Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 On se connait ? [Stanley L. Hooper]

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: On se connait ? [Stanley L. Hooper]   On se connait ? [Stanley L. Hooper] 1400359500-clockMer 27 Aoû 2014 - 17:19



On se connaît ?

feat : Stanley L. Hooper
RANDOM LYRICS
Me voilà dans un autre établissement. Je suis seule et je ne connais personne à part Frantz. Moi après tout, ça me va. Je n'ai pas besoin de faire la connaissance de grand monde. Et puis si c'est pour discuter je préfère être seule. Parler n'est pas mon point fort ou je dirais même n'est plus, mon point fort. Je préfère observer et attendre. Attendre, voir les choses se passer sous mes yeux, tel un spectateur face à une scène. Je ne connais pas trop les lieux de Prismver c'est donc pour cela que je vais où mes pas me guides, je leurs fais confiance.
C'est drôle de croiser des élèves en tain de se taper la discuss' avec une classe différente. En général leur différence les oppose toujours et les oblige à s'affronter. Ne me demandez pas pourquoi ce n'est pas moi qui vais vous répondre. Je me contente d'admirer le paysage qui s'offre à moi. Mais disons que je n'arrive pas à comprendre le pourquoi du comment.
Enfin bref, je ne suis pas là pour parler de ça mais plutôt de la rencontre que je m’apprête à faire. Comme à l'extérieur de l'établissement je m'ennuie énormément, je me dirige donc vers la maison des étudiants, au foyer. Là-bas à ce qu'il paraît y'a une ambiance de malade où toutes les classes sont mélangées, on y fait ce qu'on veut sans qu'un "adulte" vienne nous faire la loi. Des jeux, des divertissements, ça m'a l'air pas mal en fait. Mais bon, seule je vois pas trop ce que je pourrais faire. Des rencontres peut être ? A quoi bon si je ne m'y intéresse pas ? Enfin après tout, je peux bien essayer seulement je ne dis pas que ça va vraiment me plaire. Je pars donc en direction de cette célèbre salle connue de tous les étudiants lorsque je croise en chemin un gars aux cheveux bruns de la classe A. Il a l'air pas mal mais bien sûr il doit faire partie des gens qui détestent les E. Je n'ai pas trop envie de m'attarder sur le sujet pourtant je n'arrive pas à détacher mon regard sur lui. Il s'est arrêté. Je crois qu'il a compris. Je ne compte pas continuer mon chemin, je préfère m'arrêter là finalement. Le gars aux cheveux bruns  me regarde et semble ne pas supporter qu'on le fixe. J'ai l'impression qu'il s'approche de moi, qu'il meurt d'envie de m'engueuler mais je n'ai pas trop de réaction. Je sais pas si c'est que je m'en fous royalement ou si je cherche à voir la sienne mais je reste là et j'attends, comme d'habitude.
PS : Désolée c'est court mais j'ai jamais trop d'inspiration pour les premiers :x

∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: On se connait ? [Stanley L. Hooper]   On se connait ? [Stanley L. Hooper] 1400359500-clockMer 27 Aoû 2014 - 19:25



On se connait?

PV (Laelya Valen)



Well. Qu'est-ce qu'il y avait bien à la télé? Un film romantique, une série de merde et un film qui datte de 2006. Fck, faut que tu sortes là. Bouge toi les fesses mon vieux. Ouais, c'était l'idée. Mais où ça? Ça c'était le plus grand problème, ton plus grand problème d'ailleurs. Tu ne savais pas choisir, trancher entre quelque chose d'évident et quelque chose d'absurde; mais là faut bien que tu te te casses quelque part et vite sinon t'allais moisir pour l'éternité sur ton lit et en plus devant la télé ! C'était clair, faut que tu te bouges et rapidement. Bon réfléchis un moment. Ok ça t'arrive pas souvent mais concentre-toi quelques secondes. Ça devrait être suffisant pour que tu puisses choper une idée et que tu décampes d'ici. Ton esprit était enveloppé par des idées vraiment trop sales pour que tu les sortes sous le grand jour. C'était trop atroce ouais. Dans ton cerveau, se trouvait une usine qui fumait tellement que ça faisait office d'un vrai aquarium. T'étais même un drogué in your head -sisi stanley- . C'était trop flou pour que tu puisses voir quelque chose et ainsi pouvoir piocher une idée qui te sortirait de cette misère sans fin. Bon, concentration ultime: zéros pensées déchets. En voilà une ! Qui partit immédiatement... La loose complet. Comme un flash lumineux, comme un coup de tonnerre, comme une balle fusant sur un gibier. Une idée te transperça de part en part.

Pensée de Stanley: Allons dehors, huhu.

Quelle pensée de génie, t'allais devenir un vrai scientifique avec tout ça. On allait même t'appeler Mr. Hooper un jour, non? Carrément. Tu t'empressa d'enfiler quelque chose d'assez propre, ton t-shirt molletonné avec ton chino lis de vin. Tu pris ta veste de ta saleté de classe que tu enfila par dessous ton haut. Quelle honte d'appartenir à un groupe. Rapidement, tu partis de ta chambre laissant tes camarades de chambre seuls. Tu marchas rapidement vers l'inconnu quand soudain tu aperçus un groupe de personnes qui allaient dans une sorte de salle où il y avait encore plus de monde à l'intérieur. Tu te décidas alors d'y aller jeter un coup d'oeil quand soudain tu croisas une jeune femme qui était devant toi. Elle semblait être attiré par ta personne, tu remarquais aussi qu'elle était en E vu son uniforme en mauvais état. C'était affligeant que ces personnes là soient ici et dévisagent des êtres comme toi. Tu lâchas un soupir en t'arrêtant devant cette personne, fermant un de tes yeux en la regardant de haut en bas, un sourire narquois s'affichait sur tes lèvres. Enfin tu pouvais t'amuser.

- « T'me veux quoi, toi? »

Tu retenais une certaine haine envers cette classe, tu ne savais pas pourquoi. Ils t'énervaient au plus au point. C'était déjà une bonne raison. Tes deux longs bras se repliaient tout en se croisant contre ton torse. Ta supériorité était assez remarquable.  




∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: On se connait ? [Stanley L. Hooper]   On se connait ? [Stanley L. Hooper] 1400359500-clockJeu 28 Aoû 2014 - 14:44



On se connaît ?

feat : Stanley L. Hooper
RANDOM LYRICS
Un sourire narquois s'affiche sur ses lèvres. Pourquoi sourire ? Qui y a-t-il de si drôle ? Autant partager la blague s'il y en a une non ?
Autour de nous le monde bougeait, les gens passaient de droite à gauche. De quoi attirer notre attention mais non, aucun de nous deux détacha son regard sur l'autre. Son sourire aurait presque pu m'énerver mais non, je m'en foutais complètement. Il pouvait faire et dire ce qu'il voulait, Ça ne changerait en aucun cas mon humeur. J'étais plutôt intriguée, perdue dans mes pensées, à m'imaginer des choses peut être irréels mais bien vivants dans mon esprit. Je crois qu'il n'avait pas totalement compris ma réaction. Je crois qu'il ne comprend rien d'ailleurs mais bon, ce doit être normal.
Puis il ouvrit la bouche, pour des simples mots qui, au final ne m'avaient pas atteint.
- « T'me veux quoi, toi? »
Mes yeux toujours posés sur lui, je ne cessais de le regarder comme si quelque chose chez lui attirait mon attention. Ce n'est pas le cas et pourtant...
Je ne comptais pas répondre à ses paroles, d'abord parce que d'un je n'avais pas écouté, de deux parce que je n'aime pas être questionnée et de trois parce que je n'avais pas trop compris sa question. Disons que si, j'ai écouté, mais à ma façon. Il ne faut pas s'attendre à une réponse de ma part lorsque l'on m'adresse la parole. Je préfère divaguer dans mes pensées, mes souvenirs et m'imaginer un monde différent, heureux, un monde en rose quoi.
Cela fait maintenant une vingtaine de secondes que ce A poireaute en attendant  que je riposte. Mais plus le temps passe et plus il semble s'impatienter. Ah, il ne s'y attendait peut être pas hein ? Une E qui garde le silence sans vouloir se défendre. C'est bizarre n'est-ce pas ?

∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: On se connait ? [Stanley L. Hooper]   On se connait ? [Stanley L. Hooper] 1400359500-clockJeu 28 Aoû 2014 - 18:15



On se connait?

PV (Laelya Valen)


Wouh. Elle va devoir répondre à ta question sinon t'allais sûrement péter un plomb et ça allait pas tarder. D'une, elle te prend de haut et ne répond pas à ta question. De deux, elle est en E. Elle devrait savoir qu'on respecte la classe A et que faut pas chercher les ennuis avec nous. Surtout avec toi, t'étais sûrement le mec le plus violent de la classe. Si quelque chose t'offensait, tu rentrais dans le lard sans savoir si il ou elle a tord. C'était ta propre philosophie, la meilleure du monde d'ailleurs. Faut pas s'en cacher hein, t'es réputé être intelligent et tu frappes tout le monde. C'est quoi ton problème? Même toi tu ne le savais pas. C'était vraiment étrange pour quelqu'un qui réfléchissait d'ailleurs, d'autant plus étrange de voir un A frapper tout ce qui bouge. Enfin, t'es pas une bête sans cervelle comme la plupart des E.
Bref. Ça faisait plus de trente secondes qu'elle n'avait pas décrochée un seul mot, elle était là entrain de te fixer, entrain de te narguer et surtout entrain d'humilier un A. Ce n'était plus supportable. Ce n'était pas acceptable. Ça dépassait tes propres limites personnelles. Elle allait vraiment savoir de quels bois tu te chauffes. Mais, bizarrement en toi tout se passait au contraire de ce que tu voulais faire. Ton esprit voulait en savoir un peu plus sur elle, il voulait que tu l'observes encore. Ce n'était pas une raison pour l'emplâtrer dans le mur. T'aurais bien voulu le faire avec ton don so fabelous. On voit quelqu'un faire quelque chose de merveilleux avec son pouvoir et hop il est à toi. Ce n'était pas un peu de l'abus ça? Pas du tout, tu ne vois où est le mal dans tout ça. M'enfin, pour le moment elle était fixe et muette comme une carpe. Ça te faisait lourdement chier et comme réponse à ça, tu te rapprochais d'un pas en la regardant de plus en plus méchamment, ayant l'air de vouloir la tabasser à tout moment. Tu l'as faisais reculer au fil des pas que tu faisais, vive l'intimidation. Tu fis un geste vif avec ta main avant de la poser sur le mur juste derrière elle, ton regard se plantait de plus en plus dans le sien. Ce dernier perçait toutes les défenses qu'elle avait. Elle voulait jouer à la plus forte en ne voulant pas parler. D'accord, on va voir combien de temps elle tiendra si tu fais ça. Ta deuxième main l'attrapa par le col pendant que tu levais cette dernière petit à petit, ses pieds ne touchèrent plus le sol. Elle était piégée, tel un rat en cage. Ta poigne devenait insupportable pour celle-ci qui était en l'air. Ton air narquois se dessinait sur ton visage, un sourire pseudo sadique s'esquissa sur tes lèvres pendant que tu mâchouillas quelques mots à son égard.

- « Je te conseille de parler si tu ne veux pas que j'te brise en deux, déchet. »

Dis-tu avec une once de méchanceté.



∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: On se connait ? [Stanley L. Hooper]   On se connait ? [Stanley L. Hooper] 1400359500-clockJeu 28 Aoû 2014 - 20:16



On se connaît ?

feat : Stanley L. Hooper
RANDOM LYRICS
Je commence à m'ennuyer. Je n'ai pas que ça à faire, soutenir le regard d'un A qui ne m'intéresse pas. Enfin si, peut être que si il m'intéresse. Mais un petit peu alors. Rien qu'un petit peu. Alors j'attends qu'il réagisse une nouvelle fois, je m'attends un peu à tout. Il commence à froncer les sourcils question de montrer son agacement et sa supériorité. Je reste là, sans aucune réaction. Puis il s’approche, doucement mais surement. Il s'approche même un peu trop à mon gout. Et oui, à tel point que je recule sans regarder derrière moi, je soutiens toujours et encore son regard. Jusqu'à temps que mon dos tape contre un mur. Aïe, il est dur et froid mais je m'en fiche. Je reste là encore, face à lui, son corps bien trop près du mien. J'crois que je l'ai bien énervé, c'est drôle ahah !
Mais je ne souris pas pour autant. Car je sais que ça ne ferait qu'attiser sa colère, que va-t-il me dire maintenant ? Ou plutôt, que va-t-il me faire ? Nous sommes bien trop proches, ça commence à me compresser sérieusement. Il colle soudain sa main contre le mur. Je n'ai qu'une envie, le repousser pour le remettre à sa place. Mais il me devance. Sa deuxième main se pose alors délicatement sur mon col avant de se refermer fermement. Puis je finis par sentir les vêtements me porter. Ah non, ça doit être sa main. Mes pieds ne touchent presque plus le sol.
- « Je te conseille de parler si tu ne veux pas que j'te brise en deux, déchet. »
Maintenant la seule envie que j'ai, c'est de cracher sur son visage. Apparemment ça marche aussi bien pour repousser les intrus. Mais non, je ne vais quand même pas le faire. Alors je le laisse péter son câble pendant qu'il me tient avec une main. Si je continue à le faire patienter il aura bientôt plus de force pour me porter Ahah.
Mais il a l'air tellement sérieux que ça finit par m'énerver. Et je n'aime pas être prise de cette façon, je ne suis pas un objet, il ne faut pas croire.
Ça y est, je crois que je suis énervée. Je lève soudainement ma main droite avant de gifler violemment ce A qui croit que tout lui appartient. Il finit donc par lâcher prise, je crois qu'il ne s'y attendait pas, enfin je suppose. Je remets mon col en place et pose à nouveau mon regard sur lui. Il n'y a pas besoin de mot pour être délivré d'une main. Non, l'expression sur mon visage n'a pas changé. Il m'a lâché, tant qu'il m'a lâché alors tout va bien. Je me sens un peu plus libre désormais. Mais je reste toujours là, à le regarder.


∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: On se connait ? [Stanley L. Hooper]   On se connait ? [Stanley L. Hooper] 1400359500-clockJeu 28 Aoû 2014 - 21:00



On se connait?

PV (Laelya Valen)


Plus elle me regardait, plus t'avais envie de commettre un meurtre horrible, tellement horrible que ça sera filmé et tout ça pour en faire un film d'horreur SF. Tu ne supportais vraiment pas son regard si agaçant, un regard qui te défiait pendant ces secondes qui défilaient, où ton envie ne cessait d’accroître. Ca n'allait pas arranger les choses si tu commençait à être vraiment énervé. Tu n'allais pas tapper une fille quand même ? Et pourquoi pas ? Les E n'ont pas d'âme après tout. C'est ce que tu croyais jusqu'au moment où quelque chose te fis lâcher prise et laissa tomber la jeune fille sur ses deux pieds. Un coup sur le visage? Une gifle? Comment a-elle osée de lever la main sur toi, un être totalement supérieur en tout les poins par rapport à un ignoble personnage tel que sont les E. Tu restas la tête orienté où la gifle t'avais était donné, un sourire s'esquissa petit à petit sur ton visage pendant que tu laissas glisser ta deuxième le long du mur, lentement.

- « On joue les rebelles ? »

Ta tête se tournas entièrement en sa direction pour la fixer, ton regard avait changé du tout au tout pour afficher une mine assez joueuse. Elle avait avoir été quand même un peu secouée, faut que tu pousses le vice un peu plus pour y déceler quelques failles dans son comportement de peste infecte. L’atmosphère changeait pendant que tu reculas d'un pas, en laissant cette soit disante liberté à cette dernière, relâchant un soupir d’apaisement. Tu n'allais pas t'abaisser vis à vis de cette sous classe, tu ne t'écrases jamais. Et surtout pas devant une femme, tu fis craquer quelques unes de tes phalanges, unes après les autres. Tu pivotas ta tête sur le côté pour faire craquer ta nuque, d'un côté puis de l'autre. Ta tête revint à sa position d'origine. Tu soufflas un bon coup, histoire de ne pas s'énerver et aborda la jeune femme d'une autre manière. Cette manière un peu fourbe. Tu étais vraiment un beau salop dis-donc. On verra si ça marche, tu n'es pas en manque de moyens pour la faire parler et lui faire cracher le morceau du pourquoi elle le regardait. C'était un pari risqué mais tout ce qui est dangereux, t'aimais plutôt bien.

- « On va être clair, j'ai pas envie de jouer avec toi. J'ai surtout pas le temps. Tu peux me dire pourquoi tu me regardes depuis tout à l'heure? J'exige une réponse s'il te plait. »

Ta voix avait étonnement changée. Elle était extrêmement calme. Tu t'étais calmé, c'était sûr. Faut bien affronter l'un de ses pires cauchemars pour pouvoir le vaincre et vivre avec. C'que tu faisais c'était de parler avec une E, chose que tu n'aurais jamais pus faire sans prendre sur toi et te dire que c'était une humaine comme toi. Tu avais pour le coup bien agis. Ton excès de violence était sûrement l'un des plus idiots que tu n'es jamais fais. Tu le regréais. En la voyant silencieuse, une idée te parvint rapidement. C'était sûrement trop tard mais tu te décida de faire quelque chose pour ne pas te morfondre encore plus. Une chose extraordinaire, qui sortait de ton propre commun. Qui dépassait tout tes rêves les plus fou. Faire ami ami avec une E. Pari tenu.

- « T'as envie de quelque chose sinon? Je t'invite à boire quelque chose, suis moi. J'ai été bête d'avoir régis comme ça. Viens, c'est moi qui invite. »

Tu allas de ce pas vers le foyer en allant plus précisément vers le comptoir où se trouvait un surveillant. Tu soufflas une nouvelle fois en voyant toutes les personnes qui attendaient la même chose que toi. Toute cette queue pour des simples gâteaux et un café? Abusé. Tu allais derrière cette file d'attente en regardant discrêtement cette jeune femme.

∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: On se connait ? [Stanley L. Hooper]   On se connait ? [Stanley L. Hooper] 1400359500-clockLun 1 Sep 2014 - 15:35



On se connaît ?

feat : Stanley L. Hooper
RANDOM LYRICS
Sa tête orientée dans le sens de ma main, il semble penser, peut être regretter mais quoi ? De ne pas avoir agis avant ? M'a-t-il sous-estimé ? Une petite E qui ne vaut rien, comme tous les autres. Ceux qui doivent se recroqueviller sur eux-même pour laisser place à la prestance des plus doués qu'eux. Mais qu'advient-il de leur âme ? Que sommes-nous réellement à leurs yeux ? Tout un monde incompréhensible, qui se bat pour rien, des efforts en vain. Je suis peut être naïve, je ne comprends pas tout et pourtant ces regards haineux qui n'aspirent qu'à la vengeance, j'arrive à les percevoir. Un jour peut être finirai-je par comprendre pourquoi et comment. Mais une chose est sûre, je n'y arriverai qu'en cherchant. Autant dire pas maintenant.
Je finis par remarquer ce petit sourire au coin se dessiner sur son visage terne avant de susurrer ces quelques mots :
- « On joue les rebelles ? »
Il tourna délicatement sa tête face à moi avant d'afficher un nouveau visage. Un air enjôleuse. Effectivement, on dirait bien que ma claque lui a suffit pour être zen. Est--il vraiment zen ? J'aimerais comprendre pourquoi il insiste tant à engager une conversation avec moi. Après tout je n'ai fait que le regarder, ai-je fait quelque chose de mal ? De bien ? Est-il intrigué ? Est-ce que j'en serai plus ? Finalement peut être n'ai besoin d'aucune réponse. Ça ne sert à rien de se questionner si nous ne cherchons pas les réponses. Si l'envie ne nous prend pas. N'ai-je pas raison ?
Il recula d'un pas avant de faire craquer ses doigts suivis de sa nuque. Cherche-t-il a se détendre ? Pas besoin de jouer les machos avec moi, ce n'est pas la peine puisque rien ne m'affecte totalement.
- « On va être clair, j'ai pas envie de jouer avec toi. J'ai surtout pas le temps. Tu peux me dire pourquoi tu me regardes depuis tout à l'heure? J'exige une réponse s'il te plait. » Je t'en pose des questions moi ? Par exemple, pourquoi insistes-tu pour me parler ? Pourquoi m'as-tu pris par le col avant de me soulever jusqu'à ce que mes pieds ne touchent plus le sol ? Pourquoi as-tu de la rancune pour une E telle que moi ? J'en ai d'autres, des questions. Et pourtant j'en reste là, alors fais un effort comme moi et cesses de me questionner. Tu as beau être délicat dans tes paroles, ça ne me changera pas pour autant.
- « T'as envie de quelque chose sinon? Je t'invite à boire quelque chose, suis moi. J'ai été bête d'avoir régis comme ça. Viens, c'est moi qui invite. » Tu es si gentil que ça en fait ? Bon après tout pourquoi pas. Ce n'est pas un piège au moins ? Si ça se trouve tu vas me payer un truc à boire pour me le foutre en pleine face. Je connais la stratégie hein. Mais bon, j'ai toujours des réflexes en stock, j'ai de quoi me protéger.
Le A rentra donc au foyer avant de faire la queue pour se payer à bouffer. Qu'est-ce que je fais ? Je le suis comme un chien ou je le plante comme il le mériterait ? Bon allez, j'ai faim moi. Si c'est lui qui paye ça me va.
Il était déjà en train d'attendre lorsque je m’arrêtai près de lui. Je posai à nouveau mon regard sur lui et cherchai à comprendre pourquoi il souhaitait tant m'offrir à boire. J'avais beau chercher je ne trouverai aucune réponse. Il est là, en train d'afficher un visage doux comme si rien ne s'était passé. Je peux toujours essayer de me montrer gentille aussi non ? Enfin on verra plus tard.
La file d'attente avance, je n'ai toujours pas ouvert un mot, ni un simple remerciement. Il n'a pas besoin de remerciement hein ? Au final, c'est lui qui m'invite pour s'excuser de son comportement alors je n'ai rien à faire à part accepter son invitation.
Nous voilà enfin au comptoir, où s'y trouve un surveillant. Je sens que ce A va me demander ce que je veux prendre. Oh, je crois que je vais devoir parler. Cherchant à fuir son regard pour la première fois, je regardai ailleurs en espérant trouver une pancarte affichant les verres à servir. Mais autre chose vint percuter mes pensées. Au final, je vais boire avec un inconnu qui m'agresse sans même connaître son nom. La seule chose que je connais de lui c'est sa classe. Eh ouai. Mais bon, lui non plus ne semble pas connaître le mien, alors tant pis hein, on va faire au feeling. Je suis sure qu'on va s'en sortir.


∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: On se connait ? [Stanley L. Hooper]   On se connait ? [Stanley L. Hooper] 1400359500-clockMar 2 Sep 2014 - 21:06



On se connait?

PV (Laelya Valen)



Depuis que tu faisais cette file accompagné de cette jeune fille, tes esprits t'étaient revenus rapidement et tu te rendis compte à quel point tu pouvais être con. Agresser une fille qui était en E dont tu ne savais rien, de plus tu étais sûrement tombé sur la fille la moins réceptive du monde. Bah bravo. Faut que tu remettes tout à plat, que tout les compteurs reviennent à zéro entre toi et elle. Tu t'es peut-être trompé sur sa personne? Sûrement. C'était à votre tour de commander, tu regardas le pion en lui pointant ce que tu voulais, sans décrocher un seul mot puis tu tournais ta tête vers elle, quelques mots sortaient de ta bouche inlassablement.

- « Un chocolat chaud, ça te va ? »

Elle n'allait pas répondre. Donc tu pris tout ça en le mettant sur un plateau, en payant tout cela. Tu pris le plateau entre tes deux mains pendant que tu cherchais un endroit tranquille où tu serais au calme avec elle, tu comptais lui causer un peu? Bien sûr que oui. Elle allait avoir tes plus plates excuses. Au fond de toi, tu ne savais pas trop comment réagir mais ça devenait de plus en plus évident que tu devais lui dire le pourquoi. Quel pourquoi? Celui qui a fait que tu détestes les E. Du plus profond de toi. C'était indescriptible mais ça avait du sens pour toi. Comment expliquer quelque chose d'impossible à décrire alors? Qui ne tente rien n'a rien, c'est ce qu'on dit ? Ouais, tout juste. Tu t'avançais rapidement vers la table isolée de toutes, en regardant d'un œil d'aigle si la jeune femme n'avait pas prise peur de toi et c'était cassée comme ça. Bah non, c'était étonnant. Tu l'avais limite agressé et elle était toujours là. Chapeau bas. Quel sang froid. Toi, c'est ce qui te manquais sûrement le plus au monde. Un soupir se lâcha encore entre tes lèvres, en provenance de tes poumons, c'était très profond. Tu pensais à tout cela mais tu était comme un imbécile devant la table entrain de réfléchir à tout ça. Tu n'avais même pas pensé à poser le plateau sur la table. Tu secoua ta tête deux trois fois de droite à gauche avant de poser ce dernier sur cette table. Tu t'assis furtivement en regardant ce qu'elle allait faire à présent. Elle semblait avoir envie de te rejoindre. Bonne nouvelle, ça faisait longtemps qu'il y avait quelque chose qui allait pour le mieux. Tu pris ta boisson entre tes mains et la posa devant toi. Sur le plateau, divers gâteaux étaient bien enveloppés dans des emballages plastiques transparents, ils étaient tous appétissants. Tu espérais au moins que ça allait lui faire plaisir suite à tout ce qu'elle avait du supporté à cause de votre rencontre. Tout cela, c'était juste pour te faire excuser, point. C'est tout? Raaaah, non. C'était aussi pour lui dire à quel point tu ne pouvais pas voir un E et à quel point tu étais encore désolé -tu l'as dé.. *kick* aie ewe- . Tu soutenais ton regard dans le sien pendant qu'elle regardait ce plateau, elle avait sûrement envie de quelque chose? Un petit sourire s'esquissait au coin de ta bouche, signe que tu le savais dès le départ. Elle avait la dalle, tout comme toi. Tu pris la parole soudainement en lui tendant un petit gâteau.

- « Je sais que tu as faim. Accepte ceci comme une excuse. »

Tu lui mis aussi son chocolat devant elle, il était vraiment chaud, une fumée sortait du gobelet où se contenait toute la boisson. Tu soufflas sur ton thé pendant que tu pris ce dernier entre tes mains pour l’amener à tes lèvres. Tu déversa lentement le doux nectar dans ta bouche, qui s'écoula jusqu'au fond de ta gorge. Ça te donnait des frissons, t'aimais beaucoup le thé. Surtout le thé à la menthe. C'était ton petit plaisir, rien qu'à toi. Attrapant un petit gâteau à ton tour, tu enlevas l'emballage en reposant ton regard sur elle, essayant de voir si elle avait commencée de boire ou de manger. Curieux était ton deuxième prénom.





∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: On se connait ? [Stanley L. Hooper]   On se connait ? [Stanley L. Hooper] 1400359500-clockDim 14 Sep 2014 - 17:22



On se connaît ?

feat : Stanley L. Hooper
Mes yeux fixaient à présent une table ronde à laquelle c'était installé un groupe de B qui semblait vachement proche. Sur la table étaient posés quatre verres, tous de la même couleur avec une boisson chaude et attirante à l'intérieur. Ça devait être du chocolat chaud. Hm, et si je prenais la même chose qu'eux ? J'adore le chocolat chaud, ça me rappelle tellement de souvenirs, les petits matins au cœur de la campagne, chacune de mes mains collées contre la paume des mains de mes parents. Les petites promenades au parc, puis le thé accompagné des délicieux gâteaux au chocolat que maman adorait nous faire. Moi qui n'aimais pas le thé, j'avais bien le droit d'être privilégiée non ? Alors elle m'offrait le meilleur des chocolats chauds qui ne pouvait existé avant que je ne plonge dans un sommeil profond pour une sieste bien méritée.
Enfin bref, revenons à la réalité. Oui, j'aimerais un chocolat chaud, pourquoi ? Parce que j'aime ça. Sauf qu'il y a un problème. Un problème ? Quel problème ? Celui de devoir adresser la parole à un inconnu, très bizarre d'ailleurs. Enfin je n'ai rien contre lui, je suis moi même différente aux yeux de certains, rien que ma classe fait de moi une personne à part. Mais bon après tout...

- « Un chocolat chaud, ça te va ? »
Sa voix me tira de mes pensées mais je ne répondis pas pour autant. Je tournai la tête vers lui, posai à nouveau mon regard sur lui et l'observai. Ses cheveux bruns, mi-longs lui donnaient un visage plutôt craquant. Ses yeux et ses sourcils froncés lui donnaient un air sévère mais irrésistible. Si je pouvais j'exploserais de rire devant cette façade si bien entretenue. Mais il ne comprendrait pas, puis nous risquerions à nouveau une confrontation. Une de plus, une de moins après tout, ça fait quoi ?
J'étais encore au bar quand celui-ci s'installa à une table libre avec quelques chaises en bois autour. Qu'est-ce que je fais, je le suis ou je ne le suis pas ? J'ai faim, je le suis.
Je le rejoignis donc à sa table où était posé un plateau comportant quelques gâteaux emballés puis deux verres de boisson chaude avec cette petite fumée de quoi réchauffer mes doigts glacés et cette gorge sèche. Mon ventre gargouilla en entendant le bruit des paquets de gâteaux transparents laissant entrevoir la forme et la couleur de cette gourmandise. L'un d'entre eux me donnait particulièrement envie de goûter mais comment l'obtenir ?
Bien trop préoccupée par mes envies je ne fis même pas gaffe au mec qui me tendit l'un d'entre eux.

- « Je sais que tu as faim. Accepte ceci comme une excuse. »
Qu'est-ce que je fais ? Je le prends ou je ne le prends pas ? Si ça se trouve il l'a empoisonné ? Non, c'est juste pas possible il vient des mains propres du pion.
Je lui pris des mains comme une affamée, j'eux presque honte de moi. Non en fait je m'en fiche. Il me mit alors un verre devant moi, je n'eus pas de mal à deviner ce qu'il contenait à l'intérieur. Les bouts de mes doigts touchèrent le verre chaud qui dégageait une chaleur intense. Je m'assis donc face à ce A avant de prendre une gorgée. C'était tout de même plus pratique de boire assise que de debout n'est-ce pas ?
Quel délice. Ce goût délicat, doux, chaud dans ta bouche. Et ça y est, les souvenirs remontent. Ce n'est pas le moment, surtout pas face à un type comme celui que j'ai devant moi.
Je décolle alors mon nez du gobelet sans même faire attention au chocolat imprégné sur le bout de celui-ci et lève les yeux vers ce A. Son regard est maintenant posé sur moi, il m'observe. Que doit-il se passer ?
J'ai envie de savoir comment il s'appelle, mais je ne veux pas lui parler. Faudrait-il que j'aille fouiller dans ses affaires un de ces jours pour connaître son identité ou vais-je oser ouvrir la bouche et lui demander ? Je n'ai pas envie. Peut être me le dira-t-il. Et s'il me demande mon nom ? Je ne lui dirai pas. Enfin on verra. Il a l'air de se foutre de moi, je ne sais pas pourquoi mais il rit. Est-ce que c'est si drôle que ça ? Qu'est-ce qui peut être bien comique ?
Ah ça y est, je viens de m'en rendre compte. Cette trace de chocolat sur le bout de mon nez. J'aurais peut être pu m'en rendre compte plus tôt si je n'avais pas autant prêté attention sur lui. Et en plus y'a même pas de serviette. Ah si un bout de papier blanc. Je le prends et essuie mon nez avant de le regarder une nouvelle fois. Je ne compte même plus le nombre de fois où j'ai levé les yeux vers lui.
J'ai mangé quatre gâteaux, je n'ai même pas pensé à lui. Est-ce qu'il en a eu assez ? Tant pis, j'ai été égoïste et bien trop gourmande, fallait pas m'inviter eh oui. Mon verre est presque fini, je l'ai bu en quelques secondes tellement affamée par le chocolat. Et dire que lui n'a toujours pas fini. D'ailleurs c'est quoi sa boisson à lui ? Ça a l'air transparent, enfin presque, comme l'eau dites-donc. Et en plus y'a un espèce de bout de papier collé dedans, c'est normal où c'est qu'il aime manger le papier ?
Je pose alors mon bras droit sur la table et colle ma joue contre ma main appuyée par mon coude gauche.
Et j'attends.

∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On se connait ? [Stanley L. Hooper]   On se connait ? [Stanley L. Hooper] 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
On se connait ? [Stanley L. Hooper]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: