Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque   [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque 1400359500-clockDim 25 Jan 2015 - 15:15
Déjà après avoir fini de manger, la petite Alexanne était partie à la bibliothèque pour étudier un peu. Encore une fois, elle s'est sauvée de ces bas-niveaux en sautillant. Cette élève pleine de vie devait étudier pour un prochain examen en vue.

Étudier, étudier, étudier.

Cette étrange manie d'étudier était encore en place dans le cerveau d'une des plus intelligente de l'école. Il ne fallait surtout pas la déranger lors de cette séance ridicule mais enrichissante. Elle pouvait y prendre tout son temps à simplement étudier. De A à Z, elle lisait les bouquins pour ensuite les ranger. C'était une habituée de la bibliothèque où elle se réfugiait la plupart du temps.

" C'est déjà bientôt l'heure de partir, mii~... "

Elle voulait par contre rester un peu plus longtemps dans son jardin secret Non on disait pas ça perversement qu'est cette bilbiothèque. Le temps de chipper un livre ou deux au passage. Elle ne voulait pas étudier pour le moment, mais juste lire. Elle avait aussi besoin de quelqu'un avec qui passer un peu la soirée, ne voulant pas vraiment être toute seule. Quelqu'un pour taper ou pour câliner. Ou encore pour un débat sans merci. Ou quelqu'un avec qui se rebeller un peu et utiliser de ses pouvoirs jusqu'à ce qu'ils se fassent prendre. C'était le temps pour elle de se libérer un peu du quotidien.

Foutons le bordel.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque   [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque 1400359500-clockMar 27 Jan 2015 - 21:35

Ce non-silence à la bibliothèque
Aujourd’hui je n’avais pas cours. Je m’étais levé à 8h et je suis allé à la bibliothèque à 9h. Mon sac était toujours organisé de la même manière. Un gros trieur trop classe, et deux cahiers à spirales. Un pour noter mes cours à apprendre par cœur, un cahier par matière, et un pour faire des schémas et des exercices ou pour expliciter des notions compliquées.
J’étais tranquillement posé sur une table, mon cahier à spirale plié en deux devant moi, et mon trieur un peu plus loin sur la table, je sortis mon cours de biologie. Le matin le cerveau est le mieux conditionné pour faire du par cœur. Je lisais une page attentivement, puis je la recopiais en intégralité sans loucher une seule fois sur mon cours.
Les plus jeunes sont toujours curieux, et aiment bien regarder ce que leurs aînés étudient comme pour avoir un avant-goût de ce qu’il les attend dans quelques années.

Midi approche. Je n’ai pas faim. J’oublie tout quand je travaille à la bibliothèque même la faim. Je remarquais qu’il était aux alentours de midi en observant les gens se lever et partir, j’étais quasiment le seul qui restait.
Les plus jeunes me fixaient en partant en se demandant comment je faisais pour rester aussi concentré aussi longtemps. Et ils étaient démoralisés en voyant que je n’avais toujours pas bougé à leur retour.
Entre deux j’avais changé de cahier, je retraçais toutes les réactions métaboliques, en commençant par la Glycolyse et en finissant par la Lipogenèse tout en passant par la Néoglucogenèse. Je prenais une heure chaque semaine pour les redessiner afin de ne pas les oublier. C’était essentiel dans ma spécialité. Et puis ça me permettait d’entraîner ma chimie organique en détaillant chaque réaction.
J’étais concentré, mais attentif à ce qu’il se passait autour de moi. Une phrase, un son, me chatouilla méchamment les oreilles. Une gamine de 15 ans derrière moi déclara « Foutons le bordel. »

Sans un bruit je me levais, j’étais derrière elle, je posais ma main sur sa petite épaule, je pouvais sentir son pouls à travers son artère subclavière. Du haut de mon mètre quatre-vingt-trois je me penchais et lui chuchotais d’une voix à vous glacer le sang. « A ta place, j’éviterai d’en faire autant. »




∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque   [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque 1400359500-clockMer 28 Jan 2015 - 23:21
Ce non-silence à la bibliothèque

Je venais de finir mon repas de midi, et je n'avais rien à faire. Comme d'habitude. Être en B me laissait pas mal de créneaux libre que je passais pour la plupart à la bibliothèque. Un endroit calme et reposant, tant pour le corps que pour l'esprit. De plus, cela faisait déjà un moment que je mourrais d'envie de relire un Sherlock Holmes. Le Chien de Baskerville ferait l'affaire. Ce n'était pas mon préféré mais justement, ça faisait de lui l'un des seuls ouvrages de cette série que j'avais lu moins d'une vingtaine de fois.

Je me baladais tranquillement dans les rayons, suivie de près par mon chère camarade imaginaire qui trainait des pieds, les mains derrière la tête, à la recherche de l'ouvrage que je voulais. Le choix incroyable de romans proposés par la bibliothèque me faisait toujours hésiter, même quand j'étais pourtant bien décidée en arrivant. Agatha Christie. Combien de temps ça faisait que j'avais pas lu un Poirot? Je tirais le livre vers moi, me laissant apercevoir ainsi l'autre côté de la salle. Une jeune fille, brune, la quinzaine. Je l'avais déjà vu quelques fois ici. Elle venait souvent bouquiner. Il me semblait qu'il s'agissait d'une élève de A. Mais je n'aurais pas pu y mettre ma main à couper, je n'y prêtais guère attention. Elle était plutôt discrète, d'habitude.

Cependant, j'entendis quelque chose qui me fit changer d'avis. Un chuchotement perdu dans le bruit des pages qui se tournent.

- Foutons le bordel …


Je reposais mon livre a sa place, sans un mot et soupirais. Cette personne comptait "foutre le bordel" dans la bibliothèque. Ma bibliothèque? Je tentais de rester aussi calme que possible. La dernière fois que quelqu'un avait tenté de déranger le parfait silence de la bibliothèque, je lui avais mis un coup de tête. June. Ca faisait un moment que je n'avais pas croisé cette casse-pied d'ailleurs. Quoi qu'il en soit, je ne voulais pas commettre la même erreur. D'un pas discret, je contournais l'étagère qui me séparait de l'inconnue.

- A ta place,
j'éviterais d'en faire autant, chuchotais-je en me révélant à l'adolescente.

Mais ma voix semblait faire écho avec une autre. Juste derrière elle s'était une silhouette familière à l'air menaçant. Il s'était baissé pour lui murmurer ces même mots à l'oreille.

- Bah tiens Leann, voilà ton mec! Railla Kei.

Je lui aurait bien rétorqué que non, ce n'était pas mon copain, mais depuis la dernière fois, rien y faisait. Il persistait dans sa nouvelle "blague"…

- En voilà une surprise…




_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque   [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque 1400359500-clockMer 4 Fév 2015 - 4:36
Alexanne savait déjà que si elle le faisait vraiment, elle allait être mise en retenue, mais tant pis.... quoique...

" A ta place, j’éviterai d’en faire autant. "

Il y avait une main qui était posée sur l'épaule de la contrôleuse d'eau. La voix qui venait lui parler lui a glacé le sang. À moitié. Elle avait surtout cru que c'était un surveillant ou un prof qui venait de la prendre sur les faits avant même qu'elle aie le temps de faire quoique ce soit. C'était impossible. Non. Pas maintenant. Elle soupirait sans se tourner vers la voix glaciale.

" Saviez-vous qu'il faudrait un peu changer l'ordinaire pour que cela change à la folie? "

Oh non, Alexanne, dis-moi pas que ta mode folie a déjà commencé... ce serait déjà la catastrophe. L'élève se tourne vers l'homme et le toisa du regard avec un sourire. Quelqu'un du même rang qu'elle, on dirait. Il avait l'air effrayant, un peu comme Tartiflette, mais pour ce lézard géant, le câlin était déjà au rendez-vous. Elle souriait grandement, cette Alexanne. Elle avait enfin remarqué une autre élève près d'eux. Elle n'avait pas l'air aussi en accord avec l'idée qu'avait la petite élève en tête. Tant pis. Il fallait qu'elle fasse un peu de folie et de dire "Fudge it, faisons le fou tant que les profs et les parents ne soient pas là". Si la nouvelle arrivée dans cette entourage avait parlé, Haven ne l'avait pas du tout entendu ou presque. Elle s'en foutait un peu.

" Ne me dites pas que vous allez m'en empêcher...non? "

Alexanne sortit donc son arme. Une bouteille d'eau. Pourquoi faire? Aucune idée. Elle en ouvrit le bouchon et boit un peu le contenu. De l'eau. Mais pourquoi Alexanne gardait une ou deux ou trois bouteilles d'eau avec elle? C'est son pouvoir magique à elle, le contrôle de l'eau. Mais est-ce que les autres le savaient? On imagine que non, cette élève était réputée très discrète avec ses pouvoirs, l'utilisant presque inconsciemment quand elle avait besoin de boire. Bref c'était pas une élève qui aimait foutre le trouble sauf peut-être en éduc où elle était tout sauf une bollée. Elle souriait presque sadiquement. Personne ne pouvait l'empêcher de s'amuser, surtout dans un endroit où elle adorait être. Son pouvoir allait peut-être mouiller les livres, mais comme elle le contrôle très bien son pouvoir, elle pouvait faire en sorte d'en éviter le plus possible. C'est pourquoi elle sortit de l'emprise de l'homme pour se réfugier sur une table, sortant son eau de sa deuxième bouteille et le montant au ciel comme un serpent, souriante.

" Rejoignez la folie de la mignonne Alexanne Haven! "

....C'est trop tard, le mode folle est ON. Qu'est-ce que les autres pourraient bien faire pour l'arrêter?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque   [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque 1400359500-clockJeu 5 Fév 2015 - 0:57

Ce non-silence à la bibliothèque
Elle me fit une remarque sans même me regarder, j’étais déjà saoulé… Je l’ignorais, encore une gamine en A qui se croit surpuissante, et qui pense être la seule à travailler comme une dingue… On s’entraîne tous comme des dingues. Moi le premier depuis que j’ai découvert mon pouvoir. Mais je n’avais rien à prouver. Elle se retourna, elle commençait à sourire, quelque chose sonnait faux dans son sourire. Je n’avais pas apprécié, j’étais blasé, et je comptais la neutraliser le plus rapidement possible.
Elle dégagea ma main, et s’apprêta à monter sur une table. Je posais ma main sur la même table et au moment où elle posa son deuxième pied sur la table je la rendis intangible un dixième de seconde. La gamine traversa à moitié la table, je rendis de nouveau la table solide pour elle pile au moment où elle se retrouvait à moitié coincée dans la table, ses atomes étaient enchevêtrées avec ceux de la table, indolore, mais impossible de s’en défaire… Pas de chance.
Mon pouvoir, Passe-Muraille. Je pouvais rendre intangible tout ce que je voulais. Je profitai de l’effet de surprise pour lui arracher l’une des deux bouteilles. Que je plantais sous le sol sans attendre, grâce à mon don, encore.
« Rejoignez la fol… » Je lui coupais la parole. « C’est con tu sais, si tu n’avais pas sorti une deuxième bouteille d’eau, je n’aurais pas deviner ton don… » Je regardais le serpent d’eau qui flottait et je soupirai… Je lançai un regard vers Leann… « On en fait quoi Leann ? ». Je montrais du pouce la gamine encastrée dans la table de bois massif. J’étais en position Beum Seugui, comme on l’appelait dans mon club de taekwondo à Londres, dites la position du tigre, pied arrière ouvert à 30°, pied avant sur la pointe, genoux fléchis, 70% du poids sur la jambe arrière, prêt à sauter dans n’importe quelle direction, prêt à lui sauter dessus.



∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque   [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque 1400359500-clockJeu 5 Fév 2015 - 10:46
Ce non-silence à la bibliothèque

- Saviez-vous qu'il faudrait un peu changer l'ordinaire pour que cela change à la folie?

Ah, ok, je vois le genre. La gamine de A qui se prend pour un petit génie, un esprit mal compris. Elle a quoi? Quatorze ans? Ca se comprend, à cet âge-là. Toujours en manque d'attention. On veut se sentir tellement spéciale, et c'est tellement facile quand on est en A, tout en haut de l'échelle sociale d'un pensionnat de fous. Elle s'est tourné vers Joshua, un sourire malsain sur le visage. "Oh, regarde comme je suis spéciale". Attention whore. Comme toutes les petites de son âge. Jusqu'à présent, elle ne m'avait même pas accordé le moindre regard, alors que j'étais là, juste devant elle. Dédain envers les B? Elle ne sait pas à quoi s'attendre de ma part, alors.  Ses iris mielleuses se pose finalement sur moi.

- Ne me dites pas que vous allez m'en empêcher...non?

Oh ma chère petit, si tu savais, si tu savais. Combien j'en ai renvoyé ce coucher, des enfants dans ton genre qui se croyaient tout permis parce qu'elles avaient leur jolie cravate violette. Combien j'en ai fait rentrer chez elles, la queue entre les jambes, des fillettes imbues d'elle-même. Avec un partenaire invisible,  c'était tellement simple. Personne ne comprenait jamais rien. Et cette fois, nous étions deux.

La brunette sortit une bouteille d'eau de sa robe. Maîtrise de l'eau, hein? Elle va mouiller les livres. Si elle n'en touche ne serait-ce qu'un seul, je promets qu'elle n'osera plus jamais remettre les pieds ici, en se rappelant de l'humiliation qu'elle y a vécu. A tous les coups, elle pensait bien maîtriser son don, savoir les épargner, chacun d'entre eux, chacune des pages. Ah, cette innocence m'arracha même un sourire de pitié. Si la brunette se débrouillait si bien, elle n'aurai même pas besoin de bouteille d'eau. Sa salive, l'eau de son corps, l'eau du nôtre aurait suffi. Elle aurait même pi évaporer l'eau de la bouteille pour la faire sortir puis la liquéfier à nouveau. Nous n'aurions même pas su d'où venait la source de son pouvoir. Là, ça en devenait ridicule. Elle fit une joli petite fontaine (peut-être pour impressionner ses aînés, qui sait?) qui laissa s'écraser une goutte sur Le Monde de Narnia. Impardonnable. Je lançais un regard lourd de sens à Kei qui fit un pas vers la gamine tandis que celle-ci essayait de monter sur la table.

Mais ça, c'était sans compter sur l'intervention de Joshua. Sans la moindre expression sur son visage, il passa sa main sur la table qui devint instantanément intangible. La collégienne phasa à travers, se rétamant de façon mémorable criant une espèce de cri de guerre où elle se présentait comme la "mignonne Alexanne Haver." Jusqu'où irait son égo? Il allait probablement se calmer maintenant qu'elle était coincée dans une table en tout cas. Kei était plié de rire. Moi, j'essayais de m'empêcher de le montrer trop, un simple sourire satisfait sur le visage. Après s'être débarrassé de l'une de ses bouteilles d'eau, Piercy s'était mis dans une espèce de pose de kung-fu, me montrant la petite du doigt.

- On en fait quoi, Leann? Me demanda-t-il tout de même assez fière de lui.

Je m'approchais d'elle et lui tapotais gentiment sur la tête avant de m'assoir sur la table. Je m'empressais de lui confisquer sa deuxième bouteille, la faisant tourner dans mes mains. Plastique très fin. Elle aurait même pu faire bouillir l'eau. Le contenant aurait rétrécit, l'eau débordé et elle aurait repris son contrôle de là. Pas très douée, pour une A.

- Kei, fouille-là au cas où elle en aurait d'autre. Elle ne saurait pas quoi en faire dans sa position, mais on ne sait jamais.

Il s'exécuta, sortant deux autres bouteilles cachées dans ses vêtements. Je lui confiait la mienne et lui fit signe de s'en débarrasser. Il ouvrit l'une des fenêtre, laissant la fraicheur de l'hiver pénétrer la pièce et les armes de la petiote vinrent s'écraser sur le goudron de la cours intérieur.

- Sinon mon chère Piercy, saches que Mademoiselle … Haven, c'est ça?, a terriblement besoin d'attention, expliquais-je. Sa petite vie de "génie" -je précisais les guillemets avec mes doigts- l'ennuie à mourir.

Ce qui en soit, nous laisser deux choix : la renvoyer dans sa chambre avec une punition ou lui faire faire une partie de scrabble, enfin, quelque chose qui occupe son simple esprit.


- Alors on fait quoi? On lui raconte une histoire? Celle de la méchante petite fille qui s'amusait à abîmer les livres dans la bibliothèque et qui finit mangée par le grand méchant loup? Proposais-je avec un sourire sadique.



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque   [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque 1400359500-clockJeu 12 Fév 2015 - 1:56
L'homme lui avait fait traverser la table, l'a rendu solide et lui arrachait une de ses bouteilles. En bonus, il lui avait coupé la parole.

" C’est con tu sais, si tu n’avais pas sorti une deuxième bouteille d’eau, je n’aurais pas deviner ton don… "

" TSS. "

Il se tourne vers l'autre femme.

" On en fait quoi Leann ? "

Cette fameuse Leann s'approchait d'Alexanne, lui tapotait la tête en plus de lui retirer la deuxième bouteille, la faisant tourner dans ses mains. Elle s'assoyait aussi sur la table.

" Kei, fouille-là au cas où elle en aurait d'autre. Elle ne saurait pas quoi en faire dans sa position, mais on ne sait jamais. "

Kei? Qui est KEI?

Sans vraiment se rendre compte, Alexanne a été vidée de ses munitions d'eau. Leann s'était vidée de sa bouteille d'eau aussi. Puis elle vit les bouteilles s'en aller hors de la fenêtre qui se trouvait près de là.

" Sinon mon chère Piercy, saches que Mademoiselle … Haven, c'est ça?, a terriblement besoin d'attention. Sa petite vie de "génie" l'ennuie à mourir. "

" Je n'ai jamais dit ni pensé cela, tête de linotte. Je n'ai aucunement besoin d'attention. "

C'était sortit tout seul, mais Alexanne en avait déjà raz-le-bol d'eux. Elle voulait continuer sa folie, mais l'envie de s'éloigner de ces deux personnes étaient bien plus pressante.

" Alors on fait quoi? On lui raconte une histoire? Celle de la méchante petite fille qui s'amusait à abîmer les livres dans la bibliothèque et qui finit mangée par le grand méchant loup? "

" Primo, c'est vous les méchants, deuxio, je n'ai même pas encore abîmé un seul livre, tertio, qui va finir mangée par le grand méchant loup, moi ou vous? Et finalo, pas d'histoire avec moi, ça m'emmerde. Vous m'faites chier, vous m'cassez les tympans.

Dark Alexanne était là, avec un caractère presque de chien.

" En plus, me prendre pour une gamine de 4 ans, ce n'est pas cool, les vieux. Vous vous prenez teeeeeeellement pour des "Je sais tout et j'ai le droit de tout faire", et bah, laissez-moi vous dire de laisser ma vie en paix, pour l'amour du ciel. "

Elle les toisa méchamment du regard avec un regard noir en bonus.

" Maintenant vous me sortez de cette table ou sinon je vous... "
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque   [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque 1400359500-clockLun 23 Fév 2015 - 13:53

Ce non-silence à la bibliothèque
Une vraie gamine, je ne me souviens pas avoir été aussi insupportable et méprisable durant mon adolescence, faudrait que je demande à mes parents… Mais ça m’étonnerait, j’ai toujours été un enfant sans problème, calme et silencieux. Les amis de mes parents disaient qu’ils auraient aimé avoir un enfant comme moi, plutôt que leurs gosses qui courraient dans tous les sens et mangeaient de la terre. True story. D’ailleurs ça ne m’attirait pas vraiment la sympathie des autres gosses qui me méprisaient plus qu’autre chose, j’étais souvent pris en exemple « Joshua ne fait pas ça lui. Joshua il lit des livres avant d’aller se coucher. », peut-être mais Joshua ne rigole pas, ne parle pas, et ne sourit pas des masses. Bref.
J’avais un petit microbe dont je devais m’occuper. « Primo, c'est vous les méchants, deuxio, je n'ai même pas encore abîmé un seul livre, tertio, qui va finir mangée par le grand méchant loup, moi ou vous? Et finalo, pas d'histoire avec moi, ça m'emmerde. Vous m'faites chier, vous m'cassez les tympans. » … Finalo ?! ça n’existe pas ça.. finalo… serait-ce une expression que les gosses ont encore inventé… Naaan ça m’étonnerait, faudrait que je demande à Sonera si ça se dit ça… Finalo…
« Primo, je ne suis pas encore méchant, deuxio prévention, tertio je suis intouchable, et “finalo“, dis-je en mimant des guillemets, tu commences à me faire perdre patience. »

Je dénouai tranquillement le nœud de ma cravate. Et elle continuait de parler. Et elle nous lançait un regard noir… Je montai les yeux au ciel et je soupirai longuement. « Maintenant vous me sortez de cette table ou sinon je vous… »
Je pris ma cravate, j’appuyai fermement sur les joues d’Alexanne pour lui faire ouvrir la bouche, et j’y glissais une partie de ma cravate, oui, je la bâillonnai, je fis un nœud ferme, et je contemplais mon travail. « Je vais t’épargner l’embarras de menacer sans trouver de moyen de pression. O..ou…sin..on… je..v..v..v…ous, dis-je en imitant ça voix prépubère, tu m’as gavé. Tu es à deux doigts de t’en manger une. Tu vas rester ici jusqu’à nouvel ordre. Leann tu peux retourner lire, je vais rester avec elle jusqu’à la fermeture. »
Je repris mes affaires, je tirais rageusement ma chaise, avant de me rasseoir et de lui lancer un regard noir, et je me replongeais dans mes cours. « Et si j’entends ne serait-ce encore une fois parler de la “Dark“ Alexanne, je te jure que je vais te faire chialer. » Je lui lançai un regard noir, elle avait réussi à épuiser mon capital patience.
Je détestais être dérangé quand je suis plongé dans une activité, ça me casse dans mon élan, c’est terriblement énervant. Je soupirais, et puis merde, je n’arrivais plus à me concentrer. Je reculais ma chaise, je la basculais en arrière et je posai mes deux pieds sur la table tout en fixant Alexanne, les bras croisé. « Que va-t-on faire de toi… ? »



∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque   [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque 1400359500-clockMar 24 Fév 2015 - 20:23
Ce non-silence à la bibliothèque


Je sens que la petite s'énerve. Elle bouillonne intérieurement. Si elle pouvait nous transpercer du regard, elle le ferait à coup sûr.

- Primo, c'est vous les méchants! Attaqua la petite brune, Deusio, je n'ai même pas encore abîmé un seul livre, tertio, qui va finir mangée par le grand méchant loup, moi ou vous? Et finalo, pas d'histoires avec moi, ça m'emmerde. Vous m'faites chier, vous m'cassez les tympans.

Ok, finalo? J'étais pas du grande experte du langage des jeunes, mais finalo ça m'agressais les oreilles comme un "sa" au lieu d'un "ça" pouvait m'agresser les yeux. Petite, si tu veux te la jouer géni incompris, commence par apprendre ta propre langue. Piercy lui répondit avant moi.

- Primo, je suis pas encore méchant, deusio, prévention, tertio, je suis intouchable et finalo - il dessina de gros guillemet dans les airs - tu commences à me faire perdre patience.

- Et voilà, tu nous l'a mis en colère, constatais-je affligée.

C'était peut-être la première fois que je voyais Joshua s'énerver de la sorte. De mon côté, je me contentais de me pencher vers notre cadette de A pour lui pointer Narnia, en haut de l'étagère à notre droite.

- Je résumerais ma pensée par ça, conclus-je avec un sourire très ironique. Et un dictionnaire de la langue française, mais c'est moins important.

Quand je me tournais à nouveau vers Joshua, il était en train d'enlever sa cravate. Wo, wo, wo, wo, wo. Ok. L'action était juste super… classe? Pas vraiment le mot.  Bien que 'sexy' soit un terme que j'avais tendance à bannir de mon vocabulaire, il était plutôt adapté. Je sais pas pourquoi, ça m'a fait rougir. Boule au ventre. Je me mordillais la lèvre inférieure pendant qu'il l'enfonçait dans la gorge de la pipelette qui était à nouveau en train de hurler à l'injustice.

-  Je vais t’épargner l’embarras de menacer sans trouver de moyen de pression. O..ou…sin..on… je..v..v..v…ous, dis-je en imitant ça voix prépubère, tu m’as gavé. Tu es à deux doigts de t’en manger une. Tu vas rester ici jusqu’à nouvel ordre. Leann tu peux retourner lire, je vais rester avec elle jusqu’à la fermeture. 

J'étais pas dans le trips des mecs violents mais fallait avouer qu'il était vachement charismatique comme ça. Bon, sans la voix d'adolescente. Mais le reste, quoi. Les traits de son visage étaient vachement crispés. Regard froid, gestes brusques, il retourna chercher ses affaires pour se remettre à bosser, promettant à Alexanne que s'il entendait encore parler de son côté sombre, il l'a ferait pleurer. D'une certaine façon, j'avais désespérément envie de voir ça. Mais d'une autre, je préférais garder cette image en tête.

- Comment ça tu restes avec elle et moi je m'en vais? Vous voulez me rendre jaloux, M. Grey? Ironisais-je en rejoignant mon ami à sa table après avoir pris un livre au hasard sur le chemin.

Le A se replongea dans ses schémas, comme si de rien n'était. Quant à moi, je posais l'ouvrage sur la table. Sur sa couverture était inscrit en lettres noires "Economie des émotions" d'Emmanuel Petit.
Ok blague. Kei rigole. Je le retourne comme honteuse et lit en diagonale la quatrième de couverture "
Les émotions sont-elles circonscrites par une pensée rationnelle ? Peuvent-elles inciter les individus à adopter des comportements bénéfiques pour la collectivité ? Est-il possible de manipuler les sentiments d'autrui pour atteindre des objectifs de politique économique ?" Je vois, je vois. Pourquoi pas après tout? Si c'est une question de manipulation, ça pourrait aller.  Mais il semblerait que le planning ait changé. Pas de lecture. Le brun n'a plus la tête à travailler. Il fait balancer sa chaise en arrière, se tournant vers la petit chieuse.

- Qu'est-ce qu'on va faire de toi? Se lamente-t-il.
- D'une fille bâillonnée et coincé dans une table, pas grand-chose, clairement.

A vrai dire, même si ça n'avait pas été le cas, je n'aurais pas su trop quoi faire. J'étais pas la reine des activités entre amis.

- A la limite, action ou vérité si elle avait pu parler? Songeais-je à voix haute.  




_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque   [Libre] Ce non-silence à la bibliothèque 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre] Ce non-silence à la bibliothèque
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: