Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 WIP▬ Case départ.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockMar 5 Aoû 2014 - 5:18


WIP▬ Case Départ
Putain… Ils ont osé touchés aux chiottes.

C’est la première réaction qu’il a eut Hercule.  Et c’est la fumée du cigare qu’il a laissé passer ses lèvres. Lasse. Moins énervé qu’on pourrait le penser. Hercule ne s’énervera pas. Hercule n’est pas en colère parce qu’Hercule comprend RED. Mais Hercule n’est pas d’accord. Hercule a juste mal. Parce que cette école, c’est la sienne. Hercule est l’ombre de chaque couloir. L’amas de service à rendre et ceux déjà rendu. Hercule n’est pas grand-chose, il fait déjà un peu parti des murs. Et tous ces murs qui tremblent, ca lui affecte le cœur. Il l’avait un peu prédit Hercule, il avait laissé venir. Mais il ne s’attendait pas à ça. Est-ce que RED lui fait peur ? Un peu. Parce que dans sa tete, on détruit bien plus vite que l’on répare. Parce que dans son esprit les âmes en peine son capable de tout.

Hercule est un rouge, il baigne chaque jour dans cette incompréhension constante. Dans les pourquoi, dans les parce que qui n’explique rien jamais.  Il a tout entendu, il a comprit, parce que c’est aussi son quotidien, il a beau ne pas s’afficher au coté de RED, il en comprend la source. Alors Hercule a fait comme tout le monde, il a rien dit. Il a regardé. Il est resté planqué un moment, il a médité dans ses toilettes aujourd’hui saccagé. Hercule est quelqu’un de lâche. Vous n’en avez pas conscience, mais lorsqu’il se fait appeler tonton, il se débrouille toujours un peu pour rester flou. La sans vraiment être présent. Il se planque derrière un titre, une pseudo mafia. Il veut rendre service alors il s’occupe de la vie des autres. C’est seulement un moyen pour fuir la sienne.

C’est pour ça que le lms que vous avez reçu est signé Tonton, c’est pour ça que lorsqu’on lui en parle, il se fait passer pour un recruteur. Hercule, service communication. Peut être qu’au fond, il y a que lui qui a cru. Peut être que personne ne le croit lorsqu’il fait passer Warren pour un homme, lorsqu’il le présente comme la personne qui ferra bouger les choses, le type qui se bats. La vérité, c’est que l’image qu’il essaye de faire passer à travers Warren, c’est le gars qu’il n’arrivera jamais à être.

Il veut juste réussir quelque chose, une fois. Et tant pis si ce n’est pas sur son épaule que l’on tape pour dire bon boulot.

Hercule souhaite juste la paix, refuse le carnage. Refuse que certaine paye plus que les autres. Il en a marre de rester planquer, mais il est bon qu’a ça. Alors il est venu sur les lieux du crime et il a prit des notes. Préparé une liste de courses. Et c’est la nouvelle manœuvre d’un combat qui ne devrait pourtant jamais avoir lieu, qu’il prépare.  C’est con à dire, mais en neutralisant les chiottes qui avaient fait pendant des années un si bon QG, RED lui a donné une vraie raison d’agir. Hercule perds ses repaires, ça ne peut plus durée.

Après le discours de Ruthel, il a passé sa journée dehors. Pas le temps de réfléchir, nan, juste le moment d’agir. Il aurait voulu s’en charger tout seul Hercule, au début. Tout mettre en place comme une toile sur, mais avec l’ampleur des dégâts, il a du appeler a l’aide, pour la première fois. Ca lui a couté un peu, parce que Tonton rend service, mais personne ne rend service à Hercule.  Alors avec ses valeurs surs, ses liens de confiance, il a accumulés du matériel. Rien de grandiose, beaucoup de récup. Grace a ses relations, avec la caissière du brico marché, il a put récupérer du stock invalide à la vente. C’était toujours ça de prit, pas vrai ?

Et puis tout s’est mit en place. Vers 19h. C’est le matos qu’on a fini par transporter, tout le nécessaire au bricolage de fortune qui devrait être entamé. Ca allait surement pas suffire. De toute manière, a aller sans doute servir a rien, il sentait le coup venir, RED finirait bien par repasser. C’était même pas sur qu’on les laisse agir tranquille. C’était presque certain même, mais c’est pas grave. Hercule veut juste se convaincre d’avancer.

Alors Hercule s’avance avec la magnifique brouette dans laquelle Félicia s’est installé, la, par-dessus les sacs d’enduit. Ca lui fait les bras. Et puis c’est Achille qui le suit de prés avec l’eternel caddie. Ils sont prés a enclenché la bataille pacifique, a utiliser les armes eux aussi, dans le sens opposés.

«  Tout le monde descend, zou. » Un sourire a Félicia, un sourire au petit groupe déjà présent. Hercule ne sait pas si beaucoup de personne vont suivre, mais une partie de sa famille est déjà présente. Alors au fond, il s’en ficherait presque. Et puis c’est sur Warren que l’attention se porte. Ca va aller mec, ça va aller. C’est de réparation, c’est rien, c’est pas la fin du monde. Mais c’est  pas vraiment un début non plus. Tout le monde le sait. Mais c’est à Hercule de mentir. Faut se persuader que les choses pourront changer. Il est la, votre point commun avec RED…

«  C’est Ok mec, t’inquiètes. C’est Ok… Faut juste que tu montres le chemin. »

C’est tout les mots qu’il voudrait entendre Hercule. Toute la volonté qu’il déverse vers son délégué. Toute l’assurance qu’il essaye a lui-même de se donner.

∆ RadioEuphoria for Prism


Résumés, info utile et pseudo organisation  :
•Hercule a envoyé un lms à toutes personnes qui lui avaient répondu positivement pour une aide éventuelle. Dans ce lms il explique que WIP va intervenir pour réparer les dégâts du hall. C’est indiqué que tout cela se déroulera vers 19h. ( Ah et Hercule vous prévient aussi de prévoir une tenu adapté, c’est mieux pour vous)
• Action dans le hall, logique. Le lendemain du discours de Ruthel. Ou surlendemain de l'action de RED comme vous voulez~
• Hercule à récup du matos dans un magasin, du coup ils ont les classiques niveaux outils, pelles pour ramasser etc. Niveau matériel pour vraiment réparer par contre, c’est déjà plus compliqué, ils ont de l’enduit, et d’autres truc du genre,  en gros on va essayer de boucher les trous comme on peut. ENJOY. Faut savoir qu’ils ont pas masses de choses du coup, ça va surtout être du déblayage ce topic la. On avisera après.  Et puis de toute façon, on a pas encore des experts en plomberie dans nos rangs, hélas.
• Pour ce qui est de l’action du post, Hercule a donc rapporté ce qu’il leur fallait, il débarque vers 19h avec Warren, Alessia, Victoria, Achille (avec le caddie légendaire) et Félicia (dans une brouette please). J’ai pas précisé pour que tout le monde soit libre de son entré, même les noms que je viens de cité peuvent bouger autrement, c’pas vraiment un souci.
• Je ne donne volontairement pas de directive car il n’y a officiellement pas de chef. Je laisse voir la tournure des événements.
• Topic commun ouvert a WIP et autres personnes qui passeraient par la. On divisera nous aussi après en petit groupe.
• Pour information, le self, c’est Cassandre qui a décidé de s’en occuper plus tard ce soir la, elle a vu ça avec Hercule pour s’en chargé elle-même avec un groupe qu’elle a mit en place.
• Je vous demanderais pour que se soit plus facile de soit résumé vos actions en fin de post, soit de mettre en gras vos actions et interactions avec les autres membres. MERCIIII
BREF HAVE FUN ♥  
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockMar 5 Aoû 2014 - 11:45
WIP▬ Case départ. Giphy

Work in Progress


Elle n’avait même pas hésité une seconde.
Tonton sortait pour réparer l’école ? Felicia le suivait sans même réfléchir. Ils en avaient parlé, plus tôt. Elle n’avait pas eu de mal à deviner comment il se sentait vis-à-vis de la casse de RED, et elle partageait son avis. Au début, c’était simplement pour lui faire plaisir, simplement pour le soutenir. Elle se disait que si Hercule n’aimait pas leurs actions, c’est qu’elles devaient être mauvaises. Alors, inconsciemment, sans même savoir, elle s’était mise à les détester. Elle était passée outre Heath et Joach et elle avait détesté le groupe, l’idéal, la violence, même les E. Ce n’était que ça au début, puis elle avait finit par s’y faire, à créer son propre opinion. Elle avait commencé à les comprendre mais refusé de les suivre. Et puis, d’elle-même, elle s’était de nouveau calquée sur l’opinion d’Hercule qui était la bonne à son sens, et elle avait pour de bon décidé qu’elle participerait à toutes les opérations de WIP.

Alors, tout avait commencé si vite. Le message de Tonton, elle l’avait même aidé à le rédiger multiples fois avant de l’envoyer à tous les membres. A tout le réseau. Tonton se chargeait de l’envoi, même si ça prenait du temps. Son lézard aurait bien fait une course ou deux, mais elle n’avait aucune idée d’où il était passé. Elle avait tout de même attendu avec lui qu’il termine, enfilé une [url= http://sp8.fotolog.com/photo/24/0/0/tsu_chan17/1215804332263_f.jpg]tenue adéquate[/url] et s’était préparée pour l’action. Elle aurait été pouvoir voler à nouveau, suivre Tonton dans les airs et ainsi transporter les outils sans problèmes, mais depuis quelques jours elle en était incapable. Inquiète, elle avait pourtant décidé de remettre ce problème à plus tard et s’était glissé bêtement dans la brouette que Tonton poussait tout le long du trajet. Au moins ils avaient l’air de quelques chose avec tous leurs outils.

Quand ils s’étaient arrêtés, elle avait sauté de l’engin, sauté sur Victoria ensuite. Elle n’avait pas eu le temps de saluer ses proches, alors elle fit de même avec Alessia et se contenta d’un sourire poli pour Warren et Achille. Ne pas s’emporter - elle ne les connaissait pas plus que ça, et même si l’adrénaline la poussait à se montrer encore plus hyperactive, elle essayait de ne pas trop en faire. Et puis ce n’était pas le moment d’agir de cette façon. C’est ici que tout commençait et que tout pouvait prendre fin. Elle savait que leur groupe n’était pas forcément bien vu par les autres, mais elle s’en moquait pas mal. Elle ne laisserait jamais Hercule tomber.

▬ Let’s gooo, on va tout répareeeeeer !!

Et dire qu’elle n’a même pas pris de café. Elle sauta et déposa sa magnifique casquette de travail sur la tête d’Hercule, baissa ses lunettes d’aviateur (offert par ce dernier, c’est pas beau la famille) devant ses yeux et s’arma d’un balai. Elle courut alors dans le ball et entama le grand nettoyage - rassemblant les restes du lustre dans un coin qu’elle mit ensuite dans la brouette. Prochaine étape, ramasser tous les bouts de verre dans le hall.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Les dégâts à réparer :
Boucher les fuites d’eau
Ramasser les bouts de verre (vitres cassées) : Fait
Ramasser les restes du lustre : Fait + remis en place par Sol'
Ramasser le reste des tables : Fait
Repeindre le mur de la bonne couleur : Fait
Dégivrer le sol (merci Sélène)
Ramasser les gravas du mur
S’occuper du self : CASSANDRE & CIE

J'ai fait une liste, si j'ai oublié un truc dites moi, précisez en spoiler ce que vous faites comme ça j'édit la liste au fur et à mesure.

PRECISION : Les lavabos et les toilettes sont en MIETTES. On laisse donc ça au personnel qui gère les travaux, histoire de pas arranger tout ce que RED a fait de façon trop soudaine ~
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockMar 5 Aoû 2014 - 12:47

work in progress

Plus que de la colère, plus que de la rage - c’est de la tristesse. Lourde, étouffante tristesse.

Les murs saccagés, le verre faisant crisser chacun de mes pas, la destruction qui s’étale et qui avale tous les souvenirs que j’avais du hall d’entrée -
Il n’y a pas vraiment de mot pour décrire ce sentiment de perte qui vous chope soudain les entrailles, vous rendant tout d’un coup creux. Vide. Je crois que c’est ça, je crois que mes yeux sont juste vides alors que j’entre dans la pièce - la pièce qui n’avait d’hall plus que le nom.

Ils ne l’ont vraiment pas loupé. Ils.
RED et ses opposants, ces élèves que je connais et reconnais, et qui en agissant ainsi m’ont laissé un poids douloureux sur les épaules. C’était vraiment ça que tu voulais Heath ? - est-ce que ta colère aussi futile qu’enfantine est passée ? Bien sûr que non, elle ne faisait que commencer. Tout comme la douleur de voir tous ces gens que j’aime détruire pour le simple plaisir de détruire.

Leur attitude me fout la gerbe.
Et le pire dans tout ça, c’est que le soir du saccage, j’étais là, dans mon lit, les yeux grands ouverts et les mains crispées sur ma couverture, à entendre qui brisait les murs et qui cassait les tables - et je n’ai pas bougé. J’ai fermé les yeux, serré les dents et étouffé la peine qui était venue me serrer le coeur.
Mon attitude me fout la gerbe.

Prismver est définitivement devenu fou.

J’aperçois au loin Hercule et son petit groupe, et je me force à sourire, me dirigeant à grands pas vers eux, sautant entre les débris du bout de mes docs fermement lacées.

“Et moi on m’amène pas en brouette ? C’est un privilège pour Miss Prismver c’est ça, je suis tellement jalouseee.” Faire bonne figure, c’est tout ce que je peux faire - de même que garder espoir. Si RED n’a plus besoin du pensionnat, moi, je sais que je ne suis pas encore prête à l’abandonner. Il a beau être l’endroit le plus pourri de la Terre, il est ma maison - ma seule maison, et l’idée de le perdre me tord le ventre encore plus que celle de m’opposer à tous ces gens que j’aime.

Alors, tête haute, j’essaie d’attraper le peu d’espoir qui s’enfuit d’entre mes lèvres en même temps que mon souffle. On va réussir à réparer tout ça. On doit réparer tout ça. Même si franchement ….

“Je suis sûre que même pas Valérie Damidot aurait eu les couilles de venir rénover cet endroit.” J’ajoute, l’air rieur, alors que mes mains s’écartent pour souligner l’ampleur des dégâts façon ‘WIP, quelques heures pour tout changer !’

Après une courte pause dédiée à observer les quelques membres ayant répondus à l’appel, les gratifiant d’un regard encourageant, je me tourne vers Hercule, toujours affublée de ce masque de motivation qui ne trompe personne.

Surtout pas lui.
“Bon. Par où on commence ? J’ai toujours rêvé de découvrir de quoi j’étais capable avec un marteau.”

Petit topo des dégâts effectué, je m’étire longuement, avant de porter mon choix sur le grand pinceau et la combi - so sexy - du travailleur Leroy Merlin. Allez les bitches, il est temps de montrer mon âme d’artiste. Franchement, du rouge ? Pouvait rien mettre de plus couvrant peut être ? Et c’est avec un dernier soupir que je m'attelle à la tâche, commençant la première couche de peinture blanche sur cette mer de sang - red waves.
WIP BITCHES // ### PATATI ET PATATA TOUTE LA JOURNEE CA N'ARRETE PAS ♪


robb stark


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockMar 5 Aoû 2014 - 14:21


Désastre.
Tout n’est qu’un désastre en ce moment.


Les pieds en déséquilibre sur les morceaux de verre, j’essaye de tenir droite. J’y étais. Je me souviens, revis tout ce que j’ai vu avec violence. Claque au cœur. Froideur. Et là, je piétine ce que Joach a détruit. J’avance sur ce que Gautier a fendu, sur ce que Pytha a démoli… Une main sur le mur encore cristallisé pour retenir la chute. Haut-le(s)-cœur(s), tes amis sont des destructeurs. Ceux auxquels je tiens plus que de raison arborent de nouveaux visages. Ça fait peur de ne pas les reconnaître. Je ferme les yeux -profonde inspiration-, efface ces images qui torture mon esprit, car de toute façon, je n’ai plus droit de mêler de leurs histoires. Je n’ai plus mon mot à dire. Mes sentiments à leurs égards n’ont plus leur place. Pas après toutes les peines causées et les conséquences liées.

Œillade sur Achille et Hercule, le brun de mes yeux s’adoucit, retrouve un peu de chaleur. Ils ont leur façon de faire et pour l’instant, ça me convient. Mieux. Puisque la sensation d’inutilité n’a de cesse de percer mes entrailles, au moins là, je peux faire quelque chose. Au moins maintenant, même à quelques heures de mon départ pour l’aéroport, je veux pouvoir faire quelque chose. N’importe quoi.

En retour de lms, j’avais prévenu que je ne pourrais pas rester longtemps, mais que je ferais mon maximum avec le temps qu’il me restait. De toute façon, Hercule était déjà bien au courant de ce qui se tramait dans ma vie. Bubble brother… Alors il était temps de se focaliser sur les réparations. Le matériel plutôt que l’immatériel. Les objets plutôt que les cœurs, plutôt que les fiertés.

Fin sourire et regard entendu. Il n’a suffi de rien de plus entre Sarah et moi pour savoir qu’on était là pour les mêmes raisons, qu’on ressentait sensiblement la même chose. Il fallait évacuer nos frustrations de proches désabusées et dépassées par la situation et ça commençait maintenant.

Seaux au sol, les bris de verre y sont jetés avec fracas, les uns après les autres. Il n’en restera plus aucune trace. Pas le temps de chaumer, pour ma part je reste concentrée. Tandis qu'à mes côtés, la nouvelle Miss Prismver s'attèle aussi à la tâche. J'emporte également dans ma tornade d’efficacité, et dès que l’occasion se présente, les gravas abandonnés, direction les brouettes les plus proches. Pour moi, le coup de ballet durera à peine quelques heures, mais c’est déjà une première pierre. Une participation parmi d’autres, car à WIP aussi, les bonnes intentions sont tout aussi nombreuses pour faire face aux vagues qui déferlent et déferleront encore certainement.


#ff6633


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockMar 5 Aoû 2014 - 15:00

Fuck, fuck-fuck, can't take the stress


19h, l'heure du crime. Le réveil sonne et Clove grogne. La tête embrumée elle se force à émerger de son lit, l'estomac retourné, le crâne pris dans un étau. C'est maintenant ou jamais, de toute façon elle s'en voudra si elle loupe le coche. Mais pour oublier la soirée imminente elle avait passé la journée à noyer sa haine dans un alcool mauvais, oscillant entre cachets, cuvette des toilettes et hallucinations.
19h, et elle enfile un ensemble de sport trop large sur son corps meurtrit, des bleus couvrant son dos et son abdomen qu'elle ne sentira jamais. Coup de brosse rapide dans les cheveux, elle essaye de se foutre une claque pour redescendre sur terre, inutile, c'est comme si une plume s'était posée sur sa joue. Et encore.
19h, Clove appréhende. Elle tangue lorsqu'elle tente de quitter sa chambre, les murs lui semblent bien moqueurs aujourd'hui. D'un voix éraillée elle appelle Nolan, mais pas de réponse. Juste du vide. Vas y Clove, tu peux le faire. Si tu rates maintenant tout sera terminé. Et Ca elle refuse, parce que Charles n'a rien à voir avec ça, Charles n'est qu'un pauvre gamin subissant les conséquences des actes de sa sœur idiote.
19h, Clove se pose sur son lit, tirant une cigarette pour tenter de se calmer. Deux verres d'eaux et trois cachets plus tard, le monde semble moins tourner et la fumée envahit le plafond. Elle regarde les volutes avec intérêt, prête à replonger pour 8h de sommeil pur et dur. Mais non. Tout ça c'est de sa faute, au fond. Quand Gautier lui avait promis vengeance après son épinglage sur le panneau d'affichage – sordide histoire avec Solveig – elle n'avait jamais cru que ça irait aussi loin. Et c'était avec joie qu'elle était allée sautiller dans les décombres. RED avait raison.
19h, l'heure de la trahison. Il y avait eu ce LMS, signé Hercule. Il l'avait menacé, parlant de drogues et d'autres histoires peu reluisantes mais pourtant vraies, agitant la carotte sous le nez de l'âne qu'elle était. « Rejoins WIP, on a besoin de toi. T'es pas obligée de participer, on veut juste des gros bras pour intimider les opposants. » Ok. Pourquoi pas. Mais maintenant qu'elle commençait à prendre parti pour RED, cela la gênait Mais Charles était Charles et Hercule la tenait à la gorge, au moindre faux pas, son frère serait au courant de tout. Et ça, elle refusait.
19h, Clove se bouge enfin, la pièce ne tourne plus et son crâne est comme sourd, rabattant la capuche sur sa tête elle sort de la chambre, le pas traînant, pour purger sa peine. Ils sont là les imbéciles, ces utopistes, à ricaner bêtement au milieu des décombres, brouette, cadis, marteaux. Il y a de toute, de vrais petits bricoleurs. Et au milieu se tient ton bourreau. Hercule. Alors elle s'avance presque à regret pour se poster devant lui. Ce géant. Et ça l’énerve. Les gens grands l'ont toujours énervés. Ils te regardent de haut, s'amusant à te rabaisser en un seul regard.

« Bon. Je suis là. Heureux ? Je te préviens juste, compte pas sur moi pour m'impliquer. »

Et il y a comme un sentiment de déjà-vu, une odeur, une silhouette, quelque chose qui la fait frissonner. Cette nuit lui revient comme un coup de fouet en pleine gueule : une déclaration, des coups, un baiser. Quel baiser ? Clove secoue la tête pour oublier, tirant une cigarette de son paquet elle va s'asseoir sur un tas de sac, narquoise. Travaillez bandes de larbins, de toute façon c'est pas comme si ça allait servir à quelque chose


HRP :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockMar 5 Aoû 2014 - 15:53




Just like that


Je sais très bien que tu ne peux pas vivre sans moi maggle. Sans ma tête de monstre des abysses, sans mon braillage intempestif, sans mes mains qui poussent et mes pieds qui crochètent, tu peux pas vivre maggle. T’es peut-être Hercule, mais sans moi, t’es pas héro, t’es que zéro. Tu sais pourquoi je m’envoie des fleurs ? Parce que je suis sûr que ça te fera rire, ça te fera un peu oublier. Et même si ce n’est pas le cas, j’ai le droit d’essayer, non ?

J’enclenchais les divers crochets, sentant le cuir neuf enserrer mes pieds ; l’odeur après ne serait pas une joie. Fin de cigarette au bec, j’ai enfilé un vieux t-shirt noir me servant pour mes travaux de body painting, la même pour le jean troué. Un vieux marteau se coinça entre mon bassin et le dit pantalon, puis je me suis levé du lit. Dix neuf heures. L’heure d’un drame, ou l’heure d’un crime, à la Clove. Je croyais aux miracles ; sûr que je pouvais survivre dans les escaliers en rollers.

« OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII. »

J’ai survécu.

Pourtant, je n’avais pas fait de rollers depuis quelques années, mais je me sentais comme une danseuse retrouvant la piste. Heureusement, la piste avait été nettoyée par la petite Félicia. Aucun incident. J’ai évité Edwige et Charlie d’un revers de roulette et attrapa la cigarette qui allait se retrouver entre les lèvres de Clove, pour la porter aux miennes. Salopard, voleur, et alors ? Je le valais bien.

Ma main se posa sur l’épaule d’Hercule, les rollers dérapèrent et j’ai ensuite appuyé ma tête de bovin sur son épaule. « J’ai fait l’effort, t’as vu maggle ? » Un rire. Il n’était pas franchement vrai. Pas non plus faux. J’avais la chance de me sentir un peu plus détaché de la situation. Pas que je me foutais de celle-ci non, au contraire, RED me foutait la gerbe, avec leurs récentes actions. Je ne sais pas, je ne pouvais pas accepter ça. Pourtant, j’avais la gueule du gars qui cassait tout. Pourtant je construisais, j’y arrivais. Mes yeux observèrent les demoiselles en action, à part Clove, espèce de feignasse ! Quoi moi ? J’avais peut-être un marteau mais ce n’était pas pour réparer. Certes c’était violent, mais on ne savait jamais. Si Hercule avait envoyé un LMS à moi et en plus à Clove, c’est que ça ne sentait pas si bon que ça. Je me mordis l’intérieur de la lèvre, frotta une de mes lentilles noires sur mon œil puis reporta mon attention à Hercule me servant de perchoir.

T’avais pas tant la gueule que ça, maggle.

J’ai aspiré une latte de la cigarette volée, toujours au bec. C’était plutôt impressionnant, le monde qui s’activait, le contrôle de soi qui régnait, alors que l’angoisse était toujours présente. Impressionnant, et en même temps délirant. Le regard à moitié éteint, j’ai levé le pied pour montrer le roller customisé de piques et autres clous à Hercule :

« Eh Hercule, regarde j’suis Pégase maintenant. »

Blague de merde. Et c’était pour me détendre je crois. J’avais le pouvoir tendu comme un string aussi. Je me suis détaché de Tonton pour en faire le tour, les roulettes en feu sur la piste, toi-même tu sais. J’en faisais le tour, du petit organisateur de cette virée, un tour, et encore un tour, et encore un tour. Et plus je tournais, plus ça pesait sur mes épaules. C’était à chier.  



Citation :
Je mets en forme plus tard, comme Clove, ouais maggle t'es ma muse t'as vu ? 8D En résumé, Dino arrive en rollers, évite les jolies travailleuses, pique la cigarette de Clove (lel) et fait le tour en rollers d'Hercule tout en examinant les environs.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockMer 6 Aoû 2014 - 0:08
L'inverse  de détruire
C'est avec un certain étonnement  mêlée d'appréhension teinté d'espoir fou que Solveig reçut le LMS de WIP. L'assaut de RED sur le pensionnat l'avait laissé sans voix, voire colérique. Si la norvégienne comprenait l'exaspération face aux flagrantes inégalités inter-classe, elle n'aimait point que ces barbares s'en prennent gratuitement au matériel et au bâtiment.
C'était sa maison, et son cœur de future architecte saignait de la voir dans cet état.
Elle se demandait si WIP allait agir, si le mouvement plus ou moins informel, chaos de bonne volonté et de promesses allait réellement se rassembler et oser faire ce qu'il avait promis. Et bien la réponse était oui.
Et elle avait promis d'aider, donc elle se mit en route vers le hall à l'heure dîte... Mais pas immédiatement. Un petit sourire aux lèvres, elle venait d'avoir une idée.

Solveig se rendit dans les étages les plus élevés, réservés à ceux qui se prenaient pour l'élite (et dont elle faisait partie). La fille aux cheveux turquoises connaissait le pensionnat comme sa poche. Bien obligé quand on n'ose pas en sortir. Elle fini par trouver ce qu'elle cherchait, au plafond, bien évidemment. Bien, il était temps de redescendre et de rejoindre WIP...

L'arrivée de Solveig fut d'abord annoncée par un tintinnabulement de verres s'entrechoquant, puis par la vision incongrue d'une jeune fille sautillante dans sa gravité lunaire, portant de manière impossible un magnifique et imposant lustre en cristal à bout de bras.

Arrivée dans le hall, elle dédia un sourire à Hercule (mais pas plus, le maffieux aux dreads lui faisait quand même un peu peur) et aux autres avant de bondir au plafond, y inversant la gravité.
La norvégienne y attacha son lustre de substitution, à la place de l'ancien.
Il était moins gros, moins ostentatoire que l'original, mais c'était pour le symbole.
Comme beaucoup, à son arrivée à Prismver, elle avait été émue, fascinée et impressionnée par ce hall de compte de fée.
Il était hors de question de priver de nouveaux élèves de cette petite part de rêve qui marquait leur entrée dans le monde de la magie.

Alors qu'elle trimait à installer le nouveau lustre dans sa bulle de gravité réduite et inversée, Solveig jeta un œil en contrebas, regardant les gens s'afférer.
Et cela lui amena un franc sourire sur les lèvres. Elle ne les connaissait pas tous, mais notez la diversité.
La nouvelle miss Prismver, débordante d'énergie venu dans une tenue adapté et qu'elle arrivait (presque) à rendre attrayante.
Solveig quand à elle avait juste passé un jogging (il parait qu'il y avait des cours de sport) et des gants de chantier déniché mieux vaut ne pas savoir où.
En tout cas, pour une fois les discours nunuches de miss s'avéraient vraie et elle ne chômait pas.

Une autre jolie jeune fille recouvrait les obscènes graffiti sanglant des vandales. Solveig ne la connaissait pas vraiment plus que ça, se remémorant là encore avoir vu participer aux élections de Miss Prismver.
Elle semblait en D, comme une de ces condisciples qui pelletait les gravats et les bouts de verre...
La norvégienne les salua poliment d'un geste de la main, occupé à se battre avec  l'attache de son lustre  : l'ennui de la faible gravité, c'est que le moindre geste prenait une ampleur démesurée...
Solveig irait surement les aider quand elle aurait fini de raccrocher son lustre. Une brouette pleine de débris, c'est toujours plus facile à pousser une fois son poids réduit de moitié.

Mais ceci impliquait de descendre au sol. Et là, prêt d'Hercule, l'air absolument ravie d'être là, se tenait sa Némésis actuelle : Clove.
Fumant (sans penser aux gens alentours, évidemment) l'air narquois, contemplant ceux qui travaillait sans offrir la moindre aide. Pourquoi était-elle là ? Sa réputation ne la casait pas vraiment vers les pro-WIP... Mais bon, pourquoi pas après tout. Les gens sont toujours plus complexe qu'il n'y parait.
Solveig hésitait : devait-elle la saluer ? Cela passerait pour une provocation, à coup sûr, après cette rumeur (bon, avérait, mais passons) diffusée sur le blog anonyme à la con.
Ou devait-elle l'ignorer ? Cela passerait à coup sûr aussi pour une provocation. Tout l'était, apparemment, pour Clove...

Un nouveau venu iconoclaste surgit alors, coupant cours à ses réflexions. Tatoué, percé, arrivant en roller et... dérobant la cigarette de Clove. Visiblement, ce gars aimait vivre dangereusement et à cent à l'heure. Et c'était pas pour les figures de roller au milieu des décombres qu'elle pensait ça.
Un pote d'Hercule ? Le tatouage, c'est plus yakuza que maffiosi, mais bon... En tout cas, il semblait connaître les deux E. Et pour l'instant il ne semblait guère motivé pour l'instant, mais bon, il cherchait peut être simplement quoi faire. WIP n'avait pas à proprement de chef, ni d'organisation pour l'instant : on faisait ce qu'on pouvait, comme on le pouvait...
Solveig pouffa, s'imaginant un instant en chef de chantier, houspillant l'imposant Hercule et le tatoué plein de piquant.

Ayant terminée, la B remit doucement la gravité autour d'elle en place, le nouveau lustre prenant sa place dans un carillons de clochette tandis qu'elle regagnait le sol.
Vaguement intimidée et rougissante, elle s'avança vers Hercule (évitant soigneusement de regarder trop vers Clove, espérant qu'elle ai trop à faire avec l'homme au piercing voleur de clopes).
Le mafieux, malgré ce qu'il en disait, était tout de même ce qu'il y avait de plus proche d'une figure d'autorité dans le groupe disparate présent pour l'instant.
Solveig l'aborda avec un raclement de gorge polie.
"Euh... J'ai remit un lustre." balbutia-t-elle.
Bravo Solveig, comme si tu avais fait ça en douce.
"Il est pas aussi bien que celui d'avant, c'est un truc qui trainait au quatrième et que j'ai... emprunté..." continua-t-elle très vite. "Le temps que Ruthel en rachète un."
Elle hésita un instant, ne voulant pas trop dérangée, ni trop s'imposée. Et puis c'était donner des affaires précieuses pour elle à quelqu'un de louche... Mais bon, il était de WIP, on devait pouvoir lui faire confiance.
La norvégienne sortit quelques feuilles de dessin qu'elle tendit à Hercule. S'y trouvait des croquis et plans extrêmement rigoureux et détaillé du Grand Hall, qu'elle avait annoter avec une échelle précise au lieu de suivre en cours aujourd'hui.
"Je...je ne sais pas si ça peut aider, mais ça sera peut être plus facile de reconstruire avec un plan. ça vaut pas une photo ou des blueprints, mais...euh...Voilà."

La norvégienne s'écarta ensuite, cherchant qui aider : allait-elle déblayer avec les autres ? Ou bien aider à couvrir/effacer les tags sanglant de RED (grimper au mur pouvait y être utile) ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockMer 6 Aoû 2014 - 0:42
Invitation
Warren en avait assez.
Il n'en avait pas assez de RED, de la guerre des classes, des heures de colle ou même des regards méprisants qu'on lui lançait lorsqu'il se montrait, dans les couloirs, toujours muni de sa cravate rouge. Non. Il en avait assez de ne servir à rien. Après un an, assis au poste de délégué, la situation n'avait aucunement changé, par rapport à avant son élection. Certains lui répétaient qu'il méritait son poste ; d'autres le haïssaient pour son inutilité.
C'était en général ces derniers qu'il croyait, car son point de vue se basait sur des faits, sur cette réalité qui le rabaissait sans cesse. La création d'Entropy, suivi de RED, ne l'étonna même pas. Conséquence logique, après tout. L'unique fautif répondait au nom de Warren Andersen, ce garçon excessivement peureux et maladroit, et surtout, l'incarnation de l'inutile.

Alors, quand Hercule était venu à sa rencontre pour lui parler d'un projet d'aide, juste après l'arrivée du blog de RED, il n'hésita pas un seul instant à le suivre. Pour la première fois, Warren aiderait à renouveler les lieux. Pour la première fois, Warren s'investirait à améliorer les conditions des E. Pour la première fois, Warren répondrait aux attentes des E. Pour la première fois, Warren avait l'espoir de voir son but aboutir, celui d'offrir, lui aussi, des privilèges comme l'avait permis Prudence à ses A.
Pour la première fois, Warren se sentirait enfin... enfin utile, comme il le souhaitait tant.

Warren en avait assez d'être un lâche, d'écouter les caprices des E sans jamais y répondre, tel un spectateur. Il en avait assez de se faire enguirlander par Madame Schneider, par les E et tous, pour ensuite se contenter de s'excuser en pleurnichant.
Mais à présent, il n'était plus seul ; il y avait Hercule, ainsi que WIP.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

19 heures. Il se dirigeait vers le hall, en compagnie d'Hercule, et d'autres membres qu'il ne connaissait que de nom — Alessia, Achille, Felicia, Victoria. Miss Prismver était assise dans la brouette que poussait Hercule, et elle lui sourit amicalement ; sourire qu'il lui rendit par simple politesse. Il ne la connaissait guère, mais sa participation lui fit chaud au cœur.
Et voilà. Les dégâts s'étendaient à perte de vue, et comme Warren le craignait, leur matériel ne suffirait pas à réparer l'intégralité de ceux-ci. Mais, ce n'était pas grave. Ce n'était pas grave, parce que ce serait mieux que rien. Et si ce serait mieux que rien, cela satisferait le délégué. Parce que si ce serait mieux que rien, ce serait toujours mieux que tout ce que Warren avait accompli jusqu'à ce jour.
Hercule se tourna vers lui.

— C’est Ok mec, t’inquiète. C’est Ok… Faut juste que tu montres le chemin.

Non Hercule. Ce n'est pas le Hercule que Warren admire. Ce n'est pas le Hercule qui lui fait vivre cet espoir. Ce n'est pas le Hercule que Warren a suivi. Warren, il veut que tu redeviennes cette personne sûre d'elle-même. Et aujourd'hui, Warren n'hésitera pas à te le reprocher.

— ...Hercule. marmonna-t-il, avant de marquer une courte pause. Ça ne te ressemble pas. fit-il remarquer d'un air légèrement déçu.

Warren voulait viser ce manque de confiance flagrante. Il avait beau être naïf, le ton de la voix du mafieux ne trompait personne, cette fois-ci.

— Allez... aie confiance où rien ne changera. D'accord ? continua-t-il timidement, en souriant.

Toi aussi, Hercule, tu es délégué à présent, comme moi. Et tu as dit toi-même que nous ferons bouger les choses.
Warren était un enfant dans sa tête. Warren sortait peut-être des phrases clichées, cependant, son message d'encouragement passait uniquement de cette manière. Car Warren, cette fois-ci, était décidé. RED repasserait certainement, sans le gêner réellement. Peu importe si le déclencheur du changement serait RED ou WIP, les deux possédaient le même but d'égalité. Il avait pris ce camp dans le but d'attirer la sympathie et la reconnaissance de l'administration. Le pacifisme plutôt que la violence.  

Et malgré tout ce qu'on pourrait lui reprocher, à travers sa première année en tant que représentant, il eut acquis certains talents qu'il pouvait enfin exploiter. Il avait deux mains gauches, certes, il était dangereux avec un marteau en main ; mais le nombre d'heures de colle qu'il eut passées à nettoyer des salles lui servirait dès à présent. Alors, il s'empara d'un balai, laissa Hercule en compagnie des arrivants et décida de s'occuper des débris de tables.
Cassandre n'était pas là pour lui apprendre le travail manuel, et de ce fait, il commença par ce qu'il pouvait faire.


codage par Palypsyla sur apple-spring


DOOOOOONC sorry du retard >< Warren ramasse les débris des tables parce que c'est un peu la seule chose qu'il peut faire sans gaffer

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockMer 6 Aoû 2014 - 15:02


Ft. WIP


Red avait parlé, Red avait agit et Red avait fait un massacre. Le magnifique hall dans lequel Julian avait l'habitude de passer tous les jours était sans dessus dessous, couvert de rouge, bouché avec des tables casés... Julian l'avait bien constaté plus tôt, avant même le LMS de Tonton et il se porterait présent pour réparer comme il l'avait promis.

Rien de grave, no stress, no panic : ce ne sont que des choses matérielles.

Il avait beau se répétait ça dans la tête, pour se rassurer, pour garder le smile également, le jeune Sullivan était surtout dégoûté. Dégoûté d'un tel massacre dans un lieu qu'il considérait comme son chez lui désormais. Il avait beau être tolérant, il ne comprenait pas. Bien avant leurs idées qu'ils défendaient, les membres de Red étaient devenus des casseurs à ses yeux. Des gens violent avant tout. Il appréhende malgré son sourire, lui veut pas d'embrouille et il tient pas spécialement à croiser les membres de Red.

19h05. Arrivé dans le Hall en tenue sale. Soit un vieux jeans troué, un tee shirt uni et des grosses baskets -horrible à son goût en passant-. Son regard balaie les lieux un peu sceptique : pas vraiment d'organisation, chacun fait ce qu'il veut et ils ont pas beaucoup de matériel. Super.

- Hola, les gens !

Le ton enjoué, il fait signe rapidement aux autres. Il pénètre dans le hall, évite de se ramasser avec les trucs par terre et arrive là où Hercule et l'autre délégué des E se trouve. Il a l'air un peu paumé.

- Bon, je crois qu'on a du boulot.
- Allez... aie confiance où rien ne changera. D'accord ?
- Mais ouai, ça va allez, y'a pas de raison que ça se passe mal. Hein.

Pause, sourire. Il a pas capté le début de la conversation mais ça l'empêche pas de répondre. Il prend notes mentalement des choses à réparer alors qu'une fille aux cheveux bleus se pointe. Il avait même pas capté qu'elle été au plafond. Son regard switch sur le nouveau lustre du grand hall et la fille, étonné.

- Pas mal.

L'ancien claqué davantage, mais il aurait pas trouvé lui même comment changer ce fucking lustre à plusieurs mètres de haut. Alors c'est chouette. Miss Prismver est présent dans les rangs de WIP, c'est cool. Deux filles sont déjà à la tâche et deux autres -une fille et un mec en roller- ont l'air de pas faire grand chose. En faite, il sait même pas s'ils sont vraiment chez WIP. Soupire, il remet ses cheveux en place nerveusement. Il reporte son attention sur le petit groupe et reprend vite la parole :

- Vous pensez qu'on aura assez de matériel ? Non, évidement : question rhétorique. Va falloir organiser une collecte pour s'acheter le matériel et réparer tout. On risque de pas y arriver sinon.

Idée à la volée. Il avait l'habitude de voir des collectes dans son ancien lycée quand les élèves organisés des événements. Il fixe un instant les gens et comme si une mouche l'avait piqué, il part aider le délégué des E -Warren- avec les débris de table. Il lui fait signe et s'empare des débris à portée de main, assez imposants et commence à effectuer des allées retours entre les brouettes et les tas. De bonne humeur, il chantonne entre ses dents. Il veut que tout se passe bien.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockMer 6 Aoû 2014 - 20:30
Clove Dino puis REMWA *creve* et aprés mwa Sarahluve WALA
Luve sur vous♥
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockJeu 7 Aoû 2014 - 0:27

I make a mess as the day progresses


Il y avait une seconde, Clove tenait une cigarette entre ses doigts,prête à aspirer la fumée salvatrice. Mais une seconde après, ses doigts étaient vides et un espèce de mec tatoué s'envolait presque avec sa précieuse cigarette. Ok. Le temps que l'information monte au cerveau embrumé de la blonde, le pseudo punk avait disparu sur ses roller et rejoint Hercule, se vantant de je ne sais qu'elle victoire ridicule.
Partager des clopes, pourquoi, Clove était partisane de ce mode de vie, ça créait des connections qu'on oubliait rarement. Mais se voir arracher sa seule bouée pour émerger de cet univers écœurant ? Ça n'allait pas du tout. Rigole bien mon gars, dans quelques secondes tu pleurerais ta mère la contre le sol et les côtes écrasées par un pied vengeur. Seulement, alors que Clove tentait de se lever, une masse de cheveux bleus entra dans son champ de vision.

« Putain mais vous déconnez... »


C'est un murmure craché entre les dents, c'est de la rage pure, de l'envie de meurtre, là, maintenant. Clove fait craquer ses doigts anciennement broyés, sourire mauvais aux lèvres. Pardon Charles mais maman avait raison : elle n'avait jamais eu de cerveau. Réfléchir et tenter de se calmer ? Conneries, elle avait juste envie de les entendre la supplier sous ses semelles renforcées. Elle voulait juste frapper jusqu'à ce qu'on la maîtrise, comme lors de ces matchs tard derrière les bars, frapper jusqu'à ce que l'autre perde conscience du monde qui l'entourait.

« Respire Clove, Respire. »

Mais Solveig l'ignore, parce qu'elle est fière ? Ou parce qu'elle ne l'a pas vu ? Réfléchis un instant Clove, attaquer une pauvre gamine comme ça, surtout après ce qui c'était passé avant ? Respire.
Doucement elle se lève, et entre temps deux gamins se sont encore ramenés. Warren, le délégué, rien que ça, et un autre sans intérêt. Tant pis, ça ne ferait que plus de spectateurs, Clove allait tout ruiner. Clove allait détruire WIP. Encore quelques pas et l'ambiance bonne enfant ne serait qu'un doux souvenir.
Et la voilà derrière le tatoué, avancée silencieuse, elle balaye rageusement les jambes de ce dernier avant de le plaquer au sol. Elle est sur lui, tête à hauteur de tête, elle cogne son front contre celui de Dino de toutes ces forces. L'impacte ne lui fait rien, mais à lui, sûrement quelque chose.

« Mec. Tu sais qui je suis ? Tu sais ce que tu fais ? »

Rageuse elle lui arrache la cigarette des lèvres avant d'en tirer une large bouffée. La nicotine jusqu'à ses poumons semble la calmer légèrement. Légèrement. Une seconde plus tard elle glisse la main dans son pantalon pour lui enlever son précieux marteau.

« Mec. C'est ma clope. Ok ? Je déteste les ptits cons dans ton genre qui prennent pas la peine de demander, ça me donne des envies de meurtre »

Et joignant son geste à la parole elle abat le marteau sur le sol, à quelques centimètres du visage du jeune tatoué. Encore des dégâts pour WIP à réparer. Se redressant légèrement elle regarde l'entourage avant de fixer Hercule dans les yeux.

« Ouai regardez, encore la folle qui pète les plombs. Si vous deviez vous en prendre à quelqu'un, prenez vous en à Hercule. C'est de sa faute, c'est lui qui m'a envoyé une invitation. Et je compte bien profiter de la fête. 
»



HRP :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockJeu 7 Aoû 2014 - 17:37




Just like that


Rouler en marche arrière, pas la meilleure idée du monde, surtout avec ce qui allait m'arriver dans le cul. Je tirais une autre latte de la cigarette tout en continuant de tourner autour d'Hercule et de la demoiselle qui nous avait fait le merveilleux spectacle d'installer le lustre en marchant au plafond...Solveig, je crois ? Elle était mignonne et toute frêle - comparée à l'autre brute blondasse là-bas...- et visiblement des plans plein la tête. J'ai laissé de côté mon inspection des lieux pour sortir dans un virage, en passant derrière Hercule :

« Kawaïïï... »

Ce qui sonnait con dans ma gueule, je sais.

Warren tenta bien de rassurer Hercule, visiblement il avait observé l'état de ce dernier. J'l'aimais bien ce p'tit, qu'importe ce qu'on en dise. Il fut suivi par un autre type, que je ne connaissais pas d'ailleurs...Mais qui avait bien l'air paumé. Quoi j'avais rien à dire ?! L'inconnu commença à proposer un truc, ou ordonner, je savais pas trop. Pour mon calme intérieur j'préférais la proposition. Puis proposition à la con. Avec ce qui se passait, quels étudiants allaient foutre leur fric dans les réparations ? Si RED continuait, le but était vain, ça ferait un cercle vicieux. Enfin, c'était mon point de vue, autant le garder pour moi. J'ai tiré une nouvelle latte de nicotine. Peut-être que je me faisais du soucis pour rien : l'ambiance était pas mal, et l'espèce de poids que je sentais semblait dispar...

SBARFM.

Conasse.

J'aurais jamais pensé me faire dominer par une nana - à part BatGirl - aussi facilement. Le coup sonna dans ma tête et la douleur m'étourdit. Je sentis mon nez émettre un bruit écœurant et du sang petit à petit parcourir ma peau. La vache, elle a la tête dure ! J'étais incapable de réagir, le cerveau irradié, je pouvais même pas la faire chier en coupant un bout de cigarette pour la rendre obsolète. Un frisson parcourut mon corps en sentant l'onde de choc, tout contre mon oreille. Putain, mais elle foutait quoi la Clove là ?! Pour une cigarette ?! Mais elle est sérieuse ?! Visiblement, oui.

L'atmosphère était pesante. J'affichais ma gueule de bovin, les mâchoires serrées et la tête douloureuse. Clove était plutôt flippante, en effet, de base on savait à quoi s'attendre avec elle, vu le coup qu'elle avait foutu à l'autre nana - de ce que j'avais retenu - mais pour une cigarette ? Pourquoi Hercule gardait cette fille intenable avec lui sérieux ?! Oh la vache...Ah mon dernier neurone...Elle m'a piqué mon dernier neurone fonctionnel cette conne !

A ses paroles, j'ai senti que l'énervement montait. L'adrénaline aussi, une putain d'adrénaline, de celle qui me foutait en rage, à dire des trucs qui pourraient se retourner contre moi, à frapper à mort un gars car il s'en est pris à un pote. Sauf que là, c'était ma dignité qu'elle avait lynché. Alors ouais maggle, je sais qui t'es, je sais ce que je fais, et le petit con il va te le dire et il va t'en faire baver, mais pas en te frappant non, j'sais très bien ma belle, j'sais que la douleur t'en as rien à foutre. J'vais te faire mal à la dignité, tu vas la sentir passer.

J'ai activé mon pouvoir, contractant mes - petits - abdos pour être en face d'elle et planter mes yeux noirâtres dans les siens. Influence, désir, attirance, attraction. Et la sale Clove, la blondasse qui m'avait foutu la misère y a trente secondes, elle me roulait une pelle. Victoire. C'était vicieux hein ? M'en foutais, là, je m'en foutais comme de ma première branlette. Je me suis dépêtré de sous ses jambes, me remis debout avec un déséquilibre plutôt important. Le sang coulait de l'arête de mon nez et son goût métallique envahissait ma gorge.

« J'sais qui t'es ma belle et j'sais ce que j'fais. T'es la petite saloperie qui vient de me rouler un palot, après m'avoir foutu en morceaux. T'as vu comment t'es conne ?! Tout ça pour une putain de cigarette de mes deux. »

Je me suis penché, attrapant son menton dans mes mains, mon pouvoir toujours en action. La mauvaise idée, la mauvaise idée que j'avais.  

« Repose encore une fois la main sur moi pour de telles conneries Clove, et j'ferais en sorte que ta p'tite chatte toute sèche se prenne pour une fontaine rien qu'en me voyant. Maintenant, fouteuse de merde, tu fermes ta gueule, t'arrêtes ta comédie et tu répares ta connerie que t'as faite avec MON marteau, okay maggle ? »

J'ai résisté à l'envie de lui cracher mon sang à la gueule, et préféra le cracher à côté. Je repris vivement le marteau de sa main et le rangea à sa place. Si ça avait été que moi, je l'aurais traîné dehors pour un règlement de compte en règle...Avec mon pouvoir en plus. Mais là, je sentais les regards et aggraver la situation n'aurait rien arrangé. Je me suis retourné, prenant l'arête de mon nez entre mes doigts, en espérant qu'il ne soit pas cassé. C'était une brute épaisse, la vache. J'espérais que ma scène avait servi à quelque chose, car me reprendre un de ses coups d'boule et je tombais dans le coma.

Lente respiration, je me suis adossé à un mur, dans un coin, attrapant un chiffon au passage pour poser mon visage dedans. J'avais encore plus une mauvaise gueule, assombri, et me demandant bien pourquoi Hercule avait demandé à cette fille de venir. Elle foutait la merde, et je n'y étais pour rien, tout du moins je ne me l'avouais pas. Mes rollers bloqués, j'ai reposé mon regard sur le petit groupe puis sur Hercule. Super ambiance. Gueule de merde. Regard plein d'animosité. Pouffiasse de blonde. Je voulais juste la bouffer pour ce qu'elle venait de faire. Rah j'ai mal, la vaaaache.


Citation :
Dino trouve l'action de Solveig mignonne et le fait remarquer, il pense sur la proposition de Julian mais ne dit rien. Quand Clove le fout à terre, il active son pouvoir, elle lui roule une pelle, puis il se dégage, récupère son marteau et sort ses petites tirades de merde. Il va ensuite s'adosser contre un mur non loin d'Hercule, la gueule en sang, et un chiffon pour essuyer tout ce bordel sur sa vieille face. Il a bien mal.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockLun 18 Aoû 2014 - 10:49
case départ

En retard, comme toujours. Même dans les situations sérieuses, Adèle n'a jamais vraiment été ponctuelle. Encore une fois, elle arpentait le pensionnat à vive allure en espérant gratter quelques minutes de retard et arriver plus rapidement au Hall. Elle n'aimait pas le regard des gens sur son passage, elle n'aimait pas se faire remarquer. Elle devait pourtant le faire, se motivant en se disant que "c'était pour la bonne cause". Elle avait longtemps discuté de RED, des S et de la guerre des classes. Maintenant elle devait se bouger et agir. En contactant Warren pour rejoindre WIP, elle avait enfin le sentiment de se rendre utile.

Elle arriva à destination et sentit son cœur vaciller. C'était un pur carnage. Ils avaient bien réussi leur coup. La beauté et le sentiment de grandeur qu'elle avait ressenti en entrant dans l'école pour la première fois avaient littéralement été réduits en miettes.

S'excusant platement de son retard, Adèle évalua rapidement l'endroit où elle serait le plus utile. Elle ne connaissait presque personne ici mis à part Felicia. Cette dernière était occupée à ramasser les gravats aux côtés d'une autre jeune fille, apparemment également en D. Tous les élèves présents faisaient de leur mieux, repeignant les murs, ramassant les restes de tables... Enfin presque tous... L'une d'entre eux surveillait l'équipe d'un air grognon et un autre glissait à roller dans toute la pièce. Ne cherchant à comprendre, son attention fut détournée par l'entrée d'une jeune fille âgée de quelques années de plus qu'elle, plaçant un imposant lustre au plafond. Son don devait être bien pratique !

S'activant à son tour, Adèle se dirigea vers le mur couvert de graffitis. Elle était plus à l'aise avec la peinture qu'avec la plomberie, et deux personnes n'étaient pas de trop pour effacer la grande vague rouge. Il fallait commencer par une première couche pour l'effacer, puis au moins une deuxième pour la couleur. Pots de peinture à disposition et rouleau en main, elle laissa son côté artistique de côté et s'appliqua à recouvrir le rouge de blanc sur le mur.

Elle fut interrompue par des éclats de voix. Déjà une dispute... Ce n'était vraiment pas le moment... Elle se tourna vers les deux opposants. Une histoire de cigarette apparemment, rien d'important. Elle s'apprêtait à se remettre au travail quand elle sursauta. La jeune femme en colère avait fracassé un marteau sur le sol gelé. Des éclats de pierre et de glace vinrent blesser le jeune homme qui explosa à son tour. Si le moment n'avait pas été très mal choisi, Adèle se serait plu à dire qu'on venait de trouver une autre signification à "Fumer tue.".

Elle se mordit les lèvres. Elle n'osait rien dire de peur de se trouver mêlée au conflit, mais le comportement des deux élèves provoquait en elle un sentiment entre l'agacement et la fatigue. Elle contempla la suite, pétrifiée. C'était quoi leur problème dans ce pensionnat ?

HRP : Désolée de mon arrivée un peu tardive, j'espère que c'est cohérent avec le reste... >.<


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockLun 8 Sep 2014 - 2:47
Alors je post ici pour annoncer que j'ai des gros souci a rp avec Hercule en ce moment, j'ai besoin de le bouger et je suis du coup désolé d'avoir bloqué le topic. J'aurais meme du poster avant mais j'ai retardé l'échéance en pensant être capable de me remotiver. Seulement je pense pas que cela soit possible tant que je ne changerais pas plus Hercule.

Bref, si jamais certain veulent le poursuivre vous pouvez prendre en compte qu'Hercule est grave énervé mais qu'il le cache plutot bien. Il va juste engeuler Dino, et parler avec Sarah, Clove qu'en a elle est parti furax. Si j'ai le courage je posterais ici quand meme, mais ce message c'est pour vous permettre de continuer. Et je suis vraiment super désolé que ça soit tombé comme ça et d'en plus vous informer que maintenant.


Si jamais la majorité des personnes ne veulent pas continuer, ce que je comprendrais totalement,je viendrais poster le déroulement globale des actions.

Je suis vraiment désolé. TT

GAU > ON S'EN FOUT ON T'AIME ON TE PARDONNE WALA *HUG*

Edit 20/09 : Màj de la liste des choses à faire
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clockSam 20 Sep 2014 - 2:10
WIP▬ Case départ. Giphy

Work in Progress


Et ce fut un bordel absolu.

Tout avait bien commencé pourtant. Les choses se réparaient à vue d’oeil, le lustre avait même déjà repris sa place et les murs commençaient à être repeins. Felicia était d’excellente humeur en voyant toute l’entreprise de tonton qui prenait forme, elle était même rayonnante. Elle avait adressé un rire gêné à Sarah suite à sa remarque, l’affublant de son habituel sourire. Elle-même avait prit le temps de ramasser les débris, répétant la tâche ingrate et difficile aussi rapidement qu’elle le pouvait. Au bout de quelques minutes, elle avait réussi à remplir la brouette, remettant le sol dans un bon état. Elle se sentait fière, d’autant plus en constatant que les gens y mettaient du leur et proposaient des choses utiles, comme les plans de Solveig.

Mais il a fallut qu’ils cassent tout.
Il suffisait d’une fille nerveuse et d’un charmeur raté pour casser ce que Tonton avait mit du temps à construire. Très franchement, d’ordinaire, Felicia était une fille heureuse, mais ce manque total de respect la dégoûtait vraiment. Elle fronça les sourcils, observant l’altercation pendant quelques instants, tout en ramassant les gravas des murs avec une pelle. Avec une irrésistible envie de s’en mêler, elle jugea finalement qu’elle n’y était pas apte, frissonnant quand le pouvoir du jeune homme s’activa, lui octroyant une vague de sensations étranges. Attraction ? Frayeur ? Quoi que ce soit, elle n’avait pas envie de l’expérimenter.

Enfin, ça n’avait pas été suffisant pour éviter d’avoir le visage couvert de sa propre hémoglobine. La suédoise le regarda s’adosser au mur tandis que la petite blonde quittait la salle, furieuse. Et Hercule engueula si fort le jeune aux rollers que la Miss n’osa même plus envisager l’éventualité de s’en mêler - elle n’avait jusque là jamais vu Tonton en colère.

Elle mit quelques secondes avant de se reprendre, se dirigea vers le marteau que le E avait remit à sa place, et se dirigea vers le sol givré. Frustrée de ne pas avoir pu intervenir, elle donna quelques coups puissants sur le sol, parvenant à briser la glace au terme de bon nombre d’efforts. Elle n’avait peut-être pas la force des messieurs présents, mais elle avait de la détermination. Suite à ça, Felicia soupira, prenant un temps pour souffler et reposa le marteau où elle l’avait trouvé. Les dégâts de Clove constituaient quelque chose de plus à réparer, et ça ne l’enchantait pas - elle préféra cependant se résigner.

▬ Courage les gens, on avance bien !!

Finalement calmée, elle retourna vers le mur pour ramasser de nouveau les gravas, mettant le tout dans la même brouette que tout à l’heure. Elle était déjà en sueur, épuisée, carburait littéralement à dix mille à l’heure, mais elle s’en moquait.

Et puis il arriva. Il était grand, peut-être un bon mètre quatre-vingt dix, et littéralement méconnaissable. Il avait une carrure assez imposante, une cagoule sur le visage, la capuche rabattue sur la tête. Il ressemblait littéralement à ces voyous de RED à cause de qui les travailleurs étaient tous là. Il courut rapidement au milieu de la foule, renversant une ou deux brouette sur son passage, se moquant totalement du travail effectué. Son pied vient frapper sur le seau de peinture et le renversa, puis il reprit sa course, s’arrêtant à une dizaine de mètres du groupe, face à eux. Il glissa sa main dans sa poche, en sortant un pétard et un briquet qu’il tint dans ses deux mains, observant rapidement les endroits possibles. Le mur. Le matériel. Le joujou était assez puissant pour pourrir des heures de travail. Orest n’y prenait aucun intérêt, c’était juste une question d’amusement. Et d’emmerder les gens, soit dit en passant.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Résumé du post:
 

Les dégâts restants à réparer :
Boucher les fuites d’eau
Ramasser les gravas du mur
Nettoyer le pot de peinture renversé
Nettoyer tous les gravats des brouettes renversées

Bref, j'ai retiré ce qui a été fait (commencé ?), reprenez-moi si j'ai oublié quelqu'un, j'ai juste lu les spoilers. Et du coup, je me permets de relancer en tenant compte du résumé du post de Hercule juste au dessus histoire que le topic se relance :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: WIP▬ Case départ.   WIP▬ Case départ. 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
WIP▬ Case départ.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Boa vs. Python (V) [DVDRiP]
» Alvin et les Chipmunks 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: