Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Quand les tarés reprennent du service

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Quand les tarés reprennent du service   Quand les tarés reprennent du service 1400359500-clockJeu 25 Fév 2016 - 20:01
WE’RE BACK

Je vais bientôt devoir déménager. Ma chambre est en bordel, pleine de photos, de dossiers, de paperasse, de jeux vidéos et de bouteilles vides. Tout ça, va falloir le déplacer autre part. Mais ce n’est pas vraiment ma priorité pour le moment. Ma priorité, c’est ça : ranger mon es revues. Quoi ? C’est naturel non ? C’est pas comme si j’étais célibataire… Oh wait. Déprime en vue...
Me voici quelques minutes plus tard, bouffant des céréales devant mon écran, encore en caleçon, devant mon roman. Parce que oui, j’écris un roman, lentement mais sûrement. Quand il sera publié, tu parleras moins. Arrive le moment où le héros tombe sur une poignée de mecs avec des guns. Je souris, fier de moi, plus que quelques pages avant de finir le premier chapitre. Et là, la cuillère que j’approchais de ma bouche fait une technique d’art martial à ma main et se barre sur mon t-shirt. Une belle traînée de lait coule le long de mon torse, et des gros morceaux de Crueslie rencontrent mon caleçon propre. Si on oublie le coup dans les couilles de tout à l’heure, quand je sortais de la baignoire, que j’ai glissé et je me suis semi-rattrapé sur le bord de celle-ci, mes balls l’ayant rencontré avant mes mains… On pourrait penser à un peu de malchance. J’appelle ça une journée de merde à venir.

Je me retrouve les yeux dans le vide, trop occupé à me rappeler de ce douloureux passage de la journée pour me nettoyer. J’me secoue. Un peu de sopalin, pour essuyer, parce que j’ai la flemme de changer de caleçon. Je me relève, change de t-shirt et me laisse tomber face la première sur mon lit défoncé par mon sleep fighting. Là, une pression sur les fesses : mon lézard.

Qu’est-ce t’as ? Donne.

Il se faufile jusqu’à ma main recroquevillée contre ma cuisse, et lâche le papier dans la paume. Cette sensation… Je n’ai pas reçu de LMS depuis quelques temps. Je commençais à m’étiqueter comme “sans-ami”. C’est p’tet le cas finalement. Mais ce papier a l’air de renfermer une demande très spéciale… Adrénaline. Tu la sens toi ou pas ? Bon question conne, d’après le titre du rp t’as déjà compris ce qu’il allait se passer. Rien que pour ça j’ai déjà la flemme de raconter la suite, putain.

Bon. Ok. Je me redresse. Ce LMS se doit d’être encré dans un mur, décalqué, reproduit et revendu jusqu’en Chine. Une proposition d’enquête. Alors selon l’auteur, inconnu en passant, Faust aurait fait… Exploser une cabane, ok. Et moi j’ai rien vu, rien entendu. Ok. Mec, faut vraiment que tu sortes de ton putain de taudis des fois.
Exploser une cabane. Ça doit être une putain d’expérience à tester… Bref. L’auteur me demande de comprendre pourquoi, comment, et qui a vu la scène. J’en déduis que toi, connard, celui qui a écrit le LMS, a tout vu alors si t’avais écrit ton nom ça aurait été déjà beaucoup plus simple, mais on va faire genre que j’ai rien vu.

J’ai contenu mon excitation tout le long de la lecture, maintenant j’suis bourré à bloc. Je me lève, cherche un jean, m’emmêle dans mes vêtements sales éparpillés sur le sol, me casse la gueule, essaie quand même d’enfiler un putain de jean en étant K.O, et voilà que quelqu’un débarque comme si de rien n’était, en faisant masse de bruit, et me voit dans cette position.

Ok, Orest. L’équipe est réunie. Amenez l’alcool, les lunettes de soleil, les meufs et les paparazzis. We're back.
©Gau
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Quand les tarés reprennent du service   Quand les tarés reprennent du service 1400359500-clockDim 28 Fév 2016 - 20:53




quand les tarés reprennent du service
▬ ft jack


Il aura mis un temps avant de comprendre ce qu'il s'était passé. Il faut dire que rien de tel ne s'était passé depuis longtemps et Orest n'avait pas réalisé. Il était conscient du point jusqu'où les gens étaient capables d'aller mais il refusait d'admettre que tout ça se passait réellement. D'un côté, pour avoir fait bien pire, le jeune homme ne doutait pas une seconde des choses et n'allait pas les laisser se poursuivre. Son filleul dans un état misérable, Orest avait peur de voir ses proches subir le contrecoup des envies enfantines et stupides des dorés, aussi s'empressa-t-il de venir aux nouvelles.

D'après les rumeurs, Faust avait entreprit de s'en prendre à un élève par jour après avoir explosé la cabane des délégués - ce à quoi le E réagit par un facepalm monumental. Après une courte discussion avec Ezio, il savait que l'italien pouvait changer - il avait un bon côté et des proches auxquels il tenait. Faust, lui... Faust était différent. De ce qu'il en savait, le lion doré n'avait aucune attache et étant donné la cruauté de ses actes, Orest doutait de pouvoir le changer de quelque façon que ce soit. Malgré tout ça, il se devait d'essayer. Il s'était promit de le faire. Il ne cèderait plus à ses mauvais côtés.

Son premier réflexe, plutôt que d'engager une action lui-même, fut d'envoyer un LMS à Jack - il avait beau être surveillant, Orest faisait confiance en son point de vue sur les choses. Jack avait son propre sens de la justice et c'est ce qui plaisait au polonais. Il passait beaucoup de temps avec lui à enquêter sur les différentes choses qui se déroulaient ici, et, il devait bien l'avouer, ils se marraient pas mal. Cette fois-là, en revanche, lorsqu'il passa la porte du studio de son ami, Orest n'avait qu'un maigre sourire sur ses lèvres.

Lorsque la situation devenait un peu sérieuse, Jack et Orest se concentraient dans leurs recherches - et ils n'avaient pas le temps de déconner pour celle-ci. Alors, Orest lui raconta tout ce qu'il avait entendu. La cabane, les menaces, il revint même sur Ansel, son filleul, qui était dans le coma depuis qu'il avait été passé à tabac par dieu sait qui. Une fois qu'il eut fini son récit, le jeune homme s'assit sur la première chaise à portée.

« Et je me disais... si l'on peut trouver la raison qui le pousse à agir comme une bite, on peut le ramener du bon côté de la Force, tu en penses quoi ? »


© YAM for Prismver



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Quand les tarés reprennent du service   Quand les tarés reprennent du service 1400359500-clockJeu 3 Mar 2016 - 13:50
WE’RE BACK


Ansel ? Dans le coma ?!

Je me sens spécialement angoissé. Je n’ai jamais eu l’occasion de rencontrer le filleul de mon complice, mais tout de même, si c’est son filleul, c’est forcément quelqu’un de cool. Le savoir dans le coma, c’est savoir que ça affecte Orest, et donc moi. Comment est-ce quelqu’un peut penser faire une chose pareille à un gosse ? Pour moi, ça reste un gosse, un mec de vingt ans aussi, ça reste un gosse. Je n’irai pas jusqu’à soupçonner Faust, mais un peu quand même. De toute façon, on va enquêter dessus. On trouvera le coupable du tabac d’Ansel, et de tout le reste, qu’il se révèle être - ou non - la même personne.

Orest s'assoit docilement sur ma chaise-bordel - caleçons, chaussettes sales. Cette fois c’est du sérieux, avant d’être la reprise de nos petites affaires. Il faut que je reste concentré… Watson, une épreuve de haut niveau nous attend.

Et je me disais... si l'on peut trouver la raison qui le pousse à agir comme une bite, on peut le ramener du bon côté de la Force, tu en penses quoi ?

Je me redresse légèrement, m’assoit en tailleur sur le sol en prenant un air sérieux et réfléchi. Je baisse la tête, regarde attentivement et fixement mon caleçon sale sur le sol - putain y’a que des caleçons ici, j’pourrais en avoir pour un million de Prisms dans une brocante, avec les déchets collector collés dessus. J’entrelace mes doigts. Je relève la tête. Je regarde Orest. Je souris jusqu’aux oreilles, de façon totalement non-crédible.
Pourquoi ?
J’en sais rien. En tout cas ma réponse est définitivement positive.

La question n’est pas “qu’est-ce que j’en pense de ton plan” puisque la réponse est évidente vu qu’on le même cerveau, mais plutôt “omg, quel plan inventé pour réaliser ton plan”. Donc, il nous faut des témoins, s’il a des potes, même un petit peu, on devrait les interroger et faire en sorte qu’ils parlent même s’il faut les séquestrer, et trouver dans quel but, ou peut-être pour qui il réalise ces trucs : à partir de là on tentera de le transformer en Blanche-Neige.

Je ne connais absolument rien sur ce mec. Orest doit en connaître déjà plus que moi, j’attends qu’il m’éclaircisse un peu. Il doit connaître des gens, même de vue, qui traînent avec lui… Ou minimum une personne, un mec comme ça ne doit pas avoir grand monde à qui se plaindre. Et puis avec un peu de chance, si on arrive à le changer, il pourrait devenir un second complice avec beaucoup d’expérience, passé du bon côté de la Force comme dit Orest. Ou pas.  

©Gau
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Quand les tarés reprennent du service   Quand les tarés reprennent du service 1400359500-clockJeu 17 Mar 2016 - 10:26




quand les tarés reprennent du service
▬ ft jack


Ah tiens, Orest vient de se rappeler pourquoi il appréciait Jack. Non. C’est faux. Il n’a jamais oublié. Il lui a suffit de plonger son regard dans celui du surveillant pour qu’ils se comprennent. C’est étrange la façon dont certaines personnes peuvent s’entendre et avant qu’il ne rencontre Jack, le jeune homme n’avait jamais été aussi synchro avec quelqu’un.

Bien sûr, il y avait Nathaniel avait qui les choses avaient mal tourné, et Spencer - mais ce dernier s’était révélé être autre chose qu’un pote. Autre chose qu’un mec, à vrai dire, mais Orest n’avait pas jugé. Ils s’étaient bien entendu - à raper ensemble sur des paroles qu’ils ne connaissaient même pas, à faire des conneries pour contester cette bêtise de Guerre des Classes. C’est ce qu’il ressentait avec Jack : cette espèce d’amitié qu’il ne comprenait qu’à moitié parce qu’il était trop bête pour parvenir à saisir l’entièreté de son sens, se contentant d’apprécier cette sensation qui lui réchauffait le cœur. S’il s’écoutait, Orest n’aurait même pas abordé le sujet, et il ne s’y serait même pas intéressé.

Ne pouvaient-ils pas passer du temps ensemble sans se prendre la tête pour tout ça ? Juste déconner ensemble, comme si tout allait bien, parce que pour eux deux, tout allait bien ? C’était profondement égoïste mais il ne voyait pas pourquoi il ne se le permettrait pas. Mais au fond, il le savait : il ne pouvait juste pas se permettre d’agir de la sorte, c’était dans sa nature et Jack était le même genre de personnes. C’était pour cette raison qu’ils avaient décidé d’enquêter ensemble. Le problème, c’était que même en additionnant leurs deux QI, on arrivait pas à la moitié de celui d’une personne normale - autant dire que c’était difficile de trouver un véritable plan et celui de Jack ne tenait pas du génie.

« Attends mec, séquestrer ? T’es sérieux ? C’est mal ! Et de toute façon, je suis sûr qu’il a aucun ami. »

C’était méchant mais c’était la vérité. Et c’était plus la vérité que c’était méchant, car Orest voulait dire la vérité, mais il ne voulait pas être méchant, et ouais ma gueule, la volonté change beaucoup de choses, c’est comme ça que ça marche, c’est la vérité des choses, alors si t’es pas content, ben tu fermes ta gueule, parce que c’est même pas méchant, c’est juste la vérité, et c’est pas comme s’il en avait quelque chose à foutre ou comme s’il entendait, ou comme si ça changeait sa vie, c’est juste la vérité et les oiseaux chantent fort pour couvrir le bruit de cette phrase bien trop longue qui finira par le mot balançoire à moins que je ne balançoire.

« T’sais, j’étais en S donc je connais quelques trucs. Je crois qu’il a eu des problèmes familiaux mais j’en sais pas plus. Hm… j’ai peut-être une idée. »

… ça sent mauvais.

« On a qu’à lui demander, non ? »


© YAM for Prismver



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Quand les tarés reprennent du service   Quand les tarés reprennent du service 1400359500-clockJeu 17 Mar 2016 - 12:52
WE’RE BACK


J’avais pas pensé à ça. On pourrait utiliser quelqu’un qui a le pouvoir d’effacer la mémoire, comme ça on séquestre, on obtient des infos, on fait oublier et basta. Non ? Ok, je réfléchis.

Je plisse les paupières tout en prenant un air pensif. La main sous le menton, la bouche relevée, faisant mine de jouer avec ma barbe. Pas assez longue pour être crédible. Des problèmes familiaux du côté du petit Fausty Creepy. Sérieux ? Omg, j’aurais jamais deviné, j’pensais qu’il avait vécu chez des papillons. Ok, les nerfs montent, rien que de penser à sa connerie ça me fait fumer. Il suffit de penser… à comment on va l’empêcher de recommencer. Voilà. Les sanctions, c’est toujours plus drôle à imaginer que la raison qui nous pousse à les faire tomber. Le meilleur dans tout ça, c’est la tête des gosses dégoûtés d’avoir été pris. Je pense qu’avec lui, ce sera plus compliqué que ça.

S’il est alone ça va pas le faire non plus. P’tain, il peut pas entrer en dépression comme la majorité des ados pas contents et tout tristes pour s’isoler dans son coin ? Pfwah.

Hm… j’ai peut-être une idée.

Je me redresse. Je m’arrête de réfléchir, je le regarde avec les yeux qui ne demandent qu’à sortir de leurs orbites. U know, le gif sur le thread du rp. Lui, une idée ? Mon regard devient plus ferme, plus strict, interdit. Ça, c’est ma tête quand j’ai peur. J’aurais dû le savoir. J’aurais dû préparer mon testament ce matin, j’ai totalement oublié. Orest et ses plans, ça équivaut à moi et deux de mes plans. C’est doublement foireux. Mais, écoutons ce qu’il a à nous dire. Peut-être que cette fois, ce sera coo-.

On a qu’à lui demander, non ?

Moment de fixation entre moi et son regard insistant. J’ouvre la bouche, comme pour dire quelque chose, mais qu’un faible son se fait entendre. Je secoue lentement la tête de gauche à droite avant de les enfouir dans mes mains, de me masser la peau du visage comme pour me réveiller. Une fois redressé, Orest est encore là, avec la même tête, le même regard.

… Tu me tueras un jour. J’te jure. Allez, t’es chaud pour lui envoyer un lms ? On peut pas le faire en face à face. Si tu veux j’le fais, mais je mets anonyme, je tiens à ma vie. Mon lézard attendra sa réponse, il ne le reconnaîtra pas. Ok il est rose, transparent et minuscule mais il ne l’a jamais vu, no problem.

Je soupire longuement avant de m’étirer vers ma coque de téléphone, elle ne me sert plus à rien autant la recycler, pour en tirer mon lézard endormi. Je le pose sur mon épaule, et prends un bout de papier. Un stylo.

J’écris quoi ? “Bjr pk ta fé explosé d truc” ? je m’arrête pour rire de ma blague, discrètement, et reprends plus sérieusement. Ok. “Bonjour” pour commencer ? “Pk ta violé ma mèr ?”, je ris encore un peu. Vas-y dicte-moi ça évitera des conneries.

Ce syndrôme s'appelle "la fatigue". Je le connais par coeur. C'est la chose qui te fait rire à des trucs inutiles. Mais toi là, t'aurais dû voir ma tête d'attardé quand j'ouvrais ma bouche pour faire des "blagues".
©Gau
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Quand les tarés reprennent du service   Quand les tarés reprennent du service 1400359500-clockVen 18 Mar 2016 - 15:55




quand les tarés reprennent du service
▬ ft jack


C’était le grand moment. Le contact. Suite à l’idée de génie d’Orest, que son ami avait suivi malgré la critique qu’il en avait fait, Jack s’était penché sur une feuille de papier dans l’esprit d’y écrire un message au Lion Doré. Ce n’était peut-être pas le cas de ce dernier étant donné sa nonchalance, mais Orest, quant à lui, se souvenait très bien de son ex-camarade de S. Pour avoir collaboré avec lui sur quelques missions, imposées par le Ranker, il le savait : ce mec n’était pas normal. Il n’était pas juste touché par un fait en particulier, il était allé plus loin que ça. Au-delà du simple besoin, il prenait du plaisir lorsqu’il effectuait toutes ces choses.

Orest avait parlé avec Ezio et leur similitude l’avait frappé et rassuré quant à l’état mental de ce dernier, et s’il n’avait pas eu l’occasion de discuter avec Hazel, il avait rencontré son meilleur ami - et Hadès n’était pas aussi dangereux que l’on le disait. Chacun était différent à sa manière. Faust était peut-être le pire : il ne semblait pas cacher ses problèmes et plus encore, si ces derniers étaient à la source de son état actuel, ils ne paraissaient pas en être la solution. Mais avaient-ils le choix ? Si Orest avait apprit quelque chose de ses mauvaises expériences, c’est qu’essayer ne pouvait jamais être une mauvaise chose. Il s’était tiré de tout cela, Ezio semblait en chemin pour le faire - Faust en serait-il capable ?

Théoriquement, il n’y avait aucune raison que ce ne soit pas le cas, mais il était difficile d’imaginer que le lion doré puisse devenir un doux agneau.
Dans le cas contraire, Orest était capable de se défendre - et à défaut de vouloir régler son compte à qui que ce soit, il n’avait pas grand chose à craindre du Lion. Il était certain de pouvoir rivaliser, quoi que ce dernier en dise.

« Ok attends. Faut être direct. Imagine il le jette avant la fin. »

C’est souvent le truc des méchants, l’impatience. Ne jamais terminer les messages avant leur conclusion par manque d’intérêt alors que l’intérêt viendrait s’il avait continué. Étant donné que leur enquête dépendait de ce LMS, Orest préférait ne pas risquer les choses et conseilla un contenu concis :

« Bonjour Faust, ici Jack et Orest. Pourquoi tu détruis les choses, tu as été traumatisé ? On aimerait des infos pour t’aider à redevenir gentil. »

Orest se gratta les fesses et se tourna vers son ami.

« C’est compliqué. Comment tu veux qu’on arrête si on refuse d’aller le voir ? On devrait faire un face à face. T’es un adulte et je suis capitaine du club de boxe, de quoi t’as peur ? »


© YAM for Prismver



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand les tarés reprennent du service   Quand les tarés reprennent du service 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les tarés reprennent du service
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la Diaspora Tousse, Haïti a la Fièvre
» INITE se met au service de Martelly
» Quand les beaux-parents débarquent....
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: