Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Parcours du combattant !

Aller en bas 
Hello my name is
Nicole Cowd
Autre(s) compte(s) ? : Non
Personnage sur l'avatar : Katya Lischina

Féminin Âge / Classe ou Job : 16 ans, Classe D, PUMA, Cinquième année
Messages : 20
Hello my name isNicole Cowd
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11841-i-will-save-the-world-nicole-phase-cowd#170568 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12279-the-heroine-s-sidekick-and-nemesis-list#173844 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12278-cue-the-phase-signal

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Parcours du combattant !   Parcours du combattant ! 1400359500-clockSam 31 Mar 2018 - 15:50
Aujourd'hui, dans la classe de Nicole, c'est sport. En vérité, pas tout à fait dans « sa classe ». Des élèves de Classe D de plusieurs années se sont vu attribués dans le même groupe de sport pour des raisons de facilitation d'emploi du temps. Comme Nicole est originaire de Classe D avant de rejoindre Puma, Elle y fut attribuée rapidement. En réalité, les groupes n'étaient que temporaires, mais ils duraient assez longtemps pour rester le temps d'une pratique sportive.
Pour Nicole, le sport était une vaste excuse pour ne pas avoir à se prendre la tête dans une salle de classe et pouvoir enfin bouger ses muscles, profitant de l'ivresse du sport, d'avoir un corps qui fonctionne. Surtout pour Nicole, auquel le pouvoir était aussi sportif qu'avantageux. Une manière de la nature de lui faire dépasser tout le monde tout en mettant à l'épreuve ses capacités physiques.

En sortant de classe et se dirigeant vers les gymnases, elle pouvait enfin souffler. Elle avait attendu pendant un long moment de pouvoir enfin avoir une raison de se tortiller dans tout les sens. Elle commençait déjà à faire des pirouettes dans les airs, faire des bonds par ci par là, et s'est même écrasée par terre après un multiple salto, à cause de son cartable qui lui avait fait perdre l'équilibre. Elle se releva, sans égratignures, en rigolant à plein poumons alors que tout le monde qui l'avait observé se viander dans les alentours était soit en train soit de se moquer d'elle, soit en train de la regarder de travers. Mais elle n'en avait que faire, c'était juste comme d'habitude, et elle s'en contre-balançait bien de ce que les gens pouvaient penser d'elle.

Elle ne s'était pas envolée dans les airs cette fois ci, elle ne faisait que marcher et bondir, profitant de son pouvoir mais gardant tout de même son énergie pour affronter son activité sportive du jour. Il faut dire, elle n'avait tellement rien fait les heures précédentes qu'elle en avait à revendre, de l'énergie.

Les élèves du groupes était entassés devant la porte du gymnase. Nicole fit alors un bond de plusieurs mètres dans les airs pour atterrir juste devant eux, Faisant du bruit non-désiré et soufflant une légère bourrasque d'air sur eux.

« Ici Phase, à la rescousse ! Salut tout le monde ! »

Les gens la regardèrent tous d'un air condescendant. Certains se moquaient, d'autre étaient beaucoup moins amusés, certains la prenaient de haut, d'autre avait juste honte pour elle. Dans tout les cas, ils se retournèrent tous pour vaquer à leurs discussions, sans payer plus d'attention à Nicole qui restait planté là.

Nicole, prenant toujours la pose, se relâcha. Elle alla se poser le long du mur et poser son sac en attendant le professeur. Elle regarda le ciel pendant un instant et repris son souffle, avant de sortir son portable et parler à quelques uns de ses amis, en ligne sur ses réseaux sociaux.

L'heure sonna, et le professeur arriva sur les lieux, d'un air nonchalant. De simples salutations furent données, avant que la porte du gymnase soit ouverte. Les gens se mirent à rentrer lentement l'un après l'autre. La porte donnait sur un couloir de vestiaires. Un pour les filles, un pour les garçons, et des toilettes. Nicole suivit alors le groupe des filles qui rentrèrent une par une dans leur vestiaire. Une fois dedans, des regards se tournèrent vers Nicole, l'une des dernière à rentrer et à commencer à se changer. Elle savait très bien ce que cela voulait dire, les gens s'attendait à ce qu'elle fasse des bêtises en se changeant. Mais en vérité, pas me moins du monde. Elle n'avait pas encore assez d'agilité pour faire des pirouettes en enfilant ses vêtements. Et, pourquoi en aurait elle besoin ? Elle pris ses affaires et se mis à se changer normalement. Ça n'allait pas assez lentement pour elle pour qu'elle considère de faire des bêtises avec son pouvoir. De plus, les filles avaient sans doute envie de se changer en silence.

Elle enleva son jean et son t-shirt, révélant un corps tout ce qu'il y a de plus classique, habillés de sous-vêtements noirs qui semblait ne pas être bas-de-gamme du tout. En effet, Nicole aimait bien dépenser plus d'argent pour être élégante et confortable sous ses vêtements. A défaut d'être une fashion-victim, elle était loin d'être insensibles au codes vestimentaire et savait comment bien paraître, vestimentairement parlant. Elle enfila son pantalon de survêtement et son débardeur, avec précision et rapidité. Elle fur l'une des première à sortir du vestiaire pour entrer dans le grand gymnase.

Aujourd'hui, c'était escalade. Sur le mur de fond du gymnase se dressait un long mur d'escalade avec plusieurs types de parcours, allant du plus facile au plus difficile. Sur le mur se trouvaient plusieurs séries de prises de couleurs, chacun ayant une signification au niveau du score quand l'évaluation arriverait. Des mousquetons était distribués sur toutes les pistes à des hauteurs spécifiques, permettant d'y attacher sa corde lorsqu'on y monte. Sur un mur adjacent, le professeur avait déjà ouvert un grand placard qui contenait des rails entiers de matériel d'escalade, des baudriers, des mousquetons, des chaussures, etc.

Juste à côté de ce placard se trouvaient des bancs. Les élèves s'assirent donc un à un. Nicole quand à elle, pris un petit moment pour regarder la grandeur du mur d'escalade, avant de s’asseoir à son tour.
Le professeur se mis à expliquer les consignes de sécurité de bases. En escalade, il faut être en duo, un grimpeur et un assureur. Le grimpeur, lui, grimpe, tout simplement, et passe la corde de son baudrier dans les mousquetons de son mur. L'assureur lui, contrôle la corde du grimpeur et le sécurise en cas de chute avec du matériel spécial sur son baudrier qu'on appelle un descendeur.

L'escalade est un sport très savant. Il y à une procédure à respecter pour donner du mou et tirer sec la corde en tant qu'assureur sans relâcher la prise sur la corde afin d'éviter une chute. Le grimpeur doit faire un nœud de huit sur son baudrier avec la corde afin d'être sur d'être bien attaché. Ce genre de détails peut paraître simple pour les habitués ou les passionnés mais Nicole quand à elle fut relativement surprise par l'ensemble de savoir faire et de techniques nécessaires.

Après la fin de son discours et l'accord du professeur, les élèves se mirent à se préparer au combat. Nicole sauta de son banc et se rua vers son futur matériel avec grande alacrité. Elle attrapa son baudrier et le mit sans aucun problème, le matériel étant assez intuitif pour elle. En revanche, les chaussures d'escalades était tout sauf confortable, mais bon, elle n'allait pas s'arrêter la dessus. C'était une héroïne après tout.

Une fois entièrement équipée, elle se dirigea à toute vitesse vers le mur d'escalade.

« Nicole, n'oublie pas, il te faut un binôme. »

Elle avait presque oublié ce passage. Elle se retourna et demandait presque du regard à tout le monde. Mais tout le monde se détournait d'elle ou avait déjà trouvé son binôme. Les gens la regardaient avec un certain dégoût. Son regard devint visiblement plus inquiet et tristounet, puis ses yeux se rivèrent, l'air captivé, vers quelqu'un.

Il n'en restait qu'un seul. Un joli blond, l'air sympathique.

Phase lui sauta dessus, lui demandant subitement « Hey ! Tu veux qu'on se mette ensemble ? » Sans la moindre gêne aucune. Des rires en fond se firent entendre, presque comme ci toute la classe avait anticipé que le premier qui serait laissé tout seul finirait avec elle. Toutefois, elle n'avait pas l'air de s'en rendre compte.

Le petit jeune n'avait pas vraiment la chance de refuser. Au final, est ce que cela le dérangeait vraiment ? Phase n'en avait pas la moindre idée pour le moment.



_______________________

Phase parle en Vert Émeraude ( #009E00 )
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Parcours du combattant !   Parcours du combattant ! 1400359500-clockJeu 12 Avr 2018 - 16:41


Parcours du combattant

Il n'a pas à attendre trop longtemps. Les classes de D entremêlées dans ce brouhaha incessant de paroles, plusieurs comme encaqués s'affairent à ce qu'elles savent faire de mieux, faire du bruit, même les petits groupes. Owain ne fait pas partie de ceux qui se taisent, attendant sagement, silencieusement que des professeurs les invite à poursuivre leur chemin jusqu'aux vestiaires. Tout ce groupe apporte un sentiment d'unité de classe au final.

Escalade aujourd'hui - aussi appelé trouver un binôme au plus vite avant qu'on le force à faire la paire avec quelqu'un avec qui il faut faire connaissance, et qu'une chance sur deux, c'est un échange bien étrange. Y'a un peu d'agitation, d'un coup, ayant pour source quelque chose, ou quelqu'un qui l'échappe - il s'en préoccupe pas vraiment, et vu la quantité de monde présent et de blagues stupides à faire, il s'y attarde pas.

Plusieurs profs encadrants finissent par pointer leur nez, et un spécifique s'occupe du sous-groupe où il est. Qu'il faille une poignée d'adultes pour gérer une si grande quantité de D, c'est drôle. Manquerait plus qu'il simule organiser un stand de jus de pomme, pour au final discrètement intoxiquer les plus jeunes avec du cidre et ça lancerait les moins tolérants d'entre eux.

Au final, il se dirige comme plusieurs de ses compères vers les vestiaires visés aux messieurs. Y'a de ceux qui étaient déjà vêtus d'un semblant de combi de sport, s'étant préparés à l'avance pour le sport (et ayant du coup disregard le fameux uniforme qui aurait normalement fait que Tartiflette les aurait avalés tous les uns après les autres - Owain a une pensée pour le lézard géant, qui, lui a toujours foutu la frousse). Lui faisait partie de ceux avec l'uniforme d'été, avec lui un sac et des affaires de quoi se changer, plus important encore, des baskets.

On le taquine lors qu'il se déshabille ((parce qu'il est relativement proche de la sortie et qu'il était arrivé à des demoiselles de jeter des coups de yeux et siffler certains de sa classe, à ouvrir sans pudeur quelconque la porte de ce côté)), Owain sourit et retourne les compliments de ceux sans gêne de montrer leurs guns - avant d'asperger certains d'entre eux de son "déo" ((actuellement de l'eau dans un vaporisateur)) en disant qu'ils puent la testostérone. Certains d'entre eux s'excitent, s'indignent, les vestiaires deviennent un terrain d'amusement.

((Le temps que le prof fait son discours, Owain pense qu'il s'endort sur place.))

Ils finissent par se séparer rapidement, l'idée d'escalader des murs la plus sexy qui soit (et dépensière à faire à ce moment là sûrement). Il hausse les épaules. C'était un rêve d'enfant d'un jour faire du parcours, il est vrai. Aspirations d'un temps d'antan, tant résonantes à l'époque - viennent le toucher en un sincère rire soupiré. Owain glisse une main dans la poche, sort son pendentif de sous son t-shirt, l'esprit vague. Il marche délibérément lentement, sans en rien sentir de pression à l'idée de ne pas avoir de binôme avec qui être.

Sûrement tous devaient s'accaparer à ce qu'ils avaient à faire, la population assez importante dans un seul gymnase et ses quelques murs ((même s'il avouera être toujours un peu décontenancé par la grandeur de la salle)). Il est tenté de s’asseoir sur un des bancs et procrastiner, une soirée d'il y a deux jours l'ayant laissé assez drogué aux stimulants et empêche-dodos. Seulement malgré la masse de personnes, le fait qu'il n'ait pas encore trouvé de binôme est aussi clair que l'eau de roche. Comment il s'en rend compte ?

C'est quand tu viens briser sa bulle.

« Hey ! Tu veux qu'on se mette ensemble ? »

Si c'est toi la risée ou son caractéristique "iiiih" très viril, il n'est pas sûr. Il recule, par instinct de self-protection.

«On peut.» Assez nonchalamment te répond-il, après quelques secondes de blanc, où toi et lui sommes au centre de regards.

Il suivra ton mouvement si tu le tire, étrangement résigné d'un coup. Il s'en fichait sûrement plus qu'un peu.

Juin 2017
Base de la fiche par Millaby sur
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Nicole Cowd
Autre(s) compte(s) ? : Non
Personnage sur l'avatar : Katya Lischina

Féminin Âge / Classe ou Job : 16 ans, Classe D, PUMA, Cinquième année
Messages : 20
Hello my name isNicole Cowd
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11841-i-will-save-the-world-nicole-phase-cowd#170568 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12279-the-heroine-s-sidekick-and-nemesis-list#173844 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12278-cue-the-phase-signal

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Parcours du combattant !   Parcours du combattant ! 1400359500-clockMer 18 Avr 2018 - 13:32
Toute la classe poussa un soupir de soulagement quand la seule et unique Nicole, clown de la galerie de première classe, choisit enfin sa victime du jour. L'homme en question fut tout de suite sortit de ses rêves, et poussa un petit cris de surprise bien féminin. Cela eu pour conséquence de toute de suite faire rire Nicole qui se tenait là devant lui. Toutefois, elle ne semblait pas tant se moquer de lui mais plutôt de le trouver assez innocent pour le trouver à son goût.

« On peut. » Dit-il en reprenant contenance. Nicole le regarda avec un sourire gentillet, et le prit par l'un de ses poignets, sans regard aucun sur les bonnes manières en termes d'espace personnel, et le tira en dehors de son banc pour le mettre debout. Espérons que celui ci ne le prendra pas trop mal ..

« Alors allons-y ! Viens, on va tous les défoncer ! »

La manière dont elle énonça cette phrase était tout sauf menaçante, et cela était visiblement intentionnel. Nicole n'avait aucune envie de faire une rivalité enflammée avec toute la classe, mais elle semblait assez motivée pour se lancer dans une compétition amicale avec à peut-près tout le monde. Elle ne recommença pas à traîner Owain de la manière effrontée qu'elle avait faite à l'instant, en sachant particulièrement que le pauvre ne le connaissait pas encore, et se dirigea vers le matériel avec une hâte qui aurait pu être confondue avec une prise de stéroïdes. Qui sait, peut-être qu'elle prenait bien des stéroïdes au final.

La petite ne laissa bien évidement aucune chance au jeune homme de faire grimpeur en premier en allant tout de suite vers le matériel de grimpeur. Pendant que Owain s'équipait, Nicole pris une corde d'escalade dans le placard et se mit à essayer de comprendre comment faire un nœud de huit sur son baudrier. Visiblement, les indications du professeur n'avait pas été suffisantes pour elle. Peut-être que Owain pourrait lui donner un coup de main une fois qu'il aura équipé son baudrier et son descendeur ? C'était seulement si compter que Owain avait écouté les consignes lui même.

Le temps que tout le monde s'équipe, le professeur, qui sentait déjà le coup arriver, se dirigea vers Phase.

« Visiblement, tu galère un peu. Attend, je vais te réexpliquer comment faire ce nœud ... »

Ce professeur était globalement sympathique et relâché en apparence, ce qui était très rare chez les professeurs de sports. Il lui réexpliqua comment faire le fameux nœud de huit, et expliqua également à Owain comment procéder en tant qu'assureur.

Un noeud de huit.:
 

En premier lieu, il fallait attacher un descendeur à son baudrier puis un mousqueton. Le descendeur est généralement une pièce de métal qui est utilisé pour coincer la corde qui est reliée au grimpeur. Le système permet, avec la bonne technique, de contrôler la chute du grimpeur et la fermeté de la corde. La corde, elle, est passée à l'intérieur du descendeur et du mousqueton. Le grimpeur doit, à chaque étape de trois mètres dans sa montée, attacher la corde dans un mousqueton, et avant de recommencer à grimper, l'assureur doit tendre la corde à son maximum pour ne pas avoir de mou en cas de chute. Le mou est ensuite redonné au fur à mesure que le grimpeur continue son ascension. Pour tendre la corde, il existe une technique en quatre mouvement qui permet de tendre la corde sans la lâcher. Cela permet d'éviter que l'assureur lâche la corde au mauvais moment et que le grimpeur tombe en faisant défiler là corde trop vite pour que l'assureur puisse l'arrêter. De manière générale, quand la corde est bloquée, le grimpeur est stoppé net s'il tombe. Hormis peut-être si le grimpeur est morbidement obèse et l'assureur un poids plume, mais cela ne risque pas d'arriver.

Un descendeur Petzl classique.:
 


Une fois les explications données, Owain n'eut sans doute pas manqué de remarquer que la corde à ses pieds était en train de bouger. En suivant la corde du regard, il put constater que Nicole courrait déjà vers le mur d'escalade, impatiente et chaude comme la braise.

Malgré ce fait, elle laissa le temps à Owain de venir à elle et de faire ce qu'il souhaite avant de commencer le parcours du combattant.



_______________________

Phase parle en Vert Émeraude ( #009E00 )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Parcours du combattant !   Parcours du combattant ! 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Parcours du combattant !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «établissement
 :: Extérieurs :: Complexe sportif
-
Sauter vers: