predefinis
mini news
28.02 Déménagement de la Chatbox !

30.01 Nouveau système de récompense pour les votes aux top-sites ~

01.12 La hotte aux cadeaux est de retour + réouverture des partenariats
intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

nom du rp •• votre pseudo

ajouter le mien ?
à l'honneur


infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. & www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. recensements des évènements
www. top-sites
Alecnouneeeeet you're so so so cute gnii ! ♥ [PV Alec]




Partagez|

 
Alecnouneeeeet you're so so so cute gnii ! ♥ [PV Alec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Dans Alecnouneeeeet you're so so so cute gnii ! ♥ [PV Alec] | le Mar 12 Fév 2013 - 12:33
avatar
Invité
Invité



Alec & Glen


*14 heures. Pas de cours cet après midi. En même temps on est dimanche quoi donc bon voilà, j'vais pas travailler le dimanche non plus. J'aime mes élèves mais quand même. Il me faut du temps pour reposer un peu mes délicats petits neurones. Oui mes tout petits tout mignooooooons petit neurones. Aaaaah que c'est mignon. Bref, après avoir mangé un petit bout dans mon studio j'avais décidé de sortir un peu (histoire de laisser une certaine intimité à un certains professeur d'histoire et un certain schtroumpf faisant partie de ma famille tsé), même si il faisait une chaleur à crever dehors, j'avais besoins de me dégourdir les pattes moi ! J'attrapais donc vite fait mon sac et sortais du pensionnat, les mains dans les poches de mon pantalon. Je tirais une de ces gueuuuuuule, même temps j'avais le soleil dans les yeux donc bon. EN PLUS JE DÉTESTE LE SOLEIL. MÉCHANT. VA T-EN. VA T-EN. LOIIIIIN DE MOI. que je me disais en le regardant, et lui j'avais l'horrible impression qu'il était entrain de me dire "BESOIIIINS DE RIEN ENVIE DE TWAHAAAAAAA. COMME JAMAIS ENVIE DE PERSONNE." Je grognais alors fortement prenant la direction du parc, me disant que là-bas je pourrais trouver un petit coin d'ombre. Et bingooooo ! Glen t'es trop fort ! Le pouvoir de la Galette est en toi, c'est suuur ! Je me précipitais donc sous un arbre bien à l'ombre une fois arrivé au parc, m'asseyant contre le tronc de celui-ci. Je regardais ensuite le soleil de travers l'air de dire "JE T'AI EU PATATE CRUE !". J'esquissai ensuite un léger sourire fier de moi qui me donnait l'air d'être un psychopathe en chasse. Puis l'espace de 5 minutes j'entrais dans une intense réflexion en regardant mon sac. Faire un dessin à Hiroki.... ou faire un dessin à Alec.... ou faire un dessin à Damon.... ou faire un dessin un Richard... ou me faire un dessin... DUUUUUUR CHOIX. Après donc environ cinq bonnes minutes à réfléchir je me décidais enfin ; ALEEECNOUNET. Je vais lui faire un tout beau tout mignon tout jolie dessin, peut être qu'après il voudra me faire un câliiiin ? Owi owi, vite mes crayons, une feuille viiiite me dis-je en ouvrant mon sac comme un chien affamé à la recherche de viande, sortant alors une feuille et mes crayons. Je commençais alors à dessiner, je faisais ce qu'il me passait par la tête, ce qui me rappelait toi et tout ça. Un petit mouton noir.... des nuages-cookies.... un soleil avec un sourire bizarre pour qu'il y est quelque chose de moi sur ce dessin... des fleurs...des oiseaux....de l'herbe.... et surtout des petits coeur ♥♥♥. Oulala, j'espère que ça va te plaire gniiiii. Je passais donc une demi heure à dessiner et colorier tout ça, parce que oui un dessin pas colorier c'est pas joyeux et si c'est pas joyeux c'est pas biiiiien ! Une fois le dessin bien fini, je lever un peu ma feuille pour regarder mon œuvre d'art d'un air satisfait.*

Gniiiii c'est magnifique Glenounet. J'espère que ça va lui plaire huhuhu.


*Dis-je alors me parlant à moi même. Je posais ensuite mes mains sur mes jambes allongées aux sol, tenant toujours le dessin en relevant un peu ma tête pour regarder autour de moi reprenant mon air neutre habituel. C'est après une dizaine de minutes que je remarquais enfin une tignasse noir un peu plus loin. Une tignasse noir que je connaissais bien. Je penchais alors doucement ma tête sur le côté en haussant mes sourcils, regardant mon dessin puis relevant mon regard vers la tignasse noir. Je me relevais ensuite d'un bond. ALEEEEC. C'EST MON ALECNOUNEEET. Je dansais l'espace d'un instant sur moi même mettant ensuite mon sac sur mes épaules, mon dessin bien en main me mettant alors à courir vers toi.*

ALEEEEEEEEEEEEEEEEEEEECNOUNEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEET !


*Criais-je alors avant d'arriver enfin près de toi. Je te sautais alors dessus pour te serrer tout fort dans mes bras, t'étouffant presque d'ailleurs. Puis je relevais mon visage vers toi pour t'adresser un large sourire, large sourire qui me donnait l'air d'un grooooooos psychopathe. Le genre de psychopathe que tu préfère ne jamais croiser dans ta vie... MAIS MOI JE SUIS GENTIIIIL. Oh d'ailleurs ! Je suis tellement gentil que je t'ai fais un dessin ! J'ai failli oublier pfuhuhu sacré moi. Je me décollais alors un peu de toi afin de te tendre de mes deux mains le dessin que je t'avais fait avec beaucouuuup d'amour. (œuvre d'art que voici faite rien que pour toi ; http://img15.hostingpics.net/pics/370528zzdessinpourAlec.png 8D /PAN/).*

Regarde ! Je viens tout juste de le faire ! C'est pour toi Alecnounet ! T'as vu, le petit mouton noir tout mignon c'est toi. Et le soleil avec le sourire bizarre c'est moi ! *disais-je en souriant comme le soleil (comme un psychopathe encore).* Comme ça quand tu regarderas le soleil tu penseras à moiii. Et puis les nuages, regardes, c'est des cookies ! Et puis y a des petits oiseaux ! Et des petits coeurs ! Tu aimes diiis ?


*Demandais-je alors comme un enfant de cinq ans, te regardant avec limite des étoiles dans les yeux, tout fier de moi.*

© lou
Message Dans Re: Alecnouneeeeet you're so so so cute gnii ! ♥ [PV Alec] | le Jeu 14 Fév 2013 - 13:03
avatar
Invité
Invité





Hell - NO!
Contrairement à ses habitudes en cas de beau temps, Alec était sorti. Il avait eu pitié –oui, dans sa grande mansuétude, il ressentait parfois ce genre de sentiment…- d’un camarade de classe lambda qui le suppliait depuis deux semaines de déjeuner avec lui. A croire qu’il était son Dieu tout puissant. Ce qui était loin de lui déplaire, évidemment. Comme tous les mégalo, Alec adorait se sentir vénéré. Et puis, ce midi, on était dimanche, il y avait des épinards au self, et il n’aimait pas ça. Il DETESTAIT ça. Il avait la flemme de faire à manger. Il était à cours de Prism (quel innocent petit C je pourrais bien racketter ? Ah non, sois gentleman, Alec, gentleman.). Alors quand ce mec l’avait (encore) invité à déjeuner, malgré le soleil qui tapait fort dehors (salaud), le jeune homme avait accepté.
Il n’avait pas tant regretté qu’il le craignait. Ce mec étant en A, il avait un minimum de culture (un minimum) et la conversation avait donc eu un SOUPCON d’intérêt. Au pire, il ne lui avait pas été très compliqué de faire comme s’il écoutait le baratin que lui sortait l’autre alors qu’en fait, il se concentrait uniquement sur son plat de tagliatelles au saumon.

Hmmmmm… Elles étaient super bonnes ces tagliatelles.
Alec y pensait encore alors qu’ils se baladaient dans le parc. Oui, avec le mec lamba, là. D’ailleurs, il faudrait peut-être qu’il lui demande son nom. Il lui avait dit, mais… Ca lui était complètement sorti de l’esprit.
Ces tagliatelles étaient super bonnes, mais maintenant je prendrais bien un cookie.

-« Mais tu vois, que ce soit Molière comme Shakespeare… »

Putain de soleil. Qu’est-ce que tu as besoin de venir me taper dans les yeux comme ça ? Tu es un chieur.

-« Ils ont tous les deux… »

Je ne vais quand même pas porter des lunettes de soleil. Des LUNETTES, alors là, non. Mais un MONOCLE de soleil, ca ne sert pas à grand-chose.

-« Eté accusés de ne pas avoir véritablement… »

Shit. Pourquoi il me parle de Molière et Shakespeare, lui ?

-« Ecrit toutes les œuvres signées de leur nom. On soupçonne même Shakespeare… »

Ah oui, il parlait des mérites comparés de ces deux auteurs. Fut un temps, c’était un dialogue, et pas un monologue.

-« D’avoir servi de couverture à un membre de la noblesse anglaise qui ne pouvait pas risquer de ternir le nom de son auguste famille avec des pièces de théâtre ? Ouais, je sais. »

Qu’est-ce qu’on se fait chier…

-« Bon, tu m’excuseras, heu… -comment il s’appelait déjà ?- Heu. Tu m’excuseras. J’ai des choses à faire. Un rendez-vous avec Lemon, en fait. Tu vois, une petite blonde de notre classe. »

Si seulement c’était vrai. Il aurait pu avoir des cookies, comme ça.

-« Ah oui, excuse-moi. » ricana stupidement l’autre, avec un air pas désolé du tout.

-« Pas de souci, je… »

-« C’est ta copine ? Elle est super canon, en tout cas. »

……………………………. POKERFACE. Tu veux un poing dans ta face, connard ?

-« Non. Et parle pas d’elle comme ça. Salut. » rétorqua sèchement Alec en tournant les talons.

Voilà quelqu’un avec qui il ne passerait pas de temps supplémentaire. Qu’il y ait ou non des tagliatelles au saumon à la clé. Comme le disaient toutes les femmes effarouchées dans les vieux films, « Grossier personnage ! ».
Celui-ci ne s’acharna pas, et, avec soulagement, le jeune brun se retrouva donc à déambuler seul dans le parc, sans but précis, pendant quelques minutes. Il était débarrassé d’au moins un ennemi. S’il avait pu lancer une roquette sur le soleil pour faire disparaître le second… Hm, peut-être qu’il ne l’aurait pas fait, ils risquaient de tous mourir de froid après.
Hmmm… Tant qu’il était de sortie, il pouvait tenter d’aller voir si la bibliothèque était ouverte. Et si le bâtard qui lui était passé devant pour l’emprunt d’un bouquin sur la peinture s’était décidé à rendre l’âme le livre.
C’est dans cet état d’esprit, qu’avec une démarche tranquille, Alec coupa à travers l’herbe du parc pour se rendre plus vite dans l’ombre et la fraicheur bienfaisante du bâtiment.
Et là… C’est le drame.

ALEEEEEEEEEEEEEEEEEEEECNOUNEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEET !

Un cri à glacer le sang.
Alec sentit tous ses muscles se figer. Ils pressentaient le danger, tout comme lui. Un danger horrible, affreux, imminent. Il était incapable de bouger. Il savait qu’il ne servirait à rien de courir, à part se rendre ridicule. Ce prof cinglé et pervers de surcroît finissait toujours par le rattraper.
Qu’avait-il fait de si cruel, dans sa vie antérieur, pour être victime de l’attention incessante de Pedobear dans celle-ci ?
Sa main droite se crispa sur la lanière de sa besace qui lui servait habituellement de sac de cours, et que même le dimanche il trimballait avec lui, tandis qu’il se retournait lentement vers la source de cet insupportable bruit. Il aurait reconnu cette voix entre mille, et ne s’était pas trompée sur son propriétaire mais… Il faisait toujours aussi peur. A courir dans sa direction, les bras grand ouverts, avec un sourire pervers et… Une feuille à la main.

Alec ne voulait même pas savoir ce qu’il y avait dessus. Il tenta tant bien que mal de rester stoïque, bras collés le long du corps tandis que son ENSEIGNANT le serrait dans ses bras à l’en étouffer, mais vu l’enthousiasme avec lequel celui-ci lui avait sauté dessus, il eut bien du mal à ne pas se rétamer lamentablement par terre.
C’est le moment que choisit Mr Brown pour relever les yeux vers lui et lui adresser un sourire. Son élève ne put s’empêcher de gémir de désespoir et de frissonner. SES SOURIRES N’ETAIENT PAS NORMAUX. Ils montraient bien que cet individu n’était pas, en aucun cas, fréquentable.
Il lui avait fait un dessin. Sérieux. IL LUI AVAIT UN PUTAIN DE DESSIN, CE PERVERS. Alec écarquilla les yeux. On aurait dit que c’était un gosse (six ans maximum) qui l’avait fait. Et il osait lui demander s’il lui plaisait. Pour l’amateur d’art qu’il était, c’était une insulte.

-« Non. PAS DU TOUT. Il est affreux. Et je ne suis PAS un mouton. Par contre… Le soleil, il vous ressemble bien, je suis obligé de vous accorder ça. »

L’adolescent gigota. Il avait furieusement envie de frapper son prof pour que celui-ci le lâche. Mais il ne fallait pas. Sinon, cette histoire allait mal finir. Heureusement qu’une option plus pacifique était envisageable.

-« Tiens d’ailleurs, moi aussi j’ai un dessin pour vous. Je ne l’ai PAS fait pour vous faire plaisir, je précise. »

Il fallut beaucoup d’efforts à Alec pour réussir à suffisamment se dégager de l’étreinte de son prof’ d’anglais pour pouvoir fouiller dans sa besace. Est-il utile de préciser qu’il songea à tenter de se libérer complètement de cette entrave ? Impossible. Pedobear, je vous dis. Donc, il dut se contenter de chercher dans son sac, en espérant que son dessin fasse retomber sur lui la grâce de Dieu, et lui permette enfin de se débarrasser de ce psychopathe. C’aurait été un miracle.
Au bout de quelques secondes, il mit enfin la main sur la feuille qui l’intéressait, déposée au fond d’une pochette. Pourquoi il se baladait, aujourd’hui dimanche, avec ce truc ? Parce qu’il l’avait fait hier, et qu’il voulait le donner à son prof à la fin du cours de demain. Non pas qu’il pensait à Mr Brown tous les jours, au point qu’il emportait partout avec lui le dessin qu’il lui destinait.

OH MON DIEU. CE DINGUE ALLAIT ETRE PERSUADE DU CONTRAIRE.

MERDE.
MERDE.
MERDE.

Alec soupira. Il ne verrait jamais le bout du tunnel. Mais maintenant qu’on y était… Il tendit la feuille à son prof. Enfin, il n’eut même pas besoin de la tendre, étant donné que ce pédophile était collé à lui. (Tiens, exprès pour toi aussi. http://img4.hostingpics.net/pics/578284Glenounet.png Il est censé tenir un pistolet, mais j’ai jamais su dessiner les pistolets. TT.TT)

-« Le message est clair ? »

Alec savait que non. Pourquoi il posait cette question ?? Ce serait trop simple. Beaucoup trop simple. Et ce prof était fou, cinglé, bon à enfermer. Trèèèèès loin d’ici de préférence. Mais apparemment, le jeune homme était le seul à s’en être rendu compte, puisque Mr Brown était, encore et toujours, ad vitam eternam, ICI. Incroyable qu’il y ait des fous furieux qui puissent encore se balader en plein air aussi librement et harceler les honnêtes gens.



Message Dans Re: Alecnouneeeeet you're so so so cute gnii ! ♥ [PV Alec] | le Dim 7 Avr 2013 - 8:45
avatar
Invité
Invité



Alec & Glen



Regarde ! Je viens tout juste de le faire ! C'est pour toi Alecnounet ! T'as vu, le petit mouton noir tout mignon c'est toi. Et le soleil avec le sourire bizarre c'est moi ! *disais-je en souriant comme le soleil (comme un psychopathe encore).* Comme ça quand tu regarderas le soleil tu penseras à moiii. Et puis les nuages, regardes, c'est des cookies ! Et puis y a des petits oiseaux ! Et des petits coeurs ! Tu aimes diiis ?


*demandais-je donc, te regardant, des étoiles dans les yeux. Je retenais presque mon souffle en attendant ta réponse, en tout les cas je m'étais BEAUCOUUUP appliqué à faire ce dessin, alors j'espérais vraiment qu'il te plaise. Je te fixais, scrutant le moindre de tes gestes, la moindre de tes expressions. Tu avais l'air surpris... TU ÉTAIS CONTENT ALORS ? C'est là que tu me répondis ; « Non. PAS DU TOUT. Il est affreux. Et je ne suis PAS un mouton. Par contre… Le soleil, il vous ressemble bien, je suis obligé de vous accorder ça. » A tes mots je souriais grandement. Je savais que le dessin te plaisaiiiiiit. Inutile de le cacher, je sais que tu es complètement fou de mon dessin CA SE VOIT krr krr. Je resserrais alors mon étreinte autour de toi, frottant ma joue contre la tienne, tout content.*

C'est pas la peine de nier, je sais qu'il te plait. Ohlala... je suis si content que ça te plaise Alecnouneeeet ! ~


*Je disais ses mots en te regardant, on pouvait presque voir des coeurs sortir de mes yeux pour aller vers toi. Puis lorsque tu essayais de te dégager un peu de mon étreinte en disant « Tiens d’ailleurs, moi aussi j’ai un dessin pour vous. Je ne l’ai PAS fait pour vous faire plaisir, je précise. » je grognais légèrement, n'ayant pas envie de te lâcher, mais je desserrais tout de même légèrement mon étreinte (si tu veux te dégager d'avantage, tu te démerdes yeah /PAF) Je te regardais fouiller dans ton sac. GNIII UN DESSIN D'ALEEEC. Je me demande à quoi ça allait ressembler... est ce que tu dessines mieux que moi ? Mais... si tu as fait un dessin pour moi... tu as pensé à moi... C'EST MERVEILLEUX. MON ALECNOUNET PENSE A MOI MÊME QUAND JE NE SUIS PAS AVEC LUI QDFLQKJKDFJG. JE PEUX MOURIR HEUREUX GNIII. Puis voilà que tu trouves enfin le dessin, me le donnant alors, je le prend dans mes mains en le regardant minutieusement, d'un air des plus sérieux, comme si j'étais en pleine inspection ou je sais pas quoi.*

Ooooh... mais c'est que tu dessines plutôt bien... *dit-il avant de lire ce qu'il y avait écrit à côté du dessin.* HAAAAAAAN. ALECNOUNEEET. C'EST TROP MIGNON, TU ME SOUHAITES DE M'ETOUFFER AVEC UNE GALETTE GNIIII.


*Je levais alors mes bras en l'air avant de venir de nouveau te faire un groooooos câlin. Mourir étouffer par une galette... QUELLE MORT MERVEILLEUSE. ET C'EST TOI QUI VENAIS DE ME LA PREDIRE EN PLUS. ET TU M'AS FAIT CE DESSIN. ET LA VIE ET BELLE. GNIIII. Je te pokais la joue avant d'ébouriffer délicatement tes cheveux avec mon air blasé habituel sur le visage, qui était rapidement revenu.*

Merci beaucoup. Et pour en revenir à ce que tu disais tout à l'heure ; Si. Tu es un mouton. Le mouton le plus mignon de touuut les moutons. UN MOUTON NOUAR MÊME !


*Dis-je alors, t'adressant un sourire soleil en reprenant ma main afin d'ouvrir mon sac, pour ranger avec BEAUCOUUUUP DE SOINS, le MAGNIFIQUE dessin que tu m'avais fait dans ma pochette fétiche (sisi une pochette fétiche). J'entendais ensuite un « Le message est clair ? » sortir de ta bouche. Je relevais alors mon visage vers toi en acquiesçant vivement.*

Oh ouiiii ! Très clair ! D'ailleurs, rien que pour TE faire plaisir, je vais te consacrer TOUT LE RESTE de ma journée. Comme ça au lieu de penser à moi en dessinant, on s'amusera tout les deuuuux !


*D'un point de vue externe on pourrait dire que le pire dans tout ça, c'est que ce type de 24 ans, avec une gueule de pédophile, est totalement sérieux quand il dit ça à son élève âgé de seulement 17 ans.*


© lou
Message Dans Re: Alecnouneeeeet you're so so so cute gnii ! ♥ [PV Alec] | le Ven 12 Avr 2013 - 18:48
avatar
Invité
Invité




Le pire des dangers, c'est celui que tu ne peux pas fuir. Paraît que le mieux c'est d'être courageux, mais là, c'est vraiment trop flippant. Et j'ai beau m'exciter sur la touche "Escape", rien ne se passe.


Alec le savait, qu’il aurait du se taire. Sa voix semblait réveiller les hormones de son prof. Parce que celui-ci le serrait à en crever mais, c’était pas le pire, oh non. Il… Il… Frottait sa joue contre la sienne … Pitié, au secours, qu’on l’aide, qu’avait-il fait dans sa vie antérieure –ou son actuelle, après tout, il ne se souvenait de strictement rien avant son arrivée à Prismver, il aurait pu avoir tué père et mère et payer maintenant pour son crime, qu’il ne le saurait pas- pour mériter çaaaaaaaa ? De toute façon, quoiqu’il ait fait, ça ne méritait pas un tel châtiment. C’était impossible.

-« Arrêtez de faire ça, espèce de pervers, eslmgkegkel » râla le jeune homme avec agressivité.

Heu… Est-ce qu’il rêvait, ou il avait textuellement dit "eslmgkegkel". S’il avait eu les bras libres, Alec aurait facepalmé. Il ne savait absolument pas comment il avait réussi à prononcer ça, tellement c’était improbable. C’était même pas un mot articulé… Au secours, son cerveau crashait. Ses précieux neurones… Bouuuuuuuuuh… Alec pleurait intérieurement. Comment il pouvait se débarrasser de ce pot de colle qui lui servait aussi de prof ? HEIN ? En évitant les heures de colle, de préférence, trop dangereux de rester bloqué deux heures dans la même salle que ce… Type.
Cela lui semblait impossible… Mais il devait bien y avoir un moyen, non ? Non ? S’il vous plaiiiit… Si seulement une victime à échelle supérieure –pauvre d’elle…- de la folie de cet homme voulait bien apparaître dans le champ de vision de celui-ci… Qu’il l’oublie… Ce serait tellement bien…
Mais Dieu ne semblait pas décidé à aider le jeune Wellsenstein, aujourd’hui. Lequel nota dans un coin de sa tête qu’il devrait acheter plus de dictionnaires afin de s’attirer ses faveurs et d’avoir plus de chance la prochaine fois. A moins qu’il ne se mette à hiberner comme un ours. Au moins, il serait tranquille. Ouais, un ours. Il serait superbe, même en ours.

Il grogna en entendant son prof lui demander d’assumer tout l’amouuuuuuuur qu’il portait à son dessin. Mais qu’est-ce qu’il y avait à assumer ?? Ce dessin, il était affreux, c’était pas de sa faute quand même. Il allait pas mentir pour lui faire plaisir, surtout qu’il ne voulait PAS faire plaisir à Monsieur Brown. Il le collerait encore plus après, noooooooon, hors de question.
Le seul moment ou il put enfin respirer avec un peu plus d’aisance, ce fut quand l’adulte saisit le dessin. Si Alec se rendait compte maintenant à quel point le faire avait été une erreur, il avait au moins l’avantage de lui laisser un peu de liberté de mouvement. Liberté de mouvement qu’il utilisa pour, en quelques pas prudents, s’éloigner de son prof.
Mais c’était peine perdue. 3 secondes de tranquillité avant de se faire agresser à nouveau. L’adolescent restait impassible, mais intérieurement, il pleurait toutes les larmes de son corps, perdu dans un désespoir sans fond.

-« HAAAAAAAN. ALECNOUNEEET. C'EST TROP MIGNON, TU ME SOUHAITES DE M'ETOUFFER AVEC UNE GALETTE GNIIII. »

… Plaît-il ? C’est mignon de demander à quelqu’un de mourir dans d’atroces souffrances ?

-« Ce serait encore PLUS mignon si vous vous décidiez enfin à le faire, Monsieur. » siffla Alec d’un air mauvais, sa voix débordant de sarcasme.

Elle débordait tant qu’il devait dégouliner sur eux. Alec se sentait tout poissé de sarcasme. Mais il était quasiment sûr que l’autre abruti ne remarquerait rien. Tcheu.
Et vas-y qu’il me poke la joue et qu’il m’ébouriffe les cheveux, cet abruti. MON BRUSHING. MON BRUSHING, NIIIIIIIIH. Avec un soupir excédé, le plus jeune tapa le dos de la main de son prof. Merde quoi. DISTANCE PROFESSIONNELLE MINIMALE. Uuuuuuuh…

-« Si. Tu es un mouton. Le mouton le plus mignon de touuut les moutons. UN MOUTON NOUAR MÊME ! »

Ce pédophile était sérieusement en train de lui dire qu’il ressemblait à un mouton ? Lui ?! L’Awesome Alec Wellsenstein ? FOUTAGE DE GUEUUUUUULE. Le jeune homme en avait envie de bêler, rien que pour se moquer de son prof, mais il se doutait bien que ce serait faire le jeu de celui-ci et il se contenta donc de serrer les dents tandis que son faciès revêtait une expression où la frustration le disputait à la colère.

-« Mais oui, bien sûr, je suis un mouton, et vous, vous êtes un canard… » ne put-il s’empêcher de siffler avec sarcasme.

Pourquoi un canard ? Parce que coin-coin. Eh oui, super raison, tu peux pas test. Bon, en fait, il n’y avait pas vraiment de raison, Alec avait fourni le premier nom d’animal qui lui venait à l’esprit. Étouffé qu’il était par ce taré, il était incapable d’avoir un raisonnement construit.
Il aurait bien voulu reprendre ses esprits pour pouvoir enfin adopter une offensive efficace, mais là… C’EST LE DRAME.

-« Oh ouiiii ! Très clair ! D'ailleurs, rien que pour TE faire plaisir, je vais te consacrer TOUT LE RESTE de ma journée. Comme ça au lieu de penser à moi en dessinant, on s'amusera tout les deuuuux ! »

-« PARDON ?! » glapit Alec d’un ton aussi étranglé qu’horrifié.

Oh my gosh. NOOO. Please. Dites-moi que c’est un cauchemar. Le jeune homme était tellement choqué, atterré, mortifié, désolée, effrayé par cette perspective qu’il n’avait pu empêcher ce gémissement péniblement transformé en mot de franchir ses lèvres.

-« Ca va pas être possible Monsieur, heu… Je… J’ai un truc de prévu, et heu, voilà. »

Nul. Nul comme excuse. Ca va jamais marcher, ca va jamais marcher, ca va jamais marcher, ca va…
FAITES QUE CA MARCHE.

-« De toute façon, je n’ai pas envie. Vous ne comprenez pas, quand je vous parle ? Je veux juste que vous ME FOUTIEZ LA PAIX. »

Voilà. Juste au cas où.


Message Dans Re: Alecnouneeeeet you're so so so cute gnii ! ♥ [PV Alec] | le Lun 27 Mai 2013 - 10:17
avatar
Invité
Invité



Alec & Glen



« Ce serait encore PLUS mignon si vous vous décidiez enfin à le faire, Monsieur. »


*N'est-il pas mignon mon petit Alec, à faire comme si il voulait que je meurs ou que je m'en aille très loin de lui ? Je lui faisais un grand sourire (SOLEIL) comme il les aime, en lui tirant doucement les joues, lâchant un petit "T'es trop mignon Alec. Gniiii." Je reprenais par la suite mon air blasé habituel, bien que je sois toujours aussi heureux intérieurement. Tellement content que mon dessin t'ait plut et d'en avoir eu un de toi. LA VIE EST BELLE KRR KRR. Je reprenais alors la parole pour dire...*

Merci beaucoup. Et pour en revenir à ce que tu disais tout à l'heure ; Si. Tu es un mouton. Le mouton le plus mignon de touuut les moutons. UN MOUTON NOUAR MÊME !


*Je te patpatais alors, rangeant avec grand soin ce magnifique dessin que tu m'avais fait. En plus, je lui fais une place dans ma pochette FÉTICHE. Ce n'est pas rien tout de même. Ma pochette fétiche. Elle est bleu et noir, avec les petits élastiques pour l'ouvrir blanc. ELLE EST TROP BELLE MA POCHETTE FÉTICHE. Même que y a pleins de dessin à l'intérieur, des dessins de galettes, de cuvette etc... ET MAINTENANT TON SUBLIME DESSIN. JE PEUX MOURIR HEUREUX JE CROIS. Je rangeais ensuite ma sublime pochette pour reporter toute mon attention sur toi lorsque tu allais de nouveau reprendre la parole.*

« Mais oui, bien sûr, je suis un mouton, et vous, vous êtes un canard… »


*Je te fixais un instant sans rien dire. Un canard ? ...moui....OOOOH. MAIS GENRE UN CANAAAARD. AH MAIS OUI. MAIS C'EST TROP BIEN UN CANARD. COIN COIIIIIIN COIIIIIIIIIN. Mon air blasé habituel sur le visage, intérieurement c'est une explosion de joie qui a lieu tandis que je te saute une énième fois dessus pour te faire un énième énorme câlin, un de ces câlins que tu sais apprécier à sa juste valeur huhuhuhu. Un canard et un mouton, c'est trop bien quand même, un duo de choc. Le mouton why so chou et why so doux avec le petit canard why so intelligent et why so sexy. WAY ON EST UN DUO DE CHOC(APIC). C'EST SÛR. AUCUN DOUTE. Je te serre d'avantage contre moi, poutouillant alors ta joue.*

OH OUI. T'ES TROP FORT ALEC. Et genre, je suis le vilain petit canard même ! Et toi le vilain petit mouton ! *je te lâche un instant pour lever mes bras comme un mongole.* ET MÊME QUE DU COUP ON EST TROP DES KEUPINS. ON EST UN DUO DE LA MORT QUI TUE. ON GÈRE SA MAMAN LE PET DE CHÈVRE.


*M'écriais-je haut et fort, tandis que les gens qui passaient dans le parc nous regardaient bizarrement. Je me demande bien pourquoi... JE SUIS LE VILAIN PETIT CANARD ET TOI LE VILAIN PETIT MOUTON ILS POURRAIENT ÊTRE CONTENT POUR NOUS. Les gens d'aujourd'hui, ils n'ont plus aucun respect. Que d'ingratitude. Franchement. MAIS J'MEN FOUS. PARCE QUE JE SUIS LE VILAIN PETIT CANARD ET QUE JE PROUT LA TERRE ENTIÈRE. ENFIN. Sauf mon Alecnouneeeet, mon Luuuuke et mon HIROKI CHERIIIIIII GNIII *meurt* Bref. Je t'entendais par la suite me demander un "Le message est clair ?" J'acquiesçais alors vivement.*

Oh ouiiii ! Très clair ! D'ailleurs, rien que pour TE faire plaisir, je vais te consacrer TOUT LE RESTE de ma journée. Comme ça au lieu de penser à moi en dessinant, on s'amusera tout les deuuuux !


*Je te regardais avec mon air habituel que tu aimais tant, j'étais on ne peut plus sérieux. PASSER UNE JOURNÉE AVEC MON ALECNOUNEEET. C'EST GENRE MERVEILLEUX. GENRE UN RÊVE QUI SE RÉALISE ITOUT ITOUT. ALEC DONNE DES AIIIILEUUUH. Je te fixais alors que tu lâchais un "PARDON ?!" tu étais surement surpris. Tu n'attendais sûrement que ça, j'en suis sûr même. Qui ne rêverait pas de passer une journée en ma compagnie ? BWAHAHA. Je grimaçais cependant lorsque tu me dis « Ça va pas être possible Monsieur, heu… Je… J’ai un truc de prévu, et heu, voilà. » RAAAAH NON CEY TROP DOMMAGE AZY. J'VAIS CASSER UN OEUF SUR LA TÊTE D'UNE GALETTE MOI SI J'PEUX PAS PASSER MA JOURNÉE AVEC ALEC. Tu reprenais ensuite en me disant « De toute façon, je n’ai pas envie. Vous ne comprenez pas, quand je vous parle ? Je veux juste que vous ME FOUTIEZ LA PAIX. » Oooh qu'il est mignon. Il veut me faire croire qu'il n'est pas déçu et qu'il ne voulait pas passer sa journée avec moi. MAIS J'AI UNE IDÉE.*

Mooooh t'es trop mignon Alec. Tu veux me faire croire que tu ne voulais pas passer ta journée avec moi, genre tu n'es pas déçu. MAIS NE T’INQUIÈTE PAS. J'AI UNE IDÉE. Je n'ai qu'à t'accompagner pour le truc que tu as à faire et voilà ! Tu as vu comment je suis trop un génie mon Alecnouneeeeet ?

*Disais-je alors en te faisant un gros câlin, tout fier de mon idée de génie.*


© lou
Message Dans Re: Alecnouneeeeet you're so so so cute gnii ! ♥ [PV Alec] | le Mer 29 Mai 2013 - 17:19
avatar
Invité
Invité




Un canard, un connard. Tout ça se ressemble et se mélange dans la tête d’Alec. Il aurait mieux fait de prononcer le second mot ; lapsus révélateur que ça aurait été. Mais l’autre n’aurait ENCORE rien compris. Le seul homme aussi stupide dans tout Prismver, c’était son prof d’allemand ; même les plus médiocres E ne leur arrivait pas à la cheville. Mais qu’était-il passé dans la tête du directeur lorsqu’il les avait engagé ? HEIN ? Il voulait juste leur pourir la vie, à tous les coups.
Et ca marchait bien. Très bien. Très très très […] trèèèèès bien. AU SECOURS.
Combien de fois cette expression aura traversé l’esprit de monsieur Wellsenstein depuis trois petites minutes ? Il ne saurait le dire ; le chiffre a tendance à grimper en flèche sitôt que son prof d’anglais est dans les parages.

-« OH OUI. T'ES TROP FORT ALEC. »

Oui, merci, il le savait. Dommage que ca ne soit pas suffisant, là tout de suite, là maintenant.

-« Et genre, je suis le vilain petit canard même ! Et toi le vilain petit mouton ! »

Lâché l’espace d’un instant, il résista à l’envie oppressante qui le prit une fois de plus de courir, vite et loin, de quitter Prismver et ses pervers sans autre forme de procès.
Il redoutait déjà ce qui allait suivre.

-« ET MÊME QUE DU COUP ON EST TROP DES KEUPINS. ON EST UN DUO DE LA MORT QUI TUE. ON GÈRE SA MAMAN LE PET DE CHÈVRE. »

Pourquoi il hurle ? POURQUOI ? Tout le monde les regarde, maintenant. Alec pique un fard ; immédiatement reconnaissable qu’il est, demain tout le pensionnat résonnera de rumeurs affreuses à son sujet. Quelle horreur.

-« Vous avez cru que vous aviez quinze ans ou quoi ? Cette façon de vous exprimer est affreuse ; il faut grandir dans votre tête maintenant. Le seul vilain dans l’histoire, c’est vous… Monsieur. »

Un ton plein de mépris, une voix sifflante d’agacement. Les tournures d’Alec se faisaient plus banales, au profit de l’agressivité ; il commençait à perdre ses moyens, il allait craquer. Celui qui le sauvera aura droit à sa reconnaissance éternelle.
Mais personne n’intervint ; ils se contentaient d’observer. Objectivement, le jeune homme ne pouvait pas les blâmer ; il agirait de la même façon.

On n’est pas copains, putain ! Oui, il avait envie de jurer, mais juste pour la rime. Evidemment. Les mots ne franchiront pas ses lèvres. Il se contrôlait encore assez pour cela. Pour combien de temps, il ne le savait pas. Son beau flegme britannique menaçait de s’envoler, plus haut que la team Rocket, et ce à chaque nouveau geste de son enseignant.
Et cet air blasé, là… Trop flippant. Alec tentait lui aussi de rester impassible, mais il n’atteignait pas une telle maitrise, comme le prouvaient ses sourcils froncés.

Et son excuse ne fonctionna pas.

-« Je n'ai qu'à t'accompagner pour le truc que tu as à faire et voilà ! Tu as vu comment je suis trop un génie mon Alecnouneeeeet ? »


NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO[…]OOOOOOOOOOOOOOOO…ooooooooo…ooo (c’est l’écho, ca, m’voyez).

Encore raté. Un génie. UN GENIE. Oh oui, c’était le cas de le dire. Personne n’arrivait à autant lui taper sur le système ; et 150 de QI ou pas, Alec n’arrivait absolument pas à s’en dépêtrer.
D’où il lui donnait ce surnom ridicule, déjà ? HEIN ? Il a trop longtemps laissé passer cela. Il ne l’avait pas autorisé à s’adresser à lui comme s’ils étaient méga potes, jamais, pour la simple et bonne raison qu’ils ne l’étaient pas, mais alors pas du tout. On n’a pas peur de ses amis, on ne cherche pas à les éviter par tous les moyens.

-« Pour vous, ca sera Alec. Ou monsieur Wellsenstein. S’il vous plait, MERCI. »

D’un ton qui tolérait aucun appel ; du moins chez les gens normaux. Quel dommage que monsieur Brown ne fasse guère partie de cette catégorie de population…

-« Si vous pouviez ne pas me parler du tout, en réalité, ce serait l’idéal. Ce que j’ai à faire ne regarde que moi. C’est suffisamment… Personnel pour que je veuille le faire seul. SANS VOUS. Compris ? »

Le monoclard de luxe fusille son enseignant du regard. Encore un peu et il allait falloir qu’il s’invente une petite amie.
Sincèrement, il espérait ne pas avoir à en arriver à de telles extrémités. Mais tous les regards perplexes des badauds sur eux menaçaient de ne plus lui laisser le choix.

-« Monsieur, vous savez qu’avec vos câlins répétés, vous passez pour un pédophile ? Ce serait dommage que quelqu’un vous attaque en justice à ce sujet… »

Ah, mais pourquoi a-t-il utilisé l’art subtil de l’ironie ? Mr Brown, il faut lui faire mal, aller directement au cœur des choses ; là, il va croire que plus qu’une simulation moqueuse, l’inquiétude du A à son sujet est réelle. CE N’EST PAS LE CAS MERGKLEZGLKESGQLK.
Il devrait s’entraîner plus souvent à parler avec des complets abrutis. Il manquait sérieusement de percutant et d’expérience en la matière.


Message Dans Re: Alecnouneeeeet you're so so so cute gnii ! ♥ [PV Alec] | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: Poubelle ! :: RPs :: R.I.P-