Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 La neige du mois de Juin || Ash'

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: La neige du mois de Juin || Ash'   La neige du mois de Juin || Ash' 1400359500-clockVen 4 Juil 2014 - 20:53
the shadow of the stars, the dark matter that no one known, the darkness of the universe.

Affalés sur un banc, les bras étalés sur le dossier,  Seth profite du soleil qui daigne enfin baigner le pensionnat de sa lumière réconfortante. De longues cernes s’étalent sous ses yeux ; il a passé la nuit à éplucher des bouquins relatant les histoires de sorcières. Des archives concernant la ville de Salem, obtenues plus ou moins légalement. Des rapports d’historiens toujours plus tordus. Puis d’autres d’anatomie et d’essais in vivo durant la seconde guerre mondiale. Des trucs affreux qui l’avaient empêché de dormir depuis quelques jours. Et à trois heures du mat’, la pile monumentale de documents s’était cassée la gueule, le tirant de ses somnolences. Il avait passé tout le reste de la nuit à tout trier et c’est en E qui se respecte qu’il avait enfin rejoint ses draps alors que le soleil commençait à percer à travers le jour de ses volets mal fermés.

Il avait séché le cours d’anglais et celui d’éco. Ça ne servait à rien de me pointer pour échapper un filet de bave sur la table, un minimum de respect pour le professeur. P’tit con. Ça lui plait de jouer les arrogants. Il a toujours été comme ça, à tester les limites des gens, quitte à recevoir par la suite la correction qu’il mérite. Il assume son comportement et le revendique.

Mais cette image, c’est sa couverture. Un genre qu’il se donne, pour qu’on lui foute la paix. Parce que Seth’ est sans doute le plus assidu de tous les étudiants. Du moins, dans les matières qui l’intéressent. Son respect est profond et son admiration sincère lorsqu’il assiste au cours de Clayton, le prof de bio. Il boit ses paroles comme un assoiffé à une fontaine en plein désert bien qu’il le trouve bien misérable, en tant qu’homme. Trop timide, trop froussard. Mais tous les scientifiques ont leur particularité - surtout les passionnés – et Seth’ dirait que la sienne, c’est d’agir en dehors les clous. De s’en battre des procédures et de faire passer ses recherches avant toutes les formalités et la bienséance. Grand con.

La cloche retentit. Je passerai au labo pour voir s’ils ont besoin de quelque chose, c’était ce qu’il s’était dit en se levant. Et Seth fait toujours ce qu’il dit. Alors il grimpe les marches quatre à quatre, saluant de la main un laborantin qui rangeaient le matériel des travaux pratiques. Cette atmosphère aseptisée, légèrement ammoniaquée, c’est la sienne. Il s’y sent bien et ce n’est pas par hasard qu’il y passe son temps libre, à aider au laboratoire ou à bricoler lui-même ses propres expériences.

Mais aujourd’hui, on lui a pris sa place. Quelqu’un de beaucoup plus séduisant que lui, cependant. A la silhouette agréable à détailler et à la moue mécontente qui lui arracha un éclat de rire silencieux. Une blonde qu'il n'avait jamais vu auparavant mais qui, bon sang, lui titille l'esprit. Comme ces mots qui restent suspendus au bout de la langue sans jamais qu'on ne parvienne à les formuler. Il s’approche de quelques pas, le sourire discret et les prunelles brillantes.

«  - Besoin d’un peu d’aide ? »

Sans attendre sa réponse, il commence à ramasser les microscopes à les ranger en haut de l’étagère. Comme pour montrer sa supériorité d’homme dans cette situation. Comme pour l’impressionner. Parce que pour Seth, c’est un jeu. Le jeu de la séduction, qui marche plus ou moins. Il la frôle, inspirant doucement l’odeur de ses cheveux. Il tente un regard vers elle et une certitude le saisit. Ses traits lui semblent familiers. Il repasse mentalement chacune des pages de son carnet, s’arrêtant quelques secondes sur le violet de sa cravate. Une A. Il remonte le fil des pages et finit par tomber sur celle qui lui est dédiée.

S’appuyant contre une payasse, il vient capter son regard alors que ses lèvres s’étirent en un sourire malicieux.

«  - Ashley, n’est-ce pas ? Tu serais d’accord pour répondre à quelques-unes de mes questions ? Promis, ça ne prendra pas longtemps.  »

Un sourire cajoleur et des prunelles séduisantes. Oui, il avait dévoilé son plus bel attirail.

HRP : mois d'Août # love
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La neige du mois de Juin || Ash'   La neige du mois de Juin || Ash' 1400359500-clockVen 8 Aoû 2014 - 2:48

We were both young

when I first saw you

Pas un bruit dans les couloirs. Les élèves les plus courageux faisaient cour dans le calme, affrontant la chaleur des pièces en cette journée d'Août tandis que les autres s'occupaient comme ils le pouvaient, à l'extérieur ou dans leurs appartements. Toi, Ashley, fraîchement revenue de deux semaines de break total, tu avais opté pour les cours histoire de te remettre dans le bain. Et quoi de mieux qu'un cours de chimie pour ça ? C'est tellement difficile la chimie, tu n'y avais jamais rien compris. Pire que les mathématiques. Avant Jim il t'aidait, il te filait ses cours parce que tu comprenais les notes qu'il prenait mieux que les mots et les feuilles du professeur. Seulement Jim n'était plus là et du coup tu pataugeais un peu. Énormément, en fait.

Les deux heures passèrent lentement, sans qu'aucune catastrophe majeure ne soit survenue fort heureusement. Disons que pour cette fois tu avais laissé tes camarades plus expérimentés faire les exercices pratique à ta place, et le professeur, bien loin d'être idiot, t'avait collé au rangement de la salle. Juste à cause de ça, alors qu'il aurait mieux valu qu'il te remercie de ne pas détruire le pensionnat. Tsch. Un peu blasée par tout ça, les cours, les rattrapages, les devoirs. Finalement, Prismver te manquait, mais tu réalisais maintenant que tu étais de retour que le surf c'était beaucoup mieux. Ça défoulait plus, et tu en avais bien besoin. Parce que généralement, retour rimait avec galère et si tu n'en avais pour l'instant pas encore vu la couleur, tu pressentais quelque chose de vraiment pas bon. Genre, pour bientôt.

Tu jettes les débris de verre du bécher cassé par mégarde lors du rangement dans la poubelle, le regard un peu dans le vague. Tu pensais à quel point tu avais changée depuis toutes ces années, à quel point tu étais heureuse avant Prismver. Et même à Prismver, oh oui tu as été heureuse tout ce temps, jusqu'à cette année en réalité. Beaucoup de choses s'étaient enchaînées, entre Jim, Morgan, tes problèmes personnels et ceux de tes amis. Tu avais évolué en bien pour finalement tout gâcher en quelques semaines seulement. Genius Ash'. Soupir alors que tu t'accoudes au poste de travail, tapotant le carrelage dans un rythme bien définit. Reprend toi Ash, aller sourit, y a encore du boulot. Regard rapide dans la pièce, tu reprends donc ton nettoyage le sourire aux lèvres. Les bons souvenirs qui s'entrechoquaient avec les plus douloureux, ça donnait un mélange de sentiments plutôt étranges dont tu te passerais bien. Mais bon, autant vivre et faire avec.

Puis, dans tout ça, il y a ce type. Ce garçon qui vient d'entrer dans la salle en proposant son aide. L'air enjôleur, la drague dans les yeux et dans la bouche, il rangea les microscopes à leur place avant de s'approcher de toi. Surprise, surprise. Tu n'avais pas prit la peine de lui répondre, préférant l'observer pour me le détailler. Grand, blond, l'uniforme d'un E, le regard d'un homme qui n'avait pas vu que ce belles choses dans sa vie. Ce regard familier, celui que tu connaissais si bien malgré que tu n'ai presque jamais parlé à cet homme. Seth' Harkness, presque voisin lorsque vous viviez encore tous deux à Londres. Seth', à l'époque il se bagarrait avec ton frère sans arrêt. Il venait devant chez vous le provoquer, et lui répondait presque trop naturellement. Rivalité et jalousie de gosses. Tu les observais souvent de ta fenêtre ou d'un coin de la cours de récrée lorsqu'ils se battaient à l'école. Ah oui, tu te souviens de Seth', un vrai cas. Mais tu pouvais comprendre, il n'avait jamais eu la vie aussi facile que la tienne.

« Alors là je t'arrête de suite, redescends de ton nuage mon chou, la drague ça ne fonctionne pas avec moi. Sourire amusé. Ça mit à part, je suis toute à toi. Demande-moi ce que tu veux, avec modération. »

Le regard à la fois empreint de gentillesse et de malice, ta bonne humeur se ressentait à des kilomètres Ashley. Cependant, tu devais bien avouer qu'il avait attisé ta curiosité, que concernaient ses questions ? Tu ne pensais pas à un quelconque sujet personnel, même si vous vous connaissiez depuis longtemps, Seth' semblait t'avoir complètement oubliée. Et finalement, tu ne savais pas si c'était une bonne ou une mauvaise chose.



HRP : On en avait discuté brièvement sur Skype, j'actualise un peu le rp du coup, donc désormais il se passe au retour de Ash, so elle est blonde et tout. Mais c'est juste avant son passage en C qui se fait genre le lendemain ou 2 jours après. Pardon pour le retard .c.

PS : Le gif est hors sujet mais je l'adore trop xD

LE CODE EST DE SONY JTM BBEY| MI-AOÛT

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La neige du mois de Juin || Ash'   La neige du mois de Juin || Ash' 1400359500-clockMar 26 Aoû 2014 - 13:10
the shadow of the stars, the dark matter that no one known, the darkness of the universe.

Alors qu’il réfléchit aux questions qu’il veut lui poser, elle plante son regard dans le sien. « Alors là je t'arrête de suite, redescends de ton nuage mon chou, la drague ça ne fonctionne pas avec moi. Il se mord la lèvre et hausse un sourcil. Vraiment, ma belle ? Ça mit à part, je suis toute à toi. Demande-moi ce que tu veux, avec modération. » Battement de cœur. Il passe sa langue sur ses dents, enjoué par une coopération si facilement obtenue. Pourtant, il n’arrive pas à savoir ce qu’il veut lui demander. Il a cette impression, confuse, d’avoir déjà les réponses qu’il convoite. Des sillons inquiets se creusent entre ses yeux d’un bleu océanique. Il détaille son visage ; une crinière blonde. Lionne. Des yeux auxquels on a accroché quelques morceaux d’étoiles taquines. Des joues d’un rouge tendre. Coquelicot. Néanmoins, il y a dans le cœur du blond de la méfiance. Des crépitements désagréables, sensations qui ne cessent de grandir au fur et à mesure de son observation.

« - J’ai un doute sur ton nom de famille, ce n’est pas du genre Brid… » Prise de conscience. Mouvement de recul ; il manque de tomber de la paillasse. Ouvrant de grands yeux abasourdis, un rire franc lui échappe. Des souvenirs viennent lui piquer l’esprit. Des rires d’enfants et l’insouciance. Mais déjà Seth jouait les brutes, martyrisant un autre garçon de son âge. Un petit prince, gâté par ses parents. Un petit prince régnant sur son cocon, isolé de tous les maux. Qui avait tous les jeux qui le faisaient rêver. Qui suscitait l’admiration. La jalousie brillait dans son regard de petit garçon, perles d’azur déjà abimées par les ténèbres. Il allait parfois devant chez eux pour jouer les petits cons provoquants. Et il voyait Ashley, cachée derrière ses rideaux, qui les observait en secret. Cachée derrière les arbres de la cour de récréation. Cachée au milieu de son groupe de copines.

Frisson. Il a changé d’école. Il a commencé à remplir son casier judiciaire. Son visage s’est voilé, plongé dans l’ombre. Une partie de son cœur s’est changée en pierre, immuablement. Son sourire s’efface rapidement. Il déglutit. Parce que si, grâce à son pouvoir, il peut cacher son passé, il ne peut effacer la mémoire de la blonde. Si tant est qu’elle est au courant pour sa sœur. Sa gorge se serre. « - Si je pensais… Tu m’as reconnu, toi ? Oui, évidemment. Tu ne diras pas à ton frère que tu m’as retrouvé hein ? Je. J’ai pas été très… enfin, tu sais. » Son regard tombe ; il fixe ses lacets faits à l’arrache. Changer de sujet. Changer de sujet, putain. Il craint des questions sur son passé. Mais peut-être l’a-t-elle toujours considéré comme tel ? Un mec turbulent. Qui cherche la merde même là où il ne le devrait. Soupir.

Sortant son carnet de la proche intérieure de sa veste ainsi qu’un stylo, il cherche la page qui lui est dédiée. Léchant le bout de ses doigts, il fait défiler les feuilles puis s’arrête. «  - Donc, tu as vécu à Londres. Qui, dans ta famille a un don ? Et de quel type ? » Son ton est dur, sans compassion, presque agressif. Il se mordille l’intérieur de la joue, en proie au stress. Il est tendu, irrité, sur ses gardes. L’attaque, la seule technique qu’il connait pour cacher ses sentiments. Sa tristesse. Il a déjà craqué face à Hannah. Face à Charlie. Il ne veut plus que ça se reproduise. Ne plus jamais se montrer aussi faible. Surtout face à quelqu’un qui connait ses antécédents. Enfiler ce masque de dur à cuire, à qui rien ne résiste, qui vit intensément, pour la violence. Même si ce costume ne lui convient absolument pas.

HRP : mois d'Août # love
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La neige du mois de Juin || Ash'   La neige du mois de Juin || Ash' 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
La neige du mois de Juin || Ash'
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La neige du mois de Juin || Ash'
» Les premiers haïtens arriveront au Sénégal d'ici la fin du mois de Juin
» Distribution du mois de Juin : Ludicolo Stratégique
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» neige et eau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: