Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 in deeper now can you tell what’s real • Noa

Aller en bas 
Hello my name is
Alisson L. Keaton
Pseudo du joueur : Rinka
Autre(s) compte(s) ? : anciennement Aileen/Aslinn (RIP x2)
Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki ; the iDOLM@STER

Féminin Âge / Classe ou Job : 19 ans
Messages : 2855
Hello my name isAlisson L. Keaton
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12674-life-is-beautiful-open-your-eyes-alisson https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t710-little-story-o-linn-maija#7495 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8053-there-s-more-to-living-than-being-alive-o-alisson https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8076-je-suis-passe-partout-lms

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: in deeper now can you tell what’s real • Noa   in deeper now can you tell what’s real • Noa 1400359500-clockMar 2 Déc 2014 - 22:07
Après une heure passée ici. Après avoir salué une bonne dizaine d'araignée. Après une demie-douzaine de sursauts. Après un nombre incalculable d'éternuements à cause de la poussière. Et après une recherche désespérée de sortie, je crois enfin pouvoir l'affirmer :

je me suis perdue. Dans la maison hantée.

Tout ça parce que je suis naïve. Pourtant, quand ce type est venu me demander mon aide pour retrouver un objet qu'il avait égaré, je l'ai cru. Un camarade de classe, à qui je n'ai pratiquement jamais parlé mais qui n'avait pas l'air bien méchant. Oui, j'ai commencé à douter quand il m'a entraînée ici, mais : pourquoi pas après tout ? Il avait trop peur de revenir dans cette masure seul, qu'il disait. Alors, en bonne poire, je l'ai aidé. Comme je me méfiais un peu, je m'assurais de rester près de lui, au cas-où il décide de partir en courant. Sauf que. Il a suffit que je lui tourne le dos un dixième de seconde pour qu'il disparaisse. Ah oui, j'avais oublié.

Ce connard avait le don de la téléportation.

Et me voilà coincée ici, cherchant désespérant la sortie salvatrice. Mais avec mon sens de l'orientation, c'était pas gagné. Pour tout dire, ça devait faire probablement environ une heure que je tournai en rond. J'avais fini par atterir dans une pièce avec une fenêtre, sauf que deux problèmes se posaient à moi :
1) elle était barricadée, impossible de forcer le passage.
2) quand bien même j'y arrivais, je me trouvais au deuxième étage. Et malheureusement, mon don ne me permettait pas (encore ? ... non, jamais en fait) de voler.
Je pouvais voir le ciel à travers, encore bleu. Il devait être environ quatre heures. J'imagine. J'espérais, de tout coeur, qu'il fut beaucoup plus tôt. Hors de question de passer la nuit ici... Brr. Je serais morte bien avant !

« HI ! »

J'avais vu quelque chose bouger à mes pieds. Un serpent ? Non. Non. Non. Pas moyen.

Je restai là, tétanisée, sentait la chose monter le long de ma jambe droite. Escalader le dos. S'enfoncer dans les cheveux...

« ARG - attends, Passe-Partout ? »

C'était bien lui. Mon lézard. Y'avait pas moyen d'arriver de façon plus... moins... enfin, pas flippante quoi ?

Quoiqu'il en soit, j'allais peut-être pouvoir me tirer d'affaire. Probablement. Je l'espérais.

Par chance, je me trouvais dans une espèce de bureau - abandonné et poussièreux, et sûrement plein de charmantes bestioles. Prenant mon courage à deux mains, je trouvai vite fait bien fait une vieille feuille vierge et un stylo à bille - je dus en tester, avec la force du désespoir, au moins trois avant d'en trouver un qui marchait encore.

J'écrivis ma lettre à une vitesse qui me surprit moi-même, sans réfléchir. Être coincée dans un lieu lugubre semblait me donner une dynamique inhabituellement... dynamique.

Mon lézard fut vite parti remettre sa missive, passant par la fenêtre à mon grand désarroi - j'avais eu le petit espoir qu'il passe par la porte et me guide donc jusqu'à la sortie. M'enfin, il avait beau être un lézard de Prismver, fallait pas trop lui en demander non plus. Malheureusement.

Plus qu'à prier pour qu'elle vienne. Mais pour ça, je lui faisais totalement confiance.

« Pitié. Dépêche-toi. » murmurais-je, les larmes aux yeux.

Je n'osais même pas m'asseoir. Du coup, je décidai de rester là, dans cette pièce, à guetter son arrivée par la fenêtre - du peu que je pouvais voir, c'est-à-dire pas grand-chose.

[couleur : #EE216C]
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: in deeper now can you tell what’s real • Noa   in deeper now can you tell what’s real • Noa 1400359500-clockVen 5 Déc 2014 - 6:57
in deeper now can you tell what’s real ••



Noa & Linn ••
Philosophie comme dernière heure de cours, c’est vraiment pas une bonne idée. Qu’est-ce que tu t’en contre fou de savoir ce qu’est réellement « la vérité ». Comme d’habitude tu t’es mise au fond de la classe. Comme d’habitude tu t’es mis à écouter de la musique. Comme d’habitude, tu t’es encore perdue dans ton univers, au lieu d’écouter ton dernier cours de la journée. Tu sais que tu devrais faire de gros efforts. Tu le sais, mais tu ne le fais pas. Tu te feras de nouveau engueuler par tes parents, tu les ignoreras, comme toujours. Tu regardes les aiguilles de ta montre qui te préviennent que le cours est bientôt finit. Tu éteins ta musique et range ton ipod avec tes écouteurs dans la poche de ton uniforme. Tu regardes par la fenêtre, le ciel est d’un bleu glacial. Tu sais qu’une fois dehors, tu vas encore te plaindre du froid, tu vas encore mettre Hawaï en valeur. Tu vas encore repenser à ta famille. Qu’est-ce qu’elle peut te manquer.

La dernière sonnerie retentit dans tout le pensionnat. Tu soupires de soulagement et te lèves pour préparer ton sac. Tu sors de la salle de la classe et marches d’un pas plutôt rapide dans les couloirs. Plus vite tu seras rentrée, mieux ce sera. Sac à dos sur l’épaule droite, tu regardes les autres élèves autours de toi. Il y a vraiment de tout ici. Tu sors enfin dehors et frissonnes. À Hawaï, il ne faisait jamais froid.

Tu sursautes et t’arrêtes net devant un lézard qui se tient devant toi. Il a l’air inquiet et presser. Tu hoches la tête. Hum, Passe-Partout ? Mais, c’est le lézard de Linn ? Tu t’abaisses pour ramasser le petit mot que la demoiselle C t’as écrit. En prenant le bout de papier, tu éternues. Le morceau est tout vieux et remplis de poussière. Tu fronces les sourcils.

« C'est Linn ! Je suis à la maison hantée. Et perdue. Quelque part au deuxième étage, je sais pas quoi faire. Je te serai très très très reconnaissante de venir me chercher, je suis désespérée... Utilise mon lézard pour me retrouver, ça marchera peut-être ? (s'il fuit pas avant) »

Tu plies vite fait le papier et le ranges dans ta poche, et attrapes son lézard dans tes petites mains. Tu lui caresses un peu la tête.

Montre-moi où se trouve ta petite maman !

Tu le redéposes et il se met à s’enfuir. Tu lui cours après. Tu sais que tu as l’air vraiment conne, mais s’il arrive quelque chose à Linn, tu t’en voudras. Elle t’a demandé de l’aide, alors tu feras tout ton possible pour l’aider. Tu sens le froid entrer et sortir de tes poumons. Tu tousses, plusieurs fois, le froid te fait mal à la gorge, mais tu continues de courir. Tu remercies les cours de sport et ton club de cheerleaders pour t’avoir appris à courir et à tenir le coup sans t’arrêter. Imagine tu n’aurais pas été sportive, ça aurait été un enfer pour toi. Tu commences avoir un point de côté et remarques que tu arrives dans la forêt. Tu t’arrêtes de courir un moment pour reprendre ton souffle. Tu reprends vite ta route, pour ne pas perdre Passe-Partout de vue. Tu changes vite ton sac d’épaule qui te fait mal tout en continuant de courir. Au loin, tu vois une drôle de maison. La maison hantée.

Tu attrapes une nouvelle fois le lézard pour le remercier de t’avoir conduit jusqu’ici avec une petite caresse avant de le redéposer. Malheureusement, tu ne pourras plus le suivre, il fait bien trop noir et puis lui peut passer dans les petits trous, toi, tu devras passer par les portes.

Linn ?

Tu cris son nom une fois, deux fois, trois fois, avant de commencer de déposer ton sac pour prendre ton briquet qui se trouve à l’intérieur. Tu reprends ton sac sur les épaules et allumes ton briquet pour te faire de la lumière. Dehors il commence à faire noir. C’est vraiment l’inconvénient de l’hiver. Tu passes dans une sorte de cuisine. Tu montes des escaliers. Tu stresses toute seule. Tu l’appelles plusieurs fois, mais tu n’entends rien. Tu te fais des films. Et s’il lui était arrivé quelque chose ? Tu ressens comme un pincement au cœur. C’est après un long moment de stress que tu commences à entendre un bruit. Comme des petites pattes sur le sol en bois. Passe-Partout ? Ou un monstre. Tu votes pour le lézard de Linn et t’avances doucement dans la pièce. En entrant, tu vois une petite silhouette qui se tient droit devant la fenêtre et tu pousses un petit cri de peur en faisant tomber ton briquet, éteint, sur le sol. Tu essaies de le ramasser de vitesse, et le rallumes pour regarder qui se trouve dans la même pièce que toi. Tout se passe en quelques secondes, toi-même tu ne comprends pas. Heureusement, ce n’est pas un fantôme, mais ta petite Linn chérie. Tu ranges ton briquet dans ta poche et attrapes Linn dans tes bras pour la câliner le plus fort possible. Tu lui caresses tendrement les cheveux.

Tu n’as plus à t’inquiéter, je suis là, maintenant. Mais juste une question, pourquoi est-ce que tu t’aventures ici ?! C’est super dangereux tu sais, la maison peut s’écrouler à tout moment !


Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Alisson L. Keaton
Pseudo du joueur : Rinka
Autre(s) compte(s) ? : anciennement Aileen/Aslinn (RIP x2)
Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki ; the iDOLM@STER

Féminin Âge / Classe ou Job : 19 ans
Messages : 2855
Hello my name isAlisson L. Keaton
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12674-life-is-beautiful-open-your-eyes-alisson https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t710-little-story-o-linn-maija#7495 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8053-there-s-more-to-living-than-being-alive-o-alisson https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8076-je-suis-passe-partout-lms

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: in deeper now can you tell what’s real • Noa   in deeper now can you tell what’s real • Noa 1400359500-clockDim 7 Déc 2014 - 12:52
C'est avec effroi que j'observais lentement la nuit tomber. Depuis combien de temps ? Une minute, une demi-heure, deux heures ? En tout cas, je ne bougeai pas, ou juste un peu, à intervalles réguliers, pour m'assurer qu'une araignée n'était pas en train de grimper dans mes cheveux - irk. Même si j'avais une très forte envie de me laisser tomber au sol - et de dormir -, hors de question de le faire ici ! Bon sang, c'était bien la première fois que je ne tenais vraiment pas à dormir.

Et puis d'un coup, je l'entendis. Un bruit. Des bruits. Une chose, qui se déplaçait, légère et rapide. Suivie par un autre truc, mais gros. Enfin, plus gros que la chose. Noa ? Ou la sorcière qui logeait ici ? Ou... il ne valait mieux pas y penser. Je me redressai, droite comme un piquet, espérant me fondre dans le décor - okay, c'était pas gagné.

Bien vite, la première chose entra dans la pièce. A défaut de la voir - il faisait vraiment sombre, maintenant - je l'entendis. Tout de suite suivie par...

▬ Tu n'as plus à t'inquiéter, je suis là, maintenant. Mais juste une question, pourquoi est-ce que tu t'aventures ici ?! C'est super dangereux tu sais, la maison peut s'écrouler à tout moment !

Le truc venait de sauter dans mes bras et me serrait à m'étouffer. Je mis quelques temps à réagir tant j'étais soulagée, puis je fondis en larmes et l'enlaçai à mon tour.

▬ No... Noa ! Noaaaaaaaaaaaa !

Cette fille était vraiment géniale. Qu'est-ce que j'aurais fait sans elle ? Je restais là, tremblante, puis finis par me détacher un peu d'elle pour lui répondre.

▬ Un gars de ma classe... on n'avait pas cours alors il m'a demandé de l'aider à retrouver une veste qu'il avait laissée ici... j'inspirai un peu pour me calmer Il s'est téléporté sans que je puisse réagir... puis je m'exclamai, surprise, Attends, s'écrouler ? Tu crois qu'elle peut s'écrouler ?

Noa, Noa, Noa. J'eus honte sur le coup. Les seuls trucs auxquels j'avais pensé étaient la présence d'insectes plus ou moins inoffensifs et le fait que ces lieux pouvaient être hantés... Mais aucune de ces deux choses n'étaient réellement à craindre - hantée, cette maison, sérieusement ? Alors que Noa, elle, elle pensait avant tout aux véritables dangers. Et l'état de cette maison en était indéniablement un.

Encore apeurée, je la pris une nouvelle fois dans mes bras pour la remercier.

▬ Tu viens de me sauver la vie, Noa, vraiment ! Merci merci merci ! Alors, on sort d'ici ? lui demandais-je, les yeux brillants.

Parce qu'elle connaissait le chemin de sortie, c'était évident. Ah, elle était vraiment incroyable. Je crois qu'après, j'arrêterai de râler quand elle me forcera à me maquiller ou à appliquer une énième crème de visage.
[couleur : #EE216C]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: in deeper now can you tell what’s real • Noa   in deeper now can you tell what’s real • Noa 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
in deeper now can you tell what’s real • Noa
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: