Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 ( rampage ) ; PROJET CHAOS - 5

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: ( rampage ) ; PROJET CHAOS - 5   ( rampage ) ; PROJET CHAOS - 5 1400359500-clockVen 18 Mar 2016 - 23:43

{{« rampage
by allyson grimurdottir ; ft toute la ligue
(ligue du chaos)




Si il y a quelque chose dont vous deviez vous douter, c’est qu’après quatre évènements orchestrés par la Ligue du Chaos, il devrait bien en avoir un cinquième. Un grand final. Quelque chose qui pointerait du doigt “à qui la faute”. Aux délégués mes chers. Vous voulez vous en prendre à quelqu’un ? Prenez les délégués.
Ils sont ceux ayant décidés d’adopter les S, de leur faire vivre une vie d’enfer. Les S ont choisit leur camp, et ce, dès le moment où ils ont enfilé une cravate dorée. Nul besoin de tenter de les arrêter. Vous finiriez dans le même état qu’Ansel, le délégué des E. Ou bien la cabane que l’Insane Lion à prit plaisir à démolir. Oui, maintenant, vous commencez à saisir le danger.
Sauf que si certains S sont retords, il leur existe des semblables, cachés sous leur cravate de couleur, qui ne souhaitent qu’une chose.

Le Chaos.

La Team du Mal s’était réunie devant l’entrée du bâtiment principal. Celui-ci se dressait, majestueux dans la nuit, projetant des ombres inquiétantes dans la cour de l’établissement. Mais nul élève dormant paisiblement, ne se doutait qu’un carnage se préparait. Oh, pas un carnage humain, non. Un carnage matériel. Ce fût June qui se présenta la première au point de rendez-vous. En tant que conceptrice du projet, il était de son rôle d’être présente pour accueillir tout les participants de sa revanche pour la dernière étape. Vint ensuite Oswald, qui devait être impatient pour être à l’heure. Alexis et Allyson arrivèrent ensemble, en qualité de non pro-S mais pro-chaos. Entre temps, Léocade avait fait son apparition aux côtés de la brune. La troupe était donc prête à commencer leur ultime méfait.
L’apprenti Professeur, “l’adulte” du lot, ouvrit la porte. La nuit, tout faisait plus de bruit, si bien que celle-ci sembla s’ouvrir dans un couinement insoutenable. Mais le groupe de six n’avait pas peur. Ils entrèrent, marchant en souverains dans les couloirs déserts, rejoignant sans se presser la salle des délégués. Le but était d’être discret, pas nécessairement rapide. L’empressement conduirait à des erreurs qui mettraient à mal leur anonymat, bien que Léocade fasse partit des moins protégés de leur petite troupe. La plus protégée était sûrement Alexis. Après tout, quel délégué volerait ses propres affaires ? Quel délégué détruirait sa propre salle ? Venait ensuite Allyson et Oswald, chacuns d’entre eux traînant avec des personnes assez louches pour être soupçonné mais n’ayant jamais été attrapé sur le vif. Pourtant, chacun en avait à son actif. Et juste avant le S, venait June. Trop de personnes connaissaient son engagement auprès de ceux-ci, ses fréquentations carrément limites et sa tendance à détruire tout ce qui s’approchait trop près d’elle.
Mais ils avaient réussit jusque là. Alors ce n’était pas maintenant qu’ils allaient foirer.

Dans leur dos, battait des sacs. Ils étaient portés par Allyson, Alexis et Oswald, qui marchait en tête, laissant les jaunes et le doré les suivres. Alexis, parce qu’elle possédait un bracelet repousse Tartiflette. Il leur avait été plutôt utile lors de leurs opérations Chaos. Dans son sac, du papier sulfurisé. Beaucoup de papier sulfurisé. Ainsi que quelques affaires des délégués. Du côté d’Allyson, c’était une sorte de peinture couleur goudron et à l’odeur immonde. Mais elle réservait une surprise aux délégués. Dans son sac, on trouvait aussi des affaires appartenant à ceux-ci ainsi que des couteaux, récoltés ça et là, principalement à la cantine lors de “No Food For Freaks”. Dans le sac d’Oswald, des bombes aérosols contenant de la peinture couleur or, histoire de pouvoir signer leur méfait. On y trouvait aussi des affaires des délégués ainsi qu’un sac poubelle. Ainsi qu’un sac pour le moment hermétique contenant une petite surprise récupérée dans les laboratoires de sciences. C’était eux qui portait car ce serait majoritairement ceux derrière qui ferait le gros du boulot. Eux allaient faire bon usage de leur pouvoir. Explosion et Rotting Flesh faisait partit de leurs armes. Sans compter l’électricité de June et le contrôle des Ombres de Léocade. Mais ils devaient déjà tous être malades pour en venir à de telles extrémités.

Le trajet ne fût pas long. En quelques minutes, ils étaient devant la salle que le brun ouvrit sans mal. Ils pénétrèrent à l’intérieur dans un silence religieux, fermèrent la porte derrière eux et se regardèrent.
Personne ne parlait. La tension, l’anticipation était palpable. Tous portaient des survêtements pouvant être sali et qui les couvraient assez pour qu’ils ne se retrouvent pas avec écrit “Coupable” sur leur front. Chacun remonta le foulard, auparavant situé autour de leur cou, sur leur visage. Pas question d’avoir de la peinture sur le nez. Les cheveux des filles étaient attachés. Et par dessus tout, leurs yeux brillaient d’un éclat malsain et amusé.

“Opération Rampage lancée.”

Les mots de la verte les firent sourire avant qu’ils ne se mettent au travail.

Premièrement, mettre la scène en place. Ainsi, ils détachèrent les rideaux, délicatement, puis prirent les affaires des délégués en silence pour les disposer au fond de l’immense sac poubelle. Y furent ajoutées les affaires volées la veille et pendant la journée. Soft ? Attendez de voir la suite.
Les rideaux furent accrochés à un des mur, de façon à donner l’impression de rideaux dans une salle de théâtre. La scène commençait à prendre place.
Les fauteuils, canapés et chaises furent tournés pour faire face à cette scène. On déplaça les tables pour donner plus de réalisme. Le tapis fût déplacé entre les tables et les places assises.

Bienvenue pour la pièce de théâtre nommée Rampage.
Veuillez prendre place, mesdames et messieurs.
Les acteurs dorés enfile leur costume et prennent les couteaux en main. Il est l’heure de commencer. Détruire l’assemblée. Coussins, rembourrages, papiers, dossiers, moquettes, tout ce qui pouvait être déchirer le fût. Peluches, vêtements oubliés, ceux-ci n’y échappèrent pas et furent ajoutés au contenu du sac poubelle. Celui-ci fût déplacé au centre de la scène de tables. Ensuite, ce fût Oswald qui monta sur scène. Une odeur immonde fit irruption dans la salle. L’assemblée pourrissait, se décomposait. Aidé de la verte, ils arrachèrent les jambes de l’assemblée à l’endroit où elles avaient pourri et offrirent des bras au sac poubelle sur scène. Ils construisaient un bonhomme d’ordure. Merry S day.
Ensuite, les deux complices de No Food For Freaks montèrent sur scène ensemble. Il était temps d’éteindre les lumières après cette introduction. Celles-ci explosèrent et grillèrent dans des bruits légers, maîtrisés. La seule lumière marchant était une lumière de bureau qui fût dirigée sur la scène et le mur derrière, l’éclairant.
Le prologue est terminé, il est temps d’entamer l’histoire.
Le sac hermétique fût sortit. Et, connaissez vous l’histoire des souris et des grenouilles se croyant fortes ? Non, n’est-ce pas… Et bien ils est temps pour notre petite troupe de vous la raconter. Ils étaient une fois, des souris et des grenouilles. Elles se pensaient fortes et invincibles, ainsi disposée en cercle contre le monstre d’ordures. Mais lentement, elles se mirent à noircir de l’intérieur, contaminées par les ordures du monde. Malgré la blancheur de leur pelage, les jeunes souris prirent une odeur insoutenable, vous retournant l’estomac. Morale de cette histoire ? Vous êtes tous des pourritures, même si vous pensez combattre un monstre, vous finissez par le devenir.
Scène suivante.
Il était une fois, une jeune blonde, qui pinceaux à la main, recouvrir les murs de la salle du mot chaos, écrit en boucle, vous mettant mal à l’aise. Mais ce n’est pas la partie intéressante de cette scène. Demain, cette peinture sera recouverte d’insectes en tout genre, contenant plus de phéromones pour ceux-ci que raisonnable. Elle clôtura son passage par un magnifique visage pour leur gros sac poubelle.
Entracte.
Les fenêtres furent retirées de leur axes et remplacées par le papier transparent. Sauf une. Il faut prendre l’air pendant la pause. Il faut aussi offrir des boissons au public. C’est pour cela que chocolats et cafés furent jetés dans la foule en délire.
Après quelques ajouts mineurs, il était l’heure du grand final. Tout les acteurs montèrent sur scène, armé de bombes de peinture ou juste debout.
Et alors que les filles et Léocade s’amusèrent à écrire en magnifique lettres capitales le nom de leur dernier méfait sur le mur, afin que le nom de la scène soit bien visible, Oswald prit le soin d’uriner sur la foule, leur offrant même déjections et crachats. La foule s’empressait pour attraper les couteaux que celui-ci leur lançait, bien que ceux-ci se plantèrent simplement dans la tête des délégués, qui sourirent à cette prestation de lancé d’armes, durant laquelle les deux garçons avaient joués ensemble. Les artistes quittèrent ensuite la scène dans un vacarme d’applaudissements pour cette prestation extraordinaire.

Le groupe quitta la salle en courant, riant comme des démons fiers de leurs prestations.
La porte avait été refermé et moisit, histoire d’être bien difficile à ouvrir et que les personnes l’ouvrant endure encore plus l’odeur et regrettent de l’avoir ouverte le lendemain.

Ce que vous trouverez dans cette salle ?
Une mise en scène.

Des murs recouverts d’insectes, qui une fois chassés, révèlent le mot Chaos écrit en boucle sur les murs de la salle. Des sièges et chaises cassées, éventrées comme les coussins dessus, certains bancales avec des pieds en moins. Dessus, placardé avec des couteaux, les photos des délégués. Même Alexis. Planté dans leur tête, de ceux-ci, s’écoule un sang doré. Le tout possède des traces d’explosions, tout comme les papiers éparpillés dans la salle sous la forme de confettis, éparpillés au moment des “applaudissements”. Mais ce désordre est orientés vers une scène, séparé par un tapi à l’apparence mais surtout l’odeur immonde, dont les relents vous sont apportés par la fenêtre où le papier est à peine assez ouvert pour laisser passer assez d’air pour porter l’odeur immonde, mais pas aérer la salle. Le reste du papier disposé sur les fenêtres à été peint en noir, ne laissant pas filtrer la lumière du jour. Votre regard sera ensuite attiré par la scène montée. Dessus, se trouve les corps en décomposition avancée de souris et de grenouilles, dont l’odeur terminera de vous retourner l’estomac. Sur le devant de la scène, vous pourrez apercevoir un échiquier. Le Roi y est tenu en échec et mat par chaque type de pièce existant aux échecs. Vous réfléchirez plus tard au rôle de chaque pièce. Une figure à l’odeur affreuses se dresse au milieu de la scène, sac poubelle rempli de vos affaires, chers délégués, à l’ombre trompeusement humaine projeté sur cette même scène par l’unique lampe. Suivant la lumière, vous frissonnez à la vue de cette ombre avant être figé quand, sur le mur peint en noir et décoré des rideaux, vous pouvez voir écrit en lettres capitales dorées.

RAMPAGE



HRP & résumé pour les feignasses :
 

(c) Mo'

Revenir en haut Aller en bas
 
( rampage ) ; PROJET CHAOS - 5
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: