Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockMer 6 Fév 2013 - 20:41
Alvin T. Sean &
Emilyne Kenway


Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] On_the13
Les adieux avec mon père et ma soeur fut assez difficile. Je n'ai jamais voyagé seule, cela allait me faire vraiment.. bizarre. Vais-je rencontrer des gens sympa ? Ou des fouteurs de merdes ? Ou encore, les deux. Je pense que oui.
Ah, le train s'arrête. Je suis enfin arrivée sur l'île ! Ces heures de train, interminable, m'ont vraiment fatiguée. Et dire que maintenant je dois marcher jusqu'au pensionnat avec toutes ses valises. Pfiou.

J'observais la ville, l'architecture des bâtiments est magnifique. Ils ont bien fait de tout conservés, plutôt que de tout refaire à neuf. Bien que je dois avouer que la gare au toit en verre est très jolie. Bref, je m'égare. Je suivis le panneau direction Prismver. Une fois devant le grand portail du pensionnat, je restais bouche bée. Il faut dire que je ne suis pas habituée à étudier dans une école aussi grande. Comment vais-je faire pour m'y retrouver ? Je vais me paumée là-dedans !

J'entrais dans le grand hall de Prismver, mais ne savait déjà pas, par où aller. Il y avait de longs couloirs un peu partout. Un vrai labyrinthe. Il fallait absolument que je range mes valises dans ma chambre et que je mette mon uniforme. Où est ce foutu bâtiment administratif ? *Arh* je suis une paumée.. Peut-être qu'un élève sympa pourrait me renseigner. Seul de préférence.. C'est là que j’aperçus un jeune homme blond. Je ne voulais pas le déranger.. Excuse que je me fais à moi-même pour éviter d'aller lui parler. Allez, Emilyne, tu peux vaincre ta timidité. Il a pas l'air si méchant.

-Hm.. Salut ! Je suis nouvelle, et je suis un peu perdue. Je cherche le bâtiment administratif, tu sais où ça se trouve ?

Je me trouvais ridicule. J'avais l'impression que le garçon me prenait pour une demeuré. Mais ce n'était peut-être que dans ma tête, comme toujours. Puis j'ai pensée que je pourrais me présenter, comme je ne connais encore personne à Prismver.

-Au fait, moi c'est Emilyne. Emilyne Kenway.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockVen 8 Fév 2013 - 23:14


La journée avait, pour une fois, bien commencé. Albin était resté éveillé toute la nuit et avait finalement trouvé une activité pour s'occuper. À peine la soleil avait percé l'obscurité d'un rayon médiocre qu'Al enfila son jogging pour courir. Le silence était vraiment apaisant et c'était une chose qu'il apprécia particulièrement. Jusqu'à environ sept heures, il avait foulé le sol à différentes allures, et avait esquissé quelques mouvements de sport de combat pour varier. Après quoi, il rejoint sa cabane pour prendre une douche fraîche. C'est après qu'il remarqua que finalement, il avait mis plus de temps que prévu. Sorti de la salle de bain, encore trempé, il constata aisément la disparition de ses "colocataires". Il jeta un regard furtif à l'heure inscrite sur son portable pour découvrir qu'il était huit heures moins dix. Merde. 

Il était sorti de sa cabane à vive allure, les vêtements loin d'être impeccables confirmaient sa rapidité. Ses cheveux encore mouillés étaient lâchés, alors que le pain coincé entre ses mâchoires lui servait de repas matinal. 
Il s'arrêta finalement dans le hall, fouillant ses poches pour y trouver un papier -enfin un devoir qui traînait sur son bureau depuis une semaine- qu'il devait remettre à un professeur. Il ne tomba que sur son téléphone et les restes d'un billet déchiqueté. Son regard fouilla alors les lieux attentivement. C'est à cet instant qu'il remarqua une jeune fille sans uniforme. De quoi attirer l'attention puisqu'il ne l'avait jamais remarqué. Le plus étrange était qu'elle l'observait d'un air hésitant. Alvin se contenta d'arquer un sourcil, curieux d'un tel comportement. Voilà qu'elle se dirigeait vers lui. Problem ?

- Hm.. Salut ! Je suis nouvelle, et je suis un peu perdue. Je cherche le bâtiment administratif, tu sais où ça se trouve ?

Oui il savait. Mais pour le moment, il restait interdit, la fixant d'un regard neutre. Il avait l'air fin avec son morceau pain aux lèvres. 
Il l'analysa une nouvelle fois. Déjà, elle semblait peu débrouillarde: elle s'était perdue dans le hall... Encore dans les couloirs, mais dans le hall... Elle a fait dix pas et elle s'est perdue? Il arracha le morceau alimentaire entre ses dents. Parce que parler avec du pain en pleine bouche, ce n'était pas vraiment pratique.

- Au fait, moi c'est Emilyne. Emilyne Kenway.
- Alvin Sean.

Il avait enchaîné directement, les yeux rivés sur elle. Voilà un bon moyen d'arriver en retard en cours, ce qui lui semblait plutôt positif. Il n'aimait pas tellement travailler en classe, mais se faire coller était d'autant plus ennuyeux. Et la bonne excuse s'était pointée devant lui. Parfait. 
Pourquoi lui d'ailleurs? Il y avait tant d'étudiants dans le hall, il y avait peu de chance qu'elle vienne le voir. Peut être avait il l'air plus sympathique? Plus serviable? Ça expliquerait pourquoi il attirait certains collants. 

- Tu vas tout droit pendant environ une vingtaine de pas, là, près du mec roux, tu tournes à droite, mais le couloir le plus proche de nous, pas celui juste a côté, t'auras trois portes, tu passes à gauche et... Tu préfères pas que j't'y conduise?

Non parce que pour expliquer, Alvin était une merde. Jamais il ne ferait professeur, pour cette raison et puis parce qu'il gueulerait sur ses élèves en les répétant abrutis s'ils ne comprenaient pas. Il reprit les formalités. Un peu en retard certes, mais la logique d'Al n'était pas égale à celle d'une autre. 

- Bienvenue alors Emilyne. Quelle classe vas tu rejoindre?

Qu'il sache a quel genre de personne il a en face de lui. Une A bosseuse? Une B ratée? Une C discrète au point de l'oublier, c'est a dire inexistant? Une D flemmarde? Ou une E bonne à rien? Il avala le reste de son pain en une brève bouchée. Cette jeune personne, pour Alvin, ne correspondait pas au profil type d'une A ou une E. Dans sa manière d'être peut être, au premier abord. Il fourra ses mains dans ses poches, ignorant la sonnerie qui retentissait. Il ne s'en préoccupait pas et lui démontrait par son attitude inchangée, afin d'éviter le "je veux pas te faire arriver en retard" et tout le blabla. Il fit quelques pas alors en direction de la destination souhaitée, relâchant ainsi son regard peu expressif de la nouvelle. 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockDim 10 Fév 2013 - 1:38
Le jeune homme ne répondit pas tout de suite à ma question, il se contentait juste de me fixer d'un regard étrange, - ou neutre, peut-être, à vrai dire je ne suis pas habituée à ce qu'on me regarde - tout en enlevant le morceau de pain qu'il tenait entre ses lèvres. Alors j’enchaînais en me présentant.

- Au fait, moi c'est Emilyne. Emilyne Kenway.
- Alvin Sean.

Cette fois il avait directement répondu, avec ses yeux toujours posés sur moi. Je baissais mon regard, gênée. J'eus l'impression de rougir comme souvent. Je me sentais dix fois plus ridicule que d'habitude. Le jeune homme paraissait si brillant comparé à moi, je ne voulais pas passer pour la nouvelle "chieuse" de Prismver !

- Tu vas tout droit pendant environ une vingtaine de pas, là, près du mec roux, tu tournes à droite, mais le couloir le plus proche de nous, pas celui juste a côté, t'auras trois portes, tu passes à gauche et... Tu préfères pas que j't'y conduise?

Ouf, j'ai crus qu'il ne répondrais jamais à ma question ! J'eus finalement de la chance, sauf que, je ne compris rien, il était assez mauvais pour les explications. Heureusement, il me proposa de m'y conduire. Je ne me suis pas tromper finalement, il à l'air sympa, et il est plutôt aimable. Mais je ne voulais pas abuser de sa gentillesse. Enfin ça avait l'air de l'arranger de m'y accompagner.

- Je veux bien oui. Merci.

Je lui répondit, un sourire au coin, qui montrait bien que j'étais toujours aussi gênée. Alvin enchaîna.

- Bienvenue alors Emilyne. Quelle classe vas tu rejoindre?

J'étais contente qu'il me pose cette question, le fait qu'il continue de me parler, me fit plaisirs. Je ne suis pas forcément douée pour me faire des amis, mais lui trouva une question à me poser avant que je ne le fasse moi-même. Il fini de manger son morceau de pain, quand la sonnerie retentit. J'ai pensée qu'il avait cours, et que je devrais le laisser tranquille, mais je le vis mettre ses mains dans ses poches, l'air de rien. Cela me fit sourire sur le coup.

- Je vais rejoindre la classe C.

Alvin avança de quelques pas, que je suivis.

- Toi, en quelle classe es-tu ? Et depuis combien de temps tu es au pensionnat ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockDim 10 Fév 2013 - 11:30


Elle était gênée. Depuis qu'il la fixait, elle avait baissé les yeux, rougi. Elle était sans doute facilement intimidable. Ce qui était plus certain était sa timidité. C'était une chose que l'on ne pouvait pas rater chez elle. Elle sourit en coin, toujours plongée dans la gêne. 

- Je veux bien oui. Merci.

Décidément, elle ne pouvait vraiment pas être en E. Beaucoup trop timide et... "mignonnette"? Elle n'avait pas oublié la politesse. Al n'allait pas s'en plaindre non plus, mais il était plutôt curieux face à son comportement. Était elle naïve ou tout simplement bien éduquée? Alvin était peut être le seul à voir une potentielle naïveté dans ses gestes et ses dires mais c'était ainsi qu'il pensait. Un peu radical.
Cette fois elle avait sourit quand il mit ses mains dans ses poches. Le blond arqua légèrement un sourcil, sans poser plus de question. Soit elle prenait ça pour un "je reste ici" ce qui n'était pas totalement faux, soit... Soit elle était complètement folle. 

- Je vais rejoindre la classe C.

Cela lui allait bien. Le juste milieu. Il continua son chemin, le regard dans le vide. Il n'avait rien d'autre a dire alors il se contentait du silence. Lui, ça ne le dérangeait pas, bien au contraire. Quant à Emilyne il n'en savait trop rien. 

- Toi, en quelle classe es-tu ? Et depuis combien de temps tu es au pensionnat ?

Ah. Elle avait besoin de parler alors, de faire connaissance. Il posa de nouveau son regard sur elle. Elle n'aura pas trop de mal à faire d'autres rencontres. Il y a pas mal de dragueurs qui rôdent. Mike par exemple. Après tout, on ne pouvait nié qu'elle était plutôt jolie. Elle n'était pas vulgaire mais ne se dévalorisait pas non plus. Al n'en doutait pas, il y en aura plusieurs qui lui tourneront autour. Mais pas forcément pour de bonnes raisons. 
Suite à sa question, releva légèrement sa cravate rayée de violet. Le parfait violet des A. 

- En A. Je suis arrivé il y a un an, je ne connaissais pas l'existence du pensionnat avant. Comment tu l'as connu toi? Par lettre? Ou autrement?

Parce qu'elle cherchait à mener une conversation, il avait essayé d'allonger un peu sa réponse. Il suppose qu'une simple réponse de trois l'aurait mise de nouveau mal à l'aise. Et puis, il lui doit bien ça. Aussitôt dit, il glissa de nouveau sa main dans sa poche, s'habituant de plus en plus à ce geste. 
Le bâtiment n'était pas bien loin. Il était au même étage, il fallait juste ne pas se tromper de couloirs. Parce qu'il y en avait pas mal. Il finit par s'arrêter devant le bâtiment, l'observant de nouveau.

- C'est ici. T'auras encore besoin d'aide?

Non, parce que lui, ça l'arrange. Si elle pouvait lui demander où se trouvent les cabanes etc, pas de soucis, il s'improvise guide.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockDim 10 Fév 2013 - 17:59
Quand je lui dis ma classe, il n'était pas surpris, il l'avait surement deviné à ma façon d'être. Il continua de marcher, sans me répondre. Je continuais alors la conversation, en lui demandant aussi sa classe et depuis combien de temps il est ici. Il se tourna, ses deux yeux bruns, toujours rivés sur moi. J'essayais de maintenir son regard, mais en vain. Le sien était si neutre, j'eus l'impression qu'il allait.. me manger. On aurait aussi dit qu'il était en train de m'analyser. Pourquoi donc ? Cette idée m'échappa quand il releva sa cravate, au couleur rayée violet. Je devais encore passer pour une idiote. On m'avait parler de ces différente couleurs de classe. Je n'y ai pas pensée sur le coup.

- En A. Je suis arrivé il y a un an, je ne connaissais pas l'existence du pensionnat avant. Comment tu l'as connu toi? Par lettre? Ou autrement?

Alors la classe A porte la couleur violette. C'est cette classe qui contient les meilleurs élèves de Prismver. Mais pas les plus sérieux apparemment. Alvin fit une phrase plus longue cette fois, en me posant à son tour quelques questions. Je ne sais pas si il le fit pour apprendre à me connaitre ou parce que j'essayais tant bien que mal, de trouver un sujet de conversation. Si il ne voulait pas parler, cela me dérangeais pas plus que ça, mais je sais que le silence me rendrais assez mal à l'aise.

- En A ! Tu dois être doué ! Je connais Prismver grâce à mon père. Il a un don lui aussi.

Il s'arrêta devant un bâtiment. Le bâtiment administratif, je suppose. Ce n'étais pas loin finalement. je me demande comment j'ai pu me perdre ! Alvin se tourna à nouveau vers moi, et me répondit tout en m'observant.

- C'est ici. T'auras encore besoin d'aide?

Il est vraiment aimable, de me proposer encore de l'aide. Mais je ne voulais pas abuser de sa gentillesse.

- Merci beaucoup. Je veux bien une petite visite guidé du pensionnat, mais je ne veux vraiment pas te déranger. Et puis tu dois avoir cours non ? Enfin étant en A tu peux te permettre d'en rater certains je suppose. Dis-je en riant.

Je dois avouer que je n'ai pas toujours été très douée pour blaguer, même si j'adore faire rire, ou juste faire sourire, les gens qui m'entoure.

-Donc.. C'est comme tu veux. Mais j'avoue que m'accompagner jusqu'à ma cabane en premier, pour déposer toutes mes valises, me dérangerais pas !

Je commençais à être un peu plus à l'aise. Cette fois, je lui souris, en le fixant avec mes grands yeux couleur marron-noisette, histoire de joué de mon "charme", pour qu'il m'aide à porter mes valises jusqu'à ma cabane.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockDim 10 Fév 2013 - 20:56


- En A ! Tu dois être doué ! Je connais Prismver grâce à mon père. Il a un don lui aussi.

Bien sûr qu'il était doué. Il était le meilleur. Ce genre de remarque n'était pas vraiment nécessaire aux A. Ça ne faisait que les conforter dans leur égocentrisme. 
Al savait qu'il était doué. Il savait aussi qu'il travaillait énormément mais il n'en était pas con pour autant. Bientôt Alvin tu seras LE meilleur, le premier. Pendant qu'ils dorment tous, toi, tu travailles encore. Et sournoisement, tu prenais de l'avance.
Sauf que tu la perdais en cours. Oh mais ça, il oubliait de le préciser. Le jour, il glande. La nuit, il travaille. C'était la double vie d'un chipmunk. Bien sur, c'était plus compliqué que ça. Trop autonome pour suivre les cours, il préférait travailler seul. Mais comment évaluer son génie tout seul? Voilà pourquoi il fallait qu'il soit dans une classe, et dans la meilleur. 

Il partait dans ses grands délires. Un petit compliment et c'était fini. Il affirmait sa supériorité. 
Bref, elle l'avait connu par son père. Oh, alors sans doute était-il lui aussi étudiant à Prismver. Ou bien professeur. Ou quelque chose comme ça. 
Quand ils s'étaient arrêtés, elle lui avait répondu. 

- Merci beaucoup. Je veux bien une petite visite guidée du pensionnat, mais je ne veux vraiment pas te déranger. Et puis tu dois avoir cours non ? Enfin étant en A tu peux te permettre d'en rater certains je suppose.

Fucking god. Elle devait lire dans ses pensées. 
Une visite complète du pensionnat serait parfaite. Il n'était vraiment pas motivé pour aller en cours aujourd'hui. Et puis elle ne gênait pas du tout, elle lui rendait service sans bien même le savoir. Tant pis pour le réputation des A. Il la compensait en étant la dernière lumière allumée la nuit tombée.
Elle avait rit après sa dernière phrase. Al ne voyait pas trop pourquoi d'ailleurs. Parce qu'il pouvait se le permettre? Non, vraiment, il ne savait pas. Elle n'eut droit qu'à son sérieux habituel. Il lui avait épargné toute perplexité. 
Elle le prendra peut être pour un mec coincé, toujours sérieux et qui ne rit jamais. Jusqu'au jour ou elle verra Al avec Artus. Là, elle verra un mec étrange. Soit parce qu'Al se jettera sur Artus en lui hurlant tout en n'importe quoi, soit quand l'autre viendra lécher la jour d'un élève qui passait par là et qu'Al tendra un sucre à ce dernier comme s'il s'agissait d'un toutou. Quand ils sont à deux, Artus contamine Al. Et ça devient du n'importe quoi. 

- Donc.. C'est comme tu veux. Mais j'avoue que m'accompagner jusqu'à ma cabane en premier, pour déposer toutes mes valises, me dérangerais pas !

Elle sourit. Sous entendait-elle qu'il porterait les bagages, ou une partie? No. Même s'il ne s'agissait pas d'une difficulté, il n'était pas son larbin non plus. Un peu d'autonomie. Elle le fixait de ses grands yeux noisettes. Ça lui rappelait Voltaire quand elle faisait les yeux doux pour quémander une faveur. No no no. Pas question. Ça ne rentrait plus dans le contrat ça. Il lui montrait le pensionnat seulement, il n'y avait rien d'autre à coté. 

- Ça ne me dérange pas de te montrer le pensionnat. Ce n'est pas important si je rate les cours, j'm'ennuie, comme la plupart des gens je suppose. Tu ne devais pas faire un truc à l'administration avant que tu ne ranges tes valises?

Tu. Pas nous, tu. En espérant que le message soit claire. Bon ensuite, il espérait qu'ils n'aient pas fait un détour pour rien. Ma foi, peut être avait elle besoin de son numéro de cabane, de papiers, ou autre. 
En attendant qu'elle aille s'occuper de ses affaires à l'administration, Al joua avec une montre gousset qu'il avait récupéré récemment. Une vieille affaire que sa mère n'avait pas eut le temps de vendre. Il se souvenait à peu près de la situation dans laquelle il l'avait obtenue. Il l'avait pris à un vieil homme il lui semble, quand il avait environ sept ans. Ou peut être moins. Il avait su manier habillement le métal de la montre pour percer la poche et ainsi la récupérer. Il ne l'avait pas toujours sur lui, généralement, elle était au fond d'un tiroir, avec les vieux messages entassés. Hier il l'avait mis dans la poche de sa veste, ce qui expliquait sa présence. Il était précisément huit heures dix. Il détailla une dernière fois la montre avant de la ranger dans sa poche une fois Emilyne de retour. Entre temps, Alvin s'était rattaché les cheveux. Parce qu'il n'aimait pas vraiment les garder longs mais qu'en plus c'était chiant. 

- C'est bon?

Sans attendre sa réponse, il se dirigea vers les cabanes. Lui laissant bien sûr ses affaires, mine de rien. Il arpenta les couloirs vers l'extérieur, portant son attention de temps à autre sur la nouvelle.

- Ton père avait le même don que toi? 

Saut extraordinaire en arrière. La phrase lui était revenue comme ça. Sans réelle logique il avait enchaîné. C'est seulement après qu'il remarqua le petit détail. Avait. Pourquoi se sentait-il obligé de le mettre au passé? Certainement elle ne l'aurait pas remarqué -après tout, c'était une C. Mais lui, n'apprécia pas vraiment cette faute. Habitude de merde que d'associé le passé avec les mots père et mère. Il ne corrigea cependant pas, faisant comme si de rien était. Après tout, tout le monde ne prêtait pas une attention extrêmes aux temps employés. Mais pourquoi il avait posé cette putain de question. Why god. 

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockLun 11 Fév 2013 - 1:50
Eh m*rde ! Ma tentative pour essayer de le faire sourire n'a pas du tout marcher, j'ai du passer pour une gourde. Il est rester indifférent, comme si il ne ressentait aucun sentiment. A croire que c'était un "Dexter". J'espère pour lui que ça lui arrive de sourire de temps en temps, de déconner, de blaguer. Hm.. Je le jugeais, sans doute, un peu trop vite. Peut-être qu'il lui ai tout simplement arriver quelques choses de très mauvais dans sa vie. Qui penserais d'ailleurs que moi-même il m'est arriver malheur ? Alvin le cachait probablement aussi bien que moi.

- Ça ne me dérange pas de te montrer le pensionnat. Ce n'est pas important si je rate les cours, j'm'ennuie, comme la plupart des gens je suppose. Tu ne devais pas faire un truc à l'administration avant que tu ne ranges tes valises?

J'eus l'impression qu'il insistait sur le tu. Effectivement j'avais un truc à faire. Pas qu'un d'ailleurs. Il fallait que j'aille chercher certains papiers pour mes cours à venir dans le pensionnat, le numéro de mon cabanon et surtout mon uniforme. J'avais aussi tellement hâte de prendre une douche après ce voyage en train. Je ne sais pas pourquoi, après un long voyage, même si je me suis lavée avant de partir, j'avais toujours cette envie de reprendre une douche en arrivant sur le lieu de destination.

- Euh, d'accord. Bien. Je suppose aussi ! Hm, oui.. Je reviens tout de suite.

J'avais répondu un peu gênée, à nouveau, suite à son indifférence quelques minutes plus tôt. Heureusement le fait d'aller chercher toutes mes affaires à l'administration, me sauva, en quelques sortes. Le personnel de Prismver était plutôt sympa. On m'expliqua le contenu de certains papier, et où se trouvait les cabanes, puis on me donna mon uniforme, avec mon foulard de la couleur de ma classe. Vert. La classe C est de couleur verte. Certes j'aurais préféré violet, mais je ne fais pas parti des gens qui ont la capacité de retenir tout en un rien de temps. Mais je préfère ça. Je suis entre les deux. Ni trop bonne, ni trop mauvaise. A mon retour je vis Alvin mettre quelques choses dans sa poche. De nature curieuse, je faillis lui demander ce que c'était, mais si c'était pour me prendre à nouveau un vent, non merci. D'ailleurs, il avait aussi les cheveux attachés, à présent. Ça lui va bien, tiens !

- C'est bon?

A peine sa question posé, il marcha plus loin, le long du couloir. Il ne m'aida pas à porter une seule de mes valises. Tant pis ! Je peux comprendre, on se connait à peine. Mais je sais maintenant que ça doit pas être un garçon très galant. Je lui répondis quand même dans un souffle.

- Oui. C'est bon..

Alvin et moi, allons donc vers les cabanes, à l’extérieur. Ce dernier jetait parfois quelques regards vers moi.

- Ton père avait le même don que toi?

Je ne pensais pas qu'il me reparlerait soudainement. Surtout pas qu'il me poserait cette question. On a passer ce sujet, depuis le temps ! Bref. Je ne compris pas le "avait", j'ai pourtant dis, plus tôt, "mon père A aussi un don", non ? Peut-être que je me suis tromper, ou lui, c'était tromper. Cela n'avait pas de grande importance de toute façon. Je tentais tout de même de le corriger en lui répondant au présent.

- Non, il n'a pas le même don que moi. Lui peut invoquer des animaux. Moi je me transforme en être volant, tout simplement..

Pourquoi me sentais-je obliger de tout détailler. Il s'en fiche surement de quoi, moi et mon père, sommes capables de faire. Je me sentis alors obliger de lui retourner la question.

- Donc.. toi, tu as le même don qu'un de tes parents ? Ou ta famille ?


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockJeu 21 Fév 2013 - 19:24
- Oui. C'est bon..

Elle lui semblait trop timide. Il lui manquait certainement un peu de caractère. Elle ne commentait pas ses gestes, ne protestait pas. Peut être parce qu'elle n'osait pas ou que rien ne l'avait vraiment dérangé. Il n'avait pas été méchant, mais les quelques vents qu'il lui avait imposé auraient pu énerver les plus forts caractères. 
Bien entendu, les moins intéressants, les introvertis et les simplets, sont généralement ceux qui le supportent le mieux. 

- Non, il n'a pas le même don que moi. Lui peut invoquer des animaux. Moi je me transforme en être volant, tout simplement.. 
Donc.. toi, tu as le même don qu'un de tes parents ? Ou ta famille ?


Il déposa rapidement son regard sur elle au mot "volant". Avec de grands yeux presque enfantins cette fois ci. Elle remontait en flèche dans son estime. Pourquoi? Elle pouvait voler. Ce don faisait parti du top cinq des dons qu'il aurait aimé avoir. Invoquer les animaux n'était pas très fascinant mais posséder des ailes devenait captivant. On pouvait se demander ce qu'il s'était passé dans la tête d'Alvin pour que soudainement il vous fixe comme si vous aviez dit la pire chose au monde. Ou la meilleur. Difficile à savoir.
Il ne prêta pas grande attention aux questions qui suivirent, trop entêter à observer la jeune fille comme si allait prendre son envole sous ses yeux. 
Alvin adorait tout ce qui tournait autour des symboles. Et l'oiseau ou autre être pouvant s'élever dans les airs était bien sur très répandu. 

- Hm, oui, du côté paternel... Tu peux voler?

Cela paraît évident. Il avait ralenti le rythme de ses pas sans s'en rendre compte. Il retenait son enthousiasme pour éviter de sautiller sur place en hurlant "T'as de la chance! Fais voir, fais voir!". Oui, bon, ce n'était qu'un don. Mais bon. Il l'adorait. Son don, bien entendu. Et puis... C'était voler quoi. Ce qui aurait été moins classe, c'était sans doute de se transformer en pigeon. Là, il fallait avouer que ça cassait un peu tout. Il l'imaginait bien roucouler en se pavanant pourtant.

- Quel animal? Mais genre t'es coincée à un étage tu peux te transformer comme ça et te casser par la fenêtre? 

Il devrait peut être songer à arrêter de questionner les gens soudainement parce qu'il trouve un sujet intéressant. Ça fait un peu bizarre. Même très. D'autant plus pour des questions dont il connaît déjà la réponse.
Oh oui, la cabane, c'est vrai. Ils étaient arrivés aux premiers lotissement. Elle se trouvait sûrement après la sienne puisqu'elle était nouvelle. Enfin sûrement. 

Le mot envolé raisonnait sans cesse dans son crâne. Une certaine liberté qu'elle avait, de pouvoir quitter la terre pour planer dans les airs, au calme, dans un espace serein et infini. Ça n'avait aucune limite, elle pouvait décider de ne jamais s'arrêter et de simplement, profiter de la sensation et de l'altitude, prendre un certain recule et contempler les êtres misérables au sol. Avoir tout simplement, le contrôle de soi même, et faire comme bon lui semble. 
À cet instant précis, il aurait souhaité avoir des ailes. Il s'étira alors, résigné à rester clouer au sol. Bien que son propre don soit pratique pour son bras droit, parfois il regrettait de ne pas en avoir un plus estimé à son échelle.

Il ralentit de nouveau en s'approchant des cabanes plus au fond, posant son regard sur chacune d'entre elle au fur et à mesure qu'il les dépassait.

- T'es dans laquelle? 

Ils étaient passés à côté de la sienne. Alvin avait jeté un rapide coup d'oeil pour savoir si l'une des trois filles était présente mais n'avait perçu aucun signe de vie. C'était après tout normal puisqu'ils étaient sensés avoir cours. Emilyne aura été d'une grande aide sans qu'elle s'en rende forcément compte. Au moins elle ne pourra pas lui dire qu'il lui devra quelque chose.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockVen 22 Fév 2013 - 0:54
Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] Mornin10

Alvin, qui, depuis quelques minutes ne faisait pas attention à moi - cela m'agaçait un peu d'ailleurs, je ne sais même pas pourquoi - me regarda tout à coup, avec deux grands yeux. Juste au moment où je lui ai dis mon don. J'eus l'impression de dire une connerie. Il trouvait mon don si nul que ça ? Ou peut-être vraiment bien justement..? Il semblait ensuite indifférent aux questions que je lui posais. Comme si parler de lui n'avait plus aucune importance comparer à moi. Pourquoi m'observait-il comme ça ?

- Hm, oui, du côté paternel... Tu peux voler?

Il avait répondu rapidement, tout en posant directement une question à son tour, comme pour éviter un sujet gênant. C'est l'impression qu'il me donna en tout cas. J'imagine que niveau lien familiaux, ce n'est pas super.. Ses parents était peut-être décédés ? Cela m'intriguais, mais je préférais ne plus y penser. Sa question, fut, je pense, pas une simple question. C'est évident que je puisse voler si je me transforme en être volant, et Alvin n'est pas bête du tout. Il voulait surement, en me demandant cela, que je lui montre mon don. Toutefois, je n'en étais pas certaines, alors je lui répondis oui, tout simplement.

- Oui je peux voler.

Alvin ralentit. Il avait l'air comme intrigué, par mon don. Cependant, moi, je ne le trouve pas si fascinant que ça. Peut-être parce que je ne le maîtrise pas encore assez bien. Je rêverais de pouvoir voler des heures, faire de long trajet. En réalité c'est vrai, mon don pourrait être génial si je savais le contrôler suffisamment bien. Ça prendra surement beaucoup de temps avant d'en arriver là mais j'apprendrais ! Parce que j'en ai vraiment envie.

- Quel animal? Mais genre t'es coincée à un étage tu peux te transformer comme ça et te casser par la fenêtre? 

Woooow. Toute ses questions venant de lui, c'était.. étrange. Lui qui semblait in-intéressé depuis le début de notre conversation. Cela me fit, vraiment, vraiment plaisirs. Je répondis alors avec des yeux émerveillés et un petit sourire en coin.

- Euh, en Aigle. J'ai un tatouage dans mon dos, représentant des ailes d'aigle, il est apparu le jour où j'ai découvert mon don. Et oui, je pourrais me barrer par la fenêtre, seulement si j'arrivais à contrôler mon don ! .. Il me fatigue beaucoup, ça ne dure pas longtemps, et je m'évanouis, parfois, juste après.

On étaient enfin arrivés aux cabanes. Le mienne devait être tout au fond. On marchait de plus en plus doucement. Je remarquais que Alvin observa l'une des cabane plus que les autres. Ça devait être la sienne.

- T'es dans laquelle? 
- La 25 !

C'est vraiment jolie, les cabanes sont toutes mignonnes je trouve ! J'aime beaucoup cette endroit. Il y a énormément de nature, de couleurs. C'est tranquille. J'ai toujours admirer la nature, pouvoir sentir l'air frais, etc. J'aime bien la ville aussi, mais pas pour y vivre. Pour cela, un coin calme me va beaucoup mieux.

- Au fait, je ne t'ai pas demander, c'est quoi ton don à toi ? Enfin, Si tu veux bien me le dire.. Je suis un peu trop curieuse parfois.

Je me dirigeais vers la porte d'entrée de ma cabane, pour y déposer toute mes valises. Tout en l'ouvrant, je posais une autre question à Alvin.

- Et si tu veux, je peux essayer de me transformer en aigle pour toi !

Je regardais Alvin à nouveau, avec un grand sourire et un regard assez charmeur. Enfin.. je crois.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockSam 23 Fév 2013 - 22:48


Elle sourit en coin, le regard émerveillé. Elle semblait soudainement joyeuse sans qu'Alvin ne sache pourquoi. Il ne s'était rien passé d'exceptionnel. Le blond n'u prêta cependant pas tellement d'attention. 

- Euh, en Aigle. J'ai un tatouage dans mon dos, représentant des ailes d'aigle, il est apparu le jour où j'ai découvert mon don. Et oui, je pourrais me barrer par la fenêtre, seulement si j'arrivais à contrôler mon don ! .. Il me fatigue beaucoup, ça ne dure pas longtemps, et je m'évanouis, parfois, juste après.

Et bien ce n'était pas un pigeon. Alvin préférait les faucons mais les aigles étaient des animaux plutôt appréciables. Ils étaient réputés pour être majestueux. Elle possédait donc la marque de son dos sur son corps. Si elle l'avait détesté, cela aurait avoir de mauvaises répercutions. Bien heureusement pour elle, cela était plutôt positif. Enfin, de ce qu'il voyait, elle semblait aimer ce sa particularité. 
Point négatif, elle ne sait pas s'en servir. WTF. Elle avait un don mais ne savait pas s'en servir. Depuis qu'il avait huit ans Alvin arrivait à s'en servir. Enfin, à peu près. Quand il l'utilisait, c'était assez minime. Il créait seulement une pointe au bout de l'objet pour percer la poche. Il pouvait ainsi atteindre le butin aisément. Et elle, qui devait avoir environ son âge, ne savait qu'à peine s'en servir. À quoi cela serait-il d'avoir un don si l'on ne sait pas l'utiliser? 

- Tu ne sais pas t'en servir?

J'insistais sur la question. Certes on était dans un pensionnat particulier pour apprendre justement à l'utiliser mais, de là à ne pas du tout le contrôler... 
Elle avait donné le numéro de sa cabane. La 25, juste à coté de la sienne. 

- Au fait, je ne t'ai pas demander, c'est quoi ton don à toi ? Enfin, Si tu veux bien me le dire.. Je suis un peu trop curieuse parfois.

Elle était timide. Alvin restait, lui, attentif. Attentif mais un léger sourire en coin était venu se réfugier sur son visage, en contraste avec son regard toujours aussi neutre. Cela ne le dérangeait pas de parler de son don. Il avait cessé d'associer sa particularité avec sa greffe métallique dans son esprit. Quand il l'utilisait, son bras droit devenait un simple objet n'ayant aucun lien avec lui. C'était l'illusion qu'il s'était formée afin de ne pas renier son pouvoir. 
Bon. Sa curiosité n'était pas un atout. Il n'aimait pas particulièrement les fouineuses -comme la plupart des gens. 

- Le contrôle de n'importe quel métal. Le truc basique quoi.

Il ne savait pas quoi répondre d'autre. Après tout, il n'avait pas grand chose à lui raconter. Il touche du métal et ça se modifie selon sa volonté. Elle posa ses valises et ouvrit la porte. Elle posa une nouvelle question. 

- Et si tu veux, je peux essayer de me transformer en aigle pour toi !

Oh, qu'elle est mignon. Stop it, you. Mais il ne dira pas non. Il avait bien envie de la voie se transformer. Elle sourit largement, et elle le regardait avec... Un regard... Un regard assez étrange. Charmeur, lui semblait il. Il ne réagit pas, ne tiqua pas. Bon. Qu'est ce qu'elle lui voulait? Il avait sourit et voilà, tout de suite, il fallait qu'on lui demande un truc. C'était pas possible. 
Il ne releva cependant pas, se contentant de répondre comme si de rien était. Juste pour voir ce qu'elle lui demandera. Dans tous les cas, il n'allait certainement pas s'emballer pour un regard ou autre chose. 

- Bien sûr. Si tu évites de t'évanouir à mes pieds.

Il n'avait pas bougé. Il n'allait pas rentrer dans sa cabane non plus. Il pouvait se montrer sans gêne mais pas dans cette situation. Il pointa de nouveau son sourire en coin, au cas où elle prenait sa phrase trop au sérieux. Imaginez si elle hésitait maintenant à se transformer. Bon, ce n'était pas non comme si ça l'arrangeait qu'elle tombe dans les pommes, loin de là. 

- J't'aurai bien proposé la même chose mais y'a pas grand chose à faire avec le mien.

Il posa sa main sur sa nuque, penchant la tête en arrière pour craquer son cou, regardant par la même occasion le ciel. Il était dégagé, le soleil était déjà bien présent et un vent très léger. Un temps idéal. Il ferma les yeux quelques secondes pour les reposer sur Emyline. 

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockDim 24 Fév 2013 - 0:13
Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 65ebd410
- Tu ne sais pas t'en servir?

Eh mince. Alvin insista sur la question. Je me sentais tout à coup inutile et honteuse. Mais je suis arriver dans ce pensionnat ce matin, parce que je viens tout juste d'apprendre que j'avais un don. Voilà pourquoi je ne sais pas encore m'en servir bien correctement. Cela ne fait pas de moi une nulle. Sauf si dans deux mois je ne sais toujours pas le contrôler. Ce qui d'ailleurs, serait inquiétant.

- Hm.. Si, enfin.. pas correctement. En fait, je viens d'apprendre il y a tout juste quelques semaines, que j'avais ce don. C'est tout nouveau pour moi..

Et je repassais encore une fois pour une cruche. Toujours à cause de ce manque de confiance en moi, j'ai toujours l'impression que je dis des bêtises. Je posais une autre question au jeune homme. Il me regardait calmement, avec sérieux. Comme concentré sur mes paroles. Puis j’aperçus un petit sourire en coin, à présent. J'étais contente de voir cela. C'est pas souvent que j'arrive à faire sourire les gens. Evidemment, j'ai jamais vraiment eu de lien avec les jeunes à Londres. Toujours à cause de ma timidité. Ils étaient tous en bandes à chaque fois, ce qui m'empêchait d'aller leur parler. On pourrait croire que Alvin est ce genre de personne, mais je pense juste qu'il a pas envie se de prendre la tête avec les gens. Il répond quand il en a envie, et parle à ceux avec qui il est vraiment proche, j'imagine.

- Le contrôle de n'importe quel métal. Le truc basique quoi.

Il mit du temps avant de me répondre. J'imagine qu'il repensait à ceux qu'il avait pu faire avec son don. En tout cas, je trouve que ça à l'air intéressant comme pouvoir. Pouvoir faire tout et n'importe quoi avec du métal. Sa réaction à ma deuxième question était neutre. Et il eu l'air surpris suite à mon regard. Mon regard qui tout compte fait devait être carrément louche.

- Bien sûr. Si tu évites de t'évanouir à mes pieds.

Suite à sa réponse assez ironique, il me fit à nouveau son sourire en coin discret - il devait penser que j'allais prendre mal sa réponse, mais même si je viens de le rencontrer, je crois que je commence assez bien à le cerner. J'étouffais alors un petit rire en entrant dans ma cabane. Alvin ne bougea pas, je déposais juste mes valises de ton façon. Je le fis en vitesse, pour ensuite répondre à sa question.

- J't'aurai bien proposé la même chose mais y'a pas grand chose à faire avec le mien.

Ajouta le jeune homme blond, au moment où je sortis de ma chambre. Je l'observait alors, penchant sa tête en arrière, histoire de faire craquer son cou. Il regarda en même temps le ciel, l'air penseur. Je jetais un bref regard vers le haut à mon tour. Le soleil avait fait son apparition. Il faisait très bon, en ce premier jour de cours. Puis, Alvin fermât les yeux un moment, et les rée-ouvrit, tout en les posant à nouveau sur moi.

- J'espère que ça va aller. La dernière fois je ne me suis pas évanouie, j'avais juste quelques maux de tête.

Je respirais un grand coup, avant de fermer les yeux, histoire d'être concentrée. J'avais un peu le traque en fait. J'ai jamais montrer mon pouvoir à quelqu'un d'autre, hors ma famille. Je me sentie tout à coup plus légère. Je réussis à me transformer. J'adorais ça, je me sentais plus libre. Je fis le tour de quelques arbres, qui se trouvait à coté, pour enfin me poser sur les petites marches devant ma cabane. Je redevins moi-même. Pour pas changer, j'eus ce fameux mal de crâne, mais je ne me suis pas évanouie. J'étais assez fière de moi. Je voulais surtout pas me ridiculisée devant Alvin. Je pris un petit comprimée contre les maux de tête, et fit signe au garçon d'attendre un peu - histoire que j'aille chercher ma bouteille d'eau dans ma valise.

- Alors ? T'es impressions ? J'avoue que c'est pas top.. En plus, hors mon père et ma soeur, tu es le premier à qui je montre mon don ! J'espère ne pas avoir été trop ridicule. Dis-je, tout sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockDim 24 Fév 2013 - 16:49



- Hm.. Si, enfin.. pas correctement. En fait, je viens d'apprendre il y a tout juste quelques semaines, que j'avais ce don. C'est tout nouveau pour moi..

Son don s'était manifesté tard, enfin de son point de vue. Alvin ne pensait pas que l'on pouvait le découvrir dans cette tranche d'âge. Il avait toujours cru que c'était entre six et quatorze ans. Bref, il n'ajouta rien.

- J'espère que ça va aller. La dernière fois je ne me suis pas évanouie, j'avais juste quelques maux de tête.

Elle progressait donc assez rapidement. Au moins, elle pourrait profiter pleinement de son don. Elle respira profondément, ferma les yeux et... Et c'était un aigle qu'il avait devant lui. En un battement d'aile, elle s'éleva, et pût se diriger à sa guise. Alvin ne la lâchait pas des yeux. Il observait chaque plume se soulever au gré de vent. Ses yeux marrons étaient comme fixé sur l'animal qui caressait l'air. L'aigle était aussi foncé que les cheveux initial de la jeune fille, marquant un bec jaune crochu et des yeux de la même couleur. On entendait à peine ses ailes fouetter l'air pour augmenter en altitude. Si Alvin avait encore dix ans, il se serait mis à courir comme un dératé après Emyline sans aucune raison. Elle se posa d'ailleurs sur les marches de la cabane pour redevenir humaine. Moment d'alerte, le blond fixa la demoiselle avec attention pour vérifier si elle tenait bien sur ses jambes. Oh miracle, le sort n'était pas contre Al et elle tint magnifiquement debout! 
Si un jour on lui avait dit qu'il aurait aimé être un piaf, je doute qu'il le croirait. 
Il porta moins d'attention au comprimé qu'elle avait. Elle devait donc avoir mal au crâne, comme elle l'avait expliqué précédemment. Elle lui fit signé d'attendre. Oh mais il n'allait pas non plus fuir en courant.

- Alors ? T'es impressions ? J'avoue que c'est pas top.. En plus, hors mon père et ma soeur, tu es le premier à qui je montre mon don ! J'espère ne pas avoir été trop ridicule.

Elle souriait, sans doute par fierté. Alvin ne savait pas tellement quel était le degré de difficulté d'une transformation. Sans doute assez accessible puisqu'elle réussissait en quelques semaines à contrôler la transformation -mais pas le temps. Ah. Et était ce possible qu'elle se transforme partiellement? Si elle perd le contrôle -il lui semble qu'un élève a le don de faire justement perdre le contrôle des autres-, se pouvait il qu'elle ait trois plumes sur la nuque, des yeux jaunes, un bec et des ailes? Tableau assez comique, il fallait l'avouer. 
Stop. Arrêt sur image. Hors son père et sa sœur. Elle avait donc une sœur mais, sa mère là dedans? Elle avait publié de la mentionner? C'est après le sœur qu'il arqua un sourcil. Parce qu'il manquait le mot "mère". Il supposa donc soit un oubli, ou de mauvaises relations. Ou simplement qu'elle n'avait pas réussi à se transformer une seconde fois avant son départ et que seul le paternel et la sœur en avaient étés témoins. Mais ça ne collait pas tellement. Elle venait d'arriver et elle avait bien mentionné qu'elle s'était déjà transformée plusieurs fois. Ou alors elle ne voulait pas lui montrer. Ou elle ne la voyait plus. Tout un tas de suppositions sans réponses. Il n'envisageait pas la mort. Tout simplement parce qu'il n'aimait pas l'idée d'une mère décédée. 

- Ridicule? Non, non, du tout. Tu métrises plutôt bien. Plusieurs se seraient cassés la gueule en vole. Ça ne doit pas forcément etre simpe de s'habituer à la transformation, y'a beaucoup de changement d'un coup, que ce soit la vision ou le poids...

Il fallait avouer que plus il parlaist, plus on voyait qu'il pensait à autre chose. Il était resté sur le même sujet, la mère. Si bien qu'il regardait dans le vide, les sourcils légèrement froncés. Il se reprit rapidement, effaçant sa mine au bout de quelques secondes à peines. Il sourit légèrement, s'asseyant au sol. Sisi, il avait décidé de rester un peu ici. Ça lui faisait perdre du temps -il n'avait toujours pas oublié l'objectif initial. Il posa ses mains gantées au sol, observant le ciel. 

- Heureux de cet honneur.

Ça devenait une habitude chez lui de répondre en retard. Une pensée venait de s'inscrire dans son esprit, une chose évidante d'ailleurs.

- Ça va être facile pour toi de faire le mur.

Il suffisait qu'elle ouvre les fenêtres de sa cabane et c'était parti. Et puis un aigle -même si ce n'est pas courant-, ça restait un minimum discret. Un pion ne faisait pas forcément attention au type d'oiseau qui volait au dessus de sa tête. Pas que les pions d'ailleurs. 

- Tu t'assoies? J'te ferai visiter après.

Que ce soit pour parler ou ne rien dire, peu importe. Il avait envie de profiter du beau temps. Et puis mine de rien, il était d'humeur gamine. Sisi, parce qu'il a vu un aigle il est de bonne humeur. Enfin surtout parce qu'il arrête pas de rêvasser. 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockLun 25 Fév 2013 - 3:23
Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] Tumblr_m0bfc2PMxI1rok1n7o1_500

Alvin m'avait observer attentivement, surement de peur que je m’évanouisse. Mais j'ai tenu le coup. Suite à ma dernière phrase, il semblait surpris, courbant son sourcil. Je me demandais qu'est-ce que j'avais bien pu dire de mal ? Puis, on aurait dit qu'il réfléchissait, pendant un bon moment d'ailleurs. Ce genre de long silence me met facilement mal à l'aise. Je commençais pourtant à être plus à l'aise avec lui, je pouvais pas être à nouveau coincée.

- Ridicule? Non, non, du tout. Tu métrises plutôt bien. Plusieurs se seraient cassés la gueule en vole. Ça ne doit pas forcément etre simple de s'habituer à la transformation, y'a beaucoup de changement d'un coup, que ce soit la vision ou le poids...

Il devenait étrange. Jusqu'à maintenant il avait tendance à être peu bavard, mais là, il se mit à me sortir des tas de choses. Était-ce à cause de moi ? D'une bêtise que j'aurais dit ou fait, voilà pourquoi il aurait arquer son sourcil juste avant. Il avait le regard neutre, dans le vide. Comme si il était "ailleurs" ou qu'il pensait à autre chose. Cela m'agace de ne pas pouvoir trouver de réponse dans ce genre de cas. La seul façon est de lui poser la question mais ce serait un peu trop de ma part. Je ne voudrais pas lui être désagréable. Je commence à bien l'apprécier. J'étais un peu confuse, ne sachant pas trop quoi faire, ni quoi lui répondre.

Il redevint rapidement normal, et s'assis en souriant vaguement. Il n'avait vraiment pas envie d'aller en cours j'imagine. En revanche cela m'allait parfaitement. J'avais envie d'apprendre à le connaitre un peu plus. Je l'observais, en train de regarder le ciel. Il parait vraiment calme comme garçon.

- Heureux de cet honneur. Ça va être facile pour toi de faire le mur.

Je commence à m'habituer aux réponses tardive du jeune homme. Cela me fit rire sur le coup. Surtout suivit de sa deuxième phrase. C'est vrai, je vais pouvoir faire le mur facilement. Je n'y avais pas forcément penser puisque à Londres je ne sortais pas vraiment souvent. Mais j'espère que l'idée de Alvin arrivera plus souvent ici. J'avais bien l'intention de changer, et de sortir plus souvent, entre amis surtout.

- Tu t'assoies? J'te ferai visiter après.

Avec plaisirs. J'attendais qu'il me le propose. Puis, si il ne l'avait pas fait, je me serais assise de mon plein gré, au bout d'un certain moment. C'était le temps et l'endroit idéal pour apprendre à le connaitre. Ce temps superbe et cet endroit tranquille. Le blond semblait rêveur, et heureux aussi !

- D'accord, ça me va.

Je m'assis au sol, à coté de lui. J'observais à mon tour le ciel, magnifiquement bleu. Je repensais à la réaction du jeune homme, plus tôt. Cela m’intriguais vraiment. Il fallait que je lui demande pourquoi ? Pourquoi cette réaction si étonné ? Au pire, il me répondrait pas, et je me prendrais un autre "vent". Au point où j'en suis, et qui tente rien n'a rien. Je le fixais alors à nouveau, espérant ne pas voir une autre réaction étrange suite à ce que j'allais lui demander.

- Alvin.. Je me demandais.. Pourquoi tout à l'heure, tu as réagis bizarrement ? Quand j'ai dis que tu étais le premier à avoir vu mon don ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockLun 25 Fév 2013 - 11:00


Elle avait ri. Alvin décrocha un moment son regard du tableau pour le poser sur elle. Si lui ne riait pas souvent -hors mis en compagnie de son meilleur ami- il appréciait plutôt de voir les autres rire. Tant qu'ils n'étaient pas trop bruyant et que le rire n'était pas agaçant. Il porta de nouveau son attention sur le ciel. Parce que les cabanes, il connaissait par cœur. Le ciel au moins changeait. 

- D'accord, ça me va.

Tant mieux. Elle s'assit sans rechigner. Ça faisait du bien un peu de calme. Tous étaient partis en cours, et là au moins, ils étaient tranquilles, personne pour emmerder le monde -et surtout pas Preben. Si jamais le E se pointait, Alvin aurait sans doute usé de son pouvoir avant de se barrer en courant, laissant Emilyne en plan. C'est à dire qu'il s'agissait de survie. Il n'avait pas envie de finir ridiculement enfermé dans une poubelle -surtout si elle n'était pas en métal.
Il se sentit observé. Le blond tourna la tête vers la C pour constater qu'elle le fixait. Hm? Oui?

- Alvin.. Je me demandais..

Ça puait la merde ça. Quand on commençait avec ce genre de phrase, c'est que ce n'était pas bon du tout. Elle avait un truc gênant à lui demander? Ou jouait sur cette timidité pour lui demander autre chose? 

- Pourquoi tout à l'heure, tu as réagis bizarrement ? Quand j'ai dis que tu étais le premier à avoir vu mon don ?

Ah. Bah là, Alvin était dans la merde. Dire ou ne pas dire? C'était sans doute un sujet à ne pas aborder. Tout comme Alvin n'aimait pas qu'on aborde le sujet de sa famille -ça encore, il répondait souvent de façon brève- ou de sa greffe métallique -là, il ne répondait tout simplement pas. Alors il hésitait. Il ne pouvait pas non plus inventer une excuse. Parce que là tout de suite, il n'avait rien. Il n'y avait rien d'étrange à ce qu'il soit le premier à le voir étant donné qu'il est sans doute la première personne à qui elle adresse la parole à Prismver. Il n'allait pas répondre non plus une chose complètement conne du style "Non je pensais à autre chose en fait. Ce soir je dois éplucher les patates.", il n'en connaissait qu'un pour dire ça. Non, là, c'était mieux, il l'observait l'aire assez perdu. Et surpris. Et perplexe. 

- Non. C'est juste parce que tu n'as cité que ta sœur et ton père.

Voilà. Il aurait juste du fermer sa gueule. Au moins il n'avait pas dit "T'as oublié ta mère". Là, il aurait l'air un attardé. Enfin bref. La connerie dans toute sa puissance. Enfin bon. Il ne posa pas pourtant la question. Ça ne le regardait pas. Même si depuis tout à l'heure il émettait plusieurs hypothèses -il en est à sa douzième-, il s'entêtait à ne rien demander. Ça lui fera un sujet de réflexion pour ce soir. 

Trouver un autre sujet. Il n'y arrivait pas. Bordel de merde, son cerveau ne se serait pas mis en veille? Le vide complet. 

- Comment tu l'as découvert ton don? 

C'était plutôt moyen. Mais la question restait assez intéressante. Parce que si un jour, pouf, transformée en aigle, c'est assez affolant. Et là, tes parents voient un oiseau se cogner à tous les murs et tourner sur lui même. Toujours très rassurant. Tout comme la découverte de Voltaire. Elle l'avait juste explosé contre un mur la première fois que son don s'était manifesté. Une bourrasque de vent l'avait littéralement plaqué contre le mur du fond. Le pire, c'était que même après elle le faisait encore sans exprès. A chaque fois c'était lui qui s'en prenait la gueule, que ce soit voulu, ou non. 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clockMar 26 Fév 2013 - 1:09
Alvin me regardait d'un air douteux. Ne sachant pas quoi me répondre, ou ne le voulant pas, me trouvant surement trop curieuse. J'aurais mieux fais de m'en tenir à ma première décision. Eviter de lui poser la question pour ne pas lui être désagréable. Mais c'est trop tard, le "mal" est fait. En fait, il était indécis, voilà. Indécis, étonné, et même perdu. Je regrettais vraiment de lui avoir posé cette question, je ne voulais absolument pas le mettre dans l’embarra. Finalement il répondit quand même au bout d'un certain moment.

- Non. C'est juste parce que tu n'as cité que ta sœur et ton père.

Il semblait toujours autant égaré dans ses pensées. Cela ne m'étonnait pas, vu sa réponse. Il cherchait surement à savoir pourquoi je n'avais pas parler de ma mère. C'est vrai qu'avec le temps, c'est devenue automatique pour moi de ne cité que mon père et ma soeur, sans faire attention à ce que pourrais imaginé les autres. Cela fait maintenant six ans que l'accident c'est produit. C'était comme.. normal de parler comme cela à présent. Repensée à cela maintenant, me fit assez mal en fait. On en avait jamais vraiment reparler à la maison. Et le fait qu'on me fasse remarquer que je n'ai parler que de mon père et ma soeur, me fit tout me rappeler. Je revois la scène, moi, courant vers mon père, lui demandant où étais ma maman. C'était trop tard. Nous sommes arrivés trop tard, pour lui dire au revoir.

Cette fois c'est moi qui devait paraître embarrassé. Et triste aussi. Les larmes commençaient à montées. Je me retenais de pleurée. Il ne fallait pas que je craque. Pas devant Alvin. De quoi aurais-je l'air ? Qu'est-ce que je lui dirais ? D'ailleurs, qu'est-ce que je pouvais lui répondre suite à sa précédente phrase : "Parce que ma mère est décédée quand je venais d'avoir tout juste onze ans ! C'est pour ça que je n'ai pas parler d'elle !" Non. Je ne pouvais pas. Je le connaissais à peine, et ce n'est surtout pas le genre de sujet qui donne la pêche.

- Comment tu l'as découvert ton don? 

Oh merci ! Il changea de sujet. Il devait être aussi gênée que moi. Même si pour lui, j'imagine que ça devait être assez énervant de ne pas savoir si ma mère était toujours en vie, si elle et moi étions fâchés, ou encore si elle m'avait abandonnée mon père, ma soeur et moi. Mais pour moi ce fut un gros soulagement d'entendre ça question. Bien que cela ne m'aida pas vraiment non plus, car mon don à commencer à se manifester pile un an après l'accident. Cependant, il y avait moyen de ne pas tout expliquer en détails. Du moins, j'allais essayer. Je le devais.

- Disons que depuis mes douze ans, je faisais d'étrange cauchemars. Un aigle tournait autour de ma maison. Peut-être que ça arrivait vraiment en vrai, je ne sais pas. Et le lendemain de mes dix-sept ans, en me levant je vis des plumes sur mon lit. J'en ai parler à mon père, il m'a fait remarquer que j'avais un don, tout comme lui. C'est là que je l'ai sus. Je dois avouer que j'étais.. surprise. Je ne m'y attendais pas.

J'évitais de tout détailler, ne voulant pas le barber avec mes histoires. Je trouvais déjà ça assez long comme cela. Si il voulait plus de détails de toute manière, il n'a qu'à me poser d'autres questions, je répondrais volontiers. Sinon, le silence ne me dérangerais pas. Il fait si bon aujourd'hui. Je levais la tête, tout en fermant mes yeux, pour sentir l'air frais sur mon visage. J'adore la nature. Je me sens libre dans ce genre d'endroit.

Je posais à nouveau mon regard brun sur Alvin.

- Et toi, tu l'as découvert comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]   Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean] 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une arrivée discrète • [PV : Alvin T. Sean]
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: