Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours
-29%
Le deal à ne pas rater :
Sac de transport extensible pour chat et petit chien DADYPET
34.99 € 49.44 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockLun 19 Nov 2012 - 20:45





#Hiroki & DamonStudio
«Chambre»
....................................................................................................................


*Je souriais d'un sourire plutôt narquois en te voyant reculer lorsque je t'approchais, mais je finissais quand même pas venir me coller tout contre toi, contre ton torse, si beau, si musclé, si chaud huhu. En plus tu sentais tout bon comme tu sortais de la douche. Être si près de toi était alors un plaisir à la fois pour mes narines, mes yeux et mon corps huhu. (a) Je plissais par la suite doucement mes yeux lorsque je sentais ta main venir doucement caresser mon cou puis le dessous de mon menton, je frissonnais légèrement tandis que tu relevais mon visage en te penchant doucement vers moi, je te regardais alors dans les yeux, mon regard plongé dans le tiens, persuadé que ça y est tu allais m'embrasser. J'allais d'ailleurs entre ouvrir mes lèvres, quand, paf ! Voilà que tu reprenais la paroles avec ton sourire de kqfglqjdfgmlkjfmsqg trop badass de la morkitu bordel. Je grognais alors fortement tandis que tu disais : "P A S de câlins ni de baiser". Que ça m'énervaiiiis euuuuuh je voulais un bisous moi. *modegaminon* Puis voilà que tu posais tes mains sur mes épaules pour me tourner vers la porte de la salle de bains me disant "Zou va te doucher" avant de me pousser vers la salle de bains me mettant même une petite tape sur les fesses. Je te regardais alors du coin de l'oeil puis te tirais ensuite la langue avant de faire une petite moue boudeuse et enfantine.*

Je vous préviens, une fois sorti de cette salle de bains, je ferais tout pour l'avoir mon baiser. Que vous le vouliez ou non.

*Dis-je gonflant même ma joue comme un enfant de cinq ans qui boude avant d'attraper mes vêtements entrant ensuite dans la salle de bains en grognant, poussant la porte derrière moi, je la laissais tout de même entre ouverte. Sait on jamais des fois que tu aies envie de reprendre une douche. Herm. Je me déshabillais alors... m'enfin, j'enlevais mon caleçon quoi hein. *étais vachement habillé au départ* /PAN/ Puis une fois tout nu j'entrais sagement dans la cabine de douche, allumant l'eau en soupirant légèrement, réfléchissant à comment j'allais faire pour te convaincre de m'embrasser une fois sorti de la douche et ce avant que tu partes. Heureusement il restait un peu de temps, en tous cas pas question que tu repartes en cours sans m'embrasser et puis Nah. Je me laisserais pas faire. Tu pourras pas résister, tu seras obligé de m'embrasser bwahaha. (Hiroki en mode diabolique /PAN/).*

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockDim 25 Nov 2012 - 19:44


=""</div


Ah il avait trop cru que j'allai poser mes lèvres sur les siennes, sur le coup j'avais envie de rire, vraiment, il se serait vu ! *va se pendre* je reprenais mon sérieux en le prenant par les épaules pour le retourner vers la porte de la salle de bain et en le poussant vers ladite porte je lui lançai

"Zou va te doucher"


Et je profitai pour donner une tape sur ses magnifiques fesses, ok j'arrête de regarder. je relevai mon regard à présent sur son visage et il avait l'audace de me tirer a langue, je pouffai toujours en souriant. Il me disait avec une moue boudeuse de petits garçons

"Je vous préviens, une fois sorti de cette salle de bains, je ferais tout pour l'avoir mon baiser. Que vous le vouliez ou non."

Et je ne pouvais retenir mon rire à cette phrase, je le regardais de bas en haut en croisant mes bras avant de lui lançai

"C'est ça c'est ça va te doucher, on en reparlera après. "

Mon regard suivait ses déplacements, il prenait ses affaires en dégonflant ses joues le rendant un peu moins enfantin sur le coup, puis lorsqu'il allait franchir le seuil de la salle de bain je lui faisais en revoir de la main droite

"Bonne douche, Honey "


Et j'appuyais bien sûr mon sourire de niais pour l'énerver. Ah j'adore emmerdaient les gens. Il laissait la porte entre ouverte, je serais bien allé la fermer cette porte, mais je passai ma main sur mon visage comme pour me réveiller et je préférai profiter de quelques minutes de calmes. Je regardai du coin de l'oeil mon lit, puis finalement je sortais de ma chambre pour aller chercher ma valise noire restée à l'entrée depuis hier soir. Il n'y avait rien de bien important dans cette valise, sauf une chose ; mes peluches. Donc ce baguage était très bien à l'entrée, mais je voulais installer monsieur Pomme discrètement, car j'avais osé l'oubliait toute la journée vous voyez quand je disais que je devenais complètement fou. Je m'abaissai donc pour prendre dans ma valise mon adorable peluche en forme de pomme, celle que j'aimais le plus, celle que j'avais depuis 21 ans, je la serrais avec joie contre moi, merci mon Dieu personne ne me voyait ainsi.

Finalement je voyais de là où j'étais un de mes albums photo, c'était bien sûr pas moi qui l'avais mis dans ma valise - moi je m'en fiche bien des photos surtout qu'à chaque fois je me trouve moche et tout le monde me dit "mais non tu ressembles à ton père !" C'est bien pour ça que je dis ça, mais je leur dis pas ce que je pense à ma famille sinon on m'engueule *va se pendre* Je me demandais bien où je pourrais ranger ce foutoir. Je m'asseyais par terre, avec monsieur pomme à mes côtés, pour voir ce qui y avait en fait dans cette valise non, car finalement y avais pas que des peluches dedans, il y avait aussi un journal, un journal Américain, sans doute celui que je lisais il y a 3 jours, AHHH l'Amérique *larmes aux yeux*. l'album photo sur mes genoux et ma peluche de l'autre main je me relevais pour aller dans la chambre avec , j'avais le temps Hiroki prenait encore sa douche pour au moins 10 minutes, je rangeais mon album dans un tiroir, celui qui était le plus près de moi et je foutais ma peluche sous mon lit avant de m'étaler sur mon lit, pour continuer comme si de rien n'était les mots fléchés, bien sûr je finissais la page d'Hiroki, AHAHAHA *meurt* et alors que j'avais presque terminé ces mots fléchés, il sortait de la salle de bain

"Regarde j'ai bientôt fini ta page !"

Avec un sourire triomphant, c'est vrai que je suis fort en fait *lemecpasnarcissique*


[/font]


HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockDim 25 Nov 2012 - 21:02





#Hiroki & DamonStudio
«Chambre»
....................................................................................................................


*Je me lavais assez rapidement, prenant tout de même assez de temps pour laver mes cheveux puis je sortais de la cabine de douche. J'attrapais alors une serviette avec laquelle je séchais mon corps avant de la mettre sur le tête enfilant alors mon boxer ainsi que le pantalon de mon uniforme puis je frottais un peu mes cheveux avant d'enfiler ma chemise laissant cependant la serviette sur ma tête. J'attachais sagement les boutons de ma chemise puis j'attrapais ma cravate, je la passais alors autour de mon cou pour l'attacher... enfin pour essayer de l'attacher... J'arrivais toujours pas... Fait chier. Bordel. Je sortais alors de la salle de bains en grognant, la serviette sur la tête et la cravate non attaché autour du cou lorsque tu me disais "Regarde j'ai bientôt fini ta page !". J'esquissai un discret sourire en voyant que tu avais l'air tout fier de toi. Oui je trouvais ça mignon. Je pouffais légèrement de rire m'approchant de toi, je m'asseyais alors à côté de toi sur le lit, tapotant gentiment ta tête en souriant d'un air niais.*

Vous êtes trop fort Monsieur Ackles.

*Dis-je d'un air amusé. Non je ne me foutais pas du tout de toi. Herm. Je lâchais ensuite un léger rire puis je déposais un petit baiser sur ta joue pour pas que tu te vexe pour te montrer que je rigolais quoi. Je te regardais ensuite du coin de l'oeil avec ma petite bouille toute mignonne. Tendant sagement les deux bout de ma cravate avant de reprendre la parole.*

Vous pouvez m'aider à attacher ma cravate s'il vous plait ?

*Limite y avait des petits coeur toussa toussa autour de moi là. Je faisais mon air tout tout mignon huhu. J'avais envie que tu me fasses ma cravate moi alors fallait que je sois un gentil garçon. /PAN/ Puis en plus si tu faisais mon noeud de cravate, je pourrais te regarder d'un air insistant et tu finirais peut être par m'embrasser. Héhé, superbe plan Hiroki tu m'épate !*

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockLun 3 Déc 2012 - 23:40
=""</div


Je le voyais sortir de la salle de bain en grognant, la chemise lui allait bien, c'est ce que je constatai en relevant vite fait le coup d'oeil vers lui, dommage, que sa cravate pendouillait à la badass *sors* Jarreter de faire attention sur mon élève un instant pour reporter mon intention sur mes mots fléchés et j'avais presque fini sa page, il m'avait même pas fallu 20 minutes *danse de joie (oupas)* bref j'étais fier de moi et de ma large culture, aussi aucun mot fléché ne m'échappait, HAHAHA *mec super-narcissique le retour* regardant à nouveau la tête bleue, je lui lançais triomphant

"Regarde j'ai bientôt fini ta page !"

Et il pouffa, il eut un léger rire. Puis il venait à mes côtés sur le lit en tapotant légèrement ma tête avec un air atrocement niais, qui lui allait bien.

"Vous êtes trop fort Monsieur Ackles."

Si j'avais été dans une série bidon américaine, là j'aurai posé mes mots fléchés sur le lit, j'aurai fait un bon gros sourire niais, j'aurai ouvert mes bras et je lui aurais dit " you're so cute my love" mais sauf qu'on était dans la vraie vie j'avais un caractère de merde et j'avais pas envie de le prendre dans mes bras *va se pendre* d'ailleurs je ne savais plus maintenant si je devais prendre mal sa phrase ou bien, donc bien sûr j'allai le prendre mal étant donné que j'avais pas beaucoup d'option et alors que je commençai à ouvrir la bouche, il s'approchait de moi tel un chat sournois pour venir déposait un baiser chaste sur ma joue, herm il venait d'échapper à de longues minutes de grognement, je ne bronchais pas à son baiser et je m'essuyais la joue avec la paume de ma main et en grommelant toujours, NAH ! il me regardait ensuite du coin de l'oeil en me sollicitant de sa bouille d'ange.

"Vous pouvez m'aider à attacher ma cravate s'il vous plait ?"


Je levai les yeux au ciel, quand j'aurai couché 3 fois avec lui, faut que je me rappelle de lui dire qu'il peut m'appeler Damon et non "vous" mais pour l'instant je profitai ce "vous" si respectueux qui sortait de ses lèvres HUHU *se fait des fantasmes avec des mots*. essayant d'échapper aux petits coeurs qu'il m'envoyait, je soupirai bien fort avant de poser sur le matelas mon cahier de jeux et de me mettre bien en face de lui, mes yeux plongeai dans les siens, je lui disais presque suppliant

"oui c'est bon je vais te la nouer ta cravate, mais cesse de me regarder ainsi."

Non mais c'est vrai, quoi à la fin. Donc je prenais les deux bouts de tissus pour la nouer cette fichue cravate devant ses petits yeux bleus et je lui demandais, au cas où

"Tu veux que je te réexplique ?"


En le regardant toujours bien dans les yeux et en commençant à ajuster sa cravate mise un peu n'importe comment, il était irrécupérable. J'enlevai de ses cheveux mouillés doucement la serviette blanche qui les tenaient au chaud, même si ses cheveux étaient encore un peu mouillé je posais la serviette sur mon lit et je relevais son regard vers moi avec mon index et devant ses yeux je commençait à mettre sa cravate, en essayant de prendre le soin de relentir mes gestes, que je suis attentionné *vomi*


[/font]




Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockMar 4 Déc 2012 - 17:46





#Hiroki & DamonStudio
«Chambre»
....................................................................................................................


*Je te regardais t'essuyer la joue suite à mon baiser, un fin sourire aux lèvres. En plus tu grommelait. C'était mignon. On aurait dit un enfant qui fait une moue boudeuse. A cette pensée mon sourire s'élargit légèrement, c'était à peine visible. Puis par la suite je prenais ma petite bouille d'ange en relevant mon regard vers le tiens, te tendant alors sagement les deux bouts de ma cravate. Je reprenais par la suite la parole en te demandant si tu pouvais attacher ma cravate, sans te lâcher du regard bien entendu. Je savais que mon regard était irrésistible alors j'en profitais huhu. J'avais demandé ça en te vouvoyant toujours bien entendu. Même si on avait couché deux fois ensemble tout ça tout ça, je continuais volontairement de te vouvoyer. Après tout tu restais un adulte et moi un enfant, un professeur et moi un élève, j'avais peut être un peu peur d'oublier cette triste réalité en te tutoyant ? Qui sait. En plus au Japon on vouvoie souvent ses aînés si ce n'est toujours, c'est une marque de respect après tout. Non pas que tu sois très vieux mais tu restais tout de même plus vieux que moi, alors je trouvais ça normal. Surtout que ça n'avait pas l'air de te déplaire tant que ça quand je te vouvoyais. ~ M'enfin bref, revenons à nos moutons aha. Je te voyais donc poser les mots fléchés sur le matelas avant de te pencher un peu vers moi tout en te redressant pour te mettre correctement en face de moi. Ton regard se plongeait alors dans le miens qui ne te lâchait plus depuis tout à l'heure. C'est alors que tu pris la parole, me disant alors "oui c'est bon je vais te la nouer ta cravate, mais cesse de me regarder ainsi.". Tu m'avais dit ça d'un air presque suppliant. Preuve que mon regard était bel et bien irrésistible *narcissiquemodeon*.*

Merci monsieur. Ah ? Pourquoi donc ?

*Demandais-je alors d'un air des plus innocent en te fixant toujours de la même façon. Je n'avais aucunement envie de regarder ailleurs. J'avais une si belle vue. (a) En plus si je te fixais de cette manière tu finirais peut être par m'embrasser aha. En tous cas tu finira par m'embrasser c'est sur, car je ne te laisserais pas sortir d'ici sans m'avoir donné un baiser et sur les lèvres et puis nah. Je te regardais alors saisir les deux bouts de ma cravate avant de me demander si je voulais que tu me réexplique, et c'est sans hésiter bien entendu que je lâchais un petit "Oui ~". Mon regard plongé dans le tiens je te laissais commencer à réajuster ma cravate que j'avais mise un peu n'importe comment. Oui les cravates c'était vraiment pas mon truc. Mon noeud était toujours mal fait, pourtant c'était pas faute d'avoir essayé hein. Je levais par la suite mon regard sur la serviette qui était jusqu'à maintenant sur ma tête et que tu venais d'enlever. Mes cheveux étaient encore un peu mouillés et la serviette humide. Je reposais ensuite mon regard sur toi qui posais la serviette à tes côtés. Ma bouille était encore plus craquante maintenant étant donné que mes cheveux étant encore mouillés ils étaient tout ébouriffés et en plus légèrement frisés, car oui quand j'ai les cheveux mouillés ils ont tendance à frisés. Je souriais doucement alors que je sentais ton index venir relever mon regard vers le tiens tandis que tu commençais soigneusement à mettre ma cravate.*


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockSam 8 Déc 2012 - 16:23
✖ Damon & Hiroki ✖

▬ oui c'est bon je vais te la nouer ta cravate, mais cesse de me regarder ainsi.

Je savais très bien que c'était louche. Très LOUCHE même, ce petit regard, le petit regard qui veut quelque chose, en gros le petit regard qui n'aura rien du tout ! En fait si. Buhuhu. Toujours en me regardant (ah le petit malin) il me demanda en prônant son innocence habituelle

▬ Merci monsieur. Ah ? Pourquoi donc ?

J'en suis sûr qu'il faisait exprès, je suis pas fou il le fait exprès.

▬ Pour rien, pour rien Honey.

Grognais-je légèrement. Je prenais ensuite les deux bouts de tissu de sa cravate et je lui demandais s'il voulait que je lui réexplique, bon sang c'était un noeud simple, pas comme si je faisais le noeud des Windsor Zefjieeewef. Il me répondit un petit oui, puis j'enlevai de sa tête la serviette blanche et je la posai sur le lit, je constatai que ses cheveux étaient encore un peu mouillés, mais je me disais que de toute façon ce n'était pas bien grave. Je n'essayais de ne pas regarder son visage, mais sa cravate. Ce fut dur les 30 premières secondes, mais je m'y fis, donc je commençais sous ses yeux à nouer sa cravate, doucement pour qu'il voit bien comment fallait faire. Maintenant je devais tout lui expliquer à voix haute en plus c'est super dure d'expliquer ce genre de truc *pleureunpeu*.

▬ Bon tu prends le grand bout de la cravate, tu le passes comme ça autour de l'autre bout,tu fais ça et voilà.

Bon mes explications étaient complètement à chier. Non sérieusement j'abandonne.

▬Punaise. Je suis sûr que t'as rien compris. Bon et puis merde t'es un E tu vas pas te la jouer gentil garçon, donc tu laisses ta cravate pendouiller genre comme tout à l'heure.

Et je défaisais finalement sa cravate sous ses yeux en un coup de main souple et c'est à ce moment-là que je me disais, que je n'avais vraiment pas l'habitude d'être aussi proche d'un garçon, ce qui me fit légèrement grimaçait VOILÀ. Je lui ré-expliquerai dans les couloirs, un jour quand j'aurai le temps. Oui, car je reprenais les cours dans une vingtaine de minutes. Puis prenant conscience que j'avais peut-être été un peu trop froid avec mon gentil Hiroki, je soupirai avant de venir déposer au coin de ses lèvres un bisou, puis je prenais direction sortie de la chambre en râlant et en pouffant légèrement tellement j'étais nul

▬ Voila tu l'as eu ton bisous.

*PLEURE* Et j'allai dans la cuisine me faire un café Me gusta. UN CAFÉ QUI T'ARRACHE LA CERVELLE. Je ne savais pas si Hiroki allait rester dans la chambre ou venir me rejoindre après avoir séché ses cheveux, bon je ne devais pas y faire vraiment attention. Je me préparai un supercafé de la mort ki tue et 5 minutes après, accouder contre l'un des meubles de la cuisine, mon café était prêt. Je ne savais même pas si Hiroki buvait du café. Mais s'il pointait son nez j'allai lui demander, j'avais semble-t-il reprit une plus ou moins bonne humeur, je suis quelqu'un de lunatique un coup je suis sympa, un coup je râle, un coup je suis chiant et après je redeviens sympa, ouais donc je m'auto-saoule.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockSam 8 Déc 2012 - 18:31





#Hiroki & DamonStudio
«Chambre»
....................................................................................................................


*Je te fixais donc avec toujours le même regard alors que tu commençais à m'expliquer, enfin à me réexpliquer plutôt, comment faire un noeud de cravate. Tu me disais tout en me montrant en faisant la cravate "Bon tu prends le grand bout de la cravate, tu le passes comme ça autour de l'autre bout,tu fais ça et voilà.". Mais le truc c'est que j'avais beau regarder la cravate avec tes explications j'étais carrément embrouillé. C'est que ça m'avançais pas des masses. Je relevais légèrement mon regard vers toi un fin sourire aux lèvres me retenant un peu de rire, je te trouvais mignon comme ça. T'essayais de m'expliquer mais ça se voyait que tu galérais, mais tu essayais quand même. C'était amusant. Jusqu'à ce que tu finisses par abandonner en me disant "Punaise. Je suis sûr que t'as rien compris. Bon et puis merde t'es un E tu vas pas te la jouer gentil garçon, donc tu laisses ta cravate pendouiller genre comme tout à l'heure." tout en défaisant ma cravate. A ce moment là je ne pu m'empêcher de rire légèrement avant de répondre à tes mots.*

Non c'est vrai je n'ai absolument rien compris. Mais merci quand même. Je trouve juste ça plus classe d'avoir une cravate attaché avec une chemise fermé. Ne vous en faites pas je ne suis pas du genre gentil garçon avec les autres professeurs.

*Sur ces mots je souriais d'un air amusé détachant les deux premiers boutons de ma chemises pour donner un style un peu plus "décontracté" à mon uniforme histoire que ça aille avec la cravate qui pendouillais à la badass. Puis alors que je ne m'y attendais pas vraiment étant donné que je mettais correctement ma chemise tout ça tout ça je sentis quelque chose de doux et chaud venir se poser sur le coin de mes lèvres. Je rougissais alors très légèrement au niveau de mes joues puis je souriais doucement lorsque tu dis " Voila tu l'as eu ton bisous." tout en prenant la direction de la sortie de la chambre en râlant. Je te regardais alors du coin de l'oeil tout sourire tandis que tu sortais de la chambre. J'attrapais alors la serviette que tu avais posé sur le lit un peu plutôt la remettant sur ma tête pour frotter mes cheveux en gardant toujours ce sourire large niais et idiot aux lèvres. kdjfqlkfgjmdklf. C'était quoi ce fuckin' sourire hein ? Tu m'enlève tout de suite ça de tes lèvres Hiro' me dis-je avant de secouer ma tête puis de pouffer ensuite de rire. Oui je sais je suis bizarre no comment. Je me relevais ensuite après quelques minutes pour aller reposer la serviette dans la salle de bains. Je me postais alors devant le miroir afin de mettre un peu d'ordre dans mes cheveux. Puis une fois cela fait j'attrapais la veste de mon uniforme que j'enfilais avant de sortir à mon tour de la chambre pour te rejoindre à la cuisine. Je regardais alors un peu autour de moi. Je me demandais si tu avais des colocataires. Si c'était le cas ils pouvaient débarquer d'un moment à l'autre en tous cas... M'enfin bon. J'arrivais dans la cuisine m'étirant légèrement en baillant. Car oui j'étais fatigué. On se demande pourquoi. Hum.*


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockJeu 13 Déc 2012 - 18:05
✖ Damon & Hiroki ✖


▬ Non c'est vrai je n'ai absolument rien compris. Mais merci quand même. Je trouve juste ça plus classe d'avoir une cravate attaché avec une chemise fermé. Ne vous en faites pas je ne suis pas du genre gentil garçon avec les autres professeurs.

Je le regardais en soupirant longuement et en levant même mes yeux azurés au ciel, il n'avait rien compris du tout à mes explications, je le savais. J'avais là maintenant vraiment envie de faire un facepalm mais je ne le fis tout simplement pas car je me radoucie aussitôt en entendant sa dernière phrase, en moins il était comme ça qu'avec moi, c'était une bonne nouvelle, je pense... Et alors qu'il remettait sa chemise bien en place comme un gentil garçon , je venais déposais au coin de ses lèvres un tout petit bisou de rien du tout, le genre de petit bisou que l'on donne aux petites filles sages huhu. Je le voyais suite à mon bisou légèrement rougir, en temps normal je me serais moqué (bha oui car cey un tout petit bisou quwa), mais comme le pire des crétins j'étais dans la même situation que lui au même moment, donc je ne pouvais pas trop l'ouvrir. Je sortais de la chambre en râlant, agacé par mes comportements avec lui et surtout par mes gestes.

▬ Voila tu l'as eu ton bisous.


Et je sortais de cette fichue chambre en allant me faire ce fichu café, un café, qui était la recette de mon bonheur et de ma bonne humeur aussi, un autre truc que très peu de gens savaient sur moi ; pour tout de suite marquée 789 points avec moi, c'est sûr le café c'était mon cadeau rêvé. "Monsieur Ackles voiciiiii votre café ♥" OH YEAH *recrache son café* HERM. Donc c'est en buvant mon café épicé que accoudai à un meuble je voyais enfin revenir mademoiselle Hiroki, en essayant de me chasser l'idée de cette étudiante qui m'apporte mon café feiluzi. En le regardant vaguement je constatai qu'il regardait un peu partout comme s'il avait peur que quelqu'un eut rentré, je lui disais alors en décollant mes lèvres de ma tasse

Ce n'est pas si grave, si quelqu'un arrive.

[b]J'
avais déjà une bonne excuse pour expliquer pourquoi un élève était avec moi, là maintenant. Il rentrait donc, dans la cuisine en baillant, j'étais pas le seul à être fatigué, décidément *tousse*. Et en posant ma tasse sur un meuble à côté de moi, je demandais en me retournant vaguement

▬ Tu veux un café ? Peut-être que tu n'aimes pas ? Mais je me voyais mal ne rien te proposer. Au pire j'ai du soda

Un sourire heureux venait se nicher au coin de mes lèvres, comme si j'adorai prendre soin de cet étudiant aux cheveux bleus.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockSam 15 Déc 2012 - 20:58





#Hiroki & DamonStudio
«Cuisine»
....................................................................................................................


*Je me dirigeais donc vers cette fameuse cuisine une fois sortie de la chambre. Regardant tout autour de moi comme si j'avais peur que quelqu'un entre. Et c'était bien vrai. Si quelqu'un me voyait ici il se poserait des questions après tout. Et non seulement je pourrais avoir des ennuis mais toi aussi, et ça, pas question. C'est alors que j'entendais ta voix me dire "Ce n'est pas si grave, si quelqu'un arrive.", je relevais donc ma tête vers la cuisine entrant d'ailleurs dans celle ci en m'étirant quelque peu fatigué. Je suppose que si tu disais que ce n'était pas si grave c'est que ça ne l'était pas. Je souris alors finement te regardant du coin de l'oeil alors que tu posais ta tasse sur le meuble. Je m'asseyais ensuite à table en baillant doucement puis tu me demandais "Tu veux un café ? Peut-être que tu n'aimes pas ? Mais je me voyais mal ne rien te proposer. Au pire j'ai du soda".*

C'est gentil. Mais j'aime pas trop le café et je dois avouer que le soda c'est pas trop trop mon truc non plus. Je veux bien un verre d'eau par contre, s'il vous plait.


*Répondis-je alors que mon sourire s'élargissait légèrement puis je croisais sagement mes bras sur la table en posant ma tête dessus par la suite regardant devant moi. J'attendais sagement mon verre d'eau regardant devant moi d'un air pensif. Je me demandais ce qu'il allait se passer après tout ça. Tu allais retourner en cours et moi j'allais devoir retourner dans mon cabanon. Mais après ? Est ce qu'on allait se revoir ? Enfin... en dehors des cours. Oui je me demandais en fait si tout ça avait un avenir. Si tu avais envie que ça en ait un. Peut être qu'après tout tu n'avais pas envie de t'encombrer d'un gamin de 17 ans et si c'était le cas je ne pouvais pas dire que je ne comprenais pas ça. Après tout tu étais encore un jeune adulte et à l'âge que je supposais que tu avais tu voulais surement une situation stable... Bwah... je secouais ma tête après l'avoir redressé. C'était pas vraiment mon genre de penser au futur en fait. J'aimais pas ça. Depuis l'accident de mes parents je ne voulais même pas savoir ce qu'il allait se passer après car je savais que n'importe quoi pouvait arriver.*


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockDim 16 Déc 2012 - 19:37
✖ Damon & Hiroki ✖

▬ C'est gentil. Mais j'aime pas trop le café et je dois avouer que le soda c'est pas trop trop mon truc non plus. Je veux bien un verre d'eau par contre, s'il vous plait.



J'étais un peu surpris, non en fait j'étais carrément surpris, mais quel genre de personne sensée sur cette terre ne pouvait pas ne pas "trop" aimer les sodas ? HEIN ? Les 30 premières secondes je ne dis rien. Puis je reprenais mon sourire et je lui lançais un "okey" en me disant que de toute façon j'allai pas lui poser 678 questions parce qu'il n'aime pas les sodas. Je prenais donc un verre au pif, un verre pas trop moche, mais ça allait être dur et je le remplis d'eau avant de le poser sur la table et je revenais à mon meuble, là où je m'accoudai pour continuer de boire mon café. Et je ne sais pas trop pourquoi, comme un pressentiment, je savais que je devais mettre les choses aux claires entre lui et moi, sinon ça allait être fini dès que je franchirai la sortie. Je commençai à parler en balbutiant, je savais pas vraiment ce que je racontai en fait et j'avais même pas bu, en plus. *sors*

▬ Tu .. Tu sais, toi , moi... nous, hm...."

J'
avais vraiment l'air d'être un fucking idiot et ça me faisait encore plus balbutiais. Maintenant que j'avais commencé je devais finir *PLEURe* je savais très bien que, je ne pouvais pas faire le premier pas, non c'était à lui de le faire ce premier pas, mais s'il le faisait pas ? Bon & bien je n'aurais plus qu'à abandonner. Puis je reprenais en parlant avec les mains

▬ Je me disais que... si tu voulais ...

Oh et puis merde. J'étais tellement un vieux has been que je savais même pas parler, ouais j'avais les nerfs, les nerfs contre le naze que j'étais *pleure*

▬ Non oublie.

J
e me cachais en continuant de boire mon café, puis je regardais l'heure, j'allai de toute façon bientôt devoir partir donc autant ne rien dire. Je finissais d'une traite mon café et je sortais de ma poche mes clés, je les lançais dans les airs et je les rattrapais avant de les poser sur la table en bois de la cuisine sous le nez d'Hiroki, je lui lançais un sourire avant de lui dire

▬ Tu fermeras la porte derrière toi, tu me rendras les clés plus tard, de toute façon quand je reviendrais après les cours je pense qu'il y aura quelqu'un ici.

Et je prenais la direction de la sortie, en me mordant la lèvre, j'étais vraiment un lâche, je me demande si ça aurait pu tout changer si j'avais fini ma phrase, bon et bien tant pis. Je commençai à enfiler ma veste noir sans regarder une seule fois Hiroki, il devait se dire que je devenais fou, et c'était vraiment le cas. Je devenais littéralement fou.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockDim 16 Déc 2012 - 20:37





#Hiroki & DamonStudio
«Cuisine»
....................................................................................................................


*Après avoir reprit mes esprits je te regardais du coin de l'oeil tandis que tu posais mon verre d'eau devant moi. Je te remerciais alors tout en te souriant finement puis je prenais mon verre d'eau. Tu devais surement être étonné par le fait que je n'affectionne pas particulièrement le soda. Surtout qu'en général les adolescents aiment ça. En plus tu étais américain si ça se trouve tu me prenais pour un taré qui venait d'une autre planète. D'ailleurs à cette dernière pensée je souris d'un air un peu amusé buvant quelques gorgées de mon verre. Puis je lâchais un faible soupir avant de relevait mon regard vers toi lorsque tu commençais à parler en balbutiant. Tu me disais "Tu .. Tu sais, toi , moi... nous, hm...."... L'espace d'un instant je me demandais si on ne pensait pas un peu la même chose... puis tu dis ensuite " Je me disais que... si tu voulais ..." et là j'haussais mes sourcils. Si je voulais ? Si je voulais quoi ? Je redressais un peu plus ma tête me demandant ce que tu allais me dire et c'est là que tu t'arrêta en me disant d'oublier... Et là je me dis "wtf"... suivit d'un "Je vais le tuer". POURQUOI TU FINISSAIS PAS TA FUCKIN PHRASE BOURDEL. POURQUOIIII... Pas question que je la finisse moi, pas question ! Mais... si ça se trouve.... tu la finirais jamais cette phrase... Hmph. Je fronçais mes sourcils en lâchant un léger grognement finissant mon verre d'eau. J'étais entrain de me disputer intérieurement avec moi même avec cette fuckin question à deux prisms "je lui demande ce qu'il voulait me dire ou pas ?!". Roooh, mais j'aime pas faire le premier pas moi. Je déteste ça. Parce que si je le fais ça veut dire que j'y tiens vraiment et....et... j'y tiens vraiment ? Possible... Je reposais mon verre d'eau en plissant mes yeux lorsque je vis les clés se poser devant moi. Je les regardais un instant avant de te regarder du coin de l'oeil écoutant tes paroles puis j'acquiesçais sagement, sans rien dire. Puis je te regardais te diriger vers la sortie du studio t'arrêtant pour mettre ta veste sans me regarder. Je me mordais alors la lèvre inférieur en grimaçant. J'allais pas te laisser partir comme ça quand même ? Hein ? Raah...mais j'allais te dire quoi ? "RESTE LA T'AS PAS FINI TA PHRASE GNIIII" histoire que tu me prennes bien pour un gros demeuré HERM. Rooh et puis MERDE. Oui MERDE hein. Je me levais...histoire d'avoir l'air encore plus con...*


Euh...a...attendez Monsieur Ackles !


*Oui c'est tout ce que j'avais trouvé à dire... c'est mieux que rien non ? *meurt* Enfin en attendant j'étais planté là comme un con et je savais absolument pas ce que j'allais dire ou faire. Oui j'avais l'air trèèèès intelligent là en effet. Je détournais d'ailleurs mon regard en rougissant comme un débile parce que oui en plus j'étais gêné. Bon aller courage moi. Pas question que je te laisse passer cette porte comme ça, sans rien dire, pas question. Je relevais donc mon regard vers toi et disait en balbutiant à mon tour.*

Hum...vous...vous vouliez me...me... dire quoi... tout à l'heure ?


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockMer 19 Déc 2012 - 14:25

✖ Damon & Hiroki ✖


Je savais que je devais partir est vite, parce que je savais que si je restais un peu plus longtemps j'allai devoir tout déballait et je moi je voulais rien dire du tout. Je m'étais auto suicider en ouvrant la bouche, j'aurais pas pu me taire pour une fois, non mais sérieusement ? J'avais même pas réussis à aligner 3 mots à la suite, en plus, la hontee. C'était quand même vachement rare que je perde comme ça mon sang-froid, en fait c'était tellement rare que je ne pouvais même pas me souvenir de la dernière fois que je m'étais mis à balbutiait devant quelqu'un. *PLEUREBEAUCOUP* & alors que j'allai me barrer en douce tel un salopard, sa voix me retint un instant


▬ Euh...a...attendez Monsieur Ackles !


*Pleure* Je n'osais même pas me retourner, j'avais la main sur le poignet de la porte et sur le coup j'avais vraiment envie de me suicider, de remonter le temps et de lui faire oublier tout ça, mais c'était un peu de la triche si j'utilisai mon pouvoir, non ? ljsugkuy je grimaçai légèrement en me suppliant de ne pas le regarder une seule maudite fois.

▬ Hum...vous...vous vouliez me...me... dire quoi... tout à l'heure ?


Je passais ma main sur mon visage, en pleurnichant discrètement. Je me retournais alors, pour lui dire une nouvelle fois qu'il fallait mieux oublier, non j'étais pas prêt à parler de sentiment, nonnNn

Non ce que je voulais te dire était complètement idiot, genre VRAIMENT vraiment idiot, je préfère garder ça pour moi, tu comprends.
C'était encore plus lâche de rien ne dire mais bon, je préférai ne pas m'enfoncer devant un élève. Après avoir fini cette phrase il ne me restait plus qu'à partir et il n'eut pas vraiment le temps d'ouvrir la bouche que je lui envoyai avec la main un baiser et je lui disais "See you later, Honey" avant d'ouvrir la porte et de m'enfuir du studio, j'étais salop quand même non seulement il allait se demander toute la journée ce que j'avais voulu lui dire, mais en plus je ne lui avais même pas laissé le temps de me dire au revoir, mais ce n'étais pas si grave que ça, non ? *VasEPENDRe*

De toute façon c'est pas comme si ça allait être la dernière fois que j'allai le revoir, non ? Je suis sûr qu'il devait y avoir plein d'autres occases de le rencontrer à Prismver donc je n'avais pas à m'inquiéter pour ça. En tout cas ce soir quand j'allai rentrer chez moi, ça allait être caaalme et comme les vieux j'allai être couché à 21 heures. Une soupe et à la sieste ! Non je rigole, pour la soupe. Herm, bref, j'arrivai vers la salle de cours des C, ils attendaient déjà tous parfaitement en rang, j'allai encore devoir me présenter une nouvelle fois, la poisse. J'observais déjà les petites têtes qui me dévisageaient et qui chuchotaient essayant de deviner en avance qui j'allai bien aimait et qui j'allai beaucoup moins aimer.







Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockMer 19 Déc 2012 - 18:16





#Hiroki & DamonStudio
«Cuisine»
....................................................................................................................


*Je te fixais comme un con, debout à côté de ma chaise, sans bouger d'un poil, trop gêné pour ça. Oui j'étais gêné, fallait pas me demander pourquoi. Après tout il n'y avait pas vraiment de raison apparente. Si ça se trouve c'était rien de particulier ce que tu voulais me dire tout à l'heure, peut être que j'imagine des choses, qui sait ? Parfois j'ai une imagination débordante. Quand j'étais petit j'inventais tout le temps des tas d'histoires avec mes jouets, je leur parlais même, je pensais que mes jouets, mes peluches tout ce qui était autour de moi était vivant. Enfin bref, on s'en fou. Là j'étais entrain de prier pour que tu ne te retourne pas. Oui oui. Non pas que j'avais pas envie de voir ton magnifique visage, ça non mais j'avais surtout pas envie que tu vois ma tronche. Je devais avoir l'air d'un débile, déjà à balbutier comme ça et puis à rester planté là comme un con, con que je suis. Puis ta voix me fit ressortir de mes pensées. "Non ce que je voulais te dire était complètement idiot, genre VRAIMENT vraiment idiot, je préfère garder ça pour moi, tu comprends." Idiot ? Je lâchais un léger soupir puis j'allais dire quelque chose mais je n'eus pas vraiment le temps tu étais déjà sortie du studio... Je soupirais alors de nouveau. Si ça se trouve c'était pas plus mal. Et puis au pire je trouverais bien un moyen de te revoir et puis voilà. Je passais donc ma main dans mes cheveux en me rasseyant sur ma chaise avant de rire, oui je rigolais. Même si tu ne me regardais pas tu m'avais surement prit pour un idiot. En même temps je pouvais pas t'en vouloir car si je rigolais c'était bien parce que j'étais entrain de me foutre de ma gueule tout seul. M'enfin. Je finissais par arrêter de rire, me disant que si quelqu'un arrivait il ou elle allait surement me prendre pour un fou ou je ne sais quoi d'autre. Je me relevais alors mettant mon verre dans l’évier puis je finissais même par laver ce qui était dans l'évier pour le ranger dans les placards. Oui, je ne rangeais absolument jamais ma chambre, je ne lavais pas mon linge (les larbins c'est pratique) tout ce qui était tâche ménagère en fait c'était pas vraiment mon truc, mais bon pour une fois on va dire que c'est l'exception. N'empêche que malgré tout ce que tu allais dire tout à l'heure me trottait toujours dans la tête. En plus tu étais partie si vite... j'avais même pas pu te dire au revoir, ou te souhaiter une bonne journée et bonne chance pour les cours. Je grognais légèrement à cette pensée puis je décidais d'aller m'aérer un peu histoire de me changer les idées. Je regardais donc une dernière fois autour de moi esquissant un petit sourire en me disant que la soirée allait être bien calme puis je prenais les clés et sortais du studio que je refermais, rangeant ensuite soigneusement les clés dans ma poches avant de m'en aller.*




Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clockMar 25 Déc 2012 - 4:06
✖ Damon & Hiroki ✖
J'étais rentré relativement tard dans mon studio, car je n'avais pas envie d'y être et surtout parce que je ne voulais voir p.e.r.s.o.n.n e, mais au fond c'était complètement bête comme raisonnement, car j'étais seul dans mon studio. On venait de me prévenir que le papier de colocataire que j'avais eu était un vieux, que depuis ces dites personnes n'était plus à Prismver, donc je devais retenir les noms de deux autres personnes maintenant, il n'était pas officiellement à Prismver, mais ils allaient bientôt arriver, la poiiisse.

▬ Glen Brown & Lana Katell


Deux prénoms anglophones, c'était une bonne nouvelle, non? Par contre, il y avait juste un truc qui me perturbait légèrement, LANA, c'était bien le prénom d'une femme ? C''est pas un travesti, donc oui je pense bien que ce soit une jeune fille cette "Lana". c'est... j'aime bien prononcer ce prénom, c'est doux, c'est rapide, vraiment un magnifique prénom, maintenant il fallait juste voir si cette femme était aussi Magnifique que son prénom. Mouais. Heureusement pour elle, que je n'étais pas du style vieux prof dragueur de petite prof' héhéhé. Non sérieusement je suis pas de ce genre, mon genre c'est peut-être vieux prof dragueur de petits jeunots ? *Va se pendre*. D'ailleurs, cet après-midi je m'étais amusé (enfin amusé est un bien grand mot, hein) pendant ma pause à me décrire à quoi ils allaient ressemblaient ces fameux colocataires qui par le nom m'inspiraient déjà un peu plus que les anciens noms des autres colocataires, dont je ne me rappelais déjà plus le nom, rhaa je suis pas possible. J'avais donc pensé que Glen serait un mec genre ultra-romantique toujours une fleur à la main, là ce genre de surfeur que les filles aiment bien, le genre qui passerait son temps à draguer la femme de notre chambre, une petite blonde, à la voix douce et un peu trop gentille avec tout le monde ; une fille pétillante quoi. Le soir ça serait dans le studio ambiance vieux couple parce que - Glen se serait mis avec Lana- et je serais un peu le mec en trop qui demande tel un vieux squatteur "un peu plus de café Lana"

E
t en rigolant elle me verserait du café dans ma tasse, pendant que son Glenichou me lancerait des éclairs dans les yeux, OK OK STOP FANTASME. Maintenant que j'y pense, toute la journée j'avais stressé pour rien en me disant que quelqu'un allait arriver, AH la rage. si j'avais su j'aurais... non rien *siffle* bref, j''allumais la lumière du studio en me déchaussant et je m'étirai doucement pour ne pas faire un blocage du dos, non je blague, hein j'ai 26 ans pas 69 ans. Ce soir j'allai passer une soirée SEUUUL dans ce studio, c'est ce dont j'avais le plus besoins, je pense, ou peut-être pas. Je sortais de mon frigo de la bière (sssssh c'est un secret) et je m'installai sur le canapé en allumant la télé, mais ce qu'il y avait ce soir ne me passionner pas, donc je commençais à m'endormir facilement devant cette chaine de la découverte des volcans il y a un tas d'années. Je finissais ma bière d'une traite et j'étais K. O, mes yeux commençaient à se fermer tous seuls et sur ces saintes paroles que je m'endormais

▬ Love ? Seriously It's a joke. you'll not let me, go get fucked.

L'amour ça fait mal, l'amour s'est chiant et en plus ça dure pas. Oui donc en bref j'avais abandonné l'idée d'aimait, depuis que j'avais appris que même le prince charmant trompé Cendrillon avec sa meilleure amie Blanche Neige. Demain allez être un autre jour et je n'avais pas envie d'y penser maintenant, je préférais dormir. Donc , le lendemain matin je me réveillai dans les mêmes affaires sur le canapé (j'étais fatigué à ce point ? La blague...) et c'est là que j'entendais un bruit vers la porte un nouveau colocataire ? Peut-être bien en fait je m'en fichais complètement il n'y avait qu'une chose qui résonnait das mon esprit : Café café travaillé. Je me levai maladroitement et je passai une main sur mon visage pour me réveiller un peu et être présentable enfin ça servait à rien j'étais pas présentable du tout, vite douche douche. Bref une nouvelle journée aussi chiante que les deux autres journées commencée, ennuyant.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]   Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku] - Page 12 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Un prof, un élève... une chambre [PV HOT YAOI avec Hiroki On'Gaku]
Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: