Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Discussion sur le toit du monde ∆ pv artus

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Discussion sur le toit du monde ∆ pv artus   Discussion sur le toit du monde ∆ pv artus 1400359500-clockMer 5 Mar 2014 - 15:36

artus & orwenn


i'm just a kid

Le rendez-vous avait été fixé à la hâte. Un lieu et une heure, griffonnées sur un papier arraché d'un livre de cours. Clocher, 16h. Vous auriez pu vous retrouver au cabanon, mais t'avais peur que Crystal ne surprenne votre conversation. Et c'est vraiment bien trop privé et personnel. Y a qu'à lui que tu peux en parler. Puis, ça te faisait chier de retourner jusqu'au pensionnat.

Mains dans les poches de ton pantalon, tu avances d'un pas pressé, anxieux. T'as fait le con. Une bourde monumentale. Le genre de truc qui peut foutre en l'air toute une vie sociale. Enfin, quand même pas jusque là. Tu grognes contre toi-même, pestant contre ta connerie. Tu traverses les rues pavées, te prenant un ou deux marmots dans le bide qui se sauvent bien vite quand ils voient tes yeux rubis.

Tu arrives bientôt devant le clocher. Tu t'arrêtes et tu lèves la tête, machinalement. Puis tu pénètres dans le bâtiment, gravissant les marches deux par deux sans effort. Quand tu arrives en haut, tu regardes autour de toi. La vue est impressionnante, vaste. Elle donne des envies de conquêtes, de puissance. Mais surtout, de liberté.

Tu te penches au dessus de la rambarde de sécurité. Les gens sont semblables à des fourmis que tu pourrais écraser. Tu soupires avant de relever la tête vers le firmament. Les nuages sont semblables à des boules de cotons. T'as toujours aimé te réfugier en hauteur quand ça va pas. Réflexe datant de l'orphelinat, vieille habitude.

Soudain, tu entends des bruits de pas dans l'escalier. Tu te retournes et tu attends un instant. Artus débarque alors avec sa tête blonde, sa balafre et son air tellement apaisante. Ton meilleur ami a un putain de don sur toi. Il t'apaise, te réconforte rien que par sa présence. Artus qui, pour pas changer, se vautre magnifiquement la gueule à la dernière marche. Tu secoues la tête en souriant. Personne ne pourra le changer, et encore moins le remplacer.

Tu l'aides à se relever. Ta main prend la sienne, vos épaules s'entrechoquent doucement, vous vous tapez dans le dos. Votre manière de vous saluer. Tu t'écartes et fouilles dans ton sac en plastique avec lequel tu es venu. Tu lui lances du pain d'épices et tu vas t'asseoir sur la rambarde.

Le danger ? Quel danger ? Je me ris du danger !

▬ Mec. J'ai fait une connerie monumentale. Et ça concerne pas tes caleçons sales cette fois.

Ah oui. Artus et ses caleçons sales auxquels tu réserves des sorts divers et variés. Pauvre d'eux. Pauvre Artus et son désordre.

▬ J'ai embrassé Sarah, mec.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Discussion sur le toit du monde ∆ pv artus   Discussion sur le toit du monde ∆ pv artus 1400359500-clockJeu 6 Mar 2014 - 17:48


ORWENN & ARTUS
was never much but we made the most

Un lms d'orwenn. T'as simplement haussé un sourcil en lisant l'heure à laquelle il te conviait de le retrouver, et fourré le papier dans la poche de ton jeans. Et maintenant, tu traînes en ville, l'air détaché, avec ton slushie à la pastèque à la main. Tu en prends d'ailleurs une gorgée, puis entames ta montée vers le clocher. C'est long. Très long. Mais tu gardes le regard fixé sur la bâtisse, sans trace de fatigue. On ne peut plus détendu. Il faut dire, orwenn et toi, vous en avez l'habitude. Vous vous y rendez souvent. Les minutes défilent, et tu arrives enfin au sommet. Plus qu'une marche. Et tu te la prends, cette putain de marche. Aussi, tu t'écrases sur le sol de pierre avec classe, pestant après les escaliers franchis. Un soupire, et tu jettes un regard à ton verre quasiment vide, son contenu éparpillé devant toi. « Gbshbhs bordel je l'ai payé trois prisms. ». Dure vie d'artus théodore myers.

Lorsqu'une main t'es tendue, tu ne tardes pas à la saisir, te relevant, et salues orwenn comme chaque jour. C'est donc malgré cette perte que tu pleureras plus tard que tu lui adresses un léger sourire, allant t'adosser à la rambarde. Tu l'observes, et accueilles avec plaisir le pain d'épice qu'il te lance, l'entamant sans plus de cérémonie. « Je t'aurais bien payé un slushie, mais, je suis fauché. Je viens de perdre mes derniers prisms. ». Tu fourres la friandise offerte dans ta bouche, et le suis du regard lorsqu'il s’assoit sur la balustrade, à côté de toi. Aucune crainte. Dans le pire des cas, tu le rattraperas.

« Alors, c'est quoi le soucis?
- Mec. J'ai fait une connerie monumentale. Et ça concerne pas tes caleçons sales cette fois. »

Tu balances ta tête en arrière, interrogateur, tandis que tu mastiques lentement. Une connerie qui exclue tes caleçons. C'est assez évasif. Mais tu ne t'attends à rien de follement fou de la part d'orwenn, c'est pas un type à problème en général – du moins, pas sans toi. « J'ai embrassé Sarah, mec. ». Ah bah tiens. Ça, tu t'y attendais pas, par contre. Aussi, tu cesses tout mouvement, la joue droite encore arrondie par le pain d'épice y étant stocké. Et tu le fixes ainsi, sans réaction, incrédule. Parce que tu sais ce que représente Sarah pour lui. C'est sa confidente, presque une sœur. Non, décidément, tu n'y aurais pas songé une seconde.

En silence, tu te redresses, venant te placer face à lui, et ce en prenant soin de ne pas marcher dans le slushie. « ...Sérieusement? Je savais que t'avais passé ta saint valentin avec – en me laissant seul avec ma boîte de chocolats, mais soit, je te pardonne cette trahison –, mais je pensais pas que ça irait si loin. » Tu t'arrêtes un instant. « Alors, c'était comment? » Au risque de t'attirer ce regard qui veut dire « ...fais attention à toi », tu émets un léger rire, avec pour but principal de détendre un peu l'atmosphère. Peut-être que ça va donner l'effet inverse, mais c'est bien tenté.

« Bon, plus sérieusement. Un peu de sérieux, orwenn. » Tu glisses ta main de libre dans ta poche, abordes un visage plus neutre. « Comment elle a réagi? » Silence. « Bon, après, si c'est allé plus loin, te sens pas obligé de me donner des détails, hein. ». Silence². « Mais tu peux m'en donner quand même. ». Tu es décidément trop bavard aujourd'hui.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Discussion sur le toit du monde ∆ pv artus   Discussion sur le toit du monde ∆ pv artus 1400359500-clockLun 31 Mar 2014 - 16:49

artus & orwenn


i'm just a kid

Artus se plaint d'être fauché. En réalité, Artus c'est le type de mec qui, même quand il a du fric, est trop radin pour partager. Ou qui dilapide son argent dans des trucs un peu useless. Tu secoues la tête en souriant, amusé par sa connerie presque légendaire. Artus c'est la perle des perles en matière de wtf. C'est pour ça qu'il est si attachant.

Et tu lâches ta bombe, l'observant après un moment d'absence mentale. Sa réaction ne te surprend pas, même si tu t'attendais davantage à ce qu'il explose de rire. Incrédule mais hilare. Et c'est le contraire. Incrédule et silencieux. Ce qui ne te rassure absolument pas. Tu soupires et baisses la tête, te disant que tu t'es fourré dans de sales draps. Tu penses à Sarah qui ne pourra jamais oublié ça, et avec qui ça ne sera jamais plus comme avant probablement. Tu penses à cet espèce de déchet de Marwin. Qu'il l'apprenne et qu'il vienne te cogner, ça te dérange pas. Avec ton don, tu peux avoir le dessus sur un drogué. Même sans le don en fait. Pour toi, il est faible parce qu'il est drogué donc pas entièrement conscient et ni à 100% de sa forme. Mais si Marwin s'en prend à Sarah à cause de ça, tu ne pourras jamais te le pardonner.

Artus bouge alors, s'approchant pour se planter en face de toi. Tu relèves la tête, croisant son regard. Comme un pauvre con, tu te raccroches à lui. Alors que tu t'étais juré de ne plus t'accrocher à qui que ce soit.

▬ ...Sérieusement ? Je savais que t'avais passé ta saint valentin avec – en me laissant seul avec ma boîte de chocolats, mais soit, je te pardonne cette trahison –, mais je pensais pas que ça irait si loin.
▬ C'est pas comme si on l'avait planifié non plus, je te rassure.
▬ Alors, c'était comment ?

Tu arques un sourcil, lui lançant un regard presque offusqué à ton meilleur ami malgré son rire "détente d'atmosphère". Ouais, Artus c'est comme le Febreze qui te pshit quand ça pue. Bin Artus, lui, il rigole quand ça commence à puer niveau ambiance. Une perle vous dis-je.

▬ Bon, plus sérieusement. Un peu de sérieux, Orwenn.
▬ C'est pas plutôt moi qui devrait dire ça alors que tu me regardes en mode "je suis sérieux même si je sais pas ce que signifie ce mot" ? Avec des miettes de pain d'épices au coin de la bouche en prime. Goinfre.

Léger silence, puis la conversation reprend.

▬ Comment elle a réagi ?
▬ Hm... je dirais que ça l'a choquée, dans le sens où elle s'était vraiment pas attendu à ça un jour. Enfin... moi non plus en fait.
▬ Bon, après, si c'est allé plus loin, te sens pas obligé de me donner des détails, hein.

Tu le regardes, aussi silencieux que lui. Et il en rajoute une dose. C'est Artus quoi.

▬ Y a pas de détails à donner, espèce de pervers. Sauf si tu tiens à savoir que ses lèvres sont douces, mais après...

Silence, tu clignes les yeux, réalisant ce que tu viens de dire. Tu descends de ton perchoir et t'approches d'Artus, posant tes mains sur ses épaules.

▬ Tu accepterais de me donner un coup de poing ?

Tu n'attends pas sa réponse et tu t'éloignes, glissant tes mains dans tes cheveux. Tu secoues la tête, tirant sur tes cheveux blancs. Puis c'est le mur qui subit tandis que tu te cognes le front dessus à plusieurs reprises. Tu arrêtes finalement au bout d'un moment, sonné et le front aussi rouge que tes iris.

▬ Putain ça craint vraiment là. Pause. J'ai l'impression d'avoir trompé Voltaire. Nouvelle pause et nouveau cinéma avec tes cheveux. Mais putain je suis même pas avec elle bordel... MA VIE CRAINT UN MAX !

Tu fais alors volte-face vers Artus, lui accordant un regard totalement perdu et dingue.

▬ Dis-moi c'que je dois faire. T'as toujours des idées débiles, mais ça pourrait faire l'affaire. Vas-y, dis-moi tout ce qui te passe par la tête, ce sera toujours bon à prendre.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Discussion sur le toit du monde ∆ pv artus   Discussion sur le toit du monde ∆ pv artus 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Discussion sur le toit du monde ∆ pv artus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tour du monde virtuel
» Tout le monde s'en fout...
» Un peu de douceur dans ce monde de rustres...[Eärnil]
» Les multinationales dans le monde
» POWERFUL : Forum de discussion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: