Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel   j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel 1400359500-clockMar 7 Juil 2015 - 23:17

D’accord, bon. Orest aurait peut-être dû écouter davantage en cours de cuisine.
Il pensait avoir apprit au cours de l’année, mais il se trouve que même durant tout ce temps, il n’avait pas réussi à concocter un plat correct. Pourtant, ça aurait été appréciable - un peu de temps avec son filleul, autant qu’il ait quelques cookies pour embellir la discussion.
Seulement, quand la poêle grille, c’est qu’il ne vaut mieux pas présenter le plat, et même un imbécile comme Orest l’avait compris. Il lava les dégâts comme il put, rangea les outils à leur place et soupira en s’affalant sur le canapé. Tant pis pour son super plan. Tant pis pour tout, de toute façon, il n’arrivait à rien.

C’était toujours comme ça avec lui. Des envies, des efforts, trop envies, manque d’efforts, et ça finissait en un découragement soudain. En permanence, et il en avait marre. Marre de se décevoir, marre d’attendre trop de lui, marre de se prendre la tête pour si peu.
Il fila dans sa chambre, attrapa sa casquette qu’il vissa à l’envers sur sa tête. Il se sentait déjà mieux.
Les mains enfouies dans les poches, le regard porté vers le plafond, il se sentait déjà bête. Mis à nu. Ce n’était qu’un détail, mais ça l’emmerdait - ça n’avait rien à voir avec lui, c’était juste toujours pareil. Une fois qu’il serait marié, ce n’est pas lui qui cuisinerait. Certainement pas.

Et puis, de toute façon, il en avait marre d’attendre. Il attrape son skate, ouvrit la porte et sortit vers le skatepark. Au diable le rendez-vous. Il en avait plus qu’assez d’avoir des responsabilités, d’avoir des attentes.
Il traversa la pelouse à grands pas, le regard rivé vers le sol, et c’est lorsqu’il prit la peine de lever la tête qu’il tomba sur Ansel. Au bon moment, ou au pire. Mais l’avantage, c’est qu’il n’était pas à l’accueillir dans sa chambre toute crasseuse.

« Yo ! » Il le gratifia d’une tape dans le dos et d’un sourire. « Comment ça va ? J’allais vers le skatepark, tu veux venir, ou on va autre part ? Je peux te payer un truc en ville. Même si... il paraît qu’il vaut mieux éviter la ville en ce moment. »

Il laissa tomber son skate sur lequel il grimpa, fourra ses mains dans ses poches alors qu’il roulait à côté de son filleul. De manière générale, ils s’entendaient bien. Orest s’entendait avec tout le monde - il faisait tout pour ça, peut-être même un peu trop.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel   j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel 1400359500-clockMar 14 Juil 2015 - 18:57
J'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de flechettes.
feat. S. Orest Koslowski
Soupire.
S'il avait pu passer la journée allongé dans son lit il l'aurait fait, mais non, il avait rendez-vous avec Orest, son nouveau parrain depuis... euh... un petit moment déjà. Ansel soupira à nouveau avant de s'extirper du lit. Il était seul dans le cabanon et franchement cela lui allait parfaitement ; personne pour l'emmerder des son réveil, une pure joie. Il se traîna vers son armoire d'où il sortie un paquet de gâteau qu'il dévora avant d'aller prendre une douche et discipliner sa chevelure en bataille.
Quand il sortit de la salle de bain il regarda par la fenêtre et soupira une fois de plus. Ansel fixa l'intérieur de son placard tout en fronçant les sourcils. Il s'empara du pull le plus fin qu'il puisse exister et l'enfila ainsi qu'un pantalon en toile fin et sombre lui aussi. Ansel enfila ses bottes et passa son écharpe autour de son cou après avoir attaché ses cheveux.
Il était prêt. Enfin... presque. Il lorgna un instant ses gants en cuirs avant de se décider à les mettre. Ça y est, il était au top pour affronter cette journée.

Le soleil l'éblouit un instant quand il pointa son nez à l'extérieur, il plissa les yeux, attendant que sa vue s'adapte à la luminosité. Ansel reprit enfin sa route tout en fixant tantôt le ciel, tantôt le sol. Il laissa s'échapper un nouveau soupire d'entre ses lèvres. Ce n'est pas qu'il n'avait pas envie de voir Orest, non au contraire, il s'entendait bien avec lui... c'est clair que c'était pas du tout la même ambiance qu'avec Stone. Non c'était même tout le contraire. Ansel flânait dans la cour intérieure, non en vrai il se rendait jusqu'à la chambre de son parrain, mais pas de façon super pressé.

Faut avouer que quand il a croisé ce dernier sur la pelouse avec son skate à la mains, il était un peu surpris. Ansel se demanda s'il ne s'était pas planté de jour, mais au fond il était sur que non. Bref. Orest le salua comme à son habitude : une accolade amicale dans le dos et un sourire plus ou moins éclatant. Le E le salua aussi d'un « Yo » assez enthousiaste et d'un sourire un peu bancale, mais tout de même d'un sourire.

« Comment ça va ? J’allais vers le skatepark, tu veux venir, ou on va autre part ? Je peux te payer un truc en ville. Même si... il paraît qu’il vaut mieux éviter la ville en ce moment. »

Ansel arqua un sourcil l'air de dire : « T'es pas sérieux là ? » Mais il fallait croire que si. Orest avait posé son skate au sol et se déplacé à une allure lente pour qu'Ansel puisse le suivre à pied. Le E était pas trop emballé par l'idée d'aller flâner en ville. C'était bien sur à cause de ce bug des dons et clairement il n'était pas spécialement rassuré. Normalement il devrait être entrain de se rouler sur le sol et être à moitié H.S, mais non, il allait bien. Depuis déjà un peu trop longtemps. Ansel avait même un peu de mal à se souvenir de la dernière fois où il avait eu besoin de prendre de l'énergie vitale à quelqu'un. Il se sentait un peu comme un bout de bois avec lequel deux gamins joue : il ne sait pas quand il va céder, ni s'il va vraiment finir par se briser.
Il soupira avant de rouler des yeux et de suivre Orest. Pas question d'emmerder son parrain avec sa réticence et ses doutes débiles. Ansel se racla la gorge avant de déclarer d'une voix claire :

« Ça va et toi ? Hum... ouais le skatepark c'est pas un mauvais endroit et avec la chaleur à mon avis il y aura pas grand monde. Aller, on y va. »


En fait Ansel il s'en foutait un peu d'aller où que se soit, mais il devait avouer qu'il commençait à en avoir marre de traîner dans l'établissement, alors ouais... puis il était couvert comme un fallait pour éviter le contact avec une quelconque personne.
Le E sourit tout marchant près de son parrain, le regardant slalomé pour continuer d'avancer.
©Gau
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel   j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel 1400359500-clockMar 14 Juil 2015 - 22:25

Non, ça n’arrivait pas à Orest d’être mal à l’aise. Il avait accueilli son filleul avec le sourire malgré l’air blasé de ce dernier, et avait répondu à son affirmation avec un sourire. Il n’avait honte de rien cet homme, surtout pas de ses agissements - c’était sa façon d’être. Les casquettes, le rap, le skate et les vêtements de paysan, il n’y avait rien de plus relaxant.

Pourquoi s’embêter à faire telle ou telle chose sous prétexte d’une image à donner ?
Il n’aimait pas se forcer ou agir pour autrui. Si Ansel ne voulait pas traîner avec lui, rien ne l’obligeait à le faire, et ça avait été une des premières remarques qu’Orest lui avait fait lors de leurs premiers échanges de LMS.

Il ferait de son mieux s’il le voulait pas, mais s’il n’avait pas l’intention de vouloir, le polonais ne ferait rien.
Il se foutait pas mal de ses fréquentations pour autant qu’elles ne soient pas forcées, et même si ok, il y avait certaines limites dans les larges normes qu’il s’offrait, Ansel était loin d’en sortir.
Une bouche pour râler, des mains pour le frapper et des jambes pour le suivre, ce n’était pas suffisant ?

Et puis, il était d’accord pour le skatepark - rien ne pouvait lui faire plus plaisir. Le problème après tout ça, c’était de trouver un sujet de conversation. Sa casquette visée à l’envers, roulant sur son skate bruyant, il s’assumait totalement. Il faut dire que l’ambiance était différente de lorsqu’on lui avait collé Adèle - en partie parce qu’il était en doré.

« Qu’est-ce que tu penses de tout ce chaos ? » Il était sérieux, c’était rare. « Pour nous ça ne change pas grand chose... sauf les tensions avec les habitants. »

Il ne descendit de son skate qu’une fois arrivé à destination et donna un coup de pied sur son extrémité pour le reprendre en main.
Avec un sourire, il le tendit au jeune homme.
Il pouvait bien partager ses pensées avec lui de la même manière qu’il lui partageait sa passion. Orest aurait aimé tout lui dire, en fait.
Cette mauvaise période qu’il avait effacé, ces liens auxquels il avait renoncé. Le secret était lourd mais il se devait de le garder. Si les mauvaises personnes le connaissaient, il ne pourrait plus rester ici.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel   j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel 1400359500-clockJeu 16 Juil 2015 - 21:21
J'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de flechettes.
feat. S. Orest Koslowski
C'est avec un petit sourire en coin qu'Ansel suivit son parrain. Orest était clairement une personne supportable, c'était pas une prise de tête permanente dès qu'ils se voyaient, le genre de truc qui avait pas mal surprit le E au début. Le pauvre il ne savait plus ce que c'était de traîner avec une personne plus ou moins normale. En fait il n'avait vraiment comprit le principe du parrain qu'après avoir rencontré Orest. Mais au fond, Ansel il préféré clairement se dire qu'il était plutôt un ami qu'un parrain, trop de mauvaises expériences avec des gens qui avaient osés se présenter à lui sous cette qualification.

Ansel aimait bien la relation qu'il entretenait avec le polonais.
C'était simple comme bonjour ou presque. Généralement les mecs il en faut pas beaucoup pour que le courant passe. Même s'ils n'étaient pas spécialement pareil, il y avait une relation de confiance intéressante.
Alors que le garçon à la queue-de-cheval cherchait en vain un sujet de conversation, comme à sa grande habitude, oui il n'est pas très doué pour ce qui est du social hein. Orest le surprit en lui posant une question qui semblait plutôt sérieuse. Ansel haussa un sourcil, c'était rare que le D soit si... euh... bah, sérieux en général.

« Qu’est-ce que tu penses de tout ce chaos ? Pour nous ça ne change pas grand chose... sauf les tensions avec les habitants. »

Le E regarda un instant Orest, avant de froncer les sourcils, réfléchissant rapidement à la chose. Il mit ses main dans ses poches tout en lançant :

« Et bien... je ne suis pas d'accord sur le fait que ça ne change pas grand chose. Mon pouvoir il n'y a pas vraiment d'histoire de contrôle, c'est un aléa de la vie et je sais que si je ne l'utilise pas et bien il y a possibilité que je meure et je sais déjà que je mourrais prématurément. Enfin bref, je voulais dire que depuis l'annonce je suis un peu sur mes gardes, surtout qu'à l'heure actuelle je devrais être dans un état critique, mais ce n'est pas le cas. » Il fit la moue. « Cela ne dérange pas, c'est juste que et bien... je m'inquiète tout de même de ce qu'il pourrait arriver par la suite. » Il marqua une courte pause. « Et toi ? Tu en pense quoi ? »

Peu de temps après, Ansel observa le brun descendre de son skate et le lui tendre avec le sourire. Le E le prit sans vraiment savoir ce qu'il devait en faire. Au début il comptait marcher avec la planche dans les mains, mais il se dit qu'il allait plus que jamais passé pour un ringard. Ansel s'arrêta et observa Orest qui continuait d'avancer. Il devait s'avouer que par moment il se demandait si son parrain n'avait pas vécu quelque chose de lourd à porter, cela se voyait dans ses grands yeux qu'il était nostalgique. Mais Ansel n'avait pas envie de lui demander, c'était à Orest de lui parler de ses problèmes, il n'avait pas de raisons particulière pour lui demander, enfin... pas pour le moment.
Le E baissa le regard sur le skate d'Orest qu'il avait dans les mains, réfléchissant à la meilleure façon de lui annoncer qu'il n'était jamais au grand jamais monté sur un truc du genre.
©Gau
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel   j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel 1400359500-clockJeu 16 Juil 2015 - 22:17

Il a les mains libres, enfouies dans ses poches, le regard qui porte devant lui comme dans une envie de voir le futur. Il essaie de toutes ses forces de paraître rassurant mais il a la tenue ridicule et pas vraiment les arguments pour laisser penser ça, alors il se contente de parler. Il a jamais eu l’allure du gars rassurant, jamais eu la carrure du grand frère parfait.
Il a juste un peu d’humour, des sourires, une bonne humeur à revendre comme pour prétendre que tout peut aller bien. C’est pas quelqu’un de vraiment responsable Orest, c’est même le genre à fuir tout ça.

Il pense pas être en mesure de quoi que ce soit si ce ne sont les bêtises, il pense même pas pouvoir gérer un filleul qu’on lui a collé.
Il sait pas trop alors il fuit, comme il a tenté de le faire, comme il l’aurait vraiment fait s’il ne l’avait pas croisé. Il a cette colère qui bouillonne, ces envies de bien faire qui s’accompagnent d’une lâcheté dure à surmonter.

Mais aujourd’hui c’est différent. Au début il était distant, apeuré, intimidé par ce lien en devenir. Il osait pas tellement le faire, accéder à ses requêtes, à l’amitié qui pourrait si simplement se nouer.
Il avait peur de tout ça, de cette proximité, mais peut-être dans un élan de témérité, il a fini par se dire qu’il le ferait. Il a ravalé sa peur, ces hésitations qui traînaient depuis des mois, il a laissé tomber ces doutes et tout ce qui lui avait pourri la vie pour essayer. C’est pas si dur Orest. T’as juste à lui parler, à le connaître, et tant pis s’il sait pas skater.

Tu lui reprends l’objet, saute dessus, le regarde avec un sourire. Faut juste nouer des liens, c’est ça qui aide. Y’a pas de secrets. Pas d’artifices.
Pas besoin de toutes ces choses qui font des liens trop compliqués pour son coeur avide de simplicité.

« Tu plies légèrement les jambes pour garder ton équilibre. Le premier pied droit devant, le second perpendiculaire, sur l’arrière du skate pour freiner en appuyant. C’est tout simple. »

Un sourire, l’objet qui saute à nouveau sous le joug d’une pression et que tu tends. C’est comme ça Orest. T’as juste besoin de mots, pas de ces poings rouges de sang dont la peau finissait même pas tomber.
C’est pas toi tout ça. C’est pas toi qui frappe, qui se défoule, cet animal qui dort et qui n’attend que de pouvoir éclater.
T’as pas besoin de cette colère qui te guide et de quoi que ce soit pour surmonter les traumatismes d’une horreur d’enfance.
Tu peux le faire Orest. T’as besoin de personne, t’es bien assez fort. C’est ton amour qui l’a prouvé.

« Je suis certain que tu gères. Je reste sur le qui-vive aussi, étant donné mon pouvoir, mais j’ai confiance en moi. Je le contrôle. Et je suis sûr que tu peux faire pareil. »

Un sourire, une tape sur l’épaule et il s’assoit en face du skatepark avec un sourire en coin. C’est à lui de jouer. Être parrain, c’est pas juste le guider ici, Orest l’a bien compris. C’est l’aider à profiter de la vie, des bonnes choses, en enseigner d’autres.
C’est sans doute pas grand chose mais ça lui fait plaisir. Il pourrait lui montrer la cuisine, l’informatique, ses raps ratés, il sait pas trop encore. Il a envie de passer du temps avec lui, de lui faire découvrir son monde, et ça commence par quelques essais ratés.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel   j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel 1400359500-clockDim 19 Juil 2015 - 14:41
J'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de flechettes.
feat. S. Orest Koslowski
Le skate s'échappe de ses mains sans qu'il comprenne. Ansel regarde d'abord ses mains maintenant vide avant de lever les yeux vers Orest. Il saute sur la planche, se déplaçant avec aisance tout en expliquant comment il fallait faire. Le E lève un sourcil, se demandant s'il est vraiment sérieux, s'il essaye vraiment de lui apprendre à faire du skate. Le D semble assez sur de lui, un beau sourire illumine son visage. Ansel l'écoute, regardant bien comment il fait. Il est étrangement captivé... quelqu'un essaye de nouer un lien avec lui, quelqu'un lui parle normalement et essaye de lui enseigner quelque chose qu'il ne sait pas faire. Perdu ? Un peu. Surpris ? Ouais carrément. Il se sait pas trop comment il doit réagir dans ce genre de situation, mais aujourd'hui il va essayer de faire un effort, pour Orest et pour lui-même au passage.
« Essaye de mourir moins con Ansel, ouais prends tout ce qui s'offre à toi, avec le sourire c'est mieux. »
Il soupire légèrement tout en observant son parrain sauter avec la planche. Euh... non ça c'est pas pour aujourd'hui, mais demain peut-être. Il revient, se rapproche et répond enfin à la question d'Ansel. D'accord, le E comprend que pour le moment il faut peut-être se sortir ça de la tête, tout va bien. Il hausse des épaules et sourit un peu plus profondément. Orest lui répond également d'un sourire et d'une tape dans le dos avant de s'asseoir en face du skate parc.

Ansel fixe la planche. Il la prend dans ses mains, continue de la regarder un moment avant de la reposer. Il pose timidement un pied dessus après quelques secondes. D'abord à l'arrêt, un pied puis deux, flexion des genoux. C'est cool, il tremble pas. Il se redresse un peu et pousse le skate doucement avec le pied arrière pour avancer. Surpris. C'est une étrange sensation, le cœur bat plus vite, mais pour une fois il n'a pas peur, parce qu'il la sens se rependre, glisser en lui, elle s'appelle Adrénaline. Ansel sourit et accélère, il écarte même les bras, fermant les yeux...

SCROUTCH !
Le skate continue de rouler tout seul, Ansel est étalé sur sol, son regard estomaqué fixant le ciel dégagé. Soudain il se met à rire comme un hystérique, incapable de se relever tellement il n'en peut plus. Puis il s'arrête d'un seul coup de rire, mettant le bout de ses doigts sur ses lèvres. Se demandant pourquoi il rit au début, mais cette question devient rapidement : Quant-est-ce que j'ai ris aux éclats comme ça pour la dernière fois ?
Impossible de s'en souvenir, cela le fait sourire et ne bouge pas, sachant qu'Orest ne va pas tarder à le rejoindre pour savoir comment il va. Quand ce dernier arrivé, Ansel le regarde avec un tout nouveau regard justement, plus enfantin. Son visage semble moins morne.

« Merci Orest, merci beaucoup de m'avoir fait sortir et découvrir le skate... mais surtout merci de m'avoir fait rire. »

Par la suite il se redressa tout en se grattant l'arrière de la tête. Ansel aura très certainement une belle bosse demain.
©Gau
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel   j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel 1400359500-clockLun 20 Juil 2015 - 23:30

Ça l’aurait frappé, frappé si fort au coeur qu’il n’avait pas réagit de suite. Parce qu’il faut le comprendre Orest, il n’avait plus tellement l’habitude de ça.

C’étaient des mois en camisole d’une solitude sans précédents, les revers d’une erreur qui découlait de la souffrance.
Il ne s’imaginait pas que quelqu’un puisse un jour le remercier, qu’une amitié puisse se nouer si vite. Et c’est son estomac qui le fait à son tour, c’est la poitrine serrée et la main posée sur un coeur déjà déchiré.

Il est déboussolé, c’est des choses qu’on lui a jamais dites, c’est des sentiments qu’on lui a jamais partagé, c’est un comportement qu’on a jamais envisagé. Y’a cet instant de négligence, comme un flou dans le regard, la sensation d’un rêve et d’une hésitation.
C’est bien trop simple pour être réel mais bien trop réel pour n’être qu’une simple pensée. C’est un lâche Orest, alors il cherche une excuse, un moyen de fuir ce bonheur et cette facilité. Parce qu’il est fait comme ça.

Parce que ça lui semble trop simple d’accepter ça, de finaliser ce qu’il a lui-même lancé.
Il est pas logique Orest. Il est guidé par un coeur à moitié brisé, par un moral brouillé d’instincts d’animal.

« Me remercie pas. »

C’est presque trop sec, peut-être un peu amer. Faut pas lui en vouloir Ansel, faut pas trop le juger, c’est comme un gosse qui découvre le monde.
Il a jamais été à l’aise avec ça, jamais trop adroit, juste assez pour comprendre. Il sait bien qu’il a pas les bonnes réactions, qu’il est peut-être trop brutal ou extrême dans ses décisions.
Il est comme toi Ansel. Il est tellement reconnaissant qu’il pourrait en crever, il est tellement heureux qu’il est même pas certain d’être éveillé.
Il a tellement envie de cette vie simple qu’il arrive même pas à bien la mener.

« C’est moi qui doit te remercier pour m’avoir dit ça. » Il rattrape le skate avec sa main, saute dessus à son tour. « Ça peut paraître étrange mais ça fait bizarre à chaque fois que quelqu’un m’accepte. »

Il veut pas trop en dire, il se refuse à céder. Il peut pas faire confiance à n’importe qui malgré toute la sincérité qu’il a décelé dans ton rire.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel   j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel 1400359500-clockDim 22 Nov 2015 - 20:11
J'ai des portraits de mes ex, on fera

des parties de fléchettes


Ansel perdit subitement son sourire.
Ce ton sec, amer et peu commun à Orest le mit sur le qui-vive. Il reprend tout de même son air un peu plus sombre, ce demandant pourquoi cette réaction avait lieu… pourquoi était-elle si froide ? Il est curieux le rouge et il voudrait savoir ce qui se passe dans la tête de son parrain, ce qu'il peut bien lui cacher... il aimerait pouvoir faire comme à son habitude, s'en foutre, ce dire que ce n'est pas son problème, de près comme de loin, pourtant, il semble que là ce soit différent. Ansel il veut savoir, savoir pourquoi c'est Orest qui devrait le remercier à lui.

Il suit du regard le D qui récupère le skate et saute dessus. Tout en s'éloignant il ajoute :

- Ça peut paraître étrange mais ça fait bizarre à chaque fois que quelqu'un m'accepte.

Surpris ? Ouais un peu. Il se retient de laisser tomber sa mâchoire comme dans les dessins animés pour enfants. Ansel s'était pas imaginé qu'un mec comme Orest pouvait avoir des problèmes de relations en fait. Il avait du mal à vraiment saisir la situation, c'était peut-être à cause du mal de crâne qu'il avait dû à sa chute, sa fatigue qui devenait de plus en plus forte dû à ses fréquentes insomnies.
Mais cela ne l'empêcha pas de rétorquer :

- Je comprends, au contraire. Je ne sais pas vraiment ce que ça veut dire d'être accepté, d'avoir des amis pour être sincère...

Il toussa un coup avant d'ajouter un peu gêné quand même :

- Je crois que je vais devoir te laisser Orest, c'était sympa et il me tarde qu'on se revoit, mais là j'ai un peu mal à la tête et je crois qu'il vaut mieux que je passe à l'infirmerie avant qu'elle ne ferme. Désolé.

Ansel se sentait un peu idiot, mais il n'était pas à l'aise, ça faisait un moment qu'il n'avait étrangement pas besoin de prendre de l'énergie et cette chute... bref, il ne voulait pas qu'on se retrouve à appeler son père et l’hôpital le plus proche.
Le E leva la main avec un petit sourire en coin à l'intention d'Orest avant de faire volte face et de fourrer ses mains dans les poches, tout en prenant le chemin du retour vers Prismver.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel   j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
j'ai des portraits de mes ex, on fera des parties de fléchettes — ansel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JASON MANLEY (& Justin Sweet pour IWD II)
» Les portraits
» Partie multi Victoria II
» Faire sa rondade...sa rondelle...sa ronde? SA GROSSE ?!? [Gesshin]
» Peter ♣ N'oublie pas ton sourire, car il fera plaisir aux gens que tu aimes et il emmerdera ceux qui te détestent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: