predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
[FINI] Do you feel like a young god ? [Ezéchiel & Jack]




Partagez | 
 


 [FINI] Do you feel like a young god ? [Ezéchiel & Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans [FINI] Do you feel like a young god ? [Ezéchiel & Jack] | le Dim 4 Juin 2017 - 22:09
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet // Julian T. Blake
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru ∇ Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans ∇ 8B

Prism' : 3104

Messages : 364
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:





Do you feel like a young god ?
feat. Ezéchiel Prince & Jack Crane
date. début juin



Après être passé par ton casier pour récupérer quelques affaires, tu étais monté jusqu'au quatrième étage pour aller en cours. Mais tu étais plutôt en avance, alors tu avais pris le temps de gravir les marches, d'admirer la vue à travers les fenêtres... Ta main avait retrouvé une couleur plus ou moins normale. Il y avait encore quelques nuances de bleus sur tes phalanges, mais c'était plus ta peau qui avait du mal à se réparer qu'un véritable coup, finalement. Entre Miles, Ezéchiel et Théa, tu avais de quoi penser à n'en plus pouvoir. Crane ne faisait déjà même plus parti du décor. Tu n'avais même pas retouché à ta guitare qui traînait encore quelque part dans ta chambre, abandonnée.

Tu n'arrivais même pas jouer tellement ils obsédaient tous tes pensées.

Théa, à qui tu n'avais pas encore parlé de cette petite entrevue avec Miles. Miles, qui semblait vouloir faire quelque chose que tu n'arrivais pas à comprendre, et s'il mettait Théa en danger tu allais clairement le tuer. Ezéchiel... qui était tout simplement trop lui. Trop omniprésent partout. Tu semblais le voir à chaque détour de couloir, à chaque fois que tu levais les yeux de tes conversations, des autres qui t'entouraient. Tu semblais le chercher à chaque fois que tu le pensais dans les parages. Comme maintenant.

Et quand tu le vois, avec un groupe de mecs et de filles, tu t'approches d'eux, oubliant le fait que tu fasses parti du décor, oubliant le fait que tu n'es pas fait pour être acteur principal d'une pièce de théâtre, mais seulement un décor, une tapisserie. Tu t'approches de lui, un léger sourire aux lèvres, discret comme tu l'as toujours été, comme tu l'es toujours. Et tu arrives derrière lui.

— Hey...

Ta voix est presque un murmure. Beaucoup trop basse pour que tu puisses réellement t'imposer dans cette conversation ; de toutes façons, ce n'était pas ton but. Tu avais seulement envie de le voir lui, de lui parler à lui, tout simplement. Et c'est ce que tu vas faire.

Tu as l'impression que ton cœur tambourine dans ta cage thoracique, et tes doigts se délient dans légèrement, presque prêt à attraper les siens. Tu le refuses, si fort, tellement fort. Tu te contentes d'un léger V lorsqu'il se retourne vers toi, lui souriant.


HRP : c'est un peu beaucoup court, mais je savais pas trop quoi faire lgkhemlghr so voilà






Dernière édition par Killiam Kenneth le Mar 18 Juil 2017 - 17:46, édité 1 fois
Message Dans Re: [FINI] Do you feel like a young god ? [Ezéchiel & Jack] | le Dim 4 Juin 2017 - 22:55
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : cynthia bby
Masculin Personnage sur l'avatar : oc kelpls - fay & irl emil lennstand
Âge, classe & année : 18yo B 7ème

Prism' : 1582

Messages : 400
Date d'inscription : 08/05/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
En ligne



trouble
maker
Aujourd'hui était une journée comme les autres - calme, douce, sereine. Les yeux relevés vers son groupe d'amis, il souriait simplement, attentif à la discussion alors qu'ils étaient stationnés encore et toujours dans les couloirs. Depuis quelques jours, son entourage semblaient rassurés de ne plus subir une boule de nervosité et de mauvaise humeur haut comme trois pommes ; tout semblait reprendre le cours des choses.

Il avait passé des jours et des jours à se remuer les méninges, à se prendre la tête pour des choses et d'autres, à se compliquer la vie plus qu'il n'en fallait. Or, depuis sa dernière discussion avec Narcisse, toute la tension s'était envolée et à présent, il appréhendait bien mieux la situation - il l'acceptait tout simplement. Ces dernières semaines n'avaient pas été facile - pour ne pas dire carrément épuisantes - et maintenant que tout semblait se remettre un temps soit peu dans l'ordre, la seule tache noire semblait être le fait qu'il n'avait pas vu sa sœur récemment.

Il inspirait ; ça irait.

hey...


Ce ne fut qu'un murmure mais toute son attention semblait déjà capter jusqu'à le souffle de sa voix. Il papillonna des yeux alors que la conversation s'arrêta quand il pivotait sa tête pour que ses yeux plongent dans les prunelles grises de son interlocuteur. Immédiatement, il sourit face à son signe, son approche et tout simplement sa vue. Il se retourna entièrement, oubliant pendant un instant le groupe dernière lui et c'est avec un sourire un peu trop éclatant qu'il rendit la pareil :

hey ! salut, tu- je t'ai pas vu de la journée, ça va ?

Et son cœur s'emballa comme à chaque fois, ses pensées se brouillèrent et la seule phrase qui dansait dans sa tête se résumait à : ne regarde pas ses lèvres. Cependant, il l'avait accepté. Alors les seuls sentiments qui le traversèrent fut une forte fébrilité, une excitation mêlée à une joie presque indécente ; mais qui avait maintenant lieu d'être.

Il allia sa question à un geste, posant sa main sur ton bras comme un automatisme, avant même qu'il n'ai eu le temps d'y penser. Il n'y avait aucune ambiguïté, c'était une geste personnel pour montrer qu'il était prêt à se mettre légèrement à l'écart des autres pour discuter, à simplement se détacher légèrement pour continuer à parler. Ces derniers le comprirent très bien et ils continuèrent leurs conversations qui, à présent, n'avait plus aucune importance pour lui, puisque l'objet de ses pensées se trouvaient devant ses yeux.

ah. aujourd'hui était une journée comme les autres.

_____________________________________

comme les autres
avant son arrivé



Message Dans Re: [FINI] Do you feel like a young god ? [Ezéchiel & Jack] | le Lun 5 Juin 2017 - 14:15
Get on your knees
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Amy Whitehouse
Masculin Personnage sur l'avatar : Masamune Matsuoka
Âge, classe & année : 19 ans, classe A

Prism' : 334

Messages : 66
Date d'inscription : 13/01/2017

Get on your knees
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


NOM
Killiam Kenneth

NOM
Ezéchiel Prince

Do you feel like a young god ?
Tu avais déployé tous tes amis à la recherche de deux personnes que tu connaissais fort bien, Killiam et Ézéchiel, tu les recherchais pour que vous puissiez régler vos problèmes de manière «civilisé». Tes «amis» que tu considérais plus comme des larbins mais passons, étaient éparpillés partout dans l'établissement et avait pour ordres de te prévenir quand ils auraient mis la main sur les personnes qui méritait ta vengeance. Killiam se sale morveux qui t'avait frappé alors que tu n'avais rien fait (du moins, tu en étais persuadé) et Ézéchiel, qui t'avait menacé et humilié en public. Tu ne pouvais pas laisser cela impuni, personne sur ce monde ne pouvait s'en sortir indemne après avoir menacé le grand Jack Crane.
Te voilà donc, en train d'attendre patiemment que l'un de tes amis te prévienne, tu avais ressassé l'affaire «Killiam et Ézéchiel» pendant plusieurs jours, c'en était presque une obsession pour toi. Tu les faisais suivre, tu les espionnais de loin, prenais des photos d'eux, essayait de découvrir tous leurs petits secrets. Oui, ils occupaient une place importante dans ton esprit tordu, tu désirais ardemment les faire payer pour leurs affronts. Tu sors de tes rêveries quand Sophia, l'une de tes amies rentre dans la salle de classe vide où tu te trouvais pour te prévenir qu'elle avait trouvé les deux vermines, un sourire peu rassurant se dessine sur tes lèvres. Tu t'approches d'elle, passant ta main dans ses cheveux, reniflant son odeur en poussant un soupire, ta main la saisit par la taille et vous partez en direction de là où se trouvent les deux crétins.
Ta relation avec cette Sophia était particulière, tu savais que pour une raison obscure elle t'admirait particulièrement et toi tu n'hésitais pas à flirter et à lui offrir des cadeaux, non pas par gentillesse, loin de là mais surtout pour t'assurer de garder sa fidélité. Alors c'est comme cela, que toi et tes «amis» vous vous retrouvez dans un couloir pour vous regrouper. Après plusieurs minutes de marche silencieuse où les élèves vous laissez passer tranquillement sous le risque d'être violemment poussés, vous arrivez enfin à votre destination. Sophia ayant posé sa tête contre ton épaule, tu la pousses plutôt méchamment. La faisant presque tombée par terre. Tu lui jettes à peine un regard, trop absorbé par la scène qui se passe devant toi, tu continues de sourire alors que toi et tes larbins se rapprochent de tes «proies», tu applaudis lentement, de manière presque inquiétante:

«Whao, nos deux amoureux qui se retrouvent enfin ! Si ce n'est pas mignon ! J'en pleurerais presque si ce n'était pas aussi pathétique, vraiment vous faites pitié les mecs. Mais cela n'est pas le sujet de notre visite de pure courtoisie, en fait on était plutôt venu ici pour s'expliquer en personne civilisé.»

tu claquas des doigts et Sophia accourut pour te donner un morceau de papier, tu la remercias en lui embrassant la joue ce qui la fit énormément rougir, puis tu t'approchas du premier débile et lui tendit le papier pour qu'il le lise, ce qu'il fit:

«Ahem, première demande: ne plus parler à Monsieur Crane
Deuxième demande: ne plus frapper Monsieur Crane
Troisième demande: faire des excuses publiques envers Monsieur Crane
Quatrième demande: Ne plus respirer le même air que Monsieur Crane...»

.
Message Dans Re: [FINI] Do you feel like a young god ? [Ezéchiel & Jack] | le Lun 5 Juin 2017 - 15:25
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet // Julian T. Blake
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru ∇ Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans ∇ 8B

Prism' : 3104

Messages : 364
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:





Do you feel like a young god ?
feat. Ezéchiel Prince & Jack Crane
date. début juin



Son sourire étire tes lèvres un peu plus et tu hoches la tête pour lui répondre que oui, ça va, accompagnant ton hochement de tête d'un : « Et toi ? ». Tu ne repousses pas sa main sur ton bras, tu en apprécies même le contact, la douceur, la tendresse. Tu jettes un regard au groupe qui l'accompagnait et tu aimerais t'excuser de le leur piquer un instant, mais déjà, ils reprennent leur conversation alors que vous vous éloignez légèrement. Tu espères qu'il ne va pas remarquer les légères cernes sous tes yeux à cause de ton insomnie de la nuit dernière où la corde à sauter et les pompes avaient été tes meilleures amies. Et pourtant, impossible de dormir. Maintenant que tu l'as déjà toi, ton cœur s'emballe encore plus et tu en as presque les mains moites. Tes pensées d'hier reviennent en tête. Ezéchiel est vraiment apparu dans ta vie bien trop brusquement, comme une tornade, un ouragan, sans que tu ne puisses rien y faire, sans que tu n'y comprennes rien, sans que tu ne le vois venir. Telle une catastrophe naturelle, il s'est abattu sur toi, faisant battre ton cœur bien plus vite, accélérant ta respiration, volant ton calme et ta sérénité, violant ton intimité.

Il y a un moment de silence entre vous, chose rare. Tes doigts exercent une légère pression sur son poignée, une douce caresse avant de venir frotter ta nuque. Est-ce que tu te rends compte que tu flirtes avec lui, Killiam ? Ou alors, même ça, tu le refuses, même ça, tu le nies ?

— J'ai un moment avant que le cours commence. J'ai une de ces flemmes. T'as quoi ensuite ? lances-tu alors, ne sachant pas quoi vraiment dire.

Mais vous n'avez pas vraiment le temps de réellement discuter qu'un mouvement de foule attire ton attention. Tes sourcils se froncent en remarquant Crane s'avancer vers vous et déjà, tu es sur la défensive, tendu avant même qu'il ouvre la bouche. Il n'avait que ça à foutre de sa vie, faire chier les gens ?

— Whao, nos deux amoureux qui se retrouvent enfin ! Si ce n'est pas mignon ! J'en pleurerais presque si ce n'était pas aussi pathétique, vraiment vous faites pitié les mecs. Mais cela n'est pas le sujet de notre visite de pure courtoisie, en fait on était plutôt venu ici pour s'expliquer en personne civilisé.

Un claquement de doigt et une fille accourt et tu ne peux que serrer légèrement le poing. Sérieusement ? Sérieusement ?! Tu écoutes l'autre lâcher les règles de l'autre con et tu restes un peu con sur le coup, vraiment. Parce que tu ne comprends pas. Tu ne comprends pas, d'un, comment des gens peuvent rester à moins d'un mètre de Crane sans faire une allergie à sa gueule ; deux, tu ne comprends pas comment Crane croit que tu vas lui faire des excuses, et encore plus des excuses publiques. Ce mec avait un sérieux problème. Un vrai problème qu'il fallait soigner. Comment ce mec ne pouvait-il pas avoir de suivi psychologique ? Tu te forces au calme.

— J'aurai pas eu à te frapper si t'avais pas menacé ma sœur, connard. Assume un peu ce que tu fais et ce que tu dis.

Oh et déjà, tu bouillonnes. Tu t'énerves déjà, et ton poing droit se serre si fort que tes jointures en deviennent blanches. Mais tu ne feras rien, pas devant les autres, pas devant autant de regards. Tu devrais tourner les talons, faire volte-face... les conflits n'ont jamais été ton fort, de toutes façons.




Message Dans Re: [FINI] Do you feel like a young god ? [Ezéchiel & Jack] | le Lun 5 Juin 2017 - 17:19
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : cynthia bby
Masculin Personnage sur l'avatar : oc kelpls - fay & irl emil lennstand
Âge, classe & année : 18yo B 7ème

Prism' : 1582

Messages : 400
Date d'inscription : 08/05/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
En ligne



trouble
maker

( mes rp vont tutoyer killiam & utiliser le il pour jack ; marquant la différence )



Il ne pouvait qu'être agréablement surpris de ton approche, habitué à toujours faire le premier pas mais cela concordait avec les messages que récemment tu prenais l'habitude d'envoyer bien avant lui. Se mordillant la lèvre inférieur par automatisme, il hocha la tête comme affirmation à ta question. Ca ne pouvait qu'aller maintenant que tu étais là. A présent qu'il acceptait ce qui pouvait ressentir, il y avait le problème de ce qu'il voulait et ce qu'il pouvait. En son fond intérieur, il ne voulait pas trop y réfléchir et juste faire, comme il avait l'habitude ; ce qui en soi, n'était peut-être pas une bonne idée. Détaillant ton visage en réfrénant une lueur d'avidité dans le regard, il remarqua immédiatement ton air fatigué malgré la bonne humeur qui semblait t'imprégner - ce qui le fit légèrement froncer les sourcils mais il ne dit rien, c'était ton affaire. Tout comme c'était son affaire si son attirance envers toi lui foutait des fantasmes étranges dans la tête qui lui bousillaient ses nuits - ou les rendaient plus agréables allez savoir - dont il tairait les images jusqu'à sa mort.

Soudain, il sent tes doigts caresser chastement son poignet et malgré que ce geste ne soit qu'un effleurement, il le savait particulièrement intime, venant de toi. Très vite, son cœur s'affola plus que de raison et les quelques neurones encore actifs après ton arrivé firent une combustion spontanée.

C'était quoi, ça ?!

j'ai un moment avant que le cours commence. j'ai une de ces flemmes. t'as quoi ensuite ?

euh...

Ah - très intelligent comme réponse. Il semblait avoir oublier comme aligner trois mots avant de se reprendre vivement, chassant l'idée que tu étais venus le voir tout personnellement avant un cour - et que ça lui faisait bien trop plaisir pour être un temps soit peu décent.

emh... astronomie, même flemme, je compatis et t-... mais il n'eu pas l'occasion de te renvoyer la question que la soudaine agitation le coupa dans son élan. Il eu a peine le temps de se tourner vers la source de tout ça, qu'une voix si peu agréable pour ses pauvres oreilles s'éleva dans le couloir :

whao, nos deux amoureux qui se retrouvent enfin ! si ce n'est pas mignon ! j'en pleurerais presque si ce n'était pas aussi pathétique, vraiment vous faites pitié les mecs. mais cela n'est pas le sujet de notre visite de pure courtoisie, en fait on était plutôt venu ici pour s'expliquer en personne civilisé.
Jack Crane

Et après un claquement de doigts théâtrale, une jeune fille s'approcha de lui avec une feuille à la main avant de recevoir un baiser - ew qu'elle horreur ! - avant qu'il ne donne cette dernière à un mec à ses côtés, débutant alors une liste de condition ; de demandes.

Il papillonna des yeux alors que son propre cerveau semblait s'être fait la malle, trop de choses se déroulaient trop vite, là, à cet instant - il en avait du mal à suivre. Il se demandait si Jack n'avait pas déjà pris des cours de théâtre dans sa vie, peut-être était-ce là qu'il y trouvait l'inspiration. L'envie de faire du théâtre le pris à cette simple pensée, ça pourrait être utile dans un sens. A ce simple constat, il lâcha l'idée, après tout, il n'avait besoin de rien, il était déjà parfait pour faire d'un rien, un spectacle. Fort heureux de cette idée, il laissa son esprit s'aventurer plus loin encore jusqu'à ce qu'une autre voix ne le fasse sursauter à ses côtés :

j'aurai pas eu à te frapper si t'avais pas menacé ma sœur, connard. assume un peu ce que tu fais et ce que tu dis.

Cette simple phrase le sortit violement de sa transe passagère. Il te jeta un regard, simplement surpris avant de se reporter sur Jack - faisant la navette entre les deux.

Sans qu'il ne pu rien y faire, un gloussement retentit dans le silence qui suivit ta déclaration et sa demande, se ramassant tout les regards des autres élèves. Il se mordilla furieusement les lèvres jusqu'à ne plus tenir, éclatant d'un rire - d'un véritable fou-rire qui lui prit les tripes - devant l'incompréhension de tous, brisant la lourdeur de l'atmosphère.

Difficilement, il se reprit alors que les larmes n'étaient pas loin, se prenant le ventre de ses deux bras en essayant de se calmer. Il prit largement son inspiration pour être en mesure d'être intelligible et planta ses prunelles ambrés dans celle du blond qui lui faisait face ; l'air malicieusement froid.  

oh bordel, c'est un sketch. t'es véritablement sérieux là ? putain, Monsieur Crâne et ses sujets ! - un nouveau rire - on dirait une mauvaise caricature d'un dictateur imbu de lui-même, alors qu'au final, tu n'es qu'un petit con, jack.

Il pencha légèrement la tête, toujours terriblement amusé.

tes demandes, tu peux te les foutres dans le fond de ton cul, là où si trouve le même balais qui y est coincé.

et il t'offrit un clin d'œil coquin.

non, sérieusement jack, va chier dans les jupes de ta mère.


_____________________________________

relevez les rideaux
ça recommence



Message Dans Re: [FINI] Do you feel like a young god ? [Ezéchiel & Jack] | le Lun 5 Juin 2017 - 18:12
Get on your knees
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Amy Whitehouse
Masculin Personnage sur l'avatar : Masamune Matsuoka
Âge, classe & année : 19 ans, classe A

Prism' : 334

Messages : 66
Date d'inscription : 13/01/2017

Get on your knees
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


NOM
Killiam Kenneth

NOM
Ezéchiel Prince

Do you feel like a young god ?
Tu es à peine surpris quand Killiam t'envoie gentiment paître, ce garçon, pardon ce barbare était tellement prévisible à tes yeux. Il en était presque ennuyant mais depuis qu'il t'avait frappé, tu ne pensais qu'à ta vengeance. Même quand tu dormais, tu pensais à ce duo de minables, tu rêvais du terrible châtiment que tu leur réservais.
Oh oui, tu les ferais souffrir, tu t'en prendrais à leurs proches, aux êtres qui leur sont chers. Hum la sœur d'Ézéchiel était malade donc elle devait probablement être dans un hôpital, un simple coup de fil avec les contacts de ton idiot de père et il serait si facile de trouver où elle se trouve... Et ensuite... Les accidents arrivent si régulièrement... Cela détruira de l'intérieur cet idiot d'Ézéchiel et tu seras là pour profiter du spectacle...
Pour Killiam, bah torturer sa sœur sous ses yeux devrait être suffisant, à cette pensée, tu souris encore plus, oh tu avais hâte d'en arriver là, enfin tu ne prendrais pas le risque de te salir les mains, ce seront tes «amis» qui le feront à ta place.
Tu jettes un regard désintéressé lorsque le «petit ami» de Kill ouvre sa grande gueule pour cracher son rire immonde. Oh qu'il est ennuyant, au fond tu savais pertinemment que les deux abrutis allaient refuser tes conditions, tu les avais écrites surtout pour te moquer d'eux. Pourtant tu hausse les sourcils quand il t'insulte de dictateur, non... Cet idiot n'avait donc rien compris ! Tu n'es pas un futur dictateur, loin de là, tu es le sauveur, le messie de la race des mages, tu as été créé pour anéantir les parasites que sont les non-mages, pour faire régner la paix et l'ordre sur Terre...

-Je ne suis pas un dictateur, crétin, je suis... Le sauveur, tel un messie je guiderais mon peuple vers un avenir meilleur, un avenir sans non-mages, un avenir où l'ordre et la paix régneront, un avenir où tous les ennemis de ma politique seront exécutés...


Tu murmures ces mots pour que seul Sophia qui demeure à tes côtés puisse t'entendre, d'ailleurs elle te jette un regard admiratif, le sourire aux lèvres. Tu lui rends son sourire en effleurant de ta main sa joue avant de retourner son attention sur les deux débiles. Tu ne t'offusque même pas quand Ézéchiel fait référence à ta défunte mère. Non, cela est tellement petit de sa part que tu gardes ton sang-froid, pourtant une chose que tu n'avais pas prévue arrive, c'est Sophia qui te dépasse et parle d'une voix provocante:


-Au moins, sa mère est une femme respectable certainement pas comme la tienne, c'est vrai toutes ses rumeurs sur elle, comme quoi c'est une ancienne pute qui aurait tuée tous ses enfants à part toi et ta stupide et future sœur décédée ?

Tu la regardes, un peu surpris mais tu laisses un rire t'échapper, t'approchant de nouveau d'elle, tu lui saisis délicatement la main. Tu es plutôt fier d'elle, d'habitude elle reste bien sagement derrière toi et n'ose pas prendre la parole mais il est vrai que lorsque l'on t'insulte, elle perd légèrement ses moyens. Tu ne dis rien, tu te contentes juste de les observer, un rictus mauvais aux lèvres.
.
Message Dans Re: [FINI] Do you feel like a young god ? [Ezéchiel & Jack] | le Lun 5 Juin 2017 - 18:39
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet // Julian T. Blake
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru ∇ Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans ∇ 8B

Prism' : 3104

Messages : 364
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:





Do you feel like a young god ?
feat. Ezéchiel Prince & Jack Crane
date. début juin



Le rire d'Ezéchiel te fait tourner la tête vers lui et tu esquisses un sourire, te détendant légèrement. Il arrive si bien à te détendre et son clin d’œil te fait légèrement rire. Sincèrement, vous devriez juste détourner les talons en lui faisant un doigt, et peut-être que tu devrais aller lui faire peur, le faire pisser dans son froc avant de le balancer d'une fenêtre du quatrième étage, qui sait. Et voilà l'autre conne qui s'avance, la pauvre fille. Il lui avait fait quoi, un lavage de cerveau ?

— Au moins, sa mère est une femme respectable certainement pas comme la tienne, c'est vrai toutes ses rumeurs sur elle, comme quoi c'est une ancienne pute qui aurait tué tous ses enfants à part toi et ta stupide et future sœur décédée ?
— Toi petite pute qui s'invente des films, tu fermes ta gueule et tu dégages. Parce qu'à part être un petit chien dénué de cerveau, je vois pas ce que tu fous là à part protéger ton maître qui peut même pas se défendre tout seul et qui se rapplique à vingt parce qu'il se pisse dessus de s'en prendre une. Encore. Hein Crane ?

Tu accompagnes ta parole d'un pas en avant, te mettant presque devant Ezéchiel, comme pour le protéger. Parce que Killiam, finalement, c'est ce que tu veux faire, n'est-ce pas ? Le protéger. Tu le fais instinctivement, sans t'en rendre compte, sans vraiment y penser. Il compte pour toi, et tu ne peux pas te permettre de laisser quiconque lui faire du mal, que ce soit physiquement ou mentalement. Comme Théa. Mais tu ne veux pas trop y penser pour le moment, tu n'y penses pas à vrai dire, ton corps agit seul, c'est de l'auto-défense. Certes, Ezéchiel peut se défendre tout seul, il est sûrement même plus doué que toi en ce qui concerne piques et réparties – tu n'es pas très doué – mais tu ne peux pas t'en empêcher. Tu parles avant même qu'il ne puisse ouvrir la bouche, avant qu'il ne puisse répliquer lui-même.

— Et Crane, sérieusement, c'est quoi ton problème ? Va voir un psy, t'en as besoin. Et c'est un mec qui soigne les problèmes mentaux qui te le dit. Va te faire soigner parce que t'as un sérieux problème. Et arrête de venir nous faire chier. Arrête, parce que j'm'en branle de combien y'a de personnes autour, ils viendront pas m'arrêter quand j'viendrai t'en coller une. Je fais de la boxe, et t'es même pas capable d'esquiver, alors dégage.

Parce que finalement, qu'il y ait du monde ou pas, tu n'hésiteras pas à te jeter sur lui s'il menace l'un d'entre eux, que ce soit Théa ou Ezéchiel. Et tu n'attends qu'une chose : qu'il le fasse devant témoin pour que ce soit plus simple pour toi, pour que ce soit plus compréhensible, pour que la vraie version des faits soient dites, et pas la version fausse de Crane qui croit être l'évolution de l'espèce humaine.




Message Dans Re: [FINI] Do you feel like a young god ? [Ezéchiel & Jack] | le Lun 5 Juin 2017 - 22:09
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : cynthia bby
Masculin Personnage sur l'avatar : oc kelpls - fay & irl emil lennstand
Âge, classe & année : 18yo B 7ème

Prism' : 1582

Messages : 400
Date d'inscription : 08/05/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
En ligne



trouble
maker
Au moins, sa mère est une femme respectable certainement pas comme la tienne, c'est vrai toutes ses rumeurs sur elle, comme quoi c'est une ancienne pute qui aurait tuée tous ses enfants à part toi et ta stupide et future sœur décédée ?

toi petite pute qui s'invente des films, tu fermes ta gueule et tu dégages. parce qu'à part être un petit chien dénué de cerveau, je vois pas ce que tu fous là à part protéger ton maître qui peut même pas se défendre tout seul et qui se rapplique à vingt parce qu'il se pisse dessus de s'en prendre une. encore. hein crane ? - et il s'avance - et crane, sérieusement, c'est quoi ton problème ? va voir un psy, t'en as besoin. et c'est un mec qui soigne les problèmes mentaux qui te le dit. va te faire soigner parce que t'as un sérieux problème. et arrête de venir nous faire chier. arrête, parce que j'm'en branle de combien y'a de personnes autour, ils viendront pas m'arrêter quand j'viendrai t'en coller une. je fais de la boxe, et t'es même pas capable d'esquiver, alors dégage.

aaaaah... soupira-t-il dans un êêêênoooorme soupire à en faire chialer un ange - s'attirant une nouvelle fois les regards alors que tous retenaient leurs respirations à ta tirades - ses yeux roulant dans leurs orbites avant de se lever vers le ciel.

Si la réplique de la nana sans cervelle lui avait donné une nouvelle envie de rire aux éclats et de vomir dans sa bouche tant elle était conne, ta répartie lui donnait une sensation aigre-douce dans le fond de la bouche et lui tortillait l'estomac. Tu avais réagit au quart de tour, ne lui donnant pas l'occasion de se défendre lui-même et tes premiers mots le dérangeaient légèrement. Parce qu'à cet instant, en te mettant ainsi en évidence, tu l'associais à celui qui te faisait face, qui, comme tu l'avais dit, ne pouvait se défendre tout seul - bien qu'il savait que tu ne partais pas dans cette intension. Le geste en lui-même lui plût cependant et il savait que si les rôles avaient été échangés, il aurait réagit de la même manière et, s'il t'attaquait évidemment que lui aussi il te protégerais. Cependant, il devait se détacher du rôle de la princesse en détresse derrière le fantasme de ses rêves - ça ne lui sied pas vraiment.

Ainsi, il se rapprocha lui-aussi, agrippant ton bras avec douceur alors que son sourire se faisait guilleret, ignorant littéralement la poufiasse, le connard et toute sa clique de grands malades.

ne te fatigue pas avec des dégénérés, killiam. cette pauvre conne a fait une tentative laborieuse - pour l'étron qui lui sert de cervelle - d'impliquer ma mère et je l'applaudis pour l'effort ! et il claqua ses deux paumes contre elles dans un bruit mat avant de déposer son regard glaciale sur la jeune fille, s'avançant encore un peu, d'un pas, de deux ; gardant une distance respectable.

ma pauvre chérie. tu ne trouves rien à dire alors tu inventes de la merde sur ma famille, mais t'inquiète. ça va aller, les grandes personnes discutes, là. de choses que tu ne comprends pas et que tu ne saisiras jamais car à part le fait que tu écartes les cuisses pour ton maître, on va pas dire que tu brilles d'intelligence hein...

Il finit par se détourner après un dernier regard de dégoût vers l'empêcheur de tourner en rond et il s'avança à nouveau vers toi alors qu'il reprenait la parole, plus fort, plus haut, parlant à la foule d'élèves prostrés dans les couloirs :

un messie... son peuple, où ceux qui ne te suivrons pas serons exécutés... désolé jack, mais c'est la définition de dictateur dans le dictionnaire, je t'aide un peu, je sais que tu as du mal à ouvrir un bouquin... quoiqu'il en soit, on se demandent qui fait réellement pitié à présent en se mettant en spectacle de la sorte.

Et il t'agrippa le bras alors que son sourire se faisait plus doux, comme s'il te signifiait que tout cela n'était qu'une perte de temps et qu'il ne fallait pas entrer dans son jeu en le bastonnant ; il ne voulait pas que tu ais d'ennui. Il pivota sa tête pour voir sa chère et tendre cravate violette, reprenant un rictus toujours aussi caustique.

ignore-le. c'est un jeu. si tu rentres dans le sien, il prendra son pied parce qu'il est malsain. alors qu'il parle s'il en a envie, et ses yeux rattrapèrent les tiens, qu'est-ce qu'on en a foutre sérieux ? laisse-le dans son délire.

et il était prêt à ne même plus se retourner.

_____________________________________

et y a ses yeux qui roulent
ses lèvres qui soupirent



Message Dans Re: [FINI] Do you feel like a young god ? [Ezéchiel & Jack] | le Mar 18 Juil 2017 - 11:31
Get on your knees
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Amy Whitehouse
Masculin Personnage sur l'avatar : Masamune Matsuoka
Âge, classe & année : 19 ans, classe A

Prism' : 334

Messages : 66
Date d'inscription : 13/01/2017

Get on your knees
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


NOM
Killiam Kenneth

NOM
Ezéchiel Prince

Do you feel like a young god ?
-Toi petite pute qui s'invente des films, tu fermes ta gueule et tu dégages. Parce qu'à part être un petit chien dénué de cerveau, je vois pas ce que tu fous là à part protéger ton maître qui peut même pas se défendre tout seul et qui se rapplique à vingt parce qu'il se pisse dessus de s'en prendre une. Encore. Hein Crane ?


Tu jettes un regard à Sophia, il était vrai qu'elle était un peu comme un petit chien qui te suivait partout et qui aboyait quand quelqu'un s'approchait trop près de toi. Mais au moins, tu n'avais pas vraiment à t'occuper d'elle. Alors tu lui lâches la main et laisses un rire sortir de tes lèvres. Puis tu écoutes son petit discours selon lequel tu devais te faire soigner. Cela te provoque un autre rire pas très net. Sérieusement ? Tu n'avais aucun problème, Tu serais le héros de l'histoire. Alors tu avances d'un pas, et écartes les bras théâtralement:


- Alors je ne vois qu'une seule solution Kill, vas-y frappe moi, réduit mon beau visage en poussière, fais disparaître Jack Crane de la surface de la terre.


Tu attends quelques secondes avant de retourner ton attention sur la petite pute blonde qui lui servait de copain, il insulte Sophia blablabla classique, faudrait changer de registre mon vieux. Puis il repart avec cette histoire de dictateur, tu lève les yeux au ciel en faisant mine de bailler, tu le trouvais ennuyant d'un coup:


-Oh mais me dis pas que tu n'as toujours pas compris, les gens veulent juste être GOUVERNER !

Tu avais hurlé ce dernier mot qui résonna dans tout le couloir, cela faisait longtemps que tu avais entendu les plaintes de ton peuple, ils voulaient un leader fort et ambitieux, quelqu'un comme toi. Quelqu'un qui les sauverait tous et qui ferait pendre chaque traître. Oh tu allais savourer ce moment où tu passerais au pouvoir, tu voyais déjà les corps sans vie de Killiam et d'Ézéchiel se balançant au gré du vent, pendu au bout de la corde. Alors que toi, tu les observerais en buvant un verre de vin. Tu le regardes avec un certain fanatisme dans tes yeux alors qu'il te tourne le dos, tu la ressentais cette envie de te saisir d'un couteau et de le poignarder ? De le voir s'écrouler au sol, se noyant dans sa marre de sang:


-Allez, partez, fuyez comme des lâches au lieu d'affronter votre destin !






.



Welcome to your life, there's no turning back,
Even while we sleep,
We will find you acting on your best behavior
Turn your back on mother nature
Everybody wants to rule the world

[...]

It's my own desire, it's my own remorse.
Help me to decide.
Help me make the most of freedom and of pleasure
Nothing ever lasts forever
Everybody wants to rule the world


Message Dans Re: [FINI] Do you feel like a young god ? [Ezéchiel & Jack] | le Mar 18 Juil 2017 - 17:42
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet // Julian T. Blake
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru ∇ Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans ∇ 8B

Prism' : 3104

Messages : 364
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Do you feel like a young god ?
feat. Ezéchiel Prince & Jack Crane  - date. début juin






Tu es en colère. Vraiment, tellement. Tu es tellement en colère quand il ouvre la bouche, quand il parle avec ce diminutif comme s'il te connaissait, comme s'il avait le droit de l'utiliser. Et tu serres les dents, serres les poings si fort que tes jointures en deviennent blanches et, bordel, tu pourrais lui en foutre une maintenant. Dès maintenant, tu pourrais lui en mettre une, l'allonger par terre et qu'est-ce que tu en as envie, tu en crèves d'envie. Mais Ezéchiel te regarde, Ezéchiel attrape ton bras, Ezéchiel te parle, avec une voix douce que tu ne lui connais pas, et tu t'obliges au calme. Tu t'obliges à rester calme, à respirer, et tes yeux quittent Crane pour le regarder lui. Et tu lui souris, légèrement, presque tendrement. Mais tu n'as pas le temps de vraiment te rendre compte que ton visage s'est adoucis, que ton regard est plus tendre, que ton sourire est plus vrai... tu n'as pas le temps de faire attention à ça, car déjà, Crane hurle, et tu relèves les yeux vers lui.

Juste un instant.
Pas plus.

Car déjà, tu attrapes la main d'Ezéchiel dans la tienne, le tires, loin de Crane, loin de tous ces regards, loin de tous ces commérages, loin de tout ça. Tu le tires, marchant plus rapidement que tu ne le devrais, entendant la voix de Crane par-dessus ton épaule et tu lui montres ton majeur sans même te retourner. Qu'il aille se faire enculer par le god de sa mère crevée.

Et il a raison, tu fuis Killiam, tu fuis, emmenant Ezéchiel avec toi, quelque part, tu ne sais pas où, tu ne réfléchis pas vraiment. Tu fuis, parce qu'il t'avait énervé, parce que tu avais envie de voir Ezéchiel et seulement lui, de profiter d'un instant à deux. C'était idiot, et débile, et con, et tu ne comprenais pas pourquoi tu avais cette envie. Mais tu fuyais, le souffle court, la main d'Ezéchiel dans la tienne.




Message Dans Re: [FINI] Do you feel like a young god ? [Ezéchiel & Jack] | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «établissement :: 4ème étage-