Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres   Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres 1400359500-clockJeu 14 Mai 2015 - 20:54
Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres

Feat Ashton St. John





Je n'aime pas les maths, depuis tout petit, je n'ai jamais aimé ça. En plus, aujourd'hui, on a deux heures... Je fixe devant moi d'un aire blasé, essayant de me concentrer sur le cours toute de même, même si j'avais la tête ailleurs. C'est tellement barbant les maths... J'ai pratiquement la même chose ! Je pousse un long soupir, finissant de détourner le regard du tableau pour fixer la cours depuis la fenêtre. J'aimerais être en permanence comme certains... Aaah ! Je déteste les cours de maths ! Pitié ! Ça sonne quand !?

Je grimace, fermant un court instant les yeux en soupirant pour la deuxième fois en rajoutant en plus un bâillement. Je veux sortir. Faut que je trouve une excuse, n'importe quoi, mais faut que je sort ! Mon cerveaux se mit à tourbillonné à cent à l'heure, recherchant une excuse valable pour ne pas revenir ici. Genre... Une envie de vomir ? Ah ouais, pas con, ça pourrait fonctionner ! Je souris légèrement et me redresse sur ma chaise, regardant un instant autour de moi. C'est moi, où je suis le seul qui trouve ça barbant à la fin ? Je grimace, me retournant vers le tableau, putain tout le monde et à fond dans le cours !




Je me sens seul là d'un coup. Troisième soupir qui se glisse d'entre mes lèvres alors que j'ai fini par abandonné l'idée de suivre le cours, mais aussi d'y sortir. Parce que je suis sûr que ça ne marchera pas, discrètement je pros une feuille blanche de mon sac et prit mon crayon à papier et commença à dessiné. Faut bien que je m'occupe quand même ! Je commence à faire les bases de mon dessin, réfléchissant en même temps à ce que je ferais. Puis j'esquisse quelques traits et petit à petit, mon dessin prend forme. Là, je suis complétement déconnecté du cours et de ce qui m'entoure et je suis plus concentré sur ce que je fais, essayant de ne pas tout foiré et de réussir ce début de dessin qui démarre plutôt bien.

Parlons un peu de mon dessin, d’abord, il rejoindra les autres de ce monde inventé par mes soins, c’est une ville, où tout le monde danse, les femmes sont tout élégantes et bien vêtues, leurs robes en soie tournoient à chaque pas de danse et les hommes eux même son bien vêtu et danse avec qu’elles. D’autres parlent à des jeunes femmes, dont une était assise à une fontaine, rougissant à un doux compliment d’un jeune homme. Je souris et m’évade encore plus dans chaque coup de crayon, entrant plus dans mon monde, je m’imaginer la belle musique, douce et romantique, le soleil chauffant, les rires des enfants. Je souris et reviens peu à peu à la réalité, regardant alors un instant autour de moi et mon regard rencontre celui d'un brun.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres   Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres 1400359500-clockSam 16 Mai 2015 - 21:37

Qui ennuyer aujourd'hui ?

Les mathématiques.
Ashton avait une relation d'amour-haine complexe avec ce sujet... Déjà, il emmerdait un nombre assez incroyable d'élèves, ce qui n'était pas sans réjouir le petit porcelet. D'autant plus qu'il avait une certaine facilité innés avec les chiffres, même s'ils les préféraient suivit du symbole £.
Mais il fallait reconnaitre qu'il s'agissait tout de même d'une matière assez ennuyeuse, sans... répondant.
Une fois qu'on avait compris la logique de base (certes parfois tordue), les exercices et les cours étaient si prévisible, si ennuyeux !

De fait, Ashton avait déjà torché les pauvres exemples et suivait le cours d'un air distrait, pianotant sur son smartphone. Il n'y avait peut être pas de réseau à Prismver, mais il avait deux-trois appli' hors-ligne capable de le distraire... Mouaip. Là encore, l'IA de la pauvre machine n'offrait aucun challenge... Pourquoi Hadès n'était pas là pour une partie ?
L'air las, le grassouillet laissa son regard vagabonder sur la salle de classe studieuse (où à moitié endormis, ce qui était un peu pareil à ses yeux), cherchant quelque-chose à faire, quelqu'un à embêter.

Son regard s'attarda sur un condisciple en train de griffonner frénétiquement. Et visiblement pas des trucs en rapport avec les maths. Intrigué, il plissa ses yeux porcins pour mieux distingué ce que dessinait l'autre élève.
C'était plutôt pas mal. Une sorte de fête ou de festival dans une ville. Intriguant.
Ashton détailla un peu le dessinateur, qu'il ne connaissait guère.
Et bien évidemment, dans un sourire acide, il le détesta immédiatement.
Grand, finement musclé, mince (comparait à lui, tout le monde l'était) et évidemment beau, un sourire engageant alors qu'il crayonnait avec application. Ces cheveux blonds et ces yeux bleues, ce petit coté artiste/intellectuel mais avec physique qui n'était pas celui d'une larve anémique ou d'un nerd grassouillet... Il devait faire tourner la tête de toutes les donzelles.
Humm... A moins qu'il préfère les mecs. Ashton n'avait rien dans son petit carnet (enfin son smartphone) sur lui.
Et Ashton n'aimait pas ne pas savoir.

Etait son regard trop insistant ou une coïncidence du destin (Ashton croyait au Destin, sous la forme d'un univers toujours près à vous balancer un croche-patte, à faire échouer vos plans les plus méticuleux et à vous haïr sans raison), mais le blond leva les yeux et croisa son regard.
Ashton lui balance un sourire ironique, suivit d'un coup de menton vers sa feuille, pour lui indiquer qu'il l'avait vu dessiner.

Le petit gros hésita : balancer l'autre A au prof de math ? Cela n'animerait ce pauvre court qu'un maigre instant. Et en bon violet l'autre n'écoperait d'aucune punition...
Et cela ne satisferait pas sa curiosité malsaine.
Il décida donc d'agir tout autrement.
Affichant son (faux) air angélique sur son visage de bouddha adipeux, Ashton leva le bras et héla le professeur.
"Monsieur, j'ai déjà terminé !" annonça-t-il d'un ton fielleux de chouchou. "J'peux aller aider les autres ?"
Une fois que le professeur est accepté d'un air vaguement étonné (il était rare qu'Ashton aide quelqu'un volontairement), le petit gros... poussa son bureau.
Lentement, dans un grincement et des raclement dérangeant (oui, il le faisait exprès sous le regard consterné de ses camarades), il le colla à celui de Lev.

"Salut. Ashton St. John, Prince des nombres, surtout si y'a un symbole monétaire avec. Il ne me semble pas que nous ayons déjà discuté." attaqua-t-il, sûr de lui, un petit sourire aux lèvres. "J'me suis rendu compte que tu galérais complet, alors j'viens te donner un coup de main..."
Il claqua sur la table une feuille où se trouvait déjà le cours splendidement noté, ainsi que la solution des douze prochains exercices.
Mais sans laisser le temps à Lez de ne serait-ce qu'y jeté un oeil, il la retourna promptement et commença lui aussi à griffonner une silhouette féminine portant une robe à traine complexe.
"Non, parce que là vraiment, t'as vu ce que tu lui a filé à cette pauvre donzelle ?" poursuivit-il, désignant sans gène une femme du dessin de Lez. "Ok, ça rend bien sur le papier, mais si elle se lève, c'est direct dans la fontaine tellement c'est mal fichu et engoncé. Les femmes adorent ce qui est engoncé et peu pratique et nous avons depuis des éons réussit à leur mettre dans la tête qu'il faut souffrir pour être belle, mais il y a des limites ! Même en dessin !"
Période Estival - Se moque en #7c0856
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres   Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres 1400359500-clockSam 16 Mai 2015 - 22:31
Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres

Feat Ashton St. John





J'avais détourné mon regard du sien pour reprendre l'esquisse de mon dessin, ensuite se repasserait certain très et j'en gommerais et une fois tout fini, une fois dans mon cabanon et après les devoirs, j'irais passer un peu de couleur. Je souris, regardant le tout. Ouais, j'aime beaucoup celui-là. Puis j'entends quelqu'un se lever, faire du bruit en même temps et marcher... Jusqu'à moi. Tien, c'est le brun. Il se présente, pose ses livres et attrape son crayon à papier et commence à p'tit monologue sur les femmes et leurs façons de s'habiller.

Je cligne des yeux, le laissant faire. WHAAAAT, je n'ai même pas eu le temps de placer une seule phrase ! Je tourne lentement mon regard vers lui, plus que vraiment étonné, déjà du fait qu'il vient vers moi et pour couronner le tout... Pou retoucher mon dessin. Je ne pus m'empêcher de sourire alors que je jette un coup d'œil discret au prof avant de regarder l'autre.


- Moi s'est Lev Kazankov et moi et les maths, ça fait deux. Pas de place pour l'imagination et trop prévisible, c'est tellement barbant. Fis-je avec un léger rictus en regardant mes cours à moi.


Puis, je reporte mon intention sur le dessin qu'il avait fini de retoucher (enfin, la femme se trouvant à la fontaine) et fit une p'tite moue.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres   Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres 1400359500-clockLun 18 Mai 2015 - 23:37

Faisons chi...connaissance.

L'autre élève dont il avait envahit à la fois l'espace de travail et la distraction resta un instant bouche-bée devant le culot et le bagou d'Ashton.
Le petit gros savait ménager ses effets et débouler tel un boulet de canon dans la vie des gens.
L'autre avait l'air perplexe, voire médusé, aussi Ashton se mit à mentalement compter les secondes.
S'il ne réagissait pas vite, c'est que c'était sans doute un demeuré ou un timide. Et pas la peine de perdre son temps avec pareil inférieur qui n'était en A que par miracle ou laxisme.

"Moi s'est Lev Kazankov et moi et les maths, ça fait deux. Pas de place pour l'imagination et trop prévisible, c'est tellement barbant." lança finalement son camarade de classe d'un ton vaguement dédaigneux.
Le rictus aux lèvres de l'autre A amena un petit sourire en coin sur celles d'Ashton. Bien ! Contact établis !
Il devait revoir son évaluation première : l'autre violet n'était peut-être pas un de ces inférieurs incapables de résoudre une équation.
Si on combinait ça avec le dessin et le fait qu'il avait parlé d'imagination... Surement une âme d'artiste.
Ashton haïssait les artistes. Bon, Ashton haïssait à peu près n'importe quelle forme de vie (voire les cailloux). Mais même s'il se piquait de couture et de cosplay, il réservé une petit (grande) place dans son cœur remplit de venin pour les artistes.
Surtout s'ils étaient beaux et/ou populaire ou s'il avait du succès. Les filles étaient folles des musicos ou DJ (les chancres de la musique !), rebelles ou non. Et le mythe du dessinateur de portraits vous croquant nue sur un divan n'était pas qu'un mythe... Ou encore ces apprentis poètes susurrant leurs mal être à un parterre de jeune fille en fleurs crédules et conquises. Ashton avait croisé semblables spécimens à Prismver et n'avait qu'une envie : les couler dans du béton et les balancer à la mer.
Oui, Ashton était un sale jaloux rancunier.

Mais bon, ce n'était pas chose à faire à un camarade de classe. Pas à le première rencontre. Ces choses là prennent du temps à organiser.
Et il ne fallait pas juger trop vite. Qui sait, ce Kazankob allait peut être se révéler intéressant ou utile...
Autant essayer de faire un peu connaissance, ça le distrairait un peu.

Abandonnant toute idée de simuler le moindre intérêt pour le cours, Ashton se repencha sur le dessin de l'autre élève.
"Enchanté, Love ! Plus intéressé par l'art, on dirait ?" demanda-t-il d'un ton badin, presque mielleux, déformant toutefois à loisir le prénom de son condisciple. "Désolé pour l'âpre critique, mais je touche un peu à la couture, enfin surtout au cosplay d'ailleurs, et donc je n'ai pu m'empêcher d'ajouter mon petit grain de sel..."
Le petit gros se composait un visage et une gestuelle amicale.
Il lui fallait remplir ses fiches, connaître ses camarades de classes, leur pouvoir, leurs passions, leurs but, leurs faiblesses, tout ce qui pourrait l'aider à les influencer, à les manipuler (pour faire quoi ? Allez savoir !), à les choquer ou les humilier. Et qui sait, peut être trouver une perle rare, un esprit digne d'intérêt.
Et cela passait, hélas, par une prise de renseignement et un ballet social écœurant d'hypocrisie.

"Ah ! N'hésiteq pas à me le dire si je parle trop et si tu veux finalement suivre le cours de ce vieux barbon... Nous êtes les gros, nous sommes pléthorique, volubile et gouailleurs, cherchant la sympathie des beaux et populaires." ajouta-t-il à toute vitesse.
Ashton St. John dans le texte : de la parlotte, souvent dérangeante, pour que vous ne sachiez jamais sur quel pied danser, pour vous tester,vous titiller.

Période Estivale - #7c0856
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres   Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres 1400359500-clockMar 19 Mai 2015 - 12:17
link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Special+Elite|Bad+Script|Great+Vibes' rel='stylesheet' type='text/css' />
Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres

Feat Ashton St. John





Je ne fais pas attention du fait qu'il déforme mon nom, ce n'est le premier qu'il le fait. Je lui réponds que ça dépend quelle forme d'art, c'est surtout le dessin et l'écriture qui me plaisent. Je souris quand il dit qu'il fait de la couture, surtout des cosplay. Je le regarde avec un brin d'admiration.

- De la couture ? Ma mère m'a plus d'une fois montré et j'ai jamais réussi. En plus des cosplays, t'es manga toi ?

J'adore les mangas, leurs univers, les histoires. C'est juste génial. Je jette un coup d'œil au prof qui relisait ses cours tranquillement avant que je reporte mon regard vers Ashton qui se mit à parler rapidement :


- Ah ! N'hésite pas à me le dire si je parle trop et si tu veux finalement suivre le cours de ce vieux barbon... Nous êtes les gros, nous sommes pléthorique, volubile et gouailleurs, cherchant la sympathie des beaux et populaires.

Je souris au coin, croisant les bras alors, le regardant toujours.

- Perso, je n'ai que faire de la popularité. Dis-je avec un très léger rictus qui disparaît rapidement.

Ouais, réellement, j'en ai rien à faire d'être populaire, non, c'est juste bon pour les autres. Je préfère rester un inconnu face aux autres et en plus, je ne vois pas l'utilité d'être aimée de tous. Sérieusement, c'est pour les gens superficiels la popularité.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres   Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres 1400359500-clockSam 23 Mai 2015 - 20:44

Faire con...naissance.

A la mention de la passion affichée d'Ashton (sa passion cachée étant de répandre le chaos ou de défendre ses propres intérêts), Lev réagit comme vaguement intéressé.
"De la couture ? Ma mère m'a plus d'une fois montré et j'ai jamais réussi. En plus des cosplays, t'es manga toi ?" demanda le russe violet.
Ashton se retint de montrer un rictus sarcastique. Donc monsieur Lev n'avait apparemment pas de dextérité dans les doigts... Bon, il faut dire que c'était une compétence peu prisé par les hommes. Curieux (donc intéressant) que sa mère est essayée de lui enseigner.
Il décida donc de ne répondre qu'à la seconde partie de la discussion.
"Manga, comics, films, séries et même OC, je cosplay tout ! Mais il est vrai que j'ai une petite passion pour la cul-ture japonaise. Cette sous-catégorisation ! Shojo, Shonen, Seinen,Yaoi, Yuri, Hentai.. Tout ce talent, cette économie, cette imagination débordante mit au service non pas des progrès de l'humanité, mais de sa distraction, de son amusement ! Magnifique !" s'enthousiasma le gros avec amusement. Ce pourrait-il que Lez soit un otaku caché ? Enfin, surement pas digne de se prestigieux titre... De nos jours le moindre godelureau qui avait déjà lu un manga se proclamait otaku, le moindre joueur de LoL se targuait d'être geek. Pitoyable. Aucune passion, juste des mécréants qui sautait à bord du hype-train.

Il détailla d'un oeil critique son condisciple, cherchant dans ça tête le costume qui soit lui irait le mieux, soit le rendrait le plus ridicule possible...
"Si cela t'intéresse, je peux surement te dégotter de quoi te pavaner en costume. L'ennui, c'est que tu es plutôt grand, il va me falloir plus de tissus... Et que je ne connais pas tes goûts en la matière. Et il faudra que je prenne très précisement tes mesures..."
Connaître tout ça permettrait à Ashton de mieux cerner l'autre élève. Et avec la connaissance venait le pouvoir, la possibilité de manipuler, de modeler, de briser...

La discussion se poursuivit, aucun des deux violets ne faisant désormais attention au cours ennuyeux.
"Perso, je n'ai que faire de la popularité." balança Lev en ricanant, en réponse en une des remarques saugrenues d'Ashton.
Le petit porcelet dû (une fois de plus) se faire violence pour ne pas balancer un coup de pied par hasard dans la jambe de l'autre A.
Bien sûr que t'en as rien à foutre de la popularité, hypocrite beau blondinet aux yeux de rêves et au physique normal. T'as surement jamais eut à en subir le contrecoup, l'impopularité. Pour quelqu'un de normal, voire de beau, t'as même jamais du y faire attention, ni réfléchir au concept !

Ashton adorait la popularité, et surtout ces corollaires, les scandales, la dynamiques de groupe, l'influence. Il adorait la manipuler.
Lui même ne serait jamais populaire : trop petit, trop gros, moche, peu sympathique même s'il s'avait se montrer tout miel, comme maintenant.
Mais malgré tout, il avait réussit à être un petit peu reconnu à Prismver, comme cosplayeur fou et A chaotique.
Tout ce jeu de masque, cette manipulation de la célébrité, ces jeux d'influence à la fois mesquin et idiot mais si important et amusant ? Comment pouvait-on s'en moquait ?
Il décida de titiller un peu Lev sur ça, histoire de... ben juste histoire de en fait. Il fallait bien s'occuper.

"Oh ? J'aurais penser que quelqu'un comme toi, à la fois beau et sensible à l'art aurait son petit succès." persifla le grassouillet d'un ton (gentiment ?) moqueur. "Il ne faut pas sous-estimer l'importance de son image, fut-elle involontairement projetée. Je ne dit pas d'être un narcisse superficiel, mais de se représenter dignement au yeux d'autrui. Nier les jeux de popularité, les cliques, groupes et bandes, c'est nier les affinées des gens entres-eux, c'est mépriser leurs goûts..."

Ashton ne croyait qu'à peine à demi-mots son propre discours, mais il avait envie de contrer Lev.
Pour lui, tout ça n'était qu'un jeu et il ne se gênait pas pour proclamer lui aussi qu'il se fichait de la popularité, méprisant les suiveurs et les gens incapables d'assumer leurs propres individualité, leurs propres goûts.

Période Estivale - #7c0856
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres   Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres 1400359500-clockDim 31 Mai 2015 - 15:10
link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Special+Elite|Bad+Script|Great+Vibes' rel='stylesheet' type='text/css' />
Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres

Feat Ashton St. John





J'eus un léger sourire en l'entende de son petit discours, ne faisant pas trop attention à son ton légèrement moqueur. Je le regarde ensuite du coin de l'œil, puis le prof qui avait l'air de nous fixer, se demandant sans doute si on s'occupe du cours ou bien si on parle d'autre chose. Qu'importe, je détourne le regard pour regarder de nouveau l'autre A.

- Je n'ai jamais vraiment aimé la popularité. Dis-je pour conclure cette parenthèse de la popularité avant de changer de sujet. Quel genre de manga du lis où regarde ?

Ses goûts m'intéressent, j'aimerais savoir qu'elle type il regarde, quel anime il avait vu. Mais aussi quel manga il avait lu.

- Moi, je lis un peu de tout, sauf bien sûr le shojo. Dis-je en riant légèrement. J'aime tout ce qui est Karneval, Death Note ou bien N°6 et bien d'autres.

Je regarde ensuite l'heure et vis que ça ne va ps tarder à sonner, dans 15/20 minutes au moins. Je soupire avant de bâiller, posant ma main contre ma bouche. Faudrait que je me couche-tôt cette nuit...





HRP : Désoler du temps et de la quantité mais j'ai de gros bug de connexion en ce moment et j'ai dû faire vite avant qu'internet me lâche x.x
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres   Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres 1400359500-clockSam 6 Juin 2015 - 22:37

Goûts et dégouts

"Je n'ai jamais vraiment aimé la popularité." balança Lev, clôturant pas là le débat.
Ashton retint de roulez les yeux en soupirant, se contentant d'un hochement de tête d'acceptation. Encore un qui gâchait ses dons naturels...
"Quel genre de manga du lis où regarde ?" poursuivit l'autre A, recentrant la conversation sur un terrain plus neutre.

Ashton réfléchissait à sa réponse, hésitant entre quelque-chose de neutre ou une liste pléthorique de trucs choquants et obscènse, quand à son grand déplaisir (et plaisir à la fois, vu que cela donnait de précieuse information sur les penchants de Lev. La réalité est toujours duale), son camarade continua, osant afficher en premier ses propres goûts.
"Moi, je lis un peu de tout, sauf bien sûr le shojo."
Oh ? Monsieur n'aime pas les manga pour fille et les premiers émoi d'adolescentes ? Cela serait-il une atteinte à sa virilité ? Enfin, honnêtement Lez ne semblait pourtant pas respirer le machisme et la testostérone... Un préjugé, peut-être ? Ashton adorait les gens avec des préjugés. C'était autant de points faibles ou de zones sensibles à titiller...

"J'aime tout ce qui est Karneval, Death Note ou bien N°6 et bien d'autres." poursuivit son condisciple.
Le petit obèse se retint tout juste d'éclater de rire, mais ne put s'empêcher de sourire à pleine dents. Il connaissait évidemment les oeuvres cités, tant en version papier qu'en anime et elles s'avéraient plaisante.

"Le lis et regarde un peu tout. Voire n'importe quoi. Moi, je ne laisse pas un catégorisation ou un genre me freiner. Shonen, Shojo, Hentai, Yaoi... Rien ne m'arrête et je suis curieux de tout !" affirma Ashton, enthousiaste. "En ce moment, à part les classiques genre One Piece, Bleach,Naruto Gaiden et autres Fairy Tails, je suis sur Kekkai Sensen, ainsi que Owari no Seraph, sans oublier Kimi Ni Todoke. Et sur Shokugeki no Soma, parce que j'aime la bouffe et le fan-service à poitrine opulente."
La liste était abondante et un poil aléatoire, bien que volontairement très centré shonen et assez basique, ce qu'on pourrait attendre d'un adolescent mâle otaku. Ashton avait glissé juste un shojo dedans, pour la déconne et éventuellement provoquer Lev.
L'autre A restait après tout encore un inconnu, leur relation étant neutre de base, Ashton ne voulait pas non plus se l'aliénait pour l'instant ou apparaitre sous ces yeux comme un cafard répugnant (il aurait dans ce cas là cité Boku no Pico* ou Chojin densetsu Urotsukidoji**.

Le violet grassouillet lança un coup de menton négligent en direction du prof, sans tenir compte évidemment du regard lourd de celui-ci : Ashton était petit, mais il avait du coffre et parlait fort. Surtout quand il le faisait exprès.
Mais c'était également un A, et l'un qui savait se hissait dans les têtes de classes quand il le fallait, aussi l'enseignant passa outre. Evidemment.
Voilà où était le pouvoir.
Il restait peu de temps avant la fin des cours, aussi l'infâme bedonnant décida de poursuivre la conversation avec Lez pour se distraire.
Il attaqua donc sur le point qui l'avait tant fait marrer dans l'annonce des goûts de son interlocuteur.

"Sinon, pour quelqu'un qui n'aime pas le shojo..." insinua-t-il d'une voix un poil trop forte. "Y'a quand même moult sémillants jeunes hommes dans les œuvres que tu as cité, ayant des relations un peu... troublantes. A part Death Note - et encore, la fan-base a beaucoup fantasmé sur du Kira x L. C'est volontaire, ce penchant pour les mangas majoritairement remplit de protagonistes mâles ? Attention, on commence comme ça, puis on fini par piquer les mangas yaoi à nos camarades de classes féminine fan de torses musclés et parfaitement épilé de jeunes éphèbes..."
Il en connaissait. Il en fournissait, d'ailleurs (Tiens, il faudrait qu'il en glisse en douce dans la commode du bungalow de Kieran, pour le faire marronner. OU pire, lui faire se demander lequel de ses colloc' lit du yaoi).
En fait, Ashton se fichait (presque) des goûts en la matière de Lez. Mais il était un chieur né. D'ailleurs, il avait "murmuré" suffisamment fort pour que les tables alentours entende bien ses remarques et questions...

Période Estivale#7c0856



Google pas, jeune ! a écrit:

* : Attention, Yaoi/Shota 18+
** : Pareil, mais Hentai/Tentacle 18+
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres   Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres 1400359500-clockDim 7 Juin 2015 - 19:14
Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres

Feat Ashton St. John





Je le regarde avec un léger sourire au coin, ah, je n'aurais jamais cru qu'il regarderait du yaoi. Je souris alors encore plus à sa dernière remarque, ricanant légèrement.

- Arh, serait ce N°6 qui m'aurait trahi ? Demandais-je en souriant toujours. Je ne te cache pas que j'apprécie le yaoi et j'aime trouver des otps ici et là, comme Kira et L que j'aime beaucoup en passant par du GerIta ou du PruMano en comptant par exemple Hetalia.

Je croise les bras, fixant le prof qui avait laissé tomber de nous réprimander du fait qu'on parle de tout sauf du cours qui n'avait rien d'intéressant. C'était trop facile d'ailleurs ses exercices, je regarde ensuite l'autre A, me demandant quel genre de manga yaoi il avait vu ou lu. Je regarde ensuite l'heure, la première heure de cours va bientôt sonner, je soupire et regarde un cours instant autour de moi, presque tout le monde avait maintenant fini leurs exercices.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres   Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres 1400359500-clockJeu 11 Juin 2015 - 23:01

Deux mâles aux même goûts ?

L'analyse (et les petites piques) d'Ashton touchèrent juste.
Lev dût donc confesser son penchant pour la littérature et l'animation mettant essentiellement en scène de jeunes Adonis énamourés. Et il sembla voir en Ashton une âme soeur.
"Arh, serait ce N°6 qui m'aurait trahi ?" supposa l'autre violet avant de poursuivre du ton des passionnée qui se découvre soudainement un collègue ou une pauvre âme perdue à convertir. "Je ne te cache pas que j'apprécie le yaoi et j'aime trouver des otps ici et là, comme Kira et L que j'aime beaucoup en passant par du GerIta ou du PruMano en comptant par exemple Hetalia."
Voilà qui était clair concernant les goût de son condisciple et ses intérêts.
"Essentiellement, mais c'est surtout l'accumulation qui m'a mis sur la voie. ça et mon esprit supérieur." confirma Ashton, alors qu'il réfléchissait à quel tour donner à la conversation.

En observant Lev et son sourire, ajouté à ses gouts en matière de manga, une conclusion s'imposait : c'était une grosse tafiole.
D'un autre coté, Prismver regroupait des jeunes souvent spéciaux, souvent déboussolé ou simplement atypique et qui s'ennuyait dans ce cadre idyllique loin de tout. C'était donc une annexe de la Gay-pride.

Ashton n'était pas homophobe mais il lui arrivait de le simuler pour énerver les gens.
Ou à l'inverse, il s'amusait à être plus flamboyant et maniéré qu'une folle du désert pour en emmerder d'autres...
En fait, il se fichait généralement de la sexualité des autres (voire des autres tout court), se contentant des les jalouser et de si possible provoquer des remous dans les couples ou les réputations.

Comme par vantardise il avait étalé ses connaissances yaoesque, impossible de jouer les vierges effarouchées ou le mec blessé dans sa virilité par quelques torses dénudé sur papier... Restait donc que le copinage.
Avoir une sorte de "meilleurs ami gay" pourrait toujours s'avérer utile. D'autant plus que c'était tout de même un A. Si ça se trouve, il avait en plus un pouvoir utile.

"Je dois avouer qu'il n'est pas courant qu'un garçon partage mes goûts pour le yaoi." poursuivit-il, se composant un masque d'otaku un rien gênée d'afficher un secret honteux. C'est tellement facile avec sa figurine poupine et qui suait aisément. "C'est d'habitude plutôt réservé aux jeunes filles qui fantasme sur ces princes aimant d'autres jeunes hommes aux physiques à la fois fort et gracile..."

Ashton laissa passer quelques minutes, qu'il meubla en finissant de noter différents trucs du cours, tout en lançant des regards volontairement nerveux et hésitant à Lev, comme s'il était un jeune puceau (bon, ça s'était vrai) qui aurait été choppé en position compromettante par ses parents...

"Je... J'avoue que le Yaoi est tout de même un genre que je maîtrise assez mal. J'ai quelques tomes et un ou deux animes dans mon bungalow. Je suis sur Count 10 et Sekai-ichi hatsuko en ce moment..." souffla-t-il, toujours simulant la nervosité, en mode notice me, senpaï !. "Plus deux-trois autres trucs que j'obtiens par mes fournisseurs au Japon. Quelques doujinshi. Si tu le souhaites, je pourrais t'en prêter quelques-uns... Ou tu pourrais guider mes choix, vu que tu as visiblement plus d'expérience..."

Voilà qui devrait appâter son condisciple en entraîner Lev dans sa toile malveillante.
S'en faire un ami, partager avec lui quelques ouvrages délicieusement libidineux (mais hélas avec que des hommes)... Puis l’entraîner, le faire plonger vers des mangas de plus en plus violent et malsain, vers ce que le hentai yaoi pouvait produire de pire et de pervers.
Oh oui, qu'il serait plaisant de faire basculer ce beau jeune homme vers l'otakisme le plus dépravé, puis ruiner sa réputation (qu'il niait, ce niais) à la fois auprès des donzelles et des damoiseaux... Que ce serait plaisant !
Ou du moins, ça l'occuperait un moment.
Et au pire, il hériterait d'un copain gay. C'est pas mal, comme faire-valoir.

Bon, le cours était quasiment terminée. Il allait falloir se séparer bientôt. Mais les graines avaient été plantées... Quelle moisson donneraient-elles ? Ah, la vie est si amusante quand elle est imprévisible !
Un sourire de loup s'étira malgré lui sur les lèvres du petit obèse.

Période Estivale#7c0856
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres   Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres 1400359500-clockSam 13 Juin 2015 - 19:28
Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres

Feat Ashton St. John





Je réfléchis alors un moment, me mordillant légèrement l'intérieur de mes joues. Que pourrais-je lui conseiller... Euh... Je le regarde, réfléchissant toujours avant de trouver deux mangas qui pourrait l'intéresser :

- Bah, je n'ai pas vraiment de manga à te conseiller sauf peut être Junjou Romantica et Hybrid Child...

Je n'avais pas beaucoup d'idée, ni sur quoi l'orienté, mais vu qu'en ce moment, il lit (ou regarde) une autre oeuvre de Nakamura, je ne peux que lui conseiller ses deux-là. Surtout Junjou Romantica qui est sur les mêmes bases que Sekai-ichi hatsuko ! Le prof demande le silence après avoir vérifié l'heure, il se lève, disant ensuite qu'on allait corriger les exercices. Je soupire, ramenant vers moi mon cahier de math. Le professeur regarde ensuite le A juste à côté de moi, lui demandant de regagner sa place pour la correction. Puis il se retourne vers le tableau, copiant rapidement le problème posé, moi, je pose ma main contre ma bouche, baillant alors.





HRP : Désoler c'est encore cours x.x et on fini sur ta rep ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres   Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres 1400359500-clockLun 22 Juin 2015 - 23:28

Une prise de plus dans le prismodex


La fin du cours approchait désormais à grand pas et voir Lev se torturer l'esprit pour lui conseiller quelque ouvrage de boy's love amusait grandement Ashton.
Pas que le petit porc est réellement besoin de conseil : si il avait voulut du yaoi, il n'aurait eut aucun mal à en trouver, malgré le réseau tout pourris de cet île moyenâgeuse et coupé du monde.
Mais forcer un camarade de classe (surtout garçon) à lui révéler (à haute voix, même si à l'inverse du petit gros, la voix de l'autre violet ne portait pas) quelques titres de ce genre littéraire siiii particulier était un instant de bonheur qui le sortait de sa morosité.
Ah, notre prince slave avait l'air d'avoir fini de réfléchir... Voyons ce qui en sortirait.
"Bah, je n'ai pas vraiment de manga à te conseiller sauf peut être Junjou Romantica et Hybrid Child..." ânonna Lev, visiblement peu sûr de lui.

Ashton retint un soupir. Il n'aimait guère (tout le monde en fait) les gens peu sûr d'eux, incapable de déclamer leur passion, d'ensevelir leur auditoire sous un tombereau d'informations sur leur marotte.
Mais en bon hypocrite, il sourit de toute ses dents envers son senpai, sortant un carnet où il nota scrupuleusement les titres, les répétant lentement à haute et intelligible voix. Juste au cas où quelqu'un d'autre les entendrait et serait intrigué.
"Junjou Romantica... Hybrid Child... C'est noté. Grand merci !" s'enthousiasma-t-il faussement (en réalité, le grassouillet se fichait presque complètement du yaoi).
Bon, par contre il allait falloir quand même qu'il se tape ces deux mangas. Juste pour ne pas passer pour une buse si jamais il en reparlait avec Lev.

Alors que le professeur annonçait qu'il allait corriger les pathétiques exercices dont se fichait encore plus éperdument le petit obère, Ashton réfléchissait.
Quel tour donner à sa "relation" avec Lev ?
Devait-il essayer de lui pourrir la vie en révélant sa passion pour le yaoi ? Le slave était probablement homo (il faudra qu'il vérifie, ce genre de chose se sait vite ici).
Pas sûr que de nos jours ça choque ou intéresse qui que ce soit... Hummm... De plus, il ne connaissait pas le pouvoir de l'autre A. Il avait peut être un des rares trucs chiants qui pouvaient lui nuire... Ou à l'inverse un truc potentiellement utile. Ou inutile d'ailleurs. Il faudrait se renseigner sur ça... Donc autant rester son ami pour l'instant.
Et puis, ça pourrait toujours servir un "meilleur ami gay", ne serait que pour passer lui-même pour une tante ou un bisexuel. Curieusement, si un bel homme comme Lev avouait ses penchants, cela ne générait surement personne... Mais la même chose avec un Ashton se dandinant à coté... Il y avait de quoi faire hausser les sourcils et provoquer quelques moues de dégoûts si jamais les gens imaginaient leur inexistante relation intime. ça pourrait être amusant.
Donc va pour l'amitié.
 
Quand le prof annonça qu'il fallait retourner à sa place en fusillant du regard le petit gros (il faut dire qu'entre les discutions yaoi à haute voix et le fait qu'Ashton réfléchissait en ce balançant sur sa chaise, la faisant grincer bruyamment), Ashton obéit.
Non sans traîner lourdement sa chaise jusqu'à son bureau, raclant bruyamment le sol de la classe comme à l'aller.
"Ce fut un plaisir." acheva-t-il, s'inclinant légèrement devant Lev avant de s'écarter en parfait gentleman anglais. "N'hésite pas à me déranger en classe ou dans mon bungalow. J'ai pas mal de manga ou d'anime dans ma collection, y'a peut être des trucs qui t'intéresseront. Oh ! Je me targue aussi d'être un bon couturier. Si j'avais t'as envie de faire un cosplay yaoi d'une de tes séries favorites... Hummm, je pense pouvoir te faire un costume de majordome ou un truc du style qui irait bien à ta silhouette élancée... J'aurais bien fait un duo mais... Je suis pas dans le ton."

Sur ces dernières paroles semant quelques graines de pseudo-amitié, forgeant un nouveau lien impie, un fil de plus dans sa toile, Ashton retourna à son bureau pour attendre la cloche libératrice.

Période Estivale#7c0856


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres   Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Salle de classe ou le lieu où tu fais des rencontres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premieres photos de la future nouvelle classe
» Contrées du jeu : Salle de jeu
» Une visite sur son lieu de travail [PV]
» salle de méditation
» Informations techniques pour la slack en salle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: