Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan}

Aller en bas 
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan}   Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan} 1400359500-clockDim 15 Mar 2015 - 20:20
Hm, c'est embarassant
Piercy & DhakwanIl lâcha ma main tout à coup. Peut-être avait-il mal à son épaule? Je n'avais pas pensée une seconde au fait que le fait que de me trainer derrière lui pouvait lui faire mal. Idiote, idiote, idiote!

- Pourquoi ? Tu as peur de ce qu’on pense de toi si on te voyait avec moi ?

Je me pinçais la lèvre inférieur à sa remarque. Oui, il y avait un peu de ça quand même. Pas que j'y tenais particulièrement, mais j'avais quand même une réputation d'élève sage, disciplinée, innocente et tout ce qu'il va avec. Pas celui d'une adolescente qui ramène des garçons dans sa chambre… la nuit … Rien que l'idée me fit rougir de plus belle.  Mais ce n'était pas la seule chose qui me tracassait. Piercy, il devait être assez populaire, non? Je n'en avait aucune idée, en fait. Ca serait pas la honte pour lui d'être vu avec la grosse nerd du coin?  

- Non, improvisais-je, mais de ce que l'on penserait de toi si on te voyait avec moi.

J'accélérais un peu, histoire rattrapais les quelques pas de retard que j'avais sur lui. J'avais l'air un peu idiote à le suivre, les yeux rivés sur mes bottines, les joues rouges maintenant qu'il ne me tenait plus. Ca faisait un peu l'héroïne naïve d'un mauvais film romantique, ou la petite étudiante et son «Notice me Senpai»

- Tu n’as qu’à rentrer normalement, et moi je phaserai de l’extérieur directement dans ta chambre. Et au pire, si tu as si peur que ça des rumeurs, je n’ai qu’à rentrer directement chez moi après t’avoir accompagné. D’ailleurs je commence à somnoler… 

Je tournais ma tête dans sa direction. Je pensais qu'on aurait phasé tous les deux, comme à chaque fois que nous rencontrions une porte depuis les deux dernières heures aujourd'hui. Mais d'une certaine manière, ça m'arrangeait. Je n'avais jamais vraiment aimé le concept. Par contre, ce qui me dérangeait, c'était son idée de partir immédiatement.

- Tu n'échapperas pas à ta visite médical, Piercy, l'avertis-je avec le sourire.

De toute façon, on n'était plus qu'à quelques pas de ma cabane. Il n'allait pas s'enfuir une fois arrivé, si? On pouvait s'attendre à tout avec lui. C'était ce qui faisait son charme. Mais qui le rendait aussi parfois tellement agaçant !

- On est arrivé. Rentre, je te rejoindrai peut-être… 

- "Peut-être" ? Relevais-je en chuchotant. Je te prévient, si tu ne me rejoint pas, tu entendras parler de moi !


Bon, je ne pouvais pas faire grand-chose contre lui, mais je trouverais bien un moyen de me venger. En lui envoyant les excréments de Tolkien dans une enveloppe chaque matin par exemple. Je n'ai jamais dit que j'étais mature à tous les points de vue…  Je vérifiais la direction que prenait le brun avant d'entrer à mon tour. Mais d'où j'étais, impossible de vérifier s'il était vraiment entré… Qu'importe. Je passais le pas de la porte, et là, catastrophe. Au milieu de la salle commune, Dhakwan. Je sentais mon estomac se resserrer. Je ne m'attendais pas à ça du tout. Il fallait que je trouve une excuse, vite. Mais c'était vraiment pas évident. Trop de petits détails contre moi. Déjà le maquillage. J'en mettais jamais. Pas mes lunettes non plus. Cassée dans l'incident avec la table. Sans parler de ma tenue incroyablement courte pour ce que je mettais d'habitude. Certes, ma robe-chemise m'arrivait au niveau du genoux, mais on voyait rarement mes chevilles tout le reste de l'année… Ce n'était pas un rencard, pourtant ! Ah, réalité, pourquoi es-tu si … différente de ce que je commun des mortels pouvait s'imaginer? Je fermais la porte aussi discrètement que possible. Au cas où il ne m'ait pas remarqué. On ne sait jamais. Il était bizarre, mais pas à ce point. Réfléchit Leanny, réflé… Trouvé! Dans ma tête, je remerciais tous les dieux existant de m'avoir fait rencontré Sonera et son grand sens de la mode.

- Bonsoir, annonçais-je avec assurance.

Maintenant que j'avais trouvé  mon excuse, je n'avais plus qu'à jouer la comédie. Et ça, je savais à peu près le faire. Il me suffisait de faire comme s'il n'y avait pas Piercy, torse-nu, qui m'attendait derrière cette porte. Facile … à dire. D'un pas faussement enjoué, je me dirigeais vers la cuisine pour servir son repas à Tolkien comme je le faisais comme à chaque fois que je rentrais tout en faisant bouillir de l'eau pour le thé. Sauf que cette fois, je pris une tasse bien plus grande. Histoire d'en avoir un peu pour mon invité surprise.  

Derrière moi, j'entends une porte qui s'ouvre. Chan Peut-être? Je me tourne pour saluer le ou la colocataire arrivant sauf qu'il n'y a personne. La porte qui s'ouvre c'est celle de ma chambre. Kei, avec un sourire malicieux sur les lèvres et sa main sur ma poignée.

- Alors Leann, tu fais moins la maline, fit-il.

Je fixait ma porte avec un air catastrophé. Putain Kei, qu'est ce que tu fous? J'essayais de me focaliser sur sa maîtrise. OK, Kei, ferme cette porte. Ferme cette porte. Maintenant...



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan}   Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan} 1400359500-clockDim 22 Mar 2015 - 21:59
Pour une fois Dhakwan était calme. Pour une fois, il semblait totalement perdu dans ses pensées. Pour une fois, Dhakwan ressemblait à un humain normal, à un ado tout à fait ordinaire et pas dynamique et casse-cou. Ce qui n'était pas forcément bon signe, malheureusement. Parfois, il vallait mieux voir un Dhakwan énergique et chieur qu'un Dhakwan assit, les jambes sous les fesses dans un canapé. Mais là, il avait une bonne raison, il écrivait à sa famille. Oui, il y avait les nouvelles technologies mais ils aimaient aussi, de temps en temps recevoir ses lettres alors, il écrivait pour leur faire plaisir. Il leur écrivait à chacun une lettre soit en arabe soit en français, de toute façon, ils étaient tous bilingues. Il semblait tellement concentré mais toujours aussi excentrique avec une tenue digne d'Ali-Baba et ses cheveux violet laissés libre pendaient paisiblement.

Il semblait si concentré sur ce qu'il faisait qu'il était impossible de savoir s'il avait entendu ou non la porte s'ouvrir puis se fermer. Il avait levé la tête comme mû par un instinct mais, en ne voyant personne, il s'est replongé dans sa lettre, écrivant rapidement comme si l'inspiration lui était revenu. Parfois, il ne vaux mieux pas chercher à comprendre ce qu'il se passe dans la tête de ce garçon, cela ferait trop peur. Cependant, la deuxième fois et surtout, grâce à la voix de Leann, il décrocha de son texte. Avec un grand sourire sur les lèvres il dit :

"Salut Leann ! Comment ...."

Il s'était arrêté net. Leann ... c'était vraiment Leann ? C'était pas une soeur jumelle qui aimait plus le maquillage et la mode ? Dhakwan n'en croyait pas ses yeux.

"Wow Leann, tu as eu un rencard ? Ca te va bien, ça change de d'habitude, c'est cool !"

Et il avait dit cela avec tellement de naturel et de franchise qu'on ne pouvait que croire qu'il était sincère ... Ce qui était le cas, heureusement pour lui. Il pencha la tête vers la porte qui s'était ouverte toute seule d'après lui puisque personne n'était sorti avant de regarder Leann pour la voir faire une tête de paniqué. Dhakwan éclate alors de rire -oui, dans le genre, c'est une grande aide- avant de dire :

"Fais pas c'te tête, c'pas un fantôme, y'a peut-être eu un courant d'air. Tu veux que tu te fasse un vrai thé à la menthe ?"

Il se lève alors tranquillement comme si de rien n'était et se dirige vers la porte, il avait l'intention de la fermé, tout simplement, il était peut-être idiot, pas pudique pour deux sous mais il savait aussi être assez cool pour savoir que les filles n'aimaient qu'on regarde dans leurs chambres ... Il en avait déjà fait les frais avec ses soeurs alors si en plus il s'y mettait avec ses coloc', il sentait qu'il n'allait pas survivre à ces quelques années ensemble. Pour le thé, c'était aussi sincère, c'était sa spécialité, il adorait faire le thé à la menthe et il le faisait à la façon de sa mère, comme elle lui avait apprit. Il était bon et sucré.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan}   Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan} 1400359500-clockDim 22 Mar 2015 - 22:45
Hm, c'est embarassant
Piercy & Dhakwan
- Salut Leann comment tu...

Dhak leva sa tête de sa lettre pour se fixer avec de grands yeux ronds. Il ne s'y attendait clairement pas, apparemment. Oui. Moi non plus je ne m'y serais pas attendue en même temps. Même après avoir mis ce "khol" sur mes yeux, je ne comprenais toujours pas comment j'avais pu me retrouver comme ça.  

- Wow Leann, tu as eu un rencard ? Ça te va bien, ça change de d'habitude, c'est cool !
- Haha, riais-je un peu crispée, bien sûre que non. J'étais avec Sonera, elle a toujours voulu s'amuser à me mettre du maquillage sur la tête...

Je baissais les yeux pour les plonger dans ma grosse tasse vide, seule la pyramide d'Earl Grey posée à l'intérieur. D'un mouvement brusque, j'attrapais la bouilloire et remplit le récipient. Bon, il ne fallait pas traîner ! Avec cette saleté de Kei qui planait ses mauvais coups... En me concentrant, j'avais réussi à le faire arrêter son mouvement. Déjà ça de prit. Mais pour combien de temps?

- Fais pas c'te tête, c'pas un fantôme, y'a peut-être eu un courant d'air. Tu veux que tu te fasses un vrai thé à la menthe ?

Je lui fis un faut sourire amical pendant qu'il se dirigeait vers ma porte, vraisemblablement pour la fermer. Si, d'une certaine façon c'était un fantôme. Et pas des plus sympathiques. Il y avait des jours où je me reprenais à penser que j'aurais préféré de jamais avoir de soi-disant don vu la malédiction que Kei pouvait être. Dispute avec ma famille, coupée du monde extérieur, harcèlement constant. J'y gagnais quoi au juste? Pas grand-chose.

- Haha, j'ai eu une journée un peu fatigante, j'suis un peu cran c'est pour ça... justifiais-je. Mais pour le thé, ça ira, merci.

Je lui montrais mon mug bien remplit. J'étais censée être seule. Alors je buvais peut-être beaucoup de thé, mais naturellement, je n'en aurai quand même pas pris deux tasses. Nouveau bruit de porte. Encore Kei? Non. Chan, et pour de bon cette fois. Non, non, non. Elle me regarde étonnée.

- Oh, Leann, c'est toi? fit la télé-kinésiste. Je ne t'avais à peine reconnue comme ça.

Elle m'adressa un sourire chaleureux avant de se continuer son chemin vers la salle de bain. Je soupirais de soulagement au fait qu'elle ne trouve rien de plus à dire sur mon retour tardif.  D'une certaine manière, c'était mieux comme ça. L'incident était clos.

- Bon, j'ai du boulot, bonne nuit Chan, bonne nuit Dhak !

pas très naturel pour m'enfermer à l'intérieur.

- Très drôle Kei! chuchotais-je énervée tandis que celui-ci me suivait avec son petit rire de renard.

Juste derrière la porte, Piercy, prêt à disparaître dans le mur. Il était prudent. Du coup, même le petit tour de mon ami imaginaire n'aurait rien pu y faire. Je soupirais, fermant les yeux pour maximiser ma concentration sur son contrôle. Kei. Au coin. Pas bougé. Je m'appuyais le dos contre la porte, mes doigts autours de la tasse pour me réchauffer un peu avant de la tendre à mon camarade. J'attendis qu'il l'attrape avant d'aller vers mon bureau, poser mon sac, ma veste et mon écharpe sur ma chaise.

- On a eu chaud... Cet abrutit de Kei a fait que des conneries. Et y avait Dhak et Chan dans la pièce principale...

J'avais le cœur qui battait à cent à l'heure. Trop d'émotion pour une soirée. Je n'osais même pas imaginer la tête de mes colocataires si Kei avait trop ouvert la porte et fait tout raté. Mais connaissant Joshua, il se serait surement enfuit avant que le pire n'arrive. Laissant ses vêtements sur mon lit.  Je lui aurais pas redonné rendez-vous le soir pour les lui rendre cette fois. Je soupirais à nouveau avant d'aller chercher mes crèmes dans un coin de ma commode spéciale. Ça commençait sérieusement à s'entasser là-dedans. Je devrais essayer d'en vendre à M. River. Il tenait bien le Spirit Dove, non? Même s'il ne me les reprenait pas très chère, ça me ferait un peu d'argent (dont je manque cruellement depuis que ma mère ne me donne plus signe de vie) et d'espace. En plus, il allait falloir que je m'achète de nouvelles lunettes. Je n'en avais clairement pas les moyens...

- Quoi qu'il en soit, l'heure de la consultation a sonné, annonçais-je avec mon pot tout neuf.




_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan}   Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan} 1400359500-clockMar 24 Mar 2015 - 1:16
J’étais toujours derrière la porte, quelqu’un venait de poser sa main sur la poignée. Elle se plia, la porte se poussa légèrement mais rien… Sûrement Kei. J’étais bien caché.
Je tendais l’oreille, je respirai lentement la bouche grande ouverte pour faire le moins de bruit possible. Mais toujours rien, ce qui renforçait mon idée. Kei…
En entendant cette voix autre que Leann, je me retins de soupirer longuement. Oh non pas lui… C’était Dhakwan, il me sort par les yeux celui-là. Forcément il fit une remarque sur l’accoutrement inhabituel de Leann, qui était tout sauf à l’aise, c’était drôle à entendre. Je me surpris à imiter, avec des mimiques exagérées, Dhakwan en train de parler, des bruits de pas se dirigeant vers la porte. Connaissant le personnage, c’était sûrement pour la fermer.

Plus un mouvement, plus un bruit. Mais il ne la ferma pas. Leann refuse sa proposition de lui faire un thé à la menthe. Je suis sûr qu’il serait trop amer de toute manière… Je soufflais silencieusement, je commençai à être lassé de cette situation, je commençai à, sérieusement, songer à rentrer chez moi…
Enfin ma chambre, dans mon nouveau bungalow. D’ailleurs maintenant que j’y pense, je ne m’y étais pas encore habitué. Serait-ce l’odeur de la clope froide qui me manque ? Qui sait, le cerveau humain est rempli de mystère…

Le bruit de la porte d’entrée m’extirpa de mes pensées. Encore quelqu’un, mais il est quelle heure-là ? C’est un festival. Ils se sont tous donné le mot ? Pendant 2h on ne croise personne, et là on se croirait à Camdem Town à midi.
C’était une bleue, Chan, Leann m’en a déjà parlé. Elle aussi fit une remarque à Leann sur sa tenue. Ma main se posa sur mon visage. Bloody hell, quand est-ce que ça va finir, je veux aller me coucher moi. Une envie de bailler vint, bailler silencieusement… Je pris une profonde inspiration avant de pincer mes lèvres, et de tout expirer par le nez, tout mon buste se mit à vibrer, j’étais complètement mort.

Leann se décida enfin à entrer dans sa chambre en prétextant avoir du boulot. A cette heure-ci, connaissant Leann qui est carrée et qui fait tout en temps et en heure. Plus crédible tu meurs…
J’allumais la lumière avant de m’affaler sur le pouf blanc et rose qui était posté à côté de la porte. Quelque chose me gênait. Je me relevais légèrement et je tirai un livre de sous mon postérieur. « Oups… » il était intact encore heureux, il appartenait à la bibliothèque de Prismver.
Leann était en colère contre Kei, on aurait dit une mère fâchée contre son môme de 5 ans qui a dit un gros mot. « Je me demande si jamais je lui brisais la nuque, disparaitrait-il ou sa carcasse ne cesserait de pop derrière toi… »

Je me relevai, mon épaule me fit mal à nouveau. Elle me tendit son mug rempli de thé, un mug rempli de thé… Le sacrilège... Leann se dirigea vers son bureau elle posa son sac sa veste et son écharpe sur la chaise face au meuble.
J’observai attentivement Leann. On pouvait voir sa veine jugulaire danser sous sa peau au niveau de son cou. Je posai le mug à côté du pouf après m’être rassis dessus. Pendant ce temps Leann fouillait dans son armoire. Sûrement pour chercher une de ses pommades “spéciale“. « Ne bois pas de thé jusqu’à nouvel ordre. » Je pris le mug, et je me levai de nouveau du pouf. Et une fois encore mon épaule me fit mal, je soufflais longuement en serrant les dents. Je pris le mug rempli de thé, il était encore chaud, je le posai sur le bureau avec de m’asseoir sur le lit de Leann. « La théine augmente le rythme cardiaque, je pense que ton cœur bat assez vite comme ça... Tu peux te calmer, personne n’a rien vu… Et puis si jamais j’étais prêt à partir, tu pouvais me faire confiance, pas la peine de stresser autant pour ça hein… Bref. Finissons-en au plus vite. »

J’appréhendais pas mal, j’ai beaucoup de mal avec le contact… Je m’allongeai sur le ventre sur le lit de Leann, je me disais que peut-être en somnolant je pourrai mieux vivre le fait d’être tripoté par quelqu’un d’autre…
En parlant de somnoler, la voix de Leann me semblait de plus en plus lointaine. J’aime bien ce moment où on sent qu’on sombre, nos pensées vont trop vite pour notre conscience qui tombe lentement mais sûrement vers les limbes le temps d’un sommeil réparateur.
Les lunettes de Leann sont cassées. Faut que je lui pique les restes dans son sac pour lui acheter une nouvelle paire… Pouf… Noir. Néant, je dors, enfin du moins à moitié, j’entends Leann parler, j’essaye de lui répondre, un râlement sans aucun sens s’échappe de ma bouche. « jdpiqjpdjplunettespzjpfejspfjp... »


Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan}   Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan} 1400359500-clockMar 24 Mar 2015 - 23:48
Hm, c'est embarassant
Piercy & Dhakwan
-  Je me demande si jamais je lui brisais la nuque, disparaitrait-il ou sa carcasse ne cesserait de pop derrière toi…


Euh… Pardon? Drôle de question. A vrai dire je n'avais jamais ne serait-ce que considéré l'hypothèse que Kei pouvait mourir. Je n'avais frappé à multiples reprises, coupé de nombreuses mèches de ses  drôles de cheveux gris, balancé toutes sortes d'objets à la tête, mais jamais je ne l'imaginais mort. D'autant que la deuxième idée de mon camarade était des plus glauques possibles. A vrai dire, je ne pense pas que Kei puisse un jour disparaître. Et si c'était le cas, qu'est-ce qu'il se passerait pour moi? Je devrais quitter Prismver? J'aurai un autre pouvoir comme c'est déjà arrivé pour Sonera? Je jetais un oeil vers Joshua qui avait posé la tasse à côté de lui, assit sur un de mes livres de biochimie qui semblait lui avoir volé sa place sur le pouf. J'avais pas vraiment envie de partir d'ici. Il y avait plus grand-chose qui me reliait au monde extérieur.

- Et ne bois pas de thé jusqu'à nouvel ordre, annonça-t-il en me dévisageant.
- Haha, hors de question.

Je n'avais pas attendu un millième de seconde pour lui répondre. S'il y avait une seule chose dont je ne pouvais pas me passer, c'était ça. Le thé. Ca me calmait comme rien d'autre et pour être honnête, là, c'est ce dont j'avais le plus besoin.

- La théine augmente le rythme cardiaque, je pense que ton cœur bat assez vite comme ça... Tu peux te calmer, personne n’a rien vu…  souffla-t-il.  Et puis si jamais j’étais prêt à partir, tu pouvais me faire confiance, pas la peine de stresser autant pour ça hein… Bref. Finissons-en au plus vite.

C'était le truc avec Joshua. On pouvait toujours lui faire confiance. Quoi qu'il arrive, il avait toujours la solution à portée de neurone. J'esquissais un sourire en m'approchant de lui, en profitant pour refaire rapidement mes tresses au passage tandis qu'il se dirigeait vers mon lit, l'étalant de tout son long sur mon plaid en patchwork rose.

- Quoi qu'il en soit, l'heure de la consultation est arrivée, annonçais-je avec mon pot tout neuf.

-  jdpiqjpdjplunettespzjpfejspfjp…

La faiblesse de sa voix était plus qu'inhabituelle. Elle arrivant à son niveau, il avait les yeux fermé, l'air complètement endormis. Il s'était assoupi? Là? En deux minutes? Je ne savais pas trop quoi faire. Si je lui mettais la crème, ça risquerait de le réveiller, non? En même temps, il était endormit dans … dans mon lit. Donc. Donc il faudrait bien qu'il se lève à un moment ou à un autre, non? Non? Pourtant, quelque chose en moi m'interdisait de l'extirper à son sommeil. Il avait l'air tellement serin. Et avec ce qu'il m'avait dit tout à l'heure, sur le fait qu'il considérait ça comme une marque de confiance, j'aurais l'impression de le trahir en le réveillant. Et je me retrouvais là, debout devant mon lit, avec mon petit pot à la main sans savoir quoi faire exactement. J'me mâchouille la lèvre, comme si ça allait m'aider à choisir. Si je profite pas de la situation maintenant, je peux être sûre qu'il se soignera pas. Je peux me dire qu'il va se réveiller bientôt, mais s'il est parti pour la nuit, il sera debout avant moi et aura disparu avant que je n'ouvre les yeux. D'ailleurs, qu'est-ce que je fais s'il reste, hein? Inspire… Expire Leann. T'as bien besoin d'un thé pour prendre une décision. Discrètement, retourne au niveau du pouf et avale une gorgée de ce précieux breuvage malgré les avertissements de Piercy. C'était moi l'apprentie médecin, non?

- Laisse mon cœur tranquille … [En français]

Je reposais tout de même la tasse. Comme s'il pourrait un jour savoir. De toute façon, j'avais bien le droit de boire ce que je voulais. Mais ne pas l'écouter, ça me mettait toujours un peu mal à l'aise. Mais pas autant que de m'assoir juste à côté de Piercy endormi dans mon lit.

Ce que je voulais faire, c'était lui mettre sa crème, et qu'on en parle plus. En théorie. En théorie tout ce passe bien. Dans les faits, c'est plus compliqué. Je m'installée juste contre lui. Mais en le regardant comme ça, tous les muscles de son visage soudainement décontractés, l'air enfin reposé, j'ai pas pu m'en empêcher. J'ai passé ma main dans ses cheveux, faisant glisser mes doigts dans ses mèches ébènes. Presque aussi reposant qu'une tasse de thé. Silence absolu. Un morceau de mes pensées reste focalisé sur Kei, dans le coin en gauche de la chambre, tandis que le reste semble se laisser emporter par la quiétude de l'atmosphère. Pourtant, mon cœur bat toujours la chamade.

-  Laisse mon cœur tranquille… hein? [En français]

Je soupire. A quoi je pense encore?



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan}   Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan} 1400359500-clockVen 27 Mar 2015 - 12:15
J’attendais que Leann s’exécute, mais l’attente était tout de même longue. J’entendis le bruit de la tasse, elle l’avait pris en main, mais je n’avais pas la force d’ouvrir les yeux pour vérifier. De toute manière mon ouïe était fiable. J’entendis comme une voix en français. Je devais rêver, j’ai halluciné… Je rêve en anglais pas en français… J’ai sûrement inconsciemment traduit en français quelque chose que je venais d’entendre… Simple hallucination…
De nouveau le bruit de la tasse, on la reposait. Leann forcément… Je la sentis se poser à mes côtés à moitié plaquée contre moi, sur le coup je ne relevai pas. Elle passa ses mains entre mes cheveux avant de répéter de nouveau « Laisse mon cœur tranquille, hein ? », elle soupira. J’inspirai profondément avant de me retourner face à elle, à moitié endormi et je lui répondis en français. « Je ne te réanimerai pas si tu fais une crise cardiaque... De toute manière tu ne m'écoutes jamais. ». Je me relevai en soupirant.

Bon je vais en profiter pour récupérer ce qu’il reste de ses lunettes pour lui prendre la même paire avec la bonne correction. Je m’appuyai contre son bureau. Les lunettes devait être dans son sac… Qui était juste derrière moi. Je m’éclaircissais la voix. « Hé Leann, c’est pas un soutien-gorge que j’ai vu à côté de ton lit ? J’ai cru en voir à côté de la bibliothèque aussi entre deux livres… Je savais que les françaises raffolaient de lingeries mais pas à ce point huhuhu… » Tout en regardant Leann je pointai de la main droite les localisations des soutiens-gorge tout en fouillant à l’aveugle de la main gauche phasant dans son sac… Une première moitié… l’autre… Bingo. J’ai toujours été agile de mes doigts. Discrètement je posai les débris de ses lunettes sur ma chemise qui était à côté de son sac et je repliai mon vêtement sur lui-même.

Je soupirai « Sinon c’est quand tu veux pour ta crème… » Je m’étirai tout en baillant longuement. Mon épaule me fit de nouveau mal. Je serrai les dents. Je m’écartai du bureau, et je m’assis sur le rebord du lit, le dos droit. « C’est maintenant ou jamais. » On aurait dit un gamin qui se prépare psychologiquement avant la piqûre du siècle. Alors que les piqûres personnellement je n’en avais jamais eu peur… par contre le contact humain… c’était autre chose… ma peau rougissait, et gonflait et me démangeait… C’était plus ou moins une réaction inflammatoire… M’enfin ce que je ne vous dis pas c’est que ça ne se passe ainsi qu’en cas de contact trop rugueux. Tout ce qui est plus doux ne me fait rien, mais j’ai tout de même du mal avec…


Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Leann De Laine
Pseudo du joueur : Meriveri
Autre(s) compte(s) ? : Matthew J. Adler && Myrcella B. Murphy && Mckenna A. Honeycutt
Personnage sur l'avatar : Fumi Ohno - Tsubaki chou Lonely Planet •• Marzia Bisognin

Féminin Âge / Classe ou Job : 21 ans - B - 10ème année
Messages : 500
Hello my name isLeann De Laine
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8251-des-livres-d-autres-livres-et-leann-leann-de-laine https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8294-my-dear-diary-leann-s-timeline https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8281-a-peaceful-world-leann-de-laine#130043 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t8282-tolkien-lms-de-leann

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan}   Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan} 1400359500-clockVen 27 Mar 2015 - 19:24
Hm, c'est embarassant
Piercy & Dhakwan -  Je ne te réanimerai pas si tu fais une crise cardiaque... De toute manière tu ne m'écoutes jamais.
Instant de surprise. Je me remet droite brusquement, détachant mes doigts de ses cheveux. Qu'est-ce que je faisais au juste là? Je peux pas m'empêcher de rougir. Qu'est-ce qu'il m'a pris de faire ça? Et dire ça? D'autant qu'il a compris. Et répondu. En français. Depuis quand il parlait français aussi? Longtemps visiblement, on n'entend presque pas son accent britannique. Même à mes oreilles qui ont entendu du français toute mon enfance. C'est dans des moments comme celui-là que je  me transformerais bien en souris pour m'échapper loin d'ici. Expire bien fort. Au moins, niveau embarras, ça pourra pas être pire. Enfin, ça aurait pu. Il aurait suffi qu'il interprète autrement  et là, j'aurais vraiment pas su où me mettre. En plus j'aurai peut-être même écopé d'une raillerie de Kei en bonus. Mais non, j'étais encore assez concentrée. Encore assez attentive.

- Comme si ça allait arriver…
-  Hé Leann, c’est pas un soutien-gorge que j’ai vu à côté de ton lit ? J’ai cru en voir à côté de la bibliothèque aussi entre deux livres… Je savais que les françaises raffolaient de lingeries mais pas à ce point huhuhu…

Action réflexe. L'impulsion électrique qui me fait me propulser vers l'avant ne prend même pas la peine de passer par mon cerveau, et en quelques millièmes de secondes je rive mon regard sur la bibliothèque avec un «Q-quoi?» excessivement aigu. Rien de visible. Mes iris émeraudes glissent le long de mon globe oculaire. Rien près de mon lit. Où sont-ils? S'il voit ça, c'est la fin de moi. Je vais prendre feu. La honte commence déjà à me consumer, commençant par mes joues cramoisies. Moi qui disais que ça ne pouvait pas être pire, niveau situation délicate. L'information ne me fait tilter que maintenant. Attends. j'ai tout rangé ce matin, c'est impossible qu'il y ait quoi que ça soit qui traîne. Surtout que je me prépare toujours dans la salle de bain, mes soutien-gorges ne sont donc jamais étalés dans ma chambre. Surtout pas au beau milieu de mes livres. Éventuellement dans une barquette parce que je n'ai pas eu le courage de les mettre à leur place, mais pas en évidence. Pas mal rangés. Je suis peut-être bordélique, mais n'exagérons rien… En plus, ceux que j'ai portés récemment, ça lui aurait coupé l'envie de faire sa petite réflexion sur la lingerie française. Tout ce qu'il y a de plus banal. Toute ces pensées me font complètement oublier Kei qui reprend la parole.

- J'veux pas dire, mais ton cher Piercy vient de se foutre de ta gueule pour fouiller dans ton sac et te …

Je lui jette un regard noir qui le fait se taire et retourner dans le coin de la pièce, la tête contre le mur.

- T'es pas drôle Leann.

- Toi non plus, t'es pas drôle, Kei.

Qu'est-ce qu'il ne va pas inventer … Je me retourne vers Joshua qui a subitement changé de position. D'ailleurs pourquoi est-ce qu'il avait prétendu une chose pareille? Juste pour me mettre mal à l'aise? C'était quoi ça, l'humour à la Pierce? Pas son genre, pourtant.

- Et toi non plus d'ailleurs, Piercy.

On peut pas rater mon ton agacé tandis que je me déporte vers l'extrémité du lit. Il voulait clairement détourner mon attention. C'était évident. Mais pourquoi faire? Il y avait bien mon pyjama sous mon oreiller mais bon… Rien de bien passionnant. T-shirt et pantalon rose poudre, un motif Bambi imprimé sur le milieu du haut. Rien qui puisse vraiment attirer la curiosité de qui que ça soit.  

-  Sinon c’est quand tu veux pour ta crème… C'est maintenant ou jamais.

Il s'étira longuement avant de se stopper dans son mouvement brusquement. Évidement. Tire plus sur tes muscles endoloris, idiot! T'es là pour quoi, rappelle-moi? Je traverse le lit dans toute sa largeur pour le rejoindre, m'asseyant en tailleur juste derrière lui.

- Ca arrive, ça arrive, répondis-je en ouvrant mon pot.

J'en mis une noix sur le bout de mes doigts avant de l'étaler sur son dos. C'était un peu froid au contact, mais la texture était tout de même agréable. J'avais fait plusieurs dizaines d'essais avant d'obtenir quelque chose qui ne colle pas, s'absorbe vite, sente bon, soit efficace et, en bonus rende la peau douce. Au final, c'était l'odeur de l'eucalyptus qui dominait le plus alors que j'avais pourtant chargé en mélisse, lavande et arnica. Il y avait évidemment un peu de menthol, de basilic, de millepertuis et camomille, mais leurs parfums se faisaient plus discrets. Commençant par le haut de son dos, j'étalais ma préparation en dessinant de grands cercles sur sa peau, redescendant petit à petit jusqu'au niveau de sa cage thoracique.

- Je sais pas ce que tu mijotes, mais ne crois pas que je suis aveugle, hein, soufflais-je en remettant un peu de crème. Je sais que t'as fait quelque chose, et ne crois pas que je ne me rendrais compte de rien.

Ca sonnait un peu comme un reproche, mais c'était pas comme ça que je comptais le formuler. J'avais toujours du mal avec les mots. Heureusement que je passais mon temps à lire, sinon ça serait bien pire.  Je soupirais tout en massant le moins fort possible de peur de lui faire mal, sa peau violacée. Je m'en voulais terriblement de l'avoir entraîné dans cette situation. D'ailleurs, je ne l'avais pas proprement exprimé jusqu'à présent !

- Et je suis vraiment désolée pour tout ce que j'ai pu te faire subir ce soir, m'excusais-je, et merci d'être venue à mon secours tout à l'heure.

Un dernier coup, et ça devrait aller. Je n'avais pas utilisé plus de trois grammes, mais ça devrait suffire pour calmer un peu sa douleur. De toute façon, il ne fallait pas s'attendre à ce que ça disparaisse de suite… Je me décalais pour me mettre à côté de lui après avoir refermé mon petit pot en verre.

- Voilà, le supplice est terminé, raillais-je. Si tu as quelqu'un qui peut t'en remettre, je te laisse le pot. Une à deux fois par jours, trois noix jusqu'à ce que tu n'ai plus mal. Il y a largement de quoi faire avec ça.

Je lui adressais un sourire bienfaisant avant de me laisser tomber sur mon lit. J'étais morte de fatigue. Entre la soirée et la maîtrise de Kei qui n'en faisait qu'à sa tête, j'avais bien de quoi être fatiguée. Et ça n'allait pas aller en s'arrangeant. Sans mes lunettes, j'allais devoir forcer sur mes yeux en plus. J'y voyais clair, mais j'allais devoir compenser un maximum.

- Thé… appelais-je en tournant la tête vers le mug.

J'en avais vraiment besoin. En plus, j'avais pas relu mes cours du lendemain. C'était option littérature, non?  Faudrait que je vois M. Rivers pour savoir si je peux travailler chez Spirit Dove… Ca commence à être vraiment juste là. En plus, si je dois payer des lunettes… La monture est foutue. Il reste un verre intacte, mais si je retrouve pas exactement la même paire, ça me servira à rien. Ca va me coûter plus chère de la faire réparer que d'en prendre une nouvelle dans les gammes premiers prix. Je fixais ma tasse. Dure semaine qui s'annonce. Heureusement que le mois ce fini vite…



_______________________

I speak in #cc99cc.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan}   Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan} 1400359500-clockMer 1 Avr 2015 - 19:32
J’attendais, elle dit à Kei qu’il n’était pas drôle… Merde, il m’a vu… Je ne pense pas qu’elle lui ait prêté attention. Si elle savait ce que j’avais en tête elle m’arrêterait et je n’ai pas envie de me prendre la tête à nouveau, et je ne veux encore moins subir une effusion de sentiment.
Elle m’extirpa de mes pensées en me disant que moi non plus je n’étais pas drôle… Ouais Kei lui a dit quelque chose. Elle semblait agacée, sûrement à cause de la nature de ma diversion. Ou parce qu’elle a compris que c’en était une… de diversion quoi.

J’attendais toujours qu’elle m’applique cette pommade afin de pouvoir rentrer chez moi. Elle traversa le lit et s’assied en tailleur derrière moi. Je pinçai mes lèvres. Aller vite, qu’on en finisse.
Ça y est. C’est froid, la sensation de la pommade en soit n’était pas désagréable, mais l’idée d’avoir quelqu’un qui me tripote dans mon dos me faisait crisper les muscles de mes bras et me donnait envie de me secouer comme après un frisson désagréable dans le dos.
J’humai, j’essayai de divertir mon esprit. Ça sent la menthe… l’eucalyptus qui était vraiment fort, un fond de lavande, la lavande à grande dose me donne des vertiges, son truc était chargé, je n’arrivais pas vraiment à distinguer toutes les odeurs… En même temps j’me suis baladé torse nu durant une nuit d’hiver… D’habitude j’ai l’odorat et le goût très fins, mais là… J’ai choppé un coup de froid, voir la crève…

Pendant quelle appliquait sa préparation elle se mit à parler, c’est bien ce que je pensais, Kei lui a dit que j’ai fait quelque chose mais elle n’est pas sûre. « Bien sûr, je mijote des choses dans le but de te nuire. » c’était ironique, la précision n’est pas nécessaire.
Puis elle s’excuse de tout ce que j’ai pu subir par sa faute ce soir. Je soupirai. « Ne t’excuse pas ce n’est rien, et de rien, c’est normal. » Elle souriait, pas moi, j’étais trop fatigué, je n’avais même pas réalisé que je venais de lui mettre un vent.

Elle avait fini, je me levai, elle tourna la tête vers son mug, et semblait l’appeler. Je pris son mug et je le lui donnai. Je me dirigeai vers le bureau, je pris mes vêtements en boule sous le bras, les lunettes de Leann étaient dans ma chemise. « Bonne nuit Lean. ». Je phasai à travers le mur de sa chambre sans lui laisser le temps de me répondre.
Le froid était encore plus douloureux, je ne voulais bousiller mes vêtements avec sa crème, la peau devait absorber la pommade, je me dirigeai en courant vers mon bungalow, personne sur mon chemin, parfait.
Je phasai de l’extérieur vers ma chambre, je posai mes vêtements en boule sur ma chaise, j’irai acheter des lunettes pour Leann demain. En attendant, je vais dormir.
Je me jetai sur mon lit toujours habillé, sur le vente, et je m’endormi aussitôt.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan}   Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan} 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Hm... C'est embarassant {Piercy & Dhakwan}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: