predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

Danse Macabre ♦ Sven V. Pszaniawski

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
HEAR ME ROAR [ Golden Shower ]




Partagez | 
 


 HEAR ME ROAR [ Golden Shower ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans HEAR ME ROAR [ Golden Shower ] | le Jeu 11 Fév 2016 - 0:02
Golden Lion ♠ I wanna set the universe on fire
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Vlad le hippie / Casimir le gamin / Merlin le nerd / ???
Masculin Personnage sur l'avatar : Togami & "Twogami" Byakuya @ Danganronpa / Irl Dan Cohen
Âge, classe & année : 20 S/A 9

Prism' : 2752

Messages : 404
Date d'inscription : 20/08/2014

Golden Lion ♠ I wanna set the universe on fire
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:





Okay.
Ils étaient morts. Tous autant qu'ils sont.
Faust avait déjà prévenu les autres S de ce qu'il s'apprêtait à faire. Ou tout du moins, leurs lézards devaient en ce moment même remettre le message. Le lion devenu fou de rage n'avait aucune idée de qui allait le suivre ou non. Probablement Ezio, qui partageait avec Faust ce côté sanguin et dangereux. Quant à Léocade et Hazel, rien n'était moins sûr : ils avaient beau partager la même couleur, en dehors de leur réputation respective, il ne les connaissait pas plus que ça. Restait les autres S, comme Black Sheep, qui n'obéissait de toute façon qu'au Ranker. En parlant de lui, qu'est-ce qu'il pouvait bien foutre ? Cela faisait un moment qu'il n'était pas apparu en public. Au même titre que Ruthel Prismver, par ailleurs. Ces deux là avaient-ils un lien ? Bah. Au moins, tant que la secrétaire laissait le champ libre aux dorés de faire régner leur loi, c'était toujours ça de pris. Merci à toi, la logique de despote élitiste. Le problème principal était donc les délégués. Comment ces enflures avaient-ils osés s'attaquer à la Demeure des S ?

Mais oui, bien sûr, infiltrons-nous à l'intérieur des cabanes d'un groupe reclus, tous ensemble ! C'est si facile. Et ils osaient parler d'égalité ? Même un sombre enfoiré comme Faust n'avait encore jamais poussé le bouchon jusqu'à s'infiltrer chez ceux qu'il ne pouvait pas sentir. Pourtant, ce n'est pas comme s'il en était incapable. Alors que ces hypocrites de hippies se permettent d'enfreindre la règle voulant qu'une fois chez soi, c'est drapeau "blanc", et s’infiltrent dans SA chambre afin de lui dérober SA cravate ? Ils avaient tous pété un plomb chez les débiles ? Une chance pour eux que Faust n'ait pas été présent : pour peu qu'il se réveillait, cette fois, le sang aurait coulé. Et à défaut de ne pas avoir teinté de rouge ses griffes dans la nuit, le lion était maintenant décidé à sauter à la gorge de tous les déchets peuplant cette île.

Élèves, civils, enseignants, mecs, filles, enfants : plus rien à foutre. Prismver tout entier était dès cet instant son terrain de chasse. Et pour bien faire comprendre cela, il défonça le premier E lui tombant sous la main à coup de batte. Si l'attaque sur la ville était totalement gratuite à l'époque, cette fois, c'était la guerre : après tout, les E venaient de parler de révolution il y a quelques minutes de cela. C'était même l'un des délégués qui avait lancé les hostilités. Bien. Rouges, Violets, Bleus, Jaunes, Verts, Blancs, qu'ils se fassent donc plaisir : seul l'Or allait vaincre sur ce ramassis de faibles. Bref, une fois sa première cravate rouge arrachée, il reprit la route, armé de sa batte et d'un mégaphone, vers sa destination : la cabane 6. Autrement dit, le petit "chez soi" d'une grande partie des délégués.

Warren, tout d'abord, dont la lâcheté faisait naître en lui une haine profonde. Ensuite, Ansel, le fameux délégué qui venait de retirer ses excuses. Il y avait également une certaine Min qu'il ne connaissait pas plus que ça ( Comment distinguer une brute séchant les cours d'une autre ? ) et enfin Felicia. La seule du lot à qu'il n'aurait, peut-être, pas fait de mal. Mais elle était forcément au courant du plan d'attaque des délégués. Faust était même convaincu qu'elle en faisait partie. Oui, il la trouvait intéressante et attendait de la voir chuter. Mais elle venait de s'en prendre directement à lui, alors tant pis pour elle : son petit havre de paix allait faire parti des dommages collatéraux.

Mais Faust n'était pas encore totalement prêt. Il lui manquait encore son pouvoir favori afin de ravager la cabane des trois rouges, ainsi que son Joker. Ce n'est donc qu'après un détour de plusieurs minutes que la cabane se trouva enfin dans sa ligne de mire. Il avait défoncé 3 autres élèves sur son passage. Tous par surprise afin qu'ils ne puissent pas se défendre. Il ignorait leurs noms et n'avait pas fait de distinction selon les casses. La seule chose évidente était que le rouge commençait à se faire visible sur sur sa tenue entièrement blanche... Car oui, le lion avait profité de l'occasion pour se montrer ironique. Néanmoins, un autre élève, en B d'après sa cravate, gisait contre les épaules robustes du lion, qui arborait actuellement sa véritable apparence. ( en bon esprit vengeur, il n'allait pas gâcher son don pour retrouver une tailel svelte alors que le but est de tout détruire , hé. )

Alors comme ça, les sacs à foutre du coin voulaient donc faire des dorés des Blancs ? Ils allaient en avoir pour leur argent. Une proche de son objectif, Faust délaissa l'élève qu'il avait emmené avec lui et usa donc de son jouet favori : l'explosion. Même pas besoin de forcer que la porte vola à travers la pièce. Et le lion était maintenant en plein dans l'enclos des brebis. Mais il n'y avait pas un chat à la ronde... Enfin, si, justement. Un chat, c'est bien tout ce qui traînait dans la pièce, les poils hérissés. Et un poisson, aussi.

- Tch. Il n'y en a même pas un pour me faire le plaisir de lui exploser les gencives...

Sans plus attendre, il déclencha une explosion non loin du matou : celui-ci intégra de suite que défendre son territoire n'était pas vraiment la chose à faire et s'enfuit par ce qu'il restait de l'entrée... Ce qui soulageait quelque peu l'américain : s'il aimait s'en prendre à ses semblables, la violence envers les animaux lui inspiré plus du mépris qu'autre chose. D'ailleurs, il profita de l'absence des occupants pour remplir un verre d'eau dans le quel il glissa le poisson. Faust fixa alors le poisson et lâcha, sur le ton de la conversation :

- Si les Français disent de toi que tu es un poisson rouge, pour moi, tu restes un Golden Fish.

Le lion, pris de pitié, abandonna ensuite le poisson près de l'entrée. Vu la frousse qu'il avait flanqué au chat, peu de chance qu'il revienne avant les occupants de la cabane et en profite pour se faire la poiscaille. Enfin, ça, c'est de la théorie. Si le destin du pokémon eau est d'y passer, c'est que nous ne pouvions rien y faire.

- C'est l'heure de refaire la déco.

Et sur ces mots, le S laissa le pouvoir déferler à travers lui. il ne se retint pas, contrairement à la sortie en ville. De plus, sa maîtrise était bien plus poussée qu'à l'époque de son adhésion à la cause des dorés : ce n'était donc pas un seul et unique cratère qu'il allait laisser sur son passage. Non. Cette fois, tout y passa : le sol, les murs, la tuyauterie, les chambres... Le chaos régnait dans la cabane, les livres, les films et les jeux venant tomber au sol, tout comme les meubles. De temps à autre, Faust donnait également des coups de batte contre les objets échappant aux explosions : ordinateurs, télé, figurines et autres objets en céramique : rien ne lui échappa.

Les délégués l'avait dépossédé de sa chambre ? Lui, il allait tout leur prendre, jusqu'au moindre bien. Peut-être qu'en voyant les babioles accumulés au fils des ans ou les cadeaux d'amis détruits, ils allaient ressentir ce que ça peut faire, de sentir son refuge souillé par l'ennemi. En parlant d'ennemi, le brouhaha semblait commencer à attiré l'attention. D'ailleurs, c'est en se prenant une pierre sur l'épaule que le lion comprit qu'il n'était plus seul...

- TOI !!! Vilain que tu es , je savais que tu viendrais perturber la demeure de mon protégé ! Mais moi, The Reaper, je vais mettre un terme à tes viles actions !

Ce que Faust n'avait pas vu venir est que son opposant n'était nul autre qu'un nabot blond tout vêtu de noir et brandissant des... Épées en bois... dans sa direction. ... Sérieux ? Bon. Admettons.

- Prépare-toi, Gold-
- Ferme ta putain de gueule.

Une explosion bien plus violente que les précédentes souffla le mioche hors de la cabane et renversa le verre du poisson au passage. Ses chances de survie étaient assez faibles maintenant. Un peu comme le blondinet qui devait partager un cerveau similaire à celui du fish and chips ambulant. Ce dernier semblait complétement sonné. Faust profita de sa sortie de la cabane pour déclencher deux autres déflagrations qui condamnèrent l'accès à la cabane et vérifia l'état de son Joker, craintif à l'idée de 'lavoir esquinté. Fort heureusement, ce n'était pas le cas et ce dernier continuait de profiter de son séjour au pays des rêves. Le mioche pour sa aprt se redressa fébrilement, alors que quelques élèves commençaient à faire actes de présence.

- Le.. Le Reaper n'abandonne ja-

Faust décocha un violent coup de pied en plein dans le visage de celui qui se prenait pour un héros. Cette fois, il ne se relèverait pas de si tôt. Le S posa alors son pied contre le corps inerte du jeune garçon et pointa les quelques élèves présents avec sa batte, tout en apportant son mégaphone à ses lèvres.

- Bien le bonjour, mes joyeux déchets !!!! Comme vous le savez tous, les abrutis vous servant de délégués ont, dans la nuit, attaqués notre demeure, à NOUS, les S ! Ah ! Vous devez vous sentir fiers d'un coup, n'est-ce pas ? Peut-être même que vous y voyez une lueur d'espoir ? Un rire n'ayant rien de net s'empara de Faust, qui se rapprocha de son petit public affublé d'un sourire n'ayant rien de rassurant. Et pourtant, quelle classe vient de tous vous lâcher et déclarer qu'ils allaient se révolter ? Les E, sans surprise ! Un énième BOOM déferla au milieu des élèves, qui semblaient comme sonné par ce qui était en train de se produire sous leurs yeux : en effet, Faust faisait virevolter sa batte ici et là, blessant quelques étudiants aléatoirement. D'ailleurs, lui aussi se prenait des attaques dans le groin, mais porté par sa rancœur et la graisse aidant, il semblait ne rien sentir. Alors comme ça, les blancs et les E veulent la guerre ? BIEN !!! Car il va au moins vous falloir ça pour ne pas vous faire exterminer par les dorés !!!! Un autre souffle renversa ceux se rapprochant de Faust dans l'optique de le stopper. il en faisait trop et allait morfler une fois l'adrénaline partie, mais il s'en fichait. Quitte à se retrouver sans pouvoir durant quelques jours, il était bien décidé à faire naître la peur à l'intérieur même de l'établissement. À compter de la semaine prochaine, moi, Faust Archibald Tennant, je vous promets d'envoyer à l'hôpital au moins un élève par jour tant que els délégués ne nous rendront pas nos quartiers ! Et ce qu'importe son âge, sa classe ou son sexe ! vous tous ici présents, ainsi que ce gamin qui a voulu jouer au Héros, vous n'êtes que les premiers d'une longue liste ! Plusieurs détonations mirent à terre les derniers résistants. Faust pouvait sentir son cœur sur le point d'exploser, tout comme il devinait que le goût de sang lui montant à la bouche n'était autre que le sien. La Golden Shower va déferler sur Prismver ! Vous avez la parole du Golden Lion !!!! L'acteur se stoppa soudain et sembla perplexe quelques secondes. Il claqua des doigts, théâtral jusqu'au bout. Ah non, c'est vrai, ma cravate n'est plus dorée grâce à vos délégués... Tant pis. Profitons de cette occasion pour repartir sur de bonnes bases ! À partir de maintenant, vous, mes chères proies, vous pouvez m’appeler Insane Lion !

Sur ces derniers mots, pas d'explosion, ni de coup de batte. Le sang coulait maintenant à travers les narines du lion. Il avait beaucoup trop abuser de sa copie. Mais il avait encore une chose à faire. Il se dirigea donc vers le B qu'il avait assommé par surprise quelques minutes auparavant et le réveilla d'une bonne grosse gifle. Faust déposa alors sa main sur l'élève à moitié réveillé et disparu sous le regard de la foule, toujours choquée. Faust avait bien fait de préparer le pouvoir de la téléportation comme Joker afin de prendre la fuite.

______________


Quelques kilomètres plus loin, Insane Lion se retrouva téléporté dans une chambre improvisée et mal éclairée, dans ce qui n'était autre qu'une cabane de fortune. Immédiatement, il tomba à genoux et vomit un mélange de restes, de suc gastrique et de sang. Son crâne était sur le point d'exploser et il n'avait pas vraiment besoin de vérifier pour comprendre qu'il devait allègrement dépasser les 40 de fièvre. Sans compter tous les pouvoirs et coups qui l'avaient bel et bien atteint lorsque les élèves s'étaient défendu mais qu'il n'avait pas senti, galvanisé par la rage. Quelques secondes plus tard, il perdait déjà connaissance. À ce stade, pas sûr que le lion soit opérationnel quand le moment viendra de partir à la chasse. Mais au moins, il avait pu faire entendre son rugissement indigné à tout Prismver.

Reste maintenant à voir s'il allait réussir à conserver la couronne du roi des animaux.
©Gau


Résumé rapide : Faust vous encule tous.

Résumé plus précis : Faust décide de faire comprendre aux délégués et à Prismver tout entier qu'on ne déconne pas avec les dorés suite à "l'attaque" sur la Demeure des S. Il part donc littéralement exploser la cabane 6 qui a la particularité d'être celle de 4 délégués, dont 3 E, Warren inclus. Suite à cela, Casimir, le gamin se prenant pour un Héros, s'interpose et se fait démolir, tout comme tous ceux s'opposant au Lion. Il en profite alors pour déclarer qu'à partir de maintenant, il s'occupera personnellement de pulvériser un élève par jour - et ce complétement au hasard - tant que les délégués squatteront la Demeure des S. Il en profite également pour se renommer " Insane Lion ", vu que suite à l’action des délégués, sa cravate n'est plus d'or. Notez que le tout se déroule le 5 Janvier entre 13 et 14 heures, peu après la déclaration de Ansel quant à la révolution des E qui s'est faite aux alentours de 12h30.

Maintenant, Vous pouvez réagir à la suite du post, que ce soit pour faire partir des victimes qui sont pour le moment des pnj ( Sait-on jamais si quelqu'un est maso dans le public. ) ou au bordel et à la panique générale qu'à provoquer Insane Lion. Vous pouvez tout aussi bien laisser couler si ça ne vous hype pas. Moi je m'en balek, j'ai fait ma part.


If we're gonna fly, we fly like eagles
If we're gonna walk, we walk as lions

Message Dans Re: HEAR ME ROAR [ Golden Shower ] | le Sam 13 Fév 2016 - 10:48
avatar
Invité
Invité


It looks like I can't save anything One-shot
Dire que jusqu'à présent, tu pensais que le plus gros problème du jour serait l'annonce de Ansel quittant le WhiteDay — mais à qui tu n'arrives pas vraiment à en vouloir, surtout pas en ayant toi-même du mal à y croire. Ou encore, le fait de t'habituer à la présence de Léocade, arrivé cette nuit dans la cabane, suite à l'opération menée par les autres délégués ; et tu espérais vraiment que tout se passe bien avec lui sous le même toit — il doit tout de même représenter un potentiel danger et ne doit pas être vraiment ravi à l'idée d'avoir changé de cabane.

Eh bien Warren, il semble que tu n'auras même pas besoin de faire connaissance avec ton nouveau colocataire, si c'est ce qui te tracasse tant.

Là, tu es tranquillement en train de te rendre vers ta cabane, buvant une bouteille d'eau sur le chemin — une habitude que tu as prise depuis l'épisode de l'eau empoisonnée par Loïs. Ton attention se braque sur une foule qui s'est rassemblée autour d'une même habitation. Qu'est-ce qui se passe...? te demandes-tu un peu inquiet — tu n'as jamais réellement réussi à être rassuré dans ce genre de moments. Intrigué, tu te rapproches et te mêles à la foule jusqu'à... apercevoir un tas de décombres enseveli par quelques planches de bois, détruites. Ça a été un choc, hein Warren, de voir cette cabane complètement détruite sous tes yeux, avec cette odeur de brûlé environnante ; puis, tu remarques au sol un verre légèrement brisé sur les rebords et une tâche orange gisant au sol ; et là tu commences à pâlir Warren, reconnaissant ton poisson rouge.

— AHHHHH !! La-laissez-moi passer s'il vous plaît !!

T'étant frayé un chemin dans la foule, tu te dépêches de prendre le verre et de le remplir avec ta bouteille d'eau ; puis tu plonges le pauvre poisson à l'intérieur. Tu observes... Tu observes en te mordant la lèvre inférieure. Tu espères... Et quand tu vois qu'il vient de bouger une nageoire — très faiblement — tu lâches un long soupir de soulagement.

C'est vrai que cet animal n'a pas mérité son sort, et que tu tiens particulièrement à lui — c'est un cadeau de Hadès après tout —, mais tout de même, Warren. Il est temps que tu te concentres un peu sur le vrai problème ; le vrai délit qui a rassemblé ces quelques élèves dans les dortoirs. Alors, tu te tournes vers les débris de la cabane dévastée, regardant longuement.

Et tu réalises enfin Warren, que cette habitation, c'était la tienne...

Vu l'état des lieux, sauver le reste de tes affaires semble un peu compromis, malheureusement. Tu n'as donc d'autres choix que d'accepter la perte de tes biens, de tes cadeaux et de tout ce que tu possédais jusqu'à ce jour — à l'exception du poisson rouge qui a été sauvé. C'est comme ça. Tu n'y peux rien, Warren. Et tu ne pourras rien y faire. Tout ce que tu peux faire, c'est de pousser un long soupir de résignation et de baisser la tête, comme tu viens de le faire.
Tu te tournes ensuite vers la foule et remarques que parmi les gens aidant les blessés à se rendre à l'infirmerie, une petite fille aux cheveux roses porter difficilement un petit garçon blond, inconscient. Ce petit garçon, tu le reconnais facilement.

— Ca...Casimir...? chuchotes-tu.

Demeurant interdit, tu t'approches d'elle un peu inquiet. Casimir a vraiment l'air mal en point, complètement sonné. Tu as un peu peur qu'il soit dans cet état à cause d'une tentative d'empêcher la destruction de l'habitation, lui qui joue les héros aussi impulsivement. Mais en y réfléchissant un peu plus, tu es presque sûr que c'est ça, que tes craintes le concernant se soient révélées vraies — tu as toujours eu peur pour lui, à chaque information que tu lui as donné, et à chaque fois qu'il partait “combattre le Mal.” D'un coup, la culpabilité t'envahit en voyant là où ce jeu l'a mené, là où le sauvetage de ta cabane l'a mené. Alors, cherchant une forme de rédemption, tu montres à la jeune fille que tu as l'intention de l'aider. Te remarquant, elle se retourne et te regarde d'un air désintéressé.

— Laisse. J'ai pas besoin de ton aide pour m'occuper de lui. Elle fixe ton verre et affiche un sourire rempli d'ironie Après tout, je pense que tu es déjà assez occupé à sauver... ceci. ricane-t-elle d'un ton moqueur.

La petite demoiselle soupire ensuite longuement, roulant des yeux d'un air agacé ; puis, elle se retire avec Casimir, grommelant des phrases tout juste perceptibles, comme “Mais quel con, quel con. Je lui avais dit que c'était ridicule” suivies d'un soupir.

De ton côté, tu tournes une dernière fois le regard vers la cabane détruite. Des ruines dans lesquelles il n'y a rien à sauver. Et ça semble avoir été causé à cause du WhiteDay, Warren. Ce mouvement pacifiste qui a provoqué la colère des dorés en jouant avec le feu. Oui, c'est ce qui semble l'avoir provoqué.
Enfin... Enfin ce n'est pas si important. Tout ce que tu retiens, Warren, c'est que le responsable dans cette histoire, c'est Faust.

Encore Faust...

*  *  *

ET VOILÀ
©Flore



Message Dans Re: HEAR ME ROAR [ Golden Shower ] | le Dim 14 Fév 2016 - 15:14
avatar
Invité
Invité


Résumé du post:

Hécate revient sur les lieux de l'explosion et constate la puissance des dorés et de Faust particulièrement. Elle commence à mieux comprendre ce qui se passe ici et pourquoi elle avait été mise en garde.


J'arrivais discrètement sur les lieux de l'explosion, constatant à quel point mes visions étaient précises. La cabane avait effectivement était réduite en cendre, soufflé par les S, non, par Faust. C'était donc ça la puissance d'un S? J'étais estomaquée par l'ampleur du désastre, il ne restait rien à part des victimes. Beaucoup de victimes, mais qui n'étaient pas dans la cabane je le sais puisque nous avions été les dernières à la quitter avec Autumn. Mon dieu, si nous n'avions pas demandé aux habitants de partir ils auraient pu y passer je pense... Faust savait vraiment utiliser son pouvoir, quel qu'il soit. Une partie de moi était horrifiée de tout ce désastre mais une autre, plus forte, était subjuguée et admirative. C'était horrible de se sentir comme ça, quand le foyer de son propre frère avait été détruit. Oh! J'y pensais, Warren! Où était il du coup? Je me frayais un chemin dans la foule compacte, remerciant pour une fois ma petite taille. C'est alors que je le vis, un poisson rouge à la main.

-Warren tout va bien?! Je suis navrée pour ta cabane, on organisait une soirée pour toi avec Autumn et là j'ai eut le terrible pressentiment que quelque chose allait arriver. Enfin, j'ai vu l'explosion et on est sortie, j'ai eu le temps de sauver quelques unes de tes affaires avant. Elles sont dans notre cabanon avec Autumn.

Je voulais me serrer contre lui et lui dire que tout irait bien, mais cette foule me gênait et de toute évidence il était quelque peu déconnecté. Il fallait que je trouve ou ce S s'était terré, non pas pour venger mon frère, mais pour apprendre de lui. Si il était aussi puissant que ça, je devais me rapprocher de lui pour devenir, moi aussi, plus puissante, et être utile au seul membre de ma famille qui croyait toujours en moi et qui avait besoin de moi.


#cc66ff • Code par Lix ▬

Message Dans Re: HEAR ME ROAR [ Golden Shower ] | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «établissement :: Dortoirs :: Cabanes des 17 - 18 ans :: Cabane 6-