Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]

Aller en bas 
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockSam 31 Jan 2015 - 21:39
I want you to be on our side
ft. Joshua W. Pierce

Je me déconnectais de la chatbox rapidement, tournant sur ma chaise de bureau avant de me lever. Ca me laisse juste le temps de me préparer. Ca faisait un moment que je n'étais pas sortie de ma grotte…

- Kei, ce soir, on sort! Annonçais-je en me dirigeant vers mon armoire.

J'ouvris la porte, cherchant désespérément la chemise que j'avais reçue hier. Jupe en jean, jupe motif tartan, gilet en laine … Chemise blanche à motifs ancres bleu marine ! Je la dépliais prudemment, regardant en détail ce à quoi elle ressemblait. Il y avait un ruban bleu attaché autour du cou et un chat brodé sur le côté gauche du col. Niveau longueur… soyons honnête, c'était plus une tunique, voire une robe qu'une vrai chemise. Mais c'était ce qui la rendait magnifique.

- En quelle occasion? Me demanda mon ami imaginaire. Tu vas voir ton mec, avoue ! Insinua-t-il un avec un sourire en coin.


Je soupirais à sa remarque tout en soulevant des piles de vêtements, à la recherche de mon leggin blanc à rayures bleues.


- Oui, on va voir Joshua, mais non, ce n'est pas mon "mec". Ca fait au moins cent fois que je te le dis… rétorquais-je agacée.


Trouvé. Je me dirigeais vers la salle de bain, mes vêtements à la main. Après une brève douche, je me retrouvais devant le miroir sans vraiment savoir quoi faire de mes cheveux. Il avaient une jolie forme aujourd'hui, ça aurait été dommage de les attacher… Mais les laisser comme ça, c'était pas habituel… Compromis : je me décidais à faire des couettes basses, quelques mèches légèrement bouclées cachant mes oreilles. En cherchant des élastiques, je tombais sur une boîte de maquillage que j'avais eus en cadeau avec les derniers vêtements que j'avais commandés. Non. Quand même pas. En même temps, je ne m'étais jamais vu avec du maquillage. Dilemme. Je soupirais et attrapais le crayon, dessinant un trait discret sur mes yeux. Il y avait écrit "khol" dessus. Pas la moindre idée de ce que ça voulait dire. Un peu de mascara, un minimum de blush. Ca faisait bizarre. On aurait presque dit une vrai fille. Presque. Les vêtements faisaient la différence, et encore que, aujourd'hui, on voyait mes mollets. Une première. J'allais me démaquiller, trouvant ça trop "différent" de ce que j'étais mais j'ai vu l'heure. Neuf heures moins dix. Bon, tant pis. Je sortis de la pièce, cachant mon visage derrière ma frange pour éviter une éventuelle vanne de Kei. Il finirait pas remarquer mais le plus tard serait le mieux. Après tout, il n'oserait plus m'embêter devant Piercy. Veste camelle à dentelle, écharpe assortie, bottines bleues foncées…  On y va. J'ouvris la porte pour sortir quand …. -


- OH ! NON!

Demi-tour! La chemise de Joshua. Elle était dans mon armoire, sur le dessus de mes vêtements, histoire d'être sûre de ne pas la perdre. Je la posais délicatement dans mon  sac, pour ne pas la froisser.

J'arrivais au quatrième étage au pas de course après avoir monté les marches deux par deux. D'après ma montre, il était moins trois. Pile à l'heure. Je posais mon sac au sol, m'accoudant sur la rambarde des escaliers.


- Je rêve ou tu t'es maquillée? Lança Kei étouffant un rire.

- Oh, tais-toi! Aboyais-je en rougissant légèrement.


Je savais que je n'aurais jamais dû…



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockDim 1 Fév 2015 - 15:45

They shot me down, but I won't fall
Comme à mon habitude, je me connectais à la CB de l’école tout en faisant mes devoirs. Il était vingt-et-une heure moins le quart. Je venais de finir ma biologie. Leann venait de se connecter sur la ChatBox, et une fois encore, elle me vanta les mérites des B. Elle me parla de la grande bibliothèque qu’ils avaient dans leur salle de cours, je lui avais dit, pour rire, qu’aucune porte ne me résistait et que j’irai la visiter dans la nuit. Bon ok, je l’aurais certainement fait si je ne parvenais pas à trouver sommeil.
Je ne peux pas lui refuser grand-chose… Elle me proposa de me faire la visite. J’acceptais. On devait se retrouver dans une quinzaine de minute dans les escaliers.
Etant toujours habillé, je prenais mon temps. Je relisais mes exercices de biologie… Bon ça m’a fait d’être correcte. J’éteignis mon ordinateur, je le fermai, et je fis rouler mon fauteuil en arrière avant de me lever. J’étais dans ma tenue de loque. Jean bleu marine large, tshirt blanc col en v parce que… je ne sais pas. Et un gilet à capuche noir que je gardais ouvert. Mais… Il fait plutôt froid durant les nuits de janvier, enfin théoriquement il fait froid… Mais avec le réchauffement climatique… Bref je m’égare.
Je sortis une écharpe que je pliais en deux, je la disposai autour de mon cou, je fis passer l’extrémité gauche dans celle de droite qui formait une boucle, et je serrai légèrement.

Je sortis discrètement de la cabane, ce que je fais de mes soirées ne regarde que moi et uniquement moi, pas mes colocataires. Je traversais le mur de ma chambre qui donnait sur l’extérieur. Et je me dirigeais vers le bâtiment principal.
Je ne pris pas la peine d’ouvrir les portes, je me contentais de les traverser. Je montais les escaliers, premier étage… Il y a la salle de musique et le laboratoire que j’adore. Je continuais de monter discrètement. 2ème étage a.k.a l’étage des nuls, surnom que je n’approuve pas. Le troisième étage, celui des Poufsouffles, y a deux salles assez intéressantes, la salle intemporelle, et la salle de l’infini.
Bref, j’y étais, quatrième étage, personne. J’étais sûrement en avance, je montais les quelques marches qui me séparaient du palier intermédiaire entre le quatrième et le cinquième étage, je m’assis et j’attendis Leann.

Mais pourquoi voulait-elle à tout prix me faire visiter… Ce n’est qu’une salle j’en aurais vite fait le tour… Je suis assez grand pour y aller tout seul… A moins que cela n’était qu’un prétexte pour me voir… Après tout la salle des B est squattée par, plus ou moins, qui le souhaite…
Je soupirais et je posais ma tête entre mes mains. Je me prends trop la tête. « Oh, tais-toi ! » C’était Leann, elle venait d’arriver… avec Kei…
Je restais silencieux, elle ne m’avait pas vu, j’étais en haut des marches. Elle était accoudée à la rambarde, et son sac était posé au sol. Je ne disais pas un mot, je ne bougeais plus, je l’observais. Elle rougissait.
Quelque chose me chatouillait le regard, quelque chose avait changé. Chez elle. Déjà sa coupe de cheveux, deux couettes ? Elle joue les écolières ?
Jupe en jean, gilet en laine, chemise blanche à motif… Non ses vêtements étaient … comme d’habitude… Elle les porte bien ceci-dit. Ah non ! C’était peut-être ça qui me titillait, sa jupe est plus courte que d’habitude ! C’est bizarre, normalement elle ne montre jamais ses mollets…

J’avais du mal à voir son visage du haut des marches. On aurait dit qu’elle rougissait, mais difficile à dire, on dirait qu’elle s’est mise du … blush ?! Je n’avais jamais vu Leann porter du maquillage… Voulait-elle vraiment me faire visiter la salle ? J’avais peut-être raison c’était, pour elle, une occasion de passer du temps avec moi, qui sait…
Je me levai discrètement et je descendis les marches. « J’ai failli attendre… On y va ? ». J’attendais de me retrouver face à Leann pour mieux observer son visage.
Une fois face à elle, je relevai ses coups de crayons sur le contour des yeux, c’était plutôt joli. Et en effet, il y avait du mascara, et du blush.
Je lui fis un sourire, et je fis disparaître sa frange en la relevant. « Pourquoi cacher ton joli visage si tu le maquilles ? C’est un peu contradictoire… Non ? …  A moins que… Tu voulais te cacher de Kei de peur qu’il ne te fasse des remarques. » Ma prise de parole commençait sur un ton enjoué, un peu amusé de voir Leann comme ça, et finit sur une note plus froide à l’attention de Kei, qu’il sache que je ne l’ai pas oublié. « Tu es vraiment belle comme ça. Kei n’ose pas te le dire, mais je suis sûr qu’il pense la même chose, il le cache derrière ses sarcasmes. N’est-ce pas ? » Je regardais toujours Leann dans les yeux. Je ne savais pas où Kei se trouvait, il fallait que je reste crédible, ne pas prendre la peine de le regarder tout en lui adressant la parole était… Assez intimidant… enfin je pense.



∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockDim 1 Fév 2015 - 19:00
I want you to be on our side
ft. Joshua W. Pierce

Quelques bruits de pas derrière moi. Je me retournais, trouvant Joshua enroulé dans une écharpe et un sweat, descendant les marches qui nous séparaient.

- J'ai failli attendre, annonça-t-il en s'approchant. On y va?
[color=chocolate] - Je suis à l'heure pourtant, lui fis-je remarquer en pointant ma montre.

La manière dont il me dévisageait me mettait mal à l'aise et je ne cessais de détourner le regard. C'est quoi son problème? C'était pas son genre de fixer les gens comme ça. Il avait beau sourire, son comportement était presque, je ne sais pas, malsain? Plus il me toisait, plus je baissais les yeux, me cachant derrière mes cheveux. Sérieusement… C'est quoi son problème?

- Pourquoi cacher ton joli visage si tu le maquille? C'est un peu contradictoire… Non?


Je piquais un fard en entendant sa remarque. La honte. J'aurais dû me douter qu'il remarquerait de suite. La honte, la honte, la honte. Vraiment, pourquoi est-ce que je n'avais pas pris le temps de me démaquiller? Essayer ce genre de chose avant de retrouver un garçon le soir. Pourquoi est-ce que je n'avais pas penser que ça serait forcément bizarre. Moi et mon cerveau d'asocial! En même temps, si j'avais pris le temps de tout effacer de mon visage, j'aurais été en retard, non? Il m'avait déjà fait une remarque alors que j'étais à l'heure…

- A moins que … Tu voulais te cacher de Kei de peur qu'il ne te fasse des remarques? Conclut-il.

Bon, il avait compris le truc. Logique. Ca faisait combien de temps qu'on se connaissait… deux ans? Depuis, il commençait à me cerner. Enfin, de manière générale, il cernait les gens plutôt vite mais bon. C'était encore pire comme ça.

- Moui… marmonnais-je en relevant légèrement les yeux vers lui.

La honte. J'avais une voix à peine audible. Ses yeux semblaient ne jamais vouloir se décoller des miens. Ce n'est pas si facile de soutenir un regard comme ça. Alors pourquoi s'en donnait-il la peine? Il me semblait avoir lu quelque part qu'un regard soutenu plus de dix secondes était soit signe d'une envie de meurtre (ce qui n'était vraisemblablement pas le cas) soit d'une certaine … attirance . Mais ce n'était pas le cas non-plus si? Non, hein. Pas. Du. Tout.

- Tu es vraiment belle comme ça.

Oh come on. Nop. Nop. Nop. Difficile de cacher ma gêne. Heureusement que le blush faisait se fondre la couleur rougeoyante de mes joues avec celle du maquillage. C'est quoi son problème? C'était pas son genre du tout, ces remarques! Je ne savais plus où me mettre. Si j'avais eu son pouvoir, j'aurai phaser à travers le sol et aurait disparu dans le faux-plafond du troisième étage. Si tant est qu'il y avait un faux plafond. Je regardais au-dessus de moi. Pas de faux-plafond. Bon, j'aurais déphaser jusqu'aux plus profondes caves de Prismver. Manque de chance, j'avais juste Kei qui me regardais en haussant les sourcils, l'air de dire "Tu vois, tu vois? J'avais raison, tu vois?". Ce n'est pas parce qu'il pensait ce que je pensais qu'on avait pas tous les deux tors de toute façon. D'autant que Kei comprend ce qu'il a envie de comprendre et que de mon côté, c'est Holywood dans ma tête à chaque fois qu'on me parle. Tu parles d'un moyen de comprendre ce que les gens pense. A nous deux, on était pas aidés.

- Kei n’ose pas te le dire, mais je suis sûr qu’il pense la même chose, il le cache derrière ses sarcasmes. N’est-ce pas ? 


Je fis tourner mes orbes vertes vers mon ami imaginaire, qui lui regardait dans ma direction, dubitatif.

- T'inquiètes pas, je te trouve juste toujours aussi moche, me fit-il en haussant les épaules.

Merci. Ça fait toujours plaisir.

- Haha, merci mais c'est mal le connaître, répondis-je un peu nerveuse. Mais je trouvais ça ridicule de toute façon … J'ai voulu essayer parce que c'était neuf mais je n'ai pas eus le temps de l'enlever.

Il continuait à me dévisager. Crispée, je tirais le tissus de ma chemise. Chemise! Bien sûr! J'attrapais mon sac pour en sortir celle de Piercy et la lui tendis.

- J'étais surtout venue pour te rendre ça. C'était l'occasion … avouais-je.

Je filais ensuite vers la porte de la salle de cours. On était censé visiter la salle, oui ou non? Je posais ma main sur la poignée et poussais la porte. Mais elle ne s'ouvris pas. Tout ça pour rien?


… C'est fermé, constatais-je dépitée.



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockMar 3 Fév 2015 - 0:36

They shot me down, but I won't fall
Leann avait l’air de ne pas apprécier mes remarques. Pour ce qui est de mon regard… J’observe et j’analyse tout, je n’y peux rien, c’est plus fort que moi. La vérité se trouve dans les détails…
Elle était tellement gênée par mon compliment, je ne pus m’empêcher de sourire. Elle justifia son maquillage, comportement typique en cas d’embarras. Elle s’empressa de fouiller dans son sac. Je la regardais faire, intrigué. Sûrement ma chemise… Ou un gâteau, mais je vote pour la chemise. Si elle n’a pas eu le temps de se démaquiller, je doute qu’elle ait eu le temps de faire à manger, surtout avec Kei qui saute sur la moindre occasion pour se moquer d’elle. Bingo, c’était ma chemise, toute propre, tout bien repassée. « Ah merci ! Tu peux la garder pour le mo… » Elle ne m’avait pas entendu, à peine la chemise entre mes mains, elle sorti de la cage d’escalier et se dirigea vers la porte de la salle de cours des B.
Je la rattrapai « Leann… Tu peux garder ma chemise dans ton sac en attendant ? Je n’ai pas pris mon sac… Si je l’avais pris, j’aurais certainement vidé votre bibliothèque, me connaissant… » je baissais les yeux, hé c’est bon ne me jugez pas, on a tous ses petits défauts, on a tous un petit pêché mignon.
Sans me répondre, elle appuya sur la poignée de la porte, et resta coincée devant la porte. J’abandonnai l’idée de lui donner ma chemise pour la remettre dans son sac.
L’embarras rendrait sourd ? Je m’approchais de la porte. « Laisse-moi faire Leanny… Prends une profonde inspiration, et ferme les yeux. » Je me plaçai devant la porte, et je posai ma main gauche sur son épaule.

En l’espace d’une seconde, je fis phaser mon index droit à travers le trou de la serrure, ne laissant déphaser qu’une fine partie de mon index, je relevai toutes les goupilles au bon niveau, et je fis tourner le rotor avec mon index. J’ouvris la porte, j’eus du mal à ressortir mon doigt.
Le microphasage est une technique que travaille encore, vous n’imaginez même pas la concentration que ça demande, déphaser qu’une infirme partir d’un petit membre, mon index, bande de tordus. Dans la précipitation j’écorchai mon doigt, assez méchamment, il saignait pas mal. Mais je ne m’en étais pas rendu compte.
Je venais de préparer Leann à phaser à travers la porte, chose qu’elle déteste, alors qu’en fait j’ai profité de la situation pour m’entraîner au phasage de précision… Je la tirai avec moi dans la salle après avoir, silencieusement ouvert la porte. « Tu peux rouvrir les yeux, et respirer va. ». J’allumai la lumière.

Je m’avançais, je jetai un regard par la fenêtre, la vue était jolie, pas aussi belle qu’en A mais elle était pas mal non plus. En A on a des ordinateurs portables, des fauteuils pour chaise, un tableau multimédia, et même un mini-bar… Je trouve que seul le tableau tactile avait sa place dans notre salle, le reste était… de trop ? C’était trop, too much, des fauteuils vraiment ? Y a rien de pire pour être déconcentré… J’ai toujours été embarrassé dans ces fauteuils. Pour qui on se prenait ?
M’enfin bref, la salle des B avait quelque chose … Un je ne sais quoi qui me plaisait, de la simplicité, une vraie salle de travail. Et puis ces grandes bibliothèques au fond de la classe.
Je me dirigeai vers elles, et je m’apprêtai à passer mon index sur la tranche des livres pour lire les titres, mais je me rendis compte que je m’étais blessé en crochetant la serrure au doigt. Réflexe primaire, je mis mon doigt dans la bouche. « Ch’est vachement choli ici ! »





∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockMar 3 Fév 2015 - 20:05
I want you to be on our side
ft. Joshua W. Pierce

Piercy me rejoint rapidement, sa chemise à la main. J'aurais peut-être due la garder dans mon sac, après tout. Il n'en ferait rien pour le moment. Enfin, au moins, c'était fait et je n'oublierais pas de lui rendre.

- Laisse-moi faire Leanny … Prends une profonde inspiration et ferme les yeux.

Oh, non. On allait phaser. Il n'avait pas besoin de me dire de le faire pour que je bloque ma respiration et mette mes mains devant mes yeux. Il fallait bien reconnaître que l'intangibilité présentait pas mal d'avantages. Bien plus que d'avoir un ami imaginaire. En fait, en y réfléchissant, Kei avait le même pouvoir que Joshua, mais plus … définitif. Et qu'il ne pouvait pas le faire partager. Enfin … Je n'avais jamais essayé de me cacher sous ses vêtements pour voir si ça me faisait disparaître cela-dit. Mon camarade posa sa main sur mon épaule. Disparition imminente. Je remontais inconsciemment les épaules, craignant le passage à travers la porte.

Clic.

C'est une porte qui s'ouvre, ça, non? Très léger grincement. Si, si, c'est une porte qui s'ouvre !  

- Tu peux rouvrir les yeux et respirer, va.

Je m'exécutais. Lumière violente. Mes pupilles se rétractent, mais ça ne suffit pas, je ne vois toujours que cette grande tâche blanche. Je referme les yeux. Encore quelques secondes, que je m'habitue. Retour à la réalité : Piercy s'était déjà avancé vers la bibliothèque, ayant laissé sa chemise sur une table. J'aurais dû la garder. Devant moi, la fenêtre, donnant sur le magnifique paysage Prismverien. La grande forêt, les reflets de la Lune sur la mer, le sable, les petites maisons traditionnelles… Je m'approchais de la vitre et l'ouvris gaiement, prenant une grande bouffée d'air frais.

- Regarde cette vue ! m'exclamais-je.

Le vent du soir soufflait sur mon visage, faisant voler mes cheveux.  J'adorais cette salle, le paysage, les tables et la bibliothèque. Surtout la bibliothèque.

- Ch'est vachement choli ici.

Devant les étagères, Joshua léchait le bout de son index. Une goutte de sang en perlaient le long.

- Oh mon Dieu! Qu'est-ce qu'il s'est passé? Lançais-je en me précipitant vers lui.

Sans plus attendre, je fouillais mon sac à la recherche de ma petite trousse de secours. C'était la deuxième fois en deux fois qu'on se voyait. Il n'avait pourtant pas l'air d'être le genre de personne à se couper à chaque fois qu'il faisait à manger. Mais c'était plutôt mignon de lui découvrir ce côté maladroit.   Désinfectant, pansement.

- Aller, montre-moi ton doigt, fis-je en vaporisant du mercurochrome dans le vide.



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockVen 6 Fév 2015 - 2:07

I want you to be on our side
Leann ouvra la fenêtre, il faisait frais. C’était agréable… C’était encore plus agréable de voir quelqu’un s’extasier devant quelque chose d’aussi simple que la vue qu’on a depuis sa salle de classe. Ce sont ces gens-là qu’il faut préserver des autres, qu’il faut protéger… Je m’étais perdu dans mes pensées en la regardant s’émerveiller devant la fenêtre… Protéger…
Je me retournai vers la bibliothèque je m’apprêtai à passer mon index sur la tranche des livres pour lire les titres, mais je me rendis compte que je m’étais blessé en crochetant la serrure au doigt. Réflexe primaire, je mis mon doigt dans la bouche. « Ch’est vachement choli ici ! ».

Leann s’esclaffa en courant vers moi. « Oh mon Dieu! Qu'est-ce qu'il s'est passé? » Je ne répondis pas, et je me tournai vers elle, Leanny était partie fouiller dans son sac, une image me traversa l’esprit, dans ma cabane, elle fouillait avec cette même hâte dans son sac pour chercher de quoi me soigner. Je la laissais faire. Je la regardais, et j’attendais. Elle sortit de l’antiseptique et un pansement. Je me retournai vers la bibliothèque.

« Aller, montre-moi ton doigt, fis-je en vaporisant du mercurochrome dans le vide. ». Je gardais mon index dans la bouche. Je lisais la tranche des livres. « Non, ch’est pas la peine, et avant que vous ne vous veschiez, laichez-moi vous donner deux bonnes raichons mademoichelle De Laine. La chalive contient de l’hypothiochyanite, un anion, OSCN qui est notamment produit par le chystème immunitaire antimicrobien des muqueuses, ch’est inoffensif pour les chellules de l’organichme mais cha reste chytotoxique pour les bactéries. Et la deussième –j’ôtai le bout de mon index de ma bouche- est qu’il faut bien que le répertoire immunitaire se construise. Si tu soignes tes enfants à chaque fois qu’ils se blessent ou mangent de la terre, la moindre infection, le moindre microbe fera de bien plus gros dégâts que la normale. »
Je posais ma main sur son épaule, et je déposai un doux baiser sur son front. « Il faut arrêter de courir dans tous les sens pour le moindre bobo, tu penses bien faire, mais parfois être un peu cracra et fermer les yeux, peut s’avérer plus … sain. » J’avais fait une vilaine grimace en prononçant le mot cracra, je lui souriais et je me retournais vers la bibliothèque.

« C’est un joli catalogue que vous avez là... Quand est-ce ? » Je laissais un moment de silence… « Quand est-ce que tu comptes appliquer ton terrible plan machiavélique à mon encontre et … »
Je marquais à nouveau un temps de pause au moment crucial, j’aimais bien la taquiner. « Et… … me vanter les mérites des B ma chère Leanny ? » je lui fis un petit sourire, je n’aime pas l’admettre, mais je l’adorais, elle est tellement … authentique, vraie… C’est quelqu’un de bien… Et... je venais de mettre les pieds dans le plat sans aucune délicatesse.




∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockVen 6 Fév 2015 - 11:49
I want you to be on our side
ft. Joshua W. Pierce

Il garda son index dans sa bouche, commençant une longue explication sur le pourquoi du comment il n'accepterais pas mon mercurochrome. Ca me rappelais presque les cours, les détails en moins. Je n'avais rien contre les gamins qui mangent de la terre, mais j'avais du mal à regarder des gens se blesser sans rien faire. C'était plus fort que moi. Et je n'allais pas lécher le doigt de Piercy… Rien que d'y penser, je fis une espèce de grimace à la pokerface, regardant mes pieds. Définitivement pas, non. Je soupirais, me résignant à l'idée de le laisser avec son doigt endolori. Tant pis, je lui sauterais dessus quand il ne s'y attendra pas pour le soigner. Enfin, si j'y arrive. On ne prend pas Joshua par surprise si facilement.  J'allais remettre mon kit de survie dans mon sac quand je le vis s'approcher. Il posa sa main sur mon épaule, sa tête de plus en plus proche.

Qu'est ce que - ?  HEIN?

Il m'embrassa sur le font. Je le regardais avec des yeux rond, ne comprenant pas ce qu'il venait de se passer. C'était quoi son problème ce soir? C'était quoi mon problème ce soir? Il fallait que j'arrête de bugger toutes les deux minutes. Je n'avais rien écouté à ce qu'il venait de dire, juste plus ou moins suivi ses mouvement. Une espèce de grimace, un sourire bienveillant et demi-tour vers la bibliothèque. Devant la porte de la salle, Kei ne cessait de me regarder, un très grand sourire sur le visage. J'allais en entendre parler pendant les cinq ou six prochains mois…

-  Quand est-ce que tu comptes appliquer ton terrible plan machiavélique à mon encontre et … -il s'arrêta un moment -  me vanter les mérites des B ma chère Leanny ?


- Quand tu arrêtera d'essayer de me perturber, espèce de … de

Je ne trouvais pas de mot pour compléter ma phrase. A vrai dire, j'étais un peu gênée, même si j'arrivais à peu près à le dissimuler cette fois.  Je lui tournais le dos, comme si je le boudais, bras croisés, faisant rouler mes iris vers le coin gauche de mes lunettes. Un seul mot m'était venu à l'esprit.

- … Méchant … ?


Niveau crédibilité, on repassera, mais qu'est ce que j'aurais pu dire d'autre? Même va voix n'était pas convaincante sur le coup. On aurait dit une gamine…  D'autant plus que ça n'avait rien de méchant. C'était juste embarrassant. Ou au moins bizarre. Bizarre aurait été un meilleur choix de mot d'ailleurs. Si ça se trouve, je l'avais vexé.

Je me retournais lentement vers lui, saisit une chaise pour lui et une pour moi que je disposait face à face, chacun d'un côté d'un des bureau. Je lui fis signe de s'assoir pendant que je prenais place. Le matériel était plutôt confortable, mais il est vrai que ça n'égalait pas celui de la classe A. Pour une fois, il aurait été utile : on négocie toujours mieux quand on est bien installé. Je m'appuyais sur mes coudes, les bras croisé, buste en avant.

- Sonera Di Gregorio.


Je laissais à mon tour un moment de  silence avant de continuer. Bien que j'avais commencé par celle qui aurait pu le convaincre à elle-seule. Je savais qu'ils s'aiment bien tous les deux.  

- Oksana Rainworth, Aaron Strauss, Shanilae Gillaine, Chan Xiang…  La liste des gens géniaux à Prismver est longue, mais sans surprise, ils sont tous en B… Il manque que toi, tentais-je en lui faisant un petit sourire en coin. En plus, avec le WIP, vous faîtes quoi?


Je pris une longue inspiration. Ce n'est pas très malin de révéler qu'on ne sait pas quelque chose lors d'une négociation comme celle-là (vu l'enjeu, mieux vaut de pas tout rater. Joshua en B ça serait quand même un sacré avantage)

- A vrai dire, je n'avais aucune idée de ce que vous pouvez bien faire. Si vous ne voulez pas vous mêler à la guerre des classes, vous ne pouvezt pas faire grand-chose, si ce n'est l'arrêter, non? Et si vous l'arrêtez maintenant, alors que rien n'a changé, ça serait comme si c'était les A les gagnants, non? Donc d'une certaine manière, si le WIP fait ce que je pense, c'est juste militer pour les A … non? Tout restera comme ça l'a toujours été, ceux avec des facilités dans des grandes salles avec vu mer, minibar, bureau gigantesque, fauteuil … Alors que les E continueront  à étudier assis parterre sur des cartons de clémentine.


J'exagérais un peu, mais ce n'était pas si loin de la réalité. La différence était incroyable.

- Mets-toi à leur place, continuais-je, t'es pas très doué, ton pouvoir, tu ne le contrôle pas, ta vie est une catastrophe à cause de ça. Imagine que tu sois je sais pas moi, quelqu'un qui peut te transformer en loup?   T'es en E. Tu es incapable de maîtriser quand et comment tu te transforme. Une fois de temps en temps, tu maîtrises. Le restes du temps, t'es tranquillement en train de regarder Battlestar Galactica et POUF, tu te transforme en bestiole pleine de poil. Et impossible de redevenir humain alors que t'as cours dans une demi-heure et que tu dois enchainer avec un rendez-vous avec ta … ton meilleur ami.


J'allais dire copine, mais tel que je le connaissait, il aurait peut-être moins appréhendé.

- Rajoute à ça le fait que tout le pensionnat se moque de ta cravate rouge, ça doit pas être facile. Tu sais, quand tous les élèves se moque de toi alors que c'est pas ta faute si t'es si différent, c'est pas facile, hein.


D'une certaine façon, ça me rappelais l'école, quand j'habitais dans l'Oxfordshire. Alors je pouvais comprendre…

- Le pire dans tout ça, c'est que malgré tout ce qu'ils doivent endurer, l'administration elle-même se ligue contre eux, en les parquant dans des salles miteuses, ne leur laissant pas la moindre chance de progresser. Les profs ne viennent même plus. Tout le monde leur met tous leurs problèmes sur le dos. T'as la moindre idée d'où est leur salle commune? Celles de tout le monde, elles sont autours de Prismver, dans des coins bien sympathiques, hein? Celle des E est dans les passages secrets de Prismver! Sous terre!  Comme des rats!


Sans m'en rendre compte, je m'étais emportée. Je soupirais, reprenant peu à peu mon sang-froid.

- C'est vraiment pas juste… conclus-je. Et je suis sûre que tu penses la même chose.



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockSam 7 Fév 2015 - 18:19

I want you to be on our side
Quand j’arrêterai de la perturber… elle conclut sa phrase en me traitant « … de… de… de… méchant ? » … Un moment de silence, que répondre à ça… J’étais limite embarrassé, mais l’amusement prit rapidement le dessus. Elle était attendrissante.
Un long silence s’installa. Je pris un malin plaisir à attendre qu’elle ne se décide à parler. Elle prit deux chaises et se posa sur l’une d’entre elle, je me contentai de m’asseoir sur une table face à Leann après avoir poussé la chaise en invitant Kei à s’y asseoir d’un signe discret de la tête.
Elle s’appuya sur ses coudes, les bras croisés, je ne sais pas si c’était fait exprès mais sa poitrine ressortait... Est-ce qu’elle tente de me séduire pour me faire venir chez les B ? De toute manière, ça ne marche pas sur moi… Enfin je crois…

Elle se décida de briser le silence, elle cita le nom de Sonera. Sans faire gaffe mes yeux montèrent au ciel, je me retiens à temps de soupirer. Elle comptait me prendre par les sentiments… Elle prit un temps avant de continuer la liste... Il ne manque plus que moi, elle me demanda ce qu’on faisait avec le WIP… Elle était sérieuse ?
Elle se lança dans un long monologue. Ce que je n’aime pas avec les monologues, c’est qu’à la fin de la première phrase, je sais où mon interlocuteur veut en venir, mais je ne peux pas le couper, j’ai déjà essayé, et en général il le prenne tous mal… Un monologue était pour moi, plus ou moins une perte de temps. Mais j’écoutais attentivement chacun des mots qui sortaient de la bouche de Leann.

Elle me confirma qu’elle n’avait aucune idée, de ce qu’on faisait avec le WIP. Je serrais les dents et je pris mon mal en patience, je savais exactement comment ça allait se finir, la seule surprise était l’acheminement, le chemin emprunté par Leann pour aller du début à la fin de son discours, qu’elle conclura par un “ce n’est vraiment pas juste“ après s’être emportée parce qu’elle s’est échauffée toute seule en voulant me prendre par les sentiments, elle réveillera les siens.
Elle essaya d’établir un raisonnement vraiment tiré par les cheveux. Je vais vous le simplifier : Si le WIP ne se mêle pas à la GdC, on ne peut pas faire grand-chose, à part l’arrêter. Si on l’arrête maintenant, alors que rien n’a changé, ça serait laissé gagner les A. Donc le WIP soutient les A.
Euh... Le WIP est plus ou moins un service de ménage gratuit… on passe après la bataille et on répare les dégâts matériaux pour que les conditions de travail ne soit pas plus nazes qu’elles ne le sont déjà…

Elle continua, utiliser l’exagération pour mettre en évidence les différences, déjà vu. J’étais blasé, je n’avais même pas réalisé que j’avais déjà croisé les bras avant même qu’elle ait commencé à parler. Je m’étais aussitôt fermé.
Elle continua avec un lycanthrope fictif, comme quoi ce n’est pas cool d’être paumé, d’arriver en E, se transformer n’importe où, n’importe quand, comme avant un rendez avec ta copine. Euh non elle a dit ton meilleur ami… Mais elle allait dire ta copine non ?  … Elle choisit vraiment les meilleurs mots pour m’atteindre. Je serrais encore plus fort les dents, ça m’agaçait vraiment.
Elle continua dans sa démonstration. Les E sont la risée de l’école, l’administration ne fait rien… Ah ! … Ah ! On y est ! Elle commence à parler de plus en plus vite, elle s’emporte, séquence émotion on y est ! Elle commençait à crier. Si on se fait prendre dans la salle à cette heure-ci, ce sera de sa faute.

Elle conclut comme je l’avais prévu par un “c’est vraiment pas juste“. Oui quand je suis blasé, je suis cynique, et pas cool. « Vraiment ? C’est tout ce qui te préoccupe si tu es un lycanthrope qui ne maîtrise pas son don ? Être en loup-garou pour ton rencard ? Tu ne serais pas préoccupé par le fait de ne pas avoir le contrôle et de blesser les malheureux qui te croisent ? Dans ce cas l’isolation dans le sous-sol est justifiée. » Je ne pensais pas un mot de ce que je venais de dire, enfin la partie sur blesser les gens aux alentours si naturellement, mais la fin, non, c’était de la pure provocation. « Et puis ils ont une jolie tour à deux étages, et ça ne sent pas mauvais. Contrairement aux rumeurs. C’est dingue les préjugés que tu as sur les E, je n’y crois pas… » Je soupirais longuement. « Qu’est-ce qu’on va faire de toi Leann… ? »
« A ton avis? Suis-je sérieux? J’ai choisi une filleule en E… » Je décroisais les bras, je savais qu’elle avait raison, et je savais qu’elle savait que je savais qu’elle avait raison, ce qui m’agaçait encore plus, et oui on peut être sérieux et utiliser le verbe savoir 5 fois dans une même phrase... En plus je ne suis pas si sûr... Nan j'ai été trop convaincant, quand je suis de mauvaise humeur comme ça, je ne fais plus attention à bien ponctuer mes phrases... Donc je pense pas qu'elle sache que je sais qu'elle sait que je sais qu'elle a raison.
« Je quitterai le WIP et je m’engagerai dans la GdC si tel est ton désir. Mais. » Je m’accroupis face à Leann. « Je ne quitterai pas les A. C’est purement stratégique. Et aussi pour ma curiosité intellectuelle. Mais sache que… » Je regardais autour de moi brièvement, et je lui chuchotais « J’agis discrètement depuis un long moment, je reste calme, j’écoute, j’observe, et je sabote avant que ça ne dégénère. » Je me relevais avant d’ajouter « A ton avis comment ai-je pu gagner la confiance de ma filleule en E ? ». Cette guerre est stupide, personne ne gagne dans une guerre, tout le monde perd. De toute manière si les E gagnent, les A se vengeront, si les A gagnent... Bah les A ont toujours plus ou moins gagné. Sans parler des Poufsouffles, qui essayent de faire des trucs entre deux goûters... Non c'est stupide. Vraiment.





∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockSam 7 Fév 2015 - 23:00
I want you to be on our side
ft. Joshua W. Pierce

Joshua avait l'air blasé, bras croisé. Il n'avait pas l'air de même écouter mon monologue. Je l'ai même surpris à rouler ses yeux dans ses orbites.

- Vraiment ? C’est tout ce qui te préoccupe si tu es un lycanthrope qui ne maîtrise pas son don ? Être en loup-garou pour ton rencard ? Tu ne serais pas préoccupé par le fait de ne pas avoir le contrôle et de blesser les malheureux qui te croisent ? Dans ce cas l’isolation dans le sous-sol est justifiée. 


Je sentais le sang me monter jusqu'au oreilles. Il n'était pas sérieux, si? J'ai a peine écouté. Il parlait de leur petite tour sous la terre. Bien sur qu'ils avaient quelque chose. Encore heureux qu'ils avaient quelque chose. Au fond de moi, j'étais profondément déçue. Je n'arrivais pas à croire qu'il puisse dire une chose pareille. Qu'il puisse être aussi… idiot! Je ne sais pas trop ce qu'il m'a pris. Je me suis levée, d'un coup, faisant tomber ma chaise derrière moi. Une seconde, je l'ai regardé avec un air furibond et elle est partie toute seule, la claque. Elle lui serait arrivée droit dans la joue, comme une fusée. Il allait garder la marque une bonne demi-heure, comme j'avais gardé le rose fluo de June après notre petite altercation à la bibliothèque. Il n'avait même pas pris la peine de phaser. Jusq'où irait son mépris? Comment pouvait-il être un tel salopard, LUI? C'était Joshua, pourtant. Pas un A ordinaire, pas un A comme les autres. Il l'avait dit lui-même sur la chatbox, non? Qu'il aurait été plutôt pour les B. Il n'avait pourtant jamais agis comme l'un de ces sals snobs, le cul bien confortablement calé dans leur fauteuil rembourrés pourtant, non? Ou étais-ce juste ma vision des choses qui était floutée par ses petites attentions et ses sourires bienveillant, ses compliments (et ça, j'aurais dû m'en douter de suite, qui pourrait bien me trouver "jolie"?), sa tête tellement innocente quand il s'était endormis ses mes genoux. Je me trouvais débile. Débile de croire qu'il y avait d'autres gens qui pouvait vouloir changer les choses tout en bas, alors qu'ils étaient pourtant si bien tout en haut. Débile d'avoir cru à ses mots. Des centaines de reproches, à mon égard comme au siens fusaient dans ma tête. J'avais envie de le faire autant souffrir que ses mots m'avaient fait souffrir. Qu'il prenne mon argumentaire de travers rien que pour m'embêter, j'en avais rien à faire. Mais qu'il dise quelque chose de si … méchant. Cette fois c'était le mot juste. Il avait pris une filleule en E, hein !

- Oui, penser qu'on va faire peur à ses amis, devoir se cacher de leur regards, c'est ce qui blesse les sentiments des gens, mais j'imagine que tu ne peux pas comprendre, tu - je me pinçais les lèvres,  le regardant droit dans les yeux - tu n'en as pas, toi, de sentiments! Rétorquais-je d'un ton laissant comprendre mon mécontentement. Monsieur à pris une filleule en E? Oh, mais quel bonté! C'est bien alors, Monsieur à fait sa part du travail? Ca calme sa petite conscience?


J'étais hors de moi. Je détestais ça, mais j'allais faire volte face et le planter là. Eventuellement lui balancer sa chemise à la figure avant de partir en courant retrouver ma cabane. Kei n'osait rien dire. A vrai dire, je me concentrais suffisamment sur le fait de le faire taire, donc je le lui imposait peut-être par la maîtrise de mon pouvoir. Et Joshua continuait à parler, comme si de rien était. Comme si j'étais restée assise simplement sur ma chaise à l'écouter débiter ses conneries. J'attrapais mon sac à mes pieds et me tournais vers la porte.

-  Je quitterai le WIP et je m’engagerai dans la GdC si tel est ton désir.

Avec ses quelques mots, tous les muscles de mon corps qui s'étaient tellement tendus pendant que je pestait se relâchèrent. Pardon? C'était encore l'une de ses petites attentions pour cacher sa nature de gros connard égoïste de A ou bien? Il avait pourtant l'air tellement sincère. Il avait pris sa voix calme, pausée. Je m'arrêtais, tournant la tête dans la direction de mon camarade. Rien qu'à voir son expression, je savais qu'il était honnête. Ce n'est qu'à ce moment que je me rendis compte que j'étais au bord des larmes. C'est bon, c'est fini l'ascenseur émotionnel?

- Mais je ne quitterais pas les A. C’est purement stratégique. Et aussi pour ma curiosité intellectuelle.


LA question de la curiosité intellectuelle se réglait pas un simple passage à la bibliothèque à la fin de chaque cours. Je ne souffrais pas de la moindre difficulté à trouver les informations que je cherchais dans les livres et ne pensais pas perdre quoi que ça soit par rapport aux cours de mon ancienne classe.  

-  Mais saches que j’agis discrètement depuis un long moment, je reste calme, j’écoute, j’observe, et je sabote avant que ça ne dégénère.  A ton avis comment ai-je pu gagner la confiance de ma filleule en E ?
 
- C'est donc de toi que tu parlais, quand tu mentionnais un espion en A alors?


Je commençais à voir où il voulait en venir. Rester en A, pouvoir récupérer toutes les informations concernant leurs plans, les arrêter dans l'œuf. Une sorte de taupe. Pourtant, c'était assez risqué. Il y avait fort à parier qu'il finisse par se faire choper. D'autant plus s'il faisait partie du WIP. Je me mordillais le coin de la lèvre. La technique n'était pas stupide, mais tout de même. L'idée ne me plaisait qu'à moitié.

- J'imagine que tu en laisse tout de même passer, n'est ce pas?

Et je savais qu'il savait ce que je voulais dire. Si on arrête tous leurs plans, il se douterons bien trop rapidement de la présence d'un espion. En laissant passer qu'un certains nombre de méfaits, les calculant savamment en fonction de leur importance et de la probabilité d'échec. Quelques plans serraient comme des Coventry qui recommencent. On laissera faire plutôt que de divulguer notre informateur.

Ingénieux.  

Je soupirais et retourner prendre ma chaise qui avait été valser un peu plus loin pour la reposer face à la table sans pour autant m'y asseoir. Je fis plutôt le tours du petit bureau pour me placer juste face à mon camarade.

- Mais pourquoi est ce que tu me dis ça? Tu aurais pu te contenter de refuser poliment, ou plus fermement, comme tu l'a très bien fait, non?  C'est risqué, de mettre des gens au courant, fis-je remarquer.

J'aurais quand même due me douter que Piercy n'était pas comme ça. Je m'en voulais un peu d'avoir mis sa parole en doute. Comment avais-je pu douter de serais-ce qu'une seconde qu'il ait pu penser ce qu'il avait dit? J'étais une bien piètre amie pour avoir ainsi cru à ses mots… Soupire. Je posais ma main là où elle s'était écrasée quand je l'avais baffé. Il y avait toujours cette trace rosée sur sa peau blanchâtre.

- Je suis désolée de ne pas t'avoir fait confiance, m'excusais-je gênée, j'aurais dû savoir que tu le pensais pas et surtout j'aurais pas dû essayer de te frapper.

Kei se la fermerait, qu'il le veuille ou non. J'avais le droit de m'excuser comme je le voulais.  J'enlevais ma main de son visage pour la cacher dans ma poche.

- Mais c'est quand même un peu risqué … Avec ton pouvoir d'intangibilité, tu pourrais tout de même avoir la plus part des informations dont tu as besoin, tu ferais toujours un bon espion pour les B, en B.



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockDim 8 Fév 2015 - 23:34

I want you to be on our side
Je me pris une gifle. Je ne l’avais pas volé. Je n’avais pas de sentiment d’après Leann. Je restais impassible. Elle commença à hurler, à devenir hystérique, et ironique. Une première.
Elle était hors d’elle. Alors que je continuais de parler, elle se dirigeait vers la porte. Elle s’arrêta quand j’évoquai la possibilité de quitter le WIP et de m’engager dans la GdC selon son bon vouloir. Elle s’arrêta et se retourna vers moi. Elle était à deux doigts de pleurer. Ok, maintenant je me sens horrible. Elle décida enfin de m’adresser la parole. « C’est donc de toi que tu parlais, quand tu mentionnais un espion en A alors ? » … ça me semblait être évident… « Oui. ». Elle semblait comprendre où je voulais en venir.

« J’imagine que tu en laisses tout de même passer, n’est-ce pas ? ». Bim, dans le mille. « A ton avis… Tant qu’il n’y a pas de bagarre au programme, je garde les mains dans les poches. » Je soupirai, je subissais un interrogatoire. Leann ramassa la chaise qu’elle avait fait tomber en me giflant. Et elle se plaça devant moi, derrière le petit bureau.
Et c’était reparti, moi qui n’aimais pas les questions, j’étais servi. « Mais pourquoi est-ce que tu me dis ça ? Tu aurais pu te contenter de refuser poliment, ou plus fermement, comme tu l’as très bien fait, non ? C’est risque de mettre des gens au courant. »
Je secouais la tête en souriant. « Tu as vu dans quel état ça t’a mise ? Tu m’as plus ou moins forcé la main à tout te dire. Pour le moment je me fais discret, je ne fais pas grand-chose. Mais cette Guerre des Couleurs, dure depuis trop longtemps. Et les risques on s’en fout c’est moi qui prends. »

Elle posa sa main sur ma joue, là où elle m’avait cogné. Je posai ma main sur la mienne. Elle s’excusa. « Mais… tu n’as pas à t’excuser, ce serait plutôt à moi de m’excuser. J’ai joué avec tes nerfs, et tes sentiments. J’ai complètement mérité cette claque, j’en mérite même une seconde si tu veux mon avis. ».
Sa main glissa sous la main et s’en alla se ranger dans sa poche. Elle me fit remarquer que c’était un peu risqué, et qu’avec mon pouvoir, je pouvais être un espion pour les B en B. « Tu oublies les protections magiques, je ne peux pas aller partout. Et puis ce serait trop suspect. De plus le bleu ne va pas au teint… » Je rigolais légèrement avant de reprendre mon air froid et sérieux. « Tu dois me promettre de ne rien faire pour m’aider, de ne rien faire pour m’arrêter, ou de ne rien dire à qui que ce soit. Ne t’expose pas pour moi ou je ne te le pardonnerai jamais. Et je m’arrangerais pour te faire oublier jusqu’à mon existence. » Ok j’étais peut-être un peu radical, mais je tenais à être clair et pris au sérieux.




∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockLun 9 Fév 2015 - 21:45
I want you to be on our side
ft. Joshua W. Pierce

Il me répondit que je l'avais un peu obligé à tout m'avouer, que ça m'avait mis dans un état pas possible quand il avait refusé.

- Tu sais très bien que ce n'est pas la raison pour laquelle je me suis énervée,  répondis-je à mi-voix.

A vrai dire, ce n'était pas si sûr. Moi-même, je n'étais pas tout à fait sûre de ce qui m'avait autant sorti de mes gonds à ce point. J'imagine que c'était essentiellement lié au fait que j'avais une très haute estime de Piercy, mais il n'était surement pas au courant de ça. Parmi tous les gens en qui je pensais pouvoir avoir confiance, il était largement numéro un. Vous pouvez donc comprendre la déception de tout à l'heure. C'était un peu une trahison pour moi. D'après mon ami, je n'avais pas à m'excuser.

- J'ai joué avec tes nerfs, et tes sentiments. J'ai complètement mérité cette claque, et j'en mérite même une seconde si tu veux mon avis.

Je baissais les yeux, perdant mon regard entre mes bottines et le planché légèrement poussiéreux de la salle. Il ne méritait déjà pas la première. J'avais réagit sans réfléchir, sans écouter le moindre de ses arguments et même si ça avait été le ce qu'il pensait, il avait le droit d'avoir l'avis qu'il voulait. Je devenais de plus en plus impulsives au fil des ans. C'était tellement plus simple quand je me contentais d'ignorer les autres. Piercy ajouta que s'il devait changer de classe, il y aurait les barrières magiques qui l'empêcherais de se déplacer où il voudrait et surtout la suspicion de ses anciens camarades. Le connaissant, aucun des deux ne le dérangerait vraiment pour récupérer tout un tas d'informations.

- De plus, le bleu ne me va pas au teint, ajouta-t-il en riant.
- Je ne suis pas tout à fait d'accord, répondis-je avec un vague souvenir d'une écharpe bleu qui lui allait plutôt bien.

En y regardant de plus près, il avait plutôt un joli sourire. Il ne l'affichait qu'assez rarement, restant caché derrière son masque de gars calme et froid - du mec cool quoi - mais ça lui allait définitivement bien. Il avait l'air plus jeune peut-être? Quoi qu'il en soit, je n'eu pas plus de temps pour trouver plus de raisons au fait que l'expression le rendait plus mignon car il repris aussitôt son visage sérieux.

-  Tu dois me promettre de ne rien faire pour m’aider, de ne rien faire pour m’arrêter, ou de ne rien dire à qui que ce soit. Ne t’expose pas pour moi ou je ne te le pardonnerai jamais. Et je m’arrangerais pour te faire oublier jusqu’à mon existence.

Comme si je pouvais promettre un truc comme ça, le laisser prendre des risques et me contenter de ne rien faire. J'avais l'impression de lire un peu de tristesse dans ses yeux.

- Tu peux compter sur moi pour garder tout ça secret mais d'ici à te laisser faire tout le boulot, je ne peux rien te garantir là-dessus, avouais-je. Ne crois pas que tu es seul. Je suis là. Je ne compte peut-être pas pour grand-chose, je ne pourrais peut-être pas être très utile mais s'il y a quoi que ça soit que je …

Je m'arrêtais en plein milieu de ma phrase. Un bruit de plancher qui craque avait attiré mon attention. Machinalement, je posais ma main sur la bouche de Joshua. Si j'avais entendu, il avait dû entendre, c'était ridicule. Kei n'avait pas bougé d'un pouce et me le fit comprendre en levant les mains en l'air.

Un autre bruit de pas. C'était sur, il y avait quelqu'un à l'étage. Que ça soit un prof, un A ou un B, la situation n'était pas avantageuse. Pour un élève, nous serions, au mieux, en train de comploter et un prof n'hésiterais pas à nous coller. Nous n'avions rien à faire là à cette heure-ci. J'enlevais ma main de sa bouche et attrapais sa main. Elle était démentiellement plus grande que la mienne… Je le menais vers le coin gauche de la salle à pas de loup. Il y avait un bureau qui, abimé par une querelle entre E, avait été bricolé pour tenir à peu près droit. On avait fixé une planche à l'arrière où l'on pourrait se camoufler le temps que ça passe. C'était pas bien large, mais on trouverait bien un moyen de s'y caller à deux…



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockMar 10 Fév 2015 - 13:42

I want you to be on our side
Comme prévu, elle me contredisait, nan mais tu vois tu ne peux pas faire ça seul blablablabla, ce qui avait le don de m’agacer. Merde ! Et comme un petit truc casse-couille, oui je deviens vulgaire, n’arrive jamais seul. Elle posa sa main sur ma bouche en plein discours sans crier garde.
Elle a sauté la partie je disais avoir du mal avec le contact humain, pire encore, sa main, sur ma bouche... Au moins là mon répertoire immunitaire pouvait se développer.
Un bruit de pas, je l’avais entendu aussi. Pas la peine de me tripoter la bouche. Le bruit de pas ne semblait pas décidé, il semblait hésitant. Leann semblait paniquer et s’être arrêté au simple fait qu’il y avait du bruit.
Je tendais l’oreille. Oui, 90% de chance que ce soit un élève, ou alors c’est un adulte qui a peur du noir. Il nous avait entendus aussi. D’où son hésitation dans sa démarche j’imagine. Leann attrapa ma main et elle essaya de me tirer vers le fond de la classe dans un coin. Je phasai, esquivant son étreinte et la laissant se cacher seule.
Je marchais en appuyant sur mes pas. C’était psychologique, dans le noir, une démarche lourde et bruyante était intimidante. Je me raclai la gorge et prit une inspiration. Je sorti mon bras dans le couloir en pointant du doigt la provenance des bruits de pas.
Tout en imitant la voix du professeur Crane, vous savez celui qui enseigne la littérature, en colère je criais à plein poumon dans le couloir. « J’espère que vous vous êtes simplement perdu sur le chemin de votre chambre ! ». Les bruits de pas se stoppèrent, laissant place à une course effrénée vers les escaliers. Comme coup de théâtre final, je claquai la porte de la salle de cours des B. Et je lançai un regard satisfait vers Leann. Du genre “C’était aussi simple que ça. “. J’éteignis la lumière.
Je passai mon majeur dans la serrure et utilisais la même technique, que pour ouvrir la porte, pour la fermer. Et comme tout à l’heure, je me suis écorché le doigt. Faut vraiment que je m’exerce.

« On doit partir. Mais avant. » Je me dirigeai vers Leann. « Je vais être on ne peut plus clair. Je sais ce que je fais. J’ai un plan bien défini. Et mon mode opératoire me force à agir SEUL. ... Tu vois dans les mmo? Je serais de la classe des assassins. Tu TE mets plus en danger qu’autre chose en refusant de m’écouter. ». Je ramassais ma chemise et je l’enroulai autour de mon avant-bras droit. « Viens et accroche toi à moi Leanny. ». J’attendis qu’elle s’exécute.
Je me dirigeai vers le mur qui donne sur l’extérieur et je plongeai mon avant-bras droit dedans. Je sautai à travers le mur, tout en gardant mon bras droit ancrer à l’intérieur. Je fis phaser ma jambe droite dans le mur. Je retrouvai mon équilibre. Je n’avais pas spécialement le vertige, mais je n’aimais pas la sensation du vide pour autant.
Mon pied gauche plaqué contre le mur, je fis phaser partiellement mes membres emmurés nous assurant ainsi une descente en douceur, silencieux, et rapide. « Profite de la vue, c’est pas magnifique ? » J’essayai de distraire Leann, lui faire oublier que nous étions plus ou moins au 4ème étage sans attache.  Mais il faut dire que c’était magnifique.
Une fois en bas, j’ôtai ma jambe et mon bras du mur. A ma grande surprise la chemise n’avait presque rien. A défaut de pouvoir crocheter des serrures avec mon doigt sans me blesser, je pouvais phaser partiellement sans finir le bras ou la jambe en sang. « Uh? Cool ! ». J'étais fier de moi. Les progrès aux débuts sont nombreux et se succèdent mais à mon niveau, faire des progrès est plus compliqué qu'on ne le pense. Et ça fait toujours plaisir de voir que l'entraînement porte ses fruits.
Je souriais. « Bon je t’accompagne jusqu’à ta chambre ? ».
Bah quoi ? Je comptais la faire phaser de l’extérieur vers sa chambre, ni vu ni connu, elle ne s’est jamais absentée durant le couvre-feu…


∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockMar 10 Fév 2015 - 23:26
I want you to be on our side
ft. Joshua W. Pierce

J'arrivais au bureau sans Joshua qui avait utilisé son don pour éviter de me suivre. Il se contenta d'avancer à grands pas vers la porte et tenta d'apeurer les intrus.

- J'espère que vous vous êtes simplement perdu sur le chemin de votre chambre! Gronda-t-il d'un ton effrayant.


Je retenais mon souffle, espérant qu'il ne s'agisse pas d'un professeur. Chuchotements et pas pressés qui s'empressent de dévaler les escaliers. Des étudiantes, apparemment. Je passais ma tête au dessus du bureau pour observer la situation. Piercy me lançait l'un de ses regards à la "Alors, c'est qui le patron?" avant de fermer la porte avec son doigt. Il parlait des dangers du mercurochrome mais mettait sa plaie encore ouverte dans une serrure de porte? Nouveau saignement. Je soupirais avant de me lever le rejoindre tandis qu'il se dirigeait vers moi.

- On doit partir, mais avant je vais être on ne peut plus clair, annonça-t-il, Je sais ce que je fais. J'ai un plan bien défini. Et mon mode opératoire me force à agir SEUL.

Je baissais les yeux, une moue pas vraiment convaincue sur le visage. En tant qu'amie, je ne pouvais pas le laisser prendre des risques démesurés pour ça. Si j'étais passée en B, c'était pour me battre, pas pour me tourner les pouces. Je ferais quelque chose, quoi qu'il arrive. Avec ou sans lui. De plus, il ne s'était pas impliqué jusqu'à présent. Il avait dit le faire selon mon désir. Donc par ma faute. J'avais l'impression que la pensée était un peu présomptueuse cela dit…

- Tu vois dans un MMO, je serais la classe des assassins. Tu TE mets en danger plus qu'autre chose en refusant de m'écouter.

D'un geste brusque, il attrapa sa chemise en me tendit son bras, me demandant de m'accrocher à lui. J'attrapais mon sac et m'exécutais sans plus attendre. Je lui exprimerais mes idées une fois dehors. Il avait l'air énervé et il semblait qu'il en ait plus que marre de la conversation. Et dire qu'il n'y a pas cinq minutes, il souriait joyeusement… Je lui expliquerai ce que je pensais de son analogie une fois que nous serons sortis. Le truc, c'est qu'on est pas vraiment sorti par l'endroit le plus conventionnel. Passer à travers la porte? Pourquoi faire quand on peut passer par le mother fucking mur qui donne vers l'extérieur? Au moment de phaser, je me recroquevillais contre lui, fermant les yeux jusqu'à ce que je sente la douce brise hivernale caresser ma peau. J'ouvrais les yeux sur le paysage Prismverien. La nuit allait terriblement bien notre petite île de monstres. Les vagues brillaient sous la lumière étincelante de la Lune et dansaient sur le sable de la plage. Les petites ruelles du village étaient éclairées par des lanternes, grandissant surement l'ombre des quelques chats qui s'y promenaient. Au loin, la forêt, sombre et mystérieuse faisait disparaître l'horizon dans une brume étrange…

- Profite de la vue, c'est magnifique…

Suspendue dans les airs, accrochée au bras de la personne en qui je faisais le plus confiance, j'en oublias presque ce que nous disions il n'y a que quelques instants.

- Saches monsieur l'assassin que tu as beau être un adversaire redoutable en PvP mais que sur un donjon, tu auras bien besoin d'une équipe pour te supporter. Au moins d'une petite prêtresse qui, même si elle semble frêle, fragile et pas très puissante, te seras d'une aide précieuse dans ta quête. Et saches également qu'il est fort probable que la petite prêtresse n'en ai pas grand-chose à faire d'être blessée, si ça peut t'éviter d'avoir des problèmes, finis-je par répliquer les yeux rivés sur les étoiles.

C'est le bruit d'une fenêtre qui me sorti de ma rêverie. Kei, qui frappais contre le carreau de la salle de cours. Je n'arrivais pas à percevoir le son de sa voix mais j'avais ma petite idée sur ce qu'il pouvait être sur le bout de ses lèvres. Uh-hu. On était pas très loin de notre limite, et Piercy et moi continuions de descendre. On était entre le premier et le deuxième. Je jetais un coup d'œil vers le bas, puis vers la salle. La chute serait pour dans un étage … Surement un peu moins… Ca n'a pas raté. Tout à coup, j'ai entendu un énorme "MA VENGEANCE SERA TERRIBLE LEAAANN" dans mes oreilles puis un "Pouf".
Quand je posais le pieds à terre, Joshua était à nouveau tout sourire, me proposant de me ramener à ma chambre. Je lui répondis par un signe lui demandant d'attendre une minute et partit rejoindre Kei, tombé à quelques pas.

- Ca va? M'enquis-je en me baissant vers lui.
- Oh, très bien ! Rétorqua-t-il en se levant. Je viens de tomber du haut du premier parce que MADAME se frottait contre son copain en regardant les étoiles niaisement! A part ça, tout va bien !


C'était pas ma faute si on était parti par là… Puis quittes à être honnête, il fallait avouer que même si j'avais eu le choix de le faire venir, j'aurais préféré qu'il n'y soit pas, il était d'un chiant. Je lui fit un petit sourire désolé.

- Je pouvais pas faire grand-chose…

Je tournais discrètement la tête vers Piercy. L'heure du couvre-feu était passée depuis un moment, mais je n'avais pas vraiment envie de rentrer. Le clocher sonnait les vingt-deux heures.

- Tu fais toujours le tour de Prismver la nuit?



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockDim 15 Fév 2015 - 2:15

I want you to be on our side
Comme prévu, elle allait encore discuter mes décisions… J’attendis qu’elle finisse sa réponse quant à ma comparaison. Je fixais l’horizon, le vent se faisait sentir, je pris une longue et profonde inspiration. Putain que c’est bon. On descendait tranquillement. « … As-tu conscience que je peux te laisser tomber ? » Je rigolais. Leann était blottie contre moi.  « Dans Star Wars the Old Republic, je joue tout seul, un assassin. Et je m’en sors très bien seul, nah. On est fait pour progresser vite, et discrètement. » Je lui offris un joli sourire. Le temps de cette descente, tous les problèmes semblaient si lointain… Si externe…
Une fois en bas, j’ôtai ma jambe et mon bras du mur. A ma grande surprise la chemise n’avait presque rien. A défaut de pouvoir crocheter des serrures avec mon doigt sans me blesser, je pouvais phaser partiellement sans finir le bras ou la jambe en sang. « Uh? Cool ! ». J'étais fier de moi. Les progrès aux débuts sont nombreux et se succèdent mais à mon niveau, faire des progrès est plus compliqué qu'on ne le pense. Et ça fait toujours plaisir de voir que l'entraînement porte ses fruits.
Je souriais. « Bon je t’accompagne jusqu’à ta chambre ? ».
Bah quoi ? Je comptais la faire phaser de l’extérieur vers sa chambre, ni vu ni connu, elle ne s’est jamais absentée durant le couvre-feu…
Elle ne me répondit pas, elle me fit signe d’attendre, elle se dirigeait vers Kei je pense… Elle n’a pas une distance maximale avec lui ? … Il ne traverse pas les murs, mais il se téléporte derrière elle… Oh. Je vois. Il a dû se téléporter alors qu’on était en train de descendre. Et tomber. Pff.
Leann tourna la tête vers moi, et elle me demanda si je faisais toujours le tour de Prismver la nuit. « Toujours quand je ne peux pas m’endormir. Cette île est… géniale. » J’adore cette île, j’adore son environnement, cet air pur dénué de toute pollution, j’adorais ce calme, et le son du vent dans les arbres, le chant de l’eau qui s’écrase contre les falaises, les bruits inquiétants venant de la forêt… Sans me rendre compte je souriais à en pensant à toutes ces choses que j’apprécie tant. « Tu veux te balader ? Il faudra être discret. Mais bon, c’est relax, on ne fait rien de mal… Tu veux voir quoi ? »
Il commençait à faire frais. J’adore le froid. Mais j’offris mon bras à Leann pour qu’elle s’y accroche. Ça ne sert à rien de rester dehors si c’est pour mourir de froid. « Aller je te suis. » D’habitude, je sors de l’école et je m’aventure sur l’île, mais pas avec Leann, on pourrait y faire des mauvaises rencontres… Je ne veux pas lui infliger ça, et prendre des risques inutiles.


∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clockDim 15 Fév 2015 - 19:28
I want you to be on our side
ft. Joshua W. Pierce

• Toujours, quand je ne peux pas m'endormir. Cette îles est … géniale, avoua le brun alors que je me tournais vers lui.

C'était vrai. Il y avait tout, ici. La forêt, la montagne, la mer, le village. La nuit nous offrait toujours une vue sur un superbe ciel illuminé par les étoile. Je n'y connaissais rien en astronomie, mais ça ne m'empêchait pas de trouver ça superbe. Inutile dans la vie courante, mais superbe. Comme bien des gens, je ne connaissais que la grande ourse. Plutôt simple à mémoriser. Un espèce de cerf-volant, flottant à des milliers de kilomètres au-dessus de nos têtes.

- Tu veux de balader? Il faudra être discret. Mais bon, c'est relax, on ne fait rien de mal.


Clairement. Aller se balader dans le pensionnat la nuit, ce n'était pas bien méchant. Surtout que l'on ne venait pas dégrader le matériel. Juste … faire un tour.

- Tu veux voir quoi?

Je n'avais pas vraiment d'idée sur ce que l'on pourrait faire à vrai dire. La salle illusoire aurait été une idée, mais elle était à l'étage de le la salle des profs et des E. Ce n'était peut-être pas le meilleur choix pour aller se balader après le couvre-feu. D'autant que les rouges n'aimeraient probablement pas l'idée de voir des B et A trainer ensemble. Ils pourraient penser que je leur file des informations. Et il y avait fort à parier que ça ne leur plaise pas vraiment. Et Dieu sait que je n'avais pas envie de me retrouver dans une bagarre stupide dans Prismver au beau milieu de la nuit. Un peu plus haut, il y avait la salle intemporelle, mais on avait du temps devant nous, pas vraiment la peine de s'y réfugier. La salle de l'infinie quant à elle était loin d'être ma préférée et je n'en avais jamais vu l'intérêt. Si ce n'est pour cacher quelque chose. La salle des grandeurs me filait une peur bleue et je n'avais jamais eu de chance avec la salle des quatre saisons : c'était systématiquement la tempête quand j'y allais. Et si vous vous demandez pourquoi je n'ai même pas réfléchis au rez-de-chaussée, c'est à cause du bâtiment administratif et bureau des psychologues. S'il y avait des adultes, ils étaient surement là-dedans.  Sans compter que les rondes débuteraient probablement par cet étage.

Puis une idée me traversa l'esprit. Joshua et moi, on faisait partie de Prismver Yard, non? On pouvait bien aller enquêter sur l'un de ces mystères propres à Prismver ! Il y en avait tellement ! Le lac et son hypothétique monstre, celui aux poissons suicidaire, la falaise et le fantôme de cette drôle d'élève suicidaire, le livre du savoir absolu de la bibliothèque, la maison hantée… Des milliers de légendes courraient sur le bâtiment. C'était l'occasion rêvée. Et à cette heure si avancée, quoi de plus excitant que la salle abandonnée de la tours annexe? Je libérais mes cheveux des deux élastiques qui les attachaient et les enroulaient autours de mon poignet avant d'attraper le bras que m'avait tendu mon ancien camarade de classe.
 
- Aller, je te suis.

J'avais les yeux brillant d'excitation. Le club n'était pas ouvert depuis longtemps et au final, on n'avait encre rien fait.

- Une salle hantée par des esprits et des tables qui volent ! A quoi bon rester dans un club de détectives à rien faire alors qu'on a de quoi s'éclater?




_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]   I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce] 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
I want you ... To be on our side [ ft. Joshua W. Pierce]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: