Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Julian & Nolwen ▬ Grand Hall

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clockJeu 25 Déc 2014 - 17:08
Julian T. Sullivan & Nolwen D. Boston

Téléportés simultanément, Julian et Nolwen découvrent le grand hall plus somptueux que jamais: les dorures brillent, éclairées par un nombre incalculable de bougies éparpillées dans toute la salle. Des décorations de Noël mais aussi sur le thème de l'amour ont été disposées partout. Guirlandes, coeurs, paillettes, boules de noël... le lieux brille de milles feux. Ca et là sont disposés de petits paniers de sucreries. C'est un lieu de tous les jours, métamorphosé en lieu magique le temps d'une soirée.

A côté des sucreries, deux coupes remplies d'un liquide transparent attendent éventuellement les deux étudiants. Attention, ils ne le savent pas et n'ont à priori aucun moyen de le deviner, mais il s'agit de puissants filtres d'amour. Ca devrait faire effet toute la soirée, voir même quelques jours, après quoi l'effet s'estompera. Du moins, si ils le boivent.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clockJeu 1 Jan 2015 - 17:30
Foolish love
Julian ∞ Nolwen
Des lumières, des guirlandes, des décorations de Noël, et une atmosphère romantique. Le Grand Hall en était devenu méconnaissable. D'ailleurs, comment en était-elle arrivée là, elle n'aurait sû dire. Tout était confus dans son esprit, les mots et les pensées s'entrechoquaient dans un fracas assourdissant qui lui faisaient mal à la tête - l'effet de l'alcool ne s'était pas encore totalement estompé -. Tout ce dont elle se souvenait était la main d'Aiden retirant gentiment son verre, la forçant à passer à l'eau - et d'ailleurs elle l'en remerciait, car elle se sentait déjà mieux qu'en début de soirée -, la discussion qu'ils avaient, tentant d'en savoir plus l'un sur l'autre puis...plus rien. Elle avait encore le tournis - avaient-ils dansé? - 
Les cupidons avaient dû probablement intervenir, les séparant à nouveau. Cette partie de cache-cache commençait un peu à exaspérer notre aujourd'hui-brunette. 
Elle se retourna, cherchant du regard une issue...et rencontra à la place un regard plus que familier.

Julian. 

Le temps d'un éclair, les couleurs désertèrent son visage, laissant place à une mine livide.
Ce ne fut plus un fouillis mais un véritable champ de bataille, autant dans l'esprit que le coeur de Nolwen. Ce dernier loupa un battement, surpris de le voir là. Un coeur brisé, en tant de morceaux épars, impossible à réparer. Ce n'était pas sa première rupture ni la dernière, mais une des plus difficiles. Le revoir après tout ce temps lui faisait mal, se souvenir des bons moments et des disputes revenait à lui déchirer le coeur une nouvelle fois. Comme si elle ne souffrait déjà pas assez
Ce n'était pas une question de sentiments. En avait-elle réellement eu, elle ne croit pas. Plus une question de confiance et d'illusions brisées. 
Puis arriva la rage. Lentement, la colère montait, brûlante, débordante, la consumant entièrement. Une rage envers Julian, une rage envers elle et sa naïveté, une rage envers le monde, une rage envers le dieu de l'amour, envers sa mauvaise étoile. Et surtout, une rage envers Jim, qui l'avait enfermée avec lui. Demain, elle lui ferait la peau.

L'avait-il reconnue ? Elle n'en avait aucune idée. Mais lui, elle l'aurait reconnu entre mille. Cette attitude nonchalante et diablement sexy, ces yeux malicieux qui brillaient derrière masque, ce sourire charmeur qui l'avait faite maintes fois craquer.
L'alcool était définitivement hors de son esprit, chassé par la colère. S'en voulait-il pour ce qu'il lui avait fait subir? Avait-il une seule fois au moins pensé aux conséquences de ses actes? Comment elle allait se sentir? S'était-il inquiété de la faire souffrir?
Elle afficha un sourire narquois, pour dissimuler sa peine. Sa présence avait réouvert la blessure qu'elle avait pansée, juste pour se persuader qu'elle avait cicatrisée. C'était ce qu'elle avait toujours fait, feindre d'aller bien pour se sentir bien. Afficher un sourire joyeux, et se persuader que la douleur n'existe pas - et elle réussissait, elle était joyeuse - tant que la source de ses maux ne traînait pas dans les parages.

D'un ton aigre, elle lâcha sans se départir de son sourire faux "Nul besoin de masques pour cacher qui nous sommes, Julian" en insistant sur le prénom, et furieusement arracha son masque, qu'elle laissa tomber à ses pieds sans ménagement. Elle en avait plein d'autres de toute façon. 

Un regard vers une table où trônaient deux coupes de vin ou d'un quelconque cocktail. Merci Jim, de penser à tout pensa-t-elle ironiquement. Si ça tournait mal, ce qui serait très certainement le cas, elle pourrait en avoir bien besoin. Une chose de plus de cette soirée magnifique mais désastreuse dont elle ne se souviendra pas demain.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clockMar 27 Jan 2015 - 10:58


That evening, These fake feeling...

Ft. NOLY


Bousculades au milieu de la foule dansante. Les lumières et la musique se mélangent, l'alcool fait doucement tournait sa tête et le décor, les corps tanguent autour de lui. Nonchalamment, un pas après l'autre, il swingue, s’immisce entre les couples, sourie et jette à la volée des plaisanteries à qui veut bien l'entendre. Un brin malicieux, amusette le Sullivan dans son costume de soirée. Il a voulu paraître plus mature que les autres jours, plus sexy et certains peine à le reconnaître. Ce que l'on ne soupçonne pas sous son air jovial, c'est qu’il essaye surtout de retrouver sa partenaire de la soirée : Ivy. Et alors que son regard est toujours à la quête d'une chevelure couleur prune sa petite partie de cache cache prend fin. Un gentil monsieur assez baraqué vient l'accoster pour l'amener devant un cupidon. Soupire lourd, mécontentement au creux de sa gorge, il continue de chercher du regard  sa petite sœur de cœur  sur le trajet.

Téléportation, désorientation totale.
Il plisse les paupières le temps de s'adapter aux lumières du Grand Hall métamorphosé pour l'événement … et son regard tombe inévitablement sur la seule personne présente. Silhouette gracile, robe élégante, yeux de biches semis cachés sous un masque. Électrochoc. Il a pas mit des masses de temps à la reconnaître, peut être une demi seconde. Juste le temps de tourner la tête, grossièrement, feignant un intérêt soudain aux décorations murales.

C'est grotesque, grotesque comme réaction Julian et tu le sais.


* Putain Jim, pourquoi tu me mets devant elle ? Pourquoi ?
L'une des personnes qui me déteste le plus dans tout ce pensionnat ? J'pensais que tu voulais nous faire passer un bon moment ... *



Ses mains viennent se glisser dans les poches de pantalon de costard, un brin nerveux. Il tente de rester calme, stoïque malgré l'incompréhension et le malaise qui l'envahit. Sa mâchoire, son sourire se crispent.

Le voilà coincé, dans l'une des atmosphères les plus romantiques qu'il lui avait été donné de côtoyer avec son ex. Eux qui n'avaient jamais rien vécu de très romantique. Peut être parce qu'il n'y avait jamais vraiment eu de sentiments du coté de Julian. Malgré de bons moments, un feeling dès qu'ils se soient rencontrés … puis les conversations, les prises de têtes, les disputes jusqu'à ce qu'il ne puisse plus. Leur relation avait vite désenchanté et tout c'était fini il y'a six mois.

Ensuite plus rien, Julian n'avait jamais sus aborder de façon correcte Nolwen. Il est plus trop sur de lui, maintenant. Il ne sait plus trop quoi dire, ni même comment agir. Alors il va faire comme si de rien n'était, comme si rien ne s'était passé....
Comme si tout allait bien.

- Salut'...
"Nul besoin de masques pour cacher qui nous sommes, Julian"

Le ton acerbe de la jeune femme ne lui échappe pas, lui faisant l'effet d'une gifle. Elle lui en veut encore et automatiquement ses remords, sa culpabilité lui revienne en pleine figure.  

… Je ne comptais pas me cacher, Noly.

Noly.
Le petit diminutif que Julian a utilisé lorsqu'ils sont commencés à sortir ensemble. Julian la toise, elle semble furieuse mais une fois de plus, il ne comprend pas pourquoi. Le masque de Nolwen tombe à ses pieds brusquement et il retire le sien mollement en le foutant dans l'une de ses poches de sa veste.

- Tu vas m'en vouloir d'être là ?  

L'étonnement vient tinter sa voix. * J'y peux pas grand chose * Il pouffe légèrement, voulant détendre l'atmosphère. L'Australien l'a suit en retrait, vers la table garnit de verre surement alcoolisés. Perturbé, il se contente de prendre l'un des verres posés en évidence. Avoir quelque chose dans les mains dans les situations gênantes a toujours réussi à le détendre, à le rassurer.

- J'imagine que tu n'a pas très envie de me tenir compagnie, ni même de me parler. Et lui non plus. J'peux te laisser repartir à la fête … On a pas vraiment notre place ici, de toute façon.

Un peu sec, vraiment trop aimable.
Après tout ce temps, il n'ose même pas essayer de s'expliquer ou de lui faire face.

Sans se poser plus de question, il porte à ses lèvres le cocktail le regard fuyant sur le coté.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clockSam 7 Fév 2015 - 11:24
Foolish love
Julian ∞ Nolwen

Elle est maintenant près de la petite table en verre sur laquelle attendent silencieusement les deux coupes de vin. Mais elle ne va pas boire tout de suite, oh non. Elle a déjà assez bu ce soir, et elle vient déjà tout juste de retrouver ses esprits. Elle compte en profiter un instant, profiter d'être consciente de ce qui va se passer, et ensuite elle oubliera. 
Elle essaie de se calmer. Elle pense à ses amis, à ce qui la rend heureuse, et la colère retombe, tout doucement. Laissant place à la tristesse. C'est tellement simple de s'énerver, d'en vouloir à quelqu'un, de le haïr, quand il vous a blessé. Il est plus simple d'affronter la colère que la peine. Qu'il y ait eu ou non des sentiments, peu importe. Qu'ils aient cassé, peu importe. Ce n'est pas tant cette relation qui importait. C'est la façon dont elle s'est terminée.
Elle n'a pas été blessée par le fait qu'ils ne s'aimaient pas, mais par le comportememt qu'il avait eu. 

Curieuse, elle lui jette un regard à la dérobée et le dévisage. Il est resté le même, beau dans son costume, se donnant un air charmeur. Mais quelque chose est différent ce soir. Il semble un peu...nerveux. Mal à l'aise. Elle sait qu'elle en est la raison, et cela lui procure une certaine forme de joie malsaine. Il ne sait pas comment l'aborder, comment se justifier, comment se rattraper. Et elle ne compte certainement pas l'aider.
Il se sent coupable? Soit. Il était temps que la culpabilité le rattrape.

"… Je ne comptais pas me cacher, Noly." dit-il d'une voix lasse.

Il n'a pas le droit, il n'a pas le droit de jouer sur le côté affectif avec elle, il n'a pas le droit de l'appeller Noly, il n'a pas le droit de le dire sur ce ton. Si tout le monde l'avait toujours appelée Noly, quand Julian le prononçait, cela prenait une totale autre signification. Oh, c'était très certainement une simple illusion, quand elle se persuadait que tout allait pour le mieux entre eux. Nolwen a toujours été une excellente illusionniste quand il s'agissait d'amour. 
Qu'importe, encore une fois. 

"Tu vas m'en vouloir d'être là ?" Il laisse échapper un petit rire en s'approchant d'elle. Il la nargue. 
Non, en réalité il s'approche de la table en verre, pas d'elle. Cela suffit à la soulager. Pourquoi, elle n'en a aucune idée.
Mais elle sait par contre très bien ce qu'elle veut lui répondre. Oui je t'en veux d'être là. Elle sait que ce n'est pas de sa faute s'il est là, s'ils sont tous les deux là, en réalité tout a été manigancé par Jim. Et elle regrette, elle regrette tellement pour une fois de ne pas avoir voulu l'aider à organiser cette fête, elle se serait arrangée pour éviter ça, cette rencontre. Elle l'aurait convaincu que c'était une mauvaise idée. Une très mauvaise idée.

Julian attrapa une des deux coupes, tout en lui disant assez posément qu'il savait qu'elle ne voulait pas de sa présence, et que chacun pouvait retourner à la fête s'il le voulait, que ça ne le dérangeait pas plus que cela.
Avait-il une cavalière? Sûrement, il n'avait pas pu venir seul. 

"Crois-moi, on ne sortira pas d'ici de sitôt" lâcha-t-elle amèrement. Elle connaissait Jim, et ça aurait été bien trop facile.
"Puisqu'on est coincés ici...à la tienne" fit-elle en levant sa propre coupe à sa santé. 

Au diable les bonnes résolutions qu'elle venait de prendre. Deux minutes de conversation avec le jeune homme avaient suffit à lui donner un avant-goût du reste de la soirée, et honnêtement, ça ne l'enchantait pas le moins du monde.
Ce n'était pas un vin qu'elle connaissait. C'était sucré, mielleux, fruité, et en même temps il y avait un arrière goût assez désagréable. Avant même de se dire que ce n'était peut-être même du vin, elle songea que c'était comparable à l'amour. C'est beau, magique, envoûtant, mais c'est aussi tumultueux, trompeur, blessant. 
Et lorsqu'elle reposa sa coupe, intriguée par ce vin qui n'en était pas un, il était déjà trop tard. Pour l'un comme pour l'autre, mais bien évidemment, ils n'en avaient pas conscience.

Elle pencha la tête sur le côté et observa longuement Julian. Son visage, les traits de sa mâchoire, ses magnifiques cheveux bruns un peu en bataille selon elle, qui lui donnaient un air séduisant, et ses yeux. Ses yeux malicieux, qu'elle aurait pu continuer à regarder pendant longtemps. 
Elle avait cette curieuse envie de se blottir contre lui, de le serrer dans ses bras. 
Cliché.
Ça brûlait dans sa gorge. Elle avait mal, vraiment mal, et elle ne savait pas pourquoi, car son coeur lui pétillait, tout joyeux, rien qu'à le voir.
Au début, cette sensation lui parut étrange. Elle était sûre que tout ceci était anormal. Elle ne s'était jamais sentie ainsi.
Mais quand il lui rendit son regard, cela anéantit ses doutes.

Le philtre avait fait son effet. 
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clockLun 20 Avr 2015 - 19:34


That evening, These fake feeling...

Ft. NOLY


- Crois-moi, on ne sortira pas d'ici de sitôt. Puisqu'on est coincés ici... à la tienne.

La deuxième coupe se lève devant lui, portée par Nolwen et amené jusqu'à ses lèvres. Amer. Coincé, comme elle le disait à cause de Jim. L'alcool vient lui brûler délicieusement l’œsophage, il n'en a pas laissé une goutte et il aurait bien continuer pour avoir l'esprit plus léger, sentir la gène se dissiper.

Mais il se sent déjà étrange. Léger, heureux, des papillons qui crépitent dans le ventre et le cœur : ce ne sont pas les effets que l'alcool produisent sur lui d'ordinaire. Vertige. Troublé il repose la coupe sur la table avant de ramener son attention vers son ex.

Déclic, deuxième électrochoc.
Son regard ne se décroche pas, hypnotisé, happé d'un seul coup. Il n'a jamais ressenti ça Julian, des gens il en a apprécié, mais il n'a jamais été vraiment amoureux. Pas une seul fois dans les 19 ans de sa vie. Et il les sent là, ses sentiments qui déferlent et qui l'emportent d'un seul coup. Impuissant, ça l'envahit, l'empoisonnent dans chaque parti de son être. C'est délicieux, ça fait mal.

Tu n'as plus de regrets, ni de remords à cet instant Julian.
T'es juste heureux. Heureux de tomber amoureux, d'avoir ses sentiments que Nolwen te réclamait. Même si elle, elle pouvait n'avoir que du mépris, de la rancœur contre toi.


Tu es trop bête Julian.

Nolwen lui rend son regard, un regard incroyablement doux, intense. Il n'arrive pas à décrocher, c'est trop fort, ça le surprend. Ils sont un peu ailleurs là, dans leur monde, sur un nuage. Cliché. Elle a des paillettes dans les yeux Noly et un je ne sais quoi qui l'attire. Sa fragilité le touche. C'est physique, c'est même plus que ça : il a envie de prendre soin d'elle, de la protéger. Ses lèvres le titillent et veulent se coller à celles de la jeune femme. Pas comme leur premier baiser ou cela lui semble presque vulgaire. Le cœur heureux, il sourie jusqu'aux oreilles et fait aller machinalement une main dans ses cheveux en bataille.

- J'avais jamais vu que tu pouvais être aussi belle, Noly.

Petit compliment presque innocent, presque cliché. Il avoue cela et détourne légèrement le regard un instant avant de revenir planter ses pupilles dans ceux chocolaté de Nolwen. Charmeur sans le vouloir avec son sourire en coin. Il se permet de débarrasser les mains de Nolwen de sa coupe : subtile excuse pour venir frôler les mains de sa camarade de trop près. Frisson électrisant, cela lui plait. Il laisse traîner sa main près de sa jumelle bien plus longtemps que l'aurait nécessité ce simple échange. La proximité ne semble pas déranger son ex, au contraire : ils gravitent l'un autour de l'autre.

- Désolé, je ne sais pas ce que j'ai.

Ce désolé qui n'en est pas un.
Ses lèvres continuent de le titiller dans une sorte de chatouillement fébrile. Hors du temps, il a l'impression d'être à un moment où la situation doit chavirer.

Sa main revient se poser de façon plus volontaire sur celle de la jeune fille. Mais Nolwen ne le repousse pas, elle attend, son regard et ses gestes répondant toujours à ceux de Julian. Sourire timide, il prend sa réaction comme une invitation. Il s'approche, se délectant de cette proximité. Ses lèvres viennent se posaient sur celle de Nolwen, délicatement. Longuement. Vertige alors que son cœur vient jouer les montages russes.

Tu n'as jamais semblé aussi attentionné lorsque tu sortais avec elle.
Tu n'aurais peut être pas dû l'embrasser.


- C'est fini Noly : je ne te ferais plus jamais souffrir.

Ce murmure qui sonne presque comme une promesse.
Ses mains qui viennent encadrer le visage de son ex de manière presque protectrice. Puis inéluctablement il s'éloigne : retour à la réalité.

- J'espère que tu ne m'en veux pas pour... pour ça.

A peine gêné.
Il laisse sa langue aller sur sa lèvre inférieur, les yeux pétillants.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clockLun 27 Avr 2015 - 19:48
Foolish love
Julian ∞ Nolwen

Il lui rend son regard, et elle n'arrive pas à s'en décrocher, hypnotisée. A travers ce regard, il n'y a pas que des sentiments. Il y a quelque chose, de plus fort, d'inconnu, une puissance invisible qui les unit, comme s'ils ne formaient qu'un. C'est étrange, c'est nouveau, c'est agréable. Elle n'arrive pas à poser un mot sur cette sensation, qu'elle a si longtemps cherchée, et n'avait jamais rencontrée. Jusqu'à cet instant précis. Elle en rêvait, elle en désirait ardemment. De l'amour. Le vrai, celui qui chamboule les coeurs, fait pleurer les âmes esseulées, tant parler de lui. Celui qui visite les rêves, prend naissance dans le coeur, et refuse de le quitter.

Nolwen ne se pose pas la question, n'imagine pas un instant que tout n'est que préfabriqué, que ce qu'ils ressentent tous deux s'évaporera dans une poignée d'heures, que la haine reviendra prendre place. Pour le moment, elle ne pense à rien d'autre que Julian, et son visage incroyablement séduisant. Elle rêve, perchée sur un nuage couleur neige, à dix mille lieues de la terre ferme. Elle ne redescendra pas de sitôt, elle est droguée, dépendante de ce regard. Elle ne veut qu'une chose, c'est que cette distance entre eux disparaisse, qu'il vienne à ses côtés, qu'il la prenne dans ses bras. Elle se sent d'un seul coup légère, débarrassée de ce fardeau qu'elle n'osait s'avouer, de ces sentiments qu'elle refoulait. Elle n'aurait jamais dû le quitter. Noly, pourquoi as-tu fait ceci? N'avais tu pas réfléchi? Mais les quelques remords qu'elle avait disparurent en entendant les mots de Julian. Elle oublie momentanément tout, le monde autour d'elle disparait. Les fauteuils s'effacent, les murs s'estompent, plus rien n'existe à part Julian, et ses mots doucereux, sa voix enchanteresse, et ces mots, ô, qu'elle a toujours voulu entendre. Belle. Elle n'est pas juste sexy, ou juste charmante, ou juste mignonne. Elle est belle. Et ce mot-là, on ne le lui a jamais dit auparavant. Elle avait erré, d'homme en homme, et elle l'avait trouvé. Celui qui réussirait à lui faire oublier toute notion du monde.

Celui qui, par le simple frôlement de sa main, réussit à l'électriser toute entière, elle, fille de la foudre. Elle, qui n'hésite jamais, est soudainement prise d'un accès de timidité, elle attend, attend de voir ce qu'il va faire, lui laisse les commandes. Il ne retire pas sa main, et elle ne le fera pas. Elle se sent protégée, en sécurité, c'est son chez-elle. Cliché. Elle en rêvait du cliché, et Jim le lui a offert. Elle voulait vivre le cliché, et elle l'avait là, sous la main, le philtre la persuadant qu'il s'agissait de la réalité et non d'une illusion. Qu'il s'agit bien des lèvres de l'homme parfait sur les siennes, que ce battement dans son coeur est bien réel, que ce moment est inoubliable. Qu'elle a envie de l'embrasser, encore et encore, de ne pas briser cette proximité, de se laisser emporter par la féérie du moment.

Mais il s'en est allé. Juste une fraction de seconde, avant de replacer ses mains, d'un geste tendre, autour de son visage. Parfait. C'est le seul mot qui lui vient à l'esprit. En fait, c'est trop parfait. Mais sa naïveté légendaire reprend le dessus, et elle succombe à nouveau au charme de la soirée. Il a les yeux pétillants, heureux. Elle, n'est probablement pas dans un état plus enviable, euphorique. Et lorsqu'il s'excuse de l'avoir embrassée, elle fond. C'est juste l'homme le plus attentionné qu'elle connaisse. Elle n'avait pas souvenir qu'il eût été ainsi, lorsqu'ils étaient ensemble, mais ça n'avait pas d'importance. Le passé était oublié. Plus rien, n'avait d'importance.

Et cette fois-ci, elle ne se pose plus de question. Ce n'est plus elle qui a le contrôle, ce n'est plus Julian, c'est l'attraction qui règne entre eux, cette atmosphère mystérieuse et languissante à laquelle leurs corps se subordonnent. Ses doigts glissent, doucement, sous la chemise du beau brun, tandis qu'elle ne le lâche pas des yeux. Puis, sans prévenir, elle retire ses mains, se rapproche un peu plus, et pour le faire taire, pose son doigt sur les lèvres de Julian. Elle tremble légèrement, mue par la timidité, par les sentiments qui l'envahissent. "Pas d'excuses ce soir" Ce soir, tu m'embrasses a-t-elle envie de lui dire.
Cela fait bien une heure qu'ils sont dans cette salle, il est presque minuit. Le temps défile, trop vite à son goût. Et elle n'a plus aucune envie de sortir, de retourner dans ce bruit, de laisser Julian.
Inconsciemment, c'est elle qui fait le premier pas. C'est elle qui se penche, et dépose se sèvres contre les siennes, avant de l'embrasser fougueusement, comme si sa vie en dépendait. Ses doigts jouent à nouveau, avec le col de sa chemise. Elle n'est pas lucide, ne sait pas ce qu'elle fait.
Et alors qu'elle se séparait de lui, pour reprendre son souffle, prête à repartir une nouvelle fois à l'assaut des lèvres du jeune homme, un murmure étrange surgit dans son esprit. Elle doit faire gaffe, un truc cloche. Rien ne cloche, tout est parfait. Si elle pouvait, elle se réveillerait tous les jours à ses côtés. Et c'est cette pensée-là qui déclenche une petite alarme, presque imperceptible.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clockLun 22 Juin 2015 - 19:41


That evening, These fake feeling...

Ft. NOLY


Les yeux qui pétillent, un peu d'euphorie dans les veines. Les sentiments l'ont envahit et il ne sait plus très bien ce qu'il fait Julian. Il s'est reculé, comprenant qu'il avait surement dépassé les bornes, qu'il n'avait aucun contrôle sur la situation. Mais l'attraction est toujours là, celle qui le porte vers elle. Son corps, son cœur appel celui de Nolwen. Marqué. Il ne voit plus qu'elle au milieu des décors du grand hall. C'est évident, tellement évident lorsqu'il l'a regarde maintenant.

Pourquoi maintenant ?
Pourquoi pas avant, pendant les semaines où tu étais proche d'elle ?
Pourquoi pas la toute première fois où tu l'as vu quand elle te faisait faire le tour du pensionnant ?


Surpris. Il s'attendait à un mouvement de recul, peut être à de la colère de la part de Noly pour s'être permis de la toucher, de l'embrasser après tout ce temps. Mais la miss s'est approchée, tuant la distance qu'il avait eu du mal à mettre. Hébété, il a peine réagit. Les doigts de Nolwen glissent contre lui et l'électricité lui parcoure l'échine. Il fond. Et c'est le peu de volonté qui tombe lorsqu'il l'a sent se pencher alors qu'il s'apprêtait  à parler.

"Pas d'excuses ce soir"

''Tais toi, Julian'', voila ce qu'il comprend. Ne pas parler, ne plus réfléchir. Foncer, foncer au rythme de son cœur qui défaille. C'est dangereux. Il se mordille l'intérieur des joues, comme pour essayer de se réveiller. C'est trop beau. Il voudrait arrêter le temps, imprimer l'instant. Julian sent Noly trembler légèrement et son instinct de protection qui revient en force. Les lèvres de Nolwen reviennent sur les siennes et Julian ne se fait pas prier.

Vertige.
Souffler et se laisser tomber dans les bras de l'autre.

Il répond au baiser fougueux de la jeune femme avec un train de retard. Leurs lèvres se rencontrent, se mouvent et tout s'accélère. Le reste n'a plus d'importance, léger, heureux, il plane. Sa langue vient chercher celle de Nolwen pour ne faire qu'un avec elle l'espace de quelques secondes qui semblent durer pour lui, bien plus longtemps. Elle joue avec le col de sa chemise et il essaie de ne pas s'emballer malgré l'effet que cela lui fait.

Il n'a plus la perception du temps et c'est lui qui revient chercher Nolwen, une main sur sa hanche, lorsqu'il sent qu'elle s'éloigne. Comme s'il ne pouvait plus la lâcher. Ses doigts reviennent sur sa joue, leurs nez se frôlent, le regard remplit de malice qui s'adresse à celui de Nolwen. La douce sensation de ne faire qu'un avec quelqu'un autre. Pensée absurde et il laisse s'échapper un rire un peu nerveux qui s'enfouit dans le cou de Nolwen. Alors que son cœur papillonne, il l'a prend dans ses bras tendrement et il se sent encore mieux.

Il n'a pas vraiment les mots pour décrire ce qu'il ressent, ce qu'il est en train de vivre. C'est beau, c'est fort, ça le transcende complètement et il partage cela avec elle.

- Je suis bien avec toi.

Murmure léger dans son cou.

- J'aurai aimé être comme ça dès le début.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clockVen 14 Aoû 2015 - 15:44
Foolish love
Julian ∞ Nolwen

[HS: Ca faisait très longtemps que j'avais pas joué la Noly mignonne, je m'étais habituée à la peste :P Désolée du retard)

Elle marque une pause, hésitante. Quelque chose la dérange, mais elle n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Elle ne sait même pas pourquoi. C'est perturbant, comme si un fossé la séparait de son soupçon et de la raison, et que le pont pour le traverser n'était qu'un mince fil. Pour le coup, cette métaphore était parfaitement appropriée. Vous voyez de là où vous êtes l'autre côté du fossé, votre curiosité vous démange, et vous mourez d'envie d'y aller. Mais ce fil est tout sauf sécurisant. Il est instable, dangereux. Et la probabilité de tomber de haut est très forte. Eh bien, c'était exactement pareil. Noly mourrait d'envie de savoir ce qui la tracassait, ce qui n'était pas normal. Mais cela aurait peut-être un prix. Et si tout cela n'était pas réel? Si elle aussi finissait par tomber de haut? Alors que tout ce qu'elle voulait était profiter du moment. Car les scènes de contes de fées ne se produisent qu'une fois dans une vie. Et qu'on était une princesse seulement pour un soir, et pour elle c'était aujourd'hui.

Mais le destin semble décider pour elle, puisqu'elle en est incapable. Et il se présente sous la forme de Julian qui la rattrape par la hanche, ramenant son corps au sien. Le destin qui lui dit "Profite tant que tu peux". Le regard de Julian est fixé au sien, et elle commence à se sentir légèrement embarrassée. Et comme une gamine, elle rougit lorsqu'elle sent ses doigts caresser sa joue. MAIS QUE SE PASSE-T-IL BON DIEU? Tu n'es pas comme ça d'ordinaire! Réveille toi! lui hurle une petite voix dans sa tête. Mais la brune en a marre de l'écouter, marre d'être raisonnable. Elle en a assez de se poser des questions et de voir l'instant disparaître sous ses yeux, alors qu'elle court derrière pour le rattraper. Elle veut vivre le moment, le graver dans sa mémoire. Elle veut se souvenir du rire nerveux de Julian, de son souffle rauque dans son cou qui la fait frissonner. De ses mots tendres : Je suis bien avec toi. De la sensation qu'elle a ressentie, quand il lui a dit qu'elle était belle. Elle veut se souvenir de tout ça, car elle sait, au fond d'elle, que cela va lui être retiré. Que tout ce qu'elle vit de bien lui est toujours subitement retiré.

- J'aurai aimé être comme ça avec toi depuis le début.

Et les voilà, les mots qui déclenchent tout. Ceux qui lui prouvent que tout n'est qu'illusion. Ceux qui lui lui rappellent qu'en réalité, ils ne vivent pas dans un palace sur les nuages roses. Ceux qui lui rappellent qu'ils ne sont pas ensembles, que leur histoire a été plus teintée de sombre que de bonheur. Et ceux qui chantonnent à l'oreille de sa conscience Je te l'avais dit, que quelque chose clochait!. Elle ne sait toujours pas exactement ce que c'est, mais elle progresse. Et ça ne lui plaît pas, elle ne veut pas tomber.

Elle se détache doucement de lui, avec tendresse. Elle lâche un petit soupir triste, et murmure tout bas, presque pour elle-même:

- Moi aussi Julian, moi aussi.

Elle ne sait pas si il l'a entendue, et honnêtement, peu lui importe. Tout ce qu'elle veut désespérément, là maintenant, c'est retourner dans ses bras et ne plus jamais les quitter. Elle voudrait que leurs lèvres s'unissent, se fiancent une bonne fois pour toutes, et ne se séparent plus jamais. Elle voudrait qu'il ne lâche plus jamais des yeux, elle voudrait se sentir protégée, appréciée. Aimée. Mais c'est trop demander.

- Dis-moi, chuchote-t-elle, on a bien cassé pour une raison? Qu'est-ce qu'on est en train de faire? continue-t-elle, l'anxiété et le désespoir se faisant entendre dans sa voix. Oh ma pauvre chérie. Ta naïveté ne cessera jamais de m'étonner. Tu réussis encore à croire que c'est réel, que vos sentiments sont là. La seule chose qui t'arrête, c'est que vous n'êtes pas ensemble? Franchement, quand dans peu de temps l'effet du philtre se dissipera, que vous vous rendrez compte que vous n'avez jamais eu plus de sentiments que de l'affection l'un envers l'autre, tu te sentiras bien idiote. Et ce ne sera pas faute de t'avoir prévenue.


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clockMer 19 Aoû 2015 - 21:38


That evening, These fake feeling...

Ft. NOLY


Ailleurs, déconnecté. Peut être envoûté par la force de ses propres sentiments. Il l'avait ramené vers lui d'un mouvement, vu rougir légèrement quand il avait posé ses doigts sur sa joue pour la caresser. Léger pouffement gêné de sa part et les mêmes paillettes dans les yeux. Il ne s'est surement jamais senti aussi bien avec quelqu'un. C'est beau, trop même. Il fond pour la fille qui le détestait le plus de tout ce pensionnat. Cette même fille qui un peu plus d'une heure auparavant, il croisait les doigts pour ne pas l'apercevoir. Parce qu'il savait très bien que cela allait gâcher sa soirée... Et le voilà qui grognerait presque de la voir s'éloigner un peu pour mieux lui parler.

En y réfléchissant plus de trois secondes, il pourrait deviner qu'il y'a un truc qui déraille. Mais il fait abstraction Julian, il se met des œillères et il continue d'avancer.

Foncer.
Apprécier l'instant quitte à s'exploser, à se fracasser dans un mur juste après.


Pas très raisonnable comme comportement. Il lui adresse un sourire mince, attentif aux gestes de Nolwen qui finit par murmurer un tantinet trop bas : ''Moi aussi Julian, moi aussi.'' Et dans sa façon de le dire, de battre les paupières il a presque l'impression qu'elle est triste à ces mots. Pincement au cœur, il se pince les lèvres, il a un mauvais pré-sentiment qui lui colle à la peau.

- Dis-moi, chuchote-t-elle, on a bien cassé pour une raison ? Qu'est-ce qu'on est en train de faire ?

Pas ça Nolwen, lui pose pas de questions avec ta voix fluette qui le retourne. Lui force pas à voir la vérité en façe, parce qu'il le sent déjà là, que ça va faire mal.

Il grimace et lève les yeux aux ciels à la voix tintée de désespoir de son ex. Il a l'impression de se prendre une gifle : une gifle qui lui ramène de mauvais souvenirs. Si ils s'étaient quittés c'était par rapport à son comportement maladroit, par rapport à ses sentiments et à ses preuves d'amour inexistantes. Tout ce qu'il n'a pas fait durant des semaines et qu'il semble soudain emprunt à faire malgré lui... ça le dépasse Noly.

Visiblement embarrassé, ses traits se tordent légèrement et il reprend la parole :

- Eh bieeen... Je n'ai pas très envie de penser à la raison pour laquelle on s'est quitté, je crois que tu me l'as assez répété avant… avant qu'on se quitte.

Justement.
Il bafouille. Ça lui rappelle toutes ses fois où il a essayé de se justifier, de s'excuser alors qu'elle l'assommait de reproche et qu'ils finissaient par s'engueuler. Son regard vagabonde entre le décor à sa droite, puis à sa gauche avant qu'il regarde ses pieds un peu perdu. Presque triste.  

- C'est bizarre là, je sais. Mais on passe un bon moment Noly, j'ai pas envie de me poser de questions. J'ai envie de passer un bon moment avec toi, vraiment.

Il ramène son regard vers elle, toujours aussi sincère... mais il a l'impression que quelque chose s'est brisé.

- On a peut être trop bu... ou c'est un rêve. Petit haussement d'épaule. Un très beau rêve dans une soirée magnifique.

Éternel optimiste, peut être un peu rêveur aussi. Il garde de la malice dans les yeux. Main dans la main, il lui caresse le dos de la main avec ses pouces comme s'il essayé de rétablir un contact qu'ils commençaient à perdre tous les deux.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clockLun 24 Aoû 2015 - 10:10
Foolish love
Julian ∞ Nolwen

C'était violent. Sournois de sa part d'avoir balancé ça ainsi, sans prendre garde et sans remords. Elle aurait pu aussi bien le gifler que l'effet aurait été le même. On pouvait lire sur son visage son mal-être et ses regrets, et c'était la dernière chose qu'en cet instant précis Noly souhaitait voir chez Julian. Mais à croire que les mauvaises habitudes ne se perdent pas, et quand on n'a pas sa langue dans sa poche, il est difficile de la dompter. Ajoutez une pincée de rancoeur et c'était évident que le moment trop parfait serait ruiné.

Mais Noly aussi est blessée par ses propres paroles. Elles la ramènent à une époque assez triste, à un coeur blessé de donner et ne jamais recevoir en retour. Elle revient en arrière, revit les disputes, revit ce sentiment déchirant, revit les nuits passées à pleurer sa mauvaise fortune.

-Eh bieeen... Je n'ai pas très envie de penser à la raison pour laquelle on s'est quitté, je crois que tu me l'as assez répété avant… avant qu'on se quitte.

Qu'est-ce que tu crois? Elle non plus. Mais quelque chose la préoccupe, et elle ne lâchera pas le morceau. Elle n'arrive pas à comprendre comment tout cela est possible. Comment, après tout ce qu'il lui a fait subir, la colère qu'elle a ressentie, elle a pu retomber dans ses bras aussi facilement. Elle veut savoir. Elle est déterminée à trouver la pièce manquante du puzzle, celle qui justifiera ses actions. Et peut-être même lui donnera raison d'avoir été aussi faible au nom de l'amour.

- C'est bizarre là, je sais. Mais on passe un bon moment Noly, j'ai pas envie de me poser de questions. J'ai envie de passer un bon moment avec toi, vraiment.

- Mais oui vas-y, fuis les questions quand ça t'arrange. murmure tout bas Noly amèrement, sans presque réaliser ce qu'elle vient de dire. Et au lieu d'être horrifiée par ce qu'elle a lâché, elle se rend compte qu'elle ne regrette pas du tout ses mots. Julian a toujours été ainsi après tout. Pourquoi aurait-il changé?
Elle se gâche toute seule la soirée à se poser tant de questions et attendre des réponses qui ne viendront pas. Eh Nol, c'est pas une partie de Trivial Pursuit tu sais?
Ce qu'elle ne sait pas, c'est que plus elle se pose des questions, plus l'action du philtre s'affaiblit. Ben oui, le but c'est de faire s'aimer deux personnes, pas de leur faire se demander POURQUOI. Ni de faire en sorte qu'un des deux partenaires se défende d'aimer cette personne pour X raisons.

Lorsque le regard de Julian revient vers elle, ce n'est plus pareil. Il y a un fossé maintenant entre eux deux, creusé par le passé. Le cruel passé qui à coup de massue les avertit du danger. Et ni l'un ni l'autre n'ose le franchir à nouveau.

-On a peut être trop bu... ou c'est un rêve. Un très beau rêve dans une soirée magnifique.

C'est très probable. Et pourtant, Noly sait qu'elle ne rêve pas. Elle n'aurait jamais rêvé de Julian et elle. Elle sait, au plus profond d'elle-même, qu'elle en aime un autre. Et qu'elle ne le lui dira jamais. Elle aurait rêvé d'autre chose, d'une autre personne, de circonstances différentes. Et elle sait qu'elle a dessoûlé. Elle se souvient d'Aiden, qui l'a tirée de son état comateux et déprimé. Elle sait de source sûre que ce qui se passe sous ses yeux est bel et bien réel. Elle ne comprend juste pas comment c'est possible.

Elle sent les doigts de Julian caresser sa main, tentant désespérément de renouer contact, de revenir là où ils s'étaient arrêtés. Mais elle la retire brusquement. Pas de ça. Pas maintenant. Ni jamais.
Elle reste pensive un instant.

- Ce n'est pas un rêve. Et je ne crois pas que ce soit l'alcool.

C'est bien possible pourtant que ce soit l'alcool. En se remémorant la soirée, elle se souvient avoir bu à la santé de Julian. Mais ce n'est pas un verre qui aurait tout changé. Surtout qu'il ne paraissait pas bien fort, et que le goût était délicieusement sucré. Et que...
Elle recule de quelques pas, un air effrayé au visage, la main plaquée sur sa bouche.

- Oh merde...

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clockDim 30 Aoû 2015 - 17:39


That evening, These fake feeling...

Ft. NOLY


- Mais oui vas-y, fuis les questions quand ça t'arrange.

Murmure acide, nouveau froid. Il l'a voit osciller, froncer les sourcils et surement se poser des questions, brouillant la situation. Le perdant aussi, Julian l'observe presque impuissant, ne sachant que dire et que faire. Il sent un fossé se creuser de nouveau entre eux. Elle lui échappe, comme le moment qu'ils venaient de vivre. Mais pourquoi avait-il cette sensation et avait-il aussi peur tout à coup ? Pourquoi Nolwen venait-elle se torturer ainsi ? Pourquoi ne pas profiter juste de ce moment qu'il leur était donné ? Alors que c'était l'une des belles soirées qu'ils ont vécu ensemble.

Ça te sert à quoi Nolwen de tout gâcher encore, comme ça perpétuellement ?

Même lorsqu'ils sortaient à deux, c'était ainsi. Il fallait toujours la rassurer, faire attention à ses fréquentations, toujours des questions, des promesses auxquels Julian n'avait pas envie de penser. Parce que c'était quelqu'un qui vivait l'instant présent sans se poser de questions.

Des questions. Trop de question, qu'il se pose à cause du comportement de Noly. Alors qu'il essaie de rétablir le contact, que la malice se perd dans ses yeux tristes, la jeune fille retire brusquement sa main.

C'est fini là, Julian.

Rejet de la part de Nolwen, il accuse à peine le coup. Ses bras reviennent contre lui, les croisant un peu penaud. Il ne sent pas capable de la rattraper, ni de faire un pas vers elle, il se demande même comment il a pu l'embrasser et la prendre dans ses bras plus tôt dans la soirée.

Sourire en coin un tantinet mauvais.

- Pourquoi tu gâches toujours tout, Noly ?

Blessé, sa rancœur est revenu et il porte un regard accusateur vers elle.

- Ce n'est pas un rêve. Et je ne crois pas que ce soit l'alcool. Noly recule presque horrifiée. Oh merde...
- Quoi ?

Il arque un sourcil. Il sait très bien que ce n'est pas l'alcool, que tout est trop tangible à ses cotés pour qu'il soit dans un rêve... Et que s'il était vraiment dans un rêve une toute autre personne serait en face de lui. Il y'a un truc qui cloche ici, définitivement et ça le bouscule d'en prendre pleinement conscience. Nolwen recule, s'éloigne de lui mais il s'en moque désormais : ce n'est plus le cadet de ses soucis. Comment expliquer les sentiments qu'il ressentait à peine quelques instants plus tôt ?

Froncement de sourcil, le regard de Nolwen l'amène vers les coupes vidés juste avant leurs conversations, juste avant le premier baiser qu'il lui avait donné... Mais il ne comprend pas de suite.

- Noly, ça va ? La situation commence à le faire flipper. Tu crois qu'on aurait mis un truc dans nos verres ? J'ai commencé à me sentir bizarre après avoir bu ce truc la...

Mon dieu. On t'aurait drogué, Julian ?
Son regard fait le va et vient entre elle et les verres et il adopte malgré lui une expression horrifié, comprenant que la situation pouvait être dangereuse. Qu'est ce qu'il venait de se passer ?

- C'est bizarre, Jim nous aurait jamais drogué... je me sens bien, fin... a peu près.

Il secoue légèrement la tête, négativement. Jim été un peu barré parfois mais Nolwen et Julian étaient ses amis il ne leur aurait jamais fait ça, Julian en mettrait sa main à couper.

Alors, quoi ?
Une autre personne, un pouvoir, un sort … ?




Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clockLun 31 Aoû 2015 - 9:40


Le rictus mauvais de Julian, qu'elle a si bien appris à connaître, se dessina sur les lèvres de ce dernier. Le bon vieux arrogant était de retour, et elle ne pouvait pas dire qu'il lui avait manqué. Julian dans toute sa personne ne lui avait pas manqué une seconde. Elle ne se pose même pas la question fatale, pourquoi l'a-t-elle embrassé comme si sa vie en dépendait, parce qu'elle connaît la réponse au fond d'elle-même.

-Pourquoi tu gâches toujours tout, Noly ?

C'est vrai ça. Question particulièrement pertinente. Pour le coup, Noly lui accorderait presque un Award. Pourquoi tu gâches toujours tout Nolwen?
Oh oui c'est vrai. Parce que tu es paranoïaque et extrêmement malchanceuse. Et que tu es persuadée que tout ce que tu as te sera retiré parce que tu ne le mérites pas. Alors tu préfères te punir toute seule. C'est un concept pour le moins...tordu et tu en as conscience. Mais tu t'en fous.
Et oui aussi parce que ces derniers temps, ton optimisme dégringole à vitesse TGV.

Mais Julian n'a pas besoin de savoir tout cela. Elle croit même qu'il s'en fiche. Alors elle ne va même pas prendre la peine de lui expliquer, cet éternel rêveur n'allait pas comprendre un seul des mots qu'elle dirait. Et elle n'allait pas donner la clé de ses tracas à une des personnes qu'elle détestait actuellement le plus. 

- Oh merde...

Elle recule, horrifiée par la révélation qui la frappe de plein fouet. Jim a intérêt à fuir loin, très loin du pensionnat, en Chine s'il le faut, s'il ne veut pas qu'elle le retrouve et ne fasse une purée de ses baby-maker. Comment a-t-il seulement pu lui faire un coup pareil, à elle qui était toujours à ses côtés coûte que coûte? Elle savait que c'était le Roi de la fête, et qu'il voulait simplement pimenter la soirée. Permettre aux couples de se retrouver ecetera. Mais ça, c'était un sale coup. Un bref moment elle s'est presque mise à croire que Julian et Jim avaient monté ce coup ensemble. Ça serait possible. Julian la détestait. Mais elle se rappella qu'il n'aurait jamais été assez mauvais - ni brillant - pour y avoir seulement pensé. Tout ce qu'il savait faire c'était penser avec ses hormones. 

Un philtre d'amour?? Sérieusement?? Avec son ex, le pire d'entre eux, en plus?? Était-ce seulement à elle que Jim avait fait une telle farce, ou à tous? Dans ce cas, elle les plaignait.
Elle s'en voulait d'avoir mis tant de temps à comprendre. Les philtres étaient si peu courants - bien qu'il y ait toujours des filles du pensionnat pour tenter l'expérience - et elle n'avait jamais été sous leur influence auparavant. Mais elle aurait dû reconnaître.

Elle lance un regard dégoûté aux deux coupes responsables de ce cauchemar. A cet instant précis, elle envisage d'en attraper une et de la lancer à la figure de Julian. Mais ce ne serait pas productif. Ce qui le serait, c'est trouver un moyen de sortir d'ici. Puisque Jim les avait coincés là. Sachant que le philtre avait fait effet, et s'était même dissipé, ils devraient normalement être libérés non?
Mais elle fut interrompue par le ton horrifié qu'avait adopté Julian. Bravo, la réalisation venait de le frapper lui aussi.

- Noly, ça va? Tu crois qu'on aurait mis un truc dans nos verres ? J'ai commencé à me sentir bizarre après avoir bu ce truc la... C'est bizarre, Jim nous aurait jamais drogués... je me sens bien, fin... à peu près. 

Non, il n'avait toujours pas compris. Pathétique. Bon, au moins il était sur la bonne voie. Il commençait enfin à utiliser ses deux neurones et la piste de la drogue aurait été plausible si, comme il l'avait dit, ils s'étaient sentis étrange. Désorientés. Il n'était pas si loin de la vérité, un philtre est une drogue. Tu n'as plus contrôle de toi-même.

- Tu vois quand tu réfléchis! Tu devrais faire ça plus souvent, tu verras c'est bien! lança-t-elle avec sarcasme à l'intention du brun. Elle haussa les épaules et prononça théâtralement sans se départir de son ton sarcastique: - Et la bonne réponse est...le suspense est à son comble...un philtre d'amour! Eh oui messieurs dames, un de mes amis a trouvé hilarante l'idée de m'enfermer avec mon ex dans une pièce romantique, et de nous droguer pour qu'il puisse se mater une bonne télénovela! Elle applaudit trois fois, très lentement. - Et le prix du plus grand enfoiré de cette année revient à...Jim!! Bravo!

Son magnifique speech achevé, elle se dirigea vers la porte qu'elle espérait désormais ouverte. Ce fut le cas. Grrrr il avait vraiment tout planifié. Jusqu'au moindre détail. Dieu qu'elle le détestait ! Plus que Julian ! C'était dire ! 
Elle fit la révérence, mimant un artiste sortant de scène. - Sur ce, jeunes gens, je me barre le plus vite possible de cet enfer. Sous entendu, Julian.
Et elle laissa la porte claquer derrière elle, faisant écho à ses mots. 

Code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clockMar 1 Sep 2015 - 11:24


That evening, These fake feeling...

Ft. NOLY


Perturbé, il voit son ex adresser un regard dégoûté aux coupes qu'ils avaient pris tout à l'heure. Ils semblaient d'accord sur l’élément qui les avaient fait dériver, mais Julian a du mal à comprendre comment.

- Tu vois quand tu réfléchis ! Tu devrais faire ça plus souvent, tu verras c'est bien ! Et la bonne réponse est... le suspense est à son comble...un philtre d'amour ! Eh oui messieurs dames, un de mes amis a trouvé hilarante l'idée de m'enfermer avec mon ex dans une pièce romantique, et de nous droguer pour qu'il puisse se mater une bonne télénovela !

Il débloque, écarquillant les yeux, la surprise marque son visage inopinément. Un filtre d'amour, ça non, il l'aurait jamais deviné seul. Ça lui semble tellement enfantin, en dehors de sa réalité : on voyait ça dans les films ou les contes. Même à Prismver il n'avait pas pensé que cela pouvait exister... Mais maintenant avec les symptômes qu'il avait ressentit, cela lui paraît évident.

Surprise balayée. Les applaudissements théâtralisés de Nolwen l'agace, il lève les yeux au ciel... Rien que dans son ton et ses manières il a l'impression d'avoir affaire à une garce. Une peste. Au delà de ses remords, il l'a déteste, même s'il a du mal à se l'avouer. Comment il a pu l'a trouver désirable déjà ? A oui, on l'a drogué, voilà.

- Et le prix du plus grand enfoiré de cette année revient à... Jim !! Bravo !
- Il a peut être pas fin exprès... pfff.

Peu probable. Même lui, il y croit pas. Jim contrôlait plutôt bien ses fêtes, tout était millimétré... Et c'était pas un connard, la situation ne devait pas l'amuser. Alors pourquoi leurs avoir fait ça ? Jim croyait réellement qu'en les faisant s'aimer quelques poignées de minutes, d'heures arrangeraient tout entre eux ? Tss.

Nolwen tourne les talons et se dirige vers la sortie, comme si c'était inévitable, ça finit encore mal entre eux. Ils ont le bonheur aux creux des mains et il faut toujours qu'il éclate en morceau avec leurs disputes. Ils n'étaient peut être pas fait pour s'entendre. Julian s'y était résout avec la fin de leur relation, mais ça le fait toujours chier même des mois après. Il a envie de la retenir, de ne pas cracher sur ce qu'il vient de se passer comme elle, de voir le bon coté des choses. Éternel optimiste.

Il aime trop les Happy End, l'Australien.

La porte s'ouvre et Nolwen prend un drôle d'air encore, mais il capte pas pourquoi, faut croire qu'il a jamais apprit à décoder cette fille.

- Mais t'es obligé de te comporter de façon aussi détestable, tss ?
- Sur ce, jeunes gens, je me barre le plus vite possible de cet enfer.
- Att- …

La porte claque derrière elle, après qu'elle ait fait une sorte de révérence. Mais il ne lui court pas après. Il reste là, debout les mains le long du corps et la mine déconfite. La bouche entre-ouverte, il baisse le regard et revisualise la scène. Il est pas en colère Julian, il est déçu. Par elle et son comportement, par lui d'être tombé dans le panneau et d'avoir dit des choses qu'il ne pensait pas... et d'avoir ressentit ça pour elle.

Il n'était jamais tombé amoureux jusqu'à ce soir, maintenant il savait ce que cela faisait.

Mais c'était du vent.  


-  FIN DU RPPPPP  ♥ -


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Julian & Nolwen ▬ Grand Hall   Julian & Nolwen ▬ Grand Hall 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Julian & Nolwen ▬ Grand Hall
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Julian & Nolwen ▬ Grand Hall
» reportage de grand voir vient voir c est beau ..............
» [Hentaï] Le Grand Jeu
» Lettres à sa defunte grand mère
» Trucs de grand mére..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: