposer mon excès de crème solaire? Si, pourtant. Je lui avait même tendue mes mains pleine de blanc pour qu'il s'en serve. L'intention y était…

- Attends, je la refait… Mon cerveau à totalement reap. Euh, tu veux de la crème solaire?

J'avais pas besoin de précisé éventuellement, que les deux phrases étaient liée… Ca me rendait carrément bizarre là. Mince, mince, mince. Temps de fuir une seconde.

- Ohlà, je dis n'importe quoi. Laisse tomber la crème, je vais chercher quelque chose à boire, fis-je en essuyant mes mains visqueuses dans le sable (ce qui ne fit qu'aggraver les choses dans la mesure ou celui-ci se fixa à la crème qui elle était toujours dans mes mains). Tu veux quelque chose à boire? Parce que je crois que j'ai carrément besoin de quelque chose à boire.

Je me levais maladroitement, agitant mes mains dans les airs pour essayer de me débarrasser de cette saleté qui ne semblait pas vouloir de séparer de mes doigts.

- Du coup je te prends quelque chose? Oui, hein? Ca serait bête de choper une insolation, haha! Les chapeaux de paille de nos jours, c'est plus ce que c'était, hein? Tu veux quoi? De l'eau?

Je continuais à poser mes question en m'éloignant progressivement, continuant à tergiversée toute seule sur les bienfaits de l'eau alors qu'il ne pouvait clairement plus m'entendre. Je ne sais pas comment c'est arrivé, mais je suis revenue avec une bouteille d'eau et une de coca. C'était pas l'objectif premier. Je voulais prendre deux bouteille d'eau. Je m'en suis rendue compte à la moitié du chemin et j'aurai eu l'air ridicule de faire demi tour si tôt (ou si tard, parce que mettre autant de temps à s'en rendre compte, c'était un record). Revenant doucement à la raison, j'eu finalement la brillante idée de me plaquer la bouteille sortant de la glacière sur le visage histoire de me calmer un peu. Ca a marché. Je me suis présentée devant Joshua l'air confus avec mon coca d'une main, et l'eau à moitié entamée dans l'autre.

- Désolée, je crois que j'ai pris un coup de chaud … Euh. Je sais pas trop pourquoi j'ai pris un soda. Je me suis trompée… enfin je crois?  Enfin pardon.

Je retournais sous le parasol, posant les deux contenants sur le sable. J'enlevais mon chapeau pour me faire un peu d'air avec.

- Je vais rester ici une petite heure histoire de pas être impolie et disparaître après une demi-heure je pense… J'ai pas mal de truc à ranger … D'ailleurs du connaît quelqu'un au bungalow 2? Apparemment c'est là-bas que je vais. Je ne pense pas y connaître quelqu'un. J'espère qu'il y aura des gens sympas parce que j'ai l'impression que ma chance à la loterie des colocataire à tournée.

Je soupirais, un peu dépitée à l'idée de me retrouver avec des inconnus. Je n'aimais pas ça, les inconnus. Vraiment. Mon introversion était une vrai maladie. Je pouvais m'enfermer pendant plusieurs jours en limitant mon absorption de nourriture au maximum pour ne pas avoir à interagir avec  mes nouveaux colocataires. C'était déjà arrivé. Et rien que mon entretien au Sprit Dove la semaine dernière autours d'une tasse de thé avait été une épreuve difficilement surmontable. Secrètement, j'espérais tomber dans le bungalow 7. En plus de Piercy, il y avait Sonera. Ca faisait au moins deux personnes qui m'étaient familières. Ou le trois … C'était celui de trois membres du Prismver Yard, dont Lance d'ailleurs. Encore moins d'inconnus. Mais non, pas cette fois. Même si c'était la dernière fois que je changerais d'habitat. Bungalow 2 jusqu'à mon retour dans le vrai monde. Je soupirais avant de tirer mon sac vers moi. J'en sortais un petit bloc note vert, prenant bien soin de ne pas enfouir la boîte contenant mon cadeau d'anniversaire trop profondément.



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockVen 11 Sep 2015 - 0:50
« Et moi non plus… Qui serait intéressé par une fille comme moi de toute façon ? » tu as tellement plus de qualité que tu ne le penses Leanny. Mais je suis incapable de te le dire. Pour le moment. Et puis ça risquerait de te mettre dans un tel état que tu prendrais la fuite.
Je ne répondis pas. Et je la questionnai sur ce qu’elle voulait faire. Je sorti mon ukulélé et je me mis à chanter tout en jouant. Les yeux fermés elle faisait mine de chanter tout en se rapprochant, le sourire en coin je la laissai faire.

La musique prit fin elle se releva brusquement, et elle fit l’autruche en se cachant dans son sac à main… C’est quoi son problème ? Elle prétextait un coup de chaud et se tartina le visage, le terme est adapté à la situation… Donc… Elle se tartina le visage de crème ou je ne sais quel onguent, je la fixai intrigué et amusé.

« … Ne crois pas que je vais te laisser échapper à ma question de tout à l’heure juste avec une tête adorable, ok ? » de quoi parlait-elle ? J’avais déjà zappé. Elle avait l’air complètement paniquée, perdue et indécise, ce qui eut pour effet de m’agacer un peu, je pris sur moi ne laissant rien paraître je refoulais intérieurement cet agacement.
Elle revint sur sa proposition de crème solaire, je me mordis l’intérieur de la lèvre sans le réaliser. Elle s’apprêtait à s’essuyer ses mains visqueuses dans le sable, je me mis sur mes genoux et j’attrapai ses mains avant qu’elles ne touchent le sable « Tu ne vas faire qu’empirer ton état comme ça, laisse-moi faire. » je détestais phaser à travers les êtres vivants, j’ai tué mon chien comme ça par accident… je soupirai et je fis phaser mes mains au niveau de ses poignets et je remontais mes mains vers l’extrémité de ses doigts, la crème et le sable s’accumulaient sur le dos de mes mains, les siennes étaient toutes propres. Concentré et appliqué je me reculais et je fis phaser la crème dans un mouchoir que je venais de sortir de mon sac avant de le froisser en boule et de le jeter dans mon sac.

Encore plus perdue elle m’assomma de question, chose que je supporte mal. Cinq question d’un coup, joli score, pour au final une seule et une unique information : que voulais-je boire ? Question déjà posée plus tôt. Elle conclut sur de l’eau, j’allais lui répondre un soda… J’ai déjà une bouteille d’eau dans mon sac mais ce n’est pas grave…
Je venais d’assister à une scène assez étrange, Leann est étrange à la base mais là… Elle a fait fort… Elle s’éloignait en parlant toute seule des bienfaits de l’eau, elle me mettait assez mal à l’aise… Je n’avais qu’une envie : rentrer.
Mon regard se perdit sur l’étendue d’eau qui se dressait devant nous. Leann revint enfin, un peu plus calme, ses excuses m’extirpèrent de mes pensées. « Ce n’est pas grave, donne-moi le soda. » lui dis-je sans détacher mes yeux de la mer. Le bras tendu j’attendais… Mais elle n’en fit rien, elle posa la bouteille dans le sable, je la pris, l’ouvris et en pris une gorgée.

« Le bungalow 2 ne me dit rien… Je ne vais pas tarder non plus. Je vais t’aider à déménager, tu n’as pas le choix. C’est la dernière chose à faire seul. » Déménager seul… Je ne connais rien de plus démoralisant. « On peut changer de bungalow dans l’année, ne t’inquiète pas. Et puis si jamais ça ne va pas au pire on peut échanger nos chambres, y a Sonera chez moi. »
Je m’étirais. J’avais envie de la taquiner un peu. La tester. « Si tu veux je peux partir maintenant et tu pars dans une demi-heure, et on se retrouve dans ta cabane pour commencer à déménager. Comme ça personne ne se posera de "questions".» je la regardais du coin de l’œil, curieux de voir comment elle allait réagir. « Le plus dur dans l’histoire est de trouver un moyen efficace et rapide de s’éclipser. » ce n’était pas gentil envers Lance mais bon, je commençais à atteindre ma limite d’un point de vue patience.
Les cris, les conversations, les gens autour, ça commençait à peser. Je repasserai en fin d’après-midi certainement.





Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockLun 14 Sep 2015 - 22:34
Happy Birthday to Me {Piercy}Pendant que je m'asseyais Piercy attrapa la bouteille de soda. Je le regardais boire pendant quelques secondes, me demandant s'il le faisait pour ne pas que j'ai l'air trop bête d'avoir pris l'exacte opposé de ce que j'avais prévu, avant d'apercevoir le bouchon de sa propre bouteille d'eau dépasser de son sac. Mais quelle idiote … Je soupirais, enterrant le bout de mes pieds sous le sable chaud tandis que je rapprochais mes genoux de ma poitrine. Inspire, expire, Leanny. Je ne sais pas ce qu'il m'a prit tout à l'heure. J'étais apparement déjà beaucoup plus calme. Cette impression de fourmillement d'idées dans ma tête et le tambourin dans ma poitrine m'avaient enfin laissés en paix.

-  Le bungalow 2 ne me dit rien… Je ne vais pas tarder non plus. Je vais t’aider à déménager, tu n’as pas le choix. C’est la dernière chose à faire seul.

Je lui offris un large sourire tout en faisant passer mes tresses derrière mes épaules. La proposition me faisait chaud au cœur, et ce malgré le fait qu'il semblait que je sois définitivement tombé dans un bungalow d'inconnus.

- Je pense pouvoir me débrouiller, assurais-je, j'ai déjà fait une bonne partie du boulot ce matin.

J'avais toujours fait ça seule. Même pour mon départ d'Oxford, ma mère était bien trop occupée à hurler et pleurer pour pouvoir m'aider. Et puis, c'était aussi dans ce genre de situation que Kei pouvait s'avérer utile. Une paire de main supplémentaire. Le rangement se ferait assez vite avec lui, d'autait qu'il savait où étaient toutes les choses et où elles allaient. Faudrait-il encore qu'il m'écoute… Enfin, un peu de concentration et ça devrait bien se passer.

-  On peut changer de bungalow dans l’année, ne t’inquiète pas. Et puis si jamais ça ne va pas au pire on peut échanger nos chambres, y a Sonera chez moi. 

- Si même moi je ne les supporte pas, je ne t'imposerait pas de tels colocataires…

Il faut dire que j'étais quand même une personne sans histoires. Je n'avais pas d'ennemis, ou tout du moins très peu au vu du temps que j'avais passé à Prismver. A vrai dire, il n'y avait que trois personnes avec qui je ne m'entendais pas : June, Nolwen et Nevada. Les deux filles étaient trop jeunes pour les bungalow et il faudrait vraiment que je sois sous l'influence d'un porte malheur pour tomber sur le dernier. Le pire scénario restait de tomber sur une chambre de garçons inconnus, aux pouvoirs dangereux, mal maîtrisés et -le pire de tout- tous extravertis. Mais ce genre de choses n'arrivent jamais. En tout cas, je ne souhait pas à Joshua d'être dans une telle chambre non plus.

- Mais merci pour la proposition. J'ai vraiment l'impression que je peux toujours compter sur toi.

-  Si tu veux je peux partir maintenant et tu pars dans une demi-heure, et on se retrouve dans ta cabane pour commencer à déménager. Comme ça personne ne se posera de "questions"

Le soupçon d'ironie que je perçu dans sa voix et son petit regard de côté me titillèrent un peu. Pour marquer mon "mécontentement", je gonflais ma joue droite, affichant une moue boudeuse accentuée par mon croissement de bras.

- Tu te moques de moi, non?


Je soupirais tout en reprenant mon expression habituelle et enroulais mes bras autours de mes jambes.

- Même si je dois avouer avoir agit de façon très étranger, reconnus-je, et je suis désolée pour ça…

- Le plus dur dans l’histoire est de trouver un moyen efficace et rapide de s’éclipser. 
- En ce qui me concerne, j'ai déjà mo excuse toute prête.

Mais il fallait avouer qu'au vu de l'enthousiasme de Lance à propos de sa petite fête, la fuite ne serait pas si simple. Je n'étais même pas sûre qu'il accepte mon motif de départ. Pensive, je posais ma tête sur mes genoux. J'étais sérieusement en train de réfléchir à une stratégie pour m'enfuir en catimini avec Piercy? J'aurais trouvé le principe mignon dans une roman niais ou un film à l'eau de rose. Dans tous les cas, avec le parasol ouvert, on ne pouvait pas compter sur la discrétion de la chose, d'autant que Lance et Chan semblaient bien aimer jeter des coups d'œil dans notre direction une fois de temps en temps.

- De toute façon le plus simple resterait que j'y aille en premier. Au cas où tu retombe sur un soutien-gorge qui "traine du côté de mon lit ou de la bibliothèque"… Vu que "les françaises raffolent de lingerie" piquais-je avec une ironie sur accentuée


Je faisais de mon mieux pour me remémorer ses mots exacte malgré les mois qui s'étaient écoulés depuis qu'il avait discrètement utilisé cette excuse pour me prendre mes lunettes toutes cassées. Je me redressais avec précaution avant de proposer un moyen de s'en aller.

- J'y vais, et oublie malencontreusement quelque chose dans le sable que tu trouves par hasard. Considérons que ça soit quelque chose d'important qui ne peut pas attendre la prochaine fois alors que tu décide de me l'amener? C'est pas le plan de l'année, mais c'est mieux que rien. Lance pensera que c'est juste pour pas longtemps et te laissera y aller. Par contre, je ne sais pas ce que ce "quelque chose" pourrait être en pratique vu que je n'ai rien de si précieux sur moi … à part…


Je tirais mon sac par une lanière et en sorti la petite boîte bleue au gros ruban bordeaux.

- C'est ce à quoi je tiens le plus là dedans, avouais-je. Et comme c'est ton cadeau, ça paraîtra tout à fait légitime que tu y ailles… Ca te va?


J'attendis son approbation avant de récupérer mes cliques et mes claques et repartir vers ma cabane. Je confiais la boîte à Piercy et lui fit un petit signe de main en m'éloignant. En passant devant Lance et Chan, je m'excusais de devoir partir si tôt et prétextait beaucoup de rangement à terminer ( ce qui était vrai d'ailleurs) et m'échappais vite fait de la plage…



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clockMar 6 Oct 2015 - 21:46
Une excuse déjà toute prête déclarait-elle fièrement, ce petit sourire narquois aux lèvres la trahissait. Je levais un sourcil qui en disait long. “ Impressionne-moi Copperfield. “ Un clin d’œil à un de mes écarts de conduite, ce qui eut le mérite de m’agacer. Je restais de marbre. Utiliser mes mots contre moi m’était assez désagréable.
Serait-ce de la pitié à mon égard ou elle me prend de haut ? Pense-t-elle vraiment que j’ai besoin que sa majesté De Laine m’offre une sortie de secours toute faite ? Croit-elle sérieusement que je ne suis pas assez habile pour m’éclipser seul ? Je restais de marbre… Ce serait une bonne épitaphe pour ma pierre tombale… “ Il resta de marbre. “

Je l’écoutais sans un mot. J’acquiesçai de la tête. Je pris sa boîte sans la regarder et en ignorant son geste de la main.
Putain, je ne sais même pas pourquoi mais je suis rogne, vraiment. D’un coup sans aucune raison. Pourtant Leann ne m’a rien fait à part se comporter bizarrement… ça doit être mes batteries sociales qui arrivent en bout de course… Pas bon signe pour cette petite sauterie niaise.
Je rangeais vivement mes affaires, je laissais mon parasol planté, je pris mon sac et j’attendis, impatiemment, cinq bonnes grosses minutes avant de partir. Je ramassais la boîte bleue que je tenais fermement. Je me dirigeais vers la route de l’école.
Quelqu’un s’apprêtait à me demander où j’allais, du bout de l’index je poussais la boîte bleu qui fusionna avec la partie distale de mon radius. « Une affaire à régler, je reviens en fin d’après-midi. » répondis-je sèchement.

Pas besoin de stratagème à la con, tu veux bouger, tu bouges, tu as quelque chose à dire, tu le dis. C’est aussi simple que ça. Se torturer est inutile, tu finis toujours par faire ce que tu dois faire. Autant ne pas perdre de temps.

Je marchais assez vite, le pas lourd, je tentais de comprendre la raison de ce brutal changement d’humeur. Mais je n’y arrivais pas, plus j’avançais et plus ce bouillon de colère se faisait ressentir. Ça devenait assez dur à contenir. Fallait que j’extériorise maintenant ou la pauvre Leann subirait injustement ma mauvaise humeur.
Pauvre arbre. Il était là, à la bonne hauteur, de l’écorce tomba sous le coup, mon poing écorché, des gouttes de sang perlaient le long de mes doigts. Sous le choc et les nerfs, le cadeau de Leann se détacha de mon avant-bras mais je ne m’en rendis pas compte sur le moment.
Personne autour de moi, c’était déjà ça. Ces derniers temps j’étais de plus en plus sujet aux sauts d’humeur brutaux. Plus facilement sujet à la colère. Ce n’était pas normal.

Je me tenais le poing de la main gauche, et d’un coup je réalisais qu’il était plus léger qu’il ne devait l’être. Je venais de réaliser qu’il était tombé quelques mètres derrière. Je couru pour le ramasser, j’enfonçai mon chapeau de paille sur la tête avant de ranger la petite boîte dans ma poche et de reprendre mon chemin direction les dortoirs. Fallait que je me soigne avant.






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Happy Birthday to me {Piercy}   Happy Birthday to me {Piercy} 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Happy Birthday to me {Piercy}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: