Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 [FINI] MEMORIES ft. Killiam

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: [FINI] MEMORIES ft. Killiam   [FINI] MEMORIES ft. Killiam 1400359500-clockJeu 5 Oct 2017 - 16:24
t'es beau comme une comète, j't'ai dans la peau, j't'ai dans la tête




inscrit ce jour dans ta mémoire, au fer chaud, au fer brûlant et incandescent ; inscrit-le ici et là, pour toujours, éternellement et pour qu'il n'y ait que nous qui puisse le voir.

-- y a ce début, un peu enfantin, de deux grands gamins qui plus tard, irons loin.

D
      extérité et lunettes au bout du nez, il finit par observer son chez-d'oeuvre en se décalant légèrement, esquissant un sourire au bout de ses lèvres avant qu'il ne craque, partant dans un léger fou-rire alors qu'il venait de t'affubler d'un kit moustache-lunette qui semblait t'aller à merveille.

Vous étiez partis en ville sans véritable destination particulière, tout ce qui semblait vous importer était le fait d'être ensemble tout en vous créant de nouveaux souvenirs pour ce jour qui ne l'était pas vraiment ; jusqu'à ce que vous tombiez sur les attractions, créant ainsi cette agitation caractéristique chez Ezéchiel, qui, en soit, n’annonçait rien de bon, alors qu'il t'avait traîné sans ménagement jusqu'aux magasins alentours -- et le pire restait à venir.

Tu connaîtras la date, à la fin de la journée. T'avait-il soufflé tout contre ton oreille alors que vous vaguiez entre les rayons, de ce timbre joueur qui annonçait tout de même que la réponse ne te seras pas si simple à obtenir ; et pour cause, il te le ferait découvrir de toi-même.

Toujours est-il que vous retrouviez-là, debout face à tout ses attirails étranges et peut ordinaires, semblant se foutre littéralement de ta gueule alors qu'il commençait à sortir son portable, pianotant le code rapidement pour se diriger sur snap alors qu'il avait du mal à reprendre son sérieux.

oh mon dieu, si tu voyais ta gueule ! c'est trop drôle ! s'exclamat-il alors qu'il semblait pleurer de rire.

-- dirigeant sa caméra pour immortaliser le moment.




Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [FINI] MEMORIES ft. Killiam   [FINI] MEMORIES ft. Killiam 1400359500-clockJeu 5 Oct 2017 - 18:19

Memories
feat. Ezéchiel Prince - date. 14 septembre






Vous aviez quitté la chambre plus rapidement que tu ne l'aurais pensé, et vous aviez traîné dans les rues de la ville avant d'entrer dans toutes sortes de magasins dans lesquels tu n'aurais jamais mis les pieds sans Ezéchiel. Et te voilà, te laissant faire alors qu'il met sur ton nez une paire de lunettes : le plus ridicule qu'il a pu trouver. Tu te laisses faire de bonne grâce avant de te tourner vers le miroir le plus proche, grimaçant en voyant dans ta tête. Tu te détournes de nouveau vers Ezéchiel qui est presque en train de pleurer de rire et alors que la caméra de son téléphone se braque sur toi, tu attrapes vivement son téléphone :

Ah non pas question que tu m'affiches à tous tes potes !

Et tu mets le téléphone dans la poche arrière de ton jean te reculant de quelques pas, les fausses lunettes toujours sur ton nez. Tu sais que ça ne l'arrêtera pas, vous n'étiez plus à être timide ou gêné par des mains au cul, mais au moins, ça aura le mérite de te faire gagner un peu de temps pour trouver quelque chose de plus ridicule encore. Tu tends le bras pour le cas où il veuille récupérer son téléphone, le gardant à une certaine distance de toi alors que tu attrapes un haut de forme vert avec une barbe de leprechaun. Voilà. Parfait. Tu lui mets sur la tête, fier de toi et souris un peu plus.

Là, si tu veux, on peut s'afficher.

Que tu sois pas tout seul dans ton ridicule. Et puis finalement, tu t'en foutais un peu de t'afficher, d'être tourné en ridicule. Tu étais avec lui, et son rire te réchauffe les entrailles, fait battre ton cœur un peu plus vite et alors, tu lui rends son téléphone en souriant de toutes tes dents.

Parce que finalement, Killiam, rien ne te rend plus heureux que lui.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [FINI] MEMORIES ft. Killiam   [FINI] MEMORIES ft. Killiam 1400359500-clockJeu 12 Oct 2017 - 23:45
t'es beau comme une comète, j't'ai dans la peau, j't'ai dans la tête




inscrit ce jour dans ta mémoire, au fer chaud, au fer brûlant et incandescent ; inscrit-le ici et là, pour toujours, éternellement et pour qu'il n'y ait que nous qui puisse le voir.

-- y a ce début, un peu enfantin, de deux grands gamins qui plus tard, irons loin.

P
      lainte faussement offusqué et torse appuyé contre ton bras qui faisait barrage, il avait directement répliqué avec l'intention de reprendre l'appareil, alors qu'il galérait encore à reprendre son sérieux ; parce que rien n'était plus drôle à cet instant que ta belle moustache qui bougeait à mesure que tu parlais -- hochant négativement la tête de gauche à droite alors qu'il se marrait toujours si fort, toujours si fort, sans faire attention aux quelques clients ni à la gérante qui se trouvaient là ; avec vous.

mais j'dois immortaliser ça putaaain ! riait-il toujours alors que votre échange ressemblait de plus en plus à si méprendre à une prise de catch - avant que tu ne répliques, le plus simplement du monde pour lui affubler de ce vert magnifique et cette barbe qui lui mangeait carrément le visage.

là, si tu veux, on peut s'afficher.

Et il ne bouge plus, reste statique et t'observe -- toi, toi et ton sourire si beau, toi et ton sourire si fière, toi et ce bonheur, cette étincelle dans les yeux, toi, juste toi de cette joie qu'il aimerait inscrire un peu plus ; dans cette journée qui au final, n'était que la première page d'une longue, longue histoire.

Alors il se ressaisit, pivote violemment la tête vers un miroir qui se trouvait vers votre gauche, d'un mouvement vif et peut-être brusque. Alors, alors, il prend la pose, les doigts en V devant ses yeux, la bouche en cœur, l'instant qui dure éternellement et tout bêtement et c'est toujours si rapidement, si brusquement, qu'il vint à reposer ses prunelles dans les tiennes, dans ce ciel gris si couvert aujourd'hui - et il t'aime, il t'aime, oh, qu'il t'aime.

Nouvel éclat de rire et il reprends son téléphone avant de se coller à toi sans ménagement, comme des amis, comme des amants, tendant l'écran pour vous prendre en selfie, posant un de ses doigts sous ton menton alors qu'il renouvelait un cul-de-poule immonde --- clic. prise. envoyée. tournée.

on est trop bg ! s'exclama-t-il ensuite, le rire toujours si facile avant de te claquer un baiser, un baiser léger et aimé.

et cette moustache te rends si viril. fit-il dans un regard libidineux sans réelle raison, sans réel sous-entendu, juste dans cette complicité si naturelle, si douce, si chaude, si agréable.

faut qu'on fasse plein de chose aujourd'hui ! reprit-il en se retournant complètement vers toi - si proche, trop proche de toi - te retirant à contre-cœur les lunettes - et un baiser, un deuxième, juste sur le nez - avant qu'il ne se débarrasse à son tour de ce couvre-chef magnifique.

ooooooh ! regarde, ça ! et son esprit part, toujours plus loin, de cette concentration qu'il n'a pas vraiment quand il est entouré de chose et d'autre, de cet air mutin et enfantin qu'il n'a qu'avec toi, seulement en entièrement avec toi ; lui si froid, si polaire, si glacial -- véritable soleil sous tes doigts, aux rayons trop brûlant, presque incendiant.


-- et cet instant pourrait durer des heures, des heures et encore et toujours, avec toi, seulement avec toi - loin encore de ce mal, qui vous rongera.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [FINI] MEMORIES ft. Killiam   [FINI] MEMORIES ft. Killiam 1400359500-clockVen 13 Oct 2017 - 11:44

Memories
feat. Ezéchiel Prince - date. 14 septembre






Il y a un moment de blanc entre vous, un moment silencieux, où vous ne faites que vous regarder, où ton sourire s'efface doucement, comme pour prendre conscience de ce moment, comme pour pouvoir te souvenir de cette barbe rousse qui lui mange le visage, de ce chapeau vert qui aplati ses cheveux, tombe sur ses yeux. Puis soudain, tout s'anime de nouveau, Ezéchiel brise le silence, brise cet instant pour que tu puisses le vivre et tu ris quand il se prend en photo devant le miroir, toi en arrière plan. Et tu ris encore plus quand il vient se coller contre toi, et ton index et ton majeur se lève pour créer ce V que tu fais presque tout le temps.

Et il s'esclaffe, rit, semble sauter partout et tu souris sans pouvoir t'en empêcher, tu souris, heureux de l'avoir avec toi, heureux d'être avec lui, heureux d'être celui avec qui il partage ces instants, et non pas un autre. Tu es heureux que ce soit toi, qu'il t'ait choisi toi, qu'il t'ait attendu pendant un long mois, qu'il soit revenu vers toi. Ton cœur tambourine si fort que tu as l'impression qu'il va exploser, exploser de bonheur, exploser de cet amour que tu lui portes, si violent et si puissant, alors que ça fait si peu de temps.

Il retire tes lunettes, les reposes quelque part, retire ce haut de forme immonde et t'attires quelque part dans la boutique, s'éloigne, revient, retourne, te montre toutes ces choses que tu n'aurais pas vu sans lui, et pourtant, pourtant tu ne peux que le regarder lui, il n'y a que lui que tu vois, que lui que tu observes, que lui que tu détailles et contemples. Et il te tire quelque part, et tu le suis avant de t'arrêter peut-être un peu trop brutalement, l'arrêtant avec toi, et tu l'attires contre toi, doucement, lentement, et tu l'embrasses. Tu l'embrasses, là, devant tout le monde, sans faire attention au fait que tout le monde vous voit, sans faire attention au fait que tu te montres à tous, que tu l'embrasses, une main serrant la sienne, l'autre calée dans son cou pour approfondir ce baiser, pour l'embrasser, doucement, tendrement, pour lui montrer, lui dire, à quel point tu l'aimes, là, à cet instant précis, à quel point , tu ne peux pas te passer de lui.

Tu te recules alors, au bout d'un moment, lâchant comme pour te justifier, comme si c'était suffisant :

J'avais envie.

Et tu reprends ta route entre les magasins de chapeaux et de lunettes, de déguisements et tout le reste. L'attirant avec toi, sans lui laisser vraiment le choix.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [FINI] MEMORIES ft. Killiam   [FINI] MEMORIES ft. Killiam 1400359500-clockLun 16 Oct 2017 - 16:55
t'es beau comme une comète, j't'ai dans la peau, j't'ai dans la tête




inscrit ce jour dans ta mémoire, au fer chaud, au fer brûlant et incandescent ; inscrit-le ici et là, pour toujours, éternellement et pour qu'il n'y ait que nous qui puisse le voir.

-- y a ce début, un peu enfantin, de deux grands gamins qui plus tard, irons loin.

V
     ous vous embrassez.

Paupières closes, paupières fermées, lèvres liées ; le palpitant battant, tirant de toute ces forces dans la vaine intention de sortir de sa cage thoracique pour rejoindre l'autre moitié ; et c'est fort et c'est sourd, l'impression que ça lui vrille les tympans, l'effet d'un boulet de canon, de tout cet amour.

Embrasse-moi plus fort, semblait-il vouloir quémander alors que sa bouche suivait la tienne dans une danse effrénée -- Embrasse-moi encore, semblait-il te murmurer, te chuchoter dans l'envie de te crier, de te le hurler ; embrasse-moi ici et là, un peu comme si, un peu comme ça, embrasse-moi comme si c'était la première et la dernière fois.

Le temps s'arrête ; véritablement - et il devient sourd, muet et aveugle, tout en même temps, il n'y a plus que toi juste sous le bout de ses doigts, il n'y a plus que toi, jusqu'aux bouts de ses lèvres ; et il voudrait que jamais ça ne s'arrête, il voudrait que tout se répète -- oh, comme il t'aime Killiam, comme il t'adore, comme il t'admire.

et c'est si simple et si complexe à la fois

((de ce sentiment qu'il découvre et redécouvre))

en ce rappelant de cette soirée là
où il avait laissé le choix
d'un toi et moi


Et la magie s'arrête doucement, la cadence se calme lentement ; et y a tout ces sentiments, des sentiments toujours plus fort, toujours plus grand, toujours trop fort, toujours trop grand -- oh, aime-le Killiam, aime-le ici et demain, jusqu'à la fin.

Et il va pour ouvrir la bouche, sans avoir réellement quelque chose à dire, sans savoir véritablement quoi faire -- papillonne des yeux bêtement, t'observe longuement quand tu vins lui couper la parole qu'il n'a pas vraiment ; et il te regarde Killiam et ce regard, Killiam, est bien plus fort que tout le reste, bien plus fort que tout cela, bien plus grand encore -- si tu peux le croire seulement.

Alors il te suit sans vraiment réfléchir, parce qu'il te suivrait n'importe où Killiam, les yeux bandés, les poings liés - il y a cette confiance dont on ne parle pas vraiment, cette confiance Killiam, dont vous n'avez pas vraiment conscience tant elle vous semble évidente, tant elle tombe sous le sens mais pourtant (pourtant) il y ce quelque chose chez-vous qu'il n'y a pas chez les autres, qu'il n'y aura jamais ; parce que vous vous aimez plus que des ado, plus que des adultes, vous vous aimez d'une façon tellement inconsidérée qu'elle ne peut être expliquée.

je t'aime.

Ça sort comme ça, aussi violent et puissant que ce baiser - ça sort comme ça, si silencieux dans ce magasin dont il n'a plus vraiment l'intérêt et si fort pourtant, dans cet instant présent ; ça sort comme une évidence et comme une confidence, ça sort comme claque et une caresse, si fort pour en avoir la marque et si doux pour parler tendresse -- et ça sort comme une résignation et comme une invitation, comme si c'était la première fois et dernière.


n'oublie jamais,
quoiqu'il se passe, quoi qu'il arrive
je t'aime, je t'ai aimé et je t'aimerai
toujours




Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [FINI] MEMORIES ft. Killiam   [FINI] MEMORIES ft. Killiam 1400359500-clockLun 16 Oct 2017 - 18:54

Memories
feat. Ezéchiel Prince - date. 14 septembre






Ses paroles te figent et te font t'envoler, elles t'arrêtent et te font le regarder, elles semblent avoir figé le temps, semblent aussi violentes qu'un ouragan, aussi relaxantes qu'un bain bouillant. Tu le regardes, et tes pas se stoppent, tu le regardes et tu as envie de l'embrasser de nouveau, de le prendre contre toi, de ne plus le lâcher.

Tu sais Killiam, quand c'est lui, quand c'est avec lui, tout semble si clair, si simple, si brillant, si beau et sans soucis ; tu sais, avec lui, tu te crois invincible, prêt à tout surmonter, à gravir toutes les montagnes et à traverser tous les océans. Sans lui, ta vie serait si fade, tellement fade, sans sens, beaucoup trop calme pour être une véritable vie, finalement. Tu sais Killiam, tu as toujours su que tu serais deux dans ta vie, que tu ne pourrais pas vivre sans Théa, qu'elle serait toujours cette autre partie de toi, cette autre moitié que personne ne pourrait évincer ; et personne ne le peut, c'est vrai, personne ne peut être Théa, ne peut remplacer Théa, ne peut être Théa, et tu n'aimeras jamais personne comme tu aimes Théa... mais Ezéchiel, Ezéchiel c'est si différent, Killiam. Ezéchiel, c'est si puissant, si violent, si tendre, si calme, si doux, si amoureux, tellement amoureux. Il te fait perdre la tête, te coupe la respiration, fait battre ton cœur... et tu pensais vraiment que Théa serait la seule, la seule vraiment qui pourrait te détruire d'un seul souffle, d'une seule parole, mais depuis Ezéchiel, tout est différent.

Il t'a transformé, avec son rire, avec son regard, avec ses paroles et son amour, il te fait l'aimer un peu plus chaque jour, et à chaque fois que tu le regardes, tu as l'impression de retomber amoureux, de sombrer dans des abysses encore plus profondes, et toujours plus accueillantes. Et jamais, ô grand jamais, tu ne voudrais les quitter.

Tu restes silencieux, toujours en le regardant, avant de serrer un peu plus ses doigts dans les tiens et de l'attirer contre toi, ton bras passant alors sur ses épaules, obligeant à replier le sien contre son torse pour garder vos doigts liés. Et tu t'abaisses de nouveau vers lui, l'embrasses encore, à peine, doucement, lentement, c'est un baiser à peine appuyé.

Je t'aime.

Puis un sourire vient prendre possession de tes lèvres alors que tu caches un instant ton visage dans le creux de son cou, riant légèrement, heureux d'être avec lui, heureux qu'il soit là, avec toi.

Mais je pourrais le dire et t'embrasser toute la soirée alors... vaut mieux qu'on bouge ailleurs non ?

Faire d'autres magasins, aller manger un morceau. Tu ne sais pas, mais faire autre chose, profiter de cette soirée d'une autre façon. Et l'aimer encore, tomber amoureux un peu plus. Et jamais le regretter.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [FINI] MEMORIES ft. Killiam   [FINI] MEMORIES ft. Killiam 1400359500-clockSam 21 Oct 2017 - 20:22
t'es beau comme une comète, j't'ai dans la peau, j't'ai dans la tête




inscrit ce jour dans ta mémoire, au fer chaud, au fer brûlant et incandescent ; inscrit-le ici et là, pour toujours, éternellement et pour qu'il n'y ait que nous qui puisse le voir.

-- y a ce début, un peu enfantin, de deux grands gamins qui plus tard, irons loin.

V
     ous.
Et c'est si beau ce vous qui vous lies, ce vous qui vous retiens, ce vous qui n'est autre que ce que vous êtes ; vous êtes indissociables à présent, vous ne pouvez être que ce vous et ça, pour toujours, vous en êtes persuadés.

Un baiser si léger et des paroles qui le font rire, il hoche la tête avec énergie, resserre plus fort vos mains liées qu'il abaisse avant de te traîner derrière lui, de l’entraîner quelque soit l'endroit -- et vous pourriez partir jusqu'au bout du monde si vous en aviez envie.

Toute fois c'est dehors que vous vous retrouvez, dans cette partie de la ville si animée est ses prunelles tombent sur les manèges et les jeux d'arcades -- et le regard qu'il te lance est assez flagrant sur ses intentions, alors à nouveau il te tire, qu'importe ton avis ; il savait, dans tout les cas, que tu lui dirais oui.

Parce que tu lui disais toujours oui.
Parce qu'il te disait toujours moi aussi.

Vous entrez dans cette foule d'habitués, d'élèves ou de simples passants juste là pour s'amuser, jusqu'à arriver là où il désirait, devant toute ses carabines et le bruit des balles, devant les machines à sous et de hasard, devant les cris et les hurlements des machines à sensation, sous la grande roue remplie d'amour et d'amis, face à cette ambiance qu'il appréciait vraiment ; juste dans l'envie de s'amuser, juste dans ce besoin de se laisser aller, sans pour autant avoir besoin d'alcool, sans forcément avoir besoin de dépenser une fortune et qu'importe la superficialité ça lui plaisait comme à un ado, presque comme à un enfant ; et il était avec toi, alors qu'importe.

Il voulait faire quelque chose pour toi, t'offrir quelque chose ; n'importe quoi.

J'ai pas pu t'offrir de cadeaux... et il se retourne vers toi, un sourire sur les lèvres et dans les yeux, juste amoureux. ...J'peux pas porter chance, mais je peux te faire gagner tout ce que tu veux.

-- et son pouce caressait ta peau pendant qu'il te dévorait des yeux.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [FINI] MEMORIES ft. Killiam   [FINI] MEMORIES ft. Killiam 1400359500-clockDim 22 Oct 2017 - 13:45

Memories
feat. Ezéchiel Prince - date. 14 septembre






Y'a cet amour dans l'air, cette tendresse. Cette complicité si tendre et si douce, ces regards qui se dévorent et ces sourires qui s'embrassent. Y'a tout ça entre vous, et tu sais que tout le monde le voit, mais tu t'en fous. Ça se voit, que vous vous aimez Killiam, ça se voit que lui et toi, c'est beau, c'est tendre, c'est fort, c'est amoureux. Tu peux pas t'empêcher de le regarder, de te dire que tu as de la chance, qu'il soit là, avec toi, que tu puisses lui prendre la main, le serrer contre toi, passer ton bras sur ses épaules si tu le souhaites, le serrer contre toi. Tu es tellement chanceux de l'avoir, Killiam. Tellement, tellement tellement.

Et quand il se tourne vers toi et qu'il prend la parole, tu ne peux que hausser les épaules. Tu t'en fous de ne pas avoir de cadeaux, ce n'est pas important pour toi, et passer la journée avec lui est un cadeau largement suffisant. Être avec lui est un cadeau pour toi. Mais c'est un peu niais, un peu trop fleur bleue de le dire, de lui répéter, comme ça, en dehors de votre intimité, en dehors de vos conversations sérieuses, vos conversations où vous vous mettiez à nus, où vous vous avouez un peu tout. Et pourtant, tu ne peux t'empêcher de lâcher, dans un léger rire, lui jetant un regard en coin :

T'es mon porte-bonheur et mon porte-chance Ezé, depuis le jour où j't'ai rencontré.

Et c'est tellement vrai, ce n'est pas un mensonge, ce sont juste les faits. Ezéchiel, depuis le premier jour, ne t'a apporté que de la chance et du bonheur, de la tendresse et de la joie, même si au début tu ne voulais pas, même si tu le repoussais, finalement, tu l'as toujours plus ou moins apprécié. Il ne serait pas entré dans ta bulle si facilement, sinon. Tu lui souris tendrement et tu regardes un peu toutes les attractions, les activités et tu demandes alors :

Tu veux faire quoi ?

Parce que finalement, ta joie passait par la sienne, ton bonheur par le sien, et tu veux juste qu'il passe une aussi bonne journée que toi.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [FINI] MEMORIES ft. Killiam   [FINI] MEMORIES ft. Killiam 1400359500-clockJeu 2 Nov 2017 - 22:36
t'es beau comme une comète, j't'ai dans la peau, j't'ai dans la tête




inscrit ce jour dans ta mémoire, au fer chaud, au fer brûlant et incandescent ; inscrit-le ici et là, pour toujours, éternellement et pour qu'il n'y ait que nous qui puisse le voir.

-- y a ce début, un peu enfantin, de deux grands gamins qui plus tard, irons loin.

É
     coute ton cœur Ezéchiel.

Y a tes prunelles qui attrapent les siennes, mêlés à tes paroles qui le font chavirer ; le palpitant précipité, y a son sang qui monte, monte, monte à la tête et cette jolie couleur qui s'éparpille sur cette blancheur scandaleuse - y a ce sourire discret, timide qui ne lui ressemble pas et qui se fait plus grand, plus éclatant jusqu'à se transformer en rire -- tintement de cet amour trop grand.

Tu portes malheur aussi surement que le démontre la mort de ta sœur ; t'as toujours porté malheur et parfois avec fierté, parfois avec rage, parfois avec rancœur - y a tout cet engrenage dont tu fais parti et dont tu n'as pas la moindre idée, cet engrenage qui sera déclencheur de cette rage, rage qui sera la tienne, rage qui sera la sienne -- et pourtant, là, à cet instant, t'as envie de le croire ; d'y toucher.

toucher cet amour trop grand
du bout des doigts, du bout des ongles

Surtout ne le quitte pas des yeux -- il ne te quitte pas des yeux ; il te regarde, te détaille sans pouvoir empêcher ce sourire révélateur de ce bonheur, ce bonheur qui n'est autre que la somme de ce toi et moi, que le résultat de ce vous - qui fait Tout.

Il te trouve beau.
Il te trouve magnifique.
Il te trouve merveilleux.

Et tout semble aller bien trop mieux.

Tu veux faire quoi ?

Tout ! répond-t-il avec énergie, les battements de son cœur au bord des lèvres, des étoiles dans les yeux ; l'allégorie même du mot Heureux.

Ses doigts glissent sur les tiens alors qu'il te dévore des yeux, se rapprochant perceptiblement de toi jusqu'à te coller, toujours ce sourire, cet éternel sourire, alors qu'il force sur ses pieds dans cet élan, vers le baiser, avant de retomber lourdement sur ses talons, l'air un peu coquin, l'air un peu taquin, avant de pivoter sur ses pieds, te traînant à sa suite sans laisser place à une quelconque forme d'opposition ; relevant le regard avant de pointer du doigt au loin : la montagne russe transperçant le ciel.

Ça ! poursuivit-il en te lançant un regard en arrière ; plongeant dans cette grisaille qui faisait battre son cœur.


-- écoute-le Ezéchiel, il bat à mille-à-l'heure.





Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [FINI] MEMORIES ft. Killiam   [FINI] MEMORIES ft. Killiam 1400359500-clockVen 3 Nov 2017 - 19:58

Memories
feat. Ezéchiel Prince - date. 14 septembre






Ça se voit qu'il est heureux, heureux à tes paroles, heureux à tes mots, ces mots qui sortent, que tu n'empêches plus de sortir, de traverser la barrière de tes lèvres ; il n'y a aucune raison pour que tu t'empêches de lui dire ce que tu penses, que tu t'empêches de lui dire tout ce que tu as envie. Et si tu as envie de lui dire je t'aime, tu lui diras ; et si tu as envie de lui dire aime-moi, tu lui diras ; et si tu as envie de lui montrer, alors tu le lui montreras. Et tu ne t'arrêteras pas, parce que c'est comme ça que tu es avec lui, parce que c'est comme ça que vous êtes, c'est comme ça que tu veux que vous soyez.

Et alors, il t'embrasse, il dépose ce baiser chaste et tendre sur tes lèvres alors que ta main libre se pose sur sa hanche, l'enserre tendrement alors qu'il se recule, et peut-être que tu aimerais le garder un peu plus contre toi, l'enserrer un peu plus longtemps, l'embrasser un peu plus tendrement, mais il ne t'en laisse pas le temps, pointe du doigt cette énorme montagne russe en te tirant le bras.

Le rire s'échappe de tes lèvres alors que tu avances, la main liée à celle d'Ezéchiel, vos doigts entrelacés. Tu avances, sans te soucier des autres, du regard, du reste, tu avances, main dans la main, jusqu'à l'attraction, vous glissant dans la file d'attente et tu jettes un léger regard : la file à l'air d'être longue, alors tu t'assois sur la barrière en fer, et tu avanceras assis dessus, comme un flemmard.

Y'a du monde quand même, t'as choisis ton jour pour venir.

Un clin d’œil, un sourire.
Et tout cet amour que tu lui portes, dans ton seul regard.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [FINI] MEMORIES ft. Killiam   [FINI] MEMORIES ft. Killiam 1400359500-clockSam 18 Nov 2017 - 23:10

Il se cale contre la barrière, mais toi Ezéchiel, tu restes bien debout, face à lui, trépignant d'une impatience à peine dissimulée alors que ton sourire te mange le visage et on pourrait presque croire que c'est ton anniversaire à toi, au final, mais tu sais qu'il est heureux, tout autant que tu l'es et c'est tout ce que tu désirais : le rendre heureux, faire de sa naissance, un jour joyeux où vous feriez dorénavant, quelque chose d'un peu différent, assez pour créer des souvenirs qui vous resterons pendant des jours et des jours, des années, des années -- parce que vous partageriez vos vies, jusqu'à la fin, n'est-ce pas ? Et votre amour est si beau, qu'il semble infini.

Y'a du monde quand même, t'as choisis ton jour pour venir.

Tu lèves les yeux au ciel, heureux, te rapprochant de lui juste assez pour que ce soit intime, pas assez pour que cela soit envahissant.

Peut-être que si ça avait été hier, il n'y aurait pas eu autant de monde. répliques-tu, taquin et tellement, tellement amoureux qu'au final, ce n'est pas vraiment une pique, c'est plus une caresse, un baiser tendre, un regard doux et c'est tout cela à la fois, à chacune de tes paroles, à chacune des siennes -- le bonheur était si grand, qu'il sentait son palpitant battre bien trop précipitament.

Aller, râle pas, c'est moi l'impatient de nous deux ! enchaînes-tu en jetant un coup d’œil à l'attraction avec des étoiles dans les yeux, avançant lentement vers celle-ci à mesure que la queue diminuais et bientôt, ce fut à votre tour -- et tu lui agrippas à nouveau la main sans ménagement, le traînant bien vite vers le devant du véhicule pour pouvoir vous asseoir tout devant -- et les minutes qui suivirent ne furent que sourires, hurlements, suivit d'éclat de rire et t'étais carrément hystérique alors que tu t'amusais comme une petite puce, tandis que l'air fouettait ton visage, que ton ventre se tordait sous looping et que ton cœur s'envolait sous la vitesse.

Bordel de merde c'était trop cool ! piailles-tu en te collant à son bras une fois descendu, le pied à peine posé sur le sol et tu ne ressemblais plus à rien, seulement à un garçon surexcité et encore prêt à faire n'importe quoi ; si c'était avec lui.


-- et la journée ne faisait que commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [FINI] MEMORIES ft. Killiam   [FINI] MEMORIES ft. Killiam 1400359500-clockDim 19 Nov 2017 - 10:43

Memories
feat. Ezéchiel Prince - date. 14 septembre






Ton regard s'accroche le sien, et tes doigts viennent attraper les siens pour déposer une caresse tendre, pour exercer une légère pression, comme pour dire que tu es là, que tu restes là. Et tu lui tires la langue, faussement vexé quand il te réplique qu'hier, il y aurait eu moins de monde. Tu quittes la rambarde en fer, te rapprochant de lui, avançant tranquillement au fur et à mesure. Ton regarde ne le quitte pas, reste accroché à son visage, son sourire, ses yeux, ses fossettes. Tu ne le quittes pas des yeux, Killiam, parce qu'il est bien trop magnifique pour ne pas que tu le contemples tous les jours.

Puis sa main attrape la sienne et il te tire au début du wagon, et une boule se forme dans ton estomac. Tu n'as jamais fait ça, tu n'as jamais, jamais fait ce genre de trucs, et c'est la première fois que tu montes là-dessus, et maintenant que tu es là, le harnais autour de toi, tu te crispes un peu alors que ça monte, monte, monte, monte encore et encore. Tu fermes les yeux pour ne pas voir le vide... puis la vitesse, et tu ne peux que rire en entendant le rire d'Ezéchiel à côté de toi, tu ne peux que profiter de cet instant qui dure si peu de temps, et pourtant indéfiniment.

Tes jambes tremblent un peu quand vous sortez du manège et tu ris alors qu'il se pend à ton bras. Tu ris, tellement, et tu es si heureux, Killiam, si heureux, tellement heureux, et c'est pour ça que ton bras entoure sa taille et le presse contre toi, alors que tes lèvres, toujours souriantes, si souriantes, viennent se poser sur les siennes, dans un baiser si heureux, si joyeux que tu en ris presque contre ses lèvres. Ah, comme tu l'aimes Killiam, tu l'aimes tellement que ça en est indécent.

Allons-y.

Et tes doigts bien entrelacés aux siens, le rire dans la gorge et le sourire aux lèvres, tu le tires vers la prochaine attraction la plus proche.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FINI] MEMORIES ft. Killiam   [FINI] MEMORIES ft. Killiam 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
[FINI] MEMORIES ft. Killiam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit Bain [|PV: Shina|]*Hentaî* [|Fini'sh|]
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: