Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 « Remember, with great power, comes great responsibility. »

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: « Remember, with great power, comes great responsibility. »   « Remember, with great power, comes great responsibility. » 1400359500-clockLun 12 Déc 2016 - 23:48









Parce que quoi que tu fasses Orion, tu te débrouilles toujours pour être à la bourre. Cette fois-ci, t’étais quand même fier de toi, t’espérais juste qu’aucuns de tes caleçons ne traînait on ne sait où dans le bungalow. Dans l’empressement, on ne sait jamais…

La journée avait été chargée, malgré la grâce matinée, bien méritée. Il avait fallu trouver des cadeaux pour tout le monde, bah oui, parce que quand on a autant de place dans son cœur qu’Orion on peut se préparer à faire des présents à toute l’école, ou presque. Rentré des courses, après avoir décoré un sapin avec Robin et Delphia, il était temps d’emballer tout ce que tu avais… mais c’était sans compter que tu t’endormes sur l’avant derniers cadeau.
Réveillé en sursaut par cette sensation de chute, comme bien souvent en fait. Il te faut un petit moment pour réaliser l’heure qu’il est. Tu fais un bon et fini d’emballer les deux derniers cadeaux avec le reste du papier épargné par ta bave. Par la suite t’es sortie de ta chambre en trombe, en direction de la salle de bain, hurlant :

LAISSEZ-MOI PASSER !!

T’as jamais pris une douche aussi rapidement de ta vie, t’as pas envie de faire attendre Alexis, non pas ce soir, vraiment, ça serait trop bête. Ouais, bah fallait expliquer ça à ta lentille gauche, cette conne. Cette… jhhzd salope jfjhhjdf qui se retournait sur ton doigt alors que tu mets des lentilles depuis plus de cinq ans. C’est le stress tout ça Ori. Inspire par le nez, expire par la bouche, tu vas voir, ça va aller mieux et tu vas y arriver. Bingo.
Tu enfiles ton smoking en deux deux et jamais assez tu ne remercieras Delphia de t’avoir tout monté là haut pendant que tu étais en train de te savonner, enfin tout… presque. Un petit sourire naquit à la commissure de tes lèvres alors que tu finis de lacer tes chaussures. Un regard vers les chiottes, tu as bien pris soin de pisser avant, et maintenant tes yeux verts se braquent sur le miroir. Pendant un instant tu fixes ton reflet Ori, posant même une main sur le verre. Ca te manque plus que tu ne le laisse paraître. Soupire, avant de secouer la tête. Tu es déjà en retard, pas besoin d’en faire plus.

Tu as fais de ton mieux pour arranger ta coupe, même si tu sais qu’avec le vent dehors, Alexis n’aura même pas l’occasion de profiter du résultat. Tu croise Alwine dans la cuisine et tu lui demande poliment, si elle peut arranger ton nœud papillon. Il n’est pas très symétrique et pas super droit, alors, autant profiter de ses doigts certainement plus doués que les tiens.
Tu descends jusqu’à ta chambre pour attraper les cadeaux pour Delphia, Alwine et Robin et les mettre sous le sapin dans le salon. Tu croise justement Robin à ce moment.

Pas touche avant minuit, compris ?

Tu lui souris avant de lui dire que la petite Aurora va craquer en le voyant comme ça. Tu passes ta veste noire et attache les boutons avant de tourner sur toi-même, Robin les pouces en l’air, alors que vous explosez de rire. Tu te reprends et t’excuses, encore toutes les dents dévoilées par ce sourire qui fend ta face en deux, tu es déjà en retard et tu dois aller retrouver Alexis. Tu fais un dernier détour par ta chambre, récupérer le bouquet de fleurs de lys blanches et de roses roses que tu comptes lui offrir.
Enfin tu sors de ton bungalow en direction du six, celui de ta chère et tendre.

Tu toques à la porte et c’est sur Joshua que tu tombes, tu le salut et lui demande quelques banalités, sachant que Lexi a du entendre ta voix et doit être entrain de se presser. Ta blonde fini par arriver et bien sûr, déjà qu’elle est magnifique en temps normal, là tu te demande si ce n’est pas un peu trop pour ton petit kokoro. Quand elle s’approche, tu l’embrasses, juste après lui avoir soufflé :

Tu es magnifique.

Délicatement tu lui glisse le bouquet entre les mains et lui conseille de peut-être le laisser ici, que le bal ne lui sera pas propice. Tu attends sagement qu’elle revienne, à côté de l’entrée, son colocataire A ayant fuit tu ne sais où. Quand elle revient tu lui souris tout en lui présentant ton bras.

Alors mademoiselle Lewis, êtes-vous prêtes à passer une soirée magique ?

Les yeux pétillants et complètement certains dans ton cas de passer une nuit démente, tu l’entraînes dans ta suite, en direction de la grande place.


© YAM for Prismver



Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Alexis W. Lewis
Pseudo du joueur : Lily
Autre(s) compte(s) ? : Songli, Wolfy, Lily † Niniels
Personnage sur l'avatar : Annabeth Chase (Percy Jackson) || Emma Stone

Féminin Âge / Classe ou Job : Personnel du CAMP ▬ 28 étés (01/08)
Messages : 1445
Hello my name isAlexis W. Lewis
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12675-i-can-see-it-this-one-moment-when-you-know-you-re-not-a-sad-story#176717 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9555-we-re-all-stories-in-the-end-make-it-a-good-one-eh#151617 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12119-i-try-to-picture-me-without-you https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9101-i-ll-be-the-watcher-of-the-eternal-flame

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: « Remember, with great power, comes great responsibility. »   « Remember, with great power, comes great responsibility. » 1400359500-clockSam 24 Déc 2016 - 14:58
christmas ball
Christmas, my child, is love in action. Every time we love, every time we give, it's Christmas. Δ Dale Evans

Paisible. Paupières closes, sourire serein, détente du corps, esprit apaisé. Alexis ne raffolait pas des fêtes de fin d’année mais en ce dernier mois 2016, c’était différent. Comme l’année passée, elle n’était pas retournée dans sa famille, choisissant de profiter des festivités de Prismver. Orest, absorbé par son avenir et son futur départ, n’allait pas être son cavalier mais la blonde ne le regrettait pas car son remplaçant n’était pas n’importe qui. Elle en riait toute seule sur son lit. Elle se sentait – et savait – stupide mais tout ce qu’elle accomplissait avec Orion lui apparaissait magique, excitant et unique. Alors un bal de Noël, pensez donc ! Elle avait achevé sa distribution de cadeaux le matin même, faisant promettre à chacun d’attendre le 25 pour les ouvrir, et elle était revenue à son bungalow pour se préparer. Mais elle était là, allongée sur son lit et non prête. Il faut dire qu’être à la bourre de manière quotidienne… et être avec quelqu’un qui a les mêmes problèmes, cela n’aidait pas.

Malgré tout, la blonde n’était pas si en retard que cela. Après une brève discutions par Skype pour souhaiter un bon réveillon à sa famille – cette connexion Internet était décidément mauvaise – et une pause méditative dans son lit – on peut appeler cela une sieste –, elle avait fini par s’activer. Nouvelle douche bien chaude et bienvenue ; petit temps de séchage pour ses cheveux ondulant sur ses épaules ; dernière vérification en tournant devant le miroir que sa robe blanche tombait correctement ; maquillage léger soulignant ses yeux gris et rougissant lèvres et pommettes. Elle était prête. Un petit coup d’œil à son horloge whovian : l’aiguille s’approchait dangereusement de Paul McGann. Elle nourrit Spidey, lui souhaitant un « joyeux noël » et s’occupant de lui un petit moment, ce qu'elle faisait de manière plus régulière à présent. Il est vrai que le LMS était redevenu son animal de compagnie et ce dernier semblait rassuré que sa maîtresse aille aussi bien pour qu'elle s'occupe de lui.

Elle s’arrêta en entendant la voix d’Orion en dehors du bungalow : il avait sûrement toqué… heureusement que Joshua était là. Elle dit au revoir à son lézard et sortit de sa chambre, après avoir rabattu sa capuche sur sa chevelure. En effet, sa longue robe de coton était ainsi munie et recouvrait bras et jambes, avec une doublure en voile, sur les avant-bras mais également à partir de la taille comme une traîne. Ses mains étant gantées de blanc, il n’y avait que son visage qu’elle laissait paraître. Si l’année passée, elle avait pris le parti d’une belle robe bleue mais en bustier et peu adaptée au climat, cette fois-ci, elle s’était préparée à affronter le froid qui allait se faire ressentir pendant le trajet jusqu’à la ville. Elle salua Joshua, lui souhaitant de profiter de la soirée et de passer le bonjour à Leann puis quitta le bungalow pour se retrouver devant Orion.

Elle souriait. Smoking noir avec un nœud papillon de même teinte, qui allait si bien avec sa sombre chevelure. Il était tout à fait classe dans ce costume – et elle aimait toujours autant les bowties – , mais Alexis voyait avant tout Orion. Son Orion. Avec ses yeux verts brillant comme l’univers et ce sourire sincère qui déclenchait toujours le sien. Ils s’embrassèrent tendrement alors qu’il la complimentait. Elle en rougit malgré elle, ripostant à son égard : « Tu te verrais, my sun and stars, comme je te vois… tu illumines cette galaxie. » L’étudiante en littérature ne pouvait pas faire un compliment simple, apparemment. Mais elle le pensait avec une telle sincérité que pour elle, cette vérité était simple. Elle admira les fleurs qu’Orion avait glissées entre ses doigts, huma le parfum de roses et lys mêlés puis sourit aux couleurs choisies. Elle le remercia et acquiesça sa remarque, emportant le bouquet à l’intérieur du bungalow. Après l’avoir plongé dans un vase d’eau, le laissant embaumer sa chambre, elle revint sur le pas de la porte où Ori l’attendait, croisant son bras avec le sien puis indiquant le chemin pour la ville de l’autre.

Elle répondit également en français avec le même enthousiasme : « À vos côtés, monsieur Petrichor, je le suis toujours. ». Car Orion aurait toujours ce pouvoir pour elle, même en l'absence des dons. Et puis... il y aurait toujours cette magie, la plus précieuse et ancienne : l'amour. La blonde allait si bien, souriant à cette balade nocturne et froide mais qu'elle ne ressentait pas comme telle. Son cœur réchauffant tout son corps et sa joie illuminant tout. Suivant les lumières et autres couples, ils aperçurent finalement le Grand Arbre qui témoignait d’autant plus de sa taille incroyable à cette distance. La D commenta alors qu’ils continuaient d’approcher de l'immense place recouverte de voile : « Il n’y a peut-être plus de magie sur cette île… mais s’il en reste quelque peu dans cet Arbre, je souhaite que quand on sera dessous… Elle ralentit sa marche, se tournant pleinement vers le brun pour finir : On se promette les plus belles aventures qui soient. »

Le Grand Arbre était souvent présenté comme un arbre à souhaits et tous les habitants le prenaient pour tel. La blonde appréciait le massif floral, qu’elle trouvait beau et impressionnant, mais également capable de cristalliser toutes les promesses. La seule qui l'importait vraiment à présent semblait être celle de s’épanouir avec Orion, sans pour autant vivre de manière tranquille et casanière. Même si la magie les avait quittés, elle souhaitait qu’ils gardent tous deux leur goût de l’extraordinaire, leur envie d’aventures. S’ils quittaient Prismver, elle s’était promis qu’ils voyageraient de par le monde. Avec ou sans TARDIS ! Et même ce soir-là, ils feraient tout pour que ce soit mémorable. Elle se perdit dans ses songes éveillés alors qu’ils atteignaient l’entrée du bal. Peut-être que Ruthel n’avait pas usé de magie mais de près, l’installation restait grandiose !

Elle prit le verre qu’on lui tendait et le renifla avec méfiance : il paraissait être un verre d’eau banal mais malgré son refus – « Non, merci. Je n’ai pas encore soif. Et toi, Ori ? » – elle finit par céder à l’insistance de l’élève gardien, ce dernier soulignant que c’était l’unique condition pour entrer. Elle le but cul-sec tel un médicament – il avait bien un drôle d’arrière-goût –, et haussa les épaules pour témoigner à Orion qu’ils verraient bien s’ils finiraient en dragon d’ici la fin de la nuit ou non. Même si créer la panique comme le suppléant des E à Disney n'était pas prévu à son programme... Ils pensaient entrer mais il y avait de nouveau une étape. Si cela finissait en épreuves du troisième étage de Poudlard, la blonde finirait par croire son petit-copain quand il lui assurait que Prismver en était la version des années 2000. Elle pouffa toute seule en voyant les deux panneaux – GUERRIER et TAPETTE –, glissant à Ori : « C’est moi ou on a l’impression que Gautier a aidé à organiser le bal ? ». C’était bien son style. Sans pour autant se démonter, la blonde ne fit même pas mine d’hésiter sur son choix. Ils étaient des warriors, il n’y avait pas à tergiverser !
24 december 2016 Δ Orixis Δ © GASMASK



_______________________

— She ran away in her sleep
When she was just a girl She expected the world But it flew away from her reach And the bullets catch in her teeth Life goes on, it gets so heavy The wheel breaks the butterfly Every tear a waterfall In the night the stormy night she'll close her eyes In the night the stormy night away she'd fly And dreams of paradise × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Remember, with great power, comes great responsibility. »   « Remember, with great power, comes great responsibility. » 1400359500-clockMar 21 Fév 2017 - 18:03









My sun and stars.
C’était beau et à la fois un peu ironique avec ton prénom de constellation, pourtant ça te fit légèrement rougir, le compliment te touchais. En fait, tout ce que pouvait dire Lexi te touchais, le cœur et jusqu’à l’âme même. Le temps semble toujours se mettre sur pause avec elle, enfin qu’un simple instant, parce que le trois quart du temps il passe bien trop vite à ses côtés. Une part de toi espère ne jamais en être comblé, ainsi cela assure plus ou moins vos retrouvailles dans une future vie. Ses mots en Français te fond frissonner, tu n’attends pas qu’elle s’en rende compte et tu l’entraînes à ta suite vers la Grande Place.

Le trajet est assez rapide et se fait dans un léger silence. Tu n’as pas spécialement froid, les hivers sont bien plus rudes de là où tu viens, mais tu aimes bien marcher près d’elle sans un mot. Parce qu’il n’y a pas besoin de phrase entre vous. Les gestes, les regards et même les soupires veulent tout dires. Le Grand Arbre se dessine assez rapidement et Alexis fait une remarque alors que vous continuiez de progresser.
Ta main se resserre autour de la sienne.

Je ne crois pas qu’il n’y ait plus de magie ici.

Doucement tu te penches en avant et capture de tes lèvres les siennes. Cela voulait dire plus que oui, c’était la réponse d’une promesse, c’était la confirmation de ce qu’elle espérait et que d’une certaine façon, toi aussi tu souhaitais. Pourtant, en te détachant, tu préféras préciser, malgré que les choses te semblent pourtant si claires.

C’est promis.

Vous reprenez votre marche.
Tu restais légèrement bouche bée devant l’installation que Ruthel avait mis en place. Un coup d’œil à ta petite amie, suivie d’un clin d’œil, comme pour confirmer tes dirent de tout à l’heure, même si tu pensais à une magie plus originelle à la base.
Elle est encore là, tout près.
Le verre d’eaux.
Alexis semble perplexe et tu l’as comprends, en bonne Ne-Yorkaise qu’elle est, qu’elle le soit un petit peu face à cette approche si étrange ? Pourtant tu essayes de la rassurer et avant cela tu engloutis le verre, sachant avoir lu deux trois choses par rapport à l’eau et à la disparition des pouvoirs sur l’intranet.

Tu sais, je ne pense que quelqu’un cherche à nous tuer ou quelque chose du genre, bois sans crainte.

Tu pensais entrer dans la fête de suite Orion, mais non, avant tu es confronter à deux panneaux assez… évocateurs. Un grand sourire étire tes lèvres alors que Lexi pouffe de rire, sa remarque déclenche ton propre rire.

C’est bizarre, mais ça ne m’étonnerais pas le moins du monde.

C’est ainsi que vous avez suivit le chemin des GUERRIERS et que vous vous êtes retrouvés dans cette petite pièces pas bien grande, avec une table et un bocal pleins de bonbons. Il faut en prendre un à priori. Tu en saisi un, près à commencer le premier, presque certain que contrairement à l’eau, eux, ils auront un effet bien à la con. Le tiens est orange, tout naturellement.

J’ai comme l’impression qu’on va débouler au Pays des Merveilles sous peu…

D’un mouvement de tête tu désignes la sortie qui donne sur le bal et croque la seconde d’après dans le bonbon. Tu le mâchouilles Ori, il colle un peu, mais il n’a pas un goût étrange, sauf que c’est de la mandarine on dirait bien, au lieu de l’orange traditionnelle. Tout te semble normal jusqu’à ce que tu voies les yeux de Lexi s’ouvrirent comme deux soucoupes en fixant le haut de ton crâne, avant de se mettre à rire.
Tu espères vraiment qu’un champignon ne t’a pas poussé au milieu de la tête, t’aurais l’air fin avec ça… mais ce qui t’attends est peut-être bien pire. Tu tires sur tes mèches naturellement brunes pour découvrir qu’elles ont virées au vert.
Un vert qui se voit de loin, un peu vaseux… OH MY FUCKING GOD.
Tes yeux se baissent sur ta petite amie, un sourire rieur prend place sur ton visage.

Ouais, c’est ça, rigole, t’es même pas cap de manger le tiens !

Tu sais comment elle est mieux que personne et tu sais donc qu’elle ne pourra pas résister à ce défis complètement niais que tu viens de lui lancer. On espère juste que ce n'est pas Merlin qui est entrain de déteindre sur toi Orion, ça deviendrait un peu flippant.


© YAM for Prismver



Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Alexis W. Lewis
Pseudo du joueur : Lily
Autre(s) compte(s) ? : Songli, Wolfy, Lily † Niniels
Personnage sur l'avatar : Annabeth Chase (Percy Jackson) || Emma Stone

Féminin Âge / Classe ou Job : Personnel du CAMP ▬ 28 étés (01/08)
Messages : 1445
Hello my name isAlexis W. Lewis
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12675-i-can-see-it-this-one-moment-when-you-know-you-re-not-a-sad-story#176717 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9555-we-re-all-stories-in-the-end-make-it-a-good-one-eh#151617 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12119-i-try-to-picture-me-without-you https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9101-i-ll-be-the-watcher-of-the-eternal-flame

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: « Remember, with great power, comes great responsibility. »   « Remember, with great power, comes great responsibility. » 1400359500-clockSam 4 Mar 2017 - 17:20
Hrp : Le défi de noël par Vladimir est fait. Je suis tellement gênée par/pour Lexi >>

christmas ball
I'm gonna keep All these promises And you're gonna see I want all of it Shout it to the northern lights. Δ Handsome Ghost (Promises)

Promesses. Elle ne se savait pas la plus douée pour cela mais elle le souhaitait ardemment à présent. Elle avait tellement promis. Promis de faire des efforts. Promis d’aller mieux. Promis de devenir quelqu’un de bien. Elle se forçait moins à présent, c’est vrai. Elle avait encore des doutes – elle en aurait toujours – mais elle se laissait plus facilement aller. À la sérénité, à la liberté… à la joie. Grâce à tous ses proches, à tous les jaunes, mais surtout grâce à Orion. Et il promettait lui aussi. Elle n’était pas seule. Elle lui sourit et ne cessa que pour l’embrasser en retour. Gardant sa main dans la sienne quand ils reprirent leur marche. Elle ne fit pas confiance au verre malgré l’attitude d’Orion. Elle savait qu’à Prismver, une potion est si vite arrivée… et depuis fin mars, elle n’aimait pas les potions. Elle s’exécuta malgré tout, se laissant comme toujours entraîner par Orion et ils continuèrent.

L’entendre parler du Pays des Merveilles fit sourire la blonde. Se faire surnommer Alice, étant aussi blonde et curieuse, l’avait toujours flatée. Puis il avait bien fallu qu’elle tombe amoureuse d’un homme traversant les miroirs. Et ce soir, s'ils avaient lu « drink me » sur leur verre et « eat me » sur les bonbons (et non « pick one »), ça ne l’aurait pas étonnée le moins du monde. Orion en prit un – sans surprise – de couleur orange et Alexis de couleur verte. De toute manière, elle n’avait jamais été de ceux à toujours vouloir le bonbon rose à la fraise… Elle le glissa dans un petit pli de sa robe qui faisait office de mini-poche : elle n’en avait pas envie pour le moment, observant juste Ori machouiller le sien. Elle avait toujours été étonnée de sa capacité à prendre les choses telles qu’elles sont, sans crainte. Les sourcils blonds cendrés se soulevèrent subitement alors que les iris gris semblaient plus grands. Elle ne lâcha pas un mot, restant bouché bée. Mais bientôt, elle fut si amusée qu’elle se mit à rire sans retenue, relevant à peine un doigt moqueur dans sa direction, bien trop pliée pour soutenir son regard surpris.

« Hahaha ! Je te laisse choisir : Joker ou Green Goblin comme nouveau surnom ? Enfin… Le deuxième irait mieux, non ? » Son petit clin d’œil calma à peine son fou rire alors que son copain brun avait viré vert. Il la provoqua et elle ne le fit pas attendre, se calmant un peu : elle ne refusait pas les défis. (Elle devait avoir l’habitude depuis que Merlin s’était mis en tête de lui en donner un par semaine ou presque.) Elle sortit le bonbon vert – qu’elle compara à la chevelure, de nouveau hilare –, le déballa et le jugea un temps avant de l’enfourner dans sa bouche. Elle s’attendait à de la pomme mais c’était à la menthe. Elle fronça le nez : elle n’aimait pas ça. Tellement pas que même son dentifrice avait d'autres feuilles à sa composition. Alors qu’elle finissait le bonbon, elle tira sur ses mèches tout aussi blondes. Elle fit un tour sur elle-même, faisant voleter sa robe en coton et tulle, interrogeant du regard Orion sur ce qui avait pu changer chez elle. La D finit par hausser les épaules mais s’arrêta de nouveau.

La salle suivante et sûrement principale était immense. Même avec toute la patience du monde, elle n’était pas sûre que Shun aurait pu rendre leur TARDIS aussi spacieux. Elle leva ses yeux vers les étoiles – réelles ou artificielles, en tous cas, brillantes et belles – du ciel sombre qui les recouvrait de tout la haut. Il se mêlait aux branches fleuries et éclairées du Grand Arbre qui trônait au centre. De nombreux élèves et étudiants admiraient déjà l'endroit, quand ils ne dansaient pas déjà. D’autres profitaient des boissons et amuse-gueules qui semblaient, cette année encore, des plus variés. Si ce bal était le dernier, le directeur avait fait en sorte que ce soit un bouquet final des plus grandioses. Elle sourit à Orion, serrant un peu plus fort sa main dans la sienne, heureuse devant tout ceci. Il y avait déjà toute une foule dont elle ignorait l'existence de la moitié ; déjà trop de bruit de conversations futiles ; le DJ et elle ne partageait pas les mêmes goûts musicaux ; ce bonbon, bon sang, laissait une bonne haleine mais une acidité désagréable au palais ; mais Orion était là et, comme quand ils étaient des enfants, elle savait qu’elle saurait s’amuser.

Elle remarqua quelques têtes connues dont Chan et Vladimir qui formait un beau couple. Enfin… elle le supposait vu qu’ils souriaient et étaient fringués d’un bel ensemble. Elle les pointa du menton à Orion, voulant lui demander s'il voulait aller les saluer. (Elle avait appris auprès des jaunes extravertis que c'était de bon goût.) « Vladimir est presque plus beau que toi. » Elle fronça les sourcils tout en ouvrant plus grands les yeux – ce qui n’est pas des plus aisés et lui donnait un regard inquiétant – relevant sa main devant sa bouche. *Pourquoi j’ai dis ça, moi ?* Elle voulut se reprendre : « Je veux dire… Tu es parfait – ne doutes jamais de ça – mais il est quand même pas mal aussi… Vous faites la paire quoi… Et puis… Doctor Who. Tous ses trucs Doctor Who. Si j’avais pas la mienne, je lui piquerai son écharpe. Et il a encore sa belle chevelure brune, lui… Et puis le côté borgne, c’est tellement pirate. Et qui n’aime pas les pirates ? Moi, je les adore personnellement. Tu m’as bien vu avec Mr Endor l’autre jour ? Si ce n’était pas si mal vu de nos jours, je deviendrai aussi une…  BON SANG POURQUOI JE DIS TOUT ÇA ? » Elle avait haussé le ton d’elle-même, n’arrivant plus à retenir la logorrhée. Elle se sentait ridicule et honteuse… surtout que tout ce qu’elle lui avait dit semblait s'être téléporté de ses neurones à ses lèvres, sans passer par la case décision.

Et puis elle posa une hypothèse et la testa : « Je t’ai dis que j’avais fait mon habit toute seule mais Destiny et Leann m’ont aidé. Je suis une grosse merde en couture, faut pas abuser… Donc elles savent. » Elle ferma un temps les yeux. Elle avait ordonné à son cerveau de ne rien dire à ce propos. Sa langue s’était empressée de le dire, comme une vilaine rapporteuse. Il n’allait pas falloir trop l’interroger dans les heures qui allaient suivre… Sinon, elle avouerait tout... et pas mal, n'importe quoi. Elle releva les paupières, prenant Orion dans ses bras, jouant avec ses mèches vertes entre ses doigts. « Désolée… Le bonbon vert me rend honnête et ce ne sera pas toujours agréable. Enfin… le plus important à savoir c’est que je t’aime. Petite pause alors qu’elle tira sur le tissu de son épaule. Et que ce tissu tient bien chaud mais gratte quelque peu. Vivement que je l'enlève. » Elle rit toute seule, secouant la tête en appuyant sa main contre son front. C’était risible, elle en convenait. Elle espérait ardemment ne pas penser et donc dire trop de conneries. Et surtout qu’elle ne blesserait personne par ses mots, encore plus aventureux que d’habitude.
24 december 2016 Δ Orixis Δ © GASMASK



_______________________

— She ran away in her sleep
When she was just a girl She expected the world But it flew away from her reach And the bullets catch in her teeth Life goes on, it gets so heavy The wheel breaks the butterfly Every tear a waterfall In the night the stormy night she'll close her eyes In the night the stormy night away she'd fly And dreams of paradise × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Remember, with great power, comes great responsibility. »   « Remember, with great power, comes great responsibility. » 1400359500-clockMer 26 Avr 2017 - 17:23









Green Goblin ?
Elle avait malheureusement raison Orion, tu es bien plus proche de cet abruti que du Joker, pourtant tu savais que si tu croisais Colton et qu’il arrivait a mettre la main sur un rouge à lèvre rouge… tu étais fini.
Enfin bref. Tu provoques Alexis, tu l’as mets au défis de manger le siens. Comme tu t’y attendais elle le fait, mais avant elle compare ta nouvelle couleur de cheveux à celle de l’emballage de son bonbon. La blonde fait une drôle de tête quand elle met le bonbon dans sa bouche. Il doit avoir un goût qu’elle n’apprécie pas et tu parierais sur la menthe. Tu attendez avec impatiente tout de même guettant le moment où quelque chose allait changer, sauf qu’il ne se passa rien.
Que dalle.
Tu étais déçus.

Non mais c’est quoi cette arnaque ? Prends-en un autre !

Tu ne pu en saisir un de plus, Lexi t’entraîna vers la seconde salle et tout comme elle, tu marquas un temps d’arrêt. Pendant un instant tu admiras la beauté du lieu, c’était une fois de plus magnifique, surtout quand on sait que la magie à foutu le camps, mais alors comment…
Ta réflexion est coupée par la main d’Alexis qui se resserre autour de la tienne. Baissant les yeux vers elle, tu rencontres son sourire et le lui rends, aussi heureux qu’elle d’être là, au moins une dernière fois. Tu fais quelques pas avant qu’elle ne t’arrêtes et te montre d’un mouvement du menton Chan et Vladimir. Doucement tu pivotes, prêts à aller vers eux les saluer et c’est le moment qu’à choisi Alexis pour t’achever.

Au début tu voulais croire que tu n’avais pas bien compris, pourtant tu ne pouvais le nier. Tes yeux écarquillés voyaient l’étrange réaction de ta petite amie, qui semblait aussi surprise que toi de ce qu’elle disait. Plus ça allait et plus ça empiré. Tu gobais les moches de stupeurs et quand elle a mis Monsieur Endor sur le plateau, c’est le moment où tu t’es dis que ça allait trop loin, même pour toi.
Tu te redresses Orion et prends une attitude un peu plus sérieuse. Tu te demande vraiment ce qu’il lui prends de te dire tout ça, elle n’aurait quand même pas pu en parler plus tard, dans un autre moment… ailleurs et pas maintenant quoi ?! Soudainement elle se met à crier. Un de tes sourcils se haussent. Elle ne le contrôle pas ? Tu croises par automatisme tes bras sur ta poitrine, attendant, réfléchissant… Soudainement elle te parle de sa robe et… ok. Ok. Destiny et Leann savent. Tu as comme une boule qui se forme dans le ventre, mais en même temps Destiny et Leann tu t’en fou, c’est Vlad qui… raah et s’il avait raison depuis le début, si les blagues douteuses étaient pas si douteuses que ça et…
Elle te prends dans ses bras, attrapant du bout de ses doigts tes nouveaux cheveux verts. Tu restes interdits, tu ne t’y attendais pas. Le bonbon. Mais oui le bonbon ! Quel con ce bonbon ! Une part de toi se détends et est soulagé, tu la serres dans tes bras. Tes lèvres forment un petit sourire alors qu’elle te dis qu’elle t’aime et elles se posent sur son front. Ton regard et redevenu plus joueur.

Je me ferais un plaisir de te la retirer, mais attends encore un peu s’il te plaît.

Tu ris. Ça va mieux, mais tu préfères ne pas aller voir de suite Vladimir et Chan, qui que ce soit d’autre en fait, alors tu l’entraîne sur la piste de danse. Tu décides Orion, que c’est le moment de prouver si oui ou non les cours avec Robin ont portés leur fruits. Tu pars quand même tranquille, rien de trop fantasque pour le moment… ça fait déjà une minutes et tu n’as éborgnés personnes et les pieds d’Alexis ne sont pas entrain de se vider de leur sang, donc, ça va.

N’empêche que, je vais devoir te prouver que je suis cent fois mieux que Vlad et ne prend pas cet air, je dois te le prouver au moins cent fois pour être sûr que plus jamais tu ne me sortiras un truc pareil. Tu te rapproche un peu plus, toujours sans lui écraser les pieds, ce qui relèves du miracle. Parce que oui, ça m’a rendu furieusement jaloux.

Effectivement tu l’as toujours un peu en travers, mais c’est plus ton ami que tu as envie d’enterrer vivant que ta petite amie… quoique le bonbon serait aussi un bon deal. Tu t’apprêtais à ajouter quelque chose, mais c’était avant que la musique de fond se coupe et que Loïs Prismver prenne le micro. Elle ne semble pas enjouée à l’idée de faire son annonce, enfin c’est comme cela que tu le perçoit dans sa voix. Les mots qu’elle dit te laisses sur… et bien sur le cul Orion. Comme un espèce de réflexe tu touches ton plexus et tu te tournes vers Alexis. Tu es presque sûr d’être heureux, mais tu ne sais pas si c’est parce que l’école ne ferme pas, parce que tu as retrouver ton don ou pour carrément autre chose, mais tu es heureux.
Et tu l’embrasses.
Sans la prévenir avant, un petit sourire étirant tes lèvres que tu posent sur les siennes et c’est probablement cela qui te rends heureux, c’est l’idée même d’être là, avec elle, quoiqu’il puisse bien arriver.


© YAM for Prismver



Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Alexis W. Lewis
Pseudo du joueur : Lily
Autre(s) compte(s) ? : Songli, Wolfy, Lily † Niniels
Personnage sur l'avatar : Annabeth Chase (Percy Jackson) || Emma Stone

Féminin Âge / Classe ou Job : Personnel du CAMP ▬ 28 étés (01/08)
Messages : 1445
Hello my name isAlexis W. Lewis
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12675-i-can-see-it-this-one-moment-when-you-know-you-re-not-a-sad-story#176717 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9555-we-re-all-stories-in-the-end-make-it-a-good-one-eh#151617 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12119-i-try-to-picture-me-without-you https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9101-i-ll-be-the-watcher-of-the-eternal-flame

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: « Remember, with great power, comes great responsibility. »   « Remember, with great power, comes great responsibility. » 1400359500-clockDim 21 Mai 2017 - 13:56
Oh, chrismtas ball, save us all,
tell me life is beautiful
Orixis
I don't care what you think / As long as it's about me / The best of us can find happiness, in misery. Δ Fall Out Boy (I Don't Care)

Liberté. D’être ce qu’elle voulait, de faire ce qui lui plait, de dire ce qu’elle ressentait. Petite tornade d’émotions, toute en spontanéité et encore plus ce soir, après avoir obtenue un bonbon rempli d’un substitut de Veritaserum. Avec Orion à ses côtés et en cette fin d’année, ils redevenaient des enfants. Capables de se défier et de protester – quel mauvais perdant à qui elle avait tiré la langue – ; capable de refaire le monde et de le défaire aussi facilement – que ce soit voulu ou non – mais les erreurs n’étaient plus des regrets. Et puis elle l’avait pris dans ses bras. Il n’y avait que cela qui comptait en vrai. Qu’il soit là et elle aussi. Qu’importe Vlad, même si elle souriait malgré elle. Qu’importe cette robe, même si elle la démangeait encore. Qu’importe même ce bal : il était là et elle aussi. Et dans ses yeux gris brillait l’amour sincère qui n’a pas besoin de mots pour se faire connaître. Et en les plongeant dans ses yeux verts, elle était certaine qu’il l’avait compris. Elle éclata de rire et lui avec elle : ce n’était pas encore le moment mais cela l’amusait d’avance.

Vivement la suite… mais il fallait attendre encore un peu.

Et elle se laissa guider, petite princesse qui n’en avait jamais eu l’allure, au mieux la chevelure, par son prince de toujours. Un puis deux puis trois tours. Ils dansaient doucement, paisiblement. Prudemment aussi. Si Lexi aimait danser, elle n’avait jamais vraiment été une maîtresse de cet art et c’était de même pour son brun. Bien que… elle l’observait un peu, en rougissait peut-être : il s’en sortait mieux que dans ses souvenirs. Alors elle s’appliquait aussi. Et dans la fluidité des gestes, il y avait la vigilance pour s’assurer que l’autre en sorte indemne. Elle était pleinement avec lui et lui avec elle, c’était peut-être pour cela qu’elle capta son hésitation. Et pas seulement celle concernant ses pas. Elle leva ses yeux vers lui, plissant légèrement les paupières comme pour lire en lui, comme elle le faisait avec ses machines. Elle pensa et dit d’un même coup « Qu’est-ce qui te tracasse ? » avant de secouer la tête et de lever les yeux au ciel à sa réponse. Elle le regarda de nouveau, un fin sourire aux lèvres. Il n’avait rien à prouver… mais s’il insistait – ha ! – elle ne protesterait pas. Quelle gamine.

Elle ne put s’empêcher de se mordre la lèvre inférieure avant de l’étirer dans un large sourire. Il se rapprochait, elle fit de même, sa tête reposant sur son épaule près de son oreille. Quelques pas et… « Mon Ori se fait jaloux… eh bien, tu sais ce que c’est mainten… » Elle était prête à aller au bout de sa pensée quand ils se tournèrent d’un bel ensemble vers la jeune sorcière Prismver qui n’avait rien de jeune en réalité. Ils se regardèrent suite à l’annonce, agités par ces nouvelles et prêts – malgré l’annonce de Loïs – à passer une très bonne soirée. Prismver ne fermant pas, c’était tout l’univers de la blonde qui restait en place… avec ses problèmes certes, mais aussi tous ses avantages et son semblant de stabilité. Et puis… et puis il y avait la magie. C’était donc ça, ce picotement à l’arrière de son crâne ; ces mots qui voletaient jusqu’à elle sans venir d’un des convives en particulier ; cette impression d’être plus connectée à son environnement… Connectée oui. Elle avait affirmé sa joie de ne plus avoir le poids de son don depuis novembre mais en réalité, maintenant elle s’en rendait compte, cela lui avait manqué.

« Je me sens tellement bien si tu sav… » De nouveau, elle ne finit pas sa phrase, coupée par son baiser, se laissant happer par lui. Oui, elle se sentait bien. Pleinement présente, ancrée dans le sol et la réalité. Elle chérissait cette instant et gravait ce souvenir dans toutes ses cellules : car cela importait. Elle avait pris cette habitude depuis mai 2016 : même si tout allait toujours trop vite dans sa tête et son cœur, elle s’accordait une demi-seconde de vide, de plein, d’un elle-ne-savait-trop-quoi qui était fort et simple à la fois. *Vivante.* Le moment resterait en elle et elle savait qu’elle pourrait toujours s’appuyer dessus pour sourire demain. Comme des petites pierres de joie qui bâtissaient la maison d’un futur épanoui. Et stable. Elle ne savait pas comment elle avait pu chuter autant l’année précédente mais elle s’était relevée, elle avait avancée. Et elle allait bien. Elle avait enfin ouvert les bras à ce bonheur et elle en profitait pleinement, redevenant l’enfant qu’elle avait oublié d’être.

La musique avait repris alors que leurs visages s’écartaient doucement, mais leurs regards étaient toujours connectés. La fusion jamais ne cesserait. Elle lui serrait les mains avec affection et il y eut encore un petit arrêt où ils semblaient seuls dans cette salle si remplie. Mais l’hyperactivité était là, agitant ses doigts, ses mains, ses épaules, sa tête, son regard, ses jambes, ses pieds… Tout en fait. Elle ne tenait plus en place : elle voulait faire des choses. Elle voulait qu’ils fassent des choses ensemble. Là, maintenant, tout de suite. Elle jeta un coup d’œil autour d’elle puis sourit. Un sourire qui faisait plaisir à voir car il était immense. Mais un sourire qui appelait aussi à la prudence. Qu’avait-elle en tête ? Il n’y eut pas à attendre longtemps pour le savoir, la vérité se dévoilant chez elle sans la moindre barrière. « J’en ai marre de cette musique. Il faut que ça bouge plus. Il faut que ce soit cool. » Elle avait parlé un peu bas mais avec beaucoup d’assurance et était allée tout droit devant le DJ, sans même vérifier si Orion la suivait ou non.

Elle leva la main rapidement, un salut vulcain d’une demi-seconde tout au plus, car ce mec ne méritait pas à ses yeux du respect vu sa playlist – ça c’est fait – et lui dit de but en blanc « Hello. Tu n'as pas de la bonne musique, hum ? » Sans prêter attention à la mine décontenancée du blondinet, elle passa derrière la table où platines, ordinateurs et maintes fils trônaient. Elle fouilla parmi les pochettes et sourit « Ah bah si… Tu as bien des trucs cool ! ... Faut pas se cacher derrière du mainstream comme ça, tu sais. Tu te fais du mal. » Elle changea la disposition des disques, lui tendant la pochette vide avant de lui tapoter l’épaule avec un semblant de condescendance. Elle inspira, fébrile à l’idée mais surtout excitée. Elle fit un geste de l’index sur les platines et enclencha son don dans un murmure rebelle « Éclatez-vous. » La musique rock débuta, amplifia, résonna. Les haut-parleurs avaient aussi l’intention de s’amuser. Elle fit un coucou à Orion, pas du tout coupable ou désolée d’avoir ainsi débarqué, bien au contraire. Aux autres, elle sourit d’un air ironique, faisant un petit salut de l’index et majeur à ceux qui la jugeaient… Oui, parce que certains aimaient bien la musique précédente. Mais elle les ignora grandement, chantonnant à Orion « Dance, dance ; we're falling apart to half time ; dance, dance~ » alors qu’elle commençait effectivement à danser de nouveau, de manière beaucoup plus libre et désordonnée. Elle ne savait pas tout à fait ce qu’il allait se passer dans cette soirée – même si elle avait déjà de très bonnes idées – mais elle avait la ferme intention d’en profiter. Et personne ne l’en empêcherait.


24 december 2016 Δ Orixis Δ ©️ GASMASK



_______________________

— She ran away in her sleep
When she was just a girl She expected the world But it flew away from her reach And the bullets catch in her teeth Life goes on, it gets so heavy The wheel breaks the butterfly Every tear a waterfall In the night the stormy night she'll close her eyes In the night the stormy night away she'd fly And dreams of paradise × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « Remember, with great power, comes great responsibility. »   « Remember, with great power, comes great responsibility. » 1400359500-clockMer 23 Aoû 2017 - 23:08









Tu n’es pas certain, mais tu mettrais ta main à couper qu’elle allait te parler de Joy et peut-être même de Luna quand elle te dit que maintenant tu sais ce que ça fait. Tu remercie intérieurement Loïs, parce que tu ne veux pas avoir cette conversation avec elle. Pour toi Orion, il n’y a toujours eu qu’elle et il n’y aura qu’elle, quoi qu’il arrive. Tu sais aussi que la jalousie a du bon a petite dose, alors tu laisses aller et écoute la jeune sorcière, pas si jeune que ça à en croire les rumeurs.
Les dons sont de retour.
C’est une étrange sensation, mais tu es heureux, soulagé même. Tes yeux se braquent vers Alexis et tu ressens encore plus de joie, elle commence une phrase, elle dit qu’elle se sent bien et tu ne la laisse pas finir. La coupant par un doux baiser. Chaud et emplie de passion.

La musique reprend doucement à l’instant où tu libère ses lèvres et reprend ton souffle, le regard toujours connecté au siens. Tu refais le monde entier et en créer d’autres encore quand tu plonges dans le gris de ses yeux. Il se passe toujours quelque chose que tu n’expliques pas et à laquelle tu ne veux pas la moindre explication. Lexi tu veux l’aimer sans être capable d’exprimer à quel point et comment tu l’aimes. Tu sais que c’est bien au-delà de beaucoup et qu’à la fois ça ne sera jamais trop.
Ses mains se serrent et se desserre autour de tes doigts, les siens s’agitent, son regard avec et un sourire taquin né à la commissure de ses lèvres. Tu le sais avant même qu’elle ne bouge, tu le sais parce que tu l’aime et tu la connais presque mieux que toi-même. Tu aimes cette âme d’enfant en elle, celle qui tout de suite est entrain de prendre le contrôle et qui va faire faire un truc démesurée à la Alexis introvertie que les autres connaissent si bien.

La musique. Tiens ! Tu relèves instinctivement la tête en direction du DJ Orion. Hum. Tu es plutôt d’accord avec elle, de toute façon ce n’est pas toi qui allait la retenir, loin de là. Un sourire presque aussi grand que le siens était entrain de s’étendre sur ton visage.
Soudainement elle s’éloigne et s’en va en direction du DJ, tu la suit prudemment, mais la laisse totalement faire. Sa t’amuse de la voir ainsi et tu veux surtout l’entendre se plaindre auprès de ce pauvre garçon qui n’a rien demandé. Tu veux te souvenir de chaque moment en sa présence avec précision, comme si demain tu pouvais la perdre de façon définitive.
Tu pouffe de rire en voyant le salut vulcain express, tu sais Orion, mieux que quiconque, que dans quelque secondes ça va déménager sévèrement. Les répliques qui fusent rendent ton sourire carnassier et parce que t’es réputé pour être un gars sympa, tu lèves un pouce en direction du pauvre rouquin. T’inquiète pas bro’, en vrai elle mort pas.

Tu as reconnu rapidement le morceau et commença à bouger maladroitement, parce que sans ce mentir Orion, tu ne sais pas danser. Alexis te salut et tu lui rends son signe suivie d’un petit clin d’œil. Pourtant pendant un court instant tu fixes certaines personnes, notamment ceux qui ce plaignent et ton sourire s’éclipse avant de revenir au galop quand Lexi est de nouveau près de toi. Tu chantonnes avec elle, te fichant de la façon dont tu peux bien bouger, tu sais que c’est un poil catastrophique, mais heureusement ton chant est bon.
Plusieurs chansons passent avant que délicatement tu touches le bras de ta petite amie. De te main gauche tu tire sur ton nœud papillon et en faisant la moue tu souffles :

Lexi, je crèves de chaud…

Tu n’en dis pas plus, tu te contente juste d’un regard malicieux avec un sourire assortie. Tu n’as pas besoin d’espérer qu’elle comprenne, tu sais que c’est déjà le cas. Tu plonges ta main droite dans la poche de ton bas de costume et en sort l’objet qu’il manque à la tenue de soirée blanche que porte Alexis. Tu essaye d’être le plus discret possible Orion, mais c’est compliqué, t’es un peu une pile électrique dans ce genre de situation. Lentement tu défais le bow-tie et le glisse dans la poche vide de ton pantalon. Tu ouvre le haut de ta chemise, on voit clairement ce qu’il y a dessous, tu jettes un regard à Lexi, fier comme un gardon.

Ça le fait trop non ?

Puis tu capte le regard du DJ et tu lui fait un signe chuuuuuut en posant un doigt devant tes lèvres. Tu t’actives Orion, retirant tes chaussures, la veste de ton costumes, puis la chemise et enfin le bas où tu récupères un masque dans la poche gauche. Tu plis tout bien en une pile que tu déposes non loin du DJ à qui tu fais comprendre en un regard que si il manque un truc quand tu reviens, il en payera le prix, tu te tourne ensuite vers Alexis. Ravissante comme tout dans son costume.
On ne peut pas dire que t’es à deux doigts de fondre Orion, t’as déjà fondu il y a longtemps, mais à chaque fois c’est comme un coup au cœur, un truc qui te rappelle que la vie c’est beau et c’est bien, surtout avec elle à tes côtés.
Tu enfile partiellement ton masque tout en t’approchant d’elle. Tu masque ta récente touffe verdâtre. Ta main se glisse dans la sienne et d’un regard tu lui demande si elle est prête avant d’abaisser ton masque totalement. Tu trépigne comme un enfant et juste avant de te lancer tu fais un signe de la main au DJ, pourquoi ? Tu ne le sais pas, en espérant qu’il soit discret peut-être. N’empêche qu’au moment même où vous vous élancez dans la foule, le vieux theme song de Spider-man se lance et tu souris plus que jamais Orion, à Alexis, au DJ et à toi-même avant de te mettre à dandiner dans ton costume de l’homme araignée.




© YAM for Prismver



Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Alexis W. Lewis
Pseudo du joueur : Lily
Autre(s) compte(s) ? : Songli, Wolfy, Lily † Niniels
Personnage sur l'avatar : Annabeth Chase (Percy Jackson) || Emma Stone

Féminin Âge / Classe ou Job : Personnel du CAMP ▬ 28 étés (01/08)
Messages : 1445
Hello my name isAlexis W. Lewis
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12675-i-can-see-it-this-one-moment-when-you-know-you-re-not-a-sad-story#176717 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9555-we-re-all-stories-in-the-end-make-it-a-good-one-eh#151617 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12119-i-try-to-picture-me-without-you https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9101-i-ll-be-the-watcher-of-the-eternal-flame

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: « Remember, with great power, comes great responsibility. »   « Remember, with great power, comes great responsibility. » 1400359500-clockVen 17 Nov 2017 - 11:32

❝ this christmas,
is ours . ❞
- orixis -
And I say it today of all days to remind us that time is luck. So don't waste it living someone else's life, make yours count for something. Fight for what matters to you, no matter what. Because even if you fall short, what better way is there to live?
Danse. Accélération de la cadence, mouvements pleins d’impatience, rotations tout en confiance… Le brun et la blonde ne dansaient pas bien. Mais ils n’en avaient cure et ils y allaient à fond, se libérant des jugements pour se concentrer uniquement sur leur “folie à deux”. Sur les mélodies de Fall Out Boy qui continuaient de pulser aux enceintes. Les paroles étaient reprises en écho - et pas seulement par eux, c’était bienheureux - et Alexis chantait moins fort pour laisser son copain prendre plus de terrain. “J’adore quand tu chantes ! ” lui sourit-elle sincèrement, n’ayant pas attendu d’être honnête magiquement pour le complimenter sur sa voix. Et encore, tu n’as pas ta batterie ! Tout le monde serait encore plus ambiancé, comme à la dernière fête des D !” qu’elle précisa, non pour le faire encore plus rougir mais juste pour exprimer sa vérité. Elle aimait Orion et avait trouvé mille choses pour l’admirer. Le don en musique n’en était qu’une parmi tant d’autres…

Ils s’arrêtèrent cependant de remuer, la chaleur calmant leurs ardeurs. Il était peut-être temps de passer à la Phase Deux. Regards de malice que le couple se glissa, pas un mot échangé car il n’en fallait pas. Elle remercia Orion en prenant ce qui lui tendait tout droit sorti de sa poche et commença, comme lui, à se changer non loin du DJ. Ce dernier les avaient remarqué - pas prêt d’oublier la blonde de tout à l’heure - mais garda le secret, continuant de gérer les platines. Alexis regarda avec des yeux plus gourmands que curieux le torse recouvert de rouge et bleu de son petit ami, révélé sous le veston, glissant vivement sur la matière élastique et douce du costume le bout de ses doigts. L’excitation était à son comble et elle s’empressa d’accélérer le mouvement de son côté. Elle avait pensé - enfin Leann et Destiny avaient jugé préférable - de créer la robe du bal en accord avec le costume, minimisant le coton et la tulle pour compléter et non seulement cacher le costume du dessous.

Ainsi, en une fermeture éclair et quelques fils de corset, elle se libéra de la légère mais dense robe pour laisser place au fin costume de Spider-Gwen : ce que les autres avaient pu prendre pour des gants et une capuche blancs étaient une pièce unique d'un costume souple et moulant, dévoilant avec finesse ses formes. La new-yorkaise n’était pas la plus voluptueuse de l’école - loin s’en faut - mais ainsi accoutrée, sa poitrine et ses hanches se dévoilaient agréablement. Le bas de la robe n’étant plus, ses jambes fines se révélaient sous le tissu noir, ses petons glissés dans des ballerines bleues tout à fait confortables. Parfaites pour combattre le crime ou danser des heures comme une gamine. Enfin, même si la blonde n’était pas comme Delphia à raffoler du rose, cette couleur se remarquait en toiles d’araignée sur les bras et l’intérieur de la capuche.

Elle rabattit cette dernière après avoir enfilé son masque blanc aux grands yeux roses, après un dernier clin d’oeil à Orion. Le couple de nerds étaient fin prêt pour s’élancer de nouveau dans la foule, dans un tout autre style de costume. Laissant leurs affaires près du DJ, ils eurent le délice d'exécuter leur entrée sur le générique de Spider-Man. “Il est cool ce mec finalement !” murmura la blonde à son brun alors que les gens les remarquaient enfin, revenu en pleine lumière au centre de la salle. Il y eut des sourires et des rires, fans comme moqueurs, ainsi que quelques précisions murmurées de leur identité super-héroïques aux moins informés du Pensionnat. Puis la fête reprit son cours… même s’ils attiraient encore l'attention. Ils reprirent un peu la danse mais accordèrent surtout quelques pauses, comme s’ils étaient en cosplays à San Diego, devant les appareils photos et autres smartphones qui se dégainaient devant eux.

Ils finirent par se diriger vers le comptoir à rafraîchissements à l'écart, la chaleur n’ayant pas complètement disparu avec leur tenue de soirée abandonnée. Avant même qu’Ori ait pu soulever son masque pour boire, elle le fit pour l’embrasser avec passion, serrant entre ses doigts, à droite, le masque où elle sentait son épaisse chevelure et, à gauche, le costume où saillaient les muscles dorsaux. Elle retira pleinement son masque pour le regarder plus clairement qu’à travers les croisillons de coton qui lui voilaient encore trop la vision, dévoilant un regard gris brillant encore d’excitation mais surtout d’amour. Et son “Je t’aime mon Spidey était plus qu’une évidence, alors qu’elle serrait à présent sa main dans la sienne. Je t’aime et… J’aime faire ça avec toi… Oublier le reste et juste déconner comme ça. Et je voudrais que tous les jours soit ainsi. Qu’on cesse jamais de faire les gamins...

Elle se rapprocha de nouveau, à quelques centimètres de son visage, son corps se collant naturellement à lui, créant une intimité étonnante en ce lieu comble. Parce que j’ai été trop longtemps stupide et méchante et… Elle l'empêcha de protester, son index plaqué sur les lèvres, enchaînant : Non, vraiment. J’ai été cruelle avec toi. Et je me suis jamais excusée. Et je veux le faire maintenant. Elle s’humidifia la lèvre inférieure avant de la mordre. Le vieux réflexe. Je suis désolée Ori. Pour tout. Je t’aimais. Je t’aime. Et… Et je t’aimerai encore demain et après-demain et après-après-demain. Et je ne veux pas passer un jour de plus sans toi. Parce que j’en ai passé trop… trop loin de toi. Et je veux juste être la gamine d’autrefois. Comme là. Éclat de rire soudain, éclat d’innocence si opportun. Enfin bref… trop de blabla. Je porte un toast à notre Spidey-couple et à toutes les conneries qu’il nous reste à accomplir !” Elle avait levé son verre de cocktail et trinqua dans un petit tintement contre l'autre verre. Avant de jeter un regard circulaire sur la salle où les autres continuaient de s’animer autour du Grand Arbre. Elle l’indiqua de l’index, son verre toujours dans la main : “Tu penses qu’on a une belle vue de tout là-haut ?” et son sourire malicieux lui donnait des airs de folle… Et son costume l’inspirait peut-être trop à faire des cabrioles.
code by lizzou — 24 décembre 2016 — seagreen




_______________________

— She ran away in her sleep
When she was just a girl She expected the world But it flew away from her reach And the bullets catch in her teeth Life goes on, it gets so heavy The wheel breaks the butterfly Every tear a waterfall In the night the stormy night she'll close her eyes In the night the stormy night away she'd fly And dreams of paradise × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Remember, with great power, comes great responsibility. »   « Remember, with great power, comes great responsibility. » 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
« Remember, with great power, comes great responsibility. »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: