» prédéfinis

» mini news
15.06 N'importe quel adulte peut maintenant avoir en filleul un élève de D ou E.

07.05 Prismver a 6 ans ! Le temps file ♥
» intrigue

» rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Ne jamais déranger une pirate en pleine activité ♦️ Ashley Mera

ajouter le mien ?
» à l'honneur

Orson M. Dreemurr
www.

» infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
You better get ready to run, Cause here we come, You better get ready to die! [Réservé aux S]







Partagez | 
 


 You better get ready to run, Cause here we come, You better get ready to die! [Réservé aux S]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans You better get ready to run, Cause here we come, You better get ready to die! [Réservé aux S] | le Mar 14 Juil 2015 - 22:05
Golden Lion ♠ I wanna set the universe on fire
avatar
Pseudo du joueur : Narratroll
Autre(s) compte(s) ? : Casimir / Merlin / Hamlet / Galahad
Personnage sur l'avatar : Togami & "Twogami" Byakuya @ Danganronpa / Irl Dan Cohen

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 20 S/A 9
Prism' : 2759

Messages : 407
Golden Lion ♠ I wanna set the universe on fire
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7456-fit-the-crown-to-my-head-but-i-was-only-a-kid-fat http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7524-i-ll-never-wear-your-broken-crown-golden-lion#120418 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7508-monarchy-vs-the-world

Now it's time to party
And we'll party hard
Cette soirée promettait d'être l'une des plus belles nuits de Prismver : celle où le feu serait enfin allumé entre les habitants et les élèves. Un beau programme, non ? Je serais d'avis de dire que oui. Expliquons rapidement ce qu'il se trame: Faust, en bon petit salopard qu'il est, avait donc expédié des LMS à ses comparses afin de préparer la fête comme il se doit. Notons que sortir de l'établissement n'avait pas été plus compliqué que cela, malgré l'interdiction formelle de s'en échapper : il faut dire que depuis le temps, il connaissait quelques passages et qu'au pire des cas, il lui suffisait de trouver un pouvoir lui permettant de faire des siennes ailleurs.

Quoi qu'il en soit, il fallait croire que les adultes du coin n'étaient pas plus en alerte que cela, et ce malgré la situation. Pensaient-ils réellement intimider qui que ce soit en étant si peu sérieux ? Quelle blague. Même le directeur avait disparu on ne sait où, comment voulez-vous garder des jeunes sous contrôle dans ces conditions ? Déjà qu'en temps normal, ce serait compliqué, mais si en plus ces derniers ont des pouvoirs sortant tout droit d'un roman jeunesse, c'est peine perdue. D'autant plus quand ceux prévoyant de faire du grabuge portent des cravates dorées. Pour tout vous dire, l'acteur appréciait cette situation préoccupante. Le calme avant la tempête, comme on dit.

Bref, nous retrouvons donc le fauve des S dans le quartiers festif de l'île, bien décidé à faire le show à sa façon. Pour le numéro de ce soir, le blond à lunette avait gardé sa véritable forme, préférant copier un don pouvant se montrer utile plutôt que de conserver un corps prompt à la séduction. Aussi vaniteux qu'il puisse être, il sait mettre de côté ses intérêts quand la priorité est de semer le chaos. N'est-ce pas là un individu plein de bon sens ? Passons. Ses vêtements étaient simples : un jean, un pull, des gants et des bottes, tous noirs. Il embarquait également avec lui quelques sacs dans lesquels ses invités pourraient se servir: battes, bombes de peintures, lacrymogènes et quelques bouteilles visant à littérairement mettre le feu, tout l'attirail de la petite frappe y était présent. On y trouvait également un masque de lion. Si ses partenaires avaient respectés ses consignes, ils avaient eux aussi embarquer un masque reflétant leurs pseudonymes. Une manière de revendiquer l'acte sans mettre en avant leur couleur, mais surtout de faire paniquer la foule une fois l'opération lancée.

Arrivé au point de rendez-vous qu'il avait indiqué à ses compagnons, Faust déposa les sacs à ses pieds et patienta quelques dizaines de minutes, observant les passants avec un sourire mauvais sur son visage arrondi. Ce n'est qu'une fois tous ses partenaires sur place qu'il se décida à leur montrer de l'intérêt. Il porta sur chacun d'entre eux un regard froid et pris la parole, ils pouvaient certainement entendre dans la voix de l'américain une pointe d'amusement et d'excitation:

- Bien bien bien, mes très chers S, merci à vous d'avoir répondu à mon invitation. Cette nuit j'aimerais faire découvrir aux touristes et habitants en quoi consiste une fête réalisée par l'élite de Prismver ! Le thème de cette soirée n'est autre que le bal masqué, vous allez donc me faire le plaisir de cacher vos jolis minois derrière vos masques.


Il enfila le sien en guise d'exemple et extirpa une batte de l'un des sacs à ses pieds.

- Prenez ce dont vous avez besoin là-dedans, mais faites attention à ne pas trop secouer notre public. Il ne faut pas trop malmener les faibles, vous savez. Le but, c'est de provoquer la panique, pas de laisser derrière nous un tas de morts. Vous prendrez donc soin à utiliser les battes et cocktails Molotov sur tout ce qui n'est pas vivant, et uniquement cela. Quelques coups sont néanmoins autoriser, il faut bien se défouler un peu ! Pour le reste, vous pouvez utilisez votre magie et jeter des bombes lacrymogènes dans le tas, je m'en contrefiche. Sur ce, que la fête commence !


Faust se tourna en direction de la foule et pointa de sa batte un groupe de jeunes quelque peu alcoolisé. Une violente explosion se déclencha non loin d'eux.

- Et n'oubliez pas de vous amuser !


Recap: Faust profite donc de l'absence de Ruthel pour envenimer la situation entre l'école et les touristes/habitants. Les S présents ont tous reçus irp un lms de Faust afin de participer à la petite sauterie. ( Hrp, je n'en ai envoyer qu'à Hadou car je suis une feignasse, mais faites comme si. )


If we're gonna fly, we fly like eagles
If we're gonna walk, we walk as lions

Compte à la retraite conservé pour faire joli


Dernière édition par Faust A. Tennant le Mar 14 Juil 2015 - 23:21, édité 3 fois
Message Dans Re: You better get ready to run, Cause here we come, You better get ready to die! [Réservé aux S] | le Mar 14 Juil 2015 - 23:10
avatar
Invité
Invité


You better get ready to run, Cause here we come [...]
Hadès n’aimait pas ça, il adorait ça.

Peu importe s’il fallait suivre les consignes de Faust, il avait prouvé à de nombreuses reprises qu’il avait largement les épaules pour ça, le jeune homme avait envie de s’amuser. Il attendait depuis trop longtemps et c’était une idée d’enfer, c’est d’ailleurs ce qu’il avait glissé au lion lorsqu’il lui avait fait part de son idée. Envenimer tout ça, il n’y avait pas mieux à faire.

Et l’anglais l’avait bien compris.

Ainsi, alors qu’il enfilait son masque étrange pour refléter son titre de Démon Rouge - c’était toujours mieux qu’un masque de Pokémon - il sourit. Il aurait voulu complimenter son collègue, mais le respect avait des limites. Il écoutait en silence, mains enfouies dans ses larges poches, un rictus qui vira bien vite en un grand sourire d’amusement.

Il adorait ça, vraiment, l’adrénaline que ça procurait et qu’il ressentait, l’impatience qui le secouait. A la seule idée des conséquences, des colères et des regrets, il se sentait déjà comblé. Il aurait mal, terriblement mal.

Il aurait plus mal que n’importe qui et ça lui allait - c’était le charme de la vie.

« Je prends la batte. Vingt ans que je veux essayer de frapper quelqu’un avec ça. »

Pourquoi les habitants ne fuyaient pas, parce qu’ils étaient stupides. Certains restaient présents, d’autres préféraient s’écarter, mais lorsque l’anglais saisit une habitude pour exploser une vitre à proximité, les cris s’élevèrent. Le physique n’était pas son fort, mais si ça tournait mal pour lui, il ferait appel à son don.

Alors qu’il avançait, une unique batte en main, il éclatait toutes les vitres. Rien de plus que la simplicité, le sourire aux lèvres, l’efficacité au bout. C’était différent de ce qu’il faisait d’habitude, bien moins efficace, mais pourquoi pas ?

Une sortie en famille, pour détruire celle des autres.


robb stark



Dernière édition par Hadès O. Stone le Dim 13 Sep 2015 - 1:53, édité 5 fois
Message Dans Re: You better get ready to run, Cause here we come, You better get ready to die! [Réservé aux S] | le Lun 27 Juil 2015 - 14:15
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Kei, Isalynn, Delphia, Fen, Giulia
Personnage sur l'avatar : Toru, Stray Dog

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 19 ans, E, 8ème année
Prism' : 121

Messages : 175
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9370-ezio-di-raphaeli http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8937-listing-rp-de-rebbychoute-et-isalynn http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9375-why-did-we-need-a-friend#143742 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9376-i-c-e-got-your-lizard#143743

Party Hard in Chaos

S Class

A peine avais je mit les pieds dans la baraque princière des S que je recevais un lézard. Un certain "Faust" nous invitait à une petite sauterie. Faust, le mec symbolisé par un lion, j'avais déjà retenu les noms et les visages. Avec des gars aussi dangereux que je pouvais l'être il fallait  être préparé. J'avais ouvert le message et le contenu faisait passer le ronronnement permanent en moi à l'état de rugissement. Je n'allais pas être déçu, eux au moins savaient s'amuser, en plus j'avais envie de sortir ça se tombais bien. Les autres classes que les A et les B n'était pas trop autorisés à aller à l'extérieur mais avec le Ranker à nos coté on passait négligemment au dessus de ça apparemment. J'avais tout de même prévu ce genre d'occasion et sorti pour la première fois on masque de panthère. Ironie quand on savait que je pouvais littéralement en devenir une. Je me regardais dans la glace et naquit comme la Pantera Azzurro.

Je remis le masque dans ma veste et rejoignit les autres, les sourires malsains fleurissaient autour de moi, c'était rafraichissant. Enfin un lieu où l'hypocrisie et la bienséance n'avait pas cours. Faust déballa le plan des réjouissances. Ce n'était pas le chef mais peu importe, ce qu'il proposait me plaisait alors j'allais suivre le plan de la soirée. Martyrisé, effrayer, ces touristes en aurait peur leur argent. Je sortis le masque de panthère et le mit sur ma tête, en me penchant sur le sac je mit un cocktail molotov dans ma poche arrière et pris une bombe lacrymogène, tandis que Hadès exalté prit directement la batte de base ball.

-J'aime faire pleurer les fillettes.



Je me dirigeait vers le groupe d'ado qu'avait désigné Hadès, si ils savaient, ils partiraient loin devant mais ils étaient bien trop occupés pour nous prêter attention. C'est donc au rythmes du verre brisé que j'avançai vers un gars, jeune prétentieux qui jouait les gros bras devant ses potes. Répugnant. Pas besoin d'arme pour frapper mes poings feraient le boulot. Je tirai le mec en arrière par le col.

-Toi, pleure.



Le jeune homme me dédaignai du regard, qu'est ce qu'un mec avec un masque d'animaux avait à foutre la hein? Je ruinais surement son pathétique plan drague. Voyant qu'il ne sourcillait pas, je sortis le cocktail incendiaire de sa poche et l'envoyai sur le scooter du type en question, ils étaient assez éloignés pour ne pas subir les conséquences de l'explosion.

-J'ai réduit ta trottinette en cendre, maintenant pleure.



J'arrêtai le poing de l'autre et lâchai le gaz lacrymo. Pas un poil de vent, les conditions parfaites pour user de ce gaz. Je relâchais ma prise et laissai éclater un rire sinistre, tant de cruauté gratuitement, j'allais devoir retenir ma transformation. Semer la discorde était une chose, mais se changer intégralement en animal devant cette foule tenais plutôt du suicide, j'avais pas envie de finir dans un zoo.

DEV NERD GIRL




Slit the throat of reason and reality
Cut myself and scream for their insanity
Wake up to this nightmare that will never end
The main attraction of this twisted master plan

I will be your deadman
With nothing but this blood on my hands
Stuck in your "wonderland"
I want to make you bleed just like me

Message Dans Re: You better get ready to run, Cause here we come, You better get ready to die! [Réservé aux S] | le Mer 26 Aoû 2015 - 11:06
Golden Lion ♠ I wanna set the universe on fire
avatar
Pseudo du joueur : Narratroll
Autre(s) compte(s) ? : Casimir / Merlin / Hamlet / Galahad
Personnage sur l'avatar : Togami & "Twogami" Byakuya @ Danganronpa / Irl Dan Cohen

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 20 S/A 9
Prism' : 2759

Messages : 407
Golden Lion ♠ I wanna set the universe on fire
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7456-fit-the-crown-to-my-head-but-i-was-only-a-kid-fat http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7524-i-ll-never-wear-your-broken-crown-golden-lion#120418 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7508-monarchy-vs-the-world

Now it's time to party
And we'll party hard
Les hostilités ouvertes, l'instigateur de cette sortie pu entendre des vitres se briser non loin de lui. Hadès avait visiblement envie de se défouler sur celles-ci, tant mieux, ça faisait quelque chose en moins à s'occuper sur la liste du lion. À coup sûr, son alter ego sur le plan intellectuel devait faire frissonner plus d'un touriste, avec son étrange masque évoquant son titre de Démon Rouge. Il faut dire qu'avec sa gueule de cadavre cerné, il faisait déjà peur au naturel, en partant de là, pas sûr qu'il ait besoin d'un masque. De son côté, Ezio avait enfilé un masque de panthère, ce qui plaisait à Faust qui représentait de son côté le lion : ils avaient beau ne pas partager grand chose en commun, les deux fauves avaient tous les deux le bon goût d'aimer le chaos.

Bref, notre aimable comédien se dirigea dans une autre direction : le but étant de semer la zizanie un peu partout, tous se regrouper sur une seule allée serait quelque peu idiot. C'est donc avec quelques cocktails et lacrymos que le doré se mis en tête de bloquer la foule dans son mouvement de fuite. Il jeta ses cocktails au loin, en visant quelques ordures qui prendrait facilement feu afin de dresser un mur de flammes. Une fois les touristes coupés dans leur élan, il leur lança ses bombes lacrymos. Les cris devinrent plus effrayés. Tous ces vacanciers étaient pathétiques. La peur s'immiscer si facilement en eux... Heureusement, quelques courageux se mettaient en tête d'intervenir, et ça, c'est ce que recherchait justement le lion : une véritable confrontation. Si la traque d'un troupeau est amusante, c'est ce moment où la proie se rebelle et cherche à se débattre qui est la véritable source du plaisir de la chasse.

Trois individus se tenaient donc en face de notre belle pourriture, sûrement motivé par l'envie de protéger une compagne, un enfant ( Le blond en avait aperçu une petite poignée dans la foule. ) ou d'être le héros de la soirée. Qu'importe, ils n'étaient rien. des humains sans pouvoir, déjà incapable de tenir face à un simple élève de Prismver, alors un S, vous pensez... Le premier, un espèce de bronzé bodybuildé, lança au fauve une menace dont le phrasé frôlé les abysses de l'intellect, à base d'insultes, de matou et de sodomie. Aussi, je ne prendrais même pas la peine de la retranscrire. Il chargea alors, sûr de lui. Un bel idiot.

- Eeet la première victime de la soirée sera donc Sir Douchebag ! Bon voyage au pays des rêves, monsieur muscle !

Une violente explosion se déclencha au sol, coupant net la course de la brebis un peu trop sûre d'elle. Faust profita de la mise au sol du musclé pour lui asséner un violent coup de pied dans la zone mettant hors-service n'importe quel homme. Les lecteurs doivent comprendre la cruauté de l'acte, tandis que les lectrices doivent en avoir une vague idée. Une chose est sûre : quoi qu'on en dise, ce genre de coup bas, ça fait vraiment mal aux burnes. Purée, je suis inspiré moi, un véritable trublion ! Je pense que Desproges s'est retourné dans sa tombe à l’instant même où mes doigts ont rédigé cette blague navrante. Qu'importe, reprenons le cours de cette histoire. Challenger numéro 2 en approche !

Cette fois, c'est un bon quarantenaire, ou trentenaire, difficile de savoir avec sa barbe de bucheron, qui voulait en découdre avec l'enrobé. Il tenta une approche différente, à base de " N'avez-vous pas honte ? " et autre " Nous pouvons discuter, pas besoin d'en arriver aux poings, parlez-moi... "... C'était quoi ce type ? Un pseudo-psy ? Un mec en manque voulant faire ami-ami avec un dérangé affublé d'un masque de lion pour lui faire les fesses plus tard dans la soirée ? L'un ou l'autre, son petit manège type " Je suis ton ami. " visant à apaiser Faust et s'approcher de lui en douceur pour le neutraliser par surprise était assez pitoyable. De plus, le troisième décérébré toujours en lice, un brun à lunette dans la vingtaine, semblait penser que profiter de la diversion pour surprendre le doré était un bon plan. Le lion soupira, exaspéré d'être pris pour une telle truffe. Il saisit la batte se trouvant dans son sac, fit volte face et asséna un violent coup à la jambe droite de quatre yeux. Il hurla et se mis à chialer comme une petite fille, suppliant le lion de ne pas lui faire mal. De son côté, le barbu recula, la bravoure semblant faire place à la peur.

- Sérieusement ? Le coup du médiateur sympathique faisant diversion pendant que son collègue se faufile par derrière pour neutraliser le criminel ? Nous ne sommes pas dans une série policière.

Barbhipster se retrouva dos à un mur, effrayé. Le mur en question lui explosa dans le dos. Faust jubilait sous son masque et un rire sardonique lui échappa. Comme souvent pour ses intervention en tant que S, avoir copié le pouvoir explosion se révélait être une bonne idée. Quoi de mieux pour faire le mal que de tout faire péter ? en parlant de ça, il pouvait entendre d'autres détonations au loin, sûrement le reste de sa meute faisant des siennes. Une fois face au médiateur raté, qui était relativement sonné par la déflagration, le lion tapota le sol avec sa batte. S'il était vraiment allumé, il aurait pu envisager de cramer d'un cocktail sa victime, mais fort heureusement, il avait beau être dangereux, il restait lucide et porter atteinte à la vie de la vermine n'était pas quelque chose l'intéressant plus que ça. Néanmoins, il ne disait pas non à s'amuser un peu avec sa proie.

- Haaa.. Si vous n'aviez pas essayé de jouer aux héros, vous ne vous seriez pas retrouvé dans cet état. Moi et mes "amis", nous voulons juste nous amuser. Mais non, il faut toujours que des gêneurs dans votre genre viennent perturber la fête. Les individus de votre espèce sont vraiment désagréables... Je devrais peut-être vous punir pour faire un exemple ? Vous en dîtes quoi ?

Faust écrasa de son pied l'avant bras de sa proie et rapprocha peu à peu sa batte de la main maintenue au sol du pauvre barbu. Ce dernier commençait à geindre des " Prenez mon argent mais en me faites rien ! Par pitié ! " ou encore " Je ne vous dérangerai plus, promis ! Laissez-moi partir ! ", la morve au nez et les larmes aux joues. Quelle manque de dignité.

- allons, mon bon monsieur, auriez-vous l'obligeance de la fermer ?

Le doré frappa violemment le sol, frôlant la main de son captif. Une autre explosion se déclencha non loin de son crâne. Celui hurla, terrifié, et ne s'arrêta plus, ne cessant de supplier Faust de l'épargner. Faust recula, un air de dégoût collait sous son masque de lion, lorsque l'odeur distinctive de l'urine vint se mêler à l'air ambiant. Le vieux en était arriver à se pisser dessus tellement il avait peur. Son mental était brisé, il n'y avait plus rien à en tirer. Il continuait à implorer la clémence du S même une fois celui-ci à une bonne dizaine de mètres. Celui-là allait sûrement se taper quelques crises de panique dans le futur. Le lion aurait quand même voulu que la séance de "torture" dure un peu plus longtemps, dommage qu'il n'y ait que des lopettes dans le coin. Il fixa les quelques clampins toujours présents, vraisemblablement figés sur place après avoir pu constater que tout ça n'était pas une attraction pour amuser les vacanciers. Faust sourit et lâcha d'un ton enjoué, en total décalage avec la situation :

- Bien, désolé de vous avoir fait attendre ! Reprenons les festivités ! Nous allons jouer à chat ! Et bien entendu... C'est à vous de vous échapper ! ♪

De là où ils se trouvaient, les autres S pouvaient entendre plusieurs explosions, accompagnées des cris de la foule et d'un rire détraqué ne reflétant pas vraiment la bienveillance. Le lion était sorti de sa cage et semblait s'en donner à cœur joie.
C'était définitivement une bien belle soirée pour les habitants de Prismver. Espérons que cette folie douce dure jusqu'au bout de la nuit !


If we're gonna fly, we fly like eagles
If we're gonna walk, we walk as lions

Compte à la retraite conservé pour faire joli
Message Dans Re: You better get ready to run, Cause here we come, You better get ready to die! [Réservé aux S] | le Dim 30 Aoû 2015 - 17:29
avatar
Invité
Invité


You better get ready to run, Cause here we come [...]
Il était perdu entre deux questionnements, la volonté de savoir si tout finissait mal par sa faute parce qu'il s'exhortait à refuser les bonnes choses. Il se savait capable des deux, Hadès. L'esprit démoli, déréglé, le manque de logique émotionnelle flagrant, son humanité souillée par une culpabilité sans nom et l'enchaînement du mal qui ne le rendait que plus mauvais. Intentions malsaines assumées, désirs immoraux au point d'en écraser les méandres d'une joie qu'il estimait ne jamais pouvoir connaître.

Mauvaise foi, sentiments enfouis. Les émotions qu'il n'assumait pas de ressentir.

Il était censé être imperméable à tout ça et devant les revers de la réalité, il avait changé de tactique. Prit de court, le maladroit des sentiments forcés de les prendre en main. C'est là qu'il se sentait bien, à se défouler, se déchargeant de l'incompréhension qui le tiraillait. C'est là que les choses changeaient, en explosant les vitres à coups de batte, en se permettant de voir toute sa rage exploser au prix de quelques objets.

Qu'est-ce que ça pouvait bien faire tout ça ?

Il n'était pas encore tombé sur ses habitants comme pour préserver son esprit du mal à venir, et ça marchait plutôt bien car un sourire d'amusement se dessina sur ses lèvres dans le feu d'une action qu'il avait même l'impression de ne plus contrôler. Les coups sans buts, le but sans fin, les répercussions des esprits sans attaches qui se cherchaient dans le cercle vicieux des souffrances apportées.

Hadès continuait, destructeur.
Quadrillant la zone. Détruisant les espoirs. S'attaquant aux ressources d'une société qui avait englouti les réflexions.

Regardez juste, vous tous. Regardez à quel point vous laissez les choses vous posséder assez pour en hurler de désespoir. Ça lui fait pitié, tout ça, il a presque envie de poursuivre avec la violence qu'il ne réserve qu'aux personnes détestées. Il a presque envie de voir les choses déraper, engloutie dans un chaos dont il serait responsable, sans honte, libérateur de la stupidité humaine qu'il reconnaissait si bien. Plus humain que tout le monde. Plus compréhensif au point d'en voir ses convictions s'écrouler.

Il s'engouffre, frappe, détruit.
Explose les frontières du monde sans valeur.

Il emprunte une ruelle, téméraire, tombe sur la vision évocatrice d'un passé qui le transperce. Un frère et sa soeur, enlacés dans une terreur qu'il leur procurait - rappel de la protection qu'il n'avait accordé qu'une seule fois. Vision d'un monde unique, personnification de notre propre univers, entreprise dangereuse au point de risquer tout perdre. Juste un nom, un regret unique.

Alors, tout explosa.

Souvenirs, culpabilité enfouie, le quartier disparaissant au profit du nouveau monde créé. Visions d'un endroit de Londres, aléatoire, l'esprit divaguant trop pour espérer la précision - pour créer sa propre maison qui serait apparue dans la suite logique des choses. Il fixa les alentours aussi déboussolé que chacun, son pouvoir lui échappant pour la seconde fois. Le monde s'agita, la zone de lancement bien trop grande pour espérer que tout se tienne, et l'instant d'après, la réalité revint - chaque chose à sa place avec une belle envie de vomir.

Pouvait-il vraiment s'en sortir ?

Un dernier regard aux enfants le persuada de s'adosser contre un mur et, immobile, il attendit simplement.

Perdu. Déchiré. Les souvenirs ravivés.


robb stark

Message Dans Re: You better get ready to run, Cause here we come, You better get ready to die! [Réservé aux S] | le Mer 16 Sep 2015 - 12:21
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Kei, Isalynn, Delphia, Fen, Giulia
Personnage sur l'avatar : Toru, Stray Dog

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 19 ans, E, 8ème année
Prism' : 121

Messages : 175
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9370-ezio-di-raphaeli http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8937-listing-rp-de-rebbychoute-et-isalynn http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9375-why-did-we-need-a-friend#143742 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9376-i-c-e-got-your-lizard#143743

Party Hard in Chaos

S Class

Ce groupe de ringards à trottinette m'ennuyait déjà. Encore ils aurait eu des Vespa, tu vois Italie tout ça tout ça. Mais même pas ils avaient des ptites merdes sans permis pour impressionner les filles en se mettant sur une roue. Et cette gonflette pitoyable, on voyait bien à quoi ça leur servait à présent, rien que de l'air là ou je n'étais que muscles et nerfs. Je broyais son poing dans ma main puis jetais sur le coté la bombe vide de lacrymo. Déjà? Sérieux ces machins là tenaient pas la route! Comme j'aurais aimé enlever le masque et leur montrer les crocs saillant de ma mâchoire, mais ils ne valaient pas la peine de prendre autant de risque. Je regardais autour, Hadès semblait déchainé comme si il avait perdu la raison et que le bruit de la casse l'entrainait toujours plus loin dans la destruction. C'était un défouloir comme un autre après tout. Ce mec était toujours trop calme il fallait bien qu'il pète les plombs de temps en temps et autant que ce soit sur des objets que sur des humains. Il n'allait plus rester grand chose de potable après ça. Je le perdit de vue quand il disparut dans une ruelle.

Mon regard se posait ensuite vers Faust qui tyrannisait une foule et la terrorisait à lui tout seul. Il allait bien m'en laisser un peu? J'avançais tranquillement les mains dans les poches. Un peu d'accalmie ne me faisait pas de mal, ça me permettait de faire redescendre la pression et d'acculer la bête qui voulait à tout prix sortir et déchiqueter ces humains. Après tout personne ne me reconnaitrait sous les traits d'un animal, mais avec toute cette terreur et l'excitation je n'arriverais peut être pas à garder la raison, je pourrais aussi bien m'en prendre aux autres S. Je sentais le sang froid revenir peu à peu mais ce fut un répit de courtes durée. Faust qui s'amusait visiblement à cogner tout les pseudos héros de la soirée venait de leur intimer l'ordre du chasseur : "Courrez".

-Là, ça va devenir vraiment dur de se retenir.



Justement j'arrivais à revers, donc dès qu'ils auraient entamer leur fuites, il se retrouverait face à moi. Lion d'un coté et panthère de l'autre : on peut dire que ce n'était pas leur soirée et j'étais curieux de savoir comment ils allaient se tirer de tout ça. J'entendais déjà les cris et les bruit de pas qui martelaient le sol. J'avais les sens renforcés par mon pouvoir et je pouvais entendre jusqu'au talons aiguilles des demoiselles qui devaient être prises dans cette foule. De toutes les formes de craintes, celle des femmes était ma préférée : Candide, douce, fragile. Rien à voir avec un mec qui se pisse dessus dès qu'il fait face à une situation délicate. Je me demandait d'ailleurs ou en était mon petit troupeau de tout à l'heure? Avait il saisit l'opportunité de fuir où étaient ils restés statufiés devant la scène? Je leur avait brisé les poings, pas les jambes, je leur laissaient la chance de s'enfuir. Quant à la foule, elle arrivait face à moi. Là je me mit à pousser un rugissement féroce de félin. Ils n'allaient rien comprendre. Qui étaient ces gens capable de faire exploser des objets sans contact, ou de pousser des cris d'animaux en ayant forme humaine? C'était mauvais pour eux, je prenais de plus en plus de caractéristiques bestiale, en même, l'odeur du groupe commençait à m'appâter.

-Qui à dit qu'il n'y aurait qu'un chat? Vous êtes un bien grand nombre de souris il me semble. Alors deux chats me semble équitable.



C'était plus fort que moi, l'instinct de chasseur reprenait le dessus évidemment. Par où allaient ils fuir à présent? Devant il y avait Faust, Derrière il y avait moi, et dans une de ces ruelles, un forcené armé du nom d'Hadès. Avec un peu de chance ils trouveraient le bon passage et pourraient fuir sains et saufs sinon il avait le choix, être dévorés, explosés ou bien battus à mort à coup de batte. Irions nous jusque là? Bien sûr. En ce qui me concernait je disais déjà adieu aux derniers restes de ma conscience humaine. Je n'aurais qu'à bondir sur une personne au hasard pour disperser la foule, c'était plus drôle quand ils couraient en bande désorganisée. Je m'approchais du groupe le resserrant par la même occasion car ils reculaient tous pour garder une distance de sécurité. Mais soudain quelque chose attira mon attention. Une odeur de peur, non d'angoisse? A présent je me rendais compte que le fracas au loin avait cessé. Hadès s'était barré? Où était il tombé sur un baraqué qui l'avait mit K.O? Sinon il s'était servit de son pouvoir dimensionnel et continuait la fête dans un monde parallèle. Je fit une signe de tête en désignant la ruelle par laquelle il s'était barré.

Je courrais vers le groupe jusqu'à manquer de les percuter et bifurquais au dernier moment vers la dite ruelle. Il n'y avait rien, juste Hadès contre le mur et deux gosses qui tremblaient comme des feuilles. J'avais pas pensé qu'il pouvait y avoir des gosses mais ça faisait parti du truc non? Je veux dire, on allait pas tabasser des mômes mais on n pouvais pas éviter les dommages collatéraux dans ce genre de soirée festive. Et puis ils étaient vulnérables, faibles et seuls. Personnes n'étaient venus les chercher, personne ne viendrait avant un bout de temps je suppose. Je commençais à être fébrile, comme les fauves découvrant la portée d'une autre espèce, sans protection de leur mères. D'une voix absente je dis sans même tourner le regard.


-Hé mec t'es sûr que ça va?



Mais je n'écoutais pas, je n'écoutais plus. En fait je n'était même plus sûr de savoir qui c'était, j'étais obnubilé par ces deux petits qui s'offraient à moi. La bave me montait à la bouche et je pouvais presque sentir les griffes acérée au bout de mes doigts, c'était le syndrome du membre fantôme car bien sûr un humain ne possédait pas de griffes pour attaquer. Mais étais je encore totalement humain? Je sentais mon pouvoir glisser à l'extérieur de moi sans que je ne puisse le retenir. Ma volonté m'abandonnait et bientôt j'allais pouvoir m'abandonner au carnage.



Slit the throat of reason and reality
Cut myself and scream for their insanity
Wake up to this nightmare that will never end
The main attraction of this twisted master plan

I will be your deadman
With nothing but this blood on my hands
Stuck in your "wonderland"
I want to make you bleed just like me

Message Dans Re: You better get ready to run, Cause here we come, You better get ready to die! [Réservé aux S] | le Mer 23 Déc 2015 - 3:37
Golden Lion ♠ I wanna set the universe on fire
avatar
Pseudo du joueur : Narratroll
Autre(s) compte(s) ? : Casimir / Merlin / Hamlet / Galahad
Personnage sur l'avatar : Togami & "Twogami" Byakuya @ Danganronpa / Irl Dan Cohen

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 20 S/A 9
Prism' : 2759

Messages : 407
Golden Lion ♠ I wanna set the universe on fire
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7456-fit-the-crown-to-my-head-but-i-was-only-a-kid-fat http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7524-i-ll-never-wear-your-broken-crown-golden-lion#120418 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7508-monarchy-vs-the-world

Now it's time to party
And we'll party hard
Effrayer les brebis de l'île était bien facile et à vrai dire, si le lion en tirait un plaisir certain, il était presque déçu de ne pas rencontrer trop de résistance. Il en était presque à espérer la venue d'un ou deux adultes de l'école, histoire que le challenge devienne plus intéressant. Quoi qu'il en soit, Ezio semblait lui aussi apprécier le spectacle. Peu surprenant : d'un côté, l'un des dorés avait choisi le lion comme représentation, tandis que le second était littéralement capable de devenir un fauve. entre prédateurs, on se comprend.

Néanmoins, si jamais Ezio allait trop loin, ce serait sûrement à Faust de le calmer et cette simple idée ne l'enthousiasmait pas vraiment. Espérons donc que la panthère ne se mette pas à soudainement mordre aux cous les passants : le but était de faire comprendre aux humains sans capacités magiques qu'ils n'étaient rien et, surtout, d'attiser leur haine. Si en "bousculer" quelques-uns au passage n'étaient pas interdit, le lion ne désirait pas avoir une mort sur la conscience. Pour peu qu'il en ait une. Il était déjà passé tout près de cette frontière en poussant Sonera dans le lac et il ne souhaitait pas revivre une situation similaire. même si pour être franc, cette foutue naine n'avait qu'à ne pas avoir peur de l'eau. Sérieusement, comment Faust aurait-il pu être au courant ?

Qu'importe. L'étau se resserrait sur le troupeau, Faust dirigeant la foule vers Ezio qui lançait ci et là des rugissements pour le moins inquiétant. Le S repéra alors un petit groupe se dispersant dans une ruelle et, se disant que la panthère n'avait plus qu'à recueillir intercepter le troupeau pour s'y attaquer plus sérieusement, il se décida à s'engouffrer dans le chemin des fuyards. Ils hurlaient, appelant à l'aide, en voyant le Lion se rapprocher. Qu'ils étaient bruyants. Peut-être que Faust devrait tout simplement détruire les bâtiments alentours pour bloquer le chemin des touristes ? Hum... Non. Il avait déjà bien tiré sur le potentiel de sa copie. même s'il avait encore de l'énergie en stock, s'il continuait à s'amuser ainsi, il arriverait à plat d'ici une ou deux dizaines de minutes.

Quoi qu'il en soit, c'est une fois bien engouffré dans le passage que quelque chose d'inhabituel se produit autour du doré. Les ruelles n'étaient plus les mêmes, tout comme l'atmosphère. Il s'interrogea : venait-il de se faire téléporter ailleurs ? Il n'en avait pourtant pas l'impression. Pour avoir déjà expérimenté cette magie par lui-même, il connaissait la sensation que provoque une téléportation, et elle n'avait rien à voir avec ce qu'il se déroulait ici. À vrai dire, il avait plus l'impression que c'était le monde aux alentours qui avait pris la place de la sombre ruelle du quartier festif. L'illusion se dispersa en une poignée de secondes, laissant de nouveau place aux rues en feu, à la fumée tiraillant la gorge de ceux ne s'étant pas protégé et à la ruelle étroite dans laquelle s'était enfoncé le lion.

- ... Qu'est-ce que fiche ce foutu démon ?

Fronçant les sourcils, le lion soupira, agacé. Hadès était pourtant un élément sûr, il le connaissait, mais... Quelque chose n'allait pas. tout d'abord, quand bien même il utiliserait son pouvoir, d'après ses estimations, Faust se trouvait hors de la zone d'effet de Hadès, il n'aurait donc pas dû se retrouver captif de ce monde parallèle. Ensuite, le fait que cela ne dure que l'espace d'un instant était anormal : le démon était en A avant de rejoindre les rangs du Ranker, maîtriser et maintenir son pouvoir devrait être un jeu d'enfant pour lui. Alors quoi ? il avait tout simplement vacillé, comme ça, d'un coup ? Et ce en plein durant une opération ?

Le lion avait un mauvais pressentiment. Le démon avait pourtant l'air motivé avant que leurs chemins ne se séparent. Faust s'extirpa bien rapidement de la ruelle, laissant les proies lui échapper et rencontra le regard de Ezio, qui lui montra de la tête la direction à prendre. Il ne semblait pas avoir été pris dans la magie de Hadès, la conclusion était donc que Faust s'était retrouvé dans l'extrême limite de celle-ci. Peut-être même n'avait-il été emporté que trop peu de temps pour que Ezio ne remarque sa disparition. Le lion, autant pour soulager son exaspération que pour donner une dernière fois la frousse à ses proies, déclencha une série d'explosions ici et là, le tout en suivant la panthère d'un pas pressé.

Hadès était affalé contre un mur, l'air absent. On aurait dit une épave. Ezio quant à lui semblait obnubilé par les deux gamins se trouvant non loin de là. Faust soupira. ce n'était pas vraiment son problème, mais il redoutait de voir son comparse s'abandonner à la bête présente en lui. Et en prime, Hadès était hors service. Super. Las, le lion se rapprocha de l'élément perturbateur et le tira par le col.

- Ce n'est pas vraiment le moment de bailler aux corneilles, tu sais ?

Il le relâcha, se fichant qu'il retombe dos au mur ou à terre, et se concentra sur Ezio.

- Je te laisse jouer avec eux le temps que notre maillon faible retrouve ses esprits. Griffe, mord, accule-les sans leur laisser le moindre espoir, je m'en contrefiche. Mais je te préviens : si tu vas trop loin, tu es bon pour finir assommer par une détonation beaucoup plus violente que les petits pétards servant à apeurer la foule. Et si ça ne suffit pas, je peux toujours imiter le démon nous servant de poids mort et t'envoyer chasser la brebis galeuse dans un autre monde, le temps que tu te calmes. nous sommes là pour semer le chaos, mais nous ne sommes pas des assassins.

Ceci étant dit, Faust laissa donc Ezio s'amuser avec les deux enfants, les yeux rivés sur l'animal pour le tenir à carreau. Quelques minutes plus tard, sachant très bien que la panthère ne pourrait se contrôler, Faust se chargea sans prévenir de l'envoyer piquer un somme, une puissante détonation non loin du fauve l'aidant dans cette opération. Ezio s'en tirerait avec un mal de crâne violent au réveil et quelques égratignures. C'était mieux que devenir une bête sanguinaire tueuse de mioches. Faust ordonna ensuite aux enfants apeurés et bien amochés de dégager, la menace de leur faire subir le même sort suffisant à leur donner le coup d'adrénaline suffisant pour fuir. Il se pencha vers Hadès et on pouvait deviner un regard noir sous le masque du roi de la jungle.

- Haaaa... Pour une fois que j'invite mes semblables à faire la fête, il faut que je tombe sur les losers de service. Sérieusement. Et le pire, c'est que tu es de ceux-là, Hadès. Tu as beau faire un opposant parfait durant nos parties, niveau allié, c'est le zéro pointé.

Le lion se retrouvait maintenant avec deux S hors d'état de nuire sur les bras. heureusement, les autres cravates dorées s'étaient suffisamment dispersées pour continuer à effrayer la population. Irrité pour de bon, l'acteur décocha une gifle sur le déchet humain portant si bien le nom de Stone, histoire de le faire réagir. il s'en alla par la suite récupérer la carcasse de l'autre excité, le traînant par la jambe sans ménagement. Ce n'est que plus tard que ses autres "camarades" vinrent l'aider à ramener le démon et la panthère à la base.

Sa partie avait trouvée une issue plus rapide à arriver qu'il ne l'avait souhaité, mais au moins le message était maintenant passé chez les habitants de Prismver. C'était bien là l'important.


HRP: Et voilà ce qui fera une conclusion, je l'espère, pas trop mauvaise, à ce sujet qui a maintenant quelques mois. Vous m'excuserez pour le caractère un poil expéditif de la chose et pour les libertés prises, mais je préfère que le tout soit bouclé avec ce message afin que l'on puisse passer à autre chose. Après tout, l'action n'étant elle-même plus des très "fraîche" irp, faire durer le sujet ne servirait à rien. Enfin, si jamais des S n'ayant pas participé au topic veulent tout de même prendre en compte cette opération dans leurs timelines, c'est leur droit et la raison pour laquelle j'évoque d'autres membres dispersés ailleurs dans la ville. Sur ce, à la prochaine pour un nouveau coup de pute de la part de nos braves cravates dorées !


If we're gonna fly, we fly like eagles
If we're gonna walk, we walk as lions

Compte à la retraite conservé pour faire joli
Message Dans Re: You better get ready to run, Cause here we come, You better get ready to die! [Réservé aux S] | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-