Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 ( taking control ) ; PROJET CHAOS - 4

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: ( taking control ) ; PROJET CHAOS - 4   ( taking control ) ; PROJET CHAOS - 4 1400359500-clockVen 18 Mar 2016 - 23:27

{{« taking control
by alexis lewis ; ft oswald galtin
(ligue du chaos)




Chaos. Le monde est né par lui, il finira par lui. Il mérite d’être célébré dans tous les lieux. Crié dans toutes les bouches. Écrit sur tous les murs. Sur tous les écrans. Que la quatrième étape commence !

Mercredi 23 Mars. Quatorze heures. Pleine journée donc risque ? Oui, évidemment. Cela permet encore plus de frisson mais aussi d’attention de la part de tous. Le cœur battant d’excitation, Alexis descend dans les sous-sols du Pensionnat où tout le réseau informatique est connecté. Enfin… tout. Pas exactement. Mais en ce XXIe siècle, l’absence de fil n’est pas une barrière.

La déléguée qui s’est retournée contre les siens arrive la dernière sur place. Oswald a bien fait déguerpir les élèves. La voie est donc royalement déserte alors qu’ils descendent dans le ventre du bâtiment. Ils se couvrent de cagoules, assurant leur anonymat. Elle gardent néanmoins la cravate verte, qui tranche sur les tissus noirs, comme un doigt d’honneur à l’unité proclamée par la White Day. La blonde aurait aimé que June soit là mais, suite à la coupure de courant, il serait trop risqué qu’elle les accompagne… tout comme Allyson et Léocade. Moins de monde, c’est plus d’efficacité. Et cela arrange la technopathe solitaire.

Les clés s’agitent dans un tintement alors qu’Oswald en fait tourner une dans la serrure, laissant le duo s’engouffrer dans les ténèbres remplies de machines et de câbles. La blonde se prépare, laissant son fort peu agréable acolyte surveiller l’entrée. Elle sait que quand elle utilisera son don, elle sera vulnérable : ce ne sera pas le moment d’être dérangée… La technopathe s’installe au centre de la pièce aux lumières toujours éteintes, faisant craquer phalanges et nuque avant de se concentrer. Elle est prête, elle le sait, elle le sent. Ses entraînements vont payer.

La connexion par internet n’est peut-être pas encore acquise mais celle sans fil est totalement maîtrisée. La verte qui a été violette commence à communiquer avec un ordinateur qu’elle a amené mais qu’elle n’a jamais utilisé à d’autres moments : il ne faudrait pas qu’on retrouve sa trace ainsi. Elle lui demande de se relier avec ses voisins de la pièce puis avec ceux au-dessus de lui, déclenchant un léger vrombissement alors que les écrans et les LED brillent dans le noir. Pour Alexis, le mal de tête débute, petit tambour annonciateur du mal. Du bruit se fait entendre au-dessus d’eux mais il n’y aucune raison de s’alarmer. Ils se voilent encore la face, loin du chaos qui les menace. Et puis… Oswald veille.

L’information va d’une machine à l’autre : ils se doivent d’être attentifs, ils vont bientôt recevoir une action et il est hors de question qu’ils ne l’exécutent pas. La blonde qui conseille et demande poliment d’habitude, témoigne de menace. Elle ne communique plus. Elle contrôle. Elle sent l’énergie qui la quitte alors qu’elle anime et éveille les machines du bâtiment et ceux alentours. Le périmètre est grand. Trop grand. Qu’importe. Elle les visualise tous dans son esprit. Les entend tous lui dirent de les laisser. Non. Pas encore. Ils doivent encore agir. Et plus elle intime le silence à une machine rebelle, plus une flamme brûle en elle… Elle balaye la douleur.

Elle explique la situation à son PC portable situé devant elle. Un simple mot. « CHAOS ». Lettres ? Capitales. Font ? OCR A Std. Taille ? Le plus grand possible. Couleur ? Blanc sur noir. En défonce. Elle tape les lettres sur le clavier. C. H. A. O. S. Lui témoignant de l’effet qu’elle souhaite. Cette impression que le mot est tapé. Et qu’il revienne. Encore et toujours. Et qu’il revienne. Quoi que les organiques tentent. Il lui affiche le résultat. Elle le félicite. Brave petit. Dis aux autres de faire de même à présent. Et dis leur qu’ils ont intérêt à l’écouter.

Le message se transmet. C’est comme un virus. Non. C’est un virus. Les écrans s’éteignent pour mieux révéler le mot blanc qui les nargue. La blonde sourit alors que du sang coule de son nez. Elle continue de maintenir le signal, de maintenir la pression. Aucune machine ne lui résiste. Tiens tiens… Des gens tentent de débrancher les écrans ? La verte refuse, saignant des oreilles, insufflant son l’énergie. Mais certains tombent dans la bataille : elle leur demande juste de faire les morts alors que la guerre continue. Les écrans s’éteignant, d’autres brillants encore, propageant le cri suintant de haine : « CHAOS ».

Quelqu’un tente de couper le courant à présent ? Non. Ce ne sera pas si simple. Elle murmure à Oswald d’un ton rauque, sans quitter sa concentration, qu’il utilise son don à travers la plainte de tel mur : elle sait que le disjoncteur principal se trouve dans les étages du dessus à cet endroit. La pourriture les éloignera de leur but. Leur faisant comprendre que le Chaos ne s’éteindra jamais. Plus vous soufflerez sur les braises, plus le feu du Chaos s’élèvera. Vous ne pouvez rien. Le Chaos est partout et ne vous lâchera pas. Il vous poursuivra dans vos cauchemars et même éveillés, il sera là. Et là. Et là encore. Et ici même. Devant vos yeux. Des lettres blanches dans les ténèbres. Grésillantes de rage et de colère que l’on célèbre.

O’Meara et Pratchett entrent en scène. Mais la blonde n’a pas peur. Elle a prévu le coup et elle veut jouer. Elle veut résister. Un cheval de Troie installé deux jours avant s’active, rempli d’insultes : rien que pour toi, très chère. Alexis se fait polie d’habitude, même dans ses sarcasmes… mais là… mais là elle se libère. L’avantage de l’anonymat. La destruction la fait sourire d’un air mauvais. Et pour toi, tiens, cher ami, cap ou cap de quitter ce jeu-vidéo ? C’est gratuit, fais toi plaisir : ça va t’occuper, le temps que le message se propage. Ah et, spoilers, le message de fin est « YOU LOSE. LIKE ALWAYS. COCKROACH. » Mais il est temps de bouger. Tss… Elle dit un dernier bonne nuit fatal à son fidèle PC : son système se vide avant d’imploser d’un petit bruit.

Elle s’empare d’un autre et lui communique de changer de manière régulière l’origine de la boucle qu’elle a enclenchée, de se battre le plus possible. Que si un écran a du mal, qu’il prenne en elle et que, si cela ne suffit pas, qu’il s’achève dans la gloire. Alexis demande à Oswald d’utiliser discrètement son don sur certaines unités centrales pour cacher leurs traces. Il y a peu de chance qu’on comprenne que c’est elle… mais on n’est jamais trop prudent. Après tout, c’est elle la Technopathe de Prismver. Porte claquée derrière eux, le duo se dispersent, voulant distancer ceux qui ont réussi à descendre aux sous-sols. Mais Oswald veut se faire plaisir et s’en prend à deux élèves. Alexis ne lui accorde pas un regard, ni au bourreau, ni aux victimes.

Elle ne veut pas voir leurs yeux chargés de haine et de douleur et trouve la porte de l’escalier de secours, entendant quelques cris. Elle finit par arriver dehors, poussa la lourde porte et cligne des yeux, surprise par la vive lumière. Elle chancèle, le sang coulant de son nez, de ses oreilles, de sa bouche, de ses yeux… et cette migraine qui lui brûle le cerveau. Elle a maintenu le contact mais les professeurs ne semblent pas avoir leur place pour rien. Elle finit par s’évanouir contre un arbre du parc, loin de toute technologie, mais un sourire triomphant et fou étire ses lèvres. C’était jouissif et elle ne regrette pas.

Chaos. Le monde est né par lui, il finira par lui. Il mérite d’être célébré dans tous les lieux. Crié dans toutes les bouches. Écrit sur tous les murs. Sur tous les écrans. La quatrième étape s’achève après une heure de protestation. Les grésillements cessent, les lettres disparaissent mais l’incompréhension reste. Pauvres idiots. Le chaos est là et vous n’y pourrez rien.



HRP & résumé pour les feignasses :
 


(c) Mo'

Revenir en haut Aller en bas
 
( taking control ) ; PROJET CHAOS - 4
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: