Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 The internet is not a luxury, it's a necessity [Rp Intrigue]

Aller en bas 
Hello my name is
Alexis W. Lewis
Pseudo du joueur : Lily
Autre(s) compte(s) ? : Songli, Wolfy, Lily † Niniels
Personnage sur l'avatar : Annabeth Chase (Percy Jackson) || Emma Stone

Féminin Âge / Classe ou Job : Personnel du CAMP ▬ 28 étés (01/08)
Messages : 1445
Hello my name isAlexis W. Lewis
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12675-i-can-see-it-this-one-moment-when-you-know-you-re-not-a-sad-story#176717 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9555-we-re-all-stories-in-the-end-make-it-a-good-one-eh#151617 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12119-i-try-to-picture-me-without-you https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9101-i-ll-be-the-watcher-of-the-eternal-flame

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: The internet is not a luxury, it's a necessity [Rp Intrigue]   The internet is not a luxury, it's a necessity [Rp Intrigue] 1400359500-clockMar 6 Sep 2016 - 18:40
free the internet
We are all now connected by the Internet, like neurons in a giant brain. Δ Stephen Hawking

Internet. Et plus seulement accéder à l’intranet. Alexis y pensait depuis longtemps et elle n’était pas la seule. Ce n’était pas seulement être sur une île loin de tout, il fallait en plus les priver de communication et les couper du monde. Comment pensaient-ils leur assurer une place normale dans cette société s’ils agissaient de la sorte ? La blonde ne saisissait pas… Bon, elle l’avouera sans peine qu'à l’origine son projet ne se justifiait ainsi. Libérer internet, c’était ouvrir aux jeunes monomageias le monde et donc pouvoir l’influencer, le troubler, le renverser… Mais elle avait délaissé le camp du chaos. Ou du moins, tentait-elle de l’ignorer. À présent qu’elle avait retrouvé sa joie et sa détermination, et que sa technopathie avait évolué et qu’elle la maîtrisait, il était temps de relancer son projet.

C’était le 1er septembre et il était environ trois heures du matin, ce qui n'avait rien de bien étonnant venant de l’insomniaque. Les semaines précédentes, elle avait discuté mentalement avec les différentes machines du réseau et à présent, elle savait converser avec elle sans évanouissement – même si les céphalées étaient toujours sensibles à ses tempes. Elle avait pensé un temps devoir descendre dans les sous-sols pour se connecter aux serveurs centraux, mais pas besoin de revenir aux méfaits de la League : elle avait les machines en amies et pouvaient communiquer avec elles, même de plus loin. Les bungalows étaient cependant un peu trop loin ; elle emporta tout un tas de machines dans un sac et s’installa près du bâtiment administratif, à l’extérieur. La chaleur de la journée réchauffait encore l'air, un peu de vent le rafraîchissait, faisant bruisser l'herbe et fuir les nuages, révélant les étoiles qui brillaient mais pas la Lune, qui était discrète en ce nouveau cycle.

La blonde installa ses appareils autour d’elle, s’asseyant elle-même en tailleur : de loin, on aurait cru à une incantation mais point de pentacle ou de sorcellerie là-dedans, elle était juste plus à même de se concentrer ainsi. Elle éveilla les machines autour d’elle, calmant rapidement leurs ardeurs personnelles pour les amener à se concentrer sur le projet : se connecter aux serveurs et surtout, à l'appareil qui bloquait internet et ne se débloquait qu’une fois par mois, délivrant exceptionnellement les mails des familles. Elle savait qu’il y aurait ce déblocage à quatre heures du matin, que Sully avait programmé un de ses ordinateurs pour récupérer tous les fichiers et les avoir au matin, même si Internet se scellerait de nouveau à six heures. La geek avait déjà tenté par le passé de profiter de ces deux heures d’accès mais seul un ordinateur – celui de Mrs O’Meara donc – bénéficiait de cette avantage. Cette constatation avait été une grande source de frustration… mais à présent, ce ne serait que de l’histoire ancienne !

Elle s’accorda une heure pour mettre en place une boucle technopathique et accéder aux serveurs – qui n’étaient pas des plus causants – et atteignit le fameux coup des quatre heures. Le paramétrage de l’ordinateur de Sully fonctionna et il y eut une ouverture. Une faille même. Alexis n’avait jamais vraiment réussit à accéder à son PC mais, assisté des machines qui la renseignaient, elle le put. Elle aurait pu fouiller et se créer un petit dossier, mais elle n’en avait ni l’envie ni le temps - surtout qu'il n'était pas dit que ce soit son ordinateur personnel. Blondie Geek se concentra plus sur le paramétrage. Et elle souriait. Sully tout comme Merlin l’avaient défiée et même vaincue en mars car ils étaient des pros dans leur domaine. Alexis avait pleinement conscience que réussir ce coup cette nuit signifiait un coup de chance. Elle discuta longuement avec l’ordinateur et les serveurs et ils furent plutôt obtus à ses demandes, mais elle était patiente, persévérante, raisonnable, pointant qu’ils seraient plus utilisés et donc plus utiles ainsi, mieux traités également, etc. Ils cédèrent. Sur quelques points. Ils signifièrent que c’était une affaire d’humains et qu’elle devrait sûrement régler la chose plus officiellement plus tard. Elle leur promit de le faire.

Six heures arriva et la blonde – exténuée et saignant du nez – retint son souffle avant de lâcher un « Yes » de satisfaction. Internet n’était plus bloqué et elle semblait le capter clairement. Peut-être pourrait-elle dialoguer avec un jour ? Sentant la fatigue dans son corps et sa tête et comprenant que les élèves les plus matinaux allaient finir par arriver, elle remballa ses affaires et rentra se coucher à son bungalow. Trois heures plus tard, elle se leva, se prépara et alla à son premier cours : Informatique. Sully la regarda avec suspicion mais ne la critiqua pas comme par le passé : elle était arrivée à l’heure et travailla comme n’importe quel élève. Depuis leur discutions d'avril, leur relation s’était améliorée… mais ce qu’avait accompli la blonde n’assurait pas que cela dure.

Sans attendre une remarque, Alexis resta d'elle-même à la fin du cours et avoua ce qu’elle avait fait quelques heures plus tôt. Non, ce n’était pas de la provocation mais de l’adaptation forcée. Depuis que la magie était révélée, il était inutile de laisser Prismver sans Internet. La blonde pointa que Sully pourrait remettre en place son paramétrage mais cela serait dommage et qu'à terme, ils mettraient Internet d'eux-même. Elle lui demanda d’en parler au moins aux autres professeurs et surtout au directeur. Il est évident qu’Alexis fut punie d’un bon nombre d’heures de colle – elle les accepta d’un « okay » détaché… au plus grand agacement de Sully – mais la technicienne et professeure consentit à en parler avec Mr. Prismver. Finalement, après un nouveau blocage d’Internet d’une semaine, la décision de laisser accès à Internet au pensionnat fut prise, excepté pour certains sites, notamment les réseaux sociaux « pour assurer la sécurité des jeunes monomageias... » et blah blah blah. Les élèves furent prévenus – bien que beaucoup l’avaient constaté par eux-mêmes – et s’habituèrent bien vite à la nouvelle. Certains tentèrent d’éviter les nouveaux blocages mais Sully comme Merlin veillaient. Alexis, en heure de colle, souriait : l’année commençait bien.
1 september 2016 Δ one-shot Δ © GASMASK



_______________________

— She ran away in her sleep
When she was just a girl She expected the world But it flew away from her reach And the bullets catch in her teeth Life goes on, it gets so heavy The wheel breaks the butterfly Every tear a waterfall In the night the stormy night she'll close her eyes In the night the stormy night away she'd fly And dreams of paradise × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
 
The internet is not a luxury, it's a necessity [Rp Intrigue]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: