Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 super bowl •• pv. artus

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: super bowl •• pv. artus   super bowl •• pv. artus 1400359500-clockDim 7 Déc 2014 - 4:52

« T’es sérieux là ? »

Sourire amusé, un Heath complètement blasé qui écrase sa main contre son visage tandis que j’agite mon ticket de loterie dans ma main. Pour seulement 4 prisms, ça valait le coup de le voir tirer cette gueule. Pas vraiment occupé aujourd’hui, j’ai déposé mes affaires dans mon bungalow et j’ai filé directement ici : s’il y a bien une personne qui peut vous traiter de blaireau quand vous vous ramenez avec un truc de ce genre, c’est bien lui. Depuis le mois de Novembre, je travaille à la boutique du professeur Rivers pour me gagner de l’argent. Le truc c’est que je suis du genre pigeon -preuve en est, le ticket- et quand j’ai de l’argent, je le dépense. Victime du capitalisme américain, pas tellement étonnant pour un américain.

Je commence à gratter, non sans me niquer l’ongle sur ce vieux ticket, faisant les cent pas dans le salon. J’entends un “blaireau” qui pop dans mon dos alors que je louche sur le résultat de mon ticket, les caractères minuscules me niquent les yeux et je dois les coller au papier pour voir mon gain. Dans la vraie vie, les personnes normales ne gagnent jamais rien au loto, c’est écrit, et je suis une personne -plus ou moins- normale : alors, forcément, quand je vois un truc de ouf sur mon ticket, j’ai d’abord un gros bug. Figurez-vous que ouais, tous ces clichés dont on se moque, on finit par les reproduire dans la vraie vie.

Deux tickets pour le Super Bowl.

Grand sourire, un fuck en direction d’un Heath à qui j’ai montré le lot gagnant, même si au fond je vois bien qu’il s’en tape. Dommage, il y a deux tickets - je pense de suite à Cale qui est fan de ce sport, mais il est parti du pensionnat pour je ne sais pas combien de temps. Je glisse les tickets dans ma poche, m’étire avec un grand sourire, fier de ma chance - heureux de pouvoir rendre la monnaie de sa pièce à Heath. Sauf que c’est à ce moment précis qu’Etienne choisit de sortir de la chambre de Julian avec qui il devait discuter - truc de C probablement. J’le connais pas, un pote aux autres, mais je sais qu’il a porte-chance.

Grumpy face.
Ca y est, je suis grognon pour le reste de la journée.

Je l’ai d’ailleurs passée à me demander qui j’allais inviter dans cette magnifique escarpade. Je n’étais pas certain que le voyage intéresse Olympe, et mis-à-part elle, je ne voyais pas qui d’autre inviter. Skygge peut-être ? Pas sûr que le foot américain soit son truc. Une pensée pour mes camarades de classe, la jeune Adèle rencontrée récemment, Ollype très fan de sport, et mes pensées dérivent vers Artus. Une des rares personne avec qui je n’avais pas renoué - mélange de culpabilité et de lâcheté. C’était peut-être l’occasion, qui sait, au pire il m’enverrait chier - je me redressais, attrapant un stylo et un papier alors que mon lézard vint se nicher contre mes chevilles, détectant presque le boulot.

Quelques jours plus tard, je faisais mes bagages pour les USA. L’essentiel emportée dans une valise assez large, j’avais une sacoche qui pendait à mon épaule avec les papiers importants. Drapé dans un grand manteau et une écharpe rouge, j’étais paré à partir - on avait beau être en Janvier, il faisait toujours aussi froid. Je marchais vers la gare où j’étais censé retrouver Artus qui avait, dieu sait par quel miracle, accepté ma proposition. Pas besoin de l’accompagner comme une donzelle, on est tous les deux grands - j’arrive à l’heure sur place, constate qu’il est déjà là.

« Hey. J’suis content que t’aies accepté de venir. »

Sourire franc, parce que je n’ai jamais vraiment détesté Artus. Nous étions proches, il y a un moment, puis cette proximité a été balayée par nos divergences d’opinion, et des moments pas très engageants niveau relation. Beaucoup de disputes. Je suppose qu’on ne peut rien y faire - toujours est-il qu’il avait raison depuis le début, et je voulais lui ôter cette certitude. Lui montrer que je n’étais pas qu’un gars violent, impulsif et dangereux. Et ça, ça commençait par monter dans le train et s’y installer. Je laisse ma tête reposer contre le siège, attends que le transport parte pour me décider à engager la conversation.

« J’sais pas comment on fait, c’est toujours la grosse merde, nous deux. »

Fausse expression réfléchie, mieux vaut plaisanter sur le sujet j’imagine. Mon regard vrille sur les alentours et j’étends mes jambes devant moi en fixant longuement le plafond du train. Mon regard vient trouver de nouveau le sien. Avoeu implicite.

« J’aime pas trop les prises de tête. »
PV. Artus • Janvier • cadetblue
Revenir en haut Aller en bas
 
super bowl •• pv. artus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui remportera le Super Bowl??
» Superbowl
» cake super facile
» Blood Bowl, New Ork Jets vs Kass'Krâns
» Quelques photos des califs du Super-Moto de Battice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: