Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Worst In Me (PV Taari)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Wanderer
Jack Crane
Pseudo du joueur : Jester
Autre(s) compte(s) ? : Amy Whitehouse // LOL // Alice K. Andel, Jacob U. Lynch, Orphée T. Paris
Personnage sur l'avatar : Arthur Alter - Fate // Otto seppalainen - IRL

Masculin Âge / Classe ou Job : 25 ans, propriétaire du night-club : L'Envie.
Messages : 163
WandererJack Crane
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11065-i-m-taking-back-the-crown#162931 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12326-i-see-what-s-mine-and-take-it#174266

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockJeu 2 Aoû 2018 - 10:51

   

   
Worst In Me

   
Looking back in my reak view, Nothing, no nothing can change you. I decided to play when i knew you were fire, it started off warm and now i hear the choir. Who do you think you are ?
   Ft.
   
NInstaller dans l'un des deux fauteuils en cuir de ta chambre, Jack. Les jambes croisées, un petit rictus alors que tu approches ton thé de tes lèvres pour en boire une gorgée. Fermant les yeux pour profiter au maximum de ce breuvage divin. Puis, ceci fait, tu diriges ton regard vers l'invité se trouvant en face de toi. Taari. Un Adler, tout comme toi. Tu as accueilli le B pour que vous puissiez discuter tranquillement de ce nouveau groupe nommé FOX. Et aussi trouver des plans pour les Adler.

Tu déposes la tasse sur la petite table. Tu attends quelques secondes avant de prendre la parole. Enfilant deux gants de velours pour aller avec ton habit : un costume en fourrure. Laissant apercevoir ta cravate violette. Tu affectionnes particulièrement ce genre de vêtements. Ils sont beaux, confortables et élégants :

« Bien. Ne nous embêtons pas avec la politesse. Si je t'ai demandé de venir, c'est pour que nous puissions parler sérieusement de ce groupe nommé FOX. »

Petite pause. Ce que Taari ne sait pas, c'est que toi-même, tu aides ce nouveau groupuscule diriger par Orson. Dans l'ombre, bien évidemment. Oh, tu ne fais pas cela par sens du devoir ou de la justice. Loin de là. Ton véritable but est de profiter du chaos qui va arriver, tu le sens, pour usurper la place du Leader. Devenir le nouveau guide des Adler. Être puissant, plus encore que maintenant et diriger.

« Donc, que penses-tu de leur but ? Sont-ils dangereux pour nous ? Est-ce que nous devrions nous méfier ? Attaquer en premier pour éviter les dégâts ? Tu peux parler et dire absolument tout ce que tu veux, c'est comme une séance chez un psychologue. Sans le fait de payer. »

   
Crédit fiche : Psychose ▲ Crédit image : ici



_______________________

Le Pouvoir


L'objet de ta poursuite éternelle et sans trêve
Demeure un but trompeur à ton vol impuissant
Et, sous le nimbe ardent du désir et du rêve,
N'est qu'un fantôme éblouissant. ©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockJeu 2 Aoû 2018 - 14:41
worst in me


Le luxe, c'est vraiment quelque chose. Taari n'en a pas l'habitude.
Il n'a pas l'habitude de grand chose, à vrai dire, depuis son village minuscule où sa seule habitude était de sauter du haut des petites falaises. La classe A est toujours assez surprenante pour qu'il aime y faire des tours réguliers, et la richesse, c'est aussi quelque chose qui ne manquera jamais de le surprendre. Jack, par exemple, qu'il apprécie en tant que compagnie de la même trempe que lui, ne manque pas d'argent.
Ni de culot, d'ailleurs, pour lui parler de la sorte.

Mais Taari s'en moque. Il est toujours comme ça, avec lui, avec les autres, et ces manières indéchiffrables ne changera pas même s'il lève la main contre lui. Qu'il fasse ce qu'il veut, après tout, ça lui est bien égal. Taari, lui aussi, ne se privera pas des quelques libertés que leur relation leur permet d'avoir.

Il pique un maigre sprint, bondit par dessus le dossier du fauteuil libre et atterrit sur le velours, la tête à l'envers, les jambes en l'air, poussant un soupir d'aise.
Bien. Parfait, même.
Il y a bien longtemps qu'il n'avait pas senti quelque chose d'aussi agréable dans son dos et ça le mettrait presque de bonne humeur s'il n'était pas préoccupé par le sujet qui l'avait poussé à accepter l'invitation de Jack - un nouveau groupe, même si le tahitien ne voyait pas tellement quoi en dire. C'est comme d'habitude, et ça finira comme ça a toujours fini - il n'y croit plus, et il ne voit pas tant l'intérêt de débattre de ce genre d'absurdités.
Mais il est venu, malgré tout.
Il est venu par curiosité, pour Jack plus que pour FOX.

- Ton pote se marie, et tu veux parler de ça maintenant ?

Il prend appui sur sa main gauche, pivote pour se remettre à l'endroit et finit en tailleur sur un fauteuil au prix de son salaire mensuel. Puisqu'il est là, il compte bien en profiter - ce n'est pas comme si, au quotidien, il était davantage respectueux de son environnement. Il ne va rien voler ni n'abîmera les alentours, et pour lui, c'est déjà un effort colossal.
Ce dont il faut s'occuper, aujourd'hui, c'est de Jack lui-même.

- Il est prêt à t'inviter au mariage, alors que sa meuf a pas tort, tu vas faire fuir les gens. Vous avez une si bonne relation, tous les deux ? J'suis curieux, dis-moi tout.

La vérité, c'est que Taari cherche à détendre l'atmosphère. Il a senti une tension instinctive aux premières paroles de Jack et s'est tout de suite braqué. Cette façon de l'aborder, il s'est senti à deux doigts de se lever pour frapper. C'est comme ça depuis toujours, entre eux. Ils sont similaires, mais si différents dans les caractères. Jack est soit amusant, soit horriblement irritant et le tahitien a appris depuis longtemps à faire abstraction de ses habitudes étranges.
Ce n'est pas un psychologue, et il n'en a pas besoin.
Il n'écoutera les ordres de personne.

- Si tu veux mon avis sur ce groupe, ouais je pense qu'ils le sont. Les Colombe étaient les seuls actifs jusque là et ces gars partagent les objectifs en plus de combler la faiblesse de leurs méthodes. Il va falloir que les Adler se bougent s'ils veulent contre-carrer ces plans, mais j'vais pas te mentir, j'ai aucune idée en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Wanderer
Jack Crane
Pseudo du joueur : Jester
Autre(s) compte(s) ? : Amy Whitehouse // LOL // Alice K. Andel, Jacob U. Lynch, Orphée T. Paris
Personnage sur l'avatar : Arthur Alter - Fate // Otto seppalainen - IRL

Masculin Âge / Classe ou Job : 25 ans, propriétaire du night-club : L'Envie.
Messages : 163
WandererJack Crane
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11065-i-m-taking-back-the-crown#162931 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12326-i-see-what-s-mine-and-take-it#174266

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockSam 4 Aoû 2018 - 9:31

 

 
Worst In Me

 
Looking back in my reak view, Nothing, no nothing can change you. I decided to play when i knew you were fire, it started off warm and now i hear the choir. Who do you think you are ?
  Ft.
 
NTu hausses les sourcils quand Taari mentionne le mariage de Matthew et Madeline. Pourquoi cela l'intéressait-il ? En quoi connaître l'amitié que tu partages avec Adler pouvait attiser la curiosité du B ? Tu reprends la tasse et boit de nouveau une gorgée de thé. Si les gens fuient devant toi, c'est qu'ils ont peur de toi. Que tu es craint ! Et donc, puissant. Tu vois déjà les autres élèves baisser la tête en te voyant arriver, habiller des plus beaux habits que tu as dans ta garde-robe. C'est beaux le déni, Jack.

« Matthew et moi-même sommes de proches amis, oui. Il tente en ce moment de me faire gagner une meilleure réputation. Eh puis avec lui, je peux critiquer Owain sans que les gens me sautent dessus. »

Tu as un petit rictus moqueur qui se forme au coin des lèvres. Tu ne peux t'empêcher de faire référence à cet abruti d'Owain. Tu sais très bien qu'il est colocataire avec Taari. Avec Beryll, et une autre dévergondée. Eh, ce n'est pas ta faute si le leader des Colombes est un idiot. N'est-ce pas ?

« Et si les gens fuient en sachant que je vais venir. Alors, ce sont des imbéciles. Cet événement est un moment important pour mon ami, jamais je n'essayerai de le gâcher. »

Oui, tu veux faire des efforts pour Madeline et Matthew. C'est dur pour toi de te l'avouer, mais ils ont une place privilégiés dans ton cœur. Tu n'as pas beaucoup d'ami(e)s. Et eux, malgré les remarques sarcastiques et ironiques, t'apprécient aussi. Tu sais que tu peux compter sur ce couple de mariés. Et ils pourront toujours compter sur toi.

« Pour FOX. Je suis d'accord avec toi. Ils sont dangereux. Les Adler doivent faire bouger les choses ! Mais comment ? Nous devons analyser la situation pour réfléchir à un plan qui permettrait à notre groupe de ne plus rester dans l'ombre. »

 
Crédit fiche : Psychose ▲ Crédit image : ici



_______________________

Le Pouvoir


L'objet de ta poursuite éternelle et sans trêve
Demeure un but trompeur à ton vol impuissant
Et, sous le nimbe ardent du désir et du rêve,
N'est qu'un fantôme éblouissant. ©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockSam 4 Aoû 2018 - 12:17
worst in me


Taari accueille la nouvelle avec un sourire carnassier, l'habituel expression d'un antihéros imperméable à ce genre de sentiments et malgré ça, quelque chose le rattrape, tapi dans l'ombre de sa solitude assumée. Quelque chose se glisse là, l'élancement de son estomac, comme sous l'effet d'un stress qu'il n'a pas occupé depuis des années. Et c'est différent, gagné par une colère aussi brève que soudaine, Taari se questionne, parce que c'est nouveau, si différent et intrusif, parce que ce n'est pas ce que Jack est supposé être.

L'amertume coule dans sa bouche pour couper court au goût de satisfaction, et sa langue lui semble désagréable au toucher - il a envie de cracher de mépris, vomir toute la vérité de ses pensées assombries.
Un ami au but presque honorable, et Jack n'a rien à y redire. Un ami au bien mutuel et si aisément assumé, comme si cette confiance pouvait mener quelque part. Le tahitien se laisse enfoncer dans son siège, le regard rêveur, porté vers ce plafond salvateur tant sa couleur unie incarne la neutralité que Taari aimerait avoir en cet instant. Mais il le sait, il a déjà perdu, enfermé dans l'humanité des émotions qui débordent, il le sait, il n'a rien à dire, pas à juger, et pourtant, le dégoût se mêle à son envie de vengeance imminente.

Dis-moi pourquoi, dis-moi ce qui nous différencie. Dis-moi pourquoi, une amitié si facile. La remarque sur Owain ne l'a pas dérangé, pourtant, quelques mois plus tôt, il le qualifiait comme son ami, au même stade que l'est Matthew pour Jack, pour qui il annonce vouloir faire tant d'efforts. Taari y pense, avec la sincérité d'un garçon perdu, et il se demande si en d'autres circonstances, il aurait tenu le même discours.
En l'instant, ce n'est pas le cas ; ses ressentis remontent à la surface, tournés vers sa propre personne, et il ne peut qu'approuver silencieusement la naissance des critiques envers son colocataire tandis qu'il est le premier à lui en porter. Directement, cela dit - et il ne se permettra jamais de persifler dans son dos, non pas au nom d'une morale quelconque, mais parce que ce n'est pas son genre. Ce qu'il avait à dire à Owain, il le lui a dit, et leur relation est basée sur la connaissance parfaite de leurs différences. C'est si différent, à la fois toxique et purgé de tout mensonge - et pourtant, il se sent presque idiot, bercé dans sa solitude de pensée, si éloigné du leader des Colombe lorsque le Crane parle de ses relations.

N'était-il pas pareil que lui, exempte de ce genre de liens ?
Même parmi les pires élèves, se tient-il au sommet de cet apocalypse d'humanité ?
Il pense à sa magie, comme la personnification de son parcours, à tous ceux qui ont basculé - et tout perdrait son sens, à présent, s'il ne suivait pas ce chemin damné, comme le chef d'orchestre de toutes ces victimes silencieuses.

- Je vois, persiffle-t'il avec une froideur invisible aux allures de désintérêt.

Son regard s'assombrit un instant, porté vers ce même plafond qui lui semble si laid, à présent que le monde change à nouveau de teinture. Taari baisse les yeux pour croiser ceux de Jack et se laisser aller à cette colère intérieure, parce qu'il en a besoin. Parce qu'il sait ce qu'il trouva, enfermé dans ses prunelles, parce qu'il voudra détruire cette sincérité écœurante en même temps que son maigre espoir de retrouver son humanité.

Tout ça lui est égal, quelque part - FOX, les Adler, et le destin d'un monde condamné. Toute la motivation a disparu le soir où son espoir a disparu, brûlé, emporté dans la fumée de haine des extrémistes terrifiés.
Avec elle, si soudainement, et Taari veut ignorer ses sentiments les plus forts, ceux que son passé incarne - il se complait dans ce mal infini où la douleur de la mort s'atténue au contact d'une corruption dans laquelle il se laisse doucement submerger.

- Avant de vouloir agir, pense à l'image d'immobilité que donneront les Adler si leur bras droit et leur porte-parole s'adonnent à un mariage en des temps pareils.

La satisfaction remonte, comme une vengeance, et il a beau se délecter de cette situation ironique, les paroles de Taari n'en demeurent pas vrais. En une telle situation, ce genre de choses sera médiatisé - et les autres groupes ne perdront pas un instant pour souligner l'ironie de la situation, peu importe ce qu'elle peut signifier pour les concernés. Pour le B, c'est une preuve, et ça lui suffit amplement. Les relations n'ont rien de bon, et si elles devaient aller à l'encontre de son propre but, il serait forcé de s'en débarrasser.

Que ferait Jack, dans cette situation ?

Taari cherche à savoir - curieux, impatient, embrumé dans un sadisme nouveau qu'il se découvre peu à peu. C'est un test silencieux, et le A fait face à deux alternatives, deux futurs différents - la détermination ou l'espoir minable d'un bonheur envolé.

- Tu peux sauver un mariage ou la crédibilité des Adler. En tant que porte-parole, tu reflètes l'image de tous. Tu es le seul apte à décider de la décision à prendre.

C'est si terrible, une satisfaction corrompue, parce qu'il sait.
Son discours baigne dans une vérité indémodable, dont il ne peut que profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Wanderer
Jack Crane
Pseudo du joueur : Jester
Autre(s) compte(s) ? : Amy Whitehouse // LOL // Alice K. Andel, Jacob U. Lynch, Orphée T. Paris
Personnage sur l'avatar : Arthur Alter - Fate // Otto seppalainen - IRL

Masculin Âge / Classe ou Job : 25 ans, propriétaire du night-club : L'Envie.
Messages : 163
WandererJack Crane
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11065-i-m-taking-back-the-crown#162931 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12326-i-see-what-s-mine-and-take-it#174266

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockSam 4 Aoû 2018 - 13:40

 

 
Worst In Me

 
Looking back in my reak view, Nothing, no nothing can change you. I decided to play when i knew you were fire, it started off warm and now i hear the choir. Who do you think you are ?
 Ft.
 
NJack, tu soutiens le regard de Taari. Écoutant attentivement ses paroles. Tout dépend de toi, maintenant. C'est toi le maître, l'avenir au creux de tes mains. Deux choix possibles. Deux extrêmes. Tu te lèves lentement de ton fauteuil et te diriges vers ta fenêtre. Observant le paysage. Tu imagines le mariage de Matthew et Madeline, tu les vois en tenue de mariés. Souriants, heureux comme ils ne l'ont jamais été. Tu serres le poing. Tu aimerais voir cette vision devenir réalité.

Impossible. On ne peut pas laisser les Adler perdent leurs crédibilités ainsi. En tant que porte-parole, tu ne peux laisser cela arriver. Ce sont tes amis, Jack. Tu dois participer à leurs bonheurs.

Cette pensée qui s'insuffle dans ton esprit. Fadaises. Foutaises. Le but des Adler passe avant tout.

Non.

Non.

Non.

Tu peux pas faire ça.

Il doit bien rester un peu de décence et de morale en toi ?

Non.

Oui.

Peut-être.


Un sourire nerveux apparaît au coin de tes lèvres alors que tu bouillonnes de rage. Tu ne veux pas faire ça. Tu n'as pas le choix. Silence ! Cède. Cède. Cède. Cède. Cède. Cède. Cède. Cède.

Eh, si on invitait tous les adversaires des Adler au mariage ? Réunis dans la même pièce. Inoffensif. Et il suffit de trouver un mage ayant le don d'explosion et boom ! Plus de rivaux ! Stupide. Stupide. Stupide. Stupide.

Tout dépend de l'organisation du mariage. Mensonges. Mensonges. Mensonges. Mensonges. Mensonges.

Vous trouvez pas que Jack est bizarre ?

Toujours en train de parler de sa mère, de sa richesse.

Si seulement il savait que personne ne l'aime.

Il n'a aucun pouvoir
.


« J'ai le pouvoir. »Prononces-tu en murmurant presque.

Tu ne jettes aucun regard sur le B. En proie à tes démons. Tu te retournes, prenant ton temps. L'air perdu, confus.

« Je vais tenter de repousser le mariage. Aussi, loin, que je le peux. »

Tu dis cette phrase de manière détachée, comme si tu n'étais pas vraiment dans la pièce.

« Parmi tout les groupes, les plus faibles restent les Colombes. Nous devons les éliminer. Une bonne fois pour toutes. »

Vous trouvez pas que Jack est flippant ?

Étrange.

Assoiffée de pouvoir.

Vengeur.

Fou.

Jack
.


 
Crédit fiche : Psychose ▲ Crédit image : ici



_______________________

Le Pouvoir


L'objet de ta poursuite éternelle et sans trêve
Demeure un but trompeur à ton vol impuissant
Et, sous le nimbe ardent du désir et du rêve,
N'est qu'un fantôme éblouissant. ©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockSam 4 Aoû 2018 - 16:31
worst in me


Il étira ses lèvres en un sourire de satisfaction lorsque Jack se tourna face à la fenêtre, et à mesure que les secondes glissaient dans un silence de réflexion, Taari sentait son corps s'alléger des doutes égoïstes qui le poussaient depuis les réponses du violet.

Au regard de ses actions, il n'avait que faire du mariage et c'est avec la plus large cruauté qu'il piétinait autant l'amour mutuel des concernés que l'amitié que Jack leur portait. Sans un regard, sans même se soucier de la signification de cet événement particulier, il insérait le doute ; hypocrite parasite, condamné à la damnation par l'absence totale de regrets d'un esprit corrompu jusqu'à la moelle. Son amitié pour Jack était réelle, si tant est qu'il en avait la même définition que les autres. La seule erreur de ce dernier, ce fut d'exhiber, en simple réponse à une question, l'authenticité de ses sentiments. Sa seule erreur fut son humanité, la réalité de son cœur - et on en revenait là, une fois encore. Sans remords, Taari profitait de cette fenêtre temporaire, se délectait du doute avec un certain intérêt. Leur relation se limitait à un respect mutuel mais tous deux savaient qu'il ne fallait pas s'attendre à l'expression d'un quelconque sentiment lorsque l'un d'eux aurait besoin d'aide.

Alors, la réponse lui parvint. Affalé dans un fauteuil, ses iris écarlates jaugeaient Jack sans la moindre pitié et ne ratait pas un instant de ce genre de spectacle dont il raffolait. Il ne s'en voulait pas d'exposer une réalité si simple alors qu'il l'avait fait au nom de sa propre rancœur, et le plus cruel dans tout ça, c'est que ce némésis avait des allures d'entraide.
Continue de réfléchir, Jack.
En silence, il observa le reste du mobilier, profitant de l'absence du britannique.
Il jaugea cet univers dans lequel Jack se plongeait chaque jour, un lieu qui le définissait, peut-être sincère ou plus menteur qu'il ne l'était de lui-même. Quelque part, ça lui était égal. Ce n'est pas la pièce qui définissait sa nature mais le choix qu'il ferait, et ce dernier était clair. Il ne pouvait tourner le dos à ses ambitions, même si d'un autre côté, ce mariage lui tenait à cœur.
S'étirant comme un chat, Taari libéra sa magie avec plus d'intensité pour augmenter son niveau de corruption. S'il y a bien un sentiment qu'il pouvait atteindre, c'était cette amitié.

S'il était authentique, le tourner vers le mal serait un jeu d'enfants - il y avait peu de chance que la corruption agisse avant Jack n'ait pris sa décision, mais dans le doute, il préférait mettre toutes les chances de son côté. Le spectacle futur de cette amitié brisée le réjouissait d'avance, tout comme la certitude de retrouver quelqu'un qui lui ressemblait - comment aurait-il des amis si Taari était incapable d'en conserver ?
C'était injuste, et il était hors de question de laisser les choses se poursuivre ainsi.

- C'est une course contre la montre, Jackie. Tu es le porte-parole, mais il va falloir agir efficacement sans faire d'erreurs si tu veux les détruire rapidement.

Son lézard vint se poser sur son épaule et Taari attrapa le morceau de papier qu'il tenait entre les pattes. Après une rapide lecture du message, il en fit une boule qu'il s'amusait à lancer en l'air pour la rattraper. Cette situation ne le concernait pas, bien au contraire : il hésitait même à agir dans le sens des Colombe, pour la curiosité de voir la réaction de Jack, mais il n'en était pas là.
Il tenait quand même au but des Adler, et bien qu'il profite de la situation, il n'était pas assez tordu pour faire gratuitement du mal au A. En dépit de son désintérêt actuel, il l'appréciait assez pour ne pas le pousser spontanément dans une situation déplaisante.

- Les attaques récentes de non-mages font un excellent argument, tu sais.

La voix du diable résonne dans le silence troublé.
L'emprise d'une morte qui se relâchait,
Au profit de celle d'un ange déchu de ses espoirs de paix.
Revenir en haut Aller en bas
Wanderer
Jack Crane
Pseudo du joueur : Jester
Autre(s) compte(s) ? : Amy Whitehouse // LOL // Alice K. Andel, Jacob U. Lynch, Orphée T. Paris
Personnage sur l'avatar : Arthur Alter - Fate // Otto seppalainen - IRL

Masculin Âge / Classe ou Job : 25 ans, propriétaire du night-club : L'Envie.
Messages : 163
WandererJack Crane
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11065-i-m-taking-back-the-crown#162931 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12326-i-see-what-s-mine-and-take-it#174266

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockSam 4 Aoû 2018 - 20:40


Worst In Me

Looking back in my reak view, Nothing, no nothing can change you. I decided to play when i knew you were fire, it started off warm and now i hear the choir. Who do you think you are ?
Ft.
N

Tu as envie de rire, Jack. Pris d'un vent de panique. Tu sens le contrôle de la situation t'échapper ? Horrible, n'est-ce pas. Tu passes une main dans tes cheveux, faisant claquer ta langue contre ton palais. Détachant légèrement ta cravate violette. Tu réfléchis. Trouve une solution. Vite, vite, vite, vite, vite, vite, vite, vite, vite.

Il parle de l'attaque des terroristes non-mages. Cette bande d'idiots. Tu faisais parti des principaux opposants à leur venue. Au final, tu as eu raison. Comme toujours. Tu n'as perdu aucun proche. Toi, au moins. Pourtant, tu restes insensible à la douleur et aux deuils des autres. Ne voyant en leurs peines qu'un moyen de faire grossir les rangs des Adler. Les Colombes sont des sots s'ils pensent pouvoir vivre en paix avec les parasites.

Tic-tac, le temps s'écoule, Jack. Que vas-tu faire ? Tu dois prendre une décision. Dépêche-toi. Ce n'est qu'une question de temps.


Trouver. Un plan qui se dessine dans ton imagination tordue. Tu lâches un petit rire qui ne dure qu'une seconde. Fixant le B. Un rictus froid accroché aux lèvres.

« Il ne peut pas avoir de mariage si une dispute tragique arrive entre les deux concernés. »



Pourtant, tu ne prononces pas ces paroles. À la place, tu croises les bras dans ton dos. Prenant une voix légèrement moqueuse :

« Je suppose que tu as perdu quelqu'un lors de l'attaque ? »

Tu fais un pas vers lui, observant Mahana. Était-ce une amie ? Un proche ? Jack est curieux, c'est rare. Pris de cette curiosité malsaine et morbide.

« Hum, tu parles de ce groupe de non-mage ayant passé à tabac plusieurs élèves ? Dont le leader des Colombes. Cela montre à quel point, ils sont faibles et dispensables. Tu ne le penses pas ? »

De nouveau en train de nager en plein délire. Il veut détruire ce groupe ayant pour emblème la colombe. Ce sont des traîtres. Les traîtres sont punis. Jack condamne à mort tous individus faisant parti des Colombes.


Crédit fiche : Psychose ▲ Crédit image : ici



_______________________

Le Pouvoir


L'objet de ta poursuite éternelle et sans trêve
Demeure un but trompeur à ton vol impuissant
Et, sous le nimbe ardent du désir et du rêve,
N'est qu'un fantôme éblouissant. ©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockDim 5 Aoû 2018 - 0:38
worst in me


Libre, léger comme l'air.
Toute l'amertume avait disparu en même temps que le moindre stress et il était aussi détendu que de bonne humeur, à présent que l'injustice était réparée. Malgré la complexité de son évolution, Taari était une personne relativement simple à comprendre. Il avait obtenu ce qu'il voulait et il se délectait d'une situation sous contrôle - une expression à la fois curieuse et amusée, masquant avec brio le plaisir d'une telle situation. Pour une fois, il appréciait le silence - et s'il était persuadé d'avoir mis fin aux paroles indiscrètes de son camarade, il ne s'attendit pas à une riposte aussi directe de sa part.

La question le prit de court, à un tel point que sa respiration s'arrêta, durant une seconde, en même temps que le reste de son corps.
Luce. Luce, Luce, Luce. Il ne pensa qu'à sa petite sœur, à ses souvenirs heureux et à cet espoir qui continuait de brûler au fin-fond de son esprit.
Luce, Luce, Luce. Il détestait que n'importe qui évoque ce souvenir comme s'il pouvait appartenir à d'autres, comme si elle avait pu exister pour d'autres et cet élan d'égoïsme attisait sa colère à un tel point qu'il se serait levé pour lui arracher toutes ses dents et tranché sa langue dans la foulée.
Luce, il l'aurait fait sans ton souvenir ; il l'aurait fait sans ton sourire et les éclats de rire qu'il avait en tête. Il sentit à nouveau le goût amer sur sa langue qui lui semblait virer aux teintes écarlates de ton sang qui n'avait même pas eu le temps de couler et en cet instant qu'il partagea avec Jack, dans ce silence qui déciderait du futur, tout comme sa réponse, il se demanda si le passé valait assez pour qu'il n'y risque de te voir souillée davantage. Il ne laissa rien paraître, le visage fermé, prêt à lâcher cette bombe dont il haïssait l'existence, à peine une seconde après cette question. Menteur, ce sourire amusé, tout comme le ton de sa voix qui lui aurait brûlé la gorge s'il avait pu s'entendre - mais son cerveau s'était éteint, tournant le dos dès l'instant où la première syllabe résonna entre les murs de la chambre.

« Ah, la fille ? Ouais. Ça arrive. Une de plus ou de moins. »

Quand avait-il commencé à dérailler autant, il aurait aimé répondre. Connaître l'étendue du dégoût, savoir à quel point sa fierté avait été souillée par ses propres erreurs pour qu'il se permette de tels actes, lui-même ne pouvait le dire. Il avait envie de vomir mais réfuta le désir avec une toux, l'éclat sauvage de ses yeux, si fugace qu'il en paraissait réel. Nul n'aurait pu se douter, et à vrai dire, Taari le savait, Taari connaissait ses propres talents, l'imitation si parfaite qu'elle semblait presque refléter une réalité enfouie dans son âme.

Il ne voulait pas l'admettre parce que ça l'aurait tué, il ne voulait pas même l'envisager - et les éclats éparpillés de son âme se dispersaient déjà, emportés par les vents d'une culpabilité si grande qu'il avait fini par en oublier son existence. Devant une trop grande immensité, il en vient à épouser cette folie des grandeurs - et Taari avait décidé de ne faire qu'un avec ce qu'il avait toujours détesté, comme pour en faire disparaître le danger.

« Les Adler sont une preuve que les poings ne valent rien. Je pense que tu ne devrais pas sous-estimer les Colombe. En tant que porte-parole, tu sais mieux que quiconque l'impact que peuvent avoir les mots. »

En tant que riche, qu'héritier, en tant qu'image, en tant que bourreau.
S'il pouvait, Taari reviendrait dans le temps pour fuir loin de tout ça, de ces conflits, de ses erreurs, d'une mort qu'il n'avait pas su éviter. S'il pouvait, il remonterait là où sa vie s'était arrêté pour la vie dans l'autre sens, de cette cruelle réalité jusqu'à ce conte de fées dont il ignorait la disparition imminente. Il tuerait son propre reflet du passé pour ne plus avoir à subir le présent et pour se punir de cette naïveté déprimante qui l'avait mené jusque là.
Il mourrait, loin de ce qu'il était devenu aujourd'hui.

« Tu as une idée pour les faire tomber avant le mariage ? »
Revenir en haut Aller en bas
Wanderer
Jack Crane
Pseudo du joueur : Jester
Autre(s) compte(s) ? : Amy Whitehouse // LOL // Alice K. Andel, Jacob U. Lynch, Orphée T. Paris
Personnage sur l'avatar : Arthur Alter - Fate // Otto seppalainen - IRL

Masculin Âge / Classe ou Job : 25 ans, propriétaire du night-club : L'Envie.
Messages : 163
WandererJack Crane
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11065-i-m-taking-back-the-crown#162931 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12326-i-see-what-s-mine-and-take-it#174266

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockDim 5 Aoû 2018 - 10:25

 

 
Worst In Me

 
Looking back in my reak view, Nothing, no nothing can change you. I decided to play when i knew you were fire, it started off warm and now i hear the choir. Who do you think you are ?
  Ft.
 
L
es mots. Les mots sont des armes. Plus dangereuses que les poings. Les mots transpercent l'esprit, le construisent, le détruisent. Ils façonnent la Vision du Monde. Il ne faut jamais sous-estimer la puissance d'un simple mot. Tu devrais le savoir, Jack. En tant que porte-parole. Taari a raison. Si tu veux anéantir les Colombes, ce sera par les mots.

Il faudrait organiser un discours. Proposer des solutions face aux attaques de non-mages. Prouver à l'île que les Adler ont raison. Qu'ils sont les seuls à pouvoir protéger les détenteurs de dons. Hum. Pourquoi ne pas utiliser le don de persuasion via un micro-phone pour convaincre la population de soutenir ton camp ? Tu n'es pas sûr que Le Leader soit d'accord mais... Après-tout, ce que Le Leader ne sait pas, ne peux donc pas le déranger.

Traître, traître, traître, traître.


Non. Pas un traître. Tu es un visionnaire, un ambitieux. Enfin, tu le penses, en vérité, tu es bien un vicieux petit fourbe. Tu serais capable de trahir ton meilleur ami pour le pouvoir. Avec le pouvoir, tu peux avoir tout ce que tu as jamais désiré. Tout le monde ploie le genou devant toi. Tu es comme un Dieu !

« Un discours ? Tout le monde pourrait venir. Peux importe le groupe. Ensuite, il nous faudrait user d'une magie quelconque telle que persuasion ou charisme pour rallier le plus de monde possible à notre bannière. Où en profiter pour retourner les élèves contre les Colombes. »

Tu penses que cela pourrait fonctionner. Enfin, du moins, temporairement. C'est pour cela qu'ensuite, tu devrais agir vite pour détrôner Le Leader. Un coup d'état, et tu le vois déjà, toi en tant que chef suprême des mages. Il suffit juste de rendre cette image réelle.

 
Crédit fiche : Psychose ▲ Crédit image : ici



_______________________

Le Pouvoir


L'objet de ta poursuite éternelle et sans trêve
Demeure un but trompeur à ton vol impuissant
Et, sous le nimbe ardent du désir et du rêve,
N'est qu'un fantôme éblouissant. ©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockDim 5 Aoû 2018 - 14:08
worst in me


Si la plus cruelle des piques ne lui pas fait perdre la face, sa proposition en est capable en un instant. Taari perd son sourire, tout ce masque de satisfaction et laisse couler une expression impassible de laquelle il ne ressent qu'une vague douleur à la mâchoire, à force de sourire ironique. Un discours. Jusque là, tout va bien, mais les détails semblent tellement absurdes que le tahitien manque de tomber à la renverse sur le fauteuil, pourtant très lourd. Il reste interdit, longuement plongé dans ses pensées, questions légitimes sur la santé mentale du A. Ce n'est pas une surprise et il n'a rien à lui envier à ce niveau, toutefois, ce manque de lucidité lui fait peur. Ou plutôt, de la peine - et il lui ne lui faut pas moins de quelques instants pour se ressaisir.
Il inspire, cherche l'atmosphère détendue, la pointe d'humeur que le visage de Jack trahira, mais rien, si ce n'est cette désagréable impression dont il n'arrive pas à se débarrasser. Tout est sombre ici, l'air et froid, et il semble entendre les gouttes tomber une à une d'un robinet mal fermé dans la salle commune. Il est conscient de chaque instant, de chaque pensée partagée et de l'envergure de la folie de son ami en cet instant précis.
Ami, pas vrai ? Comme semble l'être Matthew, et il le qualifie ainsi sans vraiment comprendre, sans être capable d'assumer les responsabilités qui incombent à ce rôle.

Maintenant que l'amertume a disparu, il semble hypocritement bien plus motivé à l'idée de remplir les obligations de leur relation. Il n'est pas sûr d'en avoir envie, mais il se lève - toute sa masse musclée vient jeter une ombre sur le A, le recouvrir de tout le charisme et le danger qu'il représente. Le toisant de ses yeux rouges, il réalise. S'il le laisse agir seul dans cet état, Jack n'ira pas bien loin. C'est bien pour ça qu'en l'instant, cette entité inconnue lui est si inférieure que Taari a le sentiment de pouvoir le modeler à souhait. Et ça lui déplait.

Jack n'est pas comme ça, d'habitude. Et il ne se serait pas laissé berner aussi facilement s'il était en forme - que lui était-il arrivé ?
Alors, Taari réfléchit. Il cherche, dans ses souvenirs, dans les rumeurs, dans les quelques discussions qu'il a observé sur l'intranet. Pouvoir, don, famille, mariage, amitié, sbires, mensonge. Il creusa dans ses souvenirs, dans les pires discussions lues, pensa aux multiples provocations des opposants. Pouvoir, peut-être. Non. Et le mariage, il semblait s'en réjouir.

C'était la famille - et il se rappela de quelques bribes de rumeurs à ce sujet-là. Taari était familier avec les rumeurs - il passait beaucoup de temps à écouter ce que les gens disaient, à force de s'intéresser au futur des victimes de son propre don. Taari adorait ça - si lui-même s'en moquait, il se délectait du fait de plonger les autres dans le désespoir de leur propre image. Taari aimait ça, jouait sur ce point avec finesse et dextérité. Taari savait, comme pour beaucoup, mais surtout pour lui, parce qu'il mettait un point d'honneur quant au fait de se renseigner sur les plus proches de lui.

Taari savait. Sa mère. Il parlait avec sa mère.
Sa mère morte.
Mais comment... ? Ah. Oui. Très naturellement. La réponse s'imposa d'elle-même, et il avait entendu parler du fait que Jack avait changé de don. Pour les plus connus des élèves, ce genre d'informations passait rarement inaperçues. Sa mère. Tout résidait là - son caractère, ses secrets, sa façon d'être. Y avait-il une preuve ?
Peut-être. Rien de moins sûr. Il se devait de vérifier, pour le bien de son propre monde et de la santé mentale d'un Jack qui semblait encore perdu dans ses pensées morbides.

Alors, il cherche. Sans demander. S'il voulait l'arrêter, de toute façon, il n'en serait pas capable. Taari est fort. Trop fort, pour son âge, pour ce qu'il doit accomplir. Taari a apprit tôt, pour une raison noble, et s'est débarrassé du code d'honneur de ces pratiques déjà dangereuses. Taari court, frappe ; Taari est endurant et destructeur. Aujourd'hui, Taari ne fait que rechercher. Un peu rapidement, sans respect, cherchant d'abord la clef puis cassant le verrou une fois son impatience - très vite - arrivée. Il lui faut fouiller un peu, et ce n'est qu'au terme de bien des efforts qu'il trouva la preuve qu'il cherchait. Une collection de bijoux et de parfums féminins - il avait la confirmation de la vérité de ces rumeurs.

« Tu as un problème, Jack. Un problème assez gros pour que malgré ton intelligence, tu suggères une action aussi conne qu'un discours sous persuasion. Alors on va régler ton problème. Parce que ça te rend dingue. Si tu t'approches ou refuses de répondre, je casse toute cette jolie collection - et crois-moi, ce ne sera pas difficile. C'est clair ? »

Il haussa le ton au dernier mot, sa voix grave résonnant dans le silence de cette pièce. Personne n'entrerait, parce que c'était la chambre de Jack. Et c'est bien pour ça qu'il y rangeait de telles choses, parce que Jack avait conscience de son pouvoir. Mais Taari s'en moquait. Il avait confiance en ses capacités, assez pour défier des mages sans posséder lui-même de pouvoir offensif - il ne lui faudrait qu'un coup pour écraser une bonne partie des bijoux et faire éclater les bouteilles de parfum.
Cruellement, il s'adossa dos à ce « trésor » et observa le britannique. Il ne le laisserait pas agir à sa guise. Manipuler avec la manière douce avait comme bon point de le déculpabiliser, mais en agissant aussi violemment, Taari était certain d'obtenir des résultats. Il avait la force et la volonté - et il n'hésiterait pas à détruire quelques bricoles, même si ça voulait dire en faire un ennemi par la suite. Si c'était le cas, Taari ne regretterait pas d'avoir essayé de l'aider - et retourner sa veste ne lui poserait aucun problème. Il avait perdu trop de choses pour éprouver des remords quant au fait d'abandonner un ami.

« Tu vas m'expliquer ta relation avec ta mère. Je sais écouter les rumeurs, tu vois. Et je crois faire un rapport entre ton changement de don et tes humeurs récentes. Que tu crèves la bouche ouverte ou que tu renifles les colliers des morts, je m'en cogne. Mais si tu es sincère en voulant faire des actions aussi absurdes, je vais pas te laisser foncer dans le mur. »

Qu'il détruise le monde, à vrai dire, Taari s'en moquait. Mais il y avait dans cette école quelques personnes auxquelles il tenait encore - et si Aiata devait se faire toucher par l'envergure de cette magie, il ne le pardonnerait pas à Jack. Ni à lui-même, pour avoir permis ça. Quelqu'un dans un tel état, ce n'était pas une réussite quelconque. C'était un funambule, une bombe sur le point d'exploser - et Taari voulait être certain que son propre monde se trouve à l'écart de tout dégât. Un monde qui se limitait à quelques personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Wanderer
Jack Crane
Pseudo du joueur : Jester
Autre(s) compte(s) ? : Amy Whitehouse // LOL // Alice K. Andel, Jacob U. Lynch, Orphée T. Paris
Personnage sur l'avatar : Arthur Alter - Fate // Otto seppalainen - IRL

Masculin Âge / Classe ou Job : 25 ans, propriétaire du night-club : L'Envie.
Messages : 163
WandererJack Crane
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11065-i-m-taking-back-the-crown#162931 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12326-i-see-what-s-mine-and-take-it#174266

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockDim 5 Aoû 2018 - 16:54

 

 
Worst In Me

 
Looking back in my reak view, Nothing, no nothing can change you. I decided to play when i knew you were fire, it started off warm and now i hear the choir. Who do you think you are ?
 Ft.
 
C
'est l'histoire d'un garçon venant d'une riche famille. Le garçon avait deux merveilleux parents. Sa mère, était connue pour sa beauté et sa gentillesse avec ses proches. Malheureusement, un jour, la mère quitta ce monde. L'enfant en fut dévasté. On raconte que c'est ça qui le rendit fou.


Jack, tu fusilles Taari du regard. Tu as qu'une envie, c'est de lui arracher la langue. De la donner à bouffer à des chiens. Tu veux tordre son cou. Faire disparaître son air insolent. Pourquoi pense-t'-il que ta mère à a quelque chose à voir la-dedans ? Elizabeth était une sainte. La personne la plus tendre et douce que ce monde est connu. Et on te la priver. Deux fois. Sait-il ce que cela fait de perdre sa mère ? De te donner l'espoir et joie avec un don. Puis de tout détruire, une seconde fois.

Elizabeth. Mère. Je vous aime. Jamais je ne laisserai quelqu'un nous séparer !


De la sueur perle sur ton front. Ton cœur bat la chamade. Il veut que tu parles de ta mère ? Fort bien.

« Ma mère se nommait Elizabeth. Elle était tout pour moi. Mon univers. Mère est la personne que j'ai le plus aimée dans ma vie. Elle m'a appris à être fort. Elle me donnait des cours. Afin que je me comporte bien en société. Aussi, pour que je puisse avoir ce que je désirais. Tu veux savoir ce que je voulais à l'époque ? Que je sois heureux, avec ma famille. Tout simplement. »

Ta voix devient tremblante, légèrement brisée. Parler de ta mère te rend toujours nostalgique, triste. Cela fait naître en toi une envie de vengeance. Envers ces gens qui te privèrent de ton don. De ta génitrice.

« Elle m'a aussi appris à danser. Nous faisions des valses et des ballets ensemble. J'étais très doué. Mais elle.... Quand elle se mouvait, c'était avec grâce et élégance. Chaque fois que ses mains touchaient ma peau, pour m'offrir une étreinte maternelle. Je sentais mon cœur se serrer. Je vivais pour ces moments passé avec elle. »

Tu l'aimais, Jack. Pas dans un sens romantique. Pas comme une mère, non plus. Tu l'aimais comme une déesse. L'adorant. Lui vouant un véritable culte. Mais la déesse est morte.

« Puis on me la voler. Pourquoi as t'-il fait ça ? Ce chauffeur de camion est encore vivant. Alors, pourquoi Mère est morte, elle ?! Pourquoi d'autres élèves privent Mère de ma présence ?! POURQUOI ? »

Tu as presque hurlé, Jack. Tu veux la retrouver. Sentir son parfum, ses bras autour de ton corps, qu'elle te berce. Juste une fois. Pitié.

 
Crédit fiche : Psychose ▲ Crédit image : ici



_______________________

Le Pouvoir


L'objet de ta poursuite éternelle et sans trêve
Demeure un but trompeur à ton vol impuissant
Et, sous le nimbe ardent du désir et du rêve,
N'est qu'un fantôme éblouissant. ©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockDim 5 Aoû 2018 - 19:29
worst in me


Les mots ont touché, mais il n'a pas coulé.
Bien. Parfait, à vrai dire. C'est ce qu'il cherchait, la blessure pour stopper l'hémorragie du corps entier. C'était son but, juge des enfers, pointant du doigt les crimes, les lui faisant avouer pour mieux l'en débarrasser. Il semble étranger à tout ça - le visage sérieux, fermé, ses iris rouges jugeant sans pitié la créature qui se dresse devant lui.

C'est donc ça, Jack Crane ? Taari semble presque déçu. Il réalise combien le décès l'a affecté et la fragilité de ce masque, à quel point l'hypocrisie et le mensonge règnent dans son comportement de tous les jours. Jack semble rire, s'amuser, vivre chaque jour comme un jeu - le monde ignorant que, de tous, il avait perdu son plaisir en même temps que ce don précédent. Non, c'était même avant. Depuis ce décès, avant même qu'ils se connaissent. Depuis toujours, depuis qu'il avait décidé de se raccrocher au souvenir amer créé par son ancien pouvoir. Tout faisait sens, et il se dressait face à lui, poussé à bout, forcé à avouer la vérité pour ne pas la voir disparaître dans le néant absolu sous un coup soudain.

Jack n'était pas fou. Il était seul. Mauvais peut-être, de base, un connard, à n'en pas douter, mais ce genre d'écarts n'avait rien à voir avec cette personnalité. Il était en deuil, déformé par la tristesse, persuadé d'être maître de lui-même. L'univers lui échappait, en la personne de sa mère - et il se retrouvait perdu dans l'espace infini des questions sans réponse. La peine se comprenait. Son attachement, si étrange, fit pincer les lèvres de Taari d'agacement ; lui aussi avait perdu sa mère. Mais il ne tenait pas un tel discours. Il l'avait laissée partir, se liant à ses propres problèmes et refusait de mettre ça sur le compte de son décès, bien que cela avait joué. Il respira doucement, comptant les secondes, écoutant les mots. Chacun était différent. Chacun avait sa propre histoire, ses propres liens et il ne pouvait pas comprendre ce que Jack racontait. C'est lui qui avait demandé à savoir, qui lui cherchait à le cerner. Il pouvait supporter ses mots - et dans un calme étonnant, il leva les yeux pour croiser son regard. Ce regard de désespoir, brisé, le même qu'il avait il y a quelques mois.

Alors, sa colère explosa.

Il détestait cette proximité, cette ressemblance, ce reflet inavoué.

Il le saisit par le col, le décollant du sol sans difficulté. Taari était fort, fort pour masquer la faiblesse de son âme. Taari entretenait son corps pour mieux mentir à ce qu'il dissimulait. Il franchit la distance jusqu'au mur en deux grandes enjambées et y plaqua Jack, son avant-bras sous son cou pour couper son souffle et restreindre ses mouvements. Il détestait ce reflet, cette ressemblance, cette envie de brûler le monde pour retrouver une seule personne oubliée. De tous, il était bien le seul à ne pas détester le masque que Jack portait chaque jour mais bien sa véritable nature - enfouie, jusque là jamais révélée.

« On ne t'en a pas privé, on ne te l'a pas volé. Elle n'est pas ton univers. Plus maintenant. Elle est MORTE, putain. Elle ne reviendra pas. Passe à autre chose ! »

Il détestait ses mots, et surtout, ce regard.
Il détestait cette accroche, ce déni qu'il connaissait tant.
Il détestait, alors, il hurla.

« CE NE SONT PAS DES SOUVENIRS, C'EST UNE PUTAIN D'ACCROCHE MALSAINE ! »

Alors, Taari explosa, en même temps que l'univers entier.

Il le lâcha, fit volte-face pour observer les objets.

Il explosa, en même temps qu'il explosa, d'un coup de poing, la collection tant aimée.

Il explosa, mais il ne laissa pas le temps à Jack d'exploser, lui aussi, de laisser exploser sa colère. La sienne était plus grande, plus vive, plus directe - il n'avait jamais été un adepte des coups bas, et il avait toujours agit ainsi, en levant les poings, assumant sa propre cécité pour s'en rendre d'autant plus fort.
Il détestait ce qu'il voyait, ce qu'il entendait, ce qu'il pouvait bien comprendre. Il détestait de voir un tel déni, et la raison en était simple - Taari détestait se regarder dans le miroir.

« Amène-toi, Jack. Frappe-moi. Je sais que tu le veux. Mais si tu le fais, tu auras perdu. Tu n'auras été qu'une poupée inanimée entre les mains de ta mère jusqu'au bout. Fais ton choix. Frappe-moi et reste comme ça pour toujours ou brûle les restes de ces souvenirs malsains. Les Adler ne suivront pas un Leader qui ne pense pas par lui-même. »

C'était le choix d'une vie, le choix d'évoluer.
Jack en était capable - et dans sa colère, Taari le pensait sincèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Wanderer
Jack Crane
Pseudo du joueur : Jester
Autre(s) compte(s) ? : Amy Whitehouse // LOL // Alice K. Andel, Jacob U. Lynch, Orphée T. Paris
Personnage sur l'avatar : Arthur Alter - Fate // Otto seppalainen - IRL

Masculin Âge / Classe ou Job : 25 ans, propriétaire du night-club : L'Envie.
Messages : 163
WandererJack Crane
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11065-i-m-taking-back-the-crown#162931 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12326-i-see-what-s-mine-and-take-it#174266

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockDim 5 Aoû 2018 - 22:34

 

 
Worst In Me

 
Looking back in my reak view, Nothing, no nothing can change you. I decided to play when i knew you were fire, it started off warm and now i hear the choir. Who do you think you are ?
  Ft.
 
J
ack, tu te retrouvas plaqué contre le mur par le blond. Le souffle coupé. Tentant vainement de te débattre. Effrayer. Qu'est-ce qui ne va pas chez lui ?! Tu écoutes ces mensonges. Mensonges. Elle n'est pas partie pour de bons.... Jack ne peut pas passer à autre chose.

Une accroche ? Non... ! Ce n'est pas malsain, c'est parfaitement normal. Le doute qui s'insuffle dans ton esprit. Se pourrait-il qu'Elizabeth, ta chère mère, est utilisée son don sur toi ? Tu te souviens qu'elle avait attraction.

Toutes ses fois où tu la trouvais si belle. Si séduisante. Que tu lui obéissais au doigt et à l’œil. Elle et ton père, de beaux manipulateurs. Tout comme toi.


Tu chutes misérablement au sol. Ne réagissant même pas lorsque Taari détruit la collection de bijoux d'Elizabeth. Tu es dévasté. Perdu. Tu aurais admiré une personne qui se serait servi de toi depuis le début ? T'aurais façonné pour que tu deviennes un parfait héritier.

Je n'ai pas le contrôle. Je n'ai pas le contrôle. Je n'ai pas le contrôle. Je n'ai pas le contrôle. Je n'ai pas le contrôle.


Cette phrase qui se répète dans ta tête. La vérité qui te transperce. Brisant tout ce que tu étais. Tout ce que tu es. Il ne reste plus rien du grand Jack Crane. Seulement une coquille vide. Écoutant vaguement les propos de Taari.

Que ressens-tu, Jack ? Toi, si puissant, si charismatique. Deviens le dindon de la farce. Ta vie n'a plus de sens. As t'-elle déjà eu un sens ? Elizabeth a gagné. Elle a le dernier rire.

Tu es faible, faible, faible, faible-.


« Non. »

Tu te remets debout, vacillant légèrement. La tête qui tourne. Cette envie de vomir. Tu le bouscules sans vergogne. Te dirigeant vers le reste des bijoux. Prenant une bouffée d'air. Puis, tu lèves le poing et fracasses les joyaux. Laissant s'exprimer ta rage, ta colère, ta haine, ton désespoir. Des larmes coulent lentement sur tes joues alors que tu commences à te faire mal aux mains.

Elizabeth Crane est morte. Longue vie à Jack.


Tu te calmes. Libéré ? Tu te sens renaître. Tout ce qui te reliait symboliquement à ta défunte mère est parti en poussière. Tu te sens fort. Pour de bons. Détacher de toute emprise maléfique. Tu fais face à Taari. Un maigre sourire aux lèvres, tu laisses tes mains glisser dans tes poches, relevant le menton d'un air fier.

« Ma mère est morte. Longue vie à moi-même. »


 
Crédit fiche : Psychose ▲ Crédit image : ici



_______________________

Le Pouvoir


L'objet de ta poursuite éternelle et sans trêve
Demeure un but trompeur à ton vol impuissant
Et, sous le nimbe ardent du désir et du rêve,
N'est qu'un fantôme éblouissant. ©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockLun 6 Aoû 2018 - 0:28
worst in me


La colère était retombée. Son étreinte relâchée, la tension éteinte et son visage détendu. Tout était fini. Le "non" qui marquait la fin d'une dispute, d'une ère, d'une manipulation si lointaine que Jack lui-même ne pouvait en trouver la source. Jusqu'où s'étendait sa folie ? Jusqu'à quel point était-il redevenu sain d'esprit ? Redevenu, ou simplement devenu ? Taari était incapable de le dire. Tout ce qui lui importait, c'était que les choses étaient réglées.

Jack allait mieux.
Il aurait pu regretter le fait de n'avoir pas profité de la situation mais il préférait avoir une personne saine d'esprit à ses côtés. Jack n'était pas tout à fait dans la définition, mais il s'en rapprochait davantage. Au moins, il pensait par lui-même. Ses larmes séchées, son habituel sourire revenu, il exhibait cette renaissance avec une fierté nouvelle et qui semblait digne des louanges que les rumeurs dessinait à son sujet. Enfin, Jack Crane était à la hauteur de l'identité que l'on dessinait de lui dans cette école. Avait-il modifié sa propre réputation par lui-même ? Taari prit une expression amusé à la simple pensée de cette éventualité.

Dans cette famille, la magie semblait avoir pris le pas sur le naturel et la logique et ça n'étonnerait pas le tahitien de savoir que Jack aurait prit une telle mesure.

- Excellent. Désolé pour l'uniforme.

Pas pour le coup, les bijoux malsains ni même ses paroles. Tout ça, c'était sincère.
Mais un haut que Jack avait payé ? Ça oui.
Il choisissait ses mots avec respect et une logique indiscutable, et s'il s'excusait, c'était en partie pour qu'ils restent sur un pied d'égalité. Il ne voulait pas que Jack pense que Taari cherchait à le manipuler - l'éventualité ne le déplaisait pas, mais ça pouvait détruire tout ce qu'il venait d'accomplir jusque là.
Taari voulait une relation stable entre eux, quelqu'un sur qui il puisse compter - et l'hypocrisie n'avait rien à voir avec ça. Si c'était le prix à payer, il l'assumerait totalement - et il n'avait rien contre le fait de jouer le jeu du A. En ce jour, en cet instant, ils s'étaient rencontrés pour la première fois - du moins, Taari avait pu voir la nature de Jack, ce dernier ignorant que le tahitien avait tout fait pour mettre sa propre situation sous silence.

- Tu n'auras pas besoin de persuasion. L'agression des non-mages est une preuve en soi que les Adler ont raison. Si tu fais un simple discours, tu rallieras des gens à notre cause. Tu sauras choisir les bons mots.
Revenir en haut Aller en bas
Wanderer
Jack Crane
Pseudo du joueur : Jester
Autre(s) compte(s) ? : Amy Whitehouse // LOL // Alice K. Andel, Jacob U. Lynch, Orphée T. Paris
Personnage sur l'avatar : Arthur Alter - Fate // Otto seppalainen - IRL

Masculin Âge / Classe ou Job : 25 ans, propriétaire du night-club : L'Envie.
Messages : 163
WandererJack Crane
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11065-i-m-taking-back-the-crown#162931 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12326-i-see-what-s-mine-and-take-it#174266

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clockLun 6 Aoû 2018 - 10:11

   

   
Worst In Me

   
The more people you love, the weaker you are
   Ft.
   
Quelque chose s'est éveillé en toi, Jack. Tu ne sais pas si c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle. Tu t'en fiches. Tout ce qui t'importe, c'est de fêter ta renaissance. Et de travailler sur le discours. Afin de rallier le plus de monde possible. Les Adler vaincront. Tu en es persuadé.

L'ancien Jack, celui qui restait dans les jupons de sa mère en était convaincu aussi. Mais il n'est plus. Disparu. Un nouveau toi est né. Eh, bon sang, que ça fait du bien d'être enfin au contrôle ! Tu iras certainement au Fiat Lux demain, te rendre saoul et rentrer, accompagner d'une charmante compagnie. Tu assumes pleinement, dorénavant tout tes petits vices. Tu bois, parce que cela te procure du plaisir. Tu charmes et partage ta couche avec les autres élèves, parce que cela te procure du plaisir. Tu veux détruire Owain et tout ses petits Colombes, parce que cela te procure du plaisir de les voir échouer et se casser la gueule. Tu veux rester au pouvoir et plus encore, parce que cela te procure du plaisir d'être puissant.

« Bien sûr que je vais trouver les bons mots. C'est mon rôle, après-tout. »

Ton côté sûr de toi ressurgit. Tu sais que tu peux le faire. Rien ne t'arrête. La morale ? Tu n'en as pas. Des principes ? Non plus. Ta qualité rédemptrice étant ton amour pour ta mère, que tu as réussi à tourner en une obsession malsaine. Maintenant que tu en es libre, qui sait ce que tu vas devenir ? Seul ton but t'importe. Réduire à néant les Colombes. Devenir le maître incontesté de ton groupe. Si pour réussir, tu dois faire des choses peux recommandable, eh bien, tant pis pour les victimes.

   
Crédit fiche : Psychose ▲ Crédit image : ici



_______________________

Le Pouvoir


L'objet de ta poursuite éternelle et sans trêve
Demeure un but trompeur à ton vol impuissant
Et, sous le nimbe ardent du désir et du rêve,
N'est qu'un fantôme éblouissant. ©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Worst In Me (PV Taari)   Worst In Me (PV Taari) 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Worst In Me (PV Taari)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: